AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 PV | Le coeur a ses raisons.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 765
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: PV | Le coeur a ses raisons.   Ven 13 Oct - 14:22

Le coeur a ses raisons.
You get ready, you get all dressed up to go nowhere in particular. Back to work or the coffee shop, doesn't matter 'cause it's enough to be young and in love.
Début mai, le printemps s’était installé à Poudlard. Et si Candys était généralement de bonne humeur quand le printemps arrivait, depuis quelques semaines, elle oscillait entre tête dans les nuages, colère latente ou indifférence totale. Elle n’était donc plus la joyeuse petite pile électrique que toute l’école connaissait. Son jumeau s’était inquiété bien entendu, mais que pouvait-elle lui dire ? Si elle était très proche de lui, elle se voyait mal se confier à un garçon sur des problèmes de filles, qui concernait des garçons. Pas que son frère était incompétent, loin de là, mais dans l’histoire, il était lui-même un garçon…

Elle s’était décidée pour un petit tour près du Lac, s’assurant que sa baguette était bien avec elle. Après l’attaque qu’avait subi Payton, il fallait avouer qu’elle n’était pas 100% sereine lorsqu’elle déambulait seule dans le château. Heureusement, cela arrivait rarement, et si elle s’était éloignée comme une grande aujourd’hui, la peur était malgré tout présente dans un petit coin de son esprit.  Elle s’adossa à un arbre proche de l’eau et sorti, complètement froissé, son exemplaire du Hibou Bavard du mois de Mars. Il était sorti juste après l’attaque de Payton et pourtant, Candys n’arrivait pas à se le sortir de la tête. En grande partie parce qu’une fois de plus, elle était la cible de la Plume Empoisonnée. Cole lui avait dit qu’ils n’avaient pas le choix que de la publier, et si la brunette avait été franchement énervée par ce que la Plume osait raconter sur elle, elle avait dû capituler. Mais ce n’était pas pour autant que tout lui plaisait dans ce qui était écrit ! Certes, elle avait été au bal avec Derek alors qu’elle aurait largement préféré y aller en compagnie de Bartley, ou voire même d’Oliver. Mais au final, l’américain lui avait permis de passer une soirée relativement agréable et cela avait au moins eu pour effet de les rapprocher un minimum et de faire la paix. Même s’il était parti rapidement sur la fin, la soirée n’avait pas été horrible.

Alors qu’elle lisait –au moins pour la centième fois- les ragots de la Plume Empoisonnée, le bruit d’un groupe d’élèves lui fit relever la tête. Elle aperçut, par la même occasion, Tempérence plus loin, aussi seule qu’elle. Reine du bal, la voir seule était étrange, mais avec le passage qui lui était réservé dans le Hibou Bavard par la Plume, peut-être le préférait-elle également. Sans attendre, Candys se décolla de son arbre et alla vers la blonde. « Tempérence ! Attends ! » La vipère accéléra le pas et retrouva la poufsouffle avec un sourire. « Tu es toute seule ? Je peux te parler un peu ? » Elles n’étaient pas les meilleures amies du monde, mais elles étaient amies, donc elle pouvait bien se confier un peu non ? Surtout qu’au fond, elles étaient toutes les deux victimes de la Plume Empoisonnée !

Lorsque la blonde répondit par l’affirmative, Candys esquissa un léger sourire. Elle aurait pu en parler avec Erin, bien entendu, ou même Opaline, mais l’une avait d’autres chats à fouetter avec les dégats de La Menace et l’autre bien trop occupée à penser à son futur proche hors de Poudlard… « En fait, je… Bah je me demandais comment ça allait avec Julian ? Je ne crois pas un mot de ce qu’il s’est dit dans le Hibou Bavard hein, tu sais, on n’a pas le choix de publier les lettres de la Plume, j’ai demandé à Cole, mais… Bah… » C’était un peu compliqué pour elle, elle devait bien l’avouer ! Elle n’avait jamais été très tournée garçons. Elle en trouvait beaucoup beaux, comme son oncle Damian, mais ses camarades étaient plus à même d’être de futurs Montgomery que des adultes. Et même si, certes, elle pouvait éventuellement ressentir quelque chose pour l’un d’eux, de là à savoir si c’était de l’amour, elle en était loin !

acidbrain

654


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 298
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: PV | Le coeur a ses raisons.   Dim 22 Oct - 21:14

Le cœur a ses raisons
Candys & Tempérance

made by black arrow


La rentrée de janvier n'avait pas été de tout repos pour Tempérance, et c'était avec angoisse qu'elle avait accueilli la publication du Hibou Bavard au mois de mars. Être choisie comme "reine du bal" avait été une agréable surprise bien que synonyme d'un passage sous le feu des projecteurs qu'elle évitait pourtant consciencieusement depuis son plus jeune âge. Mais surtout, c'était un rappel cuisant du fait qu'elle avait royalement bousillé la fin dudit bal, et qu'elle n'avait pas été capable de rétablir la situation depuis.

Elle était revenue de vacances en se promettant qu'elle aurait une conversation avec Julian, même s'il devait - à raison - lui en vouloir à mort, et qu'elle n'avait pas eu de vrai tête-à-tête avec lui depuis ce soir fatidique. Et puis, Payton avait été attaquée, et si les premiers temps, Tempérance avait véritablement été bouleversée par ce qui était arrivé à son amie et avait plus que tout décidé d'être présente pour elle, elle était consciente à présent qu'une fois le choc passé et l'acclimatation de cette "nouvelle" Payton à Poudlard et ses élèves entamée, l'ancienne préfète était surtout devenue le bouclier parfait pour que Tempérance n'ait pas à confronter une situation délicate. Il suffisait d'y ajouter la distance qui semblait s'être développée entre Julian et elle, et il n'était pas difficile de conclure qu'elle s'était conduite en parfaite poule mouillée. Et voilà que le Hibou Bavard publiait un article sur le bal, et une rubrique potins qui - à son grand malaise - comprenait son nom plus d'une fois.

Tempérance n'aimait pas être le centre de l'attention. Elle aimait être entourée, mais elle se satisfaisait très bien d'être une observatrice. D'avoir le sentiment de faire partie du groupe, sans pour autant en être l'étoile montante. Mais tout à coup, elle avait l'impression d'être le sujet de tous les regards - ce qui, elle en était consciente, était un brin paranoïaque (et égocentrique), mais elle n'apparaissait pas pouvoir se détacher de cette affreuse sensation. Dès qu'elle croisait deux élèves en train de murmurer à son approche, il lui semblait qu'ils parlaient d'elle, et de son comportement regrettable avec Julian. Elle devait parler au brun, mais elle ne savait pas comment lui dire que si elle partageait ses sentiments, elle avait également eu peur que sa déclaration ne soit trop, trop vite, et pire encore, elle avait peur qu'il ne la déteste trop à présent pour vouloir entendre ses divagations.

En cette journée de mai, Tempérance était sortie près du lac de l'école. Le beau temps faisait enfin son retour en Ecosse, et, éternelle optimiste, la blonde ne pouvait s'empêcher de penser que le retour du soleil ne pourrait que s'accompagner du retour d'une vie plus heureuse et moins angoissante. Les ragots cesseraient. La Menace retournerait dans sa boîte. Payton retrouverait la mémoire. Et Julian et elle seraient ensemble. Mais en attendant, elle devait s'accommoder du contexte délicat, qui la poussait à vouloir être accompagnée de ses petits camarades, tout en souhaitant les fuir dès que la discussion se faisait trop gênante. Heureusement, elle avait Erin, à qui elle pouvait librement. D'ailleurs, lorsqu'on appela brusquement son prénom, elle crut un instant qu'il s'agissait de son amie métisse, avant qu'elle ne pose les yeux sur le visage familier de Candys Montgomery. Elle sourit naturellement à la jeune fille, qu'elle connaissait depuis sa première année à Poudlard.

« Salut Candys ! » Sans hésiter, elle hocha la tête en signe de dénégation lorsque son amie lui demanda si elle la dérangeait. « Pas du tout, je ne faisais rien de spécial. » répondit-elle, désignant du bout des doigts le vide l'accompagnant. Il était rare de trouver Tempérance seule, et celle-ci accueillait généralement avec enthousiasme - et même soulagement - toute distraction. Sans jamais avoir été proches, les deux filles avaient toujours discuté avec aisance, mais en observant sa camarade, il sembla à la jeune irlandaise qu'il s'agissait là d'un peu plus qu'un simple échange de courtoisie. Son regard se posa sur le journal que la préfète tenait à la main, au moment où celle-ci évoquait, non sans hésiter au préalable, le prénom de Julian. Tempérance tressaillit sans même s'en apercevoir, et ramena les yeux sur le visage de Candys. « On ne s'est pas vraiment parlé depuis le bal. » énonça-t-elle d'un air peiné. Elle n'avait jamais été de ceux qui dévoilent leur vie privée avec aisance - peu à Poudlard étaient par exemple au courant de sa situation familiale -, mais quelque chose la poussait à se sentir à l'aise avec Candys. Peut-être le fait que la jeune préfète avait elle aussi été une victime des mots sournois de la Plume Empoisonnée. « Je ne comprends pas ce qui peut pousser qui que ce soit à écrire des choses pareilles. C'est tellement... mesquin. » ajouat-t-elle, esquissant une grimace, peu habituée à dire du mal d'autrui. « Et toi et Derek ? Ça va ? » Elle se sentait un peu indiscrète, mais elle se dit que si Candys pouvait lui poser la question, alors elle pouvait se permettre de la lui retourner. Même si elle appréciait un bon potin autant que n'importe qui, elle n'était en revanche pas du genre à les colporter, ce qu'elle aurait de toute façon trouvé fort mal venu étant donné que c'était justement de maudits ragots qui étaient à l'origine de cette conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 765
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV | Le coeur a ses raisons.   Mer 8 Nov - 14:47

Candys n’était pas vraiment du genre à colporter pleins de ragots sur tout le monde. Elle tenait certes, la rubrique potins du Hibou Bavard, mais elle n’allait rien inventer d’idiot comme la plume. Pour la plupart de ses articles, on lui envoyait une petite lettre, le plus souvent anonyme en mode « Salut Candys, j’ai vu ça ! » ou « Hey Candys, j’ai entendu ça ! » et généralement, ça ne faisait de mal à personne. La Plume Empoisonnée se chargeait très bien toute seule de ce côté-là des potins. Et si elle n’était pas ultra proche de Tempérence, elles partageaient au moins un point commun : la Plume était une peste avec elles deux !

La réponse de Tempérance à propos de Julian lui fit de la peine et elle se dit qu’elle avait mis les deux pieds dans le plat. «  Oh, je suis désolée…Ca ne doit pas être facile alors. » Elle n’en savait rien, elle, elle n’avait pas de don juan qui lui courrait après ou après qui elle courrait, donc ne pas parler à quelqu’un avec qui il s’était passé quelque chose –car tout le monde savait malgré tout que le baiser était réel, quoi que la Plume en dise- ça n’était pas quelque chose qu’elle connaissait, mais quand même, quand on était amis avant d’être plus que cela, ça pouvait porter à préjudice. « Oui. La Plume est horrible. Et en plus, on n’arrive même pas à trouver qui ça peut bien être… Je pense qu’il y a plus qu’une personne, mais je ne sais pas trop. » Elle secoua négativement la tête, pas bien convaincue par ses propres mots. A la question de la blondinette sur Derek, Candys releva brusquement la tête, sentant ses joues s’empourprer. « Derek ? Oui, oui, ça va. Enfin, c’est normal quoi. Enfin, on n’est pas du tout ensemble, et je ne pourrais jamais être amoureuse de lui. » Elle avait bien insisté sur le jamais, même si elle-même ne savait pas trop si ce qu’elle disait était vrai. Enfin, si, en soit, elle savait qu’elle n’était pas amoureuse de Derek et qu’il n’était pas amoureux d’elle. Elle savait aussi qu’ils allaient relativement « bien » car ils se disaient bonjour avec bien moins de véhémence qu’au début de l’année. Candys ne rechignait même pas trop à l’éduquer sur Poudlard, car l’américain restait toujours très peu cultivé sur sa nouvelle école. Mais s’il y avait clairement moins de tension entre les deux jeunes sorciers, cela ne voulait absolument pas dire qu’ils finiraient en couple, loin de là !

Tortillant une mèche de cheveux, elle reposa son regard sur Tempérance, un peu honteuse. « En fait, je crois qu’il y a un garçon que j’aime bien, mais c’est complètement stupide. » Bartley, Serdaigle et préfet, le garçon pour qui flanchait le cœur de la demoiselle ? Peut-être bien. Elle avait toujours le cœur qui battait un peu plus vite quand on lui parlait de lui, elle était toujours ravie de faire des rondes en sa compagnie, même si, il fallait l’avouer, il était rare qu’ils ne soient que tous les deux et à Noël, elle avait même été réellement triste de ne pas pouvoir y aller en sa compagnie. Mais c’était stupide, Bartley n’étant pas joué sans aucun doute pas du tout intéressé par la préfète des Serpentard. « Dis-moi si c’est trop intime, mais… Est-ce que tu aimes bien Julian ? Je veux dire, de là à le considérer comme ton petit-ami, pas juste en ami ? Parce que moi, je n’y comprends absolument rien à tout ça… J’ai l’impression que tout tourne partout, tout le temps et… » Et elle n’y comprenait rien. Elle savait juste qu’elle avait plus de mal à vivre aux côtés de Derek et Bartley qu’aux côtés de Cole et Oliver par exemple. Enfin… Les mots lui manquaient et elle ne pouvait donc même pas s’exprimer correctement !

acidbrain

656


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 298
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: PV | Le coeur a ses raisons.   Dim 17 Déc - 21:33

Qui pouvait bien se cacher derrière la Plume Empoisonnée ? C'était la question à mille Mornilles je ne serai jamais capable d'évaluer si c'est beaucoup ou pas: le cours de la Mornille m'échappe totalement. Est-ce qu'il y avait vraiment à Poudlard un ou des élèves assez vicieux pour écrire des choses pareilles en toute impunité ? Tempérance n'avait ni le temps ni l'énergie pour enquêter sur le sujet, mais peut-être pourrait-elle un jour se tourner vers la Sherlock de choc de Poufsouffle, la petite Prudence. Ah, avec un aplomb et une pugnacité comme la sienne, sans doute sa cadette pourrait-elle enfin lever le voile sur cette évasive Plume. « Ils seraient plusieurs ? Ça expliquerait au moins comment elle fait pour savoir autant de choses sur autant de gens différents je suppose... Si seulement vous n'étiez pas forcés de publier ce qu'elle envoie ! » se lamenta la blonde, secouant la tête dans un soupir. Cela dit, elle pouvait comprendre que les membres de la rédaction n'aient pas le choix. Elle ne leur en tenait donc pas rigueur.

Candys l'interrogeant concernant Julian, Tempérance se permit une question quelque peu indiscrète ayant rapport avec Derek - l'un des garçons avec qui la Plume prêtait une relation à la préfète de Serpentard, et incidemment, le meilleur ami de Julian. La blonde vit les joues de son amie rosir à vitesse grand V, et même si elle n'en dit rien, elle songea que Candys protestait un peu trop à son goût. « Ah, d'accord ! Elle raconte vraiment n'importe quoi cette Plume, de toute façon. » répondit-elle, histoire de rassurer Candys, et également parce que ça n'était pas ses oignons. De son point de vue, Derek n'était de toute façon pas forcément un cadeau. Le Serpentard avait beau être le meilleur ami de Julian, aux yeux de Tempérance, il restait très différent de celui-ci, et elle n'était pas sûre d'apprécier la condescendance avec laquelle il semblait regarder les traditions anglaises (et d'accord, l'Angleterre n'était pas l'Irlande, mais si quelqu'un avait le droit de les critiquer, c'était surtout les irlandais - pas les américains fraîchement débarqués !).

En proie à ses réflexions, Tempérance leva un regard interloqué vers Candys lorsque celle-ci lui déclara de but en blanc qu'elle aimait effectivement quelqu'un. C'est Julian c'est ça hein ? Confesse traîtresse ! « C'est vrai ? Qui ça ? Qui ça ? » dit-elle lentement, prenant soin de ne pas laisser transparaître de curiosité excessive et malvenue dans sa voix. Certes, elle aimait les potins, mais Candys était son amie, et il était évident qu'il n'était pas aisé pour elle de se confier sur le sujet. « Pourquoi ce serait stupide ? » Elle fronça les sourcils, scrutant le visage de la brune avec incompréhension. Il n'y avait rien de stupide à aimer quelqu'un ! Il y avait tout de stupide à aimer quelqu'un et lui mettre un énorme vent avant de prendre ses jambes à son cou, en revanche.

Elle fut déstabilisée par la question suivante de Candys: elle ne s'était pas attendue à ce qu'elle revienne à la charge concernant Julian. S'il était difficile pour Candys de parler de son amoureux mystère, il n'était pas beaucoup plus facile pour Tempérance de s'exprimer concernant le Serdaigle: elle s'était trop ridiculisée pour ça. « J'aime vraiment, vraiment bien Julian. » déclara-t-elle avec sincérité. « Mais oh Candys, je pense que j'ai tout gâché. Il m'a dit plein de belles choses au Bal... et je crois que j'ai paniqué. C'était terrible... Je... Je ne sais pas comment me rattraper. » Elle haussa les épaules, désemparée. Elle avait tout mis sur pause depuis l'agression de Payton, mais elle était consciente qu'à un moment ou un autre, il lui faudrait prendre son courage à deux mains. Elle espérait juste qu'il n'était pas trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 765
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV | Le coeur a ses raisons.   Lun 18 Déc - 15:29

La Plume Empoisonnée, de ce qu’on lui avait dit, existait depuis des années. Sa mère lui avait dit qu’elle était déjà lorsqu’elle-même était à l’école et si elle était toujours présente, c’est qu’il y avait forcément plus d’une personne ! Comment la Plume trouvait son héritier, là était cependant la question à dix mille Gallions. « Je pense, parce que franchement, je ne vois pas comment une seule personne pourrait être aussi méchante ! » Elle avait bien tenté de pister le trajet que faisait la lettre qui arrivait à la rédaction, de trouver qui venait la délivrer, mais ses recherches s’étaient révélées tout bonnement infructueuses. Pourtant, ce n’était pas faute d’essayer ! Peut-être devrait-elle voir avec Viska et Prudence, elles semblaient bien plus à même de trouver des choses cachées dans le château…

Candys se rendait bien compte qu’elle était trop virulente pour être 100% honnête, ce n’était pas pour rien qu’Opaline lui avait fait la même remarque, mais elle n’y pouvait rien. Elle ne se voyait vraiment pas en couple avec Derek, de près ou de loin ! C’était quelque chose qui semblait complètement impossible et foncièrement malsain. Pas que Derek n’était pas gentil, attentif et attentionné (en fait, si, il n’était absolument pas toutes ces choses-là pour la demoiselle) mais bon… C’était Derek quoi. Ils avaient mal commencé et même si elle avait été prise d’une folie certaine lors du bal et qu’elle l’avait embrassé sur la joue, ce n’était pas pour autant qu’ils allaient se déclarer leurs flammes et finir mariés à peine sortis de l’école ! Elle ne savait de toute manière pas vraiment ce qu’elle ressentait pour lui et avait limite moins peur de la réaction de Bartley que de celle de Derek (encore que, tout était relatif, elle serait potentiellement capable de réagir exactement comme Tempérance et de prendre ses jambes à son cou avant même d’avoir fini de se déclarer son amour à l’un des garçons. Elle acquiesça d’un hochement de tête les paroles de la blonde concernant leur ennemie commune, avant de parler, trop de ses propres sentiments à elle.

En fait, elle n’était même pas sûre qu’elle aimait Bartley, c’était juste un genre d’intuition, ou plutôt de déduction par rapport à sa potentielle vision des choses et ce qu’elle pensait connaître de l’amour –c’est-à-dire pas grand-chose- et le dire à haute voix… Bah elle n’était pas vraiment sûre que cela soit une bonne idée. « Je pense que j’aime bien Bartley. Mais il se fiche des filles… » Et elle le voyait bien, elle était pratiquement toute la journée avec lui, sauf en cours et le soir quand elle dormait. Sinon, il était extrêmement rare qu’elle ne soit pas avec le préfet de Serdaigle… Donc elle le voyait bien, qu’il se fichait pas mal des demoiselles qui s’extasiaient sur son passage, là où Derek lui, fanfaronnait comme un paon auprès de son harem.

A la réponse de Tempérance, Candys posa une main sur l’épaule de la demoiselle. Visiblement, elles étaient aussi douées l’une que l’autre (ce qui en soit, était quelque peu rassurant, dans un sens !) « Peut-être que, si tu vas lui parler et que tu lui dis que tu avais peur, il comprendra ? Je veux dire, c’est forcément pas évident, à notre âge… On… On ne sait pas trop comment c’est tout ça, l’amour et tout… » Et puis Julian comprendrait sûrement non ? Enfin, ce n’était pas comme si Tempérance avait une réputation de croqueuse d’hommes elle et qu’elle se jouait simplement de lui ! Elle était perdue, il fallait bien le comprendre –et si besoin, Candys irait lui dire deux mots, à ce Julian ! Parce que franchement, ces américains étaient vraiment insupportables ! Comment ça, amalgame ?

acidbrain


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 298
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: PV | Le coeur a ses raisons.   Sam 23 Déc - 16:06

Tempérance espérait bien que la Plume Empoisonnée la laisserait tranquille pour le reste de l'année - et même les suivantes, mais ça c'était peut-être trop en demander. Elle avait eu sa dose, et il y avait des dizaines d'autres élèves dans l'école avec sans aucun doute des vies plus passionnantes que la sienne. Elle retournerait pour sa part dans un - relatif - anonymat auquel elle aspirait depuis toujours. Les chuchotements et les regards quand elle passait dans les couloirs paranoïa level: dix, ça allait cinq minutes. Elle se rassurait parfois en se disant que si elle était accompagnée par Erin - victime de la Menace l'année précédente - ou Payton - qui se remettait à peine de l'attaque de janvier -, on avait sûrement mieux à faire que de parler d'elle et de ses histoires de cœur, ce qui ne faisait qu'accentuer son malaise: c'était incroyablement égoïste de sa part, ses amies ne méritaient pas plus les racontars qu'elle.

Lorsque Candys lui annonça qu'elle aimait effectivement quelqu'un, Tempérance ne s'attendit pas nécessairement à ce que la brune lui dise de qui il s'agissait. Même si elles étaient amies, elles ne discutaient pas toujours de tout. En outre, le sujet paraissait délicat pour la préfète, qui pourtant se laissa aller à la confession. « Bartley ? » répéta-t-elle en ouvrant des yeux ronds. « Je te comprends, qui n'a pas aimé les Choristes ? C'est vrai que vous devez passer plein de temps ensemble en plus, rien que pour les rondes ? Il ne s'intéresse vraiment pas aux filles ? Peut-être qu'il est juste discret... » offrit-elle en haussant les épaules avec incertitude. Ou trop occupé à enguirlander des élèves à tout va. songea-t-elle dans sa barbe, car elle avait déjà été reprise par le préfet de Serdaigle par le passé, et ça n'était pas un moment qu'elle avait apprécié. Il était si sérieux et elle si tête en l'air, cela compliquait quelque peu leurs liens. Cela étant, il était aussi très proche du tuteur d'Histoire de la Magie de Tempérance - Cole -, et même si elle préférait ce dernier, elle ne conservait plus qu'une prudence contenue en la présence du blond, soucieuse de ne pas s'attirer ses réprimandes sans raison.

« Je sais qu'il faut que je lui parle, oui, ça n'a juste pas été très évident depuis la rentrée... Mais je lui avais écrit un mot avant de rentrer pour les vacances de Noël ! J'espère simplement qu'il ne me déteste pas trop... » Elle savait parfaitement que ça n'était pas le genre de Julian, mais malgré tout, elle ressentait un petit pincement au cœur à chaque fois qu'elle pensait à tout ça. Elle avait été si nulle ! Et lui si... intense. Et puis il y avait eu Payton, la lettre de Julian... C'était beaucoup pour sa petite personne. Elle adressa malgré tout un petit sourire rassurant à Candys, histoire que cette dernière ne pense pas qu'elle était à deux doigts de se jeter dans le Lac pour en finir. Elle soupira: « C'est clair que ce n'est pas évident. » Comme tout était plus simple un an plus tôt, lorsqu'elle était allée au Bal avec Julian en tant qu'amie. Elle avait alors été tellement éblouie par le Serdaigle, tellement heureuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 765
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: PV | Le coeur a ses raisons.   Mar 26 Déc - 21:05

Allez savoir pourquoi Candys avait décidé de tout raconter à Tempérance. Elle avait simplement eu l’impression qu’elle pouvait se confier sur ce point particulier de sa vie sans risquer quoi que ce soit. Aucun jugement, aucune critique, aucun « Non mais tu te prends trop la tête, va le voir et dis lui tout, comme ça, tu sauras ! ». Peut-être parce qu’elles n’étaient pas les meilleures amies du monde et que du coup, elles avaient une relation un peu moins… Fusionnelle ? Qu’elle pouvait espérer un jugement clair et sans apriori de la part de Tempérance ? Ou tout simplement parce qu’elles étaient camarades de brimades par la Plume et que deux Américains particulièrement casse-pieds pouvaient avoir éventuellement une place un peu trop importante pour chacune d’elle ? A moins que ça ne soit le côté Serdaigle de Julian et Bartley qui entrait en jeu, et là, Candys ne voyait pas trop quoi faire… Les faire changer de maison n’aideraient sûrement pas… Enfin bref. Les mots avaient passé ses lèvres avant qu’elle ne puisse y réfléchir énormément. Parce que Bartley était là, tout le temps, tous les jours, depuis la rentrée. Qu’elle le voyait souvent, très souvent, trop, peut-être ? Tempérance avait raison, ils étaient tout le temps ensemble, pour les rondes. En classe, Bartley ayant un an de plus qu’elle, elle ne le voyait qu’aux cours mixtes, où les quatrièmes et cinquièmes années étaient mélangés, encore qu’avec les BUSEs, elle l’avait rarement en classe avec elle.

« Oui, on fait presque toutes nos rondes ensemble, et il y a souvent Cole avec… Mais sinon… Je ne sais pas, ils ne parlent de jamais de filles quand je suis là, et même quand on est que tous les deux, il n’en parle pas… » Certes, il avait été au bal avec Payton, donc il ne devait pas non plus détester les filles, mais cela n’aidait pas franchement Candys à savoir si oui ou non le préfet des Serdaigle pourrait être éventuellement intéressé par sa petite personne. « Parce qu’à côté de ça, j’ai bien compris qu’Oliver m’aimait bien… Mais je… Enfin, c’est pas… Réciproque tu vois ? » Ce n’est pas qu’elle n’aimait pas Oliver, elle l’aimait bien, mais pas comme elle appréciait Bartley… Derek, c’était encore une autre histoire, elle ne pouvait pas dire qu’elle le détestait, mais de là à dire qu’ils s’entendaient aussi bien qu’elle et Bartley ou Cole… C’était une autre paire de manches.

Quant à Tempérance et Julian, elle comprenait aussi que son amie pouvait avoir peur. C’était normal, non ? Après tout, de ce qu’elle savait, Tempérance n’avait jamais eu d’amoureux avant. Alors la première fois, ça devait sûrement faire peur. Candys elle, était terrorisée alors qu’elle ne savait même pas si elle aimait vraiment Bartley, Derek ou même Cole, donc elle imaginait bien à quel point cela pouvait être pour Tempérance, plus ou moins sûre de ses sentiments ! « Bartley et Cole m’ont raconté que Julian avait voulu fuguer… Je suis contente qu’ils aient pu l’en empêcher… Et j’espère vraiment que tu pourras lui parler. Il n’a pas l’air d’être du genre rancunier… Enfin, je crois ? » Ne connaissant pas personnellement Julian, elle ne pouvait pas en être sûre, mais de ce qu’elle savait ou de ce qu’elle avait entendu, il n’en n’avait pas l’air. Après, peut-être cachait-il son jeu… Alors que les deux jeunes filles continuaient de parler et de se confier, Candys sentit une goutte sur le bout de son nez. « Il commence à pleuvoir. On rentre ? Je suis sûre qu’on peut boire un thé dans la grande salle… » Et puis, sur le chemin, elles pourraient continuer à parler problèmes de filles (c’est à dire : les garçons, car c’était un gros gros problème quand même ! )

acidbrain


terminé pour Candys  coeur


english rose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PV | Le coeur a ses raisons.   

Revenir en haut Aller en bas
 
PV | Le coeur a ses raisons.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAËLLE ? car le coeur a ses raisons, que la raison ignore
» Archives partie 86 Express : Le coeur a ses raisons
» Léna - Le coeur a ses raisons que la raison ignore
» Jules || Le coeur a ses raisons que la raison ignore
» "Le cœur a ses raisons que la raison même ignore" - Avec Aaron S. Hill et Oka Rules [Event Eclipse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 22 (2012-2013)-
Sauter vers: