AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Caché. PV Tempérance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Gryffondor

Parchemins : 587
Âge : 13 ans (12/07/1999)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Caché. PV Tempérance   Dim 16 Juil - 0:28

Des gloussements, encore des gloussements. À chaque fois que Graham s'arrêtait dans une salle remplie d'élèves, il pouvait être sûr d'y entendre des gloussements et cela ne s'était pas arrangé avec l'arrivée de la Saint Valentin. Pourquoi ces gloussements ? Il ne pouvait que remercier le hibou bavard ou en tout cas une majorité des élèves de Poudlard qui l'avait élu Mister Poudlard 2012 faisant de lui la coqueluche de l'école. Si au départ il avait été plutôt flatté, c'était vite devenu pesant dès que le Bal de Noël avait été annoncé. À chaque fois qu'il entrait dans une salle, il était scruté de toute part par des demoiselles qui auraient sans doute souhaité l'inviter au bal, mais qui n'osaient pas et détester par des garçons qui enviaient sa place. Heureusement qu'il y avait été avec Erin en tant qu'ami, cela lui avait permis d'esquiver bien des problèmes. Il y avait eu par la suite une période d'accalmie grâce aux vacances puis à la reprise des cours, mais à l'annonce de la Saint Valentin les choses étaient devenues même pires.

« Bon je te laisse. » glissa-t-il à Louis tout en reposant sa cuillère dans son assiette vide du dessert qu'il venait de déguster. Il aurait volontiers continuer à discuter avec son ami, mais malheureusement les gloussements s'intensifiaient à la table derrière lui et il trouvait cela insupportable. De la même manière, depuis qu'il était devenu populaire il n'arrivait pas à trouver de moyen de passer du temps avec Louis alors que c'était l'une des seules choses qu'il désirait au monde. « Allez plus que quelques jours et je serai tranquille. » tenta-t-il de se convaincre. La Saint Valentin était dans trois petits jours et il espérait qu'après cela les choses se tasseraient et que l'attention serait porté sur quelqu'un d'autres.

En attendant il devait tuer le temps toute l'après midi et se mit à réfléchir à un endroit où il pourrait être tranquille. Malheureusement il était hors de question de se rendre dans la salle commune, il serait aussi vu que dans la Grande Salle et dehors il faisait trop froid pour y trainer. La bibliothèque elle ne lui permettait pas d'être caché des regards, il avait déjà tenté l'expérience et s'était même fait réprimander par la bibliothécaire alors qu'il n'avait fait aucun bruit, mais qu'il entrainait les gloussements de jeunes filles. Tandis qu'il réfléchissait, il finit par accéder au quatrième étage du château, montant machinalement les escaliers en direction de la Tour de Gryffondor même s'il ne désirait pas s'y rendre. « Oh je sais ! » se dit-il. Il n'y avait pas cours cet après midi, après tout on était le weekend, dès lors les salles de classe étaient disponibles et jamais ô grand jamais un élève viendrait fourrer son nez dans une salle en plein jour de repos. Cependant il ne fallait pas qu'il soit vu non plus ou alors se cacher ne servirait à rien et d'autres rumeurs iraient à tire larigot sur son compte.

En arpentant les couloirs du quatrième étage, il attendit de se retrouver seul dans l'un d'eux et se précipita sur la porte la plus proche. Elle était verrouillée, mais ce ne fut rien pour lui qui, muni de sa baguette, la déverrouilla en prononçant la formule « Alohomora ». Sa baguette projeta une petite lumière et le verrou se désenclencha permettant au garçon de pénétrer dans la pièce. Il s'agissait d'une de ces salles de classe peu voir jamais utilisée, qui accumulaient un peu de poussière, mais cette salle là restait resplendissante car elle offrait une vue impressionnante sur l'extérieur grâce à de multiples fenêtres aux murs. Le garçon fut absorbé par les imposants nuages gris qui surplombaient la région si bien qu'il sursauta lorsqu'il entendit quelque chose bouger. Il n'était pas seul dans la pièce et fut encore plus déçu de trouver devant lui une jeune fille. Il aurait encore préféré un professeur qui l'aurait peut être sermonné, mais là, il s'imaginait déjà entendre les premiers gloussements retentirent à ses oreilles. Dès lors, la première chose qu'il lança à l'adresse de la jeune fille fut : « Tu sais qu'il n'y a pas cours aujourd'hui et encore moins ici. » dans un espoir de la faire partir de la salle pour qu'il puisse profiter de cette solitude qu'il recherchait tant ces derniers jours.

( 714 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 218
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Dim 16 Juil - 18:32

Tempérance attendait docilement près de la porte des toilettes des filles du quatrième étage, en compagnie de deux de ses camarades de dortoir et amies. La période de la Saint-Valentin était généralement accueillie avec une indifférence polie par la jeune Poufsouffle. Elle aimait le chocolat, l'esprit de fête, d'amour et tous les bons sentiments qui accompagnaient cette occasion. Elle pensait que c'était même presque nécessaire, au vu des temps sombres qu'ils semblaient traverser. Cette année, elle s'était donc levée avec une certaine légèreté le week-end précédant le fameux 14 février. C'était sans compter les fâcheuses conséquences que cette fête pouvait avoir sur les psychés prompts à l'exagération de ses camarades.

La blonde avait distraitement suivi la conversation d'Emily et d'Amelia jusqu'alors, notant simplement qu'il était question d'un garçon. Leur quatrième compère, Cheryl, était partie faire pipi il y a de cela plusieurs minutes à présent, et Tempérance avait espéré que la discussion animée des deux autres aurait atteint sa conclusion naturelle d'ici là. Malheureusement, le destin allait rarement dans le sens de la jeune Tempérance. Il apparaissait que le dénommé Ethelbert avait choisi Amelia pour élue de son cœur, ce que cette dernière venait d'annoncer avec grand fracas à une Emily visiblement au bord du gouffre. En moins de temps qu'il n'en faut pour dire Quidditch - et elle n'était d'ailleurs pas loin de regretter de ne pas s'être encastrée dans un poteau quand elle avait participé au Pire Et Seul Match De Son Existence, histoire de s'épargner cette situation ridicule -, Tempérance se retrouva à devoir s'interposer entre ses amies, qui avaient à présent atteint une partie du spectre auditif qui ne devait être accessible qu'aux oiseaux. Malgré sa bienveillance habituelle, Tempérance ne pouvait qu'imaginer le pathétique de la scène à laquelle elle avait été mêlée contre son plein gré. Elle esquiva une main crochue probablement destinée à éborgner Emily mais qui manqua surtout de la harponner au passage, et sortit sa baguette magique alors qu'une Cheryl encore bienheureuse émergeait des toilettes des filles.

Tempérance marmonna la formule du Charme du Bouclier, qu'elle avait récemment appris à maîtriser sous l’œil attentif de Julian, et se retrouva du même côté du couloir qu'Amelia. Les deux filles étaient visiblement trop occupées à penser à de nouveaux noms d'oiseaux toujours plus originaux - et plus cruels -, pour s'importuner d'avoir été séparées. Tempérance profita de l'occasion pour prendre congé de la scène, et opérer un replis stratégique. Non seulement elle ne tenait pas à être prise à partie dans ce triangle amoureux nauséabond, mais surtout, surtout, elle abhorrait les conflits. Elle sentait déjà ses mains trembler alors qu'elle tournait les talons sans destination précise en tête. Le chemin menant à leur salle commune se trouvait derrière Emily, et elle risquerait de toute façon de les y retrouver bien trop vite. Franchement, qu'est-ce qui leur prenait ? Ça en serait presque risible si ça n'avait pas été aussi désolant. Elles habituellement tout à fait équilibrées, voilà qu'elles se battaient comme deux véritables chiffonnières, tout ça pour un individu douteux au nom d'Ethelbert. Ethelbert. On n'avait pas idée.

Elle actionna finalement la poignée de la première porte venue, entra dans la pièce vide, et verrouilla la serrure derrière elle. Pas envie d'être retrouvée pour le deuxième round. Elle fit quelques pas dans la salle de classe dans laquelle elle venait de pénétrer - l'une de ses préférées, avec la grande baie vitrée donnant sur les alentours de Poudlard. Et puis, elle s'immobilisa. Qu'est-ce qu'elle fichait là ? Elle qui détestait se retrouver seule - presque autant que de se retrouver impliquée dans des conflits ridicules -, voilà qu'elle s'était volontairement isolée. Elle se sentait franchement bête à présent: elle aurait dû réfléchir à un meilleur plan. Elle en était là de ses récriminations lorsqu'elle entendit le sortilège de déverrouillage retentir, et quelqu'un faire irruption dans son havre de paix. « Oh ça suffit hein, allez régler vos histoires toutes seules, ou parlez-en directement à Ethelbert tiens, je ne suis pas le bureau des pleurs ! » s'écria-t-elle avec mauvaise humeur, avant qu'une personne qui n'était ni Emily, ni Amelia, ni même Cheryl, ne prenne la parole. Tempérance tressaillit. « Shit. »

Elle fit lentement volte-face, et réalisa qu'elle avait été rejointe par nul autre que Mister Poudlard - alias Graham Bishop. Double shit. « J-je sais. Je fuyais juste des amies qui semblent avoir momentanément perdu l'esprit. » marmonna-t-elle, mal à l'aise. Mais foutue pour foutue, autant se montrer honnête. En revanche, elle sentait bien que Graham arborait un air plutôt revêche, comme s'il lui en voulait de se trouver là. Eh bien pas de chance mon coco, elle était arrivée la première, et elle ne s'en irait pas. Pire, elle avait cru entendre des éclats de voix bien trop familiers à son goût provenir du couloir, avant que Graham ne referme la porte. « Tu avais prévu un truc ici ? Tu attends des gens ? » interrogea-t-elle après quelques instants. Si ça se trouve, il avait une troupe d'amis populaires qui ne tarderait pas à débouler dans la pièce, et Tempérance ne tenait pas à se retrouver au milieu de tout ça. En temps normal, elle lui aurait même volontiers laissé occuper les lieux en paix, toujours prête à se montrer charitable pour plaire à son prochain - même à ses propres dépends. Mais Graham était tombé sur elle le mauvais jour: la scène qu'elle venait de vivre l'avait mise de mauvais poil, et elle ne tenait pas à retomber dans la gueule du loup.

[ 919 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 587
Âge : 13 ans (12/07/1999)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Dim 16 Juil - 20:03

La tête de la demoiselle lui disait quelque chose. Non pas parce qu'elle était de son année, sinon il s'en serait souvenu, mais parce qu'il l'avait déjà vu dans les couloirs de l'école trainer avec une fille qu'il connaissait bien mieux, Erin Hazzard. La jeune fille s'était adressée à lui d'une manière surprenante juste avant qu'il ne formule sa remarque, mais sans doute s'était-elle trompée de destinataire puisqu'elle n'avait pas daigné se retourner complètement lorsqu'elle s'était adressée pour la première fois au Gryffondor. Quand ils se regardèrent l'un l'autre, il décela dans son regard la surprise de tomber sur quelqu'un qui n'était en aucun cas les personnes destinées à son message incendier. Il esquissa un sourire amusé. « Je vois ça. » répondit-il alors tandis qu'elle se justifiait. Il gardait un air amusé sur le visage, se retenant de rire aux éclats par respect pour la jeune fille et aussi parce qu'il n'avait pas envie de la retenir trop longtemps espérant avec grand plaisir qu'elle quitte la salle de classe pour lui laisser la place.

Elle lui demanda alors s'il avait un truc de prévu dans la pièce, il haussa les épaules et comme un garçon cool, en s'asseyant sur le rebord d'un pupitre, lança : « Ouais, je vais faire une petite fête avec mes groupies. » dit-il. Intérieurement sa fête ressemblait plutôt à un feu de joie où il brûlerait une à une ces dindes qui ne cessaient de glousser, mais il n'avoua pas la vérité à Tempérance. « Du coup à rester tu veux peut être te joindre à elles ? Elles sont charmantes surtout en troupeaux. » ajouta-t-il. Il se trouvait lui-même désagréable dans sa façon d'être, mais sans doute la jeune fille face à lui l'avait mis dans le ton surtout qu'il n'était pas de bien bonne humeur à cause de ces groupies justement qui ne cessaient de glousser sur son passage.

Il s'installa un peu mieux sur le pupitre laissant ses jambes se balancer au dessus du sol puis demanda : « Au fait je t'ai déjà vue avec Erin non ? Tu t'appelles comment ? » demanda-t-il. Il n'était pas un grand grand ami d'Erin, mais après le bal de Noël il s'était tout de même un peu plus rapproché encore et il avait déjà croisé cette fille blonde avec elle. Peut être étaient-elles de la même année, en tout cas elle en avait l'air. Puis par pure curiosité il demanda : « Et c'est qui ce malchanceux qui s'appelle Ethelbert ? Ton petit ami ? » Il se demandait grandement quelle mouche pouvait avoir piqué des parents pour appeler son fils ainsi. Peut être s'agissait-il d'un enfant de bonne famille, mais Graham aurait préféré mourir que de continuer de porter ce prénom.

Soudainement quelqu'un frappa à la porte et les poils sur son dos se hérissèrent. Non, non, non il n'avait absolument pas envie d'être dérangé plus ou bientôt il allait devoir trouver une autre cachette. Il pouvait facilement se débarrasser d'une fille, mais d'un groupe entier cela serait bien difficile. En silence il se glissa d'un pas de loup jusqu'à la porte et tourna la serrure silencieuse : « Y a quelqu'un ? » demanda une voix de fille qu'il ne connaissait pas. Il ne répondit pas et tourna à sa place avant de se rendre compte que ce qu'il venait de faire était contradictoire par rapport à ce qu'il avait dit plus tôt à son interlocutrice.

( 564 )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 218
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Dim 16 Juil - 22:01

Shit. C'était le terme - peu gracieux - qui avait traversé l'esprit de Tempérance après qu'elle ait réalisé qu'elle n'avait pas été rejointe par ses amies, et qu'elle avait même externalisé sans trop y faire attention. Sa mère l'avait mieux éduquée que ça, songea-t-elle distraitement, et ce malgré que la seule chose qui semble abriter sa caboche pour l'instant soit une succession dudit mot, suivant une cadence effrénée. Bishop allait la prendre pour une tarée. Certes, elle n'avait jamais aspiré à une réputation de fille cool et branchée - elle avait une trop forte propension à la catastrophe pour ça -, mais elle travaillait quand même à rester dans la moyenne. Maladroite, mais suffisamment attachante pour qu'on lui accorde ce (gros) défaut là. Si elle commençait à hanter des salles de classes inoccupées en enguirlandant le premier malheureux venu - qui s'avérait en plus être Mister Poudlard, donc pas un sombre inconnu dont elle pourrait aisément démentir les paroles c'est fourbe un Poufsouffle, on ne le dit juste pas -, elle était bonne pour le banc des rebuts.

Les yeux ancrés dans ceux - visiblement amusés - de Graham Bishop, Tempérance annonça sans cérémonie les raisons de sa présence en ces lieux. A quoi bon ? Ce n'était pas plus bizarre que la harangue par laquelle elle avait accueilli le Gryffondor dans la pièce. Au contraire, elle avait au moins une (relative) bonne raison d'être là. Elle n'était pas juste une fille bizarre qui s'était enfermée dans une salle de classe vide et jetait des cailloux aux passants. Pour l'instant. En temps normal, elle aurait cherché à alimenter la conversation avec son cadet - qu'elle savait être un ami d'Erin -, armée d'un sourire lumineux et d'une capacité à ne jamais se laisser démonter. Mais les temps n'étaient pas normaux: quelques minutes plus tôt, elle avait joué les boucliers humains entre de deux de ses amies, et la situation avait eu le don de lui faire perdre sa bonne humeur légendaire. Elle se contenta donc de demander - poliment - au Gryffondor s'il attendait d'autres gens. Si elle devrait évacuer les lieux sous peu, elle préférait le savoir, histoire d'établir un plan B.

La réponse du garçon la fit écarquiller les yeux. Ses... groupies ? Elle n'arrivait pas à déterminer s'il était sérieux. Erin serait-elle vraiment amie avec quelqu'un d'aussi prétentieux ? Se rendrait-elle au bal avec lui ? Est-ce qu'une armée de jeunes filles en fleurs s'apprêtait réellement à débarquer dans la pièce, histoire de venir battre des cils autour de lui et peut-être, lancer une nouvelle bataille rangée ? Ah ça non, elle ne vivrait pas ça deux fois dans la même journée ! « Sérieusement ? » Elle observa le garçon, tentant de déchiffrer son expression. Elle tendait à voir le bien en tout le monde, aussi souhaitait-elle lui accorder le bénéfice du doute. L'utilisation du terme 'troupeau' ne pouvait avoir que deux significations: soit il se fichait d'elle et avait décidé de jouer la carte du sarcasme, soit il avait un sérieux problème d'ego. Malheureusement, ils n'étaient pas de la même année, et Tempérance ne le connaissait que de vue, aussi était-elle incapable de jauger la situation.

Jugeant que le silence était la meilleure stratégie pour l'instant - elle préférait se taire plutôt que de se prendre le chou avec qui que ce soit, de toute façon -, Tempérance acquiesça néanmoins d'un hochement de tête à l'évocation d'Erin. « Oui, on est amies. On est de la même année d'ailleurs. » Sauf qu'Erin était à Serpentard, et que Tempérance était, elle, à Poufsouffle. « Tempérance. Toi c'est Graham, c'est ça ? » L'appeler Mister Poudlard aurait été prendre un peu trop les devants. De fait, là elle pouvait avoir cette information soit par le biais d'Erin, soit par celui du journal de l'école, mais au moins ne se mouillait-elle pas trop. Et puis, elle n'allait pas prétendre qu'elle ne le connaissait pas, ce serait complètement stupide.

C'était plus fort qu'elle, elle lâcha un petit rire lorsque Graham lui demanda si Ethelbert était son petit-ami. Visiblement, il ne servait à rien de prier pour qu'il ne l'ait pas entendue en entrant dans la pièce. Elle leva les yeux au ciel. « Pas du tout ! Apparemment, c'est le nouveau petit-ami d'une de mes camarades de dortoir. » Rien que de repenser à cette affreuse histoire, elle sentait ses mains trembler à nouveau. Elle n'était pas faite pour les confrontations, quel que soit le contexte. « C'est vrai que c'est malheureux comme nom. » convînt-elle, un petit sourire aux lèvres, comme un enfant ayant été surpris en train de faire une bêtise. Elle n'avait pas pour habitude de dire du mal d'autrui, mais en l'occurrence, elle ne pouvait que se ranger du côté de Graham.

Tempérance sursauta quand on frappa à la porte "Ethelbert, toi ici? Je ne pensais pas ce que j'ai dit, je l'jure !" et observa Graham se lever pour aller s'approcher de la porte. Bizarre. Pourquoi paraissait-il aussi surpris - et surtout, inquiet ? -, s'il s'agissait effectivement de ses groupies ? « Qu'est-ce que tu- » commença-t-elle à chuchoter, avant qu'une voix familière ne s'élève de l'autre côté de la porte. « Shit. » Elle recula de plusieurs pas pour mettre le plus de distance possible entre la porte et elle. Il s'agissait d'Emily, elle avait aisément reconnu sa voix, et elle ne voulait pas être traînée dans cette histoire à nouveau. « S'il te plait, dis-lui qu'il n'y a que toi. » chuchota-t-elle, suffisamment fort pour que Graham l'entende, tout en espérant rester un minimum discrète. Elle craignait que son amie ne déverrouille la porte. Après tout, si elle demandait s'il y avait quelqu'un, c'était qu'elle avait dû les entendre parler. Et elle, tout ce qu'elle voulait, c'était qu'on la laisse passer son après-midi en paix. Pas occupée à jouer les médiatrices du débat le plus stérile qu'elle ait connu. Toute perspective de tranquillité reposait à présent sur Graham. S'il voulait son vote pour l'année prochaine, il avait intérêt à se montrer charitable !

[ 1003 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 587
Âge : 13 ans (12/07/1999)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Lun 24 Juil - 18:15

Graham fit tous les efforts du monde pour s'empêcher d'éclater de rire devant la crédulité de son interlocutrice, VRAIMENT tout ce qu'il put. Il s'imagina un chat mort, un chien mort, une bande de gnomes de jardin en train de se dandiner dans l'herbe... « Ah non ça c'est hilarant. » pensa-t-il et réprima son rire en se souvenant finalement du film assez triste qu'il avait vu cet été. La demoiselle n'insista pas et la laissa plutôt répondre à la question qu'il lui avait posé sur son identité. Il ne s'était en tout cas pas trompé, il s'agissait bien d'une amie d'Erin et portait un nom qu'il n'avait jamais entendu jusqu'ici, Tempérance. Quant à elle, elle n'eut pas besoin d'atteindre que le garçon se présente et cela ne l'étonna pas lui-même puisqu'il commençait à s'habituer à ce que tout le monde, connaisse son prénom. « C'est ça, le fameux Graham Bishop. » répondit-il en lâchant un rictus qui trahit un instant son ressenti récent par rapport à son élection en tant que Mister Poudlard. Sa blague n'allait pas faire feu bien longtemps à ce rythme là alors il opta pour parler plutôt des problèmes de la Poufsouffle et se mêla librement de ce qui ne le regardait pas en demandant à la jeune fille qui était ce pauvre malheureux au nom archaïque.

Elle se mit à rire à la façon dont le Gryffondor avait formulé la question et lorsqu'elle lui répondit, Graham y vit une once de soulagement dans ses propos. « Te voilà à moitié épargné alors. » blagua-t-il. Bien que Tempérance s'était montrée de premier abord plutôt brute de pomme, elle paraissait en vérité être quelqu'un de tout à fait fréquentable et le fait qu'elle soit d'accord avec les plaisanteries de Graham ne faisait que la rendre plus sympathique aux yeux de ce dernier. Il s'apprêtait d'ailleurs à surenchérir mais il fut interrompu bien avant par la frappe à la porte d'une inconnue.

Trahissant son comportement un peu plus tôt, c'est méfiant qu'il s'approcha de la porte et entendit alors une fille demander si quelqu'un était présent dans la pièce. Il ne connaissait pas cette personne, mais à l'instar d'ailleurs de toutes ses groupies. Cependant, apparemment il ne s'agissait pas de l'une d'elle car une autre personne dans la pièce était en train de paniquer et il s'agissait de Tempérance. Elle lui demanda de ne pas dévoiler sa présence dans la salle de classe ce qui attisa la curiosité du Gryffondor : « C'est qui ? » chuchota-t-il assez fortement pour que Tempérance l'entende, mais avant qu'elle ne lui réponde, la jeune fille frappa de nouveau à la porte. Il se résolut à répondre à la demoiselle à travers la porte en bois : « Y a personne ! » déclara-t-il alors avant de se rendre compte que c'était une réponse plutôt bête vu qu'i y avait bien quelqu'un qui venait de répondre. Il haussa les épaules et fit une grimace pour faire comprendre à Tempérance qu'il n'était pas très bon menteur, mais apparemment cela avait suffit car il entendit des bruits de pas s'éloigner et plus personne ne les interpella à la porte.

« Wow, elle est pas très futée celle là si je puis me permettre. » fit-il remarquer encore surpris par la réussite de sa réponse. Il resta encore près de la porte au cas où elle reviendrait, mais personne ne semblait plus s'y trouver derrière. Graham décida alors de se rassoir sur un pupitre face à Tempérance : « Ca t'a mise dans tous tes états quand même, comment ça se fait ? » demanda le garçon qui comme à son habitude ne faisait pas dans la dentelle. Peut être était-elle déçue que ce ne soit pas Ethelbert ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 218
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Ven 28 Juil - 20:20

Tempérance étudiait le visage de Graham, cherchant à y déceler les traces lui indiquant qu'il était simplement un petit plaisantin, ou bien un vrai frimeur, mais le garçon demeurait malheureusement indéchiffrable. Ou du moins, elle lui trouvait un air un peu constipé pincé, mais ça ne l'avançait pas plus que ça. Parce qu'il était l'ami d'Erin - après tout, ils s'étaient rendus au Bal de Noël ensemble, ça n'était pas rien ! -, la blonde réservait pour l'instant son jugement, et tendait à lui accorder le bénéfice du doute. Peut-être avait-il simplement un sens de l'humour un peu particulier. Ou bien, il avait trop compté sur la capacité de Tempérance à lire à travers les sarcasmes. Pour sa part, elle préférait quand les choses étaient simples. Quand un pot était un pot, et qu'un Gryffondor vantard portait bien haut une banderole affichant "je suis un affreux frimeur", histoire de lui éviter des maux de tête.

Le fameux Graham Bishop afficha un rictus que la blonde lut cette fois-ci comme étant ironique, et elle se sentit quelque peu soulagée. Pas qu'elle soit condamnée à rester dans celle salle avec lui. Au pire, elle pouvait bien partir et se trouver un autre refuge loin de l'homme aux groupies. Mais ce serait prendre le risque de retomber dans l’œil du cyclone, et elle préférait retarder cette échéance autant que possible.

« A moitié seulement. » souligna-t-elle au commentaire du brun concernant Ethelbert, ou la nouvelle plaie de son existence. Comme si La Plaie ne suffisait pas déjà. Voilà que Bebert devenait une composante primaire de ses discussions et de son paysage quotidien, sans qu'elle ne l'ait vu arriver ou qu'elle ait pu y faire quoi que ce soit. Bien sûr, elle connaissait déjà l'énergumène, qui appartenait, après tout, à la même promotion que la sienne. Heureux hasard. Si seulement ses amies pouvaient reprendre leurs esprits et réaliser que tout ceci n'en valait absolument pas la peine ! Mais la fièvre de la Saint-Valentin semblait s'être emparée d'elles, balayant d'un geste cruel toute once de raison.

Lorsqu'on frappa inopinément à la porte de la salle de classe, Tempérance observa dans un premier temps le comportement de Graham. En effet, son cadet n'agissait pas comme quelqu'un qui attendait des gens. Au contraire, il paraissait surpris, voire carrément méfiant. Plaisantin ce serait donc, nota-t-elle dans un coin d'esprit, esquissant un petit sourire amusé avant de tressaillir. Emily. Non non non. La panique s'empara de Tempérance, alors qu'elle se levait pour s'éloigner de la porte, et s'assurer qu'elle ne serait pas dans le champ de vision de son amie si celle-ci parvenait à entrer. C'était irrationnel, elle le savait. Rien ne justifiait qu'elle se sente aussi mal, mais elle n'y pouvait rien. Elle ne voulait se retrouver au milieu du conflit à nouveau. Elle ne pouvait pas. Elle implora presque le Gryffondor de dire qu'elle n'était pas là, comptant sur un esprit de charité qu'elle ne pouvait qu'espérer qu'il possède.

« Mon amie Emily. » murmura-t-elle une fraction de seconde avant que Graham ne claironne qu'il n'y avait personne. Tempérance porta la main à son front d'un air résigné. Elle en aurait certainement ri si elle n'avait pas jugé la situation critique. Mais pour l'instant, sa seule priorité était de rester en paix. Des bruits de pas s'éloignant de la porte parvinrent à faire décrocher un sourire soulagé à la blonde, qui fit quelques pas silencieux pour revenir vers Graham. « Merci ! » lança-t-elle avec reconnaissance, avant de s'asseoir sur une table qui bascula en avant et s'écrasa lourdement sur elle: adieu monde cruel. « C'est vrai que ça n'était pas son plus grand moment... » "Le tien non plus, d'ailleurs" se retînt-elle d'ajouter, trop habituée à jouer les filles conciliantes. Après tout, il lui avait rendu service, quelle que soit la qualité de l'exécution. Lorsque Graham lui demanda pourquoi la situation l'avait autant affectée - question à laquelle elle s'était attendue -, la jeune Irlandaise ramena le regard sur ses mains qui semblaient soudainement représenter un intérêt tout particulier. « Je ne supporte pas les conflits. » avoua-t-elle d'une petite voix. « Je ne sais pas pourquoi, ça me met vraiment mal. Même quand je ne suis pas directement concernée. C'était affreux, elles étaient là à se hurler dessus, s'appeler par tous les noms... Pas envie qu'elles m'embarquent là-dedans à nouveau. » Elle haussa les épaules, relevant un regard gêné vers Graham. C'était plus fort qu'elle. Elle avait des vieux échos des disputes entre sa mère et L'Autre qui semblaient émerger à chaque fois, et elle sentait aussitôt les larmes lui monter aux yeux. Tout ce qu'elle demandait, elle, c'était qu'on la laisse tranquille, merci bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 587
Âge : 13 ans (12/07/1999)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Sam 12 Aoû - 14:26

Ce fameux Ethelbert, peu gâté par le nom que ses parents avaient choisi de lui donner, semblait bien empoisonner la vie de l’interlocutrice de Graham. Apparemment le nom seul n’était pas maître de tous les maux, l’être qui le portait devait aussi avoir sa part des choses dans l’existence de Tempérance. Curieux comme à son habitude, Graham s’apprêtait à demander à la Poufsouffle ce qui faisait que ce fameux garçon lui cause tant de soucis, mais il fut arrêté avant même d’avoir pu formuler sa question par l’intervention de frappes à la porte de la salle de classe.

D’un air méfiant, il s’était dirigé vers la porte, avait demandé qui se trouvait derrière à Tempérance et à la demande de cette dernière, et heureux de ne pas avoir une de ses groupies encore une fois derrière le dos, Graham rendit service et d’une façon peu réfléchie tenta de faire partir la dénommée Emily. Il ne pensait pas que ce qu’il venait de dire fonctionnerait et pourtant, collant son oreille à la porte de la salle de classe, il entendit les pas de la jeune fille s’éloigner. Son regard trahissait sa surprise et il ne put s’empêcher de faire remarquer à Tempérance que son amie n’était pas très futée. Avant de quitter sa place, il veilla quelques instants à ce que personne ne surgisse, mais apparemment ils étaient sauvés, en tout cas Tempérance l’était. Elle l’en remercia et Graham la rejoignit en s’asseyant sur un pupitre face à elle, maintenant qu’ils étaient tous les deux saufs.

Le Gryffondor demanda alors à la jeune fille les raisons pour lesquelles elle s’était agitée ainsi. Si cette Emily était son amie, cela était un peu bizarre tout de même. Tempérance lui raconta alors sans problème son histoire que Graham écouta attentivement. Des querelles entre amies. Jusqu’ici le garçon n’y avait jamais eu le droit, mais il faut dire qu’il s’était souvent senti plus seul que mal accompagné. Les choses avaient un peu changé depuis entre Louis et Lucas par exemple, ils s’étaient faits des amis. « C’est vraiment que ça craint un peu et je suppose que c’est à propos de ce fameux Ethelbert ? » supposa Graham qui avait fait 1 et 1 de toute la situation. Du haut de ses treize ans, Graham n’avait pas beaucoup de conseil à fournir à son interlocutrice, pour lui « Les filles ça craint un peu quand ça s’énerve de toute façon. » lâcha-t-il à voix haute avant de se rendre compte qu’il avait pensé tout fort ce qu’il aurait sans doute garder pour lui. Il afficha un sourire crispé à Tempérance car s’excuser aurait fait de lui un hypocrite, mais comme à son habitude, ce qu’il pensait avait du mal à rester en lui. « Non mais c’est vrai t’as bien fait de te cacher, si t’avais pu t’aurais même dû te faire porter disparue pendant quelques jours, ou en tout cas je te conseille de les esquiver pendant quelques jours, comme ça elles regretteront ah ah. » Proposa-t-il. Ce n’était pas comme si elle les boudait, mais c’était un moyen de montrer qu’elle avait mieux à faire que de subir les disputes futiles de ses amies. Heureusement que entre garçons ça se jouait rarement de cette façon et quand bien même les disputes étaient beaucoup plus rares et lui n’en avait jamais été sujet. « Mais sinon faut pas pleurer pour elle tu sais. » termina-t-il sentant son interlocutrice au bord des larmes avec cette histoire. En fait, il n’avait surtout pas envie d’avoir quelqu’un à consoler, ce n’était absolument pas son truc à lui ça.

( 603 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 218
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Dim 13 Aoû - 16:24

Graham avait prétendu être en attente de ses groupies, pourtant, la méfiance qu'il afficha après qu'on ait toqué à la porte ne collait pas avec son histoire. Tempérance en était là de ses observations lorsqu'une voix s'éleva de l'autre côté du couloir. Voix qu'elle identifia aussitôt, puisqu'elle avait passé quatre années à l'entendre dès le réveil et pas très longtemps avant de se coucher. Il s'agissait de l'une de ses camarades de dortoir et amies, Emily. Amie qui, il y a quelques instants seulement, était occupée à vociférer des injures envers leur troisième camarade, ses yeux lançant des éclairs, prête à dégainer sa baguette pour en découdre. C'était sans regret que Tempérance avait abandonné les deux filles aux bons soins de Cheryl, qui avait eu le bon - ou le mauvais - sens de partir faire pipi avant que ne débutent les hostilités. Sa vessie était la raison pour laquelle elle se retrouvait dans cette situation délicate, pas Tempérance, s'était rassurée la blonde en prenant la poudre d'escampette. Et maintenant voilà qu'elle était à deux doigts de se faire entraîner dans ce cauchemar à nouveau.

Graham la sauva de cette éventualité. Certes, ce fut sans grande finesse - balancer un "y a personne !" enjoué n'était pas exactement la solution la plus éprouvée pour faire partir une personne indésirable -, mais son intervention eut tout de même le mérite d'être efficace. Sans doute Emily avait-elle entendu la voix masculine et avait simplement conclu que puisqu'il ne s'agissait pas de Tempérance, alors celle-ci ne pouvait pas se trouver dans la pièce vu qu'elle fait fuir tous les hommes c'est bien connu. « Elles ont découvert qu'elles étaient toutes les deux amoureuses de lui. » répondit-elle dans un soupir, une fois qu'elle fut certaine qu'Emily était loin, son insistance sur le mot "amoureuse" soulignant son avis sur la question. A regret et d'un air éteint qui ne lui était pas coutumier, elle continua: « Il a choisi la Saint-Valentin pour demander à notre autre amie, Amelia, de sortir avec lui. Emily ne l'a pas très bien pris. C'était d'un ridicule. » Elle qui abhorrait dire du mal d'autrui - d'autant plus devant un quasi inconnu -, elle n'avait pas pu s'en empêcher cette fois-ci. Elle avait encore du mal à réaliser comment la situation avait pu aussi mal tourner.

Tempérance lâcha un rire amusé, haussant les épaules devant la remarque de Graham sur les filles. Elle vit dans son regard qu'il n'avait pas forcément prévu d'énoncer ce fait à voix haute, mais ne s'en offusqua pas. « Les gens craignent quand ils s'énervent. » corrigea-t-elle d'une voix douce, détournant le regard pour profiter quelques instants de la vue exceptionnelle offerte par cette salle de classe. Elle aurait aimé y avoir cours plus souvent. « Je vais avoir du mal à les éviter. On est dans le même dortoir. » Elle grimaça. « Tu crois que je peux demander l'asile politique à Gryffondor ? Tu ne veux pas glisser deux-trois mots aux tiens en ma faveur ? » plaisanta-t-elle en songeant que finalement, Graham n'était vraiment pas un si mauvais bougre. Elle avait bien fait de lui laisser le bénéfice du doute. Comme quoi sa foi inébranlable en l'humanité n'était pas injustifiée. Ni sa foi en Erin, d'ailleurs. Tempérance tressaillit lorsque le Gryffondor lui dit qu'il ne fallait pas en pleurer, frottant machinalement ses yeux où l'humidité s'était effectivement accumulée. Question d'habitude. « Je ne pleure pas. » se défendit-elle faiblement. Bonjour la honte. Il était certes de notoriété publique que Tempérance était particulièrement émotive et qu'un rien pouvait la faire fondre en larmes, mais ça ne signifiait pas qu'elle avait envie de s'afficher devant Mister Poudlard pour autant. Il allait la prendre pour une vraie tarée maintenant. « Je devais avoir une branche poussière dans l’œil, cette salle en est remplie. » Son excuse sonnait assez minable, même à ses propres oreilles, mais elle espérait qu'elle suffirait à Graham. Histoire de sauver le peu de fierté qu'il lui restait. "Tempérance Biel ? Une vraie dingo. Je l'ai trouvée réfugiée dans une salle de classe vide en plein week-end, alpaguant les passants en pleurant à chaudes larmes. Vraiment pas nets ces Poufsouffles."

[ 698 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 587
Âge : 13 ans (12/07/1999)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Dim 13 Aoû - 20:24

Graham fit un très gros effort pour se retenir de pouffer quand Tempérance lui dévoila la raison pour laquelle ses deux amies s'étaient disputés. Il trouvait cela tellement ridicule et la suite de l'histoire ne faisait qu'accentuer ce sentiment là. « Alors Emily est amoureuse d'Ethelbert mais ne lui a pas dit, tandis que lui est amoureux d'Amelia et lui a dévoilé ses sentiments lors de la Saint Valentin, énonça-t-il à haute voix pour mieux comprendre la situation bien que ça ne soit pas formellement requis. Si j'ai bien compris, on a déjà nos deux gagnants d'énoncés et c'est Amelia et Ethelbert. » Il se laissa cette fois aller à pouffer, le prénom de ce pauvre garçon était définitivement trop drôle à prononcer. Une fois son sérieux repris, il développa : « Je veux dire c'est un peu la faute d'Emily si elle ne s'y est pas prise en avance, mais Ethelbert et Amelia sont plutôt légitimes. » Il recommença à pouffer, c'était nerveux et s'excusa auprès de la Poufsouffle : « Désolé mais ce prénom Ethelbert... J'ai clairement du mal à m'imaginer quelqu'un pouvant être le sujet d'une dispute amoureuse entre deux amies. » Graham n'était bien évidemment pas condescendant, il donnait juste le fond de sa pensée.

Par la suite la Poufsouffle corrigea son camarade Gryffondor en précisant que ce n'était pas seulement les filles qui pouvaient " craindre ", mais les personnes en générale. « Ouais mais les gars on règle les problèmes plus facilement. » rétorqua-t-il dans un machisme enfantin des plus innocent. Il ne disait pas que les filles étaient plus compliquées, mais un peu quand même et après une bonne baston, selon lui, deux gars qui se disputaient finissaient par régler le problème. Graham proposa ensuite un plan bidon à Tempérance pour éviter la situation qu'elle fuyait, mais apparemment il n'était pas réalisable, elle rebondit cependant dessus avec une blague qui le fit sourire. « Pourquoi pas, mais il faudra changer ta tenue et chanter l'hymne des Gryffondor tous les matins aux aurores. » répondit-il en souriant. Il blaguait bien sûr puisque de toute façon il n'était pas possible, quelle que soit la situation de l'élève n'appartenant pas à Gryffondor, d'entrer dans la salle commune des rouges et or à moins d'en avoir le mot de passe.

Sur un sujet un peu plus sérieux, il remarqua les yeux humides de Tempérance et en bon camarade qu'il était ne put s'empêcher de le lui faire remarquer, principalement parce qu'il n'aimait pas voir les gens pleurer, cela le mettait mal à l'aise. Ce n'était pas de la méchanceté ou de l'égoïsme, mais il ne savait pas vraiment quoi dire quand quelqu'un pleurait, déjà il ne savait pas non plus s'il y avait quelque chose à dire et quoiqu'il arrive il était sûr qu'en disant ou faisant quelque chose, il le ferait mal et ne ferait qu'empirer les choses. En conclusion, il préférait ne pas voir les gens pleurer. Par chance Tempérance feinta la poussière dans l'oeil, la plus terrible excuse de l'univers pour n'importe quelle personne qui cherchait à faire croire qu'elle ne pleurait pas, mais parce que cela arrangeait grandement Graham, il répondit : « Ah ok, t'as une allergie ou quelque chose comme ça ? » Avec ce genre de question sans doute penserait-elle qu'il la croit et ainsi cela ralentirait la quelconque larme qui chercherait à trouver son chemin jusqu'à la joue de la jeune fille.

Puis un silence s'installa, ils étaient toujours tous les deux dans la salle de classe, mais Graham n'avait pas prévu combien de temps il allait passer ici. Si Tempérance n'avait pas été là, sans doute aurait-il piqué un petit somme, mais avec la présence de la jeune fille, cela n'était évidemment pas possible. « Voilà, voilà. » lança-t-il alors pour combler le silence avant de lancer un sourire à la Poufsouffle. « On vous a sacrément poutré au Quidditch au fait. » lâcha-t-il afin de meubler la discussion et de gagner un peu plus de temps encore. Sans doute qu'à un moment dans la journée il n'aurait plus aucune chance d'être suivie par les dindes élèves de sexe féminin de Poudlard, mais il ne pouvait décemment pas encore sortir maintenant de la salle.

( 693 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 218
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   Dim 20 Aoû - 20:52

Ecouter Graham résumer les événements qui venaient de se produire était presque pire que de les avoir vraiment vécus. Énoncée oralement, cette tragique situation le devenait encore plus. Par Merlin, pourquoi s'était-elle retrouvée impliquée dans un fichu triangle amoureux ? Un triangle amoureux dont l'une des pointes avait le malheur de s'appeler Ethelbert. « Bien résumé. Un vrai feuilleton à l'eau de rose... » confirma-t-elle dans un soupir. Elle espérait qu'elle ne se comporterait jamais de manière aussi stupide que ses deux amies. « Je n'te l'fais pas dire. Il en a l'air fier en plus. Il répète à qui veut l'entendre que c'est le nom d'un roi... » ajouta-t-elle en levant les yeux au ciel. Elle s'en voulait de se montrer aussi mauvaise langue, mais c'était plus fort qu'elle. Quant à la notion qu'Ethelbert soit le nom d'un roi, elle était bien incapable de le confirmer ou de l'infirmer - et elle n'en avait pas spécialement envie, de toute façon. Si c'était vrai, peut-être l'avait-elle un jour appris à l'école moldue, mais sa mémoire, comme souvent, lui faisait défaut.

Tempérance corrigea machinalement Graham lorsqu'il prétendit que les filles craignaient quand elles s'énervaient. De son point vue, cette affirmation englobait tout le monde, pas de discrimination. Elle ne supportait pas les disputes, qu'elles aient lieu à partir de mots, ou de poings. Si tout le monde pouvait s'entendre, le monde serait bien plus paisible. Mais elle n'était pas naïve au point de croire que c'était aussi facile que ça. « Si tu le dis. » finit-elle néanmoins par capituler, par souci d'éviter un désaccord, justement. Elle n'avait pas d'argument irréfutable à lui offrir, de toute façon. L'Autre se disputait avec sa mère, mais c'était un cas spécial, et elle ne tenait pas à aborder le sujet avec qui que ce soit - encore moins avec Graham Bishop, qu'elle connaissait à peine. Elle préféra détendre l'atmosphère en abordant un potentiel transfert chez les Lions, ce qui eut le mérite de faire sourire son aîné. « Si ce n'est que ça, ça devrait pouvoir s'arranger ! » Elle sourit à son tour, le cœur un peu plus léger. Elle n'aurait jamais réellement quitté Poufsouffle, mais en tant que reine en matière d'esquive des conflits, la solution - irréalisable - semblait tout de même tentante ne serait-ce que l'espace d'un instant.

Déglutissant, Tempérance maudit sa tendance à générer les grandes eaux dès que quelque chose n'allait pas. En l'occurrence, assister à la dispute entre ses deux amies l'avait ébranlée, et elle aurait préféré que Graham ne soit pas là pour le voir. Foutue pour foutue, elle opta pour l'excuse la plus nulle du monde, celle de la poussière dans l’œil. C'était du réchauffé, elle en était pleinement consciente, mais elle se disait que si le Gryffondor était charitable, il saisirait la perche sans plus insister. Elle voyait bien que son état le mettait mal à l'aise, et elle constata avec soulagement qu'il jouait en effet le jeu. Elle hocha doucement la tête. « Oui, quelque chose comme ça. » répéta-t-elle en détournant les yeux pour reprendre contenance pour de bon. Si ça continuait, elle allait finir par faire la paire avec cette bonne vieille Mimi Geignarde. Pire: on ne saurait peut-être même plus les différencier, et là, elle saurait qu'elle avait définitivement touché le fond.

« Oh, c'était horrible. » Elle eut une vision fugitive de sa propre personne, perchée sur un balai à des dizaines et des dizaines de mètres au-dessus de la pelouse du stade de Quidditch. « J'ai dû jouer en remplacement. » avoua-t-elle avant que le brun n'ait le temps de pointer ce fait du doigt. Un coup de la vieille Chourave. Elle ne l'emporterait pas au paradis, ça non ! « Tu ne joues pas, toi ? » Elle ne se souvenait pas avoir vu Graham parmi les joueurs, mais en même temps, elle avait été trop concentrée sur la perspective de se maintenir en vie sans trop handicaper l'équipe de Poufsouffle pour vraiment faire attention à autre chose.

Se redressant, la blonde se dirigea vers son sac, qu'elle avait négligemment posé sur une chaise, et en sortit un jeu de cartes magiques. « Tu veux faire une partie de Bataille Explosive pour passer le temps ? » proposa-t-elle en haussant les épaules. Elle avait toujours apprécié les jeux de société, et il lui semblait que jouer à un jeu serait préférable à se regarder dans le blanc des yeux pendant de - trop - longues minutes. Elle avait besoin de s'assurer que les filles n'étaient plus dans le couloir avant d'oser s'y aventurer. Et pour ça, il lui fallait du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caché. PV Tempérance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caché. PV Tempérance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Photo Cachée
» Image Cachée .25
» Petite échoppe cachée, à l'ombre, dans un coin.
» [Mission] Les secrets les plus cachés sont les plus intéressants à trouver • Eoghan
» [Guide] Les Talents cachés / Dream World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: