AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 La première année ce n'est jamais la bonne...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: La première année ce n'est jamais la bonne...   Ven 27 Oct - 20:28

Leah soupirait…son sac lui pesait horriblement et si ça continuait, elle allait véritablement se perdre….Mais ne l’était elle déjà pas ? Le jour où la fillette était devenue Gryffondor…Fière en or et rouge…Elle l’avait été…parce que quoi qu’elle est pu dire, quoique ses gestes est pu révéler…La gryffondor demeurait une petite fille perdue, à qui on avait retiré le droit même à la famille... En effet, sa tante n'accepterait jamais une gryffondor entre ses murs et lui avait fait violemment comprendre. Fermant les yeux et soupirant, elle imagina son retour au manoir… Catastrophique, sûrement rouge sang comme son blason sur lequel trônait un brave lion d’or.

*Miséricorde*

Pensa t’elle avec une boule dans l’estomac…Le repas du soir, serait le théâtre d’une nouvelle beuglante…plus violente encore que l’autre, qui pourtant avait fait tremblé les murs de la Grande Salle. C’était un peu exagéré mais la fillette avait ressentis le choc des mots jusque dans son cœur. Blessée et fatiguée … trop peut être pour son un mètre quarante cinq et sa jolie frimousse mutine. Mais pourtant, elle c’était jurée de mourir plutôt que de verser une larme... Elle avait été une petite fille modèle dans le temps... et elle le resterait. Elle croyait à la pureté du sang et à l’infériorité des autres…Quand avait elle finit par devenir humaine en définitive ? Leah avait oublié…mais le goût de la trahison avait été puissant et horriblement douloureux. Elle s’en souvenait encore. Si on fermait suffisamment les yeux, elle pouvait voir le mur de pierre et les larmes débordant en deux rivières intarissables de ses yeux verts…Ses parents était des moldus…des moldus infâmes, elle détestait les moldus...eux qui lui avait donné ce sang impur. Eux qui se targait d'avoir une famille de Lord... Bon sang qu'ils étaient ridicules. Petit à petit, le monstre c’était mué en enfant…ou du moins en humains… Mi enfant, mi adulte…perdue entre son éducation et ce que lui racontait son cœur… Par Merlin, si elle avait atterrit à Serpentard…Tout aurait été différent…Mais en y réfléchissant…N’était ce pas ce qu’elle voulait ? Elle, Leah, Amber Applegate…Cette douleur sourde qui vivait en elle depuis si longtemps ? Elle se souvenait des remontrances et des journées enfermées parce qu'elle refusait de rentrer dans le rang. Pourquoi regrettait elle alors ? C’était totalement idiot ! Chassant les dernières larmes qui pointaient et serrant les dents, elle continua sa marche. La fillette deviendrait une femme qui ne devrait rien à personne. Elle irait et deviendrait sans l’aide de personne, surtout pas des gens comme ses parents ou sa tante. C’est pour cela qu’on l’avait mise à Gryffondor. Leah était courageuse...et elle réusssirait quitte à écraser tout ce qui se dresserai sur son passage.

« Mais pourquoi j’ai si mal alors »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La première année ce n'est jamais la bonne...   Ven 27 Oct - 22:37

Cedric venait de sortir d’un entretien avec plusieurs professeurs. Il avait la tête complètement embrouillée car tous étaient venus lui parler d’orientation et il avait une idée de moins en moins précise de ce qu’il voulait faire. D’un côté il subissait les pressions de son père qui tenait absolument à le voir travailler au ministère, et d’un autre côté il y avait ce qu’il voulait vraiment… C’est à dire…

En fait il n’avait pas d’idée précise. Il aimait le Quidditch pour sûr, donc une bonne alternative pour lui serait de travailler au département des jeux et sports magiques au Ministère de la Magie, mais il n’était pas certain que passer son temps derrière un bureau lui conviendrait à la longue.


*Misère misère…*

Il avait espérer que ses professeurs lui apportent de précieux conseils ou même pourquoi pas une solution miracle mais non, il était sorti de ses entretiens avec une bonne quantité de brochures et un bon mal de tête.

Alors qu’il marchait dans les couloirs, il était en train d’éplucher à nouveau ces petites brochures. Il s’arrêta un instant sur celle parlant de la carrière d’Auror, mais après l’avoir lue attentivement il finit par la jeter.


*Impossible, jamais je ne serai assez bon !*

Alors qu’il avançait dans les couloirs (vers le chemin de la bibliothèque, il finit par croiser une petite blonde l’air étrangement perdue et seule. Le tempérament avenant de Cedric lui incita à lui proposer son aide. On ne sait jamais si elle avait besoin de quelque chose, ou même simplement d’une personne à qui parler…

« Bonjour, excuse moi de te déranger mais… Je me présente, je m’appelle Cedric, si je peux faire quelque chose pour toi… »

Il lui sourit, il n’avait pas forcément bien amené la chose, mais la jeune fille pouvait très bien l’envoyer paître si elle avait envie de se retrouver seule.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La première année ce n'est jamais la bonne...   Ven 27 Oct - 23:05

Perdue en pleine tempête, la jeune rouge et or n'avait pas tout de suite vue le pouffsouffle et s'était mis dans l'objectif de gromeller le plus de malédiction envers sa famille et son ascendance de moldu qui lui ruinait l'existance après avoir insulter sa tante une ou deux fois, elle et sa beuglante.

*Qui m'a fichue une famille pareille par Merlin, je suis maudite*

Maugrea t'elle intérieurement en remettant la bretelle de son sac sur son épaule avec un mouvement sec. C'est alors qu'elle entendit la voix de son condisciple. Elle se retourna, un pouffsouffle...Selon sa physionomie, il devait se trouver entre la quatrième et la cinquième année...Elle avait entendue les Serpentards se moquer des Sang de Bourbes... Ayant vaguement caché ses origines notre jeune demoiselle n'avait surement pas à se soucier de cela mais un frisson glacée lui parcourut l'épine dorsale, chose qu'elle ne laissa pas paraître.

*Calme ma grande, reste calme*


La Gryffondor releva la tête et fixa le regard chocolat de son interlocuteur. Son éducation aristocratique revint au galop, ainsi que l’influence de sa maison qui lui dictait d’être courageuse et fière. Son port de tête se fit plus noble, son visage impassible même si ses yeux semblaient avoir du mal à s’adapter au nouveau changement de sa physionomie. Non, elle ne paraîtrait pas faible, jamais, devant personne. Il en allait de son honneur personnel…pas celui de sa misérable famille…Traître à son sang peut être…mais elle n’en était pas moins une Applegate, une famille de moldus extrémiste et borné à l’éducation rude….Et il fallait le dire, certaine tradition avait la dent dure et la petite fille parfaite et guindé que fut notre jeune amie n'avait pas totalement disparut. S'inclinant légèrement devant son aîné, la gamine répondit.

"Leah...Leah Applegate...Ravie de vous rencontrer"

Déclara t'elle d'un ton quelque peu aristocratique...Un son moins clair sortie de sa bouche quant à la suite de la question.

"Si vous aviez le pouvoir de me faire changer de maison ou de famille ne vous génez absolument pas."

Il est évident que le vouvoiement employée par une première année était des plus surprenant que voulez vous faire contre les traditions ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La première année ce n'est jamais la bonne...   Ven 27 Oct - 23:52

Cedric se montra légèrement surpris quand la Gryffondor le vouvoya. Il avait été confronté plusieurs fois à des jeunes ados qui gardaient les traces d’une éducation trop stricte, mais à chaque fois ça lui faisait un peu étrange de se fire vouvoyer.

« Oui enchanté de même… Heu on peut se tutoyer tu sais, enfin si ça te va, ici on n’a pas trop l’habitude de se dire vous entre élèves. »

Il lui sourit franchement. Elle semblait faire des efforts pour paraître la plus forte et insensible possible mais était-ce bien nécessaire ? Cedric ne jugeait pas les gens, il avait l’habitude de prendre le meilleur d’eux-même en général et il leur pardonnait en général leurs défauts. Donc elle n’avait pas besoin de dissimuler ses sentiments face à lui, mais il comprenait qu’elle puisse en avoir besoin, pour sa première année tout du moins, une sorte de protection.

Citation :
Si vous aviez le pouvoir de me faire changer de maison ou de famille ne vous génez absolument pas.

Cedric ne dissimula pas sa surprise. Changer de maison ? Qui ne serait pas flatté de se retrouver dans l’illustre maison de Godric Gryffondor ? Des sorciers et sorcières extrêmement prestigieux étaient sortis de cette maison. Il paraîtrait même que le directeur lui-même avait jadis étudié à Gryffondor.

Il entrouvrit légèrement la bouche sous le coup de la surprise mais se ressaisit rapidement. Changer de famille ? Elle devait sûrement faire partie d’une famille complètement nevrosée qui voulait voir leur fille à Serpentard ou rien.


« Je n’ai pas ce pouvoir non, mais personnellement je ne pense pas que changer la situation présente serait te rendre service. Tu fais partie peut-être de la maison la plus respectée dans le monde de la magie et crois moi je connais beaucoup de Gryffondor, c’est vraiment une maison exceptionnelle. »

Il ne voulait pas trop poser des questions sur ce qui ne le regardait pas c’est pourquoi il essaya d’orienter la conversation vers un autre sujet pour essayer d’en savoir un peu plus sur elle.

« Et sinon, d’où tu viens ? »

Il ne savait pas si elle était d’accord pour entamer un brin de conversation dans les couloirs mais pourquoi pas tenter. Il avait le temps et d’ailleurs à lui aussi ça lui changeait les idées.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La première année ce n'est jamais la bonne...   Sam 28 Oct - 0:32

Leah vit la surprise se réfléter sur le visage agréable du pouffsouffle où l'on pouvait lire comme dans un livre ouvert... peut être n'avait il rien a cacher. Ce qui n'était pas le cas de notre petite lionne qui aurait vendue père et mère pour qu'on oublie un peu tout ce qui faisait d'elle ce qu'elle était. Une poupée de porcelaine...voilà ce qu'on pouvait dire d'elle, aussi fine et fragile que cette matière la plus pure...tout le monde avait une attitude qui pouvait se vouloir protectrice à son égard... Elle aurait pu jouer de cela mais aujourd'hui notre jeune amie était quelque peu lasse. Elle trouvait la situation assez cocasse. En effet, pendant toute sa vie, du moins depuis l'apparition de ses pouvoirs, sa tante lui avait dicté la marche à suivre, comment il fallait se comporter mais tout cela n'était que du vent quand on y réfléchissait bien. Vouvoyer était une sorte de mise à distance des autres, une façon de marquer son espace et de montrer à l'autre qu'il n'est pas forcément en position de supériorité... Ou bien le contraire... il fallait savoir manier la langue pour bien faire la différence.

"Oui si cela vous sied milor...heum si cela te conviens Cédric"

Déclara le plus clairement la petite rouge et or qui essayait tant bien que mal de garder constance. En effet, même si un sourire de circonstance c'était peint sur ses douces lèvres rosées, elle n'en restât pas moins tourmenté et parut vraiment affecté par l'annonce de notre cher Pouffsouffle.

Citation :
« Je n’ai pas ce pouvoir non, mais personnellement je ne pense pas que changer la situation présente serait te rendre service. Tu fais partie peut-être de la maison la plus respectée dans le monde de la magie et crois moi je connais beaucoup de Gryffondor, c’est vraiment une maison exceptionnelle. »

La gamine eut un rire assez sec et froid bien que ce ne soit pas destiné à son condisciple mais à une famille fantôme qui semblait vivre derrière son dos même quand elle se situait à des centaines kilomètres de l'endroit où ils se trouvaient. Que pouvait elle craindre, protégée ainsi par les murs gigantesques et austères du collège de Poudlard.

"Ce n'est pas l'avis de ma tante Messire... Il lui faudrait peut être revoir ses classiques à moins que le vert et l'argent n'est déteint impitoyablement sur son cerveau pendant sa scolarité, ce que je craint fort, malheureusement."

Murmura Leah en sentant presque la présence de la beuglante dans son sac. D'un rouge écarlate, elle la menaçait encore de la mettre à la porte aux prochaines vacances d'été et ne pouvant retourner chez ses géniteurs, notre jeune amie était bien embêtée.

Citation :
« Et sinon, d’où tu viens ? »


Cette phrase la coupa de ses préoccupations plutot ombrageuse et notre jeune gryffondor déclara d'un ton frais....

"Et bien je suis née à Londres mais techniquement j'ai passé deux ans au Kenya, six mois dans le Montana et le reste à Oxford... la ville au mille librairie mais je ne saurais vraiment dire où je me sens véritablement chez moi... peut être que je suis citoyenne du monde avant tout"

Déclara la jeune fille avec un vrai sourire pour une fois. Il est vrai que son attitude et son caractère semblait totalement décalée avec son âge... mais qu'importe... Leah avait toujours été quelqu'un qui ne savait attendre.

"Et vous ...euh et toi... D'où viens tu ? Est ce loin ?"
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La première année ce n'est jamais la bonne...   Sam 28 Oct - 20:33

Leah se mit à rire suite aux paroles de Cedric. Peut-être qu’elle trouvait ses paroles naïves et il pouvait comprendre ça. Il était limite naïf par moment et avait tendance à croire que tout pouvait s’arranger, mais là ça n’était pas comme si c’était la première fois que ça arrivait. Des parents qui avaient des ambitions pour leur enfant telles qu’ils étaient prêts à renier leur progéniture s’ils n’étaient pas admis dans la « bonne » maison.

Cedric cessa de sourire, ne voulant pas la vexer, mais il croyait sincèrement qu’être placé à Gryffondor valait 1000 fois mieux que d’attérir à Serpentard. Même si ça promettait à Leah de sales moments et de sales confrontations avec sa famille, mais au final, peut-être que ça lui serait bénéfique. Seulement là pour le moment elle n’était pas prête à le voir.

Lorsqu’elle l’appela Messire, il esquissa cependant à nouveau un sourire et hocha la tête négativement afin de lui montrer que ça ne lui convenait pas. Quand le Poufsouffle reprit la parole afin de lui répondre, il se montra gentil et aimable même si son visage restait plutôt sérieux.


« Je comprends que la pilule soit dure à encaisser au début. Mais essaye de te concentrer sur ce que tu veux vraiment toi, et pas sur ce que souhaite ta famille. Dans cette école il y a des gens merveilleux qui feront tout pour t’aider à surmonter tes problèmes, ils ne sont certes pas de ta famille mais n’hésite pas à faire appel à eux, vraiment ! »

Il finit par sourire et considérant le sujet clos, il orienta la conversation vers ses origines. Elle avait vécu dans différents pays, elle avait du voir énormément de choses dans sa vie, bien plus que lui qui n’avait quitté que deux fois l’Angleterre pour l’Allemagne et pour l’Irlande mais ses voyages n’ont pas dépassé les 2 semaines.

« Tout ça avant de venir ici ? C’est vraiment impressionnant ! Je ne peux pas en dire autant pour moi, je n’ai que très peu quitté mon village, dans le Devon. Mais je t’envie vraiment d’avoir pu voir tant d’endroits différents ! Faire le tour du monde, ça serait un peu mon rêve à vrai dire… »

Il recala son sac à dos sur son épaule pour se retrouver dans une position plus confortable pour discuter et regarda la fillette, elle était vraiment mince par rapport aux autres premières années. Peut-être qu’elle avait été mal nourrie avant sa venue ici ?

« Est-ce qu’on t’as déjà montré le château ? Ou peut-être que tu veux une petite visite ? A moins que je t’ennuie et que tu préfères faire connaissance avec des gens de ta maison. »

Lui dit-il en souriant. Si elle ne voulait pas rester avec lui peu importait, il tâcherait de garder un œil sur elle pour s’assurer que son intégration se passe bien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La première année ce n'est jamais la bonne...   Dim 29 Oct - 19:44

Leah savait fort bien que sa place était chez les fier lions d'or. Déjà de part son caractère. Une véritable boule de nerf qui s'enflamait à froid pour la moindre chose. Evidement, la jeune gryffondor ne se mettait pas à trépigner et à se rouler par terre mais sa voix avait la faculté étrange de charrier tout les iceberg de l'arctique en une seule phrase, une expérience fort désagréable si on en croit les divers témoignages. Elle avait aussi un goût immodérée et irréprésibles pour l'aventure et ne manquait jamais de se mettre en danger si il y'avait du frisson derrière car pour notre jeune amie, sans peur il n'avait pas de courage et sans courage pas de gloire. Voilà ce qu'elle cherchait : la gloire, un moyen d'être recconnue au delà des frontières et du temps. Peut être avait elle pour ambition profonde d'inscrire son nom dans les livres d'histoire ? Personne ne le saura jamais car en plus d'être totalement incernable, notre jeune amie avait en grande affection le mystère. Peut être que son esprit vif et sa maturité l'aurait conduit chez les serdaigles mais il fallait croire que les travers de sa personnalité telle que la manipulation ne devait pas convenir aux fiers érudits qui siègeait dans une des tours du château.

Citation :
« Je comprends que la pilule soit dure à encaisser au début. Mais essaye de te concentrer sur ce que tu veux vraiment toi, et pas sur ce que souhaite ta famille. Dans cette école il y a des gens merveilleux qui feront tout pour t’aider à surmonter tes problèmes, ils ne sont certes pas de ta famille mais n’hésite pas à faire appel à eux, vraiment ! »


La gamine grimaça un instant trop bref pour qu'on puisque distinguer plus qu'un rictus. Merlin qu'elle détestait demander de l'aide. Certain lui dirait que c'est sa fichue fierté et son bon sang d'orgueil mal placé qui parlait mais c'était un fait. A force de toujours compté sur soi même, les autres deviennent soient des pions, soient des créatures étranges et hostiles qu'il fallait à tout prix éviter et même après quelques mois d'effort, notre jeune amie avait encore du mal à s'y faire.

"Oui je le conçoit parfaitement. Mais il parait evident que je ne pourrais jamais confier aux autres ce que je ne veux pas qu'ils sachent de moi... Cela serait d'une incohérence totale et sa mettrait ma personne dans une position délicate"

Déclara t'elle simplement, avec cet air guindé qui semblait parfois reprendre le dessus. C'était son plus grand atout et en même temps son plus grand handicap.

"Mon père était diplomate et ma famille aisée. Je n'ai fait que les suivre dans leur divers déplacement. Il est vrai que j'ai eu de la chance. Pour ce qui est du Montana, mon futur tuteur y habite. il y tient un ranch. J'adore l'équitation... Si tu veux, je t'y emmènerai un jour"

Commença t'elle avec un sourire légèrement nostalgique. Elle aimait ses grandes étendues vertes et ce paysage qui semblait découper au couteau, tellement sauvage, on pouvait presque s'y perdre. Egarée dans ses pensées notre jeune amie répondit quelque peu songeusement.

"Non... je dois dire que je m'y perd encore un peu... C'est tellement immense... pour ce qui est des gens de ma maison, je crois que j'aurais le temps de lié connaissance avec eux ultérieurement."
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: La première année ce n'est jamais la bonne...   Mar 31 Oct - 11:53

Un ranch dans le Montana… l’équitation… Ca ne parlait que peu à Cedric qui n’avait jamais eu ni l’occasion de visiter un ranch ni celle de monter sur un cheval. Et puis il n’était pas vraiment certain que ça lui plaise de se laisser guider par un animal, une fois qu’on avait goûté au balais magique, on aimait pouvoir maîtriser à 100% son moyen de locomotion alors le cheval…

Cependant il sourit à Leah et hocha la tête. La proposition avait été tellement spontanée qu’il aurait été impossible de la refuser. Depuis le début de la conversation elle parlait famille, Serpentard et semblait plutôt renfermée sur elle-même alors l’invitation avait énormément surpris le garçon.


*Elle ne doit pas être sérieuse, ou elle doit faire ça par politesse*

Quoi qu’il en soit il était honoré de cette proposition et se promettait d’y aller si un jour l’invitation venait à se concrétiser.

« J’en serai vraiment ravi ! »

La Gryffondor semblait se détendre un peu, peut-être que la conversation lui faisait du bien… Lui changer un peu les idées, c’était ce dont elle avait besoin finalement. Et puis à en croire ce qu’elle racontait sur sa famille, elle aurait prochainement des occasions de se prendre la tête. Avec une beuglante par exemple. C’est pourquoi il fut vraiment content qu’elle accepte sa « visite guidée » du château, cela prouvait en quelque sorte que sa compagnie n’était pas si désagréable que ça à Leah ! Il avait de plus en plus de mal à croire qu’elle puisse avoir sa place à Serpentard car elle semblait vraiment différente d’eux.

« Si tu ne connais pas, j’aimerai bien te faire visiter la volière, c’est dans une des tours de Poudlard et on a une vue miprenable sur le château et le parc. Tu devrais y jeter un œil, ça vaut le coup ! »

Puisqu’il n’allait pas non plus la monopoliser pendant toute la journée (oui temps de visite estimmé pour faire tous les couloirs de Poudlard = 5h) il voulait au moins lui montrer un de ses coins préférés. Lui montrer qu’il y avait du bon à Poudlard et qu’il y avait des chances qu’elle se sente chez elle ici.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La première année ce n'est jamais la bonne...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La première année ce n'est jamais la bonne...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suzanne L. Bennet, première année
» Ne jamais laisser un première année dans une bibliothèque... (libre)
» INTRIGUE [Sept.] Discours de début d'année [Pour tous ]
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» Résumé du second cours (pour les première années)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: