AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Directeur Serdaigle

Parchemins : 179
Âge : 46 ans, né un 17 janvier


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Allistair O'Mara

MessageSujet: Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione   Lun 11 Déc - 11:25

Entretien d'embauche
ft. Minerva et Hermione
Plus...Quelques temps avant la rentrée, Owen se rend à Poudlard afin de passer son entretien d'embauche. C'est une expérience assez nouvelle pour lui, d'autant qu'il ne s'attend pas à se retrouver face à la Ministre de la Magie. (518 mots)
Je m'étais levé de bonne heure ce matin, afin d'être aussi prêt que possible pour mon entretien. Sans être spécialement nerveux, j'avais la ferme intention de décrocher ce poste, et pour cela, je devais donner le maximum de mes capacités. Je relis une nouvelle fois ma convocation, vérifiant la date et l'heure de l'entretien. Tout en passant ma plus belle robe de sorcier, j'essaie de m'imaginer face au Professeur McGonagall une nouvelle fois. J'espère réussir à tenir à l'écart tous les souvenirs de ma scolarité, afin de ne pas me retrouver paralysé comme un enfant pris en train de faire une bêtise. D'autant plus qu'à en croire le hibou qui m'est parvenu, il y aura également un représentant du Ministère de la Magie. Rien de plus logique, après tout ; surtout suite aux déboires connues par l'école lors de la deuxième guerre des sorciers. Cette perspective, il faut l'avouer, est assez intimidante.

Pour autant, j'ai confiance en mes capacités. Depuis que je tiens la boutique, j'ai eu à faire à de nombreuses personnes pour le moins caractérielles et incommodes ; pour autant, personne n'a encore réussi à me faire sortir de mes gonds. Il n'y a pas de raison que cet entretien se passe mal.

D'un geste machinal, je rajuste ma robe. Je range la convocation dans ma mallette, aux côtés d'autres documents attestant entre autres de mon parcours professionnel et résumant mes recherches, et attache solidement le tout à l'avant de mon balai. Quittant l'arrière-boutique, je me retrouve dans un coin peu fréquenté du Chemin de Traverse. J'enfourche mon balai, mon chat prenant place derrière moi, et un sortilège de Désillusion plus tard, nous voilà partis. C'est un vieil Eclair de Feu, et même si les derniers modèles de Balétoile sont bien plus performants, ils sont aussi bien trop chers pour le botaniste que je suis. J'estime qu'à la vitesse de croisière du balai, atteindre le château me prendra quatre heures. Il faudra donc que je prévoie au moins une pause pour renouveler notre camouflage, mais même avec cela, j'ai normalement prévu suffisamment d'avance.

Mes estimations se révèlent relativement précises, et j'arrive au château une petite demie-heure avant l'heure fixée pour l'entretien. C'est un sentiment étrange qui s'empare de moi en revoyant ces vieilles pierres, mais il est rassurant de voir que rien n'a changé. C'est la première fois que mon chat vient ici, mais il semble déjà avoir pris ses aises. Je le laisse, ainsi que mon balai, au bons soins de la concierge, dont le visage m'est par ailleurs étranger. Il y a quelque chose de perturbant à réaliser que ce n'est plus Argus Rusard qui terrorise les étudiants, mais après tout, une trentaine d'années s'est écoulée depuis que je suis parti...

Je prends mécaniquement le chemin du bureau du directeur -enfin, du bureau de la directrice, autant que je ne commette pas d'impair. Je prends le temps de reprendre mon souffle après être parvenu en haut de la tour, vérifie que mes heures de vol ne m'ont pas rendu imprésentable, et donne à la gargouille qui garde l'entrée le mot de passe indiqué sur la convocation.
(c) Yvi


Owen
Il avait cette lèvre hautaine et moqueuse qui donne aux paroles qui s'en échappent ce caractère particulier qui fait qu'elles se gravent profondément dans la mémoire de ceux qui les écoutent.


Dernière édition par Owen Woolahan le Lun 5 Fév - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Directrice de Poudlard

Parchemins : 748
Âge : 86 ans (4 octobre 1926)
Actuellement : Directrice de Poudlard


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione   Mar 12 Déc - 12:55

Entretien d'embauche.Fin juillet 2013

« Monsieur Jones et Madame Gibson ont tous les deux passés avec succès leur entretien d’embauche. Je me demande ce qu’il en sera de monsieur Woolahan. » Dit Minerva à son ancienne élève et actuelle ministre Hermione Weasley tout en lui resservant une tasse de thé chaud à l’aide sa baguette. La directrice jette un petit coup d’oeil aux divers portraits de ses prédécesseurs. Il était courant qu’elle discute avec eux, mais en présence de la ministre, ils étaient bien plus silencieux. Elle pouvait toutefois sentir le regard de Dumbledore pétiller sur les deux femmes : même son image avait ce côté facétieux de sa personnalité qu’elle avait, de son vivant, trouvé aussi charmant qu’agaçant. « Monsieur Jones ne peut décemment pas prendre les rênes de Serdaigle après sa dépression de l’an dernier, peut-être pourrions-nous proposer ce poste à monsieur Woolahan s’il passe avec succès cet entretien ? C’était un élève sérieux et appliqué autrefois. » Elle se souvenait de tous les élèves qu’elle avait eu, les bons comme les moins brillants. Bien entendu, le niveau scolaire ne signifiait pas toujours tout : Tom Jedusor avait été un bon élément lors de son passage à Poudlard, et finalement il avait été le pire mage noir de l’histoire sorcière britannique !

C’était avec une certaine tristesse que Minerva voyait ses anciens collègues partir à la retraite ou passer à temps partiel pour se ménager. Elle comprenait toutefois qu’après deux guerres, une Vague Noire et divers complots, certains s’éloignent d’une école qui demandait qu’on s’y consacre pleinement. Ainsi, Jason Harris cédait ses fonctions pour s’occuper de sa famille, encore marqué par l’amnésie de Payton. Ce serait Heaven Gibson qui reprendrait sa place, rejoignant son frère jumeau dans le rang des professeurs. Son vieil ami Flitwick avait fini de former Susan Bones et lui laissait le poste, même s’il restait à Poudlard pour sa retraite, s’occupant encore de la chorale. Comment le lui refuser n’est-ce pas ?

Nicolas Jones serait leur plus jeune professeur. Sa sœur Megan travaillait dans la même boutique que Heaven, nul doute que l’ex serpentard servirait d’oeil de Moscou à cette jeune femme inquiète. Et Minerva espérait évidemment que Nicolas retrouverait un peu de joie de vivre avec cette nouvelle carrière de professeur de runes.

Toutefois, elle portait plus d’espoir dans la candidature spontanée d’Owen. Il pouvait être un véritable guide pour les Serdaigle qui, en changeant de professeur de sortilège, perdaient aussi leur directeur de maison. Elle n’avait toutefois eu que peu d’occasion de le revoir : quand elle passait à sa boutique pour se ravitailler lors de passages à Londres (rares, elle détestait la ville) et quand la serre de botanique avait été ravagée par la Vague Noire voilà quelques années. Mais avec Hermione, elles sauraient vérifier s’il était digne de leur confiance. Or de question avec tous ces changements de professeurs de faire entrer un loup dans la bergerie ! Ils avaient assez de soucis comme ça !

Un bruit indique aux deux femmes que leur invité est arrivé. Minerva se lève pour l’accueillir, l’air sévère comme toujours. Avec le temps, on s’y habituait ! « Bonjour monsieur Woolahan, comment allez-vous ? » Commença-t-elle en présentant à leur postulant une chaise ainsi qu’une tasse de thé (car tout événement important se doit de se préparer autour d’une boisson chaude!). « Je ne vous présente pas Madame Weasley, notre ministre. Elle est ici avec moi pour vérifier que vous êtes bien apte à ce poste en cette période troublée. » Elle coula ensuite un regard vers Hermione, lui laissant la parole avant que ce soit à Owen de présenter toutes les qualités qui feront de lui un bon professeur de botanique (et peut-être, mais ça il l’ignorait, un bon directeur de Serdaigle).

2981 12289 0


"Hogwarts is threatened!" shouted Professor McGonagall. "Man the boundaries, protect us, do your duty to our school !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministre de la Magie

Parchemins : 1979
Âge : 33 ans ;; 19.09.1979
Actuellement : Ministre de la Magie


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione   Mar 12 Déc - 16:11

Aujourd’hui, et pour la troisième fois cet été, Hermione devait se render à son ancienne école, Poudlard. Si elle y était retournée de son plein gré après sa septième année passée à vagabonder dans tout le pays, se battant avec ferveur contre les partisans de Lord Voldemort, pour obtenir ses ASPICs, ces trois rendez-vous étaient tout autre. Entre les retraites et les départs voulus, l’école manquait de Professeurs. Elle avait d’ores et déjà vu un ancien Serdaigle et une ancienne Serpentard, qui prendraient respectivement les fonctions de professeur d’Etudes des Runes –matière qu’elle avait énormément apprécié, mais qu’elle avait du arrêter par faute de temps et un emploi du temps alors trop chargé- et de professeur de Potions –dont elle gardait le souvenir du professeur Rogue, dont son neveu avait hérité le prénom et du professeur Slughorn, relativement envahisseur mais pour le moins bienfaisant ou presque. Enfin bref. Elle avait été présente pour les deux entretiens, en grande partie parce qu’elles voulaient s’assurer, avec la Directrice, que les Professeurs ne feraient pas partie de la Menace. Bien sûr, rien ne les empêchaient d’être trompées, mais au moins, elles auraient fait de leur mieux pour protéger les enfants. Après ce qui était arrivé à la fille Harris, ce n’était sûrement pas de trop.

Une fois arrivée à l’école, bien vide en cette période estivale, elle fut reçue par le professeur Flitwick, qui lui avait fait part, lors de sa première venue, de son départ en retraite, bien mérité, et de son envie de rester au château malgré tout. Là n’étant pas du ressort d’Hermione, elle avait laissé la directrice prendre la décision mais était ravie de voir que ce cher professeur, qui l’avait toujours encouragée, puisse rester à l’école. Nul doute qu’il trouverait quelque chose à faire en plus de la chorale (des cours particuliers, par exemple ? Allez savoir !) Elle le quitta en montant l’escalier qui menait au bureau de la directrice, dans lequel elle entra avec la même nostalgie que les autres fois. « Bonjour Professeur, comment allez-vous aujourd’hui ? » Son regard se posa sur le Choixpeau et elle se remémora sa répartition. Le Choixpeau avait hésité longuement, avant de l’envoyer à Gryffondor. Parfois, il lui arrivait de se demander ce qu’elle serait devenue si elle avait été envoyée à Serdaigle, mais un coup d’œil à sa famille lui faisait oublier tout cela. Elle avait presqu eu un Chapeauflou, mais Gryffondor l’avait emporté et elle en était plus que fière. « Cette décision vous revient, je ne pourrais vous obliger à quoi que ce soit. Mais Monsieur Jones pourrait ne pas être une très bonne idée en effet. » Elle ne jugeait pas la dépression du jeune professeur, loin de là, mais il fallait avouer que ce n’était peut-être pas le bon moment pour lui mettre en plus le poids d’un Directeur de maison.

Alors qu’elle attendait patiemment l’arrivée du peut-être futur professeur de botanique, dont le nom ne lui était pas inconnu, elle sirotait une tasse de thé. Finalement, un bruit de pas se fit entendre et elle se releva. « Monsieur Woolahan, ravie de vous rencontrer. J’ai de bons souvenirs de votre boutique, mais je n’ai malheureusement plus vraiment le temps de m’y rendre depuis quelques années. » A la place, elle envoyait son assistante, ou faisait livrer le tout directement à Godric’s Hollow, ce qui était bien plus simple ! « J’espère que vous comprendrez notre préoccupation pour le bien-être des enfants. Je suppose que vous avez entendu parlé de mademoiselle Harris, agressée cette année et aux résultats bien malheureux? » L’agression de Payton ayant fait le tour des journaux, nul doute qu’il en avait entendu parlé !

acidbrain


We'll have the days we break, and we'll have the scars to prove it, we'll have the bonds that we save, but we'll have the heart not to lose it. There's so many wars we fought, there's so many things we're not, but with what we have, I promise you that we're marching on.

Meilleure Gryffondor 2017

Hermione Weasley-Granger

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Directeur Serdaigle

Parchemins : 179
Âge : 46 ans, né un 17 janvier


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Allistair O'Mara

MessageSujet: Re: Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione   Mer 13 Déc - 13:31

Entretien d'embauche
ft. Minerva et Hermione
Plus...Quelques temps avant la rentrée, Owen se rend à Poudlard afin de passer son entretien d'embauche. C'est une expérience assez nouvelle pour lui, d'autant qu'il ne s'attend pas à se retrouver face à la Ministre de la Magie. (667 mots)
Mon regard se pose dans un premier temps sur Minerva, qui a à peine changé depuis la dernière fois que je l'ai vue, avant de passer à la femme à côté d'elle. Je m'attendais bien à ce que le Ministère envoie un représentant, mais je ne m'attendais pas à ce que la Ministre elle-même fasse le déplacement. Je contiens néanmoins ma surprise, cillant à peine, avant de m'avancer vers elles, un léger sourire aux lèvres.
Madame la Ministre, enchanté de faire votre connaissance. Madame la Directrice, c'est un plaisir de vous revoir. Vous semblez en forme.Chaleureusement, mais avec sérieux.

J'hésite à lui demander si la bouture de Voltiflor blanche que je lui ai fait parvenir le mois dernier lui plaît, mais le moment ne me semble pas des plus appropriés. Une fois les deux femmes assises, je m'installe face à elles, acceptant volontiers une tasse de thé. J'y trempe les lèvres en écoutant les questions de la Ministre de la Magie, prenant quelques secondes pour réorganiser mes pensées avant de lui répondre.
Bien entendu, je comprends parfaitement que la sécurité des élèves soit au coeur de cet entretien. Et en effet, j'ai suivi avec attention l'affaire Harris ; difficile de passer à côté, comme vous vous en doutez.

Pour être parfaitement honnête, c'était également l'une des raisons qui m'avait poussé à postuler à Poudlard. Certains de mes neveux et nièces n'allaient pas tarder à entrer à Poudlard, et je voulais être en mesure de m'assurer qu'il ne leur arriverait rien.

Cette phase de présentation passée, je me racle brièvement la gorge puis dégaine ma baguette. De ma main gauche, je tire un mouchoir en soie noire de ma veste, que je métamorphose promptement en tableau. J'aurais préféré être capable de réussir ce sortilège sans baguette, mais l'entraînement intensif auquel je m'étais plié ces dernières semaines n'avait pas abouti.
Comme vous le savez déjà, je m'appelle Owen Woolahan. J'ai fait mes études dans ce château de 1978 à 1985, étant préfet puis préfet en chef de Serdaigle. J'ai ensuite saisi une opportunité pour travailler avec le botaniste Tilden Toots, qui avouons-le,
m'a donné le goût du partage de mes connaissances. Je suis allée parfaire celles-ci dans d'autres pays d'Europe ; j'ai ainsi pu m'occuper des fameux jardins de l'école de Beauxbatons, avant d'être assistant de leur professeure de botanique pendant deux ans.

Pendant que je parle, une chronologie s'inscrit sur le tableau noir derrière moi. Je laisse s'écouler quelques secondes avant d'effacer le tableau, sur lequel se dessine une fleur.
Suite à cette formation, j'ai écrit une thèse sur la fleur des plantes à pipaillons, et j'ai repris la direction du magasin familial sur le Chemin de Traverse. La suite,
je crois, vous la connaissez : je tiens la boutique depuis 1999, et je n'ai jamais vraiment cessé de perfectionner mes connaissances. Ce sont ces connaissances et cette passion que j'aimerais exploiter à leur plein potentiel en reprenant le poste de professeur de Botanique.

Je me demande un instant si la fin de ma tirade n'est pas trop clichée, ou trop convenue. Mais je n'ai pas réellement passé d'entretien de recrutement depuis mon travail à Beauxbatons, qui remonte maintenant à presque vingt ans. D'un léger mouvement de baguette, j'efface à nouveau le tableau, que je retransforme en mouchoir, le rangeant dans ma poche. Je pose ensuite ma baguette sur la table, entre les deux sorcières et moi, au cas où elles souhaiteraient l'examiner.

Je bois une nouvelle gorgée de thé, réalisant seulement à ce moment là que mon bref monologue m'a asséché la gorge. Je me redresse légèrement, luttant contre ma tendance naturelle à l'avachissement, puis esquisse un nouveau sourire.
Y a-t-il autre chose que vous désirez savoir à mon sujet ?

(c) Yvi


Owen
Il avait cette lèvre hautaine et moqueuse qui donne aux paroles qui s'en échappent ce caractère particulier qui fait qu'elles se gravent profondément dans la mémoire de ceux qui les écoutent.


Dernière édition par Owen Woolahan le Lun 5 Fév - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Directrice de Poudlard

Parchemins : 748
Âge : 86 ans (4 octobre 1926)
Actuellement : Directrice de Poudlard


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione   Mar 19 Déc - 12:46

Entretien d'embauche.Fin juillet 2013

Hermione s’enquit avec la politesse qui était la sienne de l’état de la directrice. « Je vais bien, je vous remercie. Un peu inquiète néanmoins par le départ à la retraite de certains de mes plus anciens collègues… et vous, comment vous portez-vous ? Et monsieur Weasley ? » Elle faisait ici référence au mari de son ancienne élève qui avait été le digne porteur du nom des Weasley. Elle avait eu toute la fratrie comme élèves et même s’ils lui en avaient fait, pour certains, voir de toutes les couleurs, elle en gardait un bon souvenir. Les Weasley étaient de bons petits Gryffondor, courageux et opiniâtre comme elle les aimait. Dommage que cela eût coûté la vie à l’un d’entre eux… mais elle préférait ne pas y penser et se concentrer sur les souvenirs plus heureux. Elle avait déjà eu l’occasion de voir les enfants de Ron et Hermione, ainsi que ceux de Harry et Ginny, elle ne doutait pas que certains d’entre eux rejoindraient leur cousine Victoire dans le rang des rouge et or.

Elle n’épilogua pas que la question de Monsieur Jones dont la vie privée ne regardait que lui, du moment qu’il était de leur côté en tout cas. D’ailleurs, leur nouveau postulant fit rapidement son apparition et les salua toutes les deux.

Tout le monde se souciait de sa santé aujourd’hui visiblement… Mais elle prit la peine de répondre, d’un air peut-être un brin mystérieux. Une sorte d’imitation de Dumbledore dans le ton. « Aussi en forme que possible monsieur Woolahan, aussi en forme que possible. » Répondit la directrice avec un petit sourire. Il était certain que, pour son âge, la sorcière était en forme, mais l’âge, les deuils et les inquiétudes rendaient néanmoins certains jours un peu triste. Ils faisaient peser sur ses épaules des responsabilités qu’elle n’avait pas forcément souhaité, même si elle comptait bien mener sa charge avec dignité jusqu’au bout comme tous ses prédécesseurs dont les portraits ornaient les murs de son bureau.

« Mademoiselle Harris sera une de vos élèves si vous prenez effectivement vos fonctions en septembre. Elle prendra encore quelques cours particuliers pour rattraper son retard sur ses camarades. Elle ré-apprend très vite mais certaines matières faisant plus appel à la mémoire qu’à l’instinct comme la botanique lui sont encore difficile. » Elle n’ajouta pas qu’éviter que cet accident se reproduise était la priorité numéro 1 de l’année, ça lui semblait aller de soi. Elle laissa donc son ancien élève leur faire une petite démonstration, leur expliquant pourquoi il serait un bon professeur de botanique. Minerva le scrutait d’un regard perçant qui n’était pas sans faire penser à ceux du chat dont elle pouvait prendre la forme à volonté.

« Comment imaginez-vous votre rapport avec vos futurs élèves monsieur Woolahan ? Vous étiez vous-même un bon élève, mais vous n’êtes pas sans savoir que certains ont plus de difficulté… et nous avons aussi un petit groupe parmi nos jeunes sorciers qui ont une forte tendance à aller au-devant du danger. Ils se font appeler le groupe Anti-Menace. Avez-vous une idée de comment les gérer ? » Elle jeta un coup d’oeil vers la Ministre voir si elle voulait ajouter quelque chose, peut-être plus en rapport avec la manipulation des élèves et des adultes dans l’établissement ou la présence ponctuelle des aurors… bref, ce qui tenait plus de la partie dont le Ministère était en charge. Car il était important que, dès à présent, elles sachent comment il se voyait s’intégrer au milieu de toutes ces histoires qui n’étaient pas juste des scandales relayés dans la presse, mais bel et bien la vie de beaucoup d’enfants sorciers au quotidien. Ici comme dans toutes les autres écoles du monde d’ailleurs… car La Menace ne sévissait pas qu’au Royaume-Uni (mais était-ce rassurant ou non ? Minerva ne s’était pas encore décidé sur la question).

2981 12289 0


"Hogwarts is threatened!" shouted Professor McGonagall. "Man the boundaries, protect us, do your duty to our school !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ministre de la Magie

Parchemins : 1979
Âge : 33 ans ;; 19.09.1979
Actuellement : Ministre de la Magie


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione   Mar 9 Jan - 9:31

L’ancienne Gryffondor ne pouvait que comprendre l’inquiétude de la directrice. Elle avait vu passer de nombreux élèves et tout autant de professeurs. « J’irais mieux si Magicis Sacra arrêtait ses frasques… Ron va bien aussi, il vous passe le bonjour d’ailleurs, ainsi que Harry. » Minerva McGonagall, même si elle leur avait souvent retiré des points pour se montrer ferme, avait toujours été leur professeur préféré, à tous les trois.

Hermione avait beau être le Ministre de la Magie du Royaume-Uni, elle était avant tout une maman et il était bien difficile pour elle de se dire que ses chers et tendres bambins risquaient d’être en danger lors de leur scolarité. Si la sienne n’avait pas été de tout repos, elle espérait néanmoins qu’elle puisse être d’un calme plat pour sa progéniture. Devoir placer des Détraqueurs tout autour du domaine n’était clairement pas ce à quoi elle aspirait. Les Aurors, passait encore, sauf quand ils revenaient bredouille et que des élèves se mettaient délibérément en danger pour trouver ce que les adultes avaient été incapables de dénicher… Bon, d’accord, c’était un peu mal venu de sa part, elle-même avait dérogée au règlement de nombreuses fois durant sa scolarité mais tout était à cause de Ron et Harry, elle n’aurait jamais quitté la bibliothèque si ça n’était pas pour eux mais Lord Voldemort avait été battu…

Le sort de Payton Harris l’avait d’ailleurs horrifiée. Elle avait repensé à la fois où elle avait réalisé ce sortilège sur ses parents, pour les préserver du monde magique en guerre et les avait envoyés en Australie. Cela avait été déchirant et elle ne pouvait que comprendre la volontiers du professeur de potions, père de la Poufsouffle, prendre une retraite anticipée pour s’occuper de sa famille. Elle ne fut donc pas surprise de savoir que l’homme en face d’elle avait suivi l’histoire. Qui ne l’avait pas fait ?! Tout en sirotant sa tasse de thé, Hermione le laissa se présenter en bonne et due forme. Scolarité exemplaire où il avait été préfet puis préfet-en-chef, travailleur acharné comme tout bon Serdaigle qui se respectait… Owen Woolahan semblait honnête. Elle ne pouvait pas affirmer à cent pourcent qu’il ne faisait pas partie de Magicis Sacra, -il aurait fallu du Veritaserum pour cela et elles en étaient interdites en entretien- mais il inspirait malgré tout confiance.

La Ministre se saisit de la baguette posée sur la table et l’inspecta brièvement. Ollivander seul pouvait voir si la baguette était en parfait état. Peut-être devrait-elle suggérer à Minerva un entretien avec le créateur de baguettes et chacun des professeurs… Juste au cas où bien entendu… « Des Aurors, et possiblement des membres de la Brigade Magique risquent de venir, ponctuellement ou de manière plus longue à l’école. Pour protéger les enfants, aider les professeurs, s’assurer que personne n’est manipulé par cette organisation et pour essayer de dissuader ce petit groupe. Il prend de l’ampleur, et avoir des enfants qui se mettent au-devant du danger alors que les parents ne sont pas sereins n’est clairement pas quelque chose que Madame la Directrice et moi-même acceptons. Il vous faudra donc travailler main dans la main avec le Ministère, voire parfois, recevoir des ordres. » Elle fit une pause, laissant monsieur Woolahan digérer l’information, puis repris : « Même si je ne suis pas spécialement un exemple, mais tout ça, c’était de la faute d’Harry vous savez, je ne peux pas laisser des enfants risquer leurs vies délibérément, alors que le Ministère est sur le pied de guerre. Si quelque chose leur arrivait, Poudlard en serait impacté, et fermer l’école n’est pas du tout quelque chose de concevable, notamment pour les Nés-Moldus, s’ils veulent vraiment les arracher à leurs familles…» Et après tout, Hermione savait de quoi elle parlait. Elle était née-moldue, et la cicatrice maintenant blanchâtre sur son bras le prouvait. Et elle ne pouvait pas imaginer la vie d’enfants de onze ans arrachés à leur famille… Surtout s’ils se décidaient à les enlever dès les premiers signes de magie !

acidbrain


We'll have the days we break, and we'll have the scars to prove it, we'll have the bonds that we save, but we'll have the heart not to lose it. There's so many wars we fought, there's so many things we're not, but with what we have, I promise you that we're marching on.

Meilleure Gryffondor 2017

Hermione Weasley-Granger

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien d'embauche ϟ Minerva & Hermione
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Entretien d'embauche ensablé [FINISH]
» Entretien d'embauche (Margaret)
» Entretien d'embauche [PV Sibelle Grown]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Bureau de la directrice-
Sauter vers: