AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 1er cours : Histoire d'un sport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Ven 27 Oct - 10:00

La question n'était pas ardue. Les élèves avaient vraiment l'air passionés par le sujet, et évidemment plus généralement par la matière. La question posée était la suivante : "Qui peut me dire quand les balais devinrent des objets de sport ? Et à quelle occasion.
Le vieux Binns vit alors une jeune fille qui à son apparence devait être chez Serdaigle. Elle leva la main si haute qu'elle faillit faire un trou dans le plafond de la salle.
Cela aurait été dommage, le plafond venait d'être refait.
Binns n'avait qu'a l'interroger.


- Oui miss Stones ? Vous voulez nous apporter quelque éclaircissement ?


Diabalzane Södergren : 10 pts. Avril Wilson : 4.5 pts. Elektra Södergren : 4 pts. April Swann : 6.5 pts. Yuri Smith : 3.5 pts. Isaac Irving : 6.5 pts. Aelita Stones : 2 pts. Cedric Diggory : 4.5 pts.


Dernière édition par le Ven 27 Oct - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Ven 27 Oct - 10:51

Melody se reveilla ce matin là très difficilement. Elle venait d'arriver dans ce nouveau collège qui allait changer le déroulement de sa vie. Elle avait été couché tard hier, le temps de s'impregner de ce nouveau décor, et de tout le reste. Et donc le reveil avait été dur... Mais après s'être habiller et avoir pris le petit-déjeuner, Melody découovrit avec stupeur qu'elle devait aller en cours... d'histoire de la magie.

#Ah non, je ne pense pas que ce cours là soit pour moi... Je vais m'ennuyer encore...# pensa déséspérément la nouvelle Serdaigle.

Mais malheureusement, il était impossible de sécher les cours... Surtout que le premier jour, ça l'aurait encore moins fait... ! Donc Melody parti en direction des grands escaliers. Elle en monta quelques un avant de s'apercevoir qu'elle ne savait même pas où il fallait qu'elle aille. Elle ressortit donc son agenda et regarda la salle inscrite pour l'histoire de la magie...
#Ca m'avance à quoi de savoir la salle puisque je ne sais même pas où elle se trouve...#

Alors elle accosta un élève un peu plus grand qu'elle et lui demanda le chemin pour aller à son cours d'Histoire. Lélève lui indiqua sa route et il n'oublia pas de préciser que c'était le cours le plus captivant qu'il n'avait jamais eu.... -___-
Melody suivit donc les indications, et, après avoir remercier cet individu, elle toqua à la porte du cours. Elle était enfin arriver à destination... Elle n'attendit pas qu'on lui dise d'entrer et ouvrit la porte. Elle scruta d'abord les quelques personnes présentes puis son regard ce posa sur le professeur... Si on peut apeller ça comme ça... La jeune Serdaigle ouvrit de grand yeux ronds et resta muette de stupeur.
Après avoir retrouver ses esprits, elle alla s'asseoir à une table éloignée des autres, pour garder sa solitude et commenca à sortir ses affaires.


#Je crois que l'autre avait raison. ce coours à l'air passionnant... -___- #

Elle avait oublier de dire bonjour, mais son arrivée ne semblait pas avoir perturber le cours...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Ven 27 Oct - 22:00

Quand le professeur Binns m’adressa la parole et me dit de lui apporter quelques éclaircissements je faillis défaillir car soudainement j’avais comme un trou, alors que je connaissais quand même le sujet sur le bout des doigts. Je réfléchis quelques instant, en fait il me suffisait de penser à mes frères pour que tout me revienne en mémoire, je souris et commençais à réciter tout ce que je savais. Il faut dire que mes frères pour se jouer de moi m’avaient demandé de retenir le livre par cœur, le seul hic c’est que je les fais et que je me souviens absolument de tout le contenu…

Les sports sur des balais volants sont apparus dès que les balais furent suffisamment perfectionnés pour permettre de prendre des virages serrés et de modifier la vitesse et l’altitude du vol, dis-je d’une seule traite en regardant le professeur, je repris un peu mon souffle et continuais. Des gravures et des écrits anciens, nous donnent un aperçu des jeux que pratiquaient nos ancêtres. Certains de ces jeux ont disparu, d’autres ont survécu ou ont évolué sous la forme que nous connaissons aujourd’hui, dis-je d’une voix plus posée et un peu plus clair pour que tout le monde puisse entendre. La course annuelle de balais disputée en Suède remonte au dixième siècle. Les concurrents doivent voler de Kopparberg, dis-je en hésitant un peu, je ne suis pas sur de la prononciation, dis-je en faisant une petite grimace, à Arjeplog, sur une distance de près de cinq cents kilomètres. L’itinéraire de l’épreuve traverse une réserve de dragons et le trophée d’argent remis au vainqueur représente un Suédois à museau court. De nos jours, cette manifestation est mondialement connue et des sorciers de toutes nationalités se rassemblent chaque année à Kopparberg pour encourager les concurrents, puis transplanent à Arjeplog pour féliciter ceux qui ont survécu. Le célèbre tableau, une fois de plus je ne suis pas sur que je le prononce correctement, dis-je en regardant le professeur Binns, Günter der Gewaltig ist der Gewinner, ce qui veut dire « Günther le Violent est le vainqueur », qui date de 1105, montre l’ancien jeu Allemand connu sous le nom de Stichstock. Au sommet d’un mât de six mètres de hauteur était fixée une vessie de dragon préalablement gonflée que l’un des joueurs, en vol sur son balai, avait pour tâche de protéger. Le gardien de la vessie était lui-même attaché au mât par une corde passée au tour de sa taille qui lui permettait de s’éloigner d’une distance de trois mètres maximum. Les autres joueurs volaient à tour de rôle en direction de la vessie pour essayer de la percer avec le manche de leur balai dont l’extrémité était taillée en pointe. Le gardien de vessie était autorisé à se servir de sa baguette magique pour repousser les attaques de ses adversaires. La partie finissait lorsque la vessie était percée ou que son gardien avait réussi à éliminer tous ses adversaires en leur jetant des sorts. Il arrivait également que le gardien s’effondre épuisé, donnant ainsi la victoire au camp opposé. Le Stichstock a disparu au quatorzième siècle, dis-je en me sentant un peu plus sur de moi. En Irlande, c’etait le jeu d’Aiginigein qui était le plus apprécié, fournissant le thème de nombreuses ballades Irlandaises le légendaire sorcier Fingal l’Intrépide était, disait-on, un champion de ce sport. L’un après l’autre, les joueurs prenaient le Dom, c’est-à-dire la balle, il s’agissait en fait d’une vessie et oui encore mais cette fois de chèvre, dis-je en regardant le reste de la classe, et fonçaient sur leurs balais à travers une suite de tonneaux enflammés, fixés à bonne hauteur sur de long pieux. Chaque joueur devait lancer le Dom à travers le dernier tonneau. Celui qui parvenait à le faire dans le temps le plus court, et sans avoir pris feu en chemin, était déclaré vainqueur. L’Ecosse fut le berceau de ce qu’on peut sans doute considérer comme le jeu de balai le plus dangereux – le Creaothceann. Ce jeu est décrit dans un poème tragique écrit au onzième siècle en langue gaélique et dont la première strophe peut se traduire ainsi :, et c’est là que de nouveau j’eu un trou, euh…, attendez ça va me revenir, il y a « air » dedans, humhum… humhum, hum «air», ça y est je l’ai, dis-je en souriant.
Ils sont douze assemblés, des hommes forts et fiers
Leurs chaudrons attachés, prêts à prendre les airs,
La corne a retenti, ils volent vers les cieux
Mais la Mort se prépare à frapper dix d’entre eux
, dis-je comme si c’était une prophétie, je sais c’est pas très joyeux comme fins, dis-je en faisant une fois de plus la grimace. Les joueurs de Creaothceann, repris-je, portaient chacun un chaudron attaché sur la tête. Au son d’une corne ou d’un tambour, près d’une centaine de rocs et de pierres ensorcelés, maintenus dans les airs à une trentaine de mètres au-dessus du sol, se mettaient à tomber. Les joueurs de Creaothceann fonçaient alors sur leurs balais pour essayer d’attraper dans leurs chaudrons le plus grand nombre possible de pierres. Considéré par de nombreux sorciers écossais comme la suprême épreuve de courage et de la virilité, le Creaothceann connut une immense popularité au Moyen Age, malgré le grand nombre de morts qu’il provoquait. Ce jeu devint illégal en 1762 et bien que Magnus MacDonald, surnommé « Tête-à-Bosses », ait mené dans les années 1960 une campagne pour son rétablissement, le ministère de la Magie a toujours refusé de lever cette interdiction – on se demande pourquoi ? -. Le Shuntbumps ou Virenvol, était très populaire dans le comté du Devon, en Angleterre. Il s’agissait d’une forme de joute rudimentaire, le seul but du jeu étant de faire tomber de leurs balais le plus grand nombre possible d’adversaires. Le dernier joueur qui restait en vol était déclaré vainqueur, c’est quand même un peu moins barbare que pour l’Ecosse, dis-je en regardant le professeur Binns. Le Sautebuisson est né dans le comté du Herefordshire. Comme le Stichstock, il se jouait avec une vessie gonflée, généralement une vessie de porc, encore une autre type de vessie, dis-je en souriant. Les joueurs s’asseyaient sur le manche dans la position inverse de celle qu’on connaît habituellement et se renvoyaient la vessie par-dessus une haie à l’aide du faisceau de brindilles de leurs balais. Celui qui ratait la vessie donnait un point à son adversaire. Le premier joueur à atteindre cinquante points remportait la victoire. Le Sautebuisson se joue encore en Angleterre mais n’a jamais connu la faveur d’un très large public ; le Shuntbumps, lui ne subsiste que comme jeu d’enfant. En revanche, le sport créé initialement dans les Marais de Queerditch allait devenir le plus populaire dans le monde de la sorcellerie, et pour cause, dis-je en finissant ma petite intervention dans le cours d’histoire du professeur Binns.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Sam 28 Oct - 10:31

Binns vit d'abord une jeune fille entrer dans la salle, et en plus de son retard, elle ne dit pas bonjour ! C'est sûr, elle allait être punie.

- Bonjour Mademoiselle. Vous êtes en retard et en plus vous ne faites pas preuve de politesse. Je ne supporte pas les retards. Pour vous le faire comprendre, je soustrait 12.5 points à votre maison. [voir dernière ligne].

Puis il écouta la longue, très longue réponse d'Aelita Stones, qui dépassait de beaucoup ses attentes.

- C'est une réponse correcte. 10 points sont ajoutés à Serdaigle. Mais vous savez, je n'attendais de vous que la course annuelle de balais. Mais soit, vos camarades auront plus à apprendre. Une autre question à présent... Que pouvez-vous me dire de Gertie Keddle à propos de notre sujet du jour ? La réponse doit être dans votre livre je pense...

[On lève la main et on attend...]


Melody Amozange : 7.5 pts. (donc en fait la punition équivaut à -5 points). Aelita Stones : 33.5 pts
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 10:43

Gertie Keddle... Gertie Keddle... oui, cela disait bien quelque chose à April. Et pas rien qu'un petit quelque chose. Nicolas lui en avait beaucoup parlé, lui qui était passioné de Quidditch. A cette pensée, la jeune demoiselle eut un léger sourire mélancolique, les yeux dans le vague, avant de reprendre ses esprits.

*Voyons, ma belle, il faut répondre à la question !*

La peur du ridicule tritura ses méninges quelques secondes, mais son choix était fait dès qu'elle s'était souvenue de ce que son frère lui avait avait dit sur Gertie. April leva la main, pas très haut mais assez pour que le prof puisse la voir, attendant qu'il l'interroge. Elle était déjà prête à répondre, façon Granger. Pour l'instant, aucun élève ne semblait vraiment prête à fournir une réponse.

*Coup de chance ! Pourvu que je sois interrogée...*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Sam 28 Oct - 11:20

Binns, aussitôt après avoir posé sa question, commença à sommeiller. Il s'avachit de plus en plus sur son fauteil et fit tomber ses lunettes

- OH NOOOOOOOOOOON !!

Il avait poussé un cri semblable à celui qui avait survint quelques minutes auparavent.

- ELLES SONT CASSEES !!

Et malheureusement, le désavantage d'être un fantôme, c'est qu'une baguette translucide ne sert pas à grand chose. Alors il les ramassa et les mis à la poubelle, avant d'ouvrir un tiroir de son bureau et de ressortir exactement la même paire.

C'est alors qu'il vit une jeune fille lever la main, et il dit, comme si rien ne s'était passé :

- Oui miss ?

April Swann : 1.5 pts.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 12:23

Le professeur s’était endormi et cassa ses lunettes. April hésita en le voyant reprendre une nouvelle paire, mais lorsqu’il l’interrogea la fillette n’hésita pas et répondit :

-Gertie Keddle était une sorcière du onzième siècle. Elle vivait en bordure des marais de Queerditch et elle tenait régulièrement un journal intime. Il est aujourd’hui à Londres, au musée du Quidditch. Il y a quelques passages de ce journal que je connais par cœur…

Elle puisa quelques secondes dans sa mémoire. Que lui avait dit Nicolas déjà ? Ah… oui :

-‘Ces maudits rustres […] ont repris leur jeu stupide sur des balais volants. Une grosse boule de cuir est tombée dans mes choux.’

La fillette eut un léger sourire narquois mais elle continua lentement, cherchant du mieux qu’elle pouvait :

-‘J’ai jeté forces maléfices à l’homme qui courait le reprendre.[…]’ Le mardi d’après, elle écrivait : ‘[…]Ces mauvais sots d'ébattaient derechef sur leurs balais. Les ai regardés […]. Ils ont une nouvelle boule qu'ils lancent les uns aux autres et se démènent tels des démons en furie pour la jeter sur les arbres aux deux bouts du marais. […]’ La semaine d’après, Gertie écrivait encore :[…] Et nous voilà bientôt devant ces ânes tout occupés à leur jeu. Ce gros sorcier écossais qui vit sur la colline était là. Ils ont maintenant deux lourdes pierres qui volent autour d'eux en essayant de les jeter à bas de leur balais.[…].’

Voilà, April avait fini de réciter ce qu’il y avait d’inscrit sur le journal de cette pauvre Gertie Truc et elle conclut :

-Le témoignage de Gertie montrait ce qu’était le Quidditch au début. Il y avait bien un Souafle (cette balle en cuir qui est tombé dans les choux) et des Cognards (les lourdes pierres volant autour d’eux.) Plus aucune allusion au sport des Marais de Queerditch n'est présente dans les archives jusqu'au siècle suivant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Sam 28 Oct - 13:26

Binns ne s'était pas encore remis de la perte de ses lunettes, mais il écouta tout de même la réponse proposée qui était parfaite.

- Très bien ! 10 points pour Serpentard. Nous avions un point de départ avec les balais, maintenant nous savons que le quidditch a été inventé, à sa forme primitive bien sûr, au XIIe siècle.

Vous savez, il faut prendre l'histoire comme une frise, et tout deviendra clair dans votre tête. Donc l'invention du quidditch, c'est à inscrire. Le problème, c'est que nous avons deux trous : On ne sait pas précisement quand le quidditch a été inventé, ni par qui. Vous allez voir que le quidditch sera deviné également vers 1100, par une femme nommée Goodwin Kneen. Qui peut me donner des détails sur cette femme ?


April Swann : 7.5 pts.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 13:42

Pour une fois ça ne posait pas de problème à Cedric d’être attentif en cours d’Histoire de la Magie. Le sujet était passionnant et jamais il n’avait pris autant de note. Il alla même jusqu’à feuilleter son livre à la recherche de quelques compléments d’informations.

Enfin il n’eut pas vraiment l’occasion d’approffondir ses recherches car déjà le professeur posait une nouvelle question.
L'évènement assez comique de ce moment du cours c'était que le professeur s'était endormi écoutant le son de sa propre voix et cassa ses lunettes ce qui arracha un sourire au garçon. Cedric ne leva pas la main pour répondre à la question et se fut une élève de Serpentard qui prit la parole et qui fit gagner quelques points à sa maison. Maison qui n’en avait pas besoin puisqu’elle était déjà en tête de la coupe des 4 maisons.

Cedric aurait bien aimé ramener quelques points pour Poufsouffle, ça remettrai un peu de baume au cœur aux élèves de cette maison qui découragés, participaient de moins en moins en classe et aux activités extra scolaires.

Le professeur posa une nouvelle question et Cedric leva timidement la main. Là pour le coup il n’était pas vraiment sûr de lui. Le quidditch il était incollable sur les équipes actuelles, les règles, les derniers résultats, mais l’histoire du Quidditch… Bien sûr il avait déjà eu l’occasion de lire des livres parlant de l’histoire de ce sport merveilleux, mais il n’avait pas tout retenu. Pourtant ce nom de Goodwin Kneen lui disait quelque chose.


*Réfléchis bien, ne dit pas n’importe quoi s’il t’interroge*
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Sam 28 Oct - 13:48

Binns n'avait pas l'habitude que le cours s'enchaîne aussi vite. La révolte des gobelins, c'est moins rapide. Beaucoup moins. Mais aussitôt qu'il ai posé sa question sur Goodwin Kneen, un garçon de Poufsouffle leva la main : c'était Cedric Diggory.

- Monsieur Diggory ?

La révolte des gobelins, le prochain cours ? Il est vrai que les cours d'histoire de la magie sont tellement passionnants... En tout cas, le vieux Cuthbert n'avait jamais vu les élèves feuilleter leur manuel sans qu'on leur demande !

Cedric Diggory : 5.5 points.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er cours : Histoire d'un sport
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» COURS : Histoire de la magie ? (1ère année - 6e cours de l'année)
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Gérard Gourgues l'homme par qui le cours de l'histoire aurait pu changer
» De bon matin, un cours de sport qui s'est mal passé [ PV Sergueï Von Beilschmidt ]
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2 :: Cours année 2-
Sauter vers: