AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 1er cours : Histoire d'un sport

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Mar 7 Nov - 13:11

Bien que Cedric faisait un effort pour suivre parfaitement et participer le mieux possible dans cette classe, la voix monotone du professeur lui donnait envie de croiser les bras sur sa table et de dormir. C’était dommage car ce qu’il se disait n’était pas inintéressant mais la façon dont c’était enseigné donnait envie au Poufsouffle de fermer les yeux et d’attendre la fin du cours.

Pourtant à chaque question il se força d’y répondre mentalement et levait régulièrement la main. Le professeur retraçait toute la chronologie du Quidditch et était déjà arrivé aux années 1700.

Isaac Irving le préfet des Serpentard venait de répondre correctement à une question et venait de faire gagner 10 points à sa maison. Maison qui au passage était en tête de la coupe !


*C’est pas étonnant quand on voit le favoritisme dont fait preuve le professeur Rogue*

Cedric nota la réponse proprement sur son parchemin et regarda le préfet se rasseoir après avoir répondu à la question. C’était un des seuls élèves à se lever et à répondre de façon aussi militaire au professeur. Ces Serpentard, ils ressentaient toujours le besoin de se faire remarquer ! En tous cas le professeur n’y semblait pas particulièrement sensible. Mais existait-il quelque chose qui sensibilisait le professeur ? On se le demandait. Cedric restait persuadé qu’il continuerait à faire son cours tel quel même si un feu se déclenchait dans la classe.

*En espérant que ça n’arrive pas quand même !*

Le jeune garçon s’étira et changea de position. Il commençait à s’engourdir à rester sans bouger et avait hâte que la fin du cours soit annoncée. Le sujet était intéressant, mais on avançait lentement et c’était plus sympa d’en apprendre plus dans les livres. Mais bon ça faisait gagner des points et avec ses deux participations il avait déjà fait gagner 20 points à Poufsouffle. Il se promit intérieurement de répondre à la question suivante.

La question suivante fut posée, elle concernait l’année 1750. La réponse était facile pour Cedric, car en plus de bien s’y connaître en Quidditch, son père travaillait au ministère de la magie. C’est pourquoi il s’empressa de lever la main en croisant les doigts de sa main gauche pour être interrogé. Une autre jeune fille blonde assez mignonne avait levé la main mais ça ne surprenait pas Cedric. Depuis le début de l’heure elle participait beaucoup et avait réponse à tout ! Il tourna les yeux vers elle et chercha des yeux sa cravate pour savoir à quelle maison elle appartenait : Serdaigle.

*Mais oui évidemment, elle fait partie de l’équipe de Quidditch et elle est préfète ! Tu aurais du t’en souvenir !*

Normal donc qu’elle soit un peu calée, elle devait être une véritable passionnée ! Cedric aurait bien aimé être interrogé mais si Aelita Stones (il avait fini par retrouver son prénom) voulait répondre, ça ne faisait aucune différence pour lui. Il savait que les Serdaigle aimaient bien participer en général et répondaient souvent dans le mille car ils étaient tous très cultivés. Ils aimaient bien également participer pour les points, mais qui pouvait les blamer pour ça ^^


[521 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Mer 8 Nov - 22:34

L’histoire de la magie était vraiment la plus mortelle de toutes les matières, et ce à tous les sens du terme. D’abord, on peut se permettre cette réflexion vis-à-vis du professeur, Binns, qui était tellement mortel qu’il en est… mort. Un fantôme professeur ! On aura tout vu ! Le pire, c’est qu’il ne s’en rend pas compte, il ne sait même pas qu’il est mort. Au deuxième sens, ce cours était le plus ennuyeux de tous les temps. Bon d’accord, le sujet du jour, le quidditch, n’était pas le pire étudié jusqu’ présent, mais la révolte des gobelins, tant chérie par le professeur, on en appréhendait de l’étudier. Cependant, ce cours avait un avantage non négligeable : il permettait de rattraper les heures de sommeil perdues à cause du devoir interminable de métamorphose donné par la vieille McGonagall, sans pour autant avoir de scrupules sur le fait de louper un cours, puisque tout ce qui était fait en classe était tout simplement de répéter ce qui était écrit sur le livre, alors autant de ne pas venir et lire le bouquin. Mais bon telle était la vie, et il fallait se lever tôt, bien malheureusement.

Lukas avait déjà répondu à une question du cours portant sur Bowman Wright, et il fit gagner dix points à Serdaigle. Et Aelita le compléta, rapportant quinze points de plus pour la maison. Le gros avantage de ce cours en revanche, c’était qu’il rapportait énormément de points. Dix points pour une toute petite réponse, la vieille McGonagall serait effarée. Elle qui pour une réponse de virtuose donne à peine cinq petits points. Donc ce cours n’avait finalement pas que des désavantages : soit, il était ennuyeux, mais il rapportait beaucoup de points et les réponses n’étaient pas difficiles à trouver, puisqu’elles étaient dans le livre.

Tout cela pour en arriver après la réponse de Lukas. Juste après Isaac répondit correctement à une question et demanda à poser une question de cours. Il fut autorisé et se mit à critiquer ouvertement les sujets de Binns. Il voulait des études sur l’Égypte, sur le moyen age, sur la révolte des gobelins ! Il était complètement malade. Puis il critiqua le sujet qu’était le quidditch, apparemment il l’avait vu avec Madame Bibine l’année précédente. Il était bien mignon, mais Lukas lui n’avait rien vu du tout, puisqu’il était en première année. Binns le remit bien à sa place, et le jeune Serdaigle en était ravi, et il dit qu’apparemment ils n’avaient jamais étudiés le sujet aussi en profondeur.

Ah oui, et une dernière qualité du vieux Binns, c’était qu’il était hilarant sans le faire exprès. Il enchaîna gaffes, roulades, cris, jurons, poussées de joie et ce en délais de dix minutes à peine et surtout à répétition. Et après, Aelita fit remarquer au prof que Susan voulait dire quelque chose, et ce dernier l’a remis également à sa place. La pauvre… Mais Susan eut finalement la parole et Lukas ne comprit pas la moitié de ce qu’elle dit, étant donné qu’elle parlait très très bas, et qu’elle chuchotait presque… Le cours continua, et on avait véritablement l’impression qu’il était interminable. Et enfin, Binns posa une question sur l’année 1750. Puisqu’il avait eu tout le temps de lire le manuel depuis sa dernière intervention, Lukas leva la main bien haut pour bien se faire remarquer.

****
[557 mots ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Mer 8 Nov - 22:46

Cuthbert venait de poser une question : Que s’était-il passé en 1750 ? Pour lui, c’était très simple, mais pour les cerveaux primitifs qu’étaient ces élèves… Non, ils n’étaient pas primitifs, mais pour certains inexistants… Hi hi hi… Un peu d’humour que diable ! Non ? Binns n’est pas drôle ? Ah oui c’est vrai… alors reprenons-nous.
Cuthbert feuilletait de façon très monotone son livre aux pages de la révolte des gobelins… C’est mieux hein ? Ah oui. Alors là plusieurs mains se levèrent pour répondre à la question : la chère Aelita, Cedric, et le petit Serdaigle de tout à l’heure, Lukas. Qui interroger ? Pas Cedric, il avait répondu il y a peu de temps. Aelita avait déjà répondue souvent c’est vrai, mais pas depuis quelques temps, et au moins il était certain d’avoir une réponse correcte…

« Miss Stones ? »

Tant pis pour Lukas, mais après tout, étant un Serdaigle, il profitera de la réponse.

Aelita Stones : 14.5 pts. Cedric Diggory : 14.5 pts. Lukas Spieller : 15 pts.


Dernière édition par le Lun 13 Nov - 19:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Mer 8 Nov - 23:40

Nathanaël Toppinen avait entendu parler du bal alors que ses oreilles traînaient encore là où elles ne devaient pas. Il ne savait pas réellement si sa maîtresse allait l'autoriser à venir au bal ou non mais c'était l'occasion rêver pour se jouer encore un peu des vampires malandrins. Il avait vraiment envi de se distraire un peu alors, comme il n'allait guère s'amuser avec sa maîtresse, pourquoi ne pas le faire avec... les autres. Il avait eu l'opportunité de rester seul pendant un moment dans la chambre, et tout en finesse, il se dirigea vers les affaires de celle-ci.
Il avait la chance d'avoir une maîtresse certes magnifique mais qui avait aussi tous les accessoires féminins possibles et inimaginables. Un sourire vint se dessiner aux coins des lèvres du jeune homme alors qu'il choisissait déjà une robe avec corset victorien pour lui faire une taille d'une extrême finesse, regardant au passage que cette robe soit de couleur noire pour accentuer l'effet d'optique sur sa finesse. Il cherchait toujours du regard, passant de robes simples à des robes remplies de dentelles et froufrous en tous genres... Quant il s'arrêta net sur une magnifique robe qui se cachait parmi les autres... elle était de couleur noire, délicatement cintrée à la taille. Le haut de celle-ci est en soie avec un décolleté carré laissant place à une fine encolure en dentelle. Le bas était fait de velours bombé légèrement aux hanches par un jupon fait de soie.


Il attrapa la robe avec une certaine grâce et la déposa sur le lit avant de retourner dans les affaires de sa maîtresse pour lui prendre le maquillage et une perruque avec une longue chevelure brune. Seulement il n'avait pas pensé à un détail... la poitrine ! Il réfléchit le plus vite possible, jetant des coups d'oeil furtif en direction de la porte pour voir si sa maîtresse ne rentrait pas. Alors qu'il attrapait du coton pour remplacer les organes féminins qu'il ne pouvait guère avoir, il entendit des pas vers la porte et s'arrêta net de bouger. Son coeur battait fortement alors que son corps commençait à trembler. De ses mains moites, il essaya attraper le reste de coton et quant il entendit la porte s’ouvrir, il sursauta et se retourna précipitamment pour voir que...


-
Hann...

... la porte de la chambre de sa maîtresse était toujours fermée. Les chambres étaient mal isolées et du coup, il entendait le vampire d'à côté rentrer chez lui. Il soupira comme soulagé, et se retourna à nouveau vers le lit pour prendre le reste de ses habits. Alors qu'il se voyait déjà habillé, il se mit à chantonner doucement. Il était si heureux de pouvoir enfin se remettre dans ces habits qu'il avait tant côtoyés à l'époque... il attrapa la robe avec douceur et se mit à la humer doucement pendant que ses souvenirs remontaient à la surface...

Il sortit discrètement de la chambre, regardant bien à droite à et gauche si un vampire ou autre ne rôder pas dans le coin... il se faufila à pas de loup dans les couloirs, confondant avec la tapisserie des murs.

Quand il arriva enfin aux salles de bains, il s'y faufila et prit soin de bien fermer la porte derrière lui... Ca y est... il pouvait enfin se changer tranquillement. Il prit une douche, puis se sécha convenablement les cheveux avant de glisser sa magnifique perruque à la chevelure soyeuse de couleur brune. Il s'habilla ensuite après avoir mit les sous vêtements féminins et tout l'attirail qui allait avec, il laissa la robe l'envelopper avec douceur le long de son corps. Ses bras étaient levés vers le ciel, alors que le tissu noir et doux lui caressait lentement chaque partie de sa personne. Il prit ensuite le corset et bien qu'il soit seul à le mettre, il se mit à tirer sur les lacets jusqu'à ce qu'il n'y est plus d'écart entre les deux tissus... une larme vint perler son magnifique regard alors que sa respiration était coupé. Il n'en avait plus mit depuis longtemps, et ses côtes s'étaient à nouveau légèrement élargis. Il avait terriblement mal mais il se calma très vite, reprenant son souffle.

Il sécha ses yeux et se dirigea vers le miroir. Il soupira en se voyant ainsi et son visage laissa place à un magnifique sourire. Il se mit à s'épiler les jambes à l'aide de cire chaude ainsi que les aisselles avant de mettre de la crème sur tout le corps. Ensuite, il s'empara de la pince à épiler et se firent convenablement les sourcils avant de prendre le fond de teint. Il le mit uniformément et y rajouta par la suite la poudre pour éviter la brillance de la peau. Il mit un certain temps à choisir le fard à paupière. Au final, il mit une base de blanc, puis fit un beau dégradé vers l'extérieur avec du gris suivit du noir. Il laissa glisser le pinceau de l'eye-liner noir avant de prendre un crayon (noir aussi) pour le contourner les yeux avec précision. Il prenait réellement du plaisir à prendre soin de son corps, et d'un geste précis, il mit le mascara.

Quand il eu terminé, il se mit au travail pour les lèvres... de même, il utilisa un crayon brun et fit le contour de ses lèvres fines. Il attrapa ensuite un rouge à lèvres de couleur brun très clair et le laissa glisser sur ses lèvres avant de remettre convenablement du crayon pour que le tout soit parfait. Il soupira en se voyant, il ne restait plus que ses cheveux à faire. Il saisit la brosse à cheveux et se mit à les manipuler tel un professionnel. Il monta sa chevelure, laissant des mèches bouclées tomber sur ses épaules frêles. Après avoir placé les pinces dans ces cheveux, il se recula pour s'admirer. Toujours aussi efféminé, et cela était tellement plaisant à voir. Il sourit à nouveau et revint vers le miroir pour prendre les dernières petites choses. Il mit de fines boucles d'oreilles, et une touche de parfum à la vanille. Quand il finit enfin... il rangea tout le désordre causé et s'arrêta net devant la porte... il avait oublié quelque chose... ses dents !!!!!! Il les avait laisser dans sa chambre... zut, zut, zut et re-zut !! Tant pis, de toute manière il devait rapporter les affaires de sa maîtresse alors autant le faire de suite. Il refit le trajet à l'envers mais quand il arriva près de la porte, il entendit des pas se diriger vers lui. Ho non pas maintenant... par pitié... pas maintenant... Le jeune homme tourna la tête et vit alors un homme... celui-ci s’avança jusqu'à Nathanaël qui remarqua aussitôt que c'était un humain et le salua rapidement... Il attendit que le jeune homme disparaître au détour d'un couloir et soupira, heureux de ne pas s'être fait reconnaître.

Nathanaël n'avait plu parlé d'une voix féminine depuis un bon moment et remarqua malgré tout que c'était difficile de reprendre... il entra très vite dans la chambre de sa maîtresse, qui heureusement n'était toujours pas revenue, et rangea chaque affaires à sa place pour qu'elle ne voit rien à son retour. Il attrapa alors dans sa poche de pantalon les dents de vampire qu'il s'était fabriqué et les bloqua entre ses dents. Il fut fin près et ressortie aussi furtivement qu'il était entré dans la chambre.
D'un pas lent, avec les chaussures à talons aiguilles, il descendit les grandes marches pour rejoindre le Hall. De là, il prit la direction de la salle de bal mais s'arrêta pour reprendre son calme. Il avait vraiment peur de se faire démasquer de suite... il voulait vraiment y arriver... mais... Un vampire le bouscula et il faillit perdre l'équilibre. Il se rattrapa à une rampe et se retourna avec un regard furieux. Le vampire changea alors totalement de regard, passant de la colère à un éclair de désir. Nathanaël se sentit rougir sous le regard pesant de l'homme et détourna la tête pour s'excuser avant de se reculer pour avoir une distance convenable. Il lui fit un léger sourire et se détourna pour aller à la salle de bal, heureux malgré tout qu'on ne remarque rien.

Au moment de passé la grande porte de la salle, Nathanaël regarda tout autour de lui. C'était vraiment une pièce magnifiquement décorée. Son regard flottait sur les vampires et esclaves ici présent avant de détourner celui-ci pour le plonger sur le corps de la reine. Elle était certes belle mais il lui manquait quelque chose... peut-être un rayon de bonheur sur son visage froid. Ne voulant pas se faire trop remarquer pour le moment, il se dirigea dans un coin sombre de la pièce. Il ne savait pas du tout comment s'y prendre... on allait sans doute lui demander si il était nouveau dans le château et si il s'y plaisait... et patati et patata...
Il baissa un instant le regard, et se regarda pour voir si rien ne pouvait le compromettre...


Clara faisait ce rêve depuis plusieurs nuits déjà mais cette fois-ci, ce rêve vint titiller l’esprit de la jeune Serdaigle pendant le cours du professeur Binns. Elle n’avait absolument jamais dormi à un cours mais depuis quelques jours, se retenant de dormir en travaillant encore beaucoup plus que d’habitude… elle voulait tellement réussir qu’elle avait fini par dormir en cours… heureusement quand elle se réveilla… personne ne l’avait remarqué vu que le professeur Binns demandait une réponse à … Aelita…

Oh bon sang mais… Clara se remit droite et regarda le professeur d’un regard embrumé… elle se gratta très vite les yeux et regarda le parchemin de sa meilleure amie pour recopier très vite les lignes et les lignes… et les lignes… et les lignes… Ô my god !!! Clara se mit directement au travail, guettant au passage le cas où le professeur poserait une autre question pour qu’elle puisse y répondre… son rêve lui était entièrement sortie de la tête bien qu’après s’être pressée pour écrire tous les parchemins, cela commença à lui turlupiner vraiment de plus en plus… elle avait mal à la tête… son regard se troublait… mais elle tenait bon et continua d’écrire et encore et toujours écrire… elle devait tenir ce cours… au moins le terminer… qu’est ce que cela pouvait être dure… et dire que le professeur Binns ne verrait jamais rien… heureusement pour elle d’ailleurs ^_^

Mais au fait… quelle était la question du professeur Binns ?

Clara regarda autour d’elle pour remarquer que les Serdaigle étaient en forme pour répondre… heureusement qu’elle ne s’était pas endormi pendant un cours de Botanique où il y avait beaucoup de Serpentard… quoi que ici il y en avait encore plus… enfin bon… elle arrêta d’y faire attention, se concentrant sur la réponse d’Aelita pour savoir quand même la question…


******

[ 1804 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Jeu 9 Nov - 11:47

Tout comme Clara, le préfet de Poufsouffle était ailleurs, il n’avait même pas entendu la question. Il pensait à quelque chose, un papier qu’il avait reçu dans la matinée. Sur le moment il n’y avait pas vraiment pensé mais maintenant ça lui revenait… Il avait ressorti le dit papier et le lisait silencieusement, les sourcils froncés.

« Tu veux sauver ta petite vie ? Ne t’en fait pas pour ça tu auras ta chance. Le serpent se mord la queue. Quoiqu’il arrive n’intervient pas »

Bien entendu ce n’était pas signé, ce n’était pas une lettre de menace mais ça n’augurait rien de bon à son avis. Le serpent se mord la queue ? Le serpent c’est serpentard, mais pourquoi se mord-t-il la queue ? Les événements du château tendrait plutôt à laisser croire que la maison se porte bien, entre la pseudo extermination des sangs de bourbes et la coupe des quatre maisons… Coupe qu’ils sont bien partis pour gagner alors que Poufsouffle se traîne à la troisième place ! Et pourtant Alex et ses camarades ne crachent pas sur leurs efforts ! A croire que leur maison n’arrivera jamais à gagner cette maudite coupe ! Bref.. ; il s’éloignait du problème. Il relu encore la missive.

Impossible de reconnaître l’écriture, étais ce Myrielle ? Il chercha la rousse des yeux à travers la pièce mais ne la vit pas, en revanche il vit Irving. Non, elle n’enverrait jamais quelque chose comme ça, elle tenait trop à sa maison,et pourtant ces derniers temps elle était dangereuse, elle avait frappé trois premières années dont un jeune poufsouffle qui avait eu du mal à se remettre du choc. Alex avait été obligé de lui parler longuement en lui assurant que ça n’avait rien eu de personnel mais que pour sa sécurité personnel il devrait sans doute éviter de croiser des serpentards de trop prés…

Conseil que tout le monde se devait d’appliquer d’ailleurs. Lui-même avait une bonne résistance à la douleur et il était préfet mais pour un élève lambda ce n’était pas vraiment évident de s’en sortir si on était choisit comme tête de turc. De plus les élèves de sa maison était plutôt du genre gentil et se défendait mal alors que les gryffondors avaient au moins du répondant pour se défendre. Il n’osait pas imaginer Susan (heureusement préfète) face à Drago, Myrielle ou Isaac de mauvaise humeur ! Encore que Drago était un lâche donc il en devenait peu dangereux.

Pourquoi ne devait il pas intervenir ? Comment le pourrait il de toute manière ? Tout ça était vraiment trop obscur, il n’y comprenait rien du tout ! Il tenta alors de se re-concentrer sur le cours mais décidément il n’arrivait pas à s’y passionner, la seule chose qu’il aimait était d’entendre sa douce répondre aux questions (bien qu’elle apporte du coup des points à Serdaigle).

Il attendit que quelqu’un réponde, prés à prendre des notes, même si ça ne l’intéressait pas il voulait de bonne notes pour les examens donc il devait au moins suivre le minima syndical.

[511]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   Lun 13 Nov - 13:56

[HJ : désolée pour le retard, mais j'ai eu des problèmes de connections]

Le professeur Binns me donna la parole, juste au moment où je me rendais compte que Clara était dans la classe, cela faisait un moment que je ne l'avais pas aperçue dans les couloirs. Cédric apparemment m'avait aperçue aussi car il m'avait souris et je lui rendis son sourire. Il faut dire que Cédric était un garçon charmant, en plus d'être beau et une personne très sportive. Lui aussi semblait connaître beaucoup de chose sur le Quidditch, ce qui me plu beaucoup je dois bien l'avouer.

Mais revenons au cours et à la réponse que je devais donner, je respirais un bon coup puis me lançais dans un monologue :


Les règles suivantes ont été établies par le Département des jeux et sports magiques lors de sa fondation, en 1750 :

1. Aucune restriction n’est imposée à l’altitude que peut atteindre un joueur durant un match ; en revanche, il lui est interdit de dépasser les limites du terrain. Si l’un des joueurs franchit ces limites, son équipe doit aussitôt donner le Souafle au camp adverse.
2. Le capitaine d’une équipe peut demander un « temps mort » en s’adressant à l’arbitre. C’est le seul moment où les joueurs ont le droit de mettre pied à terre au cours d’un match. Le temps mort peut atteindre deux heures si le jeu a déjà duré plus de douze heure. Si l’une des deux équipes ne revient pas sur le terrain à l’issue de ces deux heures, elle est aussitôt disqualifiée.
3. L’arbitre peut imposer des penalties à l’encontre de l’une des équipes. Le Poursuiveur qui tire le penalty devra voler depuis le cercle central vers la surface de but. Tous les joueurs autres que le Gardien de l’équipe adverse doivent se tenir à l’écart pendant le tir du penalty.
4. Le Souafle peu être arraché des mains du joueur qui le tient mais on ne peut en aucun cas saisir un joueur adverse par quelque partie du corps que ce soit.
5. En cas de blessure, il n’y aura pas de joueur remplaçant. L’équipe poursuivra le match sans le joueur manquant.
6. Il est permis de détenir une baguette magique sur le terrain à condition qu’il n’en soit fait aucun usage, en quelque circonstance que ce soit, contre un joueur de l’équipe adverse, ou contre son balai, contre l’arbitre ou contre, l’une des balles, ou contre un spectateur.
7. Un match de Quidditch prend fin lorsque le Vif d’or a été attrapé, ou par consentement mutuel des capitaines des deux équipes, voilà.
, dis-je une fois que j'eu fini de parler, j'espère que ma réponse est correcte professeur, lui dis-je en le regardant droit dans les yeux
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Lun 13 Nov - 21:06

De toute sa carrière, et Dieu sait qu’elle était longue, Binns n’avait jamais vu ça. Miss Aelita Stones devait avoir un don surhumain par rapport à ses autres camarades. En général, les élèves en faisaient le moins possible, alors qu’elle en faisait le plus possible. Impensable !

« Miss Stones je vous écoute ébahi. Quelle réponse grandiose ! Comme toutes d’ailleurs ! 10 points pour Serdaigle ! En réalité, je n’attendais que le fait que le département des jeux et sports magiques fut crée, mais là, je tire mon chapeau, même si je n’en ai pas… Je ne vais pas redire ce que miss Stones a dit, mais retenez-le. Je vais continuer et finir le cours moi-même, étant donné que l’heure tourne fort rapidement, je vous demande de prendre des notes. Je vous passe les petites anecdotes sur les équipes de quidditch, mais vous pouvez vous renseigner sur les flèches d’Appleby.

En 1875, on découvre les sortilèges d’Empogne qui donnent au souafle une bien meilleure adhésion, c’est une révolution dans le quidditch. En 1883 se passe quelque chose d’important, c’est le remplacement des paniers de quidditch par les anneaux que nous avons actuellement. Allez savoir pourquoi, les sportifs se révoltent et publie plusieurs articles dans la célèbre Gazette du Sorcier. Mais vous savez aussi bien que moi qu’ils n’ont été écouté, la preuve étant que les anneaux existent encore aujourd’hui. Ensuite se déroulent plusieurs choses en 1884 :
- Un vif d’or s’échappa d’un match de quidditch sur la lande de Bodmin et on ne sait toujours pas où il est.
- On interdit la règle du « Tassebut » au quidditch : Tactique autrefois autorisée : deux poursuiveurs mettaient le gardien à l'écart pour que le troisième puisse marquer. Elle fut interdite en 1884 et le Tassebut est maintenant une faute.
- Le 22 Juin, encore un article de protestation contre la dernière interdiction, sans suite.

Une petite anecdote de 1894 maintenant… Comme vous le savez peut-être leur présentation à un match ils lançaient des flèches enflammées dans le vide. Or, l’arbitre Nouye Empot a le nez percé à cause de cela. Ces flèches sont donc interdites.
Enfin, en 1953 se déroula le match considéré comme le plus beau de l’histoire des coupes du monde, celui opposant les Harpies de Holyhead et les Busards de Hedelberg qui dura sept jours.

Voilà, nous en avons terminés. J’ai bien sûr supprimé certains passages, mais de toute façon vous reverrez cela plus tard dans votre scolarité… Comme vous le savez, c’était le dernier cours avant les examens de fin d’année en histoire de la magie. Vous devrez donc voir l’histoire du quidditch, mais aussi les règles, les équipes et les termes techniques. Je pense avoir fait le tour.
Étant donné que nous ne nous reverrons pas, il n’y a pas de devoir, mais ceux qui veulent peuvent me rendre entre deux cours une frise chronologique du quidditch détaillée qui sera très bien notée. Je vous souhaite une bonne journée et bonne chance pour les examens ! Si quelqu’un a une question… ? »



Clara Toppinen : 52 pts. Alexander Shinku : 15 pts. Aelita Stones : 14.5 pts.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1er cours : Histoire d'un sport   

Revenir en haut Aller en bas
 
1er cours : Histoire d'un sport
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» COURS : Histoire de la magie ? (1ère année - 6e cours de l'année)
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Gérard Gourgues l'homme par qui le cours de l'histoire aurait pu changer
» De bon matin, un cours de sport qui s'est mal passé [ PV Sergueï Von Beilschmidt ]
» Cours privé d'histoire ou petit flirt avec le prof? (a) [Benjamin ft Evy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2 :: Cours année 2-
Sauter vers: