AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 1er cours : Histoire d'un sport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 14:18

Cedric baissa la main aussitôt qu’il fut interrogé. Il rassembla ses souvenirs sur Goodwin Kneen afin de fournir la réponse la plus claire possible. Maintenant il se souvenait exactement d’où il avait lu ce nom. C’était dans « le Quidditch à Travers les Ages », livre qui n’avait pas été loin de devenir son livre de chevet. Enfin c’était avant qu’il achète tout un tas d’autres livres tous plus passionnants les uns que les autres (« Quel balais choisir ? », « Personnalités du monde du Quidditch », « Les Stades d’Angleterres », « Une carrière dans le Quidditch », « Mon Vif d’or et moi ») qui étaient tous devenus à tour de rôle ses livres de chevet jusqu’à ce qu’il les connaisse sur le bout des doigts.

« M. Kneen Goodwin est un sorcier qui a vécu aux alentours du XII° siècle dans le Yorkshire avec sa femme Gunhilda. Se sont dans ses écrits à son cousin Norvégien que l’on a retrouvé pour la première fois une allusion au Quidditch. Goodwin parlait d’un nouveau sport : le Quidditch donc mais l’orthographe était un peu différente puisqu’il l’écrivait avec un –K. Il faisait dans ce courrier également allusion à un « Pourchasseur » et à une balle le « Cognoir ». Sûrement les anciennes formes du Poursuiveur et du Cognard.

La légende raconte que sa femme aurait joué au poste de « Pourchasseur » mais que suite à une forme de Dragoncelle elle aurait du déclarer forfait lors d’un match qui devait l’opposer à l’équipe d’Ilkley. Goodwin a quand même été assister au match et aurait fêté la victoire si bruyamment et jusqu’à une heure si tardive qu’elle s’est fâchée et l’aurai attaquée en lui lançant plusieurs maléfices qui lui aurait paralysé les doigts d’une main pendant plusieurs semaines… »


Alors qu’il répondait, il tenait toujours sa plume entre les doigts la faisant rouler entre le pouce et l’index. Alors qu’il venait de finir sa réponse il se rendit compte qu’il en avait peut-être trop dit mais il ne lui semblait pas avoir dit de bêtise.

Ses yeux gris pâles restaient rivés sur le professeur alors qu’il attendait une confirmation, une signe comme quoi il avait bien répondu à la question. Et puis éventuellement des détails sur ce à quoi ressemblait un match de Quidditch au XII° siècle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Sam 28 Oct - 14:36

Dans un état semi-commateux, Binns écouta la réponse de Cedric Diggory.

- Très bien. 10 points pour Poufsouffle. On peut donc encore une fois parler d'un ancêtre du quidditch. Je vous fait une petite parenthèse très peu importante : Guthrie Lochrin aurait parlé de "fesses hérissées d'échardes ainsi que de cuisantes douleurs au fondement" à propos du vol sur un balai. On en conclu donc que les balais n'étaient guerre très confortables...

Nous passons donc dans l'ère médiévale, et là le "vrai" quidditch arrive. On fabrique des balais pourvus de sortilèges. Et là, un personnage important : Barberus Bragge. Qui peut me donner des détails sur cette personne ?

Cedric Diggory : 9 pts.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Professeur

Parchemins : 1930
Âge : 32 printemps (21 juin 1980)
Actuellement : Assistante de sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 15:28

Non ! Susan ne dormait éhonteusement, cachée derrière un livre ! Non ! Elle ne se livrait pas à une partie de morpion contre elle-même pour tuer le temps ! Non ! Elle ne lisait pas l'intégralité de A la Recherche du Temps perdu pour éviter de perdre le sien, justement !
Oui ! Susan, bien éveillée, suivait le cours avec attention ! Oui ! ellenotait soigneusement les moindres paroles de son professeur ! Oui ! Elle s'amusait beaucoup à parier sur l'élève qui plongerait la tête la première dans ses livres, vaincu par Morphée !

La brune Poufsouffle était tout simplement muette car ignorante. Elle qui avait toujours pensé être un peu cultivée en matière d'histoire de la magie, elle considérait l'étendue de sa naïveté. Ses connaissances en la matière étaient tout simplement minables. Mais comment diantre avait-elle fait pour ne pas s'en apercevoir plus tôt ?
La fillette avait la mine déconfite. Elle considérait son professeur d'un oeil rond et un tantinet paniqué, l'air de dire : "Oh Merlin, je crois qu'il essaye de communiquer mais je ne parle que l'anglais...".
En désespoir de cause, elle s'était échinée à noter, depuis le début de l'heure, des noms qui ne se rapportaient à rien, des événements dont elle n'avait jamais enetndu parler auparavant et des dates qui semblaient assez surréalistes tout en priant avec ferveur pour que la bibliothéque vienne combler ses lacunes et surtout, celles de ses notes.

Certes, elle aurait pu lever sa mimine, interrompre le cours et tout simplement demander des explications à son ectoplasme de professeur. Mais c'était aussi impensable que de faire passer un chameau dans le chas d'une aiguille. Pour un humain du moins. D'abord parce que sa timidité maladive semblait lui faire perdre l'usage de ses bras dès qu'il s'agissait de les lever pour participer, ensuite parce que le reste de la classe, aussi étonnant que la chose puisse paraître, semblait suivre parfaitement tout ce qui se passait. Elle préférait donc rester muette dans son coin plutôt que d'assumer l'humiliation publique et, qui sait, l'ire de son professeur.

Quoique... Susan lança un coup d'oeil en biais à Binns. Non, "ire" ne convenait certainement pas. On imaginait difficilement le laconique - Oh ! Le bel euphémisme ! - professeur s'élancer tel le faucon fonçant sur sa proie sur un élève, quel que soit son niveau d'insolence. Au pire, il se contenterait d'un monocorde "Bones, suivez un peu", ennuyeux à mourir, tout comme lui, d'ailleurs.
Cette certitude ne modifiait néanmoins en rien la volonté de la Poufsouffle de passer le plus inaperçue possible. Elle était très douée pour cela, soit dit en passant. Dans une vie antérieure, Susan avait très certainement été souris naine. Elle parvenait, sans métamorphose ni magie, à se rendre presque invisible aux yeux du monde. Maîtresse Ciredutemps y aurait vu la preuve d'une têtologie fort avancée. Suzanne du Disque-Monde, une preuve de liaison génétique avec La Mort lui-même (oui, Lui-même, c'est du masculin).
En fait, c'était tout simplement le fait d'un esprit particulièrement anxieux appartenant à une fillette qui ignoraitn tout de la confiance en soi.

Laquelle fillette avait le désagréable sentiment de flotter dans une brume d'incompréhension totale. Il était étrange de constater à quel point, parfois, une infranchissable barrière semblait vous séparer du reste du monde. Généralement, elle apparaissait lorsque tout le monde sautillait de joie tandis que vous-même vous morfondez, parfaitement déprimé. Ce jour-ci, pourtant, c'était l'ignorance qui avait dressé des barricades autour de Susan, la laissant dans un nid d'inculture flagrant.
N'était-ce pas un migraine, qui menaçait - la bougresse ! - sa tempe gauche ? Susan se tapota légérement le front tandis que Binns, inconscient du mal qu'il pouvait faire chez de jeunes esprits inquiets revenait à la charge en parlant de Barggerus Brabe... Ou Berbarus Bregga... A moins que ce ne soit Brubares Barbe... Enfin bref, un nom comme ça, quoi...
Pourquoi, pourquoi tant de haine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Marietta
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 15:32

Marietta leva la main très décidée et dit

-Moi monsieur. Barberus Bragge a vécu pendant le XIV sciècle en Angleterre. Il était de famille noble, c'est pour ça qu'on l'appellait le baron Barberus Bragge. Il était poursuit par la Sainte Inquisition car il a utilisé la magie devant des moldus pour se défendre dans les moments dificiles. Il adorait le sport et il a eu l'idée de créer un nouveau sport uniquement pour sorciers. Deux ans après, il fu jugé et condamné à mort par la Sainte Inquisition. Le mot Quidditch a été prononcé par Barberus avant mourir.

Marietta attendit la réponse du profésseur qui la regardait attentivement
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 15:48

Elea était là depuis le début du cours vu qu’elle s’était on ne peut plus discrète. Son sac à la main et une face déjà ensommeillée sur le visage, elle espérait déjà que le cours finisse vite. Ce cours là était pour elle un vrai caprice avant même qu’il ne commence mais une heure de récréation et assoupissement ne faisait pas mal à personne. Elle s’étira sur sa chaise sans que le professeur ne la remarque et commença à détailler les élèves entrant dans la salle de cours et traînant les pieds pour rejoindre leurs places habituelles. La majorité des Serpentards étaient là et il semblait à Elea que ceux-ci étaient beaucoup plus nombreux qu’aux cours précédents. Peut être étaient ils intéressés après tout par ce cours là, la jeune fille, elle prenait le plus grand soin à se distraire quand il s’agissait d’histoire et pour cause, à chaque fois qu’elle essayait de se concentrer sur un livre d’histoire, elle replongeait dans ses pensées la minute d’après. Elle se doutait au fond qu’elle n’y pouvait rien et à la lace de lire des illustrés ennuyeux il valait mieux faire un bon gros dodo relaxant, mais voilà, elle avait oublié d’apporter un oreiller…
*ça sera pour la prochaine fois alors*
Le cours venait de commencer mais Elea n’était, mais alors, pas du tout là, jusqu’à ce que la Serdaigle se décide de réciter un long paragraphe sans fin, ce qui valut un petit soupir inaudible de la blonde, quand est ce que cette Serpillière se déciderait à fermer sa bouche. Le Quidditch, c’était vrai que c’était son sport favori mais cela quand il s’agissait de pratique, pour la théorie, c’était bien autre chose…
Et voilà l’atmosphère ennuyeuse qui planait sur la salle, ce n’était pas la première fois mais que faire quand une voix monotone laissait libre cour à son envie de dormir. Le regard d’Elea se remporta sur son parchemin… vide ! Des notes, mais il y en avait des notes et puis elle ne pouvait se concentrer sur les paroles du professeur tellement elle mourrait d’envie de se rendormir comme si de rien n’était. La jeune fille laissa tomber sa jolie plume pour remettre sa main dans ses cheveux d’un geste vraiment las.
C’était si facile de laisser reposer ses yeux une dizaine de minutes et puis, le professeur ne s’en douterait pas. Le regard émeraude d’Elea commença à se faire vague et ses yeux se refermèrent doucement, très doucement qand soudain… Le professeur laissa tomber ses lunettes, n’était ce pas un fantome ? Détail insignifiant, mais ce qui fit sursauter Elea fut le cri du professeur qui parcoura toute la salle, et voilà la Serpentarde avait les yeux bien ouvert cette fois ci…
*Mais IL L’A FAIT EXPRES OU QUOI ??*
Mais ce qui rendit Elea plus en rogne fut l’attitude du professeur après avoir jeter sa paire de lunettes à la corbeille, où il prit un air naturel comme si rien ne s’était passé. Une chose était sure, toute la classe était belle et bien réveillée et il fallait dire que déjà certains élèves se retourner dormir encore une fois mais Elea, à moitié éveillée se contenta de fusiller le fantome du regard,celui-ci était trop occupé à interroger une autre Serpentard pour le remarquer…
*Mais pour qui se prend il ce fantome??*
*Pour ton prof idiote*
*Je t’ai rien demandé*
Elle commença cette fois ci à s’intéresser au cours en commençant par la réponse de Diggory, jeune homme de cinquième ou quatrième année qu’elle n’avait pour son plus grand plaisir pas rencontrer. Un pouffy ne l’avait intéressé et elle se doutait que tous ceux de cette maison n’était pas plus purs que les Bouffons d’or. Le professeur avait déjà posé une autre question mais Elea avait beau fouillé dans sa mémoire, elle ne se souvenait point de la réponse.Ce fut quand l'autre Serdaigle donna le début de la réponse que celle ci se décida en levant aussi la main. Dès que le professeur lui en donna la permission elle se contenta de répondre:

Il a aussi été chef du conseil des sorciers en 1269 et a introduit un vivet sur le terrain de Quidditch!...

*Après ça aucune idée*

hj: (désolée d'avoir répondu à la question avant votre message professeur mais je ne peux pas faire un double poste tellement j'ai pas le temps à cause de mes révisions^^")


Dernière édition par le Sam 28 Oct - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Professeur

Parchemins : 1930
Âge : 32 printemps (21 juin 1980)
Actuellement : Assistante de sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 15:55

Susan se ratatina un peu plus sur son siège. Elle avait certainement dû plonger dans un univers paralléle au cours de la nuit, univers au sein duquel tout le monde serait super calé en matière d'histoire de la magie ce qui expliquait son impression de débilité profonde.
Ou alors, parce que le cours du jour parlait quidditch, tout un chacun devenait tout à coup super doué en matière d'histoire. C'était plausible, après tout, quand on connaissait l'engouement des sorciers pour ce jeu. Engouement qui, soit dit en passant, venait probablement du fait qu'hormis le quidditch, le monde sorcier n'avait, pour ainsi dire, aucun sport. Sur ce point, les moldus étaient drôlement plus imaginatifs. En fait, Susan avait tendance à considérer que d'une manière générale, les moldus étaient, de toute façon, plus imaginatifs que les sorciers. Peut-être que le manque de magie s'était comblé par une imagination, une capacité à l'invention surdéveloppées ? Ou peut-être que les sorciers avaient trop tendance à se reposer sur la magie et à s'endormir de satisfaction dans un systéme parfois trop figé ?

Peu importait, ce n'était pas la question du moment. La fillette secoua la tête pour se reconcentrer - et Merlin seul savait à quel point elle avait besoin de toute son attention pour ne pas perdre définitivement pieds - et lança un coup d'oeil perçant à Marietta. Elle était dans une équipe de quidditch, elle ? Que Cédric soit calé se comprenait mais...
Son regard tomba sur le blason de la jeune fille. Ah ! Serdaigle, d'accord ! Voilà qui expliquait tout. Les Serdaigle étaient censés tout connaître, non ? Enfin, presque tout, parce que si c'était vraiment le cas, ils n'auraient rien à faire ici.
Il n'en restait pas moins que Susan, qui, elle, appartenait à l'équipe de quidditch de sa maison - non, elle n'avait pas payé le jury ! - était incapable de répondre. Peut-être était-elle une mauvaise joueuse, indigne de pratiquer un si noble sport ? Qu'attendait l'école pour former ses joueurs en matière d'histoire ? Est-ce que les joueurs professionnels avaient des cours théoriques portant sur l'histoire du quidditch ? Et devait-elle rendre son poste au sein de l'équipe des blaireaux puisqu'elle était si ignorante ?

Toutes ces questions existentielles tournaient comme un petit manège sous le crâne de Susan qui aurait bien aimé trouvé la manette pour l'arrêter. Malheureusement pour elle, elle était du genre à se poser des questions tout le temps, souvent sans grande importance mais dont elle faisait toute une montagne.
Elle contint un soupir désespéré et, après avoir plonger sa plume dans l'encre noire, écrivit avec soin la réponse de Marietta, ne doutant pas un seul instant de sa véracité. les Serdaigle avaient toujours raison... Ce qui était déprimant pour les autres, à la longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Sam 28 Oct - 17:52

Binns avait beau sommeiller, il vit bien une jeune Serdaigle parler sans avoir levé la main. Elle n'avait pas du lire le réglement. Et de surcroît, sa réponse n'était pas du tout celle attendue !

- Miss Edgecombe je ne crois pas vous avoir donné la parole. 5 points sont soustraits à Serdaigle. De plus votre réponse est inexacte. Alors que pouvez-vous me dire sur Barberus Bragge en 1269 ? Alors ?

Binns l'avait remise à sa place. C'est bien la première fois de sa carrière qu'une jeune fille ne lève pas la main avant de parler. En réalité, c'est presque la première fois qu'une jeune fille lève la main dans son cours... Tiens ? Pourquoi donc ?

Susan Bones : 34 pts. Marietta Edgecombe : 0.5 pt. Elea Mayan : 23 pts.


Dernière édition par le Sam 28 Oct - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Sam 28 Oct - 20:17

Melody ne comprenait archirien à ce cours... Elle regardait par la fenetre depuis pas mal de temps déjà... Elle trouvait ça injuste de s'être fait soustraire des points et ses pensées étaient occupée par ça.

#De quoi je me mêle... Et depuis quand les fantômes font-ils la loi ? C'est injuste tout ça. Je viens seulement d'arriver et j'ai déjà perdu pleins de points...! Les pauvres Serdaigles compagnons de maison, ils vont souffrir... ils perderont beaucoup plus de points qu'ils n'en gagneront avec moi... oh oui !#

Car Melody était plutôt une petite peste quand elle s'y mettait. Ce n'était pas du tout la petite fille sage modèle... Mais elle sortit de ses rêveries quand un immense cri se fit entendre...

#En plus d'être injuste, il est débile...# pensa avec dégout la petite élève.

Elle se dit qu'elle aurait mieux fait de ne pas aller à se cours. En plus, le professeur parlait d'un truc qu'elle ne connaissait pas, et qui était super bidon. L'Histoire, c'est bien un des trucs les plus ennuyeux qui existent...
Mais Melody se dit qu'après avoir fait perdre quelques points, il ne fallait pas qu'elle agrave son cas. Pas tout de suite en tout cas... Et si le mort la voyait en train de rêvasser, les Serdaigles auraient de moins en moins de chance de gagner la Coupe de fin d'année...
Melody tourna donc son regard vers l'être transparent et soupira un grand coup. Elle avait envie de lui retorquer un truc à propos de la reflexion qu'il venait de faire à l'autre fille de sa maison en plus. Mais elle s'en abstint. Et suivit le cours aussi tristement qu'elle y était arrivé
...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Dim 29 Oct - 2:05

J’avais fais gagner des points mais nous étions entrain d’en perdre, donc bien décidée à prouver que je connaissais la matière sur le bout des doigts, je levais la main. Je ne sais pas pourquoi, mais j’apprécier le cours et le professeur fantôme qui donnait se cours, en fait je m’entendais assez bien avec les fantômes qui peuplaient l’école. J’espérais seulement gagner un peu plus de points pour aider ma maison à égaliser avec Serpentard, même si maintenant il était un peu tard pour y arriver. Les Serdaigle avaient réussi à gagner la coupe des quatre maisons, je pensais bizarrement que cette année les Gryffondor la remporteraient, au la main, mais ça risquait d’être les Serpentard les plus veinards. Chose que je n’acceptais pas vraiment, vu que les Serpentard ont un ego surdimensionné on risquait d’en entre parler pendant le reste de notre scolarité. Alors je ne voulais pas qu’ils aient la coupe cette année, juste pour cette raison, et c’est pour cela que je voulais que Serdaigle gagne ou une autre maison.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Dim 29 Oct - 9:04

Le vieux Binns avait posé une question qui apparemment posait problème. Barberus Bragge était pourtant connu de tout le monde, et 1269 une date symbole. Il observa une jeune Serdaigle qui avait l'air fort peu aimable. Encore une grimace dans ce cours et elle sera punie. Mais après, miss Stones re-leva la main. D'après ce que se souvenait Cuthbert, Serdaigle s'était fait passé devant par Serpentard dans la coupe des maisons... ou alors serait-ce l'année dernière ? Peu importe en réalité, tout ce qui importe c'est la révolte des gobelins ! La si belle révolte...
Mais la nostalgie du professeur le poussait à oublier d'interroger Aelita.

- Encore ? Eh bien miss Stones alors.

Il était d'une amabilité tellement frappante.


Melody Amozange : 5 pts. Aelita Stones : 2 pts.


Dernière édition par le Dim 29 Oct - 13:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er cours : Histoire d'un sport
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» COURS : Histoire de la magie ? (1ère année - 6e cours de l'année)
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Gérard Gourgues l'homme par qui le cours de l'histoire aurait pu changer
» De bon matin, un cours de sport qui s'est mal passé [ PV Sergueï Von Beilschmidt ]
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2 :: Cours année 2-
Sauter vers: