AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  





Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Juste entre nous [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Professeur

Parchemins : 536
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Juste entre nous [PV]   Mar 26 Déc - 11:54

Juste entre nous

Nick avait passé avec succès son entretien durant lequel il n’avait pas été interrogé que sur son niveau en runes ou en pédagogie. On lui avait aussi posé pas mal de questions sur ce qu’il pensait des derniers événements au sujet de La Menace. C’était terrible à dire mais il n’en pensait pas grand-chose. Lui avait vécu une scolarité assez mouvementée à cause de la Vague Noire et avant ça d’autres phénomènes bizarres. Cela n’avait pas toujours été simple car ils avaient passé une année entière sans magie – pratique pour progresser hein – mais personne n’avait jamais revendiqué le sortilège, tout était rentré dans l’ordre sans trop qu’il sache pourquoi. Déjà à l’époque, ça l’indifférait. Il faut dire que Nick a du mal à se sentir concerné par ce qui lui arrive à lui. C’était de là que venaient ses tendances à l’autodestruction.

A ce sujet, il devait voir Emma pour une visite médicale quasiment devenue routinière. Comme il avait désormais le droit d’aller et venir à sa guise, il allait directement à Sainte Mangouste, même si il avait la sensation à chaque fois qu’il n’y était pas le bienvenue… sûrement parce que le copain (?) d’Emma semblait l’apprécier de moins en moins. Mais peut-être qu’il se faisait juste des idées, même s’il se doutait qu’au moment de sa tentative de suicide, il avait du de nouveau occuper un minimum les pensées de son ex. Sauf qu’Emma avait été très claire sur le fait qu’ils n’étaient qu’amis. En fonction des jours et de l’humeur, il n’était pas sûr que de son côté ce soit aussi limpide, mais comme Emma était du genre à se braquer quand elle était acculée, Nick ne lui en parlait pas. Cela n’en valait pas la peine, surtout alors qu’il n’était même certain de ce qu’il ressentait. Emma avait toujours été précieuse à ses yeux, sa confidente, sa meilleure amie, son soutien et son premier amour. Il n’avait pas envie de briser l’équilibre de leur relation pour ce qui n’était peut-être qu’une réminiscence de leur histoire d’adolescent. Et puis, il allait devenir professeur à Poudlard. Il continuerait à la voir, mais moins souvent que quand il était convalescent et qu’elle aidait Megan à s’occuper de lui. Il n’avait de toute façon accepter qu’aucun autre médecin – sorcier ou moldu – ne l’approche après qu’on l’ait découvert dans sa baignoire. Quelque soit ses sentiments, Emma était à minimum celle à qui il faisait le plus confiance. Il avait aussi Carry et Sibelle pour se confier, si ce n’est que la première était un peu trop directe et la seconde un peu trop comme lui pour savoir le manœuvrer dans la bonne direction.

« Monsieur Jones ? » La secrétaire médicale avait appelé son nom pour qu’il entre dans le cabinet de soin d’Emma. C’était bizarre de faire la queue pour voir sa meilleure amie, mais aujourd’hui il était là en temps que patient de l’hôpital, pas en tant qu’ami. Il entra par la porte laissée ouverte par le patient précédant et la ferma derrière lui. « Salut beauté ! Tu m’as prévu quoi comme check-up aujourd’hui ? » Il s’approcha pour donner l’accolade à son amie et profita de ce rapprochement pour lui annoncer sa grande nouvelle : « Au fait, j’ai été pris à Poudlard ! Tu as devant toi le nouveau professeur de runes de notre ancienne école. Je vais assurer grave, tu ne crois pas ? » Il souriait. Nick souriait presque en permanence. Quand on ne le connaissait pas bien, on pouvait le prendre pour un garçon très enjoué. Ce n’était toutefois qu’un vernis pour cacher sa part d’ombre, tout comme les bracelets en cuir qui couvraient ses deux poignets cachaient ses cicatrices. Mais pour cette fois, il était vraiment content d’avoir pu changer de métier sans trop de difficulté et il avait hâte de commencer ce qu’il pensait pouvoir être une nouvelle vie.

© 2981 12289 0


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones



Dernière édition par Nicolas Jones le Mar 15 Mai - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1861
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Mar 26 Déc - 16:41

Emma renifla une dernière fois, relevant la tête avec appréhension pour observer son reflet dans le miroir.
Mouais.
Le sortilège de bonne mine qu'elle s'était jeté quelques instants plus tôt ne suffisait pas entièrement à cacher le fait qu'elle venait de s'enfermer dans les toilettes du deuxième étage service des blessures par créatures vivantes pour cacher ses pleurs, mais elle songea qu'elle pourrait tout aussi bien prétexter être fatiguée si on s'aventurait à lui poser la question. De fait, son transfert dans le service était récent, et elle avait effectivement passé la matinée à retirer des dizaines d'épines de strangulot du postérieur d'un patient refusant catégoriquement de dévoiler de quelle manière il s'était retrouvé dans une telle situation. Chute dans un bocal de strangulot non apprivoisé - et non autorisé ? -, prédisaient actuellement les paris placés par le corps médical.

Elle força un sourire lorsqu'une petite vieille dame entra dans la pièce tandis qu'elle en sortait, tout en se demandant à quel moment exactement elle était devenue un tel cliché. Fuir son petit-ami comme la peste à travers les couloirs du Ministère ? Fait. Faire irruption dans la chambre d'un patient - fort heureusement non cardiaque - pour échapper à la voix de Charlie et susciter le regard alarmé de l'infirmière déjà présente ? Fait. Pleurer dans les toilettes comme une adolescente souffrant de son premier chagrin d'amour ? Fait. Le pompon étant qu'au final, c'était Charlie qui avait rompu avec elle, alors qu'elle se triturait l'esprit depuis des semaines pour trouver les bons mots, et que sur le coup, elle avait tout de même - et un peu honteusement - réussi à se sentir soulagée. Mais elle n'avait pas anticipé qu'elle viendrait à le croiser aussi souvent des suites d'une rupture qui ne datait que d'il y a une semaine, et ce même s'ils ne travaillaient plus dans le même service. Elle savait au plus profond de son cœur que c'était la bonne décision. Elle n'aurait pas autant paniqué lorsqu'il lui avait proposé d'emménager ensemble si elle avait été convaincue de l'aimer. Ils sortaient ensemble depuis plus de trois ans, l'étape semblait logique, et en même temps... terrifiante. Pas parce qu'elle n'était pas prête, mais parce qu'elle ne voulait pas vivre avec lui.

Pas grave, se répéta-t-elle comme un mantra, traversant le couloir pour aller retrouver son prochain patient. Il suffisait qu'elle en revienne au plan B: trente-six chats, l'appartement de Brighton, et la perspective d'être un beau jour la tante cool des enfants de Mary. La tante cool qui buvait trop aux événements familiaux, et ramenait des cadeaux excentriques de l'étranger - en admettant qu'elle trouve le temps de voyager. La tante cool qui voyait se profiler à la fois les fiançailles de tous ses anciens camarades de classe et un penchant pour l'alcoolisme probablement hérité de son ancien parrain, Nicolas Caremis never forget.

Elle parvint à adresser un sourire plus sincère à Gus, le vieux propriétaire d'une animalerie du Chemin de Traverse qui se faisait régulièrement attaquer par l'un ou l'autre de ses petits monstres, et ne réalisa qu'elle voyait Nick après celui-ci qu'au moment où la secrétaire le lui annonça. Le tout un instant seulement avant que le dénommé Monsieur Jones ne fasse son arrivée en fanfare dans la pièce. « Que des classiques, désolée de te l'apprendre. Tu as les résultats de ta prise de sang ? » répondit-elle à la cantonade, levant les yeux après avoir envoyé le dossier de Gus se ranger à la place qui lui revenait.

Le blond ne tarda pas à lui annoncer que son changement professionnel avait trouvé son issue, et elle se redressa aussitôt. « Oh, félicitations Nick ! » Elle adressa un sourire sincèrement ravi à son meilleur ami, le serrant dans ses bras avec enchantement. « Qui aurait cru que tu deviendrais professeur à Poudlard ! J'en déduis que l'entretien avec McGonagall s'est bien passé ? C'est toujours un peu stressant de la voir, même maintenant qu'on a fini nos études, non ? J'ai généralement l'impression d'être prise en faute alors que je sais pertinemment n'avoir rien fait... » enchaîna-t-elle en invitant l'ancien Serdaigle à s'asseoir, se lançant volontiers dans des sujets légers pour une fois. Elle n'avait pas réalisé à quel point elle était soulagée de voir Nick avant que celui-ci ne débarque, sourire toujours trop large aux lèvres et regard vairon si familier posé sur elle. Quant à Charlie, elle n'avait pas encore eu l'occasion d'en parler à Nick, mais elle s'était promis de ne pas retarder l'échéance plus que nécessaire. Seulement, elle n'avait pas envie qu'il soit navré pour elle. C'était triste, et elle avait misérablement pleuré auprès de Mary, mais c'était aussi du passé. Leur relation battait de l'aile depuis des mois, et le fait qu'elle ait préféré se dévouer entièrement aux soins de Nick plutôt que de polémiquer avec Charlie sur un potentiel emménagement n'avait certainement pas aidé, mais c'était son choix. Trois relations avortées au compteur, et le sentiment que si elle n'avait pas son travail sur lequel se concentrer entièrement, elle se laisserait un peu aller à la dérive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Professeur

Parchemins : 536
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Jeu 28 Déc - 12:22



Le jeune homme fouilla dans sa pochette, ses résultats de prise de sang devaient se trouver quelque part, par là, dans son sac. Mais il devait bien admettre que c’était le cadet de ses soucis le petit chanceux, il ne faisait ces prises de sang que parce qu’Emma le lui demandait. C’était tout l’intérêt qu’elle soit son médecin, depuis toujours, Nick avait à peu près suivi les ordres de sa meilleure amie, plus que ceux du reste de son entourage en tout cas. « Je l’ai ! » Déclara-t-il triomphalement en tendant la page froissée à Emma avec un grand sourire. Il enchaîna ensuite sur son changement de carrière que, sans surprise, la brunette prit avec entrain. C’était une bonne chose qu’il ait un projet, cela voulait dire qu’il se tournait un minimum vers l’avenir.

Il fit durer l’étreinte une ou deux secondes de trop pour être seulement amicale, mais quand il la lâcha, il n’y avait rien de suspect sur ses traits et il lui répondit avec naturel : « Attends, il y avait pire encore que cette chère vieille McGo’ ! Quand je suis entré, j’ai vu qu’il y avait aussi la ministre de la magie, Hermione Weasley ! Elle participe au recrutement cette année à cause de toutes ces affaires autour de la Menace. Je suis bien content que Aylaen n’est pas encore l’âge d’être scolarisée. Pour ma première année, il vaut mieux que je ne sois pas surpris à jouer les tontons gâteaux. » Il attrapa un crayon sur le bureau de Emma et joua un peu avec le temps qu’elle parcoure sa prise de sang. De temps en temps, il observait le visage de son premier amour qu’il connaissait par cœur. Il avait le sentiment que quelque chose n’était pas clair, qu’elle n’était pas tout à fait comme d’habitude, mais la raison de cette impression ne lui vint pas tout de suite. Sûrement parce que Emma avait repris le cours de sa journée depuis ses larmes et que pour le moment elle était contente, pour lui. C’était elle qui semblait avoir un soucis.

Elle n’avait pas tout à fait fini de passer au crible les chiffres sur les feuilles quand il s’approcha d’elle et lui leva le menton pour plonger ses yeux vairons dans les siens. « Puisque tu parles d’être prise en faute… tu ne me cacherais pas quelque chose, toi ? J’ai l’impression que tu as pleuré ou un truc du genre. » Un éclair d’inquiétude passa dans le regard de Nick bientôt remplacé par une sorte de colère contenue difficile à discerner car l’ancien Serdaigle avait la colère froide. « C’est lui c’est ça ? Il t’a fait du mal ? » Il y avait une sorte de menace dans sa voix. Nicolas était plutôt pacifiste, toutefois c’était plus par je m’en foutisme que par réel volonté de paix. Si Charlie ou quiconque d’autre avait fait souffrir sa précieuse Emma, il le lui paierait. Bon. Il ne savait pas encore vraiment comment car on ne pouvait pas dire que Nick soit un grand bagarreur – faute d’entraînement et d’un manque d’activité physique -, mais il trouverait si besoin !

© 2981 12289 0


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1861
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Jeu 18 Jan - 23:24

Au milieu de son malheur, Emma était incroyablement heureuse de voir Nick - même si ce fut dans un contexte peu favorable. Après tout, il n'était en premier lieu pas là en tant que son meilleur ami, mais bien en tant que patient. Et bien qu'elle fut consciente qu'il l'ait surtout choisie parce que c'était plus facile comme ça ça évitait qu'elle le trucide pour ne pas s'occuper de sa santé, elle restait attachée à se montrer professionnelle, et à s'assurer qu'il allait effectivement mieux. Il n'y a pas si longtemps que ça, leurs vies à tous avaient failli basculer de manière irrémédiable, et elle ne l'oubliait pas. Ce qui l'aidait aussi à mettre le reste en perspective. Certes, la situation avec Charlie était désormais plus que délicate, mais au moins relevait-elle du passé.

Retombant naturellement dans ses habitudes, Emma n'eut pas de mal à réclamer du tac-au-tac les résultats d'examen du blond, qu'elle attrapa avec délicatesse. Elle commença à les survoler, mais fut bientôt interrompue par une grande nouvelle: Nick avait finalement trouvé un emploi, et pas n'importe où ! Elle leva des yeux ronds vers son meilleur ami, son expression un mélange entre ravissement et incrédulité. Nicolas Jones, professeur à Poudlard. On pouvait dire que ça avait de la gueule. On pouvait aussi dire que ça avait quelque chose d'un peu surnaturel. Si elle avait su ça à l'époque où ils étudiaient encore à l'école de sorcellerie ! Ah, elle en aurait peut-être fait une (mini) syncope toujours dans la mesure. « Hermione Weasley ?! » répéta-t-elle d'un air impressionné, un peu jalouse que le blond ait eu droit à un quasi tête-à-tête avec la Ministre. Tout ce avec quoi elle aurait pu contrer, c'était la fois où la célèbre sorcière était passée à Sainte-Mangouste pour une raison classée confidentielle, et qu'elle avait aperçu sa tête de dos, de loin, au bout d'un couloir. Ouaip, pas vraiment de quoi se vanter. « Ils ont peur d'engager quelqu'un qui fasse partie de l'organisation ? Tu me diras, ça s'était bien produit à l'époque d'Harry Potter... » Très rassurant, en somme. « Tu risquerais en effet d'y laisser ta crédibilité ! Et puis, elle est peut-être mieux loin de Poudlard de toute façon. On dit toujours que c'est l'endroit le plus sûr, mais au final... » Elle haussa les épaules. Au final: serres de botanique rasées par une force magique mystérieuse, préfète attaquée, serpent géant dans les tuyaux... On en passe et des meilleures.

Nick n'ayant visiblement pas de nouvelle supplémentaire - et encore plus surprenante - à lui annoncer, Emma profita de l'accalmie pour finir de consulter sa prise de sang. Cependant, elle sentait qu'il l'observait, ce qui n'était pas pour la rassurer. Elle était forte en sortilège de bonne mine, mais il y avait des moments où l'on ne pouvait pas faire de miracle. De fait, Nick la connaissait bien, et elle ne pouvait qu'espérer que ses intonations redevenues naturelles et son sourire non forcé avaient suffi à faire illusion.

Échec cuisant.
Elle tressaillit lorsqu'il attrapa soudain son menton, entrouvrant la bouche, la dénégation automatique déjà prête à jaillir. Si, elle allait bien. Comment ça, elle aurait pleuré ? Bon, peut-être. Mais rien de grave. Et là, l'embourbement dans des divagations qu'elle ne contrôlerait plus. Mais elle n'en eut même pas le temps: Nick la devança. Devant la colère transparaissant dans la voix du blond, elle secoua aussitôt la tête, se dégagea doucement. Il n'y avait aucun doute sur l'identité du "lui". « Non, non ! Il ne m'a pas fait de mal ! » Elle déglutit nerveusement. « On a rompu... Mais c'est mieux comme ça, vraiment ! Enfin, il a rompu, mais j'aurais dû le faire depuis longtemps. On savait tous les deux que ça ne fonctionnait plus. Au moins depuis qu'il a proposé qu'on emménage ensemble et que je me suis défilée. » déblatéra-t-elle avec agitation, les joues rougies. Elle n'était pas tout à fait à l'aise avec le sujet, mais elle avait également besoin d'en parler, supposait-elle. Il était étrange que ça soit avec Nick, mais dans le fond, leur relation datait à présent d'il y a si longtemps. Et pourtant, pourtant, elle avait ressenti plus pour lui qu'elle n'avait jamais éprouvé pour Charlie. Elle l'avait toujours su, et sans doute ce dernier le savait-il aussi - raison pour laquelle il avait toujours toléré son meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Professeur

Parchemins : 536
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Sam 27 Jan - 19:45



Nicolas était de bonne humeur dans la mesure où il avait passé le difficile cap de son entretien d’embauche. « Et oui, elle même ! » dit-il sur un ton plus vantard que ce qu’il ressentait vraiment. Megan était de la même génération que le célèbre trio, donc il n’avait jamais eu la sensation qu’ils étaient des êtres intouchables… même s’il était vrai qu’au final, il avait bizarrement (ou pas) plus fréquenter les ex-serpentard de l’âge de Meg’ que les ex-gryffondor : Drago et Myrielle en tête. c’était peut-être normal vu que sa sœur bossait pour cette dernière. Durant l’année écoulée, il avait vécu principalement chez Megan, et il avait pu voir que beaucoup de ses clientes étaient des anciennes Serpentard, sans même parler de Heaven, qui était plus dans un âge intermédiaire entre celui de Megan et le sien, qui y travaillait aussi. Enfin… Nick n’était pas du genre impressionnable de toute façon, il avait juste eu peur que Hermione soit moins facilement attendrie par le parcours scolaire quasi-parfait merci Emma de Nicolas Jones. Toutefois, comme son père était un cracmol, il avait vite été évident dans l’entretien qu’il ne pouvait pas faire parti de l’organisation qui prônait la pureté du sang, et c’était plus ce qui souciait Poudlard et le Ministère à l’heure actuelle.

« Je pense que ça les inquiète de manière générale mais que mon arbre généalogique ne penche pas en faveur d’une intégration dans une sorte de secte anti-moldus. » Son ton était toujours amusé quand il pensait à ses parents, entre sa mère qui était une moldue justement, et qui vivait un peu dans son monde, une vraie originale, et son père qui avait des parents sorciers mais aucun don magique. Son frère aîné n’avait pas de pouvoirs magiques non plus… Nick avait appris que Heaven allait, elle aussi, enseigner à Poudlard. A la place de la ministre et de la directrice, la famille de Heaven aurait paru moins nette que celle de Nick, mais en même temps, Heaven travaillait juste à côté de l’école depuis sa sortie de Poudlard. Elle habillait pour le bal tout un tas de petits sorciers. Pas le profil de la criminelle quoi…

« En même temps, Pré-au-lard, c’est juste à côté, alors si Poudlard est attaqué… mais je n’ai pas vraiment peur du danger. » Sans être une tête brûlée, Emma serait sûrement d’accord pour dire qu’il était inconscient. Heureusement qu’ils n’avaient pas l’âge de se battre lors de la dernière guerre ! Il laissa le silence s’installer pendant que Emma lisait sa prise de sang et il en profita pour l’examiner. En découla quelque chose de logique : Nick avait compris que sa meilleure amie n’allait pas bien.

Il n’était pas dupe, cela faisait un certain temps qu’il sentait Emma peu à l’aise dans sa relation avec Charlie. Il se doutait même en être partiellement la cause dans la mesure où elle avait été très inquiète de son état et avait passé du temps avec lui, dans une certaine promiscuité puisqu’elle était la seule visite autorisée en dehors de sa famille.

« Vous avez rompu ? Mais pourquoi tu pleures, c’est une super nouvelle! » répéta-t-il d’un air déconcerté tandis qu’Emma dégageait son visage avec douceur. Il s’agaça d’ailleurs de ce geste car elle repoussait systématiquement tous les contacts physiques qui n’avaient pas à voir avec son suivi médical. Il trouvait ça ridicule avant d’apprendre cette rupture, alors pensez maintenant ! Il se redressa donc, croisa les bras sur son torse, les yeux toujours fixés sur sa meilleure amie. « Et je peux savoir pourquoi ? Et surtout pourquoi je l’apprends aujourd’hui ? Tu sais que les hiboux ça existe ? Le transplanage aussi d’ailleurs, et puis le téléphone tant qu’à faire ! » Notons, pour bien faire, qu’il n’était pas idiot. Il savait très bien pourquoi elle ne le lui avait pas dit, et aussi, en quelque sorte, pourquoi elle n’était plus avec ce Charlie. Toutefois, il avait besoin de l’entendre. Parce que eux aussi avaient rompu autrefois… et c’était elle qui l’avait quitté. Il leur avait fallu des années pour retrouver une relation saine. Et encore… était-ce sain d’éprouver ce qu’il ressentait à cet instant précis ? Il se posa la question et la rangea dans un coin de son cerveau pour plus tard. Peu importe ce qu’il ressentait pour Emma, il n’allait pas profiter de la situation…

« Il ne te méritait pas de toute façon. » Grommela-t-il avec mauvaise humeur, ne sachant quoi dire d’autre pour atténuer sa propre colère… cette dernière n’ayant pas de destinataire clair. En voulait-il vraiment à Charlie ? Bof. Un peu, mais si elle disait que ce serait mieux. A Emma ? Bof. Il avait l’habitude de ses cachotteries. A lui alors ? Hum… voilà là où cela faisait mal, car Nick s’en était toujours voulu qu’Emma ne le considère pas comme un soutien fiable à la mort de son père. Et là, ça recommençait ! Pour quelque chose de moins grave, sans doute, toutefois, il était mal à l’aise quand il la sentait loin de lui. Il faisait des efforts de dingue pour sortir de son trou… et ça ne suffisait jamais. Est-ce que ça allait changer un jour ? Est-ce qu’il arriverait à vaincre ce mode de défense ? Parfois, il en doutait, et alors, les jolis rêves inavouables qu’il nourrissait en secret s’effondrait tel un fragile château de cartes. Mais un peu de résilience, que diable ! Car maintenant il savait ! Et il ne bougerait pas avant qu’elle ne se confie !
© 2981 12289 0


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1861
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Dim 28 Jan - 22:53

Emma avait rejoint Poudlard l'année suivant la Bataille de Poudlard, aussi avait-elle toujours été impressionnée / intriguée par le trio Potter-Granger-Weasley devenu Potter-Weasley². Elle savait que c'était différent pour Nick, étant donné que sa sœur Megan était bien plus âgée qu'eux, et avait donc grandi à leur époque. Cela n'empêcha pas le blond de lui confirmer sa rencontre avec la Ministre de la Magie d'un air pompeux exagéré, qui fit sourire sa meilleure amie.

L'idée que des membres de Magicis Sacra puissent se faire passer pour des professeurs à Poudlard faisait froid dans le dos, mais n'aurait malheureusement pas constitué une première. On savait à présent que plusieurs alliés de Voldemort avaient joué ce rôle-là de leur temps Poudlard, nid d'espions, sans parler de l'année où il avait pris le pouvoir et ouvertement placé des mangemorts au sein de l'école. Emma ne connaissait plus personne au château désormais parce qu'elle est vieille hormis son ami Matt, et bientôt Nick. Il était si étrange de se dire qu'elle avait plus de proches parmi les professeurs que parmi les élèves à présent ! « Tu as sans doute raison ! Il va y avoir du mouvement dans l'équipe professorale en tout cas, ça fait drôle ! Il paraît que Flitwick songeait aussi à prendre sa retraite sous la menace de Susan sans l'ombre d'un doute... » confia-t-elle d'un air conspirateur. De fait, il serait naturel que son assistante prenne sa relève calife à la place du calife, mais qui sait, ça ne serait peut-être pas le seul changement cette année !

« Tu devrais quand même faire gaffe, Nick. Tu as vu ce qui est arrivé à la fille du professeur de Potions ! » lui rétorqua-t-elle, sa voix prenant l'accent familier du "ne fais pas de bêtises Nick, et non tu ne copieras pas mon devoir de Métamorphose, fais-le toi même !" Après, il semblait que ces derniers jours, ils n'étaient plus vraiment sûrs où que ce soit: Poudlard, le chemin de Traverse... Bientôt Sainte-Mangouste ? Les mesures de sécurité y étaient en tout cas renforcées, ce qui pour l'instant apparaissait comme plus contraignant que réellement utile aux yeux de la brune.

Et puis, ce qui devait arriver, arriva: Nick vit en elle comme dans un livre ouvert. Pourtant, elle pensait plutôt bien faire illusion ! Elle s'était lancée avec enthousiasme dans le sujet 'Poudlard', avait évité de garder trop longtemps les yeux plantés dans ceux de son meilleur ami, et s'était appliquée à lire ses résultats d'examen comme s'il avait s'agit de son roman préféré. Peut-être en avait-elle trop fait. Il en résultait qu'elle dut rapidement avouer la vérité au blond, et que sa réaction correspondit à peu près à ce qu'elle avait anticipé. Il n'était pas content tout est relatif. « Oui. » confirma-t-elle doucement, soupirant alors que le blond poursuivait avec des récriminations qui sonnaient un peu trop vraies à ses oreilles. « Parce que ça ne fait qu'une semaine ! Et je savais que tu réagirais comme ça ! Je ne voulais pas en parler par écrit, ou par téléphone. » ajouta-t-elle d'un air buté, consciente de ne toujours pas avoir répondu au pourquoi.

Devant la colère de Nick, Emma se sentit agacée à son tour, et elle fronça les sourcils. Foutue pour foutue, autant répondre à ses questions. « On a rompu parce que... ça n'allait pas. Parce qu'après ta tentative de suicide, il est devenu absolument évident que je tenais plus à toi que je ne tenais à lui, et qu'on allait donc droit dans le mur depuis très longtemps. » répondit-elle, les joues rougies. Elle n'avait pas été amoureuse de Charlie. Elle avait longtemps pensé que ça viendrait avec le temps, que l'affection se transformerait en amour, mais ça n'avait pas été le cas. Elle avait aimé Nick, puis Jenson, puis elle s'était entêtée dans une relation qui ne pouvait que connaître une issue tragique. Et voilà qu'elle se trouvait debout dans son bureau, fixée du regard par Nick et incapable d'expliquer pourquoi son cœur avait décidé de battre aussi fort. C'était elle qui avait rompu avec lui, et lorsqu'elle était revenue de Salem et qu'il sortait avec Linoah, elle s'était interdit de se sentir jalouse: elle n'avait pas le droit à ce luxe-là. Depuis, chacun d'entre eux avait vécu ses propres déboires sentimentaux, qui les menaient droit à cet instant. « Tu ne l'as jamais aimé de toute façon. Mary non plus. » marmonna-t-elle, plus pour la forme qu'autre chose. Sa meilleure amie s'était montrée d'un grand soutien quand elle avait appris la nouvelle, mais Emma savait qu'au fond d'elle, elle se disait que c'était pour le mieux: elle avait toujours trouvé Charlie trop lisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Professeur

Parchemins : 536
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Ven 2 Fév - 12:00



« Il était temps que les jeunes prennent la relève. Même le professeur McGonagall n’est plus toute jeune, les soucis la vieillissent je trouve... » Il laissa ses pensées voler vers Poudlard, son futur foyer. Il était à se douter que la vieille femme resterait à Poudlard jusqu’à la fin, comme son prédécesseur. Directeur de Poudlard était moins un métier qu’un sacerdoce. Il se reprit, préférant évoquer Flitwick, qui était tout de même un sujet plus joyeux car après tout le vieil enseignant prenait juste sa retraite. Il n’allait pas quitter le château en plus, désireux de rester dans les murs qui l’avait vus enseigné à des centaines de jeunes sorciers. « Exact, mais le professeur McGonagall m’a dit qu’il restait au château pour s’occuper de la chorale, et peut-être aussi parce qu’il ne veut pas partir en ces temps de crise. Il reste un très grand sorcier. » Songea Nicolas assez à propos avec les mises en garde de sa meilleure amie. Elle se faisait beaucoup trop de soucis.

« C’est à moi de protéger les élèves, mais je ferai mon possible pour te revenir entier. » L’expression pouvait paraître étrange, mais n’était-elle pas son médecin après tout ? Et puis, ils étaient proches tous les deux. Ils avaient traversé beaucoup de choses : les premières thérapies de Nick, la disparition de la magie, la mort du père d’Emma, leur rupture, leurs retrouvailles, la disparition de Carry… Nicolas ne savait pas dans combien de galère ils avaient pu se retrouver, la dernière en date étant, il devait bien l’avouer, uniquement de son fait. Il regrettait son geste tout en sachant qu’au moment où il l’avait fait, il ne voyait pas beaucoup plus loin que l’instant T et sa dépression. Il espérait, à ce sujet, qu’Emma l’avait bien compris et qu’elle savait qu’il faisait de son mieux pour aller de l’avant.

Il y avait parfois des bas, toutefois, la perspective d’une nouvelle carrière le mettait dans d’assez bonnes dispositions. Ces dernières restaient insuffisantes pour contenir la colère qui affleurait inévitablement quand il décelait des traces de tristesse sur le visage d’Emma. Il la laissa s’expliquer. Il ne pensait pas qu’elle le ferait aussi facilement, il croyait devoir insister plus. Il s’était redressé, observant Emma d’un air très neutre car il ne savait pas trop quoi penser de ce qu’elle lui disait. Il devait admettre qu’il s’en était un peu douté et que causé des remous dans le couple de la jeune femme avait été son plaisir coupable : il ne voulait pas de mal à Emma, mais il n’aimait guère ce Charlie qui s’immisçait dans leur intimité vieille de presque quinze ans.

Puis, il était amoureux d’elle, encore, toujours. Il n’avait jamais réellement cessé de l’être bien qu’il ait aimé Linoah à sa manière. Parce que Emma l’avait quitté et qu’à ce moment là, il ne savait pas qu’elle reviendrait. Et qu’après, cela aurait été trop facile. Emma avait pris sa décision dix ans auparavant, Nick avait décrété que quelque soit ce qu’il ressentait pour elle, elle y avait mis fin. Cela dit, depuis, Linoah l’avait trompé, quitté et il avait tenté de mettre fin à ses jours. Son esprit logique concédait qu’il fallait mettre les événements en perspective : les non-dits ne leur avait jamais réussi.

« Évidemment que je ne l’aimais pas, il avait ce que j’ai toujours voulu et n’était même pas fichu d’en prendre soin correctement. » Répondit Nick dans un souffle, agacé par sa propre réaction. Il n’avait pas tellement envie de discuter de ses sentiments, ici et aujourd’hui, et en même temps ce n’était pas un secret. Emma devait bien le savoir, non ? Comme il savait que c’était lui qui avait mis le bazar dans sa relation, bancale, avec Charlie. « Et surtout, il essayait de se mettre entre nous, alors que j’ai toujours respecté le fait que tu sois en couple avec lui. » Sur ce point, il ne savait pas si c’était Emma qui avait toujours dressé des lignes strictes entre eux juste au cas où, ou si c’était vraiment du fait de Charlie. Mais elle l’avait toujours utilisé comme prétexte pour éviter d’être trop proche, là où Nicolas était, au naturel quelqu’un de tactile.

Un silence s’installa. Nick s’éloigna, fit quelques pas, imitant un poisson rouge dans son bocal. Puis, il revint de l’autre côté du bureau (mieux valait un meuble entre eux) et s’ancra de telle façon à ce que la question qui suivrait impose une réponse franche : « Quand est-ce que tu me l’aurais dit si je n’avais pas eu rendez-vous aujourd’hui ? Tu sais pourtant que si tu décides que ça ne change rien, alors ça ne change rien. Tu me connais. » Oui. Elle devait bien le savoir, que même si Nick l’aimait et l’aimerait sûrement toujours de quelque façon que ce soit, il respectait ses choix. N’avait-il pas composé avec son départ à Salem autrefois ?

© 2981 12289 0


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones



Dernière édition par Nicolas Jones le Mar 15 Mai - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1861
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Dim 25 Fév - 14:32

La perspective que Flitwick ne soit plus professeur de Sortilèges à Poudlard perturbait grandement Emma, qui avait toujours vu son ancien directeur de maison comme une sorte de pilier inébranlable. Un pilier qui était là depuis toujours, et qui serait là pour toujours. Le fait que Nick vienne confirmer les rumeurs lui fit donc ouvrir des yeux ronds: « Alors c'est vrai ?! Je ne sais pas qui va le remplacer à la tête de Serdaigle, mais il ou elle a un sacré prédécesseur à égaler... » Elle esquissa tout de même un rictus amusé à l'évocation de la chorale, qu'elle s'était bien gardée de rejoindre en son temps - et ce par pur esprit de conservation de ses petits camarades. Elle avait beau aimer Flitwick - et elle osait croire que c'était réciproque -, elle n'était pas sûre qu'il eût tant apprécié de l'entendre ajouter ses bêlements de mouton malade au chœur de l'école.

« Tu as intérêt... » marmonna-t-elle en fronçant les sourcils lorsque Nick lui promit de 'lui revenir en entier'. Encore heureux ! Ils n'avaient pas traversé toutes ces années faites de bien des hauts et des bas pour qu'il finisse oublietté dans un couloir de leur ancienne école, ou mutilé, ou enlevé... On en passe et des meilleures. Merlin savait que Poudlard n'était pas sans ses dangers même en temps normal alias chien à trois têtes, Scroutt à pétard, Forêt Interdite, Tournoi des Trois Sorciers, etc, etc, alors par les temps qui couraient, il y avait de quoi se faire du souci. Et Nick n'était pas exactement célèbre pour son instinct d'auto-préservation.

L'idée même que Nick puisse encore avoir des sentiments autres qu'amicaux à son égard n'avait jamais traversé l'esprit d'Emma. Il avait été en couple lorsqu'elle était revenue des Etats-Unis, et visiblement amoureux, et c'était tout. La fin d'une histoire qui n'avait pas eu une issue des plus satisfaisantes. Si Mary y avait parfois fait allusion depuis, l'ancienne préfète avait toujours réfuté ses remarques avec une aisance déconcertante: il n'y avait que de l'amitié entre Nick et elle, c'était évident. Elle ne s'était pour ainsi dire jamais arrêtée suffisamment longtemps pour se creuser la tête sur la question: que ressentait-il réellement à son sujet, et surtout, que voulait-elle qu'il ressente ?

C'est la raison pour laquelle les mots du blond eurent sur elle l'effet d'un véritable coup de poing le bleu en moins. Ce qu'il avait toujours voulu ? Elle dévisagea son meilleur ami comme si elle le voyait pour la première fois, inclinant la tête sur la droite sans même s'en rendre compte, le cœur battant nettement plus vite à chaque mot prononcé. A court de mots, ou de paroles sensées, elle se contenta de répéter avec hésitation: « Ce que tu as toujours voulu...? » Difficile d'enfouir sa tête dans le sable cette fois-ci, les paroles du blond auraient difficilement pu être plus explicites - quoique, si, mais ce serait alors sans doute trop, trop vite, pour elle. « Il n'essayait pas de se mettre entre nous... Pas au début en tout cas. Je suppose que ces derniers temps, il était juste un peu... inquiet. Il n'avait peut-être pas tort, dans le fond. » répondit-elle, trouvant particulièrement difficile de maintenir le contact visuel avec Nick. Charlie n'avait pas été jaloux, pas avant la débâcle de la proposition pour emménager ensemble, en tout cas. Après ça, tout s'était tant accéléré. Pourtant, pour sa propre préservation, Emma avait conscience d'avoir tenté de maintenir des lignes quelque peu strictes avec Nick, mais il fallait croire qu'au final, ça n'avait pas suffi.

Elle réalisait avoir complètement perdu le contrôle de la situation, et une fois ces dernières paroles prononcées, et le silence installé, la brune ne fit rien pour le briser. Les rouages de son cerveau tournaient à toute vitesse, mais toute tentative de réflexion raisonnée était entravée par la vitesse vertigineuse à laquelle son cœur avait décidé de battre et l'impression que tout pouvait se jouer maintenant. Elle haussa une épaule, incertaine. « Bientôt ! Dans les jours à venir... Le temps de faire le tri dans mon esprit, je suppose. » Elle fit quelques pas, toujours plantée de l'autre côté du bureau. « J'allais t'en parler Nick, je t'assure, seulement pas dans ce contexte avec deux ou trois verres dans le nez préférablement. » ajouta-t-elle avec conviction. Même si elle savait qu'il avait raison: s'il avait été aussi difficile d'aborder le sujet avec Nick en particulier, c'était parce qu'il semblait induire plus. Plus qu'une simple rupture, parce qu'il était au cœur de celle-ci, et que ce n'était qu'à présent qu'elle réalisait à quel point. Parce que s'il avait des sentiments pour elle, est-ce que ça ne changeait pas tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Professeur

Parchemins : 536
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Sam 25 Aoû - 11:24



Emma était mal à l’aise et Nick s’en voulait un peu (tout au fond de lui) pour ce qu’il lui faisait subir alors qu’elle allait déjà mal. Néanmoins, il n’avait jamais été un dissimulateur. Mystérieux, secret, on pourrait remettre cette vérité en doute, et pourtant, Nick cachait seulement ses sombres pensées derrière un sourire, jamais derrière de fausses paroles. S’il n’avait pas reparlé de ses sentiments à Emma jusqu’ici, c’était parce qu’ELLE l’avait quitté. Et qu’il avait bien été contraint de refaire sa vie en son absence. Quand ça avait été sa relation avec Linoah qui avait pris l’eau, c’était au tour d’Emma d’être prise. Nick en avait déduit qu’ils n’avaient jamais le bon timing et que ce n’était pas grave. Les relations platoniques avaient leur charme et étaient bien moins risquées.

Bien que peu convaincue par son argumentaire à propos de son ex, il jugea plus prudent de ne pas répondre, car il aurait été injuste s’il avait ouvert la bouche à cet instant. Quand elle continua dans sa lancée, essayant autant de le convaincre lui que de le faire pour elle, il soupira. Ça n’allait rien donner de constructif et son amie était trop perturbée pour continuer cette conversation. Il laissa planer un silence entre eux, ne laissant comme bruit de fond que le brouhaha de l’hôpital et les battements de leurs cœurs. Plus efficacement qu’un sortilège, cela donna l’impression au jeune homme que le temps s’était arrêté.

Il rompit le charme en s’approchant d’Emma et en posant les mains sur ses épaules avec un petit sourire. Il n’était plus fâché, la colère ne servait à rien, et il ne voulait pas lui faire de mal. « Laisse tomber pour le moment. On en reparlera quand les choses se seront un peu tassés, OK ? De toute façon, je vais mieux maintenant. » Il l’embrassa sur le front et reprit ses quelques affaires qu’il avait déposé pour ensuite se diriger vers la porte. « N’hésite pas à passer me voir à Pré-au-lard quand tu seras prête. » Il posa la main sur la poignet et hésita avant de franchir la porte, au dernier moment, il se retourna et ajouta : « Je t’attendrai, je t’attendrai toujours Emma. » Et il décampa aussi sec. C’était beaucoup d’émotions aussi pour lui, mais préparer sa nouvelle carrière lui permettrait de se changer les idées pendant quelques temps… En attendant qu’Emma soit prête.

{Terminé pour Nick}

© 2981 12289 0


That's what I do : I read and I know things.


   

Le plus tourmenté 2018

Nicolas Jones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Ste Mangouste

Parchemins : 1861
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley

MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   Jeu 1 Nov - 18:35

Emma avait fait certains choix lorsqu'elle était encore étudiante à Poudlard. En cet instant plus même qu'à l'ordinaire, elle sentait les conséquences de ces décisions peser sur la situation dans laquelle elle se trouvait avec Nick. Si elle n'était pas partie, si elle n'avait pas rompu avec lui, si elle avait été assez courageuse et surtout assez égoïste pour lui faire savoir ce qu'elle ressentait lorsqu'elle était rentrée, plutôt que de rentrer la tête dans le sable et jouer les autruches pendant toutes ces années... Mais s'il y avait une chose à laquelle elle était très forte, c'était de vivre dans le déni. Elle le faisait depuis si longtemps qu'elle ne s'en rendait même plus compte: c'était devenu un réflexe. Non, sa mère ne lui manquait pas, non elle n'aimait plus Nick, n'avait jamais aimé Jenson... Seulement, Nick semblait avoir décidé de la forcer à voir les choses en face.

Plus de dix ans après que leur relation amoureuse ait pris fin - de manière assez dramatique, chose somme toute courante lorsqu'on a quinze ans, et ce d'autant plus dans le contexte dans lequel ils avaient évolué à l'époque -, Emma se retrouvait face à un nouveau choix. Et elle n'aimait décidément pas ça. Aurait-elle pu, suspecter qu'il avait encore des sentiments pour elle ? S'était-elle réellement voilée la face à ce point, ou avait-elle eu trop peur d'espérer ? Difficile à dire. Mais sa relation avec Charlie venait littéralement de prendre fin, et une chose était certaine: elle se sentait épuisée. Elle n'était pas capable de prendre la moindre décision, et certainement pas de répondre aux allusions de Nick. Elle laissa le silence prendre de l'ampleur entre eux, bien plus assourdissant qu'elle ne l'aurait souhaité.

Et puis, Nick se rapprocha d'elle à nouveau. Elle relâcha une inspiration qu'elle n'avait pas été consciente de retenir. « D'accord... » acquiesça-t-elle machinalement, maintenant le regard de son meilleur tant bien que mal. Elle hocha la tête à sa suggestion, vaguement consciente qu'une nouvelle forme de panique semblait prendre contrôle de sa personne, son cœur martelant dans sa poitrine. Elle ne pourrait pas jouer l'autruche éternellement. Quoique. Elle pouvait supposait-elle. Faire comme si cette conversation n'avait jamais eu lieu. Comme si tout était tout à fait normal. Égoïstement, elle savait que Nick l'accepterait peut-être même stoïquement, parce qu'il tenait à elle et ne voulait pas la voir sombrer dans l'anxiété. Mais ce serait injuste, et elle le savait: aussi bien envers lui qu'envers elle-même. Elle leva inutilement les bras en l'air, les laissant mollement retomber contre son corps. « Je suis désolée Nick. » Quatre petits mots qui ne suffisaient absolument pas à transmettre toutes les émotions compliquées et déroutantes qui s'agitaient en elle. Au fond, elle lui en voulait un peu d'être venu en rajouter une couche supplémentaire - et aussi intense - alors qu'elle n'était déjà pas au meilleur d'elle-même sur le plan émotionnel. Par Merlin, elle avait écoulé un paquet tout entier de mouchoirs pas plus tard qu'une heure plus tôt ! On ne pouvait pas lui demander de réagir de manière sensée à de pareilles révélations ! En vouloir à Nick semblait plus aisé que de réfléchir à ce qu'elle ressentait réellement, aussi songeait-elle que c'était un premier plan d'action pas plus mal qu'un autre, finalement. Demain, elle serait plus sensée ou pas.

[ Topic terminé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Juste entre nous [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Juste entre nous [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Le respect entre nous...
» Déborah ~ Il y a quoi exactement entre nous ? Un mètre tout au plus.
» Aucun secret entre nous pas vrai ? [PV: Rosée du Matin /Pluie Torentielle]
» Il y a trop de tension entre nous, pourquoi ? || Jun & Ayumi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Ste Mangouste-
Sauter vers: