AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 We're (nearly) home [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Serpentard

Parchemins : 628
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: We're (nearly) home [PV]   Dim 7 Jan - 20:46

L’été était passé tranquillement. Noé s’était bien reposé mais surtout, il avait consacré beaucoup de temps à étudier. Il s’était toujours montré studieux pendant les vacances, réalisant ses devoirs de vacances avec le plus d’application possible mais cet été, il avait travaillé encore plus. En effet, il entrait cette année en cinquième année à Poudlard et c’était un sacré tournant. Les BUSES représentaient le gros enjeu à la fin. Noé tenait à les réussir. Il voulait intégrer le Ministère après ses études de sorcellerie, même s’il ne savait pas précisément quel département l’intéressait le plus. Il souhaitait mettre toutes les chances de son côté en obtenant les meilleurs résultats possibles à ses BUSES. C’était tout de même un sujet d’inquiétude pour lui-même si ses parents le rassurait constamment. Aussi pour appréhender la rentrée sans stress, il avait déjà travaillé en amont pour ne pas être submergé de connaissances. Il cherchait à obtenir l’Optimal et il s’était notamment concentré sur la métamorphose, un enseignement qui lui avait toujours posé problème. Bien sûr, en dehors de ses devoirs, Noé avait passé son temps avec Candys, Opaline, Chiara et tous ses cousins Montgomery. Noé était le digne fils de son père, toujours très calme, il restait volontiers passif. Mais avec une sœur, et une famille comme la sienne, il effectuait un tas d’activités et ne restait jamais bien longtemps tranquille. Line, surtout, le bougeait. Après tout, même si elle n’était plus à Poudlard et qu’elle ne pouvait plus le tanner jusqu’à ce qu’il s’inscrive à Sterne, elle troublait volontiers la tranquillité de son cher neveu. Ca ne lui faisait pas de mal, remarquez. Sans Opaline et Candys, Noé aurait probablement doublé de volume à forme de goûter à tous les succulents gâteaux que préparait sa maman. Le garçon n’avait pas perdu l’habitude qu’il avait plus jeune d’être toujours dans les jupes de sa mère et de la regarder, avec fascination, exercer son talent en pâtisserie.

Le poids de Noé n’avait pas –trop- augmenté, merci bien. Sa mère avait néanmoins été obligée de lui acheter de nouveaux vêtements, et de nouvelles robes de sorciers, car il avait bien grandi pendant l’été. Enfin ! se disait-il. Le blond était resté longtemps l’un des plus petits des Montgomery mais il commençait à pousser et à perdre ses joues de bébé. C’est donc revêtu d’une nouvelle tenue –jean et tee-shirt noir, Noé aimait les habits confortables et simples- qu’il se rendit avec toute la famille réunie à King’s Cross, voie 93/4. Dans le capharnaüm habituel des départs de rentrée, Noé salua bien ceux qui restaient, dont Line, sa chère tante adorée qui ne revenait pas à Poudlard cette année. Avec Candys, ils montèrent dans le train. Le jeune Serpentard dû, bien malgré lui, se séparer de sa jumelle. Cands était une préfète maintenant, ce n’était pas peu d’ailleurs et Noé était très fier de sa sœur, ce qui voulait dire qu’elle devait retrouver les autres préfets pour une réunion. Noé arpenta donc le Poudlard Express à la recherche d’une personne qu’il connaissait. Il tomba bientôt sur Graham Bishop, un Gryffondor d’un an son cadet. Noé avait rencontré Graham un peu par hasard devant le panneau d’affichage. Ils avaient bien discutés, s’entendant tout de suite. Il y a quelques temps maintenant, les serpents avaient été pris pour cible par certains élèves, à cause d’un violent courrier revendiquant la suprématie de la maison des vert et argent dû à la pureté de leur sang. Mais Graham n’était pas de ce genre là et en plus, il était aussi ami avec Lucas, son cousin. « Salut Graham ! Comment se sont passés tes vacances ? » demanda Noé chaleureusement en s’installant en face du brun. « Tu as encore un an à tirer avant les BUSES, petit chanceux. Je sens que mon année va être remplie de boulot. » dit-il avec un sourire. Cela ne déplaisait pas tant que ça à Noé d’avoir beaucoup de travail car après tout, il aimait ça et particulièrement les potions et les sortilèges.


always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 994
Âge : 14 ans (12/07/1999)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   Sam 13 Jan - 16:07


We're (nearly) home ϟ PV Noe Montgomery

« Roooh ! » Graham râla après son père qui venait de le reprendre parce qu'il avait claqué la porte de la voiture un peu trop fort à son gout. La matinée avait été plutôt électrique entre les deux, mais cela datait de bien plus longtemps que le réveil. L'été avait été à la limite de l'infernal pour Graham qui ne supportait plus de passer une minute de plus avec son géniteur et ce même s'il n'avait pas eu le choix pour venir à Poudlard. Heureusement que l'école les séparerait un long moment.

L'été en soi ce serait bien passé s'il n'y avait pas eu ces frictions. Les vacances qu'il avait passé chez Louis, bien qu'un peu perturbante pour Graham, s'était avéré amusante, mais le retour bien moins palpitant. Peut être parce que son père ne s'était pas senti respecté lui qui aurait préféré que Graham reste dans un monde sans magie loin de la menace que représentait ce culte de sorciers dénommé Magicis Sacra. A contrario, la mère de Graham qui avait vécu assez dans la peur d'un célèbre mage noir, préférait voir son fils profiter à fond (tout en ne se mettant pas non plus en danger inutilement) et avait donné carte blanche. Bien évidemment Graham ne s'était pas fait prié et avait volontiers laissé ses parents entre eux à se disputer. Mais cela avait eu un prix et il l'avait payé à son retour de vacances. Déjà contrairement à chaque année, ils n'étaient pas partis, mais en plus de cela le père s'était montré omniprésent. Il ne laissait que peu Graham sortir (alors que le garçon connaissait par coeur la ville où il vivait et une bonne partie de ses voisins), se montrait plutôt sévère sur l'exécution des tâches ménagères, bref, Graham avait compté les jours avant la rentrée et ce même s'il n'avait pas hâte de reprendre les devoirs. Sa mère avait tenté de se montrer compatissante, mais dans un désir de protéger son mariage, elle n'avait pas retenté de contredire son mari.

« Dis pas au... » Le garçon avait disparu à travers la barrière et savait pertinemment que son père ne tenterait pas de le suivre, en tout cas pas sans son fils à ses côtés. Tout d'un coup le Gryffondor se sentit soulagé d'un poids et put enfin aborder la rentrée de manière excitante comme il l'avait toujours désiré. Revoir la cuirasse rouge de la locomotive, entre les animaux s'agiter dans leur cage, les parents prodiguer les derniers conseils à leurs enfants, tout cela avait quelque chose de galvanisant pour le garçon. Puis surtout, il allait pouvoir retrouver Louis. L'attente qu'il avait passé entre la fin de leurs vacances et la rentrée avait été trop longue pour le rouge et or qui aurait tellement voulu avoir l'occasion de revoir quotidiennement celui qu'il considérait comme son meilleur ami. Mais ils ne vivaient pas à côté et avec un père comme celui de Graham cela avait été plutôt impossible. Encore moins avec les évènements qui s'étaient déroulés sur le Chemin de Traverse. A ce jour l'espoir du garçon consistait à retrouver son ainé dans le train, mais il n'avait aucun moyen de communiquer rapidement avec lui, les téléphones portables n'étant pas utilisables dès qu'il y avait une trop forte présence magique et Graham ne possédant pas de hibou personnel.

Sans difficulté, le garçon monta sa valise à bord et commença à traverser le couloir cherchant du regard à la fois une place libre dans les cabines, mais aussi son meilleur ami. A l'approche d'une cabine libre, il fut soudainement interpellé par une voix familière. Lorsqu'il se retourna il tomba nez à nez avec un garçon aux cheveux blonds et plus grand de taille que Graham. « Ah salut Noé ! Mi figue, mi raisin à vrai dire et toi ? » Sans trop se concerter, les deux garçons pénétrèrent la cabine libre pour s'installer face à face. Graham eut alors le sentiment d'oublier quelque chose depuis qu'il était monté dans le train, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il fut cependant tiré de ses pensées par la discussion autours des BUSEs que son camarade lança : « Oh m'en parle pas, mais je suis sûr que ça n'empêchera pas les professeurs de nous bassiner d'avance avec ça et ce dès la quatrième année. » S'il s'était illustré en pratique lors de ses examens précédents, la théorie restait toujours sa bête noire et dans les matières purement théoriques comme l'histoire de la magie cela se reflétait grandement. « Qu'est ce que tu as fait de tes vacances du coup ? Rassures moi tu t'es pas retrouvé dans cet incident sur le Chemin de Traverse ? » interrogea le Gryffondor qui avait eu de l'inquiétude pour chacun de ses amis, mais aucune mort d'élève ne semblait avoir été rapporté dans la Gazette du Sorcier. Cela dit cela ne pouvait empêcher un incident comme celui qu'il y avait eu avec Payton Harris à Poudlard. Graham aurait bien du mal à retrouver l'un de ses amis, encore plus Louis, amnésique.



Dernière édition par Graham Bishop le Mar 23 Jan - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 628
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   Ven 19 Jan - 22:22

Le voyage vers Poudlard avait toujours été un moment qu’appréciait Noé. Même maintenant qu’il ne pouvait pas rester avec sa jumelle, qui était occupée par ses responsabilités de préfète, il trouvait toujours quelqu’un avec qui parler. Noé n’avait pas pris le temps de repérer ses amis ou ses cousins –c’était la première rentrée d’Alexandre, et il aurait aimé lui souhaiter bon courage pour supporter sept ans dans un château de fous passer un petit moment avec lui- trop occupé qu’il était à échapper aux griffes dire-au-revoir à Opaline. C’est sûr que sa tante, qu’il considérait comme une sœur, lui manquerait cette année. Mais au moins, il pourrait consacrer le temps qu’il passait auparavant à Sterne à travailler. Et tant pis pour tous ces imbéciles qui s’amusaient à l’insulter d’ « intello » quand il répondait juste à toutes les questions de ses professeurs. Noé aimait le travail bien fait et il voulait s’assurer d’obtenir des résultats convenables à ses BUSEs pour garder ses cours. Il ne savait pas bien encore quel département le tentait le plus au Ministère, mais il voulait s’assurer qu’il ait toutes les possibilités en main. Noé savait bien, en tout cas, qu’il ne manquerait pas de croiser des connaissances dans le train et cela ne manqua pas puisqu’il aperçut Graham aussitôt.

D’apparence, Noé pouvait paraître comme quelqu’un qui n’aimait pas les interactions sociales car il était plutôt froid. Mais en réalité dès qu’il était avec quelqu’un qu’il aimait bien, il se montrait rapidement chaleureux et il était très sociable. Noé n’était, de toute façon, pas quelqu’un de très compliqué à vivre. Il s’entendait avec relativement tout le monde, même s’il se montrait parfois quelque peu intolérant envers ses camarades si ceux-ci ne s’investissaient pas dans leur travail et particulièrement lorsqu’il était obligé de travailler avec eux. C’est d’ailleurs lui qui engagea la conversation avec son ami. « Tranquillement. J’ai lu les bouquins de cours de cette année pour voir le programme des BUSEs et j’ai travaillé pour ne pas être dépassé par le travail de cette année même si je pense que ce sera le cas de toute façon…En plus, on a quelques nouveaux professeurs cette année et je ne sais pas du tout ce que ça va donner. En dehors de ça, j’ai surtout passé du temps avec mes cousins mais il ne s’est rien passé de trépidant. » Il sourit. Noé était un garçon plutôt passif, il n’avait pas besoin de milliers d’aventures ou de voyages pour se sentir en vacances. Rester chez lui, avec ses parents, ses sœurs, un bon bouquin à la main ou simplement ne rien faire que de regarder sa mère cuisiner lui suffisait. « Tu es parti quelque part ? » demanda-t-il.

« Oh ça, c’est sûr. Ce qui est soûlant, c’est qu’on t’en parle toute la quatrième année, tu t’attends presque à les passer en fin d’année mais non, tu dois te retaper les mêmes discours l’année prochaine avant de pouvoir enfin voir ce qu’il en est vraiment. » approuva-t-il. Noé se mettait un peu la pression pour les BUSEs, il était ambitieux et visait le maximum d’Optimaux possibles. « Enfin, on va voir ce que va nous sortir notre nouvelle directrice de maison…Vous en avez un nouveau vous aussi à Gryffondor ? » Le jeune vert et argent connaissait bien Heaven Gibson, la nouvelle directrice des Serpentards, en dehors du fait qu'elle travaillait au magasin de Myrielle, sa tante par alliance, elle était la cousine de sa mère et ils se voyaient tous assez souvent.

« Oh non ! Mes sœurs et moi nous étions tranquillement chez nous. J’imagine que toi aussi ? » demanda-t-il pour le principe. D’après la manière que Graham avait eu de formuler sa phrase, il avait dû être loin de Londres lors du chamboulement sur le Chemin de Traverse. « En revanche, Lucas, ainsi que mon autre cousin Alexandre et sa cousine Viska, y étaient. Et il y avait une tripotée de mes oncles et tantes dans la boutique d’Ollivander enfermés avec les sorciers de la Menace ce jour-là. » A croire que les Montgomery s’étaient donné le mot !
lumos maxima


always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 994
Âge : 14 ans (12/07/1999)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   Mar 23 Jan - 22:58


We're (nearly) home ϟ PV Noe Montgomery

Même si ce n'était pas Louis Hazzard, son meilleur ami, Graham était content d'avoir trouvé un visage familier et amical pour travers l'Angleterre jusqu'en Ecosse où se trouvait Poudlard l'école de Sorcellerie. A l'instar de Lucas qui lui était de la même année que le Gryffondor, Noé semblait être une vraie tête et évoqua des vacances à réviser alors que Graham, en dehors des devoirs obligatoires, n'en avait pas foutu une. Les vacances étaient, après tout, faites pour se reposer non ? Il préféra cependant ne pas évoquer ce moment de flemme astral et redirigea ce début de conversation sur les nouveaux professeurs qui arrivaient cette année à Poudlard : « J'en ai entendu parler oui, brièvement, mais je ne sais pas du tout qui fait quoi et qui remplace qui. » répondit le Gryffondor. A vrai dire il préférait même se garder la surprise une fois l'heure du banquet venu, il fallait bien qu'en dehors du discours de ce vieux Choixpeau Magique, ils aient quelque chose d'inédit lors du repas.

Assis confortablement dans leur cabine le futur quatrième année écouta son ainé se plaindre d'avance des BUSEs et le Gryffondor ne pouvait qu'acquiescer. Il craignait ces examens comme la peste, après tout il en avait vu des élèves craquer à cause de ce truc. Il se demandait d'ailleurs ce que Louis avait eu comme notes lui. « Oh ça promet. Tu sais comment encourager les troupes toi. » soupira Graham avant de sourire pour montrer qu'il était ironique dans ce qu'il adressait à son camarade. Pour autant il était déjà fatigué d'avance d'entendre ses professeurs rabâcher sans cesse qu'ils allaient devoir travailler dès maintenant car le travail effectué cette année serait utile pour leurs BUSEs. Le Serpentard évoqua de nouveau le changement de professeur et notamment la présence d'un nouveau directeur de maison pour Serpentard. Graham haussa les épaules lorsqu'il lui retourna la question pour Gryffondor : « Je ne sais même pas qui on a de nouveau alors... je préfère attendre de voir lors du banquet tu sais. » répondit-il simplement, encore une fois rien de mieux que la surprise.

Tandis que le paysage défilait de plus en plus vite à travers la fenêtre de leur cabine, Graham demanda à son camarade où est-ce qu'il s'était trouvé lors des évènements sur le Chemin de Traverse. Par chance Noé n'y avait pas assisté et bien heureusement à l'instar de Graham qui en profita pour rassurer son camarade : « Je venais tout juste de rentrer chez moi de vacances, mais du coup ça a été compliqué de convaincre mes parents d'aller faire les courses pour la rentrée. » Quand ils parlaient de " ses parents " il pensait principalement à son père et à sa réticence à la magie depuis qu'il avait vu le danger qu'elle pouvait amener. Soudainement Graham blêmit lorsque Noé lui avoua que Lucas s'était trouvé sur place au moment des évènements : « Non sérieusement ? Mince alors, si tu ne dis rien c'est qu'il ne s'est rien passé de grave pour lui j'espère ? » Le Gryffondor se promit une chose c'est qu'à son arrivée à Poudlard il chercherait le Poufsouffle pour prendre de ses nouvelles. Lucas était son seul ami de la même année que lui, ils n'avaient pas énormément de points communs mais pour autant ils étaient proches.

La porte de la cabine s'ouvrit ce qui fit sursauter Graham : « Vous souhaitez quelque chose les enfants ? » La vieille sorcière du chariot à confiseries leur adressa un sourire poli et le visage de Graham retrouva quelques couleurs face à des confiseries auxquels il n'avait pas eu accès depuis un peu trop longtemps à son goût. Fouillant dans sa poche il en tira quelques pièces, assez pour un paquet de chocogrenouille et un fondant du chaudron. Il se réinstalla sur sa banquette, satisfait. Ouvrant l'emballage de son fondant du chaudron par lequel il souhaitait commencer, et une fois que la vieille femme s'en était allé, il demanda à son camarade : « D'autres projets que de réviser les BUSEs pour cette année ? » Il pensait notamment aux clubs de l'école auxquels Graham ne s'était finalement jamais inscrit bien qu'ils aient été à l'origine de sa rencontre avec Noé.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 628
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   Lun 5 Fév - 19:12


Noé suivait de très près les actualités poudlariennes. Cela faisait d’ailleurs beaucoup rire sa famille qui l’imaginait sans mal en professeur de l’école de sorcellerie. Le garçon ne savait pas vraiment quoi penser de cette idée il se voyait plutôt directeur en fait ne se considérant pas vraiment comme étant une personne pédagogue. Et même si cela l’aurait intéressé, les deux matières susceptibles de l’attirer le plus étaient, ou seraient plus exactement, enseignées par deux femmes de sa famille. Cela ramena d’ailleurs le jeune homme à sa discussion avec Graham. Noé avait pris connaissance de l’annonce des professeurs dans la Gazette des sorciers mais ce n’était pas le cas de son ami. « Flitwick part en retraite, c’est le point que tout le monde a retenu je crois. Lorne part aussi et est remplacée par un certain Owen Woolahan. Je ne le connaissais pas mais depuis j’ai appris qu’il tenait une herboristerie sur le Chemin de Travers. J’y suis allé pour mon ravitaillement annuel et c’est une superbe boutique. Harris part aussi, c’est vraiment dommage je l’appréciais beaucoup en tant que maître des potions mais j’imagine que c’est lié à ce qui est arrivé à sa fille, et puis il est remplacé par ma tante…Quoi d’autre ? Ah, un nouveau professeur en étude des runes aussi mais je ne sais pas qui c’est. Au final il n’y a pas tant de nouveaux que cela, mais avec les changements sur les directeurs de maison, tout le monde n’a pas cessé d’en parler. » Noé ne savait pas que Graham souhaitait garder la surprise des nominations pour le buffet aussi avait-il pris la liberté d’en parler mais il gardait la meilleure surprise : Susan devenait titulaire en sortilèges. En tout cas, désormais trois membres de sa famille figuraient parmi le personnel enseignant de Poudlard et bientôt les Montgomery et cie conquerraient le monde. Noé était particulièrement heureux pour Heaven, qu’il avait déjà hâte d’avoir en cours, et il imaginait sans peine que Jensen, son frère, s’en regorgeait. Et ne serait-ce qu’imaginer son cousin bouffi d’arrogance qu’il serait le blasait profondément.

« Je te préviens que tu puisses te préparer psychologiquement à entendre les mêmes discours démoralisants pendant toute une année scolaire. Enfin deux puisqu’ils vont nous ressortir les mêmes en cinquième année. Si quelqu’un trouvait le moyen de ne plus se souvenir qu’il y avait les BUSES à la fin de l’année, l’ensemble du corps professoral se chargerait de lui rappeler à coup de sermons moralisateurs. » Il eut un sourire déconfit. Graham entrait dans une période sombre assez rébarbative de la scolarité. Et dire qu’après ce n’était pas fini…Et non, dès la sixième année, Noé en était sûr, les professeurs vous rabâchaient les oreilles à longueur de temps sur les ASPICS…au final, on était tranquille à Poudlard que les trois premières années, ce qui faisait peu sur sept ans au total.

Graham parla ensuite des évènements qui s’étaient produit en fin d’été sur le Chemin de Traverse. Noé fut rassuré de savoir que son ami ne s’y était pas trouvé non plus. Il fut néanmoins désolé d’apprendre la réaction de ses parents à cela. « J’imagine oui…Je pense même que certains parents ont du se montrer réticents à l’idée de renvoyer leurs enfants à Poudlard vu l’emprise de la Menace sur l’école… » coucou Ashaiah et Christian « Je me demande comment se sont débrouillés les nouveaux qui ne possédaient pas encore de baguettes…La boutique d’Ollivander a été complètement détruite et je crois qu’elle n’ouvrira pas avant un moment. » Il paraitrait qu’une tante de Noé travaille avec Ollivander mais il ne la connaissait pas bien aussi ne disposait-il pas plus d’informations. « Non, ne t’inquiète pas. Il n’a pas été sérieusement blessé. L’essentiel de l’action s’est passé dans la boutique de baguettes et seuls des adultes étaient présents. » répondit le jeune vert et argent pour Lucas. Lui-même avait été fort inquiet en apprenant que son cousin se trouvait dans une boutique lorsque les membres de Magicis Sacra s’étaient manifestés mais heureusement, plus de peur que de mal.

Lorsque la sorcière au chariot de confiseries arriva dans leur cabine et leur en proposa, Noé sortit immédiatement ses Mornilles et en bon gourmand, prit un peu de chaque gourmandise au chocolat, surtout un énorme paquet de chocogrenouilles –ses préférées- mais aussi des fondants du chaudron et des cubes de glace à la noix de coco. « J’arrête Sterne, ça me prenait trop de temps et j’y étais obligé. Mais je continue le Quidditch, assurément ! Donc les entraînements vont occuper pas mal de mes soirées. Sinon, je n’y ai pas vraiment réfléchi. J’imagine que le groupe anti-Menace sévira encore cette année… » dit-il en déballant un fondant au chaudron. « Et toi alors ? Tu es prêt à rendre ta couronne de Mister Poudlard ? » demanda-t-il avec un sourire amusé.

[810 mots]
lumos maxima


always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”




Dernière édition par Noé Montgomery le Mer 7 Fév - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 994
Âge : 14 ans (12/07/1999)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   Mar 6 Fév - 23:07


We're (nearly) home ϟ PV Noe Montgomery

Si Graham n'était pas informé des mouvements de l'équipe pédagogique, il pouvait à présent être rassuré par son ami et camarade de voyage qui le mit à la page avec assez d'aisance. Le premier fait étonnant fut le départ en retraite de Filius Flitwick le professeur de sorts et enchantements. « Tiens je penserais que le vieux Flitwick aurait tenu plus longtemps. Mais bon tu me diras à force de tomber de sa pile de livres, il vaut mieux qu'il prenne sa retraite. » intervint Graham avant d'écouter la suite des explications de Noé. Il apprit ainsi assez en avance l'identité du nouveau professeur de Botanique et ce n'était pas plus mal qu'il change, il n'appréciait pas particulièrement les devoirs du professeur Lorne nourrir une plante carnivore avec des insectes morts, quelle idée !. Il espérait dès lors que leur nouveau professeur aurait une méthode moins effrayante. « Attends ta tante ? » Le mot en question interrompit le fil des penseés de Graham qui dévisagea son interlocuteur de manière impromptue. « Désolé mais je crois que la famille Montgomery est trop grande pour que je retienne votre arbre généalogique par coeur, c'est qui ta tante ? » Pour le coup il ne pouvait imaginer plus bizarre que d'avoir un membre de sa famille comme professeur, mais si cela ne gênait pas Noé, alors tant mieux pour lui.

Leur discussion s'orienta ensuite sur un sujet bien moins palpitant à savoir les BUSEs. Si Graham était loin d'y être encore (une année scolaire le séparait de ces examens), ce n'était pas pour autant que les professeurs seraient avares en conseils et avertissements quant à l'importance VITALE de ne pas se rater aux BUSEs. « Si quelqu'un venait à ne plus se souvenir que les BUSEs existent je suis sûr que c'est parce qu'il aurait fait un blocage psychique à cause d'un trop fort choc émotionnel. » blagua Graham. Ou bien l'élève pouvait aussi avoir subi un sortilège d'amnésie mais compte tenu que c'était véritablement arrivé à une élève l'an dernier, Graham préférait éviter de blaguer sur le sujet, surtout qu'il avait été sur le devant de la scène à ce moment là.

D'ailleurs en parlant de sujet moins sujet à la plaisanterie, les deux amis discutèrent de l'évènement de cet été, celui qui avait fait la une de la Gazette du Sorcier, l'attaque du Chemin de Traverse. « Je ne sais pas si on peut parler d'emprise, mais en tout cas ils n'en n'ont strictement rien à faire des barrières de l'école. » Pourtant Poudlard était censé être l'un des les lieux les plus sécurisés du monde, mais pour le coup rien ne semblait arrêter Magicis Sacra à présent. Cependant Graham n'était pas si inquiet que cela. Inconscience ou innocence il ne saurait dire, mais il ne sentait pas particulièrement ses jours en danger pour le moment. Peut être était-ce à force de devoir convaincre son père qu'il n'y avait aucun risque à le laisser retourner à Poudlard, avec tous les arguments qu'il avait trouvé, il avait réussi à s'auto convaincre. « À te voir ici, ça n'a pas dû être compliqué de convaincre tes parents de te laisser retourner à l'école ? » demanda le Gryffondor avant d'écouter l'interrogation de son camarade sur la vente de baguette. Ça, il avait lu quelque chose dessus dans le journal. « J'ai entendu dire qu'il y avait une vente de baguettes clandestines et que certains vendaient même de simples bouts de bois en faisant croire qu'il y avait de la magie dedans. En tout cas c'est ce que raconte la Gazette du Sorcier. » expliqua-t-il. Pour le coup il était heureux d'avoir sa propre baguette car sans ça il n'aurait pas su où se fournir. Enfin, par chance il apprit que rien n'était arrivé à Lucas son ami et il lâcha un soupire de soulagement se promettant que dès qu'il le verrait il s'assurerait que tout allait bien chez le Poufsouffle.

L'arrivée de la vieille sorcière responsable des confiseries mit un terme à la discussion sensible qu'avait les deux jeunes garçons, mais ce fut plutôt bienvenue. Se sentant saliver, le Gryffondor succomba à quelques douceurs et laissa le Serpentard faire de même pendant qu'il se réinstallait sur sa banquette. Il interrogea ensuite son camarade sur ce qu'il comptait faire à côté des cours durant son année, après tout leur première rencontre avait été inité par la recherche d'un club d'activité. Noé informa alors Graham qu'il comptait arrêter la danse, club auquel, si les souvenirs du Gryffondor étaient corrects, Noé s'était inscrit plus par obligation que par passion : « Tu ne subis plus la pression de ta tante maintenant ? » demanda-t-il en souriant. Mais son sourire s'effaça rapidement lorsque son ami évoqua un douloureux souvenir de l'année précédente de Graham, son élection au titre de Mister Poudlard. « Je prie Merlin pour que cette année les élèves choisissent de voter pour quelqu'un d'autre. J'espère en tout cas que ça ne se reproduira pas c'était un véritable cauchemar. » exprima le Gryffondor en se frappant le front du paume de sa main. « D'ailleurs tu n'as pas envie d'être élu toi ? Ça peut t'aider à avoir beaucoup de succès avec les filles tu sais ! » S'il y avait un moyen de refiler le bébé à quelqu'un, Graham était définitivement partant.  


( 872 mots )


Dernière édition par Graham Bishop le Ven 4 Mai - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 628
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   Ven 6 Avr - 0:34

En tant qu’élève assez soucieux de ses études, Noé avait évidemment suivi avec attention les changements de l’équipe professorale de Poudlard. Il avait connu quatre bonnes années scolaires et comptait que cela continue ainsi et il espérait même améliorer certains de ses résultats, notamment ceux en métamorphose, sa bête noire. Quand il évoqua ces changements avec Graham, ce dernier s’étonna de suite de l’annonce concernant le professeur Flitwitck. « Oh ça fait déjà tellement longtemps qu’il est professeur à Poudlard en même temps et puis poussé à la retraite par Susan il ne pouvait plus tenir bien longtemps le pauvre vieux…Mais je crois qu’il va rester au château pour s’occuper de la chorale. » Non que cette information soit bien utile à Noé qui n’avait jamais été bien intéressé par ce club. « Eh oui. Enfin ce n’est pas vraiment ma tante, c’est la cousine de ma mère si je ne me trompe pas mais je la considère comme telle. » Il sourit. Heaven, tout comme Haven d’ailleurs, rendaient souvent visite à ses parents au manoir Montgomery et Noé avait grandi en voyant les anciens jumeaux terribles de Poudlard assez souvent. « Oh m’en parle pas ! Quand j’étais petit, j’avais l’impression de découvrir tous les jours un membre de ma famille… » Il rigola. « Tu vois qui c’est le professeur de vols sur balais ? Bien c’est sa sœur jumelle, Heaven Gibson. » Et nul doute que cette dernière ferait des ravages en tant que maître des potions.

Le point culminant de l’année scolaire de Noé serait bien sûr ses BUSEs. Comme s’amusait à le rappeler tous les professeurs lors de la quatrième année, cet examen conditionnait leur avenir. Rien que ça oui. Pas de pressions. Noé, en ami charitable, tenait donc à prévenir Graham de l’enfer qu’il allait subir à tous ces cours. Il eut un rire bref à la réponse de Graham. Il était bien d’accord avec lui. Il était absolument impossible d’oublier les BUSEs lorsque l’on étudiait à Poudlard. A part peut-être pour la fille de M.Harris qui avait été oubliettée…

Les deux garçons en vinrent à parler des actualités récentes et non plus uniquement de la sempiternelle discussion sur l’infernal châtiment que constituait les BUSEs. La Menace, qui sévissait depuis un moment, avait frappé un grand coup cet été en plein Chemin de Traverse. Or, le Chemin de Traverse, c’était LE sanctuaire sorcier par excellence, du moins pour les britanniques. La boutique d’Ollivander, cet antre du débutant en sorcellerie, avait été détruite, rappelant les heures les plus sombres du règne de Voldemort, des sorciers, dont son oncle, avaient été blessés et les autorités n’avaient même pas réussi à emprisonner un membre de MS utile. L’heure était clairement à la joie et Noé se demandait bien ce que MS leur réserverait en cette nouvelle année scolaire. « C’est sûr, il faut s’attendre à de nouveaux incidents cette année malgré la vigilance accrue des professeurs et de la directrice. » Ce qui était certain, c’est que toute cette agitation rappelait de mauvais souvenirs aux sorciers et nombre d’enfants avaient dû batailler pour revenir à Poudlard. « Moi ? Oh non mes parents sont cools avec ça tu parles. En plus, ma sœur est préfète en chef cette année, alors il aurait été vraiment difficile de nous faire rester chez nous. Et toi alors ? Ton père n’a pas trop flippé ? » Le père de Graham était un moldu et il était courant qu’ils avaient encore plus peur, même les plus ouverts d’entre eux, des manifestations magiques dangereuses que les sorciers eux-mêmes. « Ah oui ? La Gazette sort parfois des articles peu objectifs mais là, ça me semble vraisemblable. En temps de crise, il y en a toujours pour se faire de l’argent sur le dos des autres. » répondit-il à propos du commerce de baguettes illégales.

La sorcière aux bonbons offrit aux garçons une pause bien agréable. Après avoir englouti quelques gourmandises, Graham relança la discussion. Noé s’attarda d’abord sur les clubs de l’école, qui représentaient une autre manière que le travail scolaire d’occuper ses journées et de faire de nouvelles connaissances. « Ma tante est partie de Poudlard. Donc je suis libre, enfin ! » Il eut un petit rire. « Oh, elle m’a menacé quelques fois avant mon départ. Et je ne doute pas que la nouvelle présidente lui fera parvenir la nouvelle mais que peut-elle bien faire à distance ? Elle me tapera les doigts quand je rentrerai pour les vacances, c’est tout. J’espère juste qu’elle ne m’enverra pas de Beuglante. Mais avec Opaline, tout est possible. » Il eut un sourire. « Et toi, un club en vue ? » demanda-t-il avant de taquiner son ami sur son titre de Mister Poudlard. « A ce point-là ? » réagit le blond lorsque le brun évoqua un cauchemar. « Oh par Salazar je n’en voudrais pour rien au monde ! Je te le laisse ! » Il rigola de nouveau. Pour ce qui était des filles, Noé ne s’y intéressait pas plus que cela et il se portait tout aussi bien sans admiratrices accrochées à ces pattes à longueur de journée.

[860 mots]


always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Préfet de Gryffondor

Parchemins : 994
Âge : 14 ans (12/07/1999)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   Ven 4 Mai - 22:31


We're (nearly) home ϟ PV Noe Montgomery

Si certains vieux professeurs prenaient leur retraite, ils ne semblaient pas prêts à quitter le château pour autant et Noé informa Graham que Flitwick resterait chef d'orchestre de la chorale des élèves. Ce n'était pas une si mauvaise chose, les spectacles organisés par le club de chant étaient toujours agréables à entendre. L'arbre généalogique des Montgomery en revanche était une vraie plaie. « Cherche pas à m'expliquer, j'abandonne. Ou alors faudrait vraiment me l'écrire si tant est que ça ait un réel intérêt. » Chez les Montgomery Graham ne fréquentait de toute façon réellement que deux des membres de la famille, Noé qui était face à lui et Lucas qui appartenait à la même année que le Gryffondor. En tout cas le Serpentard lui partageait la même pensée que Graham concernant la famille qu'il avait, à savoir qu'elle était bien compliquée. « Oookay, donc des jumeaux en tant que professeurs, ça doit être... particuliers. » Il n'avait jamais eu le Professeur Gibson en cours, à l'époque de sa première, il s'agissait encore du professeur Bibine qui dispensait les cours de vol sur balais.

Loin des cours, la discussion sur la Menace concernait malgré tout l'école de sorcellerie qui s'était montrée à plusieurs reprises sujette à l'attaque de Magicis Sacra malgré les sortilèges de protection qui entouraient le bâtiment. La sécurité des élèves ne semblait clairement plus assuré et beaucoup de parents avaient hésité à envoyer leur marmaille à Poudlard, pourtant Graham ne s'y sentait pas moins en sécurité que s'il avait été chez lui ou alors peut être son point de vue était il influencé par le fait qu'il ne désirait pas passer une minute de plus en la présence de son géniteur. D'ailleurs « Oh si. En dehors du début de l'été que j'ai passé avec Louis, le reste a été un véritable cauchemar et je ne te parle même pas des retombées de ce qu'il s'est passé sur le Chemin de Traverse. Je sais que c'est un peu égoïste de dire ça et que d'autres ont bien plus souffert, mais ça l'a rendu encore plus agaçant. Un soir, au diner, il m'a clairement dit qu'il voudrait que j'arrête Poudlard pour reprendre des études moldus avant que ça ne soit trop tard. Comme si s'éloigner totalement de la magie allait résoudre les soucis du monde sorcier actuel. » On sentait au ton de Graham qu'il gardait encore une certaine colère envers son père qui était loin de s'atténuer et ce bien qu'une bonne heure de voyage les séparait à présent l'un de l'autre. « En tout cas tu as bien de la chance pour le coup. Ça a dû être une joie pour tes parents de voir ta soeur préfète en chef non ? » Il n'osa pas demander si, en tant qu'élève sérieux, Noé n'était pas dégoûté de ne pas gouter à ce titre lui aussi alors que selon Graham il le méritait amplement, mais Serpentard comptait déjà deux préfets, c'était du coup bien normal qu'il n'y ait pas eu de place pour son ainé.

Croquant dans un fondant du chaudron, Graham esquissa un sourire en voyant le soulagement sincère de Noé vis à vis du départ de sa tante. Le Gryffondor n'avait jamais trop parlé à l'ancienne préfète de sa maison, mais heureusement qu'elle ne l'avait pas forcé à danser. Il savait danser, il aimait bien ça, mais pour les fêtes les trucs comme ça, rien de plus. « Tu sais qui reprend le club ? » demanda Graham par simple curiosité. Cela devait sans aucun doute être quelqu'un en qui Opaline Montgomery avait confiance, elle ne l'aurait pas laissé entre les mains de n'importe qui. « Non pas de club, toujours pas finalement. J'ai bien essayé de m'y intéresser, mais rien vraiment qui me passionne assez pour m'y rendre sur une base régulière. » Même le club de duel dans lequel Graham aurait pu facilement exceller de par son habilité à manier sa baguette magique ne l'intéressait pas. Voir ses amis lui suffisait lui qui pourtant avait été, lors de ses deux premières années, envahi par la solitude. « Et du coup si plus de Sterne, plus de club ? Tu passes en mode BUSEs ? Adieu la vie sociale ? » Le Gryffondor ne put s'empêcher de réévoquer les examens, cauchemar des cinquièmes années. Dire que l'année prochaine ça allait être son tour. Ce fut en tout cas assez facile par la suite pour Noé de lui renvoyer la balle lorsqu'il lui demanda pour le titre de Mister Poudlard que Graham avait gagné l'an dernier. Le Gryffondor grimaça et exprima très clairement ce qu'il pensait de cette élection. Malheureusement Noé n'était pas intéressé par le titre, pourtant avec son physique il devait plaire à un paquet de filles pour qu'elle vote pour lui. « Non, mais j'imagine qu'un paquet de mec de mon année ont évolué grâce à la puberté et avec un peu de chance du coup je ne serai pas réélu. Ou alors j'ai un ennemi à Poudlard. » ajouta-t-il et compte tenu de son franc parler ce n'était pas impossible que quelqu'un le déteste.

Le voyage passa à une vitesse folle, la conversation entre les deux amis, bien que ponctuée de pause, permit à Graham de ne pas voir le temps défiler tandis que la nuit commençait à tomber à l'extérieur. Soudainement les portes du wagon s'ouvrirent assez fortement, un jeune garçon de Gryffondor apparut, sans doute un deuxième année. « Ah euh il est là. » dit-il en s'adressant à quelqu'un au loin. Graham leva un sourcil et jeta un oeil à Noé intrigué. Le jeune Gryffondor vint finalement au but. « C'est juste que les autres préfets te cherchent, vous étiez censés vous retrouver en tête de wagon pour une réunion. » lança-t-il tout gêné. Graham se frappa le front, il avait complètement oublié cette broutille, mais en même temps c'était de la faute de ses professeurs pour l'avoir élu préfet. « Et mince. Je suis désolé Noé je vais devoir te laisser pour l'instant tu peux surveiller mes bagages je reviens dès que c'est fini. Punaise pourquoi est-ce que je suis préfet. » Et sans tarder il délaissa son ami et le jeune Gryffondor toujours planté devant la cabine pour rejoindre à grande vitesse la tête de train afin de retrouver ses camarades préfets. Il espérait que la réunion serait rapide, il n'avait pas envie de s'éterniser.


( 1048 )

( Fin du topic pour Graham qui retrouvera donc Noé avant que le train n'accoste à Poudlard quand même :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 628
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   Lun 4 Juin - 1:16

Noé appartenait à une grande famille, que ce soit du côté paternel et maternel, et cela ne s’arrangeait pas avec les années avec les enfants qui proliféraient coucou Quentin. D’ailleurs, si Candys et lui avaient été les premiers de cette nouvelle génération à entrer à Poudlard, Lucas, Psychée et maintenant Alexandre les avait rejoints. Sans compter que Viska s’était avérée être une de leur cousine éloignée…Lorsqu’il était plus petit, Noé avait bien eu du mal à comprendre son propre arbre généalogique et parfois, il avait toujours cette impression. Il pouvait donc d’autant mieux comprendre Graham qui se perdait dans la complexité de sa famille. « Tant que tu n’oublies pas que mes sœurs s’appellent Candys, Chiara et Opaline, qui est ma tante mais que je considère comme telle, je ne t’en voudrais pas. » répondit-il amusé. En ce qui concernait les jumeaux Clarks, Noé sourit de nouveau : « Oh oui, il parait que lors de leurs années à Poudlard on les appelait le duo diabolique ou quelque chose du style… » Il n’était pas très sûr de leur sobriquet exact mais il était presque certain que cela ne gênait pas Heaven à l’époque.

Magicis Sacra avait frappé un grand coup en attaquant sur le Chemin de Traverse, ciblant spécifiquement la boutique d’Ollivander, un lieu où tous les nouveaux sorciers, futurs élèves de Poudlard, se rendaient presque obligatoirement. En frappant au début de l’été, l’inquiétude avait eu le temps de se propager, de monter. Poudlard, reconnu pour sa sécurité, ne rassurait plus autant les parents, qui se souvenaient tous que pendant un an l’école avait été occupée par des Mangemorts et le lieu de la dernière attaque contre Voldemort. Plus encore peut-être, les parents moldus doutaient. Noé savait que Graham entretenait des rapports compliqués avec son père et ne fut donc pas surpris d’entendre que ce dernier avait voulu que son fils reste sagement à la maison. « Je comprends que cela ait été aussi dur à supporter pour toi. Mais il t’as laissé repartir. En tout cas, j’espère pour toi qu’il se calmera et n’essaiera pas de nouveau de te convaincre d’arrêter Poudlard. » Aux yeux de Noé, il semblait complètement fou de vouloir arrêter ses études dans la superbe école de sorcellerie, la meilleure au monde mais évidemment, en tant que jeune homme issu d’une famille sorcière, et plutôt bien implanté dans le monde sorcier actuel dû surtout à la multiplication des gosses, on l’aura compris il était plutôt logique qu’il pense ainsi. Il était en tout cas ravi que le paternel de Graham ne soit pas parvenu à ses fins et de revoir son camarade. « Oui ils étaient ravis, évidemment. Elle aussi, même si elle a décidé d’arrêter l’équipe de Quidditch car le poste de préfète-en-chef nécessite beaucoup de temps. » Il était d’ailleurs très déçu de ne plus pouvoir jouer avec sa sœur cette année, mais ce n’était que partie remise pour les fois où ils organiseraient des matchs avec leurs divers cousins dans le jardin des Montgomery.

« C’est Viska Spingate, tu sais celle qui dirige la Brigade Anti Menace. » répondit-il à Graham, qui faisait lui aussi de la bande d’élèves qui tentaient, non sans mal, de comprendre les plans de MS. Graham ne semblait toujours pas souhaité intégrer un club, mais Noé pouvait comprendre que rien ne l’intéressait, les clubs de Poudlard recouvrant des passions restrictives (Quidditch, danse, chant.) « Et bien le club de duel m’intéresse…et j’ai toujours le Quidditch. Je vais évidemment consacrer beaucoup de temps aux révisions, mais je n’abandonnerai pas ma vie sociale, ça non ! » Il rigola. Noé était très studieux, mais il avait ses limites comme tout adolescent de son âge. « J’espère pour toi que tu ne seras pas élu. » Mais seul l’avenir le leur dirait !

La suite fit beaucoup marrer Noé. Vu le tempérament de Graham, et son amour pour le règlement, il ne fut pas spécialement surpris de ne pas avoir pensé à la réunion des préfets. Surtout que Noé l’avait croisé dès qu’il était monté et que leur discussion n’avait pas dû aider Graham à se rappeler ce devoir. « Ne t’inquiètes pas, je ne vais pas bouger d’ici. » rassura le blondin. Après que son ami soit parti, il sortit un livre pour s’occuper en attendant que Graham revienne.

[721 mots]
[TOPIC TERMINE]



always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: We're (nearly) home [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
We're (nearly) home [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» † Carry me home tonight.
» (discussion) Ocean Home

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: King's Cross :: Poudlard Express-
Sauter vers: