AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 223
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Lun 7 Aoû - 0:09

Ou comment louper un épisode
Tempérance & Erin

made by black arrow


Tempérance se retrouvait en retenue.
Avec l'aisance de quelqu'un qui ne vivait pas cette situation pour la première fois - ni sans doute la dernière -, la blonde était arrivée dans la salle de classe désignée sur les coups de neuf heures, l'air ensommeillé mais sac à dos sur les épaules, prête à purger sa peine. Aurait-elle préféré faire la grasse matinée en ce samedi de février ? Sans l'ombre d'un doute. Avait-elle le choix ? Pas vraiment. Il faut croire que rendre ses devoirs d'Histoire de la Magie avec du retard, puis pas du tout, avait eu raison de la patience de son professeur. Mais était-ce entièrement sa faute si elle avait mieux à faire que de tartiner des parchemins et des parchemins sur une énième guerre des géants ? Ils étaient en crise. Payton avait été attaquée, et le Ministère semblait avancer à la vitesse d'un escargot asthmatique dans sa poursuite de la Menace. Dans ces conditions, il n'était pas surprenant que la facilement distraite Tempérance n'ait entièrement laissé tomber l'idée d'accomplir des miracles dans la matière qu'elle abhorrait. La seule chose qui lui provoquait un pincement au ventre en s'asseyant à la place qu'elle occuperait pour les deux prochaines heures était - outre la faim: elle avait dû sauter le petit-déjeuner pour arriver à l'heure - la perspective de décevoir son tuteur, Cole. Le malheureux faisait bien des efforts pour l'aider, et voilà comment elle le remerciait.

Être punie ne la traumatisait pas plus que ça. Après tout, elle n'avait pas été punie par Rusard, et ce n'était pas non plus lui qui supervisait sa retenue. Briser une ou deux règles ne l'avait jamais grandement dérangée, tant qu'elle s'assurait de ne pas se faire pincer par son ennemi juré. Sa mère ne serait sans doute pas enchantée d'apprendre la nouvelle, mais au moins était-ce une situation qu'elle pourrait comprendre. Une retenue n'avait rien de sorcier. C'était au moins la garantie que sa fille se rendait bien dans une école, même si les enseignements qu'on y trouvait défiaient quelque peu la normale. Ce serait un sujet sur lequel dévier plutôt que de devoir lui parler de la Menace, et du risque qu'elle représentait. Elle ne voulait pas qu'on l'arrache à Poudlard. Bien sûr, elle ne souhaitait pas non plus finir attaquée comme son amie Payton, dont l'agression et la perte de mémoire lui filaient la chair de poule, mais elle préférait encore être au château que coincée dans le monde moldu avec L'Autre.

Elle recopia docilement ses lignes - elle avait peut-être joué les (fausses) rebelles en ne rendant pas son devoir, mais elle restait consciente qu'elle était en tort et ne voyait pas d'intérêt à se défiler -, ignorant les gargouillements de son ventre et laissant son esprit réfléchir aux événements récents pendant ce temps. Elle ne savait pas comment aider Payton - on semblait dire qu'elle ne retrouverait définitivement pas la mémoire. Elle pouvait faire de son mieux pour être présente pour la désormais ancienne préfète, mais au-delà de ça, elle se sentait sacrément impuissante. Participer à l'enquête lancée par la jeune Viska lui avait au moins donné le sentiment d'agir. A présent, c'était retour à la fébrilité.

Il était encore tôt pour le déjeuner lorsque Tempérance quitta la salle de classe, mais elle décida de tenter sa chance dans la Grande Salle malgré tout. Avec un peu d'espoir, elle pourrait peut-être attraper le dernier muffin avant qu'il ne disparaisse pour laisser place au repas suivant. Elle descendit les marches menant aux étages inférieurs deux à deux, en loupa - évidemment - une, heurta une petite première année à l'air alarmé qui manqua de basculer en arrière et fut rattrapée de justesse par son amie - qui adressa un regard noir à la jeune Irlandaise. Plus prudente suite à cet incident, elle se montra également plus attentive en traversant les étages suivants, remarquant de-ci de-là des groupes d'élèves occupés à discuter d'un air affairé. Elle allait s'approcher de plusieurs Serdaigles de son année, arrêtés à quelques mètres des portes de la Grande Salle quand elle aperçut Erin. Son regard s'éclairant, elle adressa un signe de la main à son amie.

« Eh, Erin ! » Elle se dirigea naturellement vers sa camarade mais fut distraite par la couverture animée d'une Gazette du Sorcier délaissée sur la rambarde des escaliers. Elle fronça les sourcils. « Magicis Sacra... ? » Elle attrapa le journal, et lut rapidement les premières lignes de l'article avant d'être rejointe par son amie. « Ils ont enfin découvert de nouvelles infos sur la Menace ? » Elle leva un regard interloqué vers la brune. Si elle avait su que cette journée serait porteuse de nouvelles autres que la découverte de sa capacité à écrire des lignes et des lignes en se mettant sur auto-pilote, elle aurait peut-être fait un crochet par la Grande Salle ce matin, avant de partir en quarantaine pour deux longues heures avec pour seule compagnie un professeur à l'air bougon.

[ 830 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 197
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Mar 8 Aoû - 9:45

Erin avait été prendre son petit déjeuner tard, en ce mois de mars, le contenu des cours avait légèrement changé mais restait toujours exigeant, si ce n’était plus. Car il en dépendait maintenant de leur sécurité qui n’était apparemment pas aussi fiable que ce qu’on leur laissait entendre en septembre, la preuve, la préfète des Poufsouffle avait été attaquée. Ou ex-préfète plutôt car la fille du professeur de potion n’étant plus en mesure d’assurer ses fonctions, elle avait été remplacée par Lucas. Force était de reconnaître qu’il avait le profil de l’emploi : il était sérieux comme un pape et il rendait justice à la réputation de Poufsouffle qui les décrivait comme travailleur. Elle restait un peu triste pour Payton, non pas qu’elle la connaisse, mais Tempérance oui, or elle était une de ses amies proches et la voir ennuyée ennuyait Erin par effet de ricochet et ça commençait à faire trop de Montgomery chez les préfets.

Abonnée à la Gazette depuis sa manipulation mentale de l’année précédente, Erin avait lu l’article qui parlait de La Menace et avait poursuivi sa réflexion, une tasse de chocolat restant à ses côtés, tandis que sur la table de la grande salle trônait un carnet et un superbe stylo vert et argent dans lequel elle prenait des notes sur leurs ennemis à tous dont elle en avait fait, elle, des personnels, après tout ils l’avaient manipulée ! Elle était donc méthodique dans ses recherches, à défaut d’être aussi aventureuse que Viska et Prudence.

Elle ne leva les yeux de son écriture presque illisible que pour voir Tempérance venir vers elle, un autre exemplaire du journal des sorciers anglais dans la main. Son amie semblait interloquée. « Oui, enfin, en tout cas, on sait son nom et pourquoi ils agissent seulement depuis l’année dernière alors qu’ils existent depuis longtemps. Mais tu remarqueras que le Ministère ainsi que Poudlard oublie toujours de dire qu’un groupe d’élèves intelligents ont réussi à trouver un objet que ni eux ni la Menace n’ont trouvé. » Comme toujours avec la métis, son mordant était égal à la neutralité de sa voix, un savant mélange qui était chez elle autant de la défense face au mépris des autres à son égard qu’une manière de ne pas montrer ses émotions. Car elle se sentait très concernée mais à part quelques personnes dans l’école, personne n’aurait pu le dire simplement en la croisant. Erin n’était pas de ceux qui étalent leurs émotions en place publique. C’était de la pudeur, de la fierté aussi…

Et ce matin, elle cachait le soulagement qu’elle éprouvait de savoir que les adultes avançaient un peu de leur côté dans leur enquête. Car même si le petit groupe dont Erin et Tempérance faisait parti avait fait plus de miracles cette année que la précédente, on ne pouvait pas complètement occulté le fait qu’ils n’étaient que des élèves et qu’ils ne risquaient pas, depuis Poudlard, d’arrêter des adultes nombreux et puissants mages noirs, car c’était aussi ce que disait l’article. Erin se demandait de quel droit ce fameux groupe, ces Magicis Sacras, s’octroyaient le droit de décider ce qui était bien ou non pour le monde sorcier ou celui d’évaluer la pureté de la magie et toutes les bêtises qu’elle venait de référencer dans la colonne ‘but de l’ennemi’ dans son carnet.

« Tu étais passée où au fait ? » demanda-t-elle en fronçant les sourcils, réalisant qu’il était bien tard pour que Tempérance ne fasse qu’arriver dans la grande salle. Tard ou tôt, tout dépendait de si la jeune fille était venue manger le petit déjeuner ou le déjeuner...

{601}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 223
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Mar 8 Aoû - 21:35

Tempérance comprit mieux les messes basses et les réunions d'élèves agités qu'elle avait observés au cours de sa descente vers le Hall lorsqu'elle posa les yeux sur un exemplaire de la Gazette du Sorcier du jour. Ainsi le Ministère de la Magie avait-il enfin découvert de nouvelles informations sur la Menace. La une titrait d'ailleurs en grosses lettres le véritable nom de cet espèce de collectif malfaisant. Lisant les grandes lignes de l'article tout en rejoignant son amie Erin - ce qui était toujours un exercice quelque peu téméraire de sa part: rentrerait-elle dans un innocent, renverserait-elle un ou deux vases ancestraux ? Seul l'avenir le dirait. -, la blonde aborda finalement la brune, affichant un air mêlant surprise et déception. Tout ça pour ça ?

« Seulement depuis l'année dernière ? » releva-t-elle avec intérêt, toujours debout près du banc, le nez rivé sur l'article - qu'en tant que myope elle était de toute façon incapable de lire de trop loin. « Ah, oui, ils parlent d'Hermione Granger... » acquiesça-t-elle, avant de pousser un léger soupir, de déposer le journal sur la table et de s'asseoir à côté d'Erin. « C'est vrai. » concéda-t-elle en ce qui concernait ledit "vase des Sang-Purs", qu'un petit groupe d'élèves comprenant Erin et Tempérance avait activement travaillé à découvrir quelques temps plus tôt. L'expédition n'avait d'ailleurs pas été de tout repos pour la jeune Irlandaise, qui craignait inlassablement de se faire coincer par Rusard au cours d'une activité illicite. Pas qu'elle soit très impliquée dans le grand banditisme et les délits variés elle laissait ça à Prudence, mais le peu de fois où il lui arrivait d'enfreindre le règlement de l'école, il lui semblait toujours sentir de petits yeux vicieux la fixer tout du long. Psychose ou pas, elle n'arrivait pas à s'en remettre. « Ils doivent avoir une bonne raison. Peut-être qu'ils veulent garder un atout dans leur manche, éviter que l'info ne se propage jusqu'aux membres de la Me- » Elle jeta un regard circonspect au journal. « - de Magicis Sacra ? Pourquoi faut-il toujours que ça soit du latin ? Rien qu'une fois, ils devraient faire ça en malgache. Pour le fun. » déclara-t-elle en haussant les épaules, avant de ramener son attention sur la table. C'est qu'elle avait eu un objectif précis en venant jusqu'ici.

Son regard passant avidement sur ce qui l'entourait - et qui était malheureusement assez décevant -, elle plongea brutalement en avant pour attraper un toast juste avant que le reste de ses compères ne disparaissent, et provoqua la chute du stylo d'Erin, posé juste à côté d'elle. Reposant précipitamment le toast miraculé devant elle, elle se répandit en une foule d'excuses qui devaient paraître bien familières aux oreilles de son amie après toutes ces années, et se pressa de ramasser le stylo, victime collatérale de ses gesticulations. « Tiens, désolée Erin, je ne l'avais pas vu ! Et même si je l'avais vu je l'aurais sûrement fait tomber quand même, loi de Murphy et tout le tintouin. Oh, tu rédigeais quelque chose ? Un devoir ? » Elle adressa un regard inquiet à son amie - pas un autre devoir qu'elle aurait oublié de faire tout de même ? Tous des ratés ou des délinquants ces Poufsouffles. - et loucha avec curiosité sur le cahier d'Erin. Ça ne ressemblait pas à des devoirs.

Occupée à ses réflexions, elle prit un air fautif lorsque sa camarade l'interrogea sur son apparition tardive. Mâchouillant consciencieusement son toast pour se donner une certaine contenance, elle finit par le reposer sur sa serviette, et haussa les épaules. « J'étais en retenue. J'ai oublié de faire le devoir d'Histoire de la Magie qu'on devait rendre cette semaine. » avoua-t-elle d'un ton neutre, avant de froncer les sourcils. « Avec toutes ces histoires de Menace, et Payton qui s'est faite attaquer, ça m'est complètement passé par-dessus la tête. C'est pas très important, de toute façon. » Ce qui restait un peu bête de sa part, car si elle était mauvaise en apprentissage par cœur, elle ne se débrouillait en revanche pas trop mal quand il s'agissait de rédiger. Or, les devoirs d'Histoire de la Magie ne nécessitaient, en soi, que de réaliser des recherches assidues sur un sujet donné. Pas de réciter du Shakespeare devant une audience lassée. Les devoirs lui permettaient en général de s'en sortir, et de ne pas passer pour un cas social complet auprès de son professeur. Boah, tant pis. Elle n'avait jamais été la reine de l'organisation, et ils avaient des choses plus graves à penser que la généalogie revue et corrigée d'un énième Gargantua.

[765]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 197
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Jeu 10 Aoû - 13:33

« A notre connaissance seulement depuis l’an dernier. Mais en même temps, le dernier siècle, entre Grindelwald et Voldemort, il n’y avait pas besoin de Magicis Sacras pour mettre le foutoir dans le monde sorcier… c’est peut-être pour ça qu’ils étaient aussi discrets tout ce temps. » Erin avait ce ton blasé qui lui était si caractéristique mais rien que le fait qu’elle sache autant de choses était révélateur de tout ce qu’elle pouvait faire comme recherches depuis qu’elle avait été la victime de La Menace – ou de Magicis Sacras, mais elle trouvait leur surnom plus parlant que leur nom -. « Et oui, nous sommes le pays de la tolérance, au nom de quoi nous sommes en première ligne quand les choses tournent mal. » Ajouta-t-elle lorsque son amie arriva au passage sur leur Ministre de la Magie qui, si elle ne poussait pas trop aux fesses ses aurors hein, avait quand même le mérite de savoir ce qu’était le danger pour l’avoir affronter de prés. Cela valait bien mieux aux yeux de la métis que d’être d’une longue famille de sorcière, d’ailleurs les sangs purs étaient de plus en plus rares, il n’y en avait presque pas dans leur groupe quand ils avaient été cherché le fameux vase. C’était à cette occasion que Erin avait noté que bizarrement Candys et Noé, ainsi que leur tante Opaline, n’en étaient pas, alors que l’arbre généalogique des Montgomery étaient dans le livre que trimballait Viska sur les grandes familles de sorciers anglais. Leur camarade avan9aitd’ailleurs plus vite dans son enquête sur les méchants que sur son père biologique, elle manquait sûrement d’indices et n’avait pas toute une bande pour l’aider !

« Si j’ai bien compris ce que Viska m’a dit dans notre salle commune après notre excursion dans les cachots, ils préfèrent garder ça secret au cas où La Menace voudrait encore cet objet. N’empêche comment ils doivent être tous dégoûtés tous autant qu’ils sont… on leur a bien damé le pion. » Erin n’utilisait pas le nom du groupe et c’était à dessein, elle considérait qu’ils étaient réellement une menace, quelque soit la manière dont on les nommait. Elle n’avait pas peur de leur nom, de le prononcer, pas comme certains craignaient de dire Lord Voldemort à l’époque où celui-ci régnait en maître sur sa bande mages noirs, c’était seulement qu’elle ne voyait rien de sacré dans leur vision de la magie. Ils étaient juste de vieux idéalistes qui n’avaient pas encore compris comment le monde marchait alors qu’ils avaient largement passé l’an deux-mille. Et s’il y avait des sorciers nés-moldus, c’était bien qu’il y avait de la magie innée et non de la magie acquise. Enfin… là n’était pas le débat pour le moment.

« Ce doit être encore par rapport à cette histoire de pureté comme ils se revendiquent meilleurs que tout le monde, non ? Le latin ça fait un peu formule magique de la belle époque. » Elle resta pensive quelques instants avant d’ajouter : « Et on sait qu’ils existent depuis longtemps, peut-être depuis assez longtemps pour être de l’époque où la langue commune écrite était le latin, en Europe en tout cas. » Que La Menace était ancienne, c’était le seul truc qu’ils avaient trouvé l’année d’avant. Ils avaient eu plus de mal sur la suite lors de l’escapade à la bibliothèque. En même temps, s’il suffisait de lire les bouquins de la réserve pour trouver les méchants, même ça c’était à la portée du ministère de la magie. Probablement qu’ils n’avaient alors rien appris de plus qu’eux à ce moment là. Sauf que désormais, ils avaient fait une découverte qui compensait !

Tempérance lui redonna son stylo qu’elle récupéra avec un sourire rassurant et fit tourner entre ses doigts. « Hein ? Non ! Pas un devoir ! Je compile les données sur La Menace. Même si on nous a dit de nous tenir tranquille, je ne compte pas rester les bras ballants. » Car Payton était une victime plus gravement touchée qu’elle, mais Erin avait aussi pas mal souffert à sa manière. Et elle était trop rancunière pour l’oublier.

Elle passa finalement à la raison de l’absence de Tempérance jusqu’ici, car ce n’était plus vraiment une heure pour manger le petit-déjeuner, et c’est ainsi que la Serpentard apprit que son amie avait passé deux heures en colle. Quelle idée aussi d’oublier un devoir ! Cela ne serait jamais arrivé à Erin qui était très organisée. « C’est sûr qu’on s’en fiche un peu de la révolte des gobelins ces derniers temps, mais passer deux heures en colle pour avoir oublier un devoir, c’est du temps de perdu. » Fit-elle remarquer sans malice. « Comment va Payton au fait ? » Étant à Poufsouffle, Tempérance avait plus l’occasion qu’Erin de la croiser. Au demeurant, la Serpentard la connaissait peu, mais en tant que préfète (ancienne préfète…), la fille du professeur Harris l’avait souvent défendue auprès des autres élèves. Erin était triste pour elle, surtout qu’oublier jusqu’à sa famille, ça devait être affreux au quotidien…

{842}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 223
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Jeu 10 Aoû - 19:39

Tempérance écouta attentivement les paroles avisées d'Erin, hochant la tête tout en réfléchissant. Elle qui avait voué une haine profonde envers la Menace, dès que ses membres avaient osé s'attaquer à deux de ses amis était désormais bien en peine de dire ce qui était le pire dans tout ça. Leurs idéaux d'un autre temps ? Leur manie de s'attaquer à des élèves innocents - que ça soit sur le Chemin de Traverse avant la rentrée ou à trois reprises à Poudlard  ? Leur vrai nom latin péteux au possible ? Elle était trop jeune pour avoir connu le règne de terreur de Voldemort, mais elle avait le sentiment que leur génération avait réussi à hériter de ses propres enquiquineurs, qui bien que n'ayant encore assassiné personne - à sa connaissance du moins -, ne pouvaient qu'avoir des plans néfastes à destination du monde sorcier. Il suffisait de voir ce qu'ils avaient infligé à son amie Payton. « Tu as sûrement raison. Au contraire, ils devaient bien les arranger ces deux-là. Primauté des Sang-Purs et domination des moldus. Le combo gagnant. » siffla-t-elle, agacée. Elle ne suivait pas assez en Histoire de la Magie pour connaître des informations croustillantes sur Grindelwald, mais elle ne pouvait que supposer que tous ces fléaux avaient des racines communes. Elle-même née d'une mère moldue, elle ne pouvait que s'insurger devant les machinations de la Menace - ou Magicis Sacra, même combat.

Tendant naturellement à voir le bien chez les autres, Tempérance tâchait tant bien que mal de trouver les raisons devant le manque d'expansivité du Ministère vis-à-vis de leurs récentes découvertes. Certes, ils n'avaient pas fait grand cas du fait que des élèves avaient réussi à mettre la main sur un objet qu'aucun sorcier expérimenté du Ministère n'avait été capable de trouver. On pouvait dire qu'ils étaient avares sur les félicitations et/ou la reconnaissance. Mais sans doute avaient-ils une raison. Personne ne faisait rien sans raison, n'est-ce pas ? « Hmhm, ça paraît cohérent. En espérant que la Menace n'a pas d'agent secret infiltré à Poudlard qui leur aurait déjà révélé notre découverte... » nota-t-elle, pensant fugitivement au dernier James Bond qu'elle avait été voir avec sa mère. Du moins, qu'elle avait vu, car sa mère en avait plutôt profité pour faire une sieste bien méritée, malgré les bruits tonitruants résonnant dans la salle. « Grave ! Un peu comme quand Harry Potter a réussi à accomplir ce qu'aucun adulte - même pas Dumbledore ! - avait réussi à faire avant lui. Ahlala, tu penses que Poudlard représentera l'apogée de nos vies de sorcières ? Après on dirait que c'est la chute libre. » plaisanta-t-elle en espérant sincèrement que ça n'était pas le cas: si ça c'était son apogée, alors elle était mal barrée.

« Elle est quand même forte Viska, t'imagines, elle n'est qu'en deuxième année et elle a réussi à mener toute cette petite opération ! » Ce disant, la blonde jeta un œil à ses voisins à la table des Serpentards, sans pourtant y trouver sa cadette.
« Oui, ça a du sens ! » reconnut-elle en ce qui concernait les explications d'Erin concernant le vrai nom de la Menace, ravie de voir que son amie était aussi expansive sur le sujet et semblait y avoir bien réfléchi. Elle ne relevait rien d'alarmant dans son comportement, au sens où, après ce qui lui était arrivé, il était tout à fait naturel qu'elle veuille en découvrir plus sur la Menace, sans paraître obsédée par le sujet pour autant. Ils étaient en crise, mais il était important de bien garder la tête sur les épaules. Surtout après ce qui était arrivé à Payton.

Soulagée de voir qu'Erin ne lui en tenait pas rigueur pour la chute du stylo - elle supposait que si son amie avait dû s’importuner de ce genre d’événement, elle l'aurait fait il y a bien longtemps, comme par exemple dès la première année lorsque le destin les avait réunies en tant que binôme et que Tempérance avait accidentellement fait cramer les sourcils du Professeur Flitwick en voulant lancer un Wingardium Leviosa. -, la blonde se permit de l'interroger sur son cahier. Elle y voyait des pages couvertes de l'écriture familière de son amie, mais elle ne savait pas de quoi il s'agissait vraiment. « Bonne idée ! Surtout qu'on sait peut-être des trucs que le Ministère ne sait pas, après ces deux expéditions. Autant garder une trace de tout ça. » acquiesça-t-elle en jetant tout de même un regard concerné à la brune. Après tout, ils ne savaient toujours pas pourquoi Payton s'était faite attaquer. Et si elle avait su quelque chose qu'il ne fallait pas ? Qu'est-ce qui garantissait que la Menace ne s'en prendrait pas à d'autres élèves un peu trop curieux ?

Tempérance n'avait jamais retrouvé Erin en heure de colle suite à des égarements académiques et elle n'en était pas surprise: son amie était bien plus sérieuse qu'elle à ce niveau-là. Elle lui révéla les raisons de son retard tout en mangeant (enfin), acquiesçant docilement quand la brune lui dit qu'il s'agissait d'une perte de temps. « C'est sûr. C'était rasoir au possible, en plus. Mais bon, je ne suis jamais très efficace le matin de toute façon - en particulier le samedi. J'y ai surtout laissé des heures de sommeil, je pense. » Elle haussa les épaules, ingurgita une bouchée de toast, et adressa un sourire triste à son amie lorsqu'elle lui parla de Payton. « Je ne sais pas trop. Elle va bien je suppose, physiquement en tout cas. Mais elle est... Elle n'est pas comme avant. Ce qui est totalement normal... et vraiment triste. Mais ça fait bizarre, tu sais ? On dirait une autre personne. » Tempérance s'était toujours bien entendue avec Payton, car comme elle, son ancienne préfète était réputée pour son tempérament solaire. « Si seulement on savait au moins pourquoi ils ont fait ça. Elle a dû voir un truc, ou comprendre quelque chose d'important ? » Le désespoir transparaissait clairement dans la voix de l'Irlandaise, qui aidait son aînée du mieux qu'elle le pouvait, sans avoir l'impression d'être réellement utile.

[ 1016 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 197
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Sam 12 Aoû - 19:34

Erin hocha la tête pour signifier qu’elle était totalement en accord avec son amie. Un fin sourire moqueur naquit pourtant sur ses lèvres teintées ce jour-là d’un gloss rosé : « Le pire dans tout ça étant que, je ne sais pas pour Grindelwald, mais Voldemort n’aurait pas passé le test du parfait du petit sang pur. Il descendait en ligne directe de Serpentard mais son père était un moldu apparemment. Une de ses nombreuses victimes aussi. » Erin tapota distraitement la table en repensant à un livre qu’elle avait lu récemment sur la vie de Voldemort avant la dernière guerre. Maintenant, les historiens de la magie en savaient plus sur lui, mais à l’époque, il était le chef de tout un groupe de sang-pur alors qu’il ne l’était même pas lui-même. Cela devait être symptomatique d’une maladie psychiatrique grave. Sans vouloir faire passer cette conversation par le cap du point Godwin, cela lui faisait penser à un documentaire moldu qu’elle avait vu à la télévision : l’ancien dictateur prônait la race aryenne, bien blanche, certes, mais aussi bien blonde, alors que lui était très brun. Si cela n’expliquait pas pourquoi, lui, il avait pris les juifs pour cibles principales (mais non uniques), on pouvait quand même se dire en observant les deux cas que vouloir détruire cet autre qui est plus proche de nous que notre idéal, c’est un peu comme vouloir tuer en soi ce qui nous chagrine le plus. Un complexe mal réglé autrement dit. Mais Erin avait mieux à faire dans l’instant que de faire part à Tempérance de ses idées – un peu hors sujet car Voldemort n’était pas Magicis Sacras pour ce qu’elle en savait -.

« Il y a toujours un risque qu’ils communiquent avec Julian contre sa volonté vu que son bijou ne s’enlève pas. » Mais peut-être que Tempérance préférait ne pas y penser ? De toute façon, Julian n’était pas là le soir où ils avaient trouvé la coupe alors si personne ne lui en avait parlé, il n’avait pas pu le répéter, même sous l’effet d’un sort. On notera qu’elle ne se méfiait pas plus que ça de son camarade de Serdaigle, elle ne savait que trop bien qu’il n’y pouvait pas grand-chose ayant été sa complice involontaire l’année précédente.

« Je ne pense pas qu’on puisse se comparer à Harry Potter. Il était tout seul – ou trois avec Madame et monsieur Weasley -, nous, on s’y met à plus de dix à chacune de nos incursions dans les histoires de La Menace. Même si on venait à parler de nous dans des livres un jour, nous ne serions qu’un nom parmi d’autres, et tant qu’à faire, moi, je préférerai qu’on m’oublie... » Car elle enquêtait ET se faisait manipuler, pas toujours le beau rôle donc. « Puis, on sera des adultes géniales. Je ne sais pas encore ce que je ferai une fois que j’aurai quitté Poudlard, mais ce sera forcément génial. » Cette répétition de la métis avait pour but de se persuader que c’était vrai car en fait, elle n’en avait strictement aucune idée. Peut-être que sa vie d’élève et sa vie d’adulte seraient aussi mouvementées et en même temps morne ? Bouh ! Que c’était triste de penser ainsi ! Elle aimait autant éviter ! On notera que Erin n’avait pas vraiment compris que son amie plaisantait, elle n’avait pas toujours un très bon sens du second degré, surtout quand elle était tout à un autre sujet, en l’occurrence l’article de journal qu’elle venait de lire et dont elle avait tirer toutes les informations qu’elle pouvait pour les classer dans son petit carnet.

« Viska n’a presque rien fait quand on a trouvé le vase, et pourtant, j’avais l’impression que c’était elle qui menait tout le monde… je crois qu’elle a les qualités pour ça et que ce n’est pas quelque chose qui s’apprend. Je lui laisse volontiers ce rôle en tout cas, car avec Prudence, elles font un très bon duo de tête. » Malgré leur âge, mais vous savez ce qu’on dit : la valeur n’attend pas le nombre des années. C’était très vrai dans le cas des deux cadettes qui avaient su s’allier malgré des maisons et des caractères différents pour entraîner tout un tas d’autres élèves dans leur sillage… dont Tempérance et elle.

Erin ne réagit même pas à la chute de son stylo tant elle était habituée à son amie dans sa globalité, maladresse (ponctuelle?) incluse. Elle se contenta de le reprendre et d’expliquer ce qu’elle faisait avec. « Oui… j’essaie de donner du sens à tout ça, mais… ça n’en a pas vraiment au final. Parce que je ne peux pas comprendre des gens qui s’en prennent gratuitement aux autres... » Et après on disait que les Serpentards étaient tous malveillants, tss !

Son amie lui expliquant qu’elle avait été en heure de colle, le sujet dévia pour arriver justement à celui de la pauvre victime de Magicis Sacras qui n’était plus seulement une menace dans son cas, mais bel et bien un danger ayant frappé. C’était douloureux pour elle… et aussi pour ses proches. Elle aurait du mal à accepter que Louis l’oublie par exemple, c’était peut-être aussi dur pour l’entourage de Payton que pour Payton elle-même… et à côté de cette horreur, apprendre le nom de La Menace, apprendre ses intentions, cela paraissait si… insignifiant. « C’est une autre personne... » Murmura-t-elle d’un air désolé à son amie. « Tout ce qui faisait d’elle la fille que nous connaissions a disparu en même temps que sa mémoire et… ça ne reviendra jamais. » Tempérance était tellement positive, avait-elle seulement intégré cette donnée ? Erin surveillait sa réaction à ses paroles tout en enchaînant. « Je crois que c’est ça, au mauvais endroit au mauvais moment. Ou alors elle s’est rappelé quelque chose qu’elle avait vu ou entendu lorsqu’elle avait disparu sur le Chemin de Traverse l’été dernier, tu ne penses pas ? » Elles avaient su que Payton avait fait parti des enfants enlevés en même temps que le fait qu’elle avait perdu la mémoire, c’était bien que cette idée que les deux étaient liés avait germé dans plus d’un esprit. Sauf que l’ancienne préfète ne pourrait plus jamais répéter quoi que ce soit maintenant qu’elle avait tout oublié, jusqu’à son nom.

« C’est Montgomery qui la remplace, c’est ça ? Cela va vous changer, il est moins… heu… cordial ? » proposa-t-elle, cherchant à alléger la conversation en l’amenant sur la nomination d’un des jeunes Montgomery. Tentative louable s’il en est, mais bien vaine vu les circonstances.

{1 102}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 223
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Dim 13 Aoû - 0:47

Tempérance avait beau ne pas être férue d'Histoire de la Magie, elle demeurait au courant des événements et des personnages ayant marqué l'histoire - récente - du monde sorcier. D'une part, bien qu'elle ne retînt qu'une mince partie de ses cours, elle faisait tout de même l'effort de suivre un minimum ce qui s'y passait et absorbait donc des bribes d'information par-ci par-là. D'autre part, bien que vivant désormais avec sa mère et son beau-mère tous deux moldus, elle avait également été élevée par son père sorcier jusqu'à ses dix ans, et celui-ci ayant vécu la guerre du temps de Voldemort, elle avait eu l'occasion d'en entendre parler malgré son jeune âge. Aujourd'hui, on en savait bien plus concernant la vie de Voldemort qu'à l'époque de son règne de terreur, et la blonde n'était pas en reste. Elle acquiesça donc d'un hochement de tête aux paroles d'Erin, fronçant le nez. « C'est quand même sacrément ironique. Et horrible. » ajouta-t-elle en frémissant. Comment pouvait-on être assez maléfique pour assassiner son propre père ? Comment pouvait-on être assez maléfique pour assassiner qui que ce soit ? « Tu crois que la Menace - ou peu importe son nom - est dirigée par un personnage du même acabit ? » Elle adressa un regard inquiet à son amie. Jusqu'à maintenant aucune figure n'était sortie des rangs de la Menace. Au contraire, on disait que sur le chemin de Traverse, la seule personne s'étant - brièvement - distinguée en avait payé les frais.

L'Irlandaise détacha les yeux de sa nourriture à l'évocation de Julian, fronçant les sourcils. Elle ne voulait pas penser à cette éventualité. A vrai dire, en abordant l'idée d'un espion, elle n'avait même pas pensé au Serdaigle. Julian n'était pas un agent double, même contre son gré, et ce quoi qu'il en pense ou dise. Si ça avait été le cas, elle aurait remarqué quelque chose, non ? Elle, ou les aurors, ou le reste du Ministère qui l'avait passé au microscope. Il n'empêchait qu'il portait toujours ce fichu collier et qu'on ne parvenait pas à le lui enlever. « Il ne veut rien avoir à faire avec nos investigations, de toute façon. Donc il ne sait rien. » finit-elle par répondre après quelques hésitations. « Mais Julian n'est pas un espion. » ajouta-t-elle avec un soupçon de défiance qui ne lui était pas coutumier et pour lequel elle s'en voulut aussitôt: Erin ne s'était nullement montrée hostile. Au contraire, elle était probablement la personne la mieux placée pour comprendre la situation dans laquelle se trouvait le brun. Mais c'était plus fort qu'elle. Le Serdaigle exhibait une telle méfiance envers sa propre personne qu'elle se sentait le devoir de le défendre envers et contre tout.

Loin de Tempérance l'idée de se comparer réellement à Harry Potter - ou à ses deux meilleurs amis dont l'une était devenue Ministre de la Magie, et l'autre auror à son tour. Du haut de ses quatorze ans, la blonde ne faisait pas franchement le poids. Là où l’Élu affrontait un dragon en participant à un tournoi meurtrier réservé aux sorciers expérimentés, Tempérance ne pouvait que se targuer de 1) n'avoir éborgné personne avec sa baguette magique durant cette année mais il reste encore quelques mois, ne nous avançons pas trop 2) trouvé par pur hasard le symbole indiqué par Viska lors de leur expédition 3) ne pas avoir succombé à une crise cardiaque fulgurante après s'être retrouvée nez à nez avec Rusard en se rendant aux cuisines la veille. Leurs exploits n'étaient pas tout à fait comparables au même âge. « Non c'est sûr ! Disons qu'on fait ce qu'on peut à notre échelle. Je voulais surtout dire que ça n'est pas la première fois qu'il revient à des élèves de faire un peu avancer tout ça. » nuança-t-elle en adressant un petit sourire à son amie. « Je n'en doute pas un seul instant ! » ajouta-t-elle avec sincérité après qu'Erin lui ait annoncé que son futur serait génial, son admiration pour la brune n'étant nullement cachée. Si sa plaisanterie était passée à la trappe, elle ne s'en formalisa nullement, habituée à ce qu'Erin prenne un peu trop les choses au premier degré. Généralement, Tempérance se montrait plus explicite dans ses propos, car elle n'était elle-même pas la reine de la subtilité.

Tempérance avait été impressionnée par les capacités de leader de la jeune Viska, qui du haut de ses douze ans avait en effet été à l'origine de leur expédition récente dans les cachots. D'autant plus qu'au même âge, l'Irlandaise ne faisait clairement pas la fière. Peut-être était-ce finalement Viska la véritable héritière spirituelle de Harry Potter ? « Oui c'est vrai ! Je ne me verrais pas à leur place, en tout cas. » Les deux jeunes filles paraissaient bien à l'aise dans leurs rôles d'investigatrices, ce qui n'aurait pas été le cas de la blonde. Bien sûr, si on lui donnait l'opportunité de découvrir ne serait-ce qu'une parcelle de la vérité et d’œuvrer pour que ce qui était arrivé à ses amis ne se reproduise plus, elle le ferait sans hésitation. Mais de là à mener les opérations ? Certainement pas. Elle détestait trop se retrouver sous le feu des projecteurs pour ça.

Ce qui était arrivé à Payton était inimaginable, et pourtant, il n'y avait pas d'autre choix que de l'accepter. Tempérance ne savait même pas comment sa famille faisait pour vivre avec cette situation. Sans doute n'avaient-ils pas le choix, supposait-elle. Au moins, Payton était-elle en vie, et . Une partie d'elle en tout cas. C'est d'une voix peinée qu'elle donna des nouvelles de l'ancienne préfète à Erin, et comme à l'évocation de Julian, elles arrivaient à présent à une donnée que Tempérance ne voulait - ou ne pouvait - pas intégrer. Sauf que, si dans le cas du Serdaigle, une partie d'elle restait consciente qu'il n'avait pas entièrement tort et qu'il pouvait éventuellement se faire contrôler par la Menace à nouveau - même si elle se refusait à y penser -, dans celui de Payton, Tempérance continuait à croire dur comme fer que la mémoire finirait forcément par lui revenir. « On ne sait pas si c'est vraiment "jamais" ! » protesta-t-elle du tac-au-tac, comme si elle s'était attendue à cette réaction. Elle posa ce qui lui restait de son toast, ignora fermement la préoccupation qu'elle lisait dans les yeux de son amie, et reprit: « Je sais ce qu'ont dit les médicomages, mais ils n'ont pas toujours raison ! La magie marche de manière mystérieuse parfois. Ça pourrait encore lui revenir... » plaida-t-elle presque, en se demandant combien de temps elle serait capable de maintenir cet état d'esprit lorsque même Payton ne semblait pas y croire.

« Si, c'est ce que je me disais aussi ! » Elle préférait largement se concentrer sur le pourquoi que sur le résultat actuel. « Elle a dû se souvenir de quelque chose, ça ne peut pas être une coïncidence s'ils s'en sont pris à elle à nouveau. » Seulement, au vu de l'état actuel des choses, il était impossible d'émettre autre chose que des suppositions. Payton ne se souvenait de rien, et malgré son optimisme inébranlable, Tempérance devait reconnaître que son amie ne serait pas en mesure de les aider à identifier son assaillant.

Elle sourit à l'évocation de Lucas, et à la description qu'en choisit de faire Erin. « Lucas a tendance à se montrer plus solitaire que Payton. » convînt-elle en songeant que ça n'était pas très difficile: là où Payton était très sociable, Lucas préférait nettement un peu plus de calme et de tranquillité. Pour avoir déjà observé Payton régler de petites crises au sein de leur maison, Tempérance se doutait que le rôle ne serait pas facile à porter pour son cadet. Mais elle restait confiante en ses capacités. Il était calme et réfléchi, ce qui ne pourrait que faire du bien à Poufsouffle par les temps qui couraient. « Un Montgomery de plus ! Bientôt ils vont prendre le pouvoir si ça continue. » se permit-elle de blaguer en souriant à son amie. Elle se montrait généralement plus discrète que ça quand il s'agissait de parler de ses pairs - elle ne voulait pas être mal interprétée. Mais elle était avec Erin, et quatre années en compagnie de son amie lui permettaient de se sentir suffisamment à l'aise en sa présence pour ne pas avoir à constamment se filtrer.

[ 1361 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 197
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Dim 13 Aoû - 10:41

Erin posa le coude sur la table et le menton sur sa main, elle réfléchissait à ce que pouvait être la hiérarchie au sein de La Menace, elle n’y avait jamais réfléchi, peut-être parce qu’ils n’avaient pas d’existence concrète, elle les assimilait plus à un phénomène maléfique naturel comme la Vague Noire qu’à un groupe de vrais personnes comme les Mangemorts. Pourtant, c’était le cas, c’étaient bel et bien des gens qui étaient derrière tout ça. Ils achetaient leur pain, ils allaient sûrement travaillé, peut-être même au Ministère. Cette idée fit glisser un filet de sueur glacé dans le dos de la petite métis qui déglutit avec difficulté. « Je l’ignore… j’ai encore du mal à réaliser que ce sont des vrais personnes derrière ces capes... » Elle montra la photo prise sur le Chemin de Traverse l’été précédent qui illustrait, parmi d’autres, l’article sur le véritable nom de la Menace.

Comme elle s’y était attendu, Tempérance n’apprécia pas que Erin évoque Julian. Et pourtant… « Julian est une victime. Mais je suis bien placée pour savoir qu’il n’a pas le choix. C’est très sage de sa part de se mettre à l’écart des informations sensibles. » Il n’était pas à Serdaigle pour rien au moins. Elle aurait pu s’étendre sur la question en mentionnant le fait qu’il était toujours un espion tant qu’il porterait son maudit collier, qu’il était dangereux pour les autres et peut-être même pour lui, mais aussi bien insister sur le fait que ce n’était pas sa faute, qu’il n’avait jamais voulu ça… Elle s’en abstint car elle comprenait que Tempérance réagissait par pur réflexe, cela aurait été user de la salive pour rien que d’énoncer une série d’évidence.

« Les élèves comme nous ont moins de choses à penser que les adultes, moins de responsabilité, si on ne trouve rien, personne ne nous fait de reproches, peut-être que c’est pour ça qu’on parvient plus facilement à enquêter. Puis, quand ça se passe à Poudlard, c’est notre école, on y passe toutes nos journées. Une fois que tu as quitté les lieux depuis plusieurs années, va te souvenir des graffitis diverses sur les murs du cachot. » Termina la jeune Serpentard en faisant ici référence au symbole laissé par Serpentard sur un mur, pas si loin que ça de la salle commune de sa maison, mais dans un endroit sombre, peu fréquenté et où depuis, au cours des siècles, d’autres élèves s’étaient amusés à marquer la pierre. Elle ne releva pas leur futur potentiellement génial car elle n’était pas assez à l’aise avec le sujet pour le faire. Pas plus qu’elle ne rebondit sur la question du leadership de Prudence et Viska. Leurs cadettes tenaient bien ce rôle, les deux filles de quatrième année étaient d’accord avec ça, nul besoin de s’étendre plus sur le sujet que nécessaire.

A la place, elles parlèrent de Payton, et il n’était pas très étonnant que Tempérance ne veuille pas perdre espoir quand Erin rationalisait. Elles étaient amies, mais elles étaient aussi très différentes l’une de l’autre. « Je sais que tu veux y croire Tempérance mais… c’est un sort d’oubli. Payton s’en tire déjà pas si mal qu’il ait été lancé correctement. » Car ainsi elle n’avait perdu que ses souvenirs mais elle savait encore lire, écrire, compter, pour ré-apprendre à être celle qu’elle était, ces savoirs étaient primordiaux. « Ce qui compte c’est que tu sois là pour elle, crois-moi. Et on retrouvera ceux qui ont fait ça, pour le coup, laissons ça aux adultes. » Elle avança la main vers celle de son amie pour la serrer quelques secondes et elle changea de sujet sans subtilité : elles en avaient besoin.

« C’est vrai que ça fait deux Montgomery chez les préfets. C’est beaucoup d’un coup, mais je crois que c’est déjà arrivé. Ils ont toujours été super nombreux. » Toujours était un bien grand mot, mais ils l’étaient déjà à l’époque de la dernière guerre et donc des parents de Lucas lui-même, donc Erin avait l’impression d’entre ce nom partout. Sans compter que c’était aussi la famille de l’assistante du professeur de Sortilège etc. Vraiment, ils étaient très présents. Erin trouvait qu’ils étaient bien avec Louis, au moins quand on parlait d’un Hazzard, il n’y avait pas trop moyen de s’emmêler les pinceaux.

{717}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 223
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   Mar 15 Aoû - 14:06

Tempérance hocha la tête en signe d'assentiment, son regard se posant sur la photo désignée par Erin et représentant les membres de la Menace sur le chemin de Traverse. Ils en savaient finalement si peu sur leur organisation, après tout ce temps ! Faits avérés: elle était ancienne, genre, 'se donne un nom latin et a laissé des traces dans des bouquins plus que poussiéreux' ancienne ; elle avait réussi à contrôler Julian, Erin et l'infirmière de l'école l'année précédente ; elle avait attaqué Payton pour une raison nébuleuse (et même ça, ça n'avait pas été revendiqué, techniquement, mais personne ne se faisait d'illusions) ; elle avait kidnappé des enfants sur le chemin de Traverse à la fin de l'été pour prouver un point (qui était aussi nébuleux que le reste). Et malgré tout ça, ils ne savaient toujours pas si l'organisation avait un leader, ou quels étaient ses plans exacts pour le monde sorcier. Et ça n'était pas rassurant pour un sou.

La blonde n'épilogua pas concernant Julian, se contentant d'adresser un petit sourire à Erin lorsque son amie énonça qu'il était effectivement une victime, et surtout, qu'elle était bien placée pour comprendre la position délicate dans laquelle se trouvait le brun. Et même si Tempérance regrettait qu'il ne puisse pas se joindre à leurs recherches, et investiguer à leurs côtés, elle savait qu'Erin - et Julian - avaient raison. Ils en savaient encore trop peu sur le collier (et paf, un détail de plus à ajouter à la longue pile d'éléments à déchiffrer) pour pouvoir se permettre ce genre de libertés. Julian n'avait rien demandé. Il était gentil, et bon, et ne voulait mettre personne en danger. Et pourtant, si la Menace parvenait à le contrôler à nouveau, alors elle saurait tout de leurs petites activités illicites. Partagée entre son désir de croire dur comme fer que le Serdaigle était libéré de l'emprise de la Menace, qu'il était hors de son champ d'action pour de bon, et la partie rationnelle de son cerveau qui lui rappelait sans cesse qu'ils n'en étaient pas sûrs, Tempérance se sentait plus que désemparée.

« C'est vrai, mais dans ce cas-là je ne comprends pas pourquoi ils ne nous sollicitent pas un peu plus. » remarqua-t-elle en ce qui concernait leurs capacités d'investigation, versus celle des adultes. « Je suppose qu'ils pensent nous protéger en nous laissant hors de tout ça, mais au final regarde ce qui est arrivé à Payton ! Il y a des aurors et des détraqueurs partout, et ça ne suffit pas à nous garder en sécurité. Autant nous laisser participer. » grogna-t-elle dans une rare démonstration de - légère - mauvaise humeur. A quoi bon les garder dans l'obscurité s'ils finissaient tout de même manipulés, attaqués, oubliettés oui c'est un mot ? Surtout que, chance du débutant ou pas, ils étaient visiblement capables de se débrouiller. Ils avaient trouvé le vase, malgré les symboles mystérieux et les mille menaces. Ils n'étaient pas aussi empotés que pouvaient le croire les adultes.

Tempérance avait toujours fait preuve d'un optimisme sans bornes, et le cas de Payton ne faisait pas exception à la règle. Oui, l'ancienne préfète avait perdu la mémoire, et non, elle n'était plus la même personne. Elle ne se souvenait plus de sa famille, ni de Stephen, et encore moins de Tempérance. Elle avait oublié ce qu'était la magie. Tempérance s'entendait bien avec cette nouvelle version de la jeune fille, tout comme elle s'entendait bien avec la majorité des élèves de Poudlard. Mais ce n'était pas pareil. « Je sais, c'est vrai. » reconnut-elle en songeant que si Payton avait vraiment tout oublié, à savoir comment compter jusqu'à dix ou comment lacer ses lacets bonjour Franklin, alors ils auraient vraiment été dans de beaux draps. « Mais ça ne doit pas être la première fois que ça arrive dans l'histoire de la magie. Il y a sûrement un contre-sort quelque part... Et s'il n'y en a pas, on doit pouvoir l'inventer. Ou bien je ne sais pas, avec le temps, la présence de son entourage, ou un élément déclencheur... » Elle haussa les épaules d'un air désespéré. Elle avait d'ailleurs prévu d'aller à la bibliothèque dans l'après-midi pour faire des recherches sur le sujet. L'expérience montrait bien qu'il ne suffisait pas de se reposer sur les adultes en prenant pour acquis le fait qu'ils savaient tout. Adressant un sourire léger à Erin lorsque celle-ci lui prit la main, elle acquiesça néanmoins d'un hochement de tête discret.

Tempérance sourit plus sincèrement à la tentative de légèreté de son amie, appréciant ses efforts louables pour leur changer les idées. « Je me demande comment ça fait d'avoir autant de membres de ta famille à Poudlard. Dans mon cas il n'y a que moi... » Après tout, même Erin avait son cousin Louis. Mais de Biel il n'y avait que Tempérance. Sans doute se serait-elle sentie quelque peu isolée en première année si elle n'avait pas été le genre de personne à aller naturellement vers les autres. « Au moins il aura Candys avec lui pour l'aider. » conclut-elle concernant Lucas. Outre leur nombre, les Montgomery présents à Poudlard semblaient également très soudés, ce qui ne pouvait être qu'un point positif pour Lucas. En cas de souci, nul doute que la préfète des Serpentards saurait le soutenir.

Ayant terminé son malheureux toast, Tempérance grimaça devant le gargouillement qui vînt retentir de son ventre. Elle leva le poignet et constata avec soulagement qu'il allait (enfin) être l'heure du déjeuner. « On mange ensemble ou tu avais un truc à faire ? » Elle sourit à Erin tandis que des mets variés apparaissaient petit à petit devant elles. Après tout, elle était venue s'installer à sa table, et la brune avait peut-être mieux à faire. Pour sa part, dans l'immédiat, Tempérance ne demandait rien de plus que d'ingurgiter un plat un brin plus consistant qu'un toast sauvé in extremis de la disparition. Quant à refaire le monde, pour ça elles avaient encore un peu de temps.

[ Terminé pour Tempérance ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Ou comment louper un épisode [ PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Lieux de passage :: Le Hall d'entrée-
Sauter vers: