AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Comme on se retrouve ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 182
Âge : 14 ans (14 mars)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Comme on se retrouve ! [PV]   Lun 13 Mar - 11:05

Comme on se retrouve
Presque un an depuis notre première rencontre,
avons-nous changé depuis tout ce temps ?
by Wiise


Lucas aperçut Heather bien avant qu’elle ne se rende compte qu’il était là. Il s’approcha et lui tapota l’épaule : « Eh ! Salut, ça va ? » Le jeune garçon n’avait pas beaucoup de rapport avec ses semblables et ses amis se comptaient sur les doigts d’une seule main, pour autant, une fois qu’il avait noué un lien, il n’était pas le dernier à essayer de le préserver. C’est pourquoi il s’était assez naturellement dirigé vers la Serdaigle quand il l’avait vu de dos. Comme lui, Heather appréciait surtout la compagnie des livres. Sur ce point plus que sur tout autre, ils étaient très semblables, mais c’était parce qu’il avait eu besoin d’une cavalière au précédent bal qu’ils s’étaient rapprochés. Il se souvenait très bien du jour de leur rencontre, il cherchait Prudence, une fille une année en dessous de la sienne, parce qu’il était encore de corvée pour Payton, et il avait demandé à Heather. Celle-ci était enrhumée alors il l’avait accompagné à l’infirmerie pour finalement l’inviter au bal sur une impulsion. Le bal lui-même s’était d’ailleurs assez bien déroulé, Lucas ne pouvait que le reconnaître. Et sa mère avait été ravi qu’il passe un moment avec quelqu’un qui ne porte pas le même nom de famille que lui. Comme si apprécié les gens de son clan était une tare… (disons que c’était symptomatique de son manque d’intérêt pour les autres et c’était surtout ça qui inquiétait ses parents).

« Qu’est-ce que tu fais là toute seule ? Tu vas aux serres de botaniques ? » Ils étaient dimanche donc il aurait trouvé ça étonnant, mais après tout, pourquoi pas ? Heather était sérieuse dans son travail, elle avait peut-être quelque chose à faire. Lui était sorti pour son footing. Il n’était pas du tout sport collectif (c’était peu de le dire), mais il essayait quand même d’entretenir sa forme physique en courant, en plus ça lui permettait de se vider un peu la tête ce qui lui fournissait de l’inspiration pour sa musique (Lucas jouait très bien de plusieurs instruments), et ses divers devoirs à rendre. Il aimait que les choses soient bien faites et tout était bon pour ça. Aussi, il avait déjà couru une bonne demi heure et ne s’était arrêté qu’à la vue de Heather. Il transpirait d’ailleurs un peu, mais pas au point que ce soit trop repoussant (de toute façon, ils étaient dehors). Il profita de cette pause improvisée dans son footing pour attraper sa bouteille d’eau dans son sac à dos et en boire de grandes gorgées.  « Je courais. » Finit-il par expliciter même si la jeune fille l’avait sûrement conclut d’elle-même. « Je le fais tous les dimanches quand il ne pleut pas. » Il rangea sa bouteille et secoua son pantalon de jogging qui lui collait un peu trop à la peau à cause d’un vent frais d’octobre. Soyons honnête : courir ne le dérangeait pas, mais il ne trouvait pas plus mal de s’être arrêté pour parler à Heather. Le sport était plus un truc qu’il s’imposait qu’un réel plaisir, tout était prétexte à faire autre chose… surtout une rencontre avec sa cavalière.

{526}


«Il existe trois types de gens que personne ne comprend : les génies, les fous et ceux qui marmonnent dans leur barbe.
Heureusement je n'ai pas de barbe.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 87
Âge : 13 ans - 08/12
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Cha

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ! [PV]   Lun 13 Mar - 20:19

En ce dimanche matin agréablement ensoleillé (il ne faisait ni trop froid ni trop chaud, même le vent frais était agréable), Heather avait décidé de faire une longue promenade dans le parc. Dans le cas où elle trouverait un endroit agréable et peu fréquenté, elle avait bien sûr pris un livre. Elle avait l'esprit libre, ayant fini ses devoirs la veille et pouvait donc ne rentrer au château que pour manger, ce qui lui laissait largement assez de temps pour se vider la tête. Elle marcha rapidement jusqu'à un endroit plus tranquille que les alentours immédiats du château, où les obstacles (marches, pierres, arbres, gens) étaient plus rares. Lorsqu'elle se fut suffisamment éloignée, elle ouvrit son bouquin, un sourire aux lèvres.

La Serdaigle continua donc son chemin en lisant, ou plutôt lisait en marchant - la plus grande partie de sa concentration allant pour les lignes écrites sur le papier -. Bien trop plongée dans son livre, elle n'entendit pas, ou plutôt ne remarqua pas, le bruit des pas ou la respiration du garçon qui s'approchait d'elle. Elle sursauta donc.

« Aaaaaaah ! Qui c'est !? » Heather avait bien entendu parlé en français, et sa mèche avait viré au violet, avant de faire un splendide arc-en-ciel. Elle se retourna d'un bond, brandissant son arme de fortune : son livre. Ça aurait pu être dissuasif si il s'était agi d'un énorme dictionnaire, mais c'était un bouquin d'à peine deux cent pages en format poche. Bref, il aurait fallu plus de 10⁵⁶ coups pour sonner l'agresseur l'élève.
« Ah, c'est toi. » Elle baissa son arme et se rendit compte qu'elle était restée en français, mais repassa dans la langue de Lucas - pour se comprendre, c'était toujours mieux de parler une langue que chacun comprenait -. « Salut. Ça va et toi ? » Inutile de s'attarder sur le fait qu'elle avait hurlé comme si Lucas avait été un Détraqueur.

Le Poufsouffle faisait-il partie de ses amis ? Difficile à déterminer. Malgré ses connaissances nombreuses sur des sujets variés, la deuxième année ne savait pas grand chose sur l'amitié et les relation entre gens du même âge. Les relations humains-livres ou élève-professeur, ça allait, mais entre elle et les autres, c'était beaucoup plus compliqué. En tout cas, elle l'aimait bien et avait passé un très bon moment au bal avec lui. Ils s'étaient parlé à nouveau après, même qu'elle n'était alors pas en train de mourir - si,si je vous assure -. Lucas faisait même partie des gens avec qui elle pouvait aligner plus de deux mots sans bégayer, envoyer balader ou changer de langue ... Non, ça ne compte pas ! « Je ne vais nulle part en particulier, je me promène juste. »

Elle le regarda de haut en bas. Il but à grandes gorgées, portait un pantalon de jogging et des baskets, il devait donc ... courir ? Il confirma. Ce n'était en même temps pas si difficile à deviner. « Tous les dimanches ? Tu as de la motivation ! » Elle sourit et ajouta : « J'ai un peu couru cet été, et ça m'arrive ici, mais c'est rare, je n'ai pas courage de le faire toutes les semaines. » Heather n'avait jamais été une grande sportive, mais elle savait que c'était bon pour la santé. Alors parfois elle sortait courir dans le parc quand elle n'avait pas d'excuse pour y couper.

{562}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 182
Âge : 14 ans (14 mars)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ! [PV]   Lun 20 Mar - 18:07

Lucas ne pensait pas surprendre Heather, pas à ce point en tout cas. Il était vrai qu’ils avaient peu eu l’occasion de discuter depuis le bal : il s’était lancé avec les autres dans une opération anti-Menace et plus les examens approchaient, moins il avait eu de temps pour lui. Il portait tellement d’importance à ses études qu’il était assez normal qu’il en ait été ainsi (c’était le contraire qui aurait été étonnant). Il nota au passage que la jeune fille avait parlé français, il avait reconnu la langue mais il ne la parlait pas lui-même. De nationalité anglaise, sa mère était allemande, donc il était bien bilingue mais anglais-allemand, sa mère avait tenu à ce que ses enfants soient capables de parler dans sa langue, surtout qu’elle était de la noblesse sorcière de là-bas et que Lucas serait en toute logique son héritier, même s’il se fichait un petit peu du comté qu’elle possédait : les sorciers de certains pays avaient un train de retard sur les moldus, ils n’étaient plus au Moyen-Âge avec les titres et tout le reste ! Il devait néanmoins admettre que cela faisait toujours plaisir de pouvoir discuter avec sa grand-mère maternelle qui était une femme très gentille qu’il regrettait de voir si peu (mais ses deux parents étaient très occupés et apparemment sa grand-mère aussi alors tout un pays les séparaient, et c’était justement la France!).

« ça va ! A cette période de l’année, c’est encore tranquille. » Il sous-entendait qu’ils ne croulaient pas encore trop sous le travail, ils avaient des devoirs mais ça restait raisonnable, encore qu’en troisième année ils aient deux nouvelles matières ce qui pouvaient en dérouter certains, mais pas un élève sérieux comme Lucas ! Il lui en fallait plus pour être débordé vu qu’il ne faisait, en plus, parti d’aucun club. Il n’aimait pas le collectif. Il y aurait eu éventuellement le club journal mais même là-bas, il y avait une émulation qu’il aurait fini par trouver épuisante.

« Il faut s’entretenir, sinon je serai toujours juste grand... » Lucas était grand pour son âge mais il était aussi très (trop?) mince, alors il courait pour se tenir en forme et se muscler un peu. Il n’avait aucune envie d’être une allumette sous prétexte qu’il était un intellectuel… d’autant que ce n’était pas le sport qui le dérangeait en soi, mais juste la compagnie des autres, et courir était une activité plutôt solitaire.

« Je ne le fais que quand le temps s’y prête, le but n’est pas d’attraper froid non plus. Mais tu devrais essayer aussi, ça permet d’attraper moins de virus. » La première fois qu’il avait rencontré Heather, elle était frappée par la fièvre et il l’avait emmené jusqu’à l’infirmerie. Toutefois, aujourd’hui, elle avait l’air d’aller bien. « Pourquoi tu as sursauté au fait ? » Lui demanda-t-il en repensant à sa réaction un peu disproportionnée. Mais peut-être que Heather aussi avait peur des détraqueurs qu’on n’apercevait pas de là où ils étaient mais qu’on voyait quand on était sur les hauteurs du château car ils étaient de l’autre côté du lac. Lucas s’en méfiait comme de la peste car ses parents l’avaient mis en garde contre eux. Il était malheureusement trop jeune pour savoir faire un patronus, ce n’était pas dans leur programme… bien dommage à son avis.


«Il existe trois types de gens que personne ne comprend : les génies, les fous et ceux qui marmonnent dans leur barbe.
Heureusement je n'ai pas de barbe.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 87
Âge : 13 ans - 08/12
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Cha

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ! [PV]   Lun 27 Mar - 20:11

Premier point positif, la mèche d'Heather avait cessé de tenter de faire faire une crise d'épilepsie à Lucas sous le menaces incessante de la deuxième année d'utiliser l'arme ultime : la paire de ciseaux. Cet outil s'était révélé particulièrement inutile : lorsqu'elle avait tenté de la raccourcir, elle avait non seulement repoussé le lendemain, mais en prenant le double de la taille de tous les autres cheveux de la brune. Avoir une mèche de cheveux roses jusqu'aux fesses alors que tous ses autres cheveux arrivaient à peine au milieu de son dos ? Ridicule !
« Ouais, c'est vrai que pour l'instant on est tranquilles. La deuxième année, on a vraiment plus de devoirs ou c'est juste les profs qui racontent ça pour nous obliger à travailler plus ? Parce que dans les écoles Moldues où j'étais, ils promettaient toujours plus de travail, alors que c'était totalement faux ... »
Deuxième point positif, elle parlait à nouveau en anglais, bien que son atroce horrible incompréhensible léger accent soit présent, comme d'habitude.
Troisième point positif, elle faisait des phrases complètes et longues, ce qui, de sa part était totalement un exploit. Même plus qu'un exploit, ça ne lui était pas arrivé depuis ... Impossible de s'en souvenir. Pourtant la Serdaigle avait plutôt une bonne mémoire habituellement, mais là c'était mission impossible de retrouver quelle était la dernière fois qu'elle avait parlé aussi longuement à un être humain de son âge.
Que répondre à cette phrase ?
« Oui ... je ... t'as raison. » bégaya-t-elle vaguement en rougissant.
Parce que non, elle ne pouvait pas décemment dire qu'il était déjà très bien comme ça. Des humains ne se disent pas ça quand ils sont amis, si ? Euh ...
« Je suis rarement malade en règle générale. Ou alors ce n'est pas si grave que ce que tu as vu. Mais bon, je devrais sans doute courir aussi. Je ne fais pas beaucoup de sport, c'est pas génial. »
Ce n'était pas vraiment l'idée de faire du sport qui la rebutait, mais seul ce n'était pas vraiment intéressant et en groupe bah ... Les autres ne l'acceptaient pas vraiment dans les écoles Moldues, alors elle avait pris l'habitude de ne même plus demander à quelqu'un de faire du sport avec elle. Être toujours choisie en dernière pour faire des équipes, même si elle n'était pas la moins sportive du groupe lui avait laissé plus de traces qu'elle ne voulait bien l'admettre. Et puis seul ... c'était un peu ennuyeux et si loooooooin ... Alors que les livres étaient si proches ...
Mais ce n'était pas possible ! Il le faisait exprès ? Pourquoi lui remettait-il sous le nez les pires moments de sa vie ! D'abord quand elle était totalement malade, là sa peur disproportionnée ... Il aurait bien mérité un coup de livre tiens !
« En fait c'est juste que j'étais vraiment plongée dans mon livre, donc je ne t'ai pas entendu arriver. Et il y a assez peu de gens qui passent pas ici et encore moins qui m'adressent la parole, donc bon ... »
Quand même les aigles vous traitaient de grosse tête et que vous n'aviez pas vraiment d'inclinaison pour parler avec d'autres humains, le choix d'arrêter de communiquer avec ses congénères était assez simple à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 182
Âge : 14 ans (14 mars)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ! [PV]   Dim 18 Juin - 18:21

« Oh ! Ici, à Poudlard, tu ne manqueras jamais de travail, c’est vraiment de plus en plus dur au fil des années. Mais c’est parce que tout ne repose pas que sur la théorie, il y a aussi beaucoup de pratique contrairement aux écoles moldues. Du moins c’est le souvenir que j’en ai. » Il avait été dans une école primaire avec des camarades moldus parce qu’il vivait à l’extérieur de Londres, en pleine campagne, et qu’il n’y avait pas du tout d’endroit pour les petits sorciers proche de sa maison. Déjà qu’elle était à plusieurs kilomètres de chez eux… Mais vu qu’ils avaient un parc très grand avec plein d’animaux, rien que de le traverser était long. Et comme Heather, il n’avait pas le souvenir qu’en primaire la difficulté ait beaucoup grandi, c’était juste une progression assez logique : ils lisaient des choses de plus en plus complexes, ils faisaient des calculs avec de plus gros chiffres, parfois plusieurs opérations… ils apprenaient aussi le fonctionnement de la nature, etc. Mais ils ne risquaient pas de faire exploser un chaudron alors les enjeux n’étaient pas les mêmes qu’à Poudlard.

« Courir c’est bien, on peut le faire uniquement quand il fait beau et on n’a besoin d’aucun matériel en particuliers. Alors que quand je fais du piano, je dois aller dans la salle sur demande. Tu y as déjà été ? » Tous les élèves n’avaient pas la chance d’avoir vu passer toute leur famille par l’école et donc d’en connaître une grande partie des secrets ! La question était donc ici légitime, mais on remarquera que Lucas n’avait pas fait attention à la vague de gêne de sa cavalière de l’année précédente. Il n’était pas très perméable aux sentiments d’autrui. Il pouvait avoir de l’empathie mais pour cela il fallait qu’il s’intéresse à la personne au moment même où elle se mettait à parler, or, là, il n’écoutait que les mots de Heather car il était bien trop intrigué par sa réaction quand il l’avait abordé pour remarquer le reste.

« Ah. Je comprends. J’aime bien être plongé dans un livre aussi. Ça coupe du monde et même du bruit parfois ! » Il se contenta de cette explication, somme toute assez simple, et enchaîna sur un tout autre sujet : « Au fait, c’est dans longtemps, mais tu irais encore au bal avec moi cette année ? Ça m’éviterai d’y aller tout seul ou d’être obligé par ma mère d’y aller avec quelqu’un qu’elle aurait choisi. Elle n’en a pas l’air, mais elle en est tout à fait capable... » Son air était devenu assez sombre, sa mère, Roze, avait la réputation d’être une femme douce et compréhensive… si ce n’est qu’elle était implacable pour ce qui était de la sociabilisation ! Elle refusait que ses enfants vivent aussi reclus qu’elle pendant leurs années scolaires quitte à les pousser un peu… beaucoup. Lucas était presque sûr que tous les fans de la célèbre Roze Montgomery-Maiden n’imaginaient pas à quel point elle pouvait être implacable dans la vie privée. Lucas pouvait en avoir des frissons rien que d’y penser !

{522}


«Il existe trois types de gens que personne ne comprend : les génies, les fous et ceux qui marmonnent dans leur barbe.
Heureusement je n'ai pas de barbe.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 87
Âge : 13 ans - 08/12
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Cha

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ! [PV]   Ven 30 Juin - 12:08

« Oui, dans les écoles et les collèges Moldus il n'y avait aucune pratique. Je crois par contre qu'il y en avait plus au lycée. Enfin dans tous les cas ça n'a rien à voir avec la pratique qu'on a à Poudlard ! » Elle n'était allée à l'école qu'en France et n'avait aucune idée de comment fonctionnait le système britannique, mais elle pensait qu'il ne devait pas être très différent. Même si elle avait la chance d'être brillante dans la théorie, l'auburn appréciait aussi la pratique. C'était souvent plus intéressant que d'écouter un professeur dire des choses qu'elle avait déjà lues, comprises et retenues.

« La salle sur demande ? » Elle réfléchit un instant. « J'en ai déjà entendu parler, mais je n'ai pas trop compris à quoi elle servait, ni où elle était. » Une chose qu'Heather ne connaissait pas, c'était rare. Il faut dire qu'elle s'était contentée d'informations entendues dans des conversations qui n'étaient pas vraiment pour elle, donc que par respect elle ignorait. De plus, elle ne s'était jamais vraiment intéressée à cette salle. Une pièce du château où l'on trouve ce que l'on veut ? Pour elle il y avait déjà la bibliothèque qui répondait très bien à ce critère. Et puis une salle qui faisait apparaître précisément ce dont l'utilisateur avait besoin ? Un peu trop surnaturel à son goût ... Heather, tu es une sorcière, tu sais voler sur un balai, tu as une baguette magique, ton école a des escaliers qui changent tout le temps de place, mais tu trouves illogique qu'une salle fasse apparaître ce qu'elle veut ? (Elle n'était pas encore habituée à toutes les bizarreries de Poudlard, qui ne plaisaient pas trop à son cerveau qui, jusqu'à l'année passée, était convaincu que la magie n'existait pas.

« C'est tout à fait ça ! » Combien de fois sa mère avait dû lui arracher le livre des mains pour que la fillette l'entende parler ? Combien de fois elle répétait chacune de ses phrases pour peu que sa fille soit plongée dans un bon roman ? Elle ne blâamit pas non plus Heather tant que ça, vu qu'elle était exactement pareille, mais lui faisait parfois savoir que répéter 37 fois par jour 'à table' pouvait être usant.
Suite à la demande de Lucas, Heather ouvrit la bouche, la referma, l'ouvrit à nouveau, eut l'air de vouloir dire quelque chose, la referma encore. Oui, Heather, tu fais très bien le poisson. Il faut dire qu'ele ne s'y attendait vraiment pas. Son livre manqua de lui échapper des mains, mais elle réussit finalement à se reprendre.
« Je ... Oui, ça serait cool ! C'était bien l'année dernière. » Yeeeeeees, la phrase avait enfin réussi à sortir, il était temps. Non Lucas, ce n'était pas un AVC, n'appelle pas les urgences. Heather s'était vraiment amusée l'année passée avec Lucas, et l'idée d'y retourner avec lui l'avait déjà effleurée, il faut bien l'avouer.
« Ta mère te forcerait à aller au bal avec quelqu'un de son choix ? » Elle était presque choquée. C'était tellement loin du comportement de sa mère à elle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 182
Âge : 14 ans (14 mars)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ! [PV]   Mar 11 Juil - 11:10

Lucas se demanda ce que c’était qu’un « lycée » parce qu’il venait d’une famille de sorcier donc tous avaient été dans des instituts similaires à Poudlard chez lui, quand ce n’était pas carrément à Poudlard même, donc il ne savait pas comment ça se passait chez les moldus une fois le primaire terminé. Et même pour le primaire, il avait beau y avoir été, comme il était dans une toute petite école et qu’il vivait assez loin d’elle, il n’était pas sûr d’avoir tant que ça côtoyé les enfants non-sorciers. « ça correspond à quoi le lycée ? En fait, je ne connais pas trop le monde moldu, toute ma famille est sorcière. En fait, je suis un sang pur alors personne n’a dépassé l’école primaire avec les moldus, et ma mère n’allait carrément pas à l’école avant Poudlard, elle prenait des cours à domicile. Cela dit c’est particulier, dans l’Europe de l’Est, les sorciers ont encore un système aristocratique alors ma mère aurait dû être une héritière, un genre de duchesse je crois. Il me semble que je serai comte d’ailleurs un jour… enfin, ce n’est pas vraiment le sujet, c’est juste que du coup je ne sais pas vraiment comment ça se passe chez les moldus passé les onze ans. » On notera que quand il se mettait à penser à voix haute, Lucas pouvait presque passer pour quelqu’un de bavard, sauf qu’il ne faisait que dire à haute voix ce qui lui passait par l’esprit. Il ne le faisait pas réellement dans un but de communication bien que rien de ce qu’il ait dit à Heather n’était un secret, sa mère étant très connue, sa vie figurait dans pas mal de journaux people depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui… c’était l’un des inconvénients d’avoir une mère à la fois rock star et aristocrate. On n’avait jamais vraiment la paix !

Le sujet dériva sur la salle sur demande. Comme il venait de le mentionner, il avait une famille (nombreuse qui plus est) qui était passé par Poudlard. On lui avait donc beaucoup parlé de ses secrets avant qu’il y entre, plusieurs d’entre eux n’en étaient plus depuis la guerre contre Voldemort car ces endroits et/ou passages secrets avaient eu une grande part dans le déroulement de la guerre. « Elle est au septième étage. C’est très utile comme pièce, même si maintenant elle est assez surveillée… je m’en sers pour faire du piano car il n’y en a pas à Poudlard et si je ne m’entraîne pas pendant l’année scolaire, je vais perdre la main. » Expliqua-t-il à Heather. Il comprenait en partie son air sceptique car lui, à part pour cette histoire de piano, il ne lui serait pas venu à l’idée d’y aller. Poudlard offrait déjà de multiples possibilités… mais plus la musique, même si à une époque déjà lointaine, son cousin Friedrich avait donné des cours dans l’école. Puis ça avait été de la musique magique, Lucas jouait du piano de manière tout à fait conventionnel.

Puis, ils parlèrent de leur amour des livres pour en arriver à discuter du bal. Même s’il était tôt dans l’année, Lucas proposa de suite à Heather d’y aller avec lui. Non pas parce qu’il avait des sentiments amoureux pour elle (ce genre de considération dépassait encore le garçon pour le moment), simplement ça s’était bien passé l’année précédente avec elle et tant qu’à faire vu qu’il devait se trouver une cavalière, autant le faire le plus tôt possible afin d’être débarrassé. « Cool ! On ira ensemble alors, c’est une affaire conclue ! » Décréta le jeune garçon avant de répondre à la question au sujet de sa mère : « C’est possible… ma mère n’avait presque pas d’amis en dehors de mon père quand elle était élève à Poudlard, c’est un peu une peur obsessionnelle que je sois comme elle et que j’ai des regrets plus tard… alors elle pourrait y aller de force, elle connaît beaucoup de monde maintenant. Elle serait même prête à proposer un concert gratuit pour qu’une fille vienne au bal avec moi. » Il sourit à cette idée, sa mère était bizarre mais c’était ce qui rendait la vie avec elle amusante !

{702}


«Il existe trois types de gens que personne ne comprend : les génies, les fous et ceux qui marmonnent dans leur barbe.
Heureusement je n'ai pas de barbe.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme on se retrouve ! [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme on se retrouve ! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Comme on se retrouve - with Ley' ♥
» Comme on se retrouve Mister Akane [Soma]
» Ash comme on se retrouve! PV Ashley Jones
» Comme on se retrouve ! Connard. ? Akemi & Alexi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Extérieur du chateau :: Le Parc-
Sauter vers: