AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 ¤ Bal de Noël 2012 ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar
Serpentard

Parchemins : 52
Âge : 15 ans
Actuellement : 5e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Sam 5 Aoû - 20:25

Derek & Candys

À ce moment de l'année scolaire, on ne pouvait pas dire que Derek voyait particulièrement la vie en rose. S'il avait en effet retrouvé son meilleur ami d'Ilvermorny et qu'il passait le plus clair de son temps en sa compagnie, le reste de l'école ne semblait pas porter le nouveau venu dans son coeur. Comme cela avait pu être le cas pour Julian plusieurs mois auparavant, le cinquième année était maintenant la proie de rumeurs qui avaient vu le jour dans la nouvelle édition du Hibou Bavard, le journal de l'école, paru quelques jours avant le bal de Noël. On soupçonnait maintenant le nouvel arrivant d'être un partisan de la Menace. Du moins, c'était l'idée qui revenait le plus souvent dans la bouche des élèves, parmi d'autres ragots complètements loufoques.

Un autre potin avait été souligné par La Plume empoisonnée, dans ce premier numéro : selon certaines sources - pas forcément fiables - la préfète de Serpentard, Candys Montgomery aurait jeté son dévolu sur plusieurs garçons de Poudlard, dont Derek ! Si Candys avait pu être surprise en lisant cet article, imaginez la réaction de l'Américain. Certes, leur relation était loin d'être claire aux yeux de tous, et encore moins à leurs yeux, mais de là à dire que la jeune fille était une croqueuse d'hommes, c'était un peu exagéré. Par ailleurs, les deux vipères ne s'étaient pas vraiment quitté en bons termes après leur première rencontre. De plus, un autre ragot supposait une idylle secrète entre les deux étudiants venus d'Ilvermorny. Décidément, ceux qui avaient lancé ces rumeurs ne devaient pas avoir toutes leur frites dans le même sachet. Pour le principal concerné, il n'y avait rien de plus normal qu'une amitié solide comme il pouvait entretenir avec son ami de Serdaigle.

Tout cela nous amène donc à nous demander, comment le couple qui avait été mis en avant par La Plume Empoisonnée avait-il finalement vu le jour le temps d'un soir ? Comment les deux vipères qui ne s'adressaient que de simples salutations en se croisant avaient-ils décidé de passer toute une soirée aux bras l'un de l'autre ? Encore une fois, c'est une histoire difficile à comprendre, et ce pour n'importe qui. On pourrait prendre plusieurs facteurs en compte. Tout d'abord, il n'y avait pas l'ombre d'un doute sur le fait que Derek n'était pas l'élève le plus sociable qu'il soit. En plus de ça, il apportait autant d'intérêt à la nouvelle école qu'il venait d'intégrer que la majorité des étudiants au cours du professeur Binns. En partant avec ces bases-là, cela s'avérait compliqué de se lier d'amitié avec le premier étudiant venu. Histoire d'ajouter une difficulté supplémentaire, les rumeurs sur sa liaison avec la Menace n'avaient pas spécialement aidé. Tout cela avait amené le cinquième année à se refermer encore un peu plus sur lui-même et à ne se fier qu'à la personne en qui il avait le plus confiance dans le château, qui était, sans surprise, Julian. Probablement prise de pitié, la directrice de l'école avait suggéré à Candys de choisir Derek comme cavalier au bal de Noël de cette année. Ce détail n'intervenait que du côté de la demoiselle, car le garçon avait en tête une toute autre idée. Il refusait de se laisser écraser par sa situation qui empirait de jour en jour. Il n'était pas du genre à crier à l'aide pour ce genre de choses et préférait se débrouiller avec ses propres moyens. Cependant, après avoir réfléchi plusieurs jours à la question, le vert et argent s'était dit que ça pourrait être une bonne idée d'inviter sa préfète au Bal de Noël. De un, elle était la première élève qu'il avait rencontrée en arrivant à Poudlard, et de deux, cela lui donnerait une excuse pour s'afficher et montrer à tout le monde qu'il n'en avait que faire des rumeurs qui fusaient à son sujet. Derek ne voyait pas vraiment pourquoi la jeune fille accepterait, mais de ce qu'il avait pu entendre, encore et toujours des ragots le jeune homme avait son petit effet auprès de la gente féminine. Il comptait donc bien miser dessus et promettait aussi d'en mettre plein la vue à toute la Grande Salle lors du célèbre bal de Noël. Pas totalement confiant, le Serpentard avait donc invité Candys au bal et celle-ci avait accepté. Derek s'était alors promis de faire un effort afin qu'elle ne passe pas la pire soirée de sa vie.

Après avoir passé un peu trop de temps dans la salle de bain, le cinquième année était arrivé à un résultat acceptable concernant son look et il était prêt pour passer une bonne soirée, en faisant fi des doigts qui se pointeraient sur lui dès qu'il apparaîtrait au bras de la préfète. Car il ne fallait pas se leurrer, même avec les masques, certains couples étaient facilement reconnaissables. Au niveau des vêtements, l'Américain avait opté pour un pantalon de costume, une chemise noire et un gilet de costard gris foncé. Cela restait sobre mais il le portait bien et il avait arrangé ses cheveux comme à son habitude. Pour ce qui est du cadeau, il avait préféré compter sur la sécurité afin de ne pas décevoir sa cavalière. Il s'était dégoté un collier en argent qui se combinait en général avec un bon nombre d'habits. Comme sa famille n'avait aucun problème d'argent, il avait commandé un bijou de qualité. Pour une fois qu'il pouvait se montrer pendant une soirée, il n'allait pas se priver ! Quelques retouches de cheveux plus tard, le jeune homme descendit dans la salle commune où il retrouva Candys. Derek ne pouvait se le cacher, la jeune fille avait l'air ravissante. Il lui sourit du mieux qu'il put et répondit sur le même ton que son interlocutrice. « Bonsoir Candys, je te retourne le compliment. » Seulement, cette manière de s'exprimer alors qu'ils se connaissaient le dérangeait quelque peu. Le garçon acquiesça sur sa proposition de se rendre dans la Grande Salle, puis exprima ce qui le turlupinait. « Je pense qu'on pourrait faire l'effort d'oublier les tensions pour qu'on passe tous les deux une bonne soirée… » Même si cela ne durerait que le temps d'un soir, c'était toujours mieux que rien. « Ah, et voilà ton cadeau. » Il sortit le collier de sa poche, qui était enfermé dans une boite de velours noire, qu'il tendit à la jeune fille.

Le Hall d'entrée grouillait  déjà d'élèves en tenue de soirée et aux masques mystérieux lorsque les deux vipères y arrivèrent. Ne voyant personne qu'il connaissait aux alentours, Derek se dit qu'ils pouvaient pénétrer dans la Grande Salle, car, comme sa cavalière l'avait joliment souligné, le couple faisait partie de ceux qui devraient ouvrir le bal étant donné que Candys était préfète. L'Américain fut enchanté de voir la splendeur des décorations mises en place. Il se tourna vers la demoiselle et lui demanda son avis « La décoration est cool ! C'est comme ça tous les ans ? » Le garçon avait un penchant pour les mises en scène de ce genre et il ne pouvait pas le cacher. « On va boire un verre avant d'aller danser ? » On pourrait croire qu'il voulait se rendre au buffet car Julian s'y trouvait, mais en réalité, il ne l'avait pas encore reconnu parmi les nombreux sorciers masqués présents dans la salle.

Costume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 170
Âge : 13 ans (05/10/1999)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Mar 8 Aoû - 14:33

Bal 2012

Feat. April & Harmony


Comme l’année précédente, Viska allait au bal avec ses copines. Seul mettre une jolie robe l’intéressait. Elle aimait aussi se coiffer, et se maquiller (car elle n’avait le droit de le faire que pour le bal). Elle ne comprenait pas pourquoi il fallait absolument y aller avec un garçon, enfin, du moins était-ce ce à quoi on les incitait puisque les préfets devaient ouvrir le bal en couple pendant que toutes les personnes se rendant au dit bal étaient invitées à voter pour un roi et une reine. Si cela avait un côté très « bal de promo » de film américain qu’elle trouvait sympathique (car elle était assez friande de comédies made in USA se déroulant dans des lycées quand elle était chez ses parents), elle pensait qu’à Poudlard, une majorité d’élèves était trop jeune pour ça, sa promo’ comprise vu qu’elle n’était qu’en deuxième année. Voilà pourquoi elle faisait une sorte de « contre bal » en s’y rendant entre copines et en boudant tout ce qui était valses.

En sortant de la salle de bain, elle appela : « Harmony ? Tu es prête ? » Visiblement oui car celle-ci ne lui répondit pas. Normal, elle était déjà partie, sûrement pour ne pas faire attendre sa sœur. Donc Viska attrapa le cadeau pour Victoire, une Gryffondor avec qui elle s’entendait bien ce qui tombait fort à propos, et la jeune serpentard s’en alla d’un bon pas retrouver la jumelle d’Harmony, April et sa camarade de dortoir, Harmony elle-même. Viska ne la connaissait pas beaucoup si ce n’est pour l’avoir vu sur le terrain de Quidditch, mais elle n’avait rien contre elle, puis, elles se fréquentaient parfois en raison des cours qu’elles avaient parfois en commun.

Viska les repéra avant qu’elles ne la voient, il faut dire qu’elles étaient deux, ça aidait pas mal. Elle commença alors par les complimenter sur leur tenue : « Vous êtes très chouettes les filles ! » Avant de demander un avis sur la sienne : « Et vous, vous aimez ma robe ? J’ai voulu prendre quelque chose d’un peu original au niveau de la coupe mais je suis restée dans des teintes pas trop flashy. » Elle avait un peu joué avec ses cheveux et avait mis pas mal d’accessoires car Viska adorait qu’on la remarque. Elle avait assez naturellement un tempérament de leader, même si elle avait peu l’occasion de le montrer. Toutefois, l’année précédente, elle avait lancé avec Prudence une opération à la bibliothèque, et elle espérait que leurs recherches de cette année leur permettrait de nouveau de montrer aux adultes ce que les élèves de Poudlard savaient faire ! Mais ils n’en étaient pas là car ce soir tout n’était qu’invitation à la fête.

« Vous devez offrir votre cadeau à qui ? » S’informa-t-elle alors qu’elles étaient entrées dans la Grande Salle sublimement décorée. « Moi je dois offrir un cadeau à Victoire, mais je ne l’ai pas encore aperçue, j’espère qu’elle vient bien au bal. » Elle n’avait pas pu vérifier, n’ayant pas eu l’occasion de croiser la lionne ces derniers temps. C’était un peu comme si elle était devenue invisible, mais bon, ce qui comptait c’était que Viska ait le nécessaire dans sa superbe pochette assortie à sa robe ! On a jamais trop le sens du détail!

Nymeria. ♕ gif de ??? ♕ 554 mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfete de Serpentard

Parchemins : 475
Âge : 14 ans [05.1998]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Mer 9 Aoû - 14:02

Quand elle avait déballé sa robe pour la première fois, Candys avait été stupéfaite. Cela dit, il y avait autre chose qui l’avait également surprise, et cela était un paquet de sa mère, dans le paquet de sa robe. Candys lui avait, bien évidemment, parlé de Derek, de leur première rencontre qui, bien qu’elle eu bien commencée s’était mal terminée et de la stupide rumeur de la Plume Empoisonnée. « Après tout, c’est Noël. Je t’aime, maman. » voilà le mot que portait le paquet. Quand elle l’ouvrit, la jeune fille fut plutôt perplexe. Un cadeau ? Pour Derek ? Elle aurait l’air bien idiote si ce dernier ne lui offrait rien en retour, mais elle décida d’accepter. Cela montrerait au moins qu’elle n’était pas une vile et perfide petite vipère et qu’elle avait un cœur, elle. Bref. Elle avait pris soin d’emballer elle-même le cadeau pour Derek, qui était un bracelet en cuir noir, très fin, avec une fermeture argentée. C’était relativement simple mais Candys ne doutait pas de la qualité du cadeau. Et puis, que pourrait-elle lui offrir d’autre ? Elle n’était pas sa petite amie, aussi, un vêtement aurait sûrement été déplacé. Quant à un autre bijou, cela était sans doute trop intime. Quant aux montres, la tradition voulait qu’une belle montre soit offerte aux jeunes sorciers une fois leurs ASPICs en poche… Sa mère avait donc définitivement fait le bon choix.  Elle avait mis le petit paquet dans sa pochette agrandie grâce à la magie, ainsi que le cadeau pour Angus Carmichael, un Serdaigle plus jeune qu’elle, qu’elle ne connaissait absolument pas. En retrouvant Derek, elle ne pouvait pas le nier, elle n’était pas ravie. Cela dit, qu’il lui propose d’enterrer la hâche de guerre pour un soir fut bienvenue et elle esquissa un sourire à son cavalier avant d’acquiescer d’un signe de tête.

Si sa propre mère était capable de la surprendre, Derek savait y faire tout autant. Quand il lui tendit une boite en velours noir, elle posa ses yeux émeraude sur le Serpentard, surprise et déconcertée. « C’est… Merci beaucoup Derek, c’est très gentil. Je peux l’ouvrir maintenant ? » Elle n’attendit pas vraiment la réponse de l’américain et déballa son présent. Un ravissant collier se trouvait dans l’écrin. « Il est magnifique… » Elle leva les yeux du collier et adressa un réel sourire à Derek. « Merci. Tu veux bien me le mettre ? » Sans attendre, une nouvelle fois, la demoiselle lui présenta le bijou tout en lui faisant dos. Elle écarta ses cheveux de sa nuque et attendit patiemment que Derek ferme le collier. « Tiens, j’ai aussi un cadeau pour toi. Joyeux Noël Derek. » Elle lui tendit la petite boite qu’elle avait sortie de sa pochette et espérait qu’il l’apprécierait. Puis ce fut l’heure d’aller dans la Grande Salle, pour enfin, fêter Noël.

Candys entra donc dans la Grande Salle au bras de Derek. Elle avait encore un peu de temps avant que tous les regards ne se posent sur eux lorsqu’ils ouvriraient le bal et les couples déjà présents se retrouvaient plus ou moins tous à un point stratégique, le buffet. Cependant, Candys surveillait la réaction du nouveau venu. Heureusement, il semblait plutôt satisfait de ce qu’il voyait. « A l’identique, non, cela change un peu tous les ans. Le thème aussi d’ailleurs, ce n’est pas toujours avec des masques ! Tu as vu le plafond ? La neige donne vraiment l’impression qu’il neige pour de bon ! » Car en vérité, il ne neigeait pas à cet instant précis dehors. Mais au moins, cela donnait une atmosphère un peu plus féérique à l’intérieur. « Oui, d’accord. Tu n’as jamais eu un noël anglais je suppose ? Il faudra que tu goûtes une Mince Pie, tiède avec de la chantilly, c’est délicieux, tu verras ! » De suite d’humeur plus joyeuse, Candys rayonnait de joie et d’humeur soudainement meilleure que lorsqu’elle avait retrouvé Derek dans la salle commune des Serpentard.


acidbrain


|664 mots|


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 218
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Jeu 10 Aoû - 20:09

Si Tempérance nota le bref instant de flottement suite à sa requête auprès de Julian, elle n'en dit rien elle était habituée à ce qu'il se comporte bizarrement c'est pour ça, se contentant de froncer les sourcils d'un air curieux lorsque le brun lui apprit qu'il n'avait pas sa baguette sur lui. « Tu ne l'as pas prise ? » répéta-t-elle sans cacher sa surprise, acquiesçant néanmoins d'un hochement de tête. « Oui, tiens. » dit-elle en extrayant la sienne de son décolleté inexistant sa pochette - qui avait d'ailleurs quelque peu souffert de devoir l'abriter. Elle observa Julian d'un air dubitatif tandis qu'il opérait sa magie, le soupçonnant surtout de ne pas avoir pris sa baguette par peur de lui-même, et de ce qu'"on" pourrait lui faire faire. Il lui était impossible d'imaginer que son ami puisse lui faire le moindre mal - ou à qui que ce soit d'autre, d'ailleurs -, aussi ne pouvait-elle s'empêcher de le trouver quelque peu paranoïaque. Elle aurait aimé pouvoir le rassurer, mais elle avait aussi l'impression que Julian avait évité délibérément le sujet et ne voulut donc pas le contrarier en cette soirée. Elle le fera parler quand il aura bu, la technique infaillible. "Tu prendras bien un p'tit verre de cognac Julian ? Ça se boit comme du petit-lait."

« Merci Julian ! » Elle lui adressa un sourire lumineux, rangea délicatement la rose, puis sa baguette dans sa pochette histoire d'écraser la rose avec, et acquiesça. « Oui, c'est parti ! » En route pour leur deuxième bal de Noël ensemble. Occasion durant laquelle Tempérance ne brillait pas par ses performances sur la piste de danse. Fort heureusement, elle n'avait pas à ouvrir le bal comme c'était le cas pour Candys, que la blonde vit apparaître en compagnie du meilleur ami de Julian, Derek. « Oui ! » accepta-t-elle un peu trop précipitamment lorsque Julian évoqua le buffet, la détournant de son moment de stalkage d'observation. « Enfin j'veux dire... Je veux bien oui. » tempéra-t-elle en songeant que c'était trop peu trop tard. Ou comment passer pour l'affamée de service. « Navrée de te décevoir, mais je doute fortement qu'il y ait de l'alcool par ici. Sauf si McGonagall a planqué un petit remontant sur elle, histoire de supporter plus facilement son rôle de chaperon pour la soirée. » Assez contente de sa blague, elle déchanta bien vite en réalisant que ladite McGonagall se tenait debout à quelques mètres d'elle seulement. Oups. « Oulala, tu crois qu'elle m'a entendue ? » Vaguement mal à l'aise, elle tendit l'oreille pour tâcher de déterminer si elle parvenait à déchiffrer les conversations d'autres gens malgré la musique. Constatant avec soulagement qu'à part voir les lèvres de Derek bouger, elle ne comprenait strictement rien à ce qu'il était occupé à raconter à Candys, elle ramena finalement son attention sur Julian, à qui elle adressa un sourire soulagé. « Hmm, qu'est-ce qu'il y a à boire ? Je vais prendre du jus de citrouille je pense ! » décida-t-elle en inspectant les différents breuvages présents sur la table. Comme l'année précédente, son plan demeurait d'éviter la case 'danse' aussi longtemps que possible, peu désireuse d'estropier Julian plus tôt que nécessaire.

[ 534 ]


Dernière édition par Tempérance Biel le Dim 20 Aoû - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 91
Âge : 16 ans
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Ven 11 Aoû - 8:49

Les deux sorciers entrèrent ensemble dans la Grande salle et Julian fut ravi de constater qu'ils attiraient par ci par là quelques regards. Tempérance était si belle et charmante et lui-même avait fait un tel effort vestimentaire et capillaire, qu'il était content qu'on les remarque. Ou alors c'était lui qu'on regardait, encore et toujours, le pantin de la Menace prêt à dégainer si on lui en donnait l'ordre. ET BIEN NON, Mesdames Messieurs, sa baguette n'était pas sur lui en revanche, celle de Tempérance, alors pas la peine de s'affoler ! Ne manquerait plus qu'un Sonorus en bonne et due forme pour annoncer à tous les convives que sa propre baguette était rangée au chaud dans son dortoir et ainsi passer une bonne soirée... ou alors être définitivement classé dans la catégorie des fêlés du bocal, au choix.

Lorsque Julian proposa à Tempérance de rejoindre le buffet afin de s'hydrater se rassasier, la jeune fille ne cacha pas son enthousiasme. L'Américain ne put qu'en sourire, il adorait la spontanéité de son amie, elle lui faisait plaisir à chaque fois. Il se revoyait lui à Ilvermorny, heureux et plein de joie, prêt à conquérir le monde. Mais timidement quand même hein, en évitant de se casser une jambe et en laissant Derek passer devant.

Julian ne cacha cependant pas son rire quand la Poufsouffle lança une réflexion humoristique sur la directrice Minerva McGonagall que Julian évitait comme la peste, trop près de ses oreilles. Il n'y avait qu'elle pour faire ce genre de gaffe ! Il adorait ça, surtout quand juste après le rouge montait aux joues de la blondinette. Fort heureusement, la directrice était absorbée en pleine discussion avec le professeur Flitwick et n'avait donc absolument rien entendu ou alors elle était fourbe, la vioc.

- Non, je ne pense pas !

Riant franchement, Julian arriva au buffet et servit un verre de jus de citrouille à Tempérance. Il se servit lui-même du jus d'orange et alla chercha tranquillement un plateau d'amuse-bouche pour le ramener à Tempérance pâté en croute et boudin noir fris. Les deux compères passèrent quelques minutes à discuter avant de changer de coin.

- Tu es vraiment ravissante. Où as-tu trouvé cette robe ?

Julian ne pouvait pas quitter des yeux la jeune fille, elle était si élégante qu'on ne voyait qu'elle. On ne voyait d'ailleurs toujours qu'elle, même en uniforme, ses longs cheveux blonds et son sourire radieux attiraient tous les regards, du moins toujours le sien.

- Moi j'ai trouvé ma chemise au Chemine de Traverse, je l'ai adoré. Ils font de jolis choses là-bas ! Ça ne vaut pas le quartier sorcier de New York, mais ça se défend bien quand même.

Après plusieurs minutes d'échange, et quand Tempérance eut terminé son verre, Julian lui proposa une danse, qu'elle accepta. Elle profita du moment pour lui avouer qu'elle n'était pas la reine du dancefloor qu'elle avait quelques lacunes en matière de danse. Peu importait, Julian se souvenait très bien de l'an dernier ses pieds aussi et n'avait pas particulier trouvé le niveau de la jaune et noire affligeant.

- Moi, c'est une copine d'Ilvermorny qui m'a appris la valse. Il ignorait s'il avait déjà raconté cette anecdote à Tempérance ou non. Le père de June était danseur et dans la salle commune des Thunderbird, c'était elle la meilleure. Elle m'a appris ça dès ma deuxième année, parce qu'elle disait toujours 'qu'un bon sorcier doit savoir valser', comme si c'était la base de l'éducation d'un sorcier. Peut être, après tout !

Julian accompagna Tempérance sur la piste de danse en lui tenant la main. Il la fit ensuite glisser devant lui et lui proposa un ultime plan de replis.

- Je vais t'apprendre les pas. Tu verras ce n'est pas compliqué? Si vraiment tu n'y arrives pas, tu peux monter sur mes pieds et je te guiderai comme ça. Tu n'es pas lourde, ne t'inquiète pas.

Il lui adressa un sourire gentil et commença à lui montrer le rythme des pas, en trois temps. Tempérance était un peu plus petite que lui, pas de beaucoup ceci dit et il voyait très bien qu'elle n'avait rien de lourd, ça ne le dérangeait donc pas de lui montrer les pas en la faisant monter sur ses propres pieds.

(701)


«Ravenclaws prize wit, learning, and wisdom. It's an ethos etched into founder Rowena Ravenclaw diadem: 'wit beyond measure is man's greatest treasure'»

Le plus tourmenté 2017

Julian Farrow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 171
Âge : 14 ans (14 mars)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Ven 11 Aoû - 9:57

Bal 2012

Feat. Heather


Lucas était bien trop flegmatique pour sursauter, il se retourna et sourit à sa cavalière même si on n’apercevait pas vraiment son regard, caché par son masque. « Salut Heather ! Très joli ta robe, cette couleur te va bien. » Commenta sobrement le Poufsouffle, toujours avare de paroles. Même si sa mère voulait absolument qu’il se sociabilise, il n’était pas vraiment du genre bavard parce que dans sa famille, il y avait plus souvent le bruit d’un air musicale ou un chant d’oiseau que l’écho d’une conversation. Que ce soit sa mère, son père, sa sœur ou lui, ils n’usaient tous que d’un minimum de mots. En revanche, chez eux, Lucas et sa mère jouaient souvent du piano, pendant que son père les accompagnait à la guitare et que Psychée dansait avec grâce sur l’air qu’ils venaient de créer tous les trois. Ils étaient une famille un peu à part, rien que leur maison était particulière avec ses hectares de domaines dans lequel vivait une ménagerie dont sa mère s’occupait avec sa grâce et sa douceur naturelle. Lucas, lui, n’était pas exactement gracieux, c’était bien pour ça qu’il espérait que Heather ne conterait pas trop sur lui pour danser autre chose que la traditionnelle valse. Comme Edward Montgomery, son père, ex-Gryffondor, ex-préfet, ex-professeur d’étude des moldus et actuel compositeur (rien que ça), Lucas avait toujours l’air trop grand, comme perdu dans son propre corps. Cet air dégingandé le rendait un peu moins sérieux que son visage fermé ne le laissait penser, encore qu’actuellement, il portât un masque qui cachait en partie, justement, ses expressions, alors même qu’elles étaient toutes amicales, sinon il n’aurait pas proposé à Heather de venir avec lui.

Ils entrèrent ensuite dans la Grande Salle et les préfets ouvrirent le bal. « Mon père a ouvert le bal avec ma mère quand ils étaient élèves, j’ai vu des photos. » raconta-t-il en peu de mots à sa cavalière. « Peut-être qu’il faudrait que nous trouvions quelqu’un pour nous prendre en photo aussi. » Ne serait-ce que pour, justement, prouver à sa mère qu’il s’était bien rendu au bal. Finalement, ce fut au au tour des autres élèves d’entrer sur la piste de danse, Lucas tendit la main à Heather : « Viens, allons faire un petit tour de piste. » Comme il ne savait danser que la valse sorcière, c’était le moment ou jamais.

Alors qu’ils dansaient, il regardait les gens autour d’eux. Il observa notamment sa cousine Candys qui, si elle était absolument charmante comme toujours, mais qui était accompagné d’un américain mal dégrossi. Qu’est-ce qui avait pris à Candys d’aller au bal avec ce rustre sans éducation ? Passons. Il passa à sa tante, Opaline, qui était toujours avec Daryl. A force, il avait l’habitude du Serdaigle, il faisait parti du paysage depuis bien avant d’être en couple avec Line. Même masquée, sa tante était resplendissante et parfaitement reconnaissable. Contrairement à lui, qui avait certes pris du physique de son père mais qui avait plutôt le teint de sa mère, Line était une beauté typique des Montgomery. Dans les livres parlant des grandes familles sorcières, c’était toujours le physique de sa famille qui était mis en avant. Lucas était un déception à ce niveau, il n’était pas moche, mais il n’était pas un canon non plus, il était juste un ado’ normal, lui… En parlant des canons de sa famille, ou de sa famille tout court, Noé n’était nul part.

A la fin de la valse, Lucas conduisit Heather au buffet : « Tu veux manger quelque chose ? Au fait, tu as eu qui toi comme nom pour l’échange de cadeau ? » En plus des masques, c’était pour ce bal LE sujet sur toutes les lèvres. Il n’avait pas vu la jeune Estefania, toutefois, elle n’était peut-être pas venue au bal, après tout, elle était en première année.

{Masque de Lucas : http://www.auxfeuxdelafete.com/admin/wp-content/uploads/2016/12/img-0604-180x240.jpg }

Nymeria. ♕ gif de Tumblr ♕ 646 mots.


«Il existe trois types de gens que personne ne comprend : les génies, les fous et ceux qui marmonnent dans leur barbe.
Heureusement je n'ai pas de barbe.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 218
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Sam 19 Aoû - 23:44

Trop heureuse que Julian lui ait lancé une bouée de sauvetage sans même qu'elle n'ait besoin de balancer des répliques pas subtiles pour un sou - "Dis donc c'est qu'il fait soif, non ?", "Eh beh, regarde-moi tous ces mets ! Franchement ce serait cri-mi-nel de ne pas aller goûter. Pense aux petits elfes !", "Bon, on va bouffer ?" -, Tempérance accepta la proposition avec un peu plus de vigueur que nécessaire. Elle le réalisa aussitôt et ses joues rougirent à vue d’œil tandis qu'elle tâchait - assez pathétiquement - de se rattraper. Mais elle n'y pouvait rien: malgré les cours de danse qu'elle avait suivis étant plus jeune, elle n'était pas douée à cet exercice, et elle ne voulait pas que Julian en souffre. Par conséquent, si elle pouvait gagner du temps en s'attardant au buffet, elle le ferait volontiers.

C'est d'un air mortifié qu'elle s'aperçut que le professeur McGonagall se tenait à peine à quelques mètres d'elle alors qu'elle venait juste de lancer une bonne blague la concernant - elle et un  potentiel penchant pour la bouteille. Par Merlin, à cette vitesse, elle n'allait pas survivre à cette soirée. Tout bien réfléchi, "assassinée par Minerva McGonagall un soir de décembre", ça sonnait quand même mieux que "s'est ouvert le crâne sur sa table de chevet" comme fin (ce qui jusqu'à maintenant était son hypothèse principale concernant sa propre issue). Peut-être que ça ne serait pas si terrible que ça ? Julian la rassurant néanmoins, Tempérance chassa ces pensées funestes de son esprit - s'il savait à quoi elle réfléchissait en cet instant ! -, et lui adressa un regard soulagé. « Ouf ! » grimaça-t-elle, avant de sourire en s'apercevant qu'elle avait au moins eu le don de faire rire son ami.

Elle but une gorgée de jus de citrouille, puis répondit au brun concernant sa robe: « Oh c'est gentil, merci Julian ! Je l'ai choisie dans un magazine, et ma mère a été l'acheter à Dublin pour moi et me l'a envoyée. » Grafton Street avait toujours été son lieu de prédilection pour faire ses courses de vêtements, et elle eut un pincement de cœur nostalgique en songeant à sa ville. Elle retrouverait bien vite Dublin au cours des vacances de Noël, mais cela signifiait malheureusement qu'elle allait aussi devoir se coltiner la présence de L'Autre, et ça, ça ne la réjouissait pas du tout. « Oui, j'aime bien le chemin de Traverse aussi. » acquiesça-t-elle, levant les yeux au ciel avec amusement lorsque le Serdaigle vanta les mérites de New York. Classique. Elle n'était pas en mesure d'en juger de toute façon: elle, elle ne connaissait que le Royaume-Uni et l'Irlande, et encore.

Inévitablement arriva le moment où Julian lui proposa de danser, et Tempérance songea qu'il aurait été futile de croire y couper. Après tout, il s'agissait d'un bal. Et la blonde ne détestait pas danser. Elle n'était juste pas très à l'aise, mais tant pis. Forçant un peu son sourire, elle prit néanmoins la main du brun, et si elle était initialement crispée, elle se détendit en l'écoutant raconter une anecdote de son temps passé à Ilvermorny. « Je ne sais pas si c'est la base de l'éducation d'un sorcier, mais en tout cas, ma mère dit que c'est très important pour la coordination. » Coordination dont la blonde était quasi-dénuée, au grand damne de sa mère, justement. Ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé. Se sentant quelque peu misérable en réalisant qu'ils avaient atteint le stade où Julian se sentait obligé de lui proposer de la guider en montant sur ses pieds, l'Irlandaise secoua la tête pour le rassurer. « Non non t'inquiètes, je devrais pouvoir suivre. Je ne garantis juste pas le résultat ! Gare à tes pieds. » souffla-t-elle sur l'accent de la plaisanterie, destiné à cacher son appréhension. Faites qu'elle ne l'estropie pas, faites qu'elle ne l'estropie pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 52
Âge : 15 ans
Actuellement : 5e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Dim 20 Aoû - 21:01

En voyant l'ambiance qui régnait dans la salle commune entre les deux vipères en ce début de soirée, on aurait pu se croire à un de ces mariages arrangés dans lequel aucun des deux protagonistes n'a vraiment envie d'être là. L'idée d'enterrer la hache de guerre semblait donc la bienvenue. Ainsi, le fait que Candys accepte de mettre un terme aux tensions le temps du bal ravit le jeune garçon. Au fond, il préférait ce genre d'atmosphère-là.

En bon gentleman qu'il était, Derek n'avait pas omis le cadeau de Noël pour sa cavalière. En plus de cela, à la suite du tirage au sort organisé entre les élèves, même s'il l'avait fait en traînant des pieds, l'Américain avait acheté une boite de chocogrenouilles pour Lucas Montgomery, qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Après, Candys était de sa famille, donc il serait plus facile pour le jeune Bradford de lui demander de le retrouver par la suite. La sucrerie se trouvait dans une des poches intérieures de son gilet, et il s'en débarrasserait dès qu'il pourrait. Il s'était dit qu'il participerait à l'échange de cadeaux, histoire de se socialiser pas sûr qu'on utilise ce verbe comme ça un peu plus, après toutes les rumeurs qui pesaient sur lui. Pour en revenir au cadeau de la jeune fille, apparemment, le garçon avait bien choisi car la demoiselle semblait contente en voyant le collier. Sans répondre aux questions évidentes de son interlocutrice, Derek s'exécuta et attacha le bijou dans la nuque de Candys.

La préfère des vipères avait aussi pensé à offrir un petit quelque chose à son cavalier et celui-ci ne put retenir un sourire lorsqu'elle lui tendit le bracelet. Histoire de réitérer les faits, il demanda l'aide de la jeune fille pour enfiler le bijou copieur, va t'acheter une personnalité. « Merci Candys. Tu veux bien me le mettre aussi ? » Une fois les deux serpentards parés de leurs joyaux, ils se dirigèrent vers la Grande Salle.

La splendeur du décor ne laissa pas le nouvel élève indifférent et il contempla la salle, des étoiles plein les yeux. Même si ce château n'était décidément pas le principal centre d'intérêt de Derek, il devait avouer que là, c'était la classe. Il acquiesça suite aux paroles de la vipère et déclara « J'avoue que les masques, c'est une bonne idée, mais on a du mal à reconnaître les autres élèves. D'ailleurs, si jamais tu vois Lucas Montgomery, fais-moi signe. Je l'ai tiré au sort pour l'échange de cadeaux et je suppose qu'il fait partie de ta famille. Et j'ai pas envie de me tromper de personne, parce que j'ai quand même des difficultés pour retenir les visages et les prénoms d'ailleurs rappelle-moi le tien stp ?. » Ils prirent ensuite le chemin du buffet où des dizaines de couples se rassemblaient déjà coucou Julian et Tempépé les gros gourmands. « Non, c'est mon premier Noël en Grande-Bretagne. Et d'accord, mais c'est quoi une "mince paille" ? » demanda-t-il, écorchant le mot comme il savait bien le faire, avec son accent américain.

Même s'il paraissait sûr de lui, il redoutait le moment de la danse des préfets, car cela signifiait que tous les regards allaient être posés sur lui, mais pas spécialement pour les bonnes raisons. Il n'avait pas intérêt à se louper, et il comptait sur la bonne éducation que sa mère lui avait inculquée pour faire bonne impression lors de l'ouverture du bal. « C'est ta deuxième année en tant que préfète, n'est-ce pas ? Alors, ça se passe comment pour la fameuse danse ? » Histoire de savoir à quoi s'attendre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 91
Âge : 16 ans
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Mar 22 Aoû - 8:50

Tempé' lui avoua qu'elle avait trouvé sa robe de bal dans un magazine et que c'était sa mère qui était partie l'acheter à Dublin. L'Américain n'avait jamais mis les pieds en Irlande, ni même dans sa capitale, d'ailleurs. Déjà que le Royaume-Uni était déjà pour lui quelque chose de très mystérieux, imaginez les pays voisins ! Julian se faisait bien à Poudlard parce qu'il y était enfermé et retenu de force, et qu'il avait – avec le temps  - appris à s'y faire, mais il n'avait hélas encore jamais eu l'occasion de visiter les contrées alentours. Le jour où ça arriverait, c'était qu'il avait réussi à enlever ce fichu collier, ça serait donc le jour le plus beau de sa vie.

- Ah, l'Irlande... Je n'y suis jamais allé ! C'est joli Dublin ?

En parfait ignare qu'il était, Julian ignorait totalement tout des prairies verdoyantes d'Irlande, des lochs transparents qui reflétaient agréablement les douces montagnes et les traditionnels moutons noirs en troupeau. Il ignorait combien le pays était beau et chaleureux, alors qu'il aurait pu s'en douter rien qu'en connaissant Tempérance.

Lorsque de la jeune fille accepta de danser et lui confessa que sa mère trouvait aussi la danse excellente pour la coordination, le garçon ne put s'empêcher de sourire.  Sourire qui redoubla quand la jeune fille lui confia qu'elle allait essayer de faire attention aux pieds de son cavalier. C'était bien aimable à elle.

- D'accord je vais faire attention !

Julian perdit son sourire alors qu'il avait Tempérance en face de lui, sa main gauche dans la sienne, sa main droite dans son dos et  les bras tendus. Une sombre pensée lui traversa l'esprit : et si, malgré tout ce qu'il croyait – après tout, Tempérance ne s'ouvrait peut être pas 100% à lui, qui savait ? - son amie avait déjà quelqu'un dans sa vie ? A la réflexion, c'était possible. Il avait pris ça pour de l'intérêt pour lui, mais peut être que Tempérance était très pudique et voyant bien qu'elle plaisait à Julian, évitait de 'parler' des autres garçons. Peut être qu'elle coulait des jours heureux avec un gentil et équilibré Poufsouffle pas un dérangé et instable Serdaigle et qu'elle n'avait jamais eu le courage de le lui dire. Tentant le tout pour le tout, incapable de vivre avec cette incertitude – et parce qu'il était hors de question qu'il ouvre son cœur à quelqu'un qui n'en ferait pas autant – Julian pris son courage à deux mains sans lâcher Tempérance toutefois.

- J'ai une question, je... Tu... Tu sors avec quelqu'un ?

Julian ne se voyait pas confier son amour naissant pour la jeune fille alors que quelqu'un sortait déjà avec elle. Et ceux qui pensent qu'elle est forcément célibataire parce qu'elle est venue au bal avec lui, Julian était persuadé que ce n'était pas un bon argument. Julian avait demandé à Tempérance bien avant le bal de Noël de l'avoir en cavalière et connaissant la droiture et le sens du devoir de la jeune fille, il était certains que si d'ici là elle avait trouvé un amoureux, jamais elle n'aurait abandonné son ami Julian pour lui. Quand elle s'engageait, elle allait jusqu'au bout, Julian le savait. Même si ça lui coûtait de le faire.

Passablement angoissé par la réponse, Julian tenta de trouver Galadrielle Porter son plan B, à qui il avait un cadeau à offrir. Il la connaissait pour être de son année à Gryffondor, mais impossible de la trouver au bal. Peut être qu'elle n'était pas encore arrivée, ou alors qu'elle était bien cachée sous son masque. C'était une idée les bals masqués tiens, c'est bien pratique pour faire des échanges de cadeaux !


«Ravenclaws prize wit, learning, and wisdom. It's an ethos etched into founder Rowena Ravenclaw diadem: 'wit beyond measure is man's greatest treasure'»

Le plus tourmenté 2017

Julian Farrow



Dernière édition par Julian Farrow le Mar 29 Aoû - 8:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfete de Serpentard

Parchemins : 475
Âge : 14 ans [05.1998]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   Jeu 24 Aoû - 18:45

Contente de voir que le jeune homme appréciait également le cadeau de la demoiselle, elle lui sourit et lui attacha le bracelet au poignet. Elle devait admettre qu’enterrer la hache de guerre pour une soirée était une bonne idée. C’était tout de suite plus simple pour passer une bonne soirée. Elle ne pouvait pas dire que cela les rendait les meilleurs amis du monde, mais c’était de suite plus agréable que de se lancer des éclairs en se voyant.

Candys était plutôt contente de voir que Derek faisait l’effort de s’intéresser à ce qui se passait autour de lui. Plus encore, qu’il s’intéressait à la culture britannique, ce qui n’était en soit pas gagné vu qu’il s’acharnait à être l’américain du château. Quand il lui parla de Lucas, la demoiselle esquissa un sourire. « Lucas est mon cousin, même avec un masque je le retrouverais ! » Quand à la mince pie, qu’il avait savamment américaniser, Candys le prit par la main et l’emmena vers une montagne de mini tourtes recouvertes de sucre glace et légèrement fumantes. « C’est ça ! Attends. » Candys prit une petite assiette, y posa une mince pie dessus et rajouta un peu de crème fouettée sur le dessus. Elle tendit ensuite l’assiette ainsi qu’une petite fourchette à Derek. « Tiens, essaye. Ce sont des pommes et des raisins confits avec des épices. De la cannelle, de la noix de muscade… » Généralement, Candys en faisait avec sa mère et Astoria à la pâtisserie juste après Noël, parce que le demande était moins forte. Mais celles de Poudlard n’étaient pas mauvaises, elles étaient même très bonnes, donc pour une première expérience, Derek aurait clairement pu avoir pire.

Alors qu’il se questionnait sur la danse à venir, Candys avala une petite gorgée de lait de poule, en le fixant du regard. « Ne t’en fais pas, je ne te marcherai pas sur les pieds. » Elle esquissa un sourire et regarda où en était les autres élèves. Beaucoup étaient arrivés et la danse n’allait pas tarder à arriver. « En fait, on ouvre seulement le bal, ça ne dure pas longtemps, dès que les professeurs nous rejoignent, tout le monde peut danser. » Alors qu’elle finissait son verre de lait de poule, elle vit Bartley au loin, non accompagné. Son coeur se serra en le voyant. Elle aurait beaucoup aimé aller au bal avec lui. Non pas qu’elle détestait foncièrement Derek, mais à choisir… Ce n’était sûrement pas pour rien que la Plume lui prêtait une idylle avec le Serdaigle -entre autre. Elle vit ensuite Cole arriver avec Payton et McGonagall leur faire signe à tous. « On doit y aller, tu es prêt ? Tu as aimé la Mince Pie alors ? » Arrivée à hauteur de Cole et Payton, Klara et son cavalier et Bartley, Candys esquissa un sourire et salua tout le monde. Alors que la musique commençait, la demoiselle posa une main du jeune homme sur sa hanche, puis posa une main sur l’épaule de Derek et l’autre dans la main restante de l’américain. « Ca va aller, promis. » La musique commença et les deux jeunes gens commencèrent à danser. Cela ne dura pas longtemps, mais assez pour que les joues de la demoiselle rosissent par la proximité engendrée par la danse.
acidbrain


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2012 ¤   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ Bal de Noël 2012 ¤
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» XHP saison 2011-2012
» Le konkour' : Da Rulz et Da thèmes 2012
» Boston 2012
» LNH : quatre divisions dès 2012-13?
» Que faire avec le choix 2012?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: