AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Hibou Bavard #1 (décembre 2012 In Game)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Serdaigle

Parchemins : 143
Âge : 15 ans (août 1997)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Hibou Bavard #1 (décembre 2012 In Game)   Lun 5 Juin - 17:37




Hibou Bavard
Poudlard, 23 décembre 2012


Micro Couloir

Trouvez-vous que les fantômes de l'école gâchent votre intimité ?


Mia Hong (Serpentard) « C'est le moins que l'on puisse dire ! »
Pour Le Baron Sanglant, (le fantôme de Serpentard ndlr) j'avoue au début qu'il me terrorisait parce qu'il était... plutôt couvert de sang, mais avec le temps, j'ai appris à le connaître et il me semble gentil, peu intrusif.
Mais pour d'autres, c'est le moins que l'on puisse dire ! Tous les fantômes se permettent de se promener comme bon leur semble, même arpenter les toilettes des filles. Des fois, je dois leur rappeler qu'on veut de la tranquillité.
Heureusement, que ça ne se compare pas avec ce crétin Peeves, qui met le trouble et fait tomber partout des pièges. Je me suis retrouvé quand j'étais en deuxième année, Peeves et moi on s'est retrouvés par hasard et il m'a lancé en pleine figure un sceau d'eau. J'ai dû expliquer à mon professeur que je devais retourner dans mon dortoir pour me changer et courir pour ne pas prendre du retard à mon cours!
Bref, c'est ce qui rend Poudlard bien spécial. Les fantômes nous rappellent que c'est un collège qui est rempli d'histoires et que sans eux, je crois que ça ne serait pas Poudlard. Enfin, c'est mon avis...

Sebastian de Guise (Gryffondor) « Ils ne me dérangent pas. »
Quoi ? Les fantômes ? Non, ils ne me dérangent pas en règle générale et Nick (Quasi-Sans-Tête, alias Sir Nicolas de Mimsy-Porpington, le fantôme de Gryffondor ndlr) est toujours sympa ! Sauf si tu lui parles de son côté "quasi-sans-tête", là, il peut se lancer dans des discours un peu longs, et au bout d'une dizaine de fois, il y en a marre de l'entendre radoter à propos de sa décapitation ratée. Niveau intimité, ça va aussi, il n'est pas trop gênant. Par contre, quand ma sœur était encore élève, elle évitait comme la peste les toilettes de Mimi Geignarde ! Comme tout le monde, non ? Enfin, moi dans l'ensemble, je les aime bien, sauf le Baron Sanglant, pas parce qu'il est à Serpentard hein, mais parce qu'il est bien trop renfermé. Passer l'éternité à faire la gueule, ça doit être lourd à la longue. Ah si, par contre, ils devraient arrêter de traverser les murs sans regarder s'il y a des élèves sur leur passage, c'est pas très agréable de leur passer à travers, c'est super froid !

Malicia Cornwell (Poufsouffle) « Peeves met vraiment le bazar. »
Euh, non... je ne les trouve pas intrusifs ! Le Moine gras, le fantôme de Poufsouffle est vraiment quelqu'un de très gentil qui gagne à être connu et qui ne se permettrait jamais d'entrer dans les dortoirs des filles ou des garçons sans y avoir été invité. Les toilettes de Mimi Geignarde sont à éviter par contre, sous peine de voir son intimité vraiment gâchée. Ça m'est arrivé quand j'étais en première année, je ne savais pas encore que les toilettes du deuxième étage n'étaient pas utilisées. J'en garde un souvenir assez marquant... Pour le reste, les autres fantômes se font assez peu remarquer, en particulier ceux de Serdaigle et de Serpentard. En revanche c'est l'esprit frappeur qui met vraiment le bazar. On dirait que personne n'a d'influence sur Peeves, à tel point que parfois, il dérange certains cours.

April Hammond (Gryffondor) « Pas du tout ! »
Les fantômes ? Ils ne gâchent pas l'intimité, ils ne rentrent pas dans les chambres, donc ça va. Enfin moi ils me gênent pas du tout, c'est rigolo quand ils apparaissaient soudain, ça fait toujours sursauter Harmony c'est troop drôle, j'adore. Elle, le jour où un fantôme la croise dans un couloir alors qu'elle est toute seule, elle tombe dans les pommes.
Nick Quasi-sans tête, je le trouve sympa. Il a toujours une bonne histoire à raconter pour peu qu'on lui parle un peu. Peeves, il met de l'action, c'est sympa, même s'il est un peu envahissant. Les autres, je les ai assez peu croisés.
Moi je les aime bien nos fantômes quand même.

Sidney Carmichael (Serdaigle) « Exterminez-moi Peeves. »
Hum ! La bonne blague ! Vous voulez dire est-ce que se promener dans un couloir désert en espérant ne pas se prendre un encrier sur la tête, est utopique ? Alors oui. On n'a jamais vu ça ! C'est une tradition de bienvenue écossaise, d'arroser généreusement les nouveaux venus ? C'est pour leur donner un avant goût du climat local, c'est ça ? Non parce que sans rire, c'est vraiment moyen pour l'image de marque !
Après on ne peut pas dire, il n'y a que cet imbécile d'esprit frappeur qui se fasse remarquer. Entre la Dame Grise qui ne se donne même pas la peine de répondre quand on lui parle, Messire le Baron de Serpentard qui sort de son atelier charcuterie aussi jovial qu'une porte de prison, et les fantômes de Gryffondor et de Poufsouffle qui ne parlent qu'à leurs propres élèves parce que les autres ils puent du bec, on n'a pas à s'en faire ! Y'a que la Mimi Geignarde qui est un peu vivace - pour pas dire franchement crispante - mais si on la laisse tranquille dans son water, y'a pas de pépins. En gros, tout roule, mais rendez-moi un service, exterminez-moi Peeves.

Derek Bradford (Serpentard - Ex-Ilvermorny) « Ils foutent les jetons. »
Franchement, à part Peeves, les fantômes sont plutôt cool ! Y'en a qui font peur, comme Nick-presque-sans-tête par exemple, je me suis presque pissé dessus quand je l'ai vu. Enfin, c'est vraiment arrivé, mais passons. Tu couperas ce passage-là. J'ai entendu dire que Marie Geignarde (Mimi Geignarde ndlr) allait souvent ennuyer les préfets, mais comme j'en fais pas partie, je m'en fiche !
Pour ce qui est des autres fantômes, ils ont l'air sympa, mais je préfère taper la causette à un vivant plutôt qu'à un mort, j'ai l'impression qu'ils sont là pour nous hanter, ça fout les jetons...
[Trouves-tu que le Baron sanglant, le fantôme de Serpentard, est moins intrusif que Loreleï la guerrière, le fantôme des Thunderbird d'Ilvermorny (ancienne maison de Derek ndlr) ?]
Le Baron sans gants ne me dérange pas, tant qu'il reste dans son coin. Il n'est pas très loquace et c'est tant mieux pour moi. Après, j'évite de me retrouver en sa compagnie, il fout le seum. Loreleï, elle, avait de la classe !
Julian Farrow

Quidditch
Salut tout le monde, Daryl Lewis aux commandes pour vous tenir au courant des derniers exploits de nos sportifs préférés, même si je ne doute pas une seconde que vous êtes venus voir de vos propres yeux les joueurs se démener sur le terrain de quidditch !


Résumé du match n°1 : Poufsouffle contre Serdaigle.

La première rencontre de l'année voyait s'affrontait deux équipes, toutes aussi coriaces l'une que l'autre, j'ai nommé Poufsouffle et Serdaigle ! Les blaireaux s'étaient apparemment concertés pour disputer un match en famille. On retrouvait donc, aux postes de poursuiveurs, Alan Carmichael et Prudence Faraday. Magnus Fitzpatrick, quant à lui, avait endossé le rôle d'attrapeur. Malgré leur jeune âge, les jaune et noir n'ont pas manqué une occasion de montrer leur talent ! 


Chez les Serdaigle, Daryl Lewis (moi hihi) enfilait pour la première fois sa tenue de capitaine. Un poids considérable quand on connaît les capacités de l'équipe en face d'eux ce jour-là. A ses côtés, Cole Prinston, rédacteur-en-chef du Hibou Bavard s'était essayé au poste de poursuiveur, et Leya Neil jouait comme attrapeuse.

Les buts ont fusé des deux côtés, mais Poufsouffle a su imposer son avance. Il faut avouer que leurs poursuiveurs en avaient à revendre et qu'ils étaient assez vivaces, comparés aux garçons de Serdaigle. Daryl n'était pas au top de sa forme, peut-être à cause de la pression. Cole a fait de son mieux, mais les blaireaux étaient décidés à décrocher la victoire. Et c'est Magnus Fitzpatrick qui a assuré ce triomphe en s'emparant du vif au nez et à la barbe de Leya Neil. Félicitations aux deux équipes pour ce match rebondissant !

Résultat final : 330-60 pour Poufsouffle

Résumé du match n°2 : Serdaigle contre Serpentard.

Pour ce deuxième match, le temps n'était pas vraiment au beau fixe. Des rafales de vents venaient s'ajouter à la neige qui tombait en de lourds flocons. Ce climat peu accueillant a apparemment influé sur le jeu des joueurs car on n'a pas eu droit à un match spécialement haut en couleurs. Du côté des Serdaigle, Wilhelmina Kirgarvan et Julian Farrow tenaient les postes de poursuiveurs, et le capitaine Daryl Lewis assurait le rôle d'attrapeur pour la première fois.
L'équipe adverse était composée de Viska Spingate et Mia Hong dans les rangs de poursuiveurs, et Erin Hazzard était chargée de s'emparer de la précieuse balle dorée.
Même si Wilhelmina (Mina pour les intimes), Julian et Viska ont aligné pas mal de goals, le vif d'or a été capturé par l'attrapeuse des vert et argent. Victoire de Serpentard !

Résultat final : 50-180 pour Serpentard
Daryl Lewis

Gryffondor, maison la plus populaire ?

Gryffondor, la maison de la popularité ?


EDITO
Ce début d'année a été mouvementé pour nous tous. Mais il n'y a pas eu que des mauvaises nouvelles ! Au milieu de l'arrivée des Détraqueurs et des Aurors, ainsi que de la suppression de nos sorties à Pré-au-Lard, l'élection de Miss et Mister Poudlard a donné lieu à l'émergence de la maison des lions : Graham Bishop a été élu Mister Poudlard, tandis qu'Opaline Montgomery a reçu, elle, le titre de miss (cf Article de notre journaliste tout à fait objective Mlle Faraday). Ces deux élèves sont de Gryffondor, un hasard ? Peut-être pas ! A l'heure où le danger rôde, le courage des lions paraît sûrement plus que jamais nécessaire pour redonner du baume au cœur de tous leurs camarades. Connus pour leur enthousiasme plus que pour leurs résultats scolaires (même s'il y a des exceptions notables), les Gryffondors défendent pour la plupart avec vigueur les valeurs de l'école. Sans compter que cette maison a compté de grands noms dans ses rangs : feu Albus Dumbledore, Hermione Weasley, Harry Potter ou bien encore notre actuelle directrice Minerva McGonagall. Les autres maisons ne comptent toutefois pas rester sur le banc de touche et, à n'en pas douter, avec le départ de Mlle Montgomery en juin prochain, une nouvelle Miss fera son apparition dans le sondage de 2013 !

En attendant, n'oubliez pas qu'un nouveau vote sera lancé suite au bal masqué de Noël par votre serviteur ! Nous lançons aussi un courrier des lecteurs pour le prochain numéro ! Vous avez quelque chose à raconter au Hibou Bavard ? Un témoignage ? Une déclaration d'amitié à faire ? Envoyez votre Hibou à Cole Prinston et vous serez peut-être dans le prochain numéro !
Bonne lecture !
Cole Prinston

Rubrique Potins

Les potins de Candys
1. Changement de caractère.
On a récemment vu Mia Hong s'adoucir et être moins peste. La vipère semble vouloir changer, et cela fait se soulever pas mal de questions. Pourquoi ? Comment ? Pour qui ? Les murmures disent qu'il y aurait bien quelqu'un derrière tout ça, ou peut-être pour ce changement soudain, mais l'heureux élu est encore inconnu !

2. Dans la lune
On a vu Payton Harris dans la lune et plus que d'habitude. L'habituelle joyeuse Poufsouffle est complètement ailleurs la plupart du temps et semble plutôt préoccupée. Le départ proche de Jensen-Waldorf, y serait-il pour quelque chose ? C'est en tout cas ce qui se raconte.

3. On a vu :
On a vu Louis Hazzard et Estefania Kostaz échanger autour d'un livre, qui visiblement était tombé du ciel. Pas sûr que cela plaise à Madame Pince.
On a vu Hugh Spencer passer son temps à faire des aller-retours dans la Volière. Relation à distance ou amour naissant ?
On a vu Graham Bishop terrorisé par le cours de Botanique. Heureusement, Louis Hazzard était là pour le sauver de la vilaine plante mangeuse de sorciers.


La Plume Empoisonnée :


Avertissement : La Plume Empoisonnée nous oblige à la publier sous la contrainte, aucun des journalistes du HB ne saurait être tenu responsable pour ses propos (note du rédacteur en chef).
1. Rien que 4.
Candys est bien une Montgomery. Leur réputation les précèdent et elle ne s'en écarte pas. La vipère est, comme sa mère ou d'autres membres de son entourage, une vraie croqueuse d'hommes. Elle se joue en effet de quatre garçons qui n'ont rien demandé. Cole Prinston et Bartley Dubthaigh à Serdaigle ainsi que Oliver Blanzy et Derek Bradford, chez les Serpentard, font donc les frais de son petit manège. Filtre d'amour en vue ? Possible, après tout, elle est douée en potions ! Attention Candys, on t'a à l'oeil !

2. Une arrivée étrange.
L'arrivée de Derek Bradford, pour combler les plaisirs de Julian Farrow n'est pas passée inaperçue. Étrangement proches, les américains semblent être plus que des amis. Une romance cachée, sans aucun doute ! Hé Julian, fais attention à la croqueuse d'homme chez les vipères, elle pourrait te voler ton serpent préféré !

3. Faire-valoir.
On continue chez les Montgomery, mais avait l'aînée cette fois. Opaline Montgomery, riche héritière et un peu dans le caritatif. On l'aura remarqué, les relations de la Gryffondor sont de bas étage, contrairement à son statut. "Petit ami" plus que banal, "meilleure amie" qui préfèrerait mourir que de parler au commun des mortels... Montgomery les accumulent et clairement, rien de tout cela n'est fait au hasard. Que ça soit pour tromper son ennui ou pour se valoriser, elle choisit son entourage avec soin. Attention Montgomery, tu vas t'y brûler les ailes si tu continues !
Candys Montgomery

Portrait

Opaline Montgomery, une reine au sommet.

Il est des créatures à part. Des êtres dont l’aura est telle, qu’ils ne laissent personne indifférent. Opaline Montgomery est de ceux-là. Et pas seulement à cause de son nom. Son appartenance au tentaculaire clan Montgomery, dont les ramifications s’étendent sur l’ensemble de la communauté sorcière britannique, n’est qu’anecdotique : Opaline brille par elle-même. A dix-sept ans, la jeune femme n’a pas besoin de se réclamer de l’illustre famille pour qu’on reconnaisse sa valeur, et les élèves de l’école ne s’y sont pas trompés, eux qui l’ont élue, en début d’année, Miss Poudlard.

Mais comment ne pas céder à son charme, ou, plutôt, à la fascination qu’elle paraît provoquer, sans même s’en apercevoir, partout où elle passe ? Opaline a la beauté piquante des brunes qui ne s’en laissent pas compter, et quiconque a eu l'occasion de l’affronter sur le terrain de Quidditch connait sa détermination farouche à gagner, y compris face à l’équipe de son petit-ami, capitaine de Serdaigle. Son talent d’attrapeuse, allié à son grand sens tactique (assister aux entraînements de Gryffondor est particulièrement instructif), a apporté à sa maison quelques unes des plus belles victoires de la décennie.

Le dynamisme de la jeune femme ne s’arrête pourtant pas au là : non contente d’être une joueuse d'excellence, elle anime Sterne, le club de danse de l’école, dont la popularité ne se dément pas, et trouve encore le temps d’être une amie attentionnée. « Opaline est quelqu’un d’absolument formidable », nous a ainsi déclaré, avec l’air extatique des afficionados, Wilhelmina Kilgarvan, en dernière année de Serdaigle, « elle fréquente des élèves de toutes les maisons et de tous les âges, et est toujours là quand vous avez besoin d’elle. Elle est extrêmement populaire, mais cela ne la rend absolument pas orgueilleuse. Au contraire, elle semble toujours voir le meilleur chez les gens… Elle nous donne envie de croire en nous, c’est une qualité rare, je trouve ! » Au regard de ce témoignage, que l’administration lui ai préféré Klara Deaken (no offense, Klara, mais qui es-tu ?) au moment de la nomination des préfets, demeure un mystère.

Oh ! Opaline ne fait pas l’unanimité à Poudlard : il est difficile d’atteindre un tel degré de perfection sans provoquer quelques jalousies. Au cours de l’année écoulée, les mauvaises langues – d’autant plus perfides qu’elles ne sont qu’une poignée – n’hésitaient pas à parier que sa relation avec Daryl Lewis n’était qu’une romance sans lendemain, et qu’elle le lâcherait dès que Serdaigle aurait perdu son premier match. Un an plus tard – et malgré les défaites des Aigles – force est de constater que la « romance sans lendemain » est une histoire d’amour comme ces oiseaux de mauvais augure en rêvent sûrement : à leur grand dam, les deux tourteaux ont été dernièrement élus « plus beau couple de Poudlard ». Quant aux voix dissonantes qui osent sous-entendre que la demoiselle ne ferait pas toujours le maximum en classe, aucune n’a été suffisamment courageuse pour accepter de voir son témoignage cité dans le journal… Probablement parce qu’elles ne savent que trop bien que la calomnie est un délit aux yeux de la loi.

Belle, douée et intelligente, Opaline Montgomery se passera bien de Poudlard, à la rentrée prochaine – le monde n’attend qu’elle – mais nul doute que les couloirs du château sembleront, sans elle, un peu plus ternes à ceux qui resteront.
Prudence Faraday
© Méphi.


«Ravenclaws prize wit, learning, and wisdom. It's an ethos etched into founder Rowena Ravenclaw diadem: 'wit beyond measure is man's greatest treasure'»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 143
Âge : 15 ans (août 1997)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Hibou Bavard #1 (décembre 2012 In Game)   Lun 5 Juin - 17:38

Vous pouvez commenter le Hibou bavard à la suite Smile
Bonne lecture coeur


«Ravenclaws prize wit, learning, and wisdom. It's an ethos etched into founder Rowena Ravenclaw diadem: 'wit beyond measure is man's greatest treasure'»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 642
Âge : 13 ans (12/07/1999)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: Hibou Bavard #1 (décembre 2012 In Game)   Lun 5 Juin - 20:45

Très sympa comme numéro ! De bonnes choses à intégrer dans le Rp Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1747
Âge : 25 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Maïlys Di Bartolomeo, Faith Of Curty

MessageSujet: Re: Hibou Bavard #1 (décembre 2012 In Game)   Lun 5 Juin - 23:43

Ooh, trop cool le nouveau format du HB ! **
Beau boulot de tout le monde, bravo ! \o/
(Coup de cœur pour le très objectif témoignage de Mina dans le Portrait d'Opaline ! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 730
Âge : 12 ans [10/05/2000]
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Julian, Quentin & Jason

MessageSujet: Re: Hibou Bavard #1 (décembre 2012 In Game)   Jeu 8 Juin - 18:28

Super numéro !

J'ai adoré le portrait de Line, superstar Montgomery ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hibou Bavard #1 (décembre 2012 In Game)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hibou Bavard #1 (décembre 2012 In Game)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» n.W.o. Friday Night Smackdown - 3 décembre 2012 (Carte)
» LE HIBOU BAVARD
» Lecture du Hibou Bavard [Libre aux Gryffondor]
» nWo Monday Nitro - 10 décembre 2012 (Résultats)
» Friday Night RAW IMPACT - 1 Décembre 2012 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Pièces de vie :: Les Clubs de Poudlard :: Le Journal de Poudlard :: Le Hibou Bavard-
Sauter vers: