AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Réunion au sommet [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 690
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: [THEME] Réunion au sommet [PV]   Mer 19 Avr - 8:18

Le mois de novembre commençait, et il commençait mal. Les sorties à Pré-au-Lard, le village sorcier voisin de Poudlard, étaient annulées pour tous les élèves de l'école jusqu'à nouvel ordre. Ça n'aurait pas du affecter Alan, étudiant en 2ème année (les sorties à Pré-au-lard ne concernaient que les 3èmes années et plus), pourtant le petit Poufsouffle en était tout énervé. En effet le sorcier avait pour projet plus ou moins secret – avec Prudence – de se rendre dans le village en douce malgré l'interdiction due à leur âge. Même si leur plan était loin d'être au point, il tombait à présent carrément à l'eau : il était maintenant impossible de sortir du château qu'on ait 12 ans ou même 17.

- Purée, j'y crois pas !

Le jaune et noir venait de rejoindre la tour d'astronomie, la tour de laquelle il avait la meilleure vue sur l'enceinte du château et attendait que Prudence, sa meilleure amie, le rejoigne.
Elle aussi adorait cet endroit, c'était pour ainsi dire 'leur' endroit. Là où ils se réunissaient pour parler à deux, là où ils discutaient beau temps, devoirs et camarades de classe. Là aussi où ils se réunissaient pour calmer des états de crise passager, comme celui-ci.
Les deuxièmes années sortaient d'un cours de métamorphoses où le professeur McGonagall - l'air de rien - venait de leur apprendre qu'avec le contexte actuel, les sorties à Pré-au-Lard étaient annulées jusqu'à nouvel ordre pour les 3ème années et plus et qu'il était vivement conseillé de ne pas approcher trop près des bordures du château à cause des détraqueurs. Alan et Prudence avait échangé un regard horrifié et, pour ne pas que quelqu'un se doute de quelque chose, s'étaient fait le signe de regroupement habituel – à savoir un index levé deux fois vers le ciel – presque sans attendre : il signifiait clairement " Rendez-vous dans notre tour, dès que possible !. Alan avait été le plus rapide, il connaissait toujours des passages secrets que Prue ignorait encore.

Le petit sorcier faisait les cent pas dans la tour en attendant sa camarade. Il ne regardait pas le lac noir qu'il surplombait et rata même une apparition du calmar géant qui sortait quelques tentacules de l'eau : Alan réfléchissait. Cette situation n'aurait pas dû l'embêter et pourtant elle l'irritait passablement. Tenter de se rendre à Pré-au-Lard quand on n'avait que 12 ans, ça faisait enfreindre une bonne quinzaine d'articles du règlement, et pourtant Alan n'en était même pas effrayé. Lui si posé, si réfléchi, si peu rebelle, se mettait à regretter de ne pas pouvoir mettre un plan interdit en action. Un comble ! C'était qu'il y avait du travail derrière aussi, du travail où il s'était renseigné, où il avait cherché, ce n'était pas anodin !

Des pas se firent entendre dans le petit escalier en colimaçon et sans attendre, Alan rejoignit Prue qui faisait son entrée. Il lui sauta presque dessus, carrément scandalisé par ce qu'il venait d'entendre.

- Tu as entendu ça ? Annulées !

Si Prudence n'avait pas compris, Alan était encore en état de choc.

(508)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 504
Âge : 12 ans (27/07/2000)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [THEME] Réunion au sommet [PV]   Dim 23 Avr - 0:39

L’annulation, jusqu’à nouvel ordre – et au vu de l’efficacité avec laquelle les services du ministère traquaient la Menace, le nouvel ordre risquait de se faire attendre longtemps – des sorties à Pré-au-Lard, avait sévèrement douché l’enthousiasme qui habitait Prudence, depuis le début de l’année. Si elle ne s’était pas mise à pleurer de désespoir, c’était uniquement parce que sa fierté personnelle refusait de la laisser s’effondrer comme une serpillère devant tout le monde, a fortiori si le « tout le monde » en question incluait le professeur McGonagall – son ennemie personnelle – qui n’aurait pas manqué de trouver sa réaction très suspecte. Certes, Prue aurait toujours pu jouer la carte de l’empathie – elle était, après tout, à Poufsouffle, où la philosophie de l’amour, de l’entraide et des petits fours était reine – mais la directrice ne lui avait jamais paru sensible aux arguments du cœur (« Bouhouhou, professeur, c’est terrible, tous ces pauvres élèves qui ne pourront pas aller faire leurs achats de Noël au village… J’ai tellement de chagrin pour eux… Je suis sûre que les fêtes en seront moins belles… Et ces pauvres commerçants… Sauront-ils seulement faire face à la terrible chute du chiffre d’affaire qui les attend ? Combien finiront sous les ponts ? C’est si triste, Professeur ! »). Non ! La vieille carne, loin de se laisser attendrir, aurait bien été capable de flairer le loup et de percer le projet qui mûrissait dans son esprit de rebelle du dimanche.

Car, de même que la jeune fille avait fait de la découverte de la Forêt Interdite (« Non mais c’est plus une recommandation qu’une interdiction, hein ? ») son objectif en première année, de même elle avait la ferme intention de partir à la conquête de Pré-au-Lard avant sa troisième rentrée. Et, si sa première grosse incartade au règlement tenait plus du caprice, la seconde, si toutefois elle parvenait à la mettre en œuvre, était née d’un sentiment d’injustice tenace. Prudence n’était pas bornée – ou plutôt, elle n’était pas bornée au point de sombrer dans la mauvaise foi -, elle entendait parfaitement les raisons qui avaient pu conduire la direction, en des temps reculés, à exclure les élèves de première année ces bébés du régime des sorties : ils arrivaient tout juste à l’école, voire, dans certains cas, dans le monde magique, ils avaient suffisamment à explorer pour qu’on les tînt éloignés du village. Mais les deuxième année ? Au nom de quoi étaient-ils confinés au château ? Prudence avait soigneusement observé les élèves de troisième année, dans l'espoir de déceler, dans leur attitude ou leur allure, quelque chose qui justifiât qu'on les laissât visiter le village. Elle en était arrivé à la conclusion qu’ils n’étaient, ni plus matures, ni plus débrouillards qu’elle. Par conséquent, si on les estimait assez grands pour arpenter les rues de Pré-au-Lard, alors c'est qu'elle l’était aussi ! Enfin, quels terribles dangers pouvaient bien les attendre derrière les façades ? C’était une tranquille petite bourgade perdue au fin fond de l’Ecosse. La pire chose qui pouvait arriver, c’était de se prendre les pieds dans une ornières sur le chemin qui descendait à la rue principale. Tu parles d’une aventure…

D’ailleurs, les lieux transpiraient si peu le danger que, même au moment où Sirius Black rôdait autour de Poudlard, les sorties avaient continué. Sans parler de celles qui avaient été maintenues, au moment où Voldemort et ses sbires affermissaient pourtant leur emprise sur la communauté sorcière. Ce dernier détail, que Prudence avait glané au détour de sa lecture méthodique des vieilles Gazettes, lors de l’excursion à la bibliothèque dont Viska et elle avaient été les initiatrices, l’année précédente, finit de la convaincre. Décidément, cette décision n’avait aucun intérêt, sinon celui de prouver qu’une fois de plus, les adultes pédalaient dans la semoule. Aussi avait-elle acquiescé silencieusement, quand Alan, dans un geste éloquent, lui avait suggéré une réunion au sommet. Il était son complice dans l'affaire, et, à ce titre, aussi concerné qu'elle par les dernières mesures de sécurité mises en place.

La Poufsouffle avait pourtant hésité longtemps, avant de faire part à son ami de sa volonté d’infiltrer une sortie à Pré-au-Lard : elle le savait plus prudent qu’elle, quand il s’agissait d’enfreindre le règlement, et elle avait craint qu’il ne refusât tout net de la suivre dans sa nouvelle marotte. A sa grande surprise, il avait assez facilement accepté de s’associer à sa folle entreprise, si bien qu'elle avait fini par douter de sa validité croire que leur promenade dans la forêt lui avait donné le goût du risque. A moins que ses récents déboires familiaux – aka la guerre froide qui sévissait entre Marius et lui – ne fussent, pour quelque obscure raison, responsables de ce revirement de situation ? Car là où, un an plus tôt, elle aurait dû batailler ferme pour arracher son consentement, elle n’avait rencontré qu’une résistance des plus molles. Peut-être craignait-il tout simplement de trop ressembler à Magnus, s’il s’érigeait en voix de la raison ?

Délaissant ces considérations psychologiques – après tout, peu lui importait de connaître le cheminement mental, tortueux, elle n’en doutait pas, qui avait conduit Alan à accepter de l’accompagner à Pré-au-Lard, le principal était qu’elle eut obtenu gain de cause – Prue chercha le jeune garçon du regard, dans la masse des élèves qui sortaient de cours. Elle éprouva un soupçon de déception quand elle ne le trouva pas : alors quoi ? Ils ne pouvaient pas monter de concert à la Tour d’Astronomie ? Il avait peur qu’on les voit ensemble ? Il s’était réconcilié avec Magnus en échange de la promesse qu’il ne lui adresserait plus jamais la parole ? Vexée, Prudence s’empressa de gravir les étages qui menaient à la tour, et adressa son regard le plus noir à Alan, lorsqu'elle émergea du dernier escalier.

- T’aurais pu m’attendre, grommela-t-elle, encore essoufflée par sa course. T’as honte de moi, ou quoi ?
Elle pénétra dans la pièce, et prit appui contre l’armoire dans laquelle le Professeur Sinistra rangeait la plupart de ses cartes du ciel.
- Ouais, je sais, ça craint… Renchérit-elle presque aussitôt, ça va être coton de se promener dans le village, si tout le monde est censé rester sagement à Poudlard. Perdus au milieu des autres, on pouvait passer inaperçus, mais là, on va se faire attraper en moins de deux... Et à mon avis, on risque l’expulsion pure et simple.
La Poufsouffle entortilla une mèche de cheveux autour de son index et pesta :
- C’est ridicule… Je suis sûre qu’ils flippent tous à cause de l’histoire du Chemin de Traverse, mais la Menace a déjà prouvé qu’elle était capable de sévir à l’intérieur de l’école : si elle veut s’en prendre aux élèves, ce n’est pas une interdiction de sortie qui va l’arrêter.
Soupirant, Prue se redressa :
- T’en penses quoi ? Demanda-t-elle, les yeux rivés sur Alan. On le fait quand même ?


[1147 mots]




     

Meilleure Poufsouffle 2017

Prudence Faraday

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 690
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: [THEME] Réunion au sommet [PV]   Dim 23 Avr - 21:15

Dans l'éventualité peu probable où le Ministère de la Magie et sa cohorte d'aurors et de tireurs avanceraient de façon significative dans leur recherche sur la Menace, le problème dans sa globalité serait de toute manière loin d'être réglé. Ce qui pour Alan, Prue et le reste de Poudlard ne voulait dire qu'une seule chose : il n'étaient pas prêts d'aller s'enfiler des Patacitrouilles à Pré-au-Lard les élèves pas trop égocentrés.

Si Alan était choqué – bouleversé – ébranlé – scandalisé – ulcéré – commotionné barrez les mentions inutiles par cette atroce nouvelle – honteusement et nonchalamment balancée par le professeur McGonagall comme s'il s'agissait de la suppression de la purée du menu de la cantine – il savait que sa réaction serait moins violente que celle de Prudence. L'idée de partir à Pré-au-Lard en douce était sans surprise la sienne, c'est pour cette raison qu'Alan avait jugé bon de filer dans la tour d'astronomie sans attendre sa meilleure amie après le cours de méta' : il savait pertinemment que le trajet jusqu'à là-haut, à deux, aurait été houleux, animé et enflammé et non pas discret et retenu comme il aurait du l'être. Partir à Pré-au-Lard quand on était en deuxième année était interdit, après tout – même sans l'interdiction – ils devaient donc encore user de Pprudence.

- C'est ça, pour que quelqu'un comprenne ce qu'on voulait faire ? demanda Alan, remonté comme un coucou. J'avais besoin de crier un bon coup.

Effectuer le trajet salle de métamorphoses – tour d'astronomie avait au moins eu le mérite de calmer le désespoir de Prudence : la jeune fille semblait avoir mis ce temps à partie pour relativiser, pleurer un bon coup et se faire une raison.
Ou bien, dresser dans sa tête un tout nouveau plan, avec un nouvel angle d'attaque, plein d'ambitions et de danger. N'a pas l'acharnement de Prudence Faraday qui veut Merlin soit loué.

-  Non mais là, c'est clair que c'est mort. Je veux dire avant on pouvait se cacher parmi les élèves, là, on est grillés d'avance. Purée... j'y crois pas quoi !

Le changement brutal de caractère d'Alan était récent : l'an passé par exemple, jamais l'Irlandais n'aurait accepté un plan de Prudence qui incluait une infraction du règlement. Là, non content de l'accepter, il l'encourageait même.
Magnus n'était pas étranger à cette transformation. Depuis son clash avec son cousin, Alan tentait par tous les moyens de prendre le plus de distance possible avec lui. Et ça incluait – en plus de faire des choses qu'il ne ferait jamais – essayer de le rendre jaloux. Magnus lui avait reproché d'avoir pris plaisir à aller dans la forêt interdite avec Prudence ? La pire journée de sa vie ? Hé bien mon coco, tu vas comprendre ce qu'est la jalousie, maintenant !

-  Bien sûr, bien sûr ! Mais ils se disent qu'il ne faut pas tenter le diable ! Que les parents pourraient se retourner contre eux... Regarde ton père, tu crois qu'il dirait quoi ? Tu peux être sûre que si on se fait chopper à Pré-au-Lard, c'est pas McGonagall qui te vire, c'est ton père qui porte plainte contre l'école et qui t'éviscère à main nue.

Alan ne préférait même pas imaginer la tête du papa de Prudence si on trouvait Alan et Prue sirotant tranquillement une Bierraubeurre au Trois Balais. La blague ! Aucun des deux ne finirait en vie, c'était clair. Le Poufsouffle stressait déjà, rien que de s'imaginer, marchant avec sa meilleure amie main dans la main dans Pré-au-Lard, faisant tranquillement ses emplettes alors que tous les élèves étaient interdits de sortie. La Menace serait dans ce cas là le dernier de ses soucis !

-  T'es dingue ou quoi ? On le fait quand même ? On fait quoi, on reste tranquillement au château, hein ?

Alan regardait Prue comme si elle avait perdu le dernier de ses neurones. Ce n'était plus de la folie là, ni du courage, c'était de l'inconscience. Aller à Pré-au-Lard en étant en 2ème année c'était déjà hyper risqué avec tous les autres élèves, mais alors y aller alors que tous les étudiants étaient au château, c'était fou. Complètement fou ! Alan ne pouvait s'y résoudre, un plan pareil, c'était comme signer soi-même son aller simple pour Azkaban.

Alan faisait les cent pas dans la tour d'astronomie, à la fois perturbé de voir leur maigre plan tomber à l'eau, et en même temps choqué de voir que Prue tenait plus de la tête brûlée du Gryffondor de base que du calme et prudent Poufsouffle. Sa meilleure amie était parfois pleine de surprise, et pas toujours dans le bon sens.

-  Franchement, comment tu veux faire ? Dans l'optique où on trouve un moyen d'y aller sans se faire prendre – ce que je trouve franchement impossible – tout le monde va se rendre compte qu'on a disparu du château !

Tout ça dans l'optique où même s'ils y arrivaient, Alan ne serait pas franchement dans de bonnes conditions pour profiter du moment :  comment faire pour que tous les élèves de l'école ne se rendent pas compte de leur absence ? Quelqu'un remarquerait forcément qu'ils avaient disparu ! En plus de ça, une excursion de ce genre, sur le papier c'était des bonbons, du chocolat et du bonheur, dans les faits c'était pire que la forêt interdite. Stress et angoisse à gogo, bonjour la sortie relaxante !

-  Ça  tombe vraiment comme une Bombabouse sur un repas de Noël. Franchement, comment McGonagall peut annoncer ça comme ça, l'air de rien ?!

Alan était fou, remonté comme un ressort. Dans un contexte politique où tout allait dans tous les sens - même à Poudlard - Alan aurait préféré une bonne nouvelle. Au lieu de ça, on leur ajoutait tout le temps de mauvaises surprises. Après les enfants victimes de la Menace, Traverse, les détraqueurs et ça, qu'elle était la prochaine étape ? La fin du monde sorcier peut être ? Le retour de Voldemort et de Gellert Grindelwald ? C'était en tout cas en bonne voie.

(1002)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Réunion au sommet [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Réunion au sommet [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RÉUNION AU SOMMET DE L'OPPOSITION HAITIENNE POUR UNE AUTRE ALTERNATIVE
» [GABRIEL MEILLAND et FRANZISKA BECKER] Une réunion au sommet
» Réunion au sommet [Pv Mâtons ~ Intrigue] [Terminé]
» Réunion au sommet.
» Réunion au sommet (de l'immeuble) [PV Vyle, Tyee et Gemma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Lieux de passage :: Tour d'Astronomie-
Sauter vers: