AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Haut les cœurs ! [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Gryffondor

Parchemins : 140
Âge : 12 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 2e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Haut les cœurs ! [ PV ]   Ven 19 Jan - 23:00

Haut les cœurs !
Estefanía & Eurydice

made by black arrow


« Ma, Quino a mangé mon petit-déjeuner ! »
C'est dans un joyeux désordre que la famille Kostas débarqua sur le quai 9 3/4 en une matinée de septembre bien agitée pour les parents sorciers du Royaume-Uni. Devant les protestations de Quino « si elle avait faim elle n'avait qu'à le manger plus tôt au lieu de le garder ! » et les répliques offensées de sa cadette « je n'avais pas faim avant, mais maintenant j'ai faim ! », Gabriel se contenta d'un soupir irrité avant d'adresser un bref signe de la main à ses parents et de filer à l'anglaise. Le ton montant rapidement, Valentina s'interposa entre ses aînés d'un air larmoyant, ce qui suffit à faire craquer les parents Kostas pour de bon. « Regardez un peu l'état dans lequel vous avez encore mis votre sœur... »

Un baiser à Tina pour se faire pardonner, un dernier regard noir à Quino et la promesse d'écrire régulièrement à ses parents, et hop, Stef était lancée. Si elle avait forcé un sourire en quittant le reste de la famille Kostas, la fillette n'en menait pourtant pas large. La fin de sa première année à Poudlard avait été quelque peu mouvementée, et c'était avec un soulagement infini qu'elle avait accueilli les examens de fin d'année et la perspective de finalement rentrer chez elle. Se sentant abandonnée de ses frères et mal à l'aise dans ce nouvel environnement auquel elle avait du mal à s'adapter, l'attaque menée contre l'ancienne préfète de Poufsouffle avait fini de lui faire redouter Poudlard. Sans parler du fait qu'Angus - son seul véritable ami dans son année - et elle ne se parlaient même plus. Et elle ne savait pas pourquoi ! Tout ce dont elle était sûre, c'était qu'il lui manquait, mais qu'elle était trop fière pour se ratatiner devant lui alors qu'elle n'avait pour ainsi dire rien fait pour mériter son ire. Lui en voulait-il pour l'histoire des paris, dont Gabriel avait été un complice ? Si c'était le cas, alors c'était extrêmement petit de sa part. Son seul rayon de soleil dans une fin d'année terriblement grise avait été sa rencontre avec Derek Bradford - son sauveur. Elle était bien évidemment consciente que le Serpentard était plus âgé, et qu'il n'avait potentiellement jamais ne serait-ce que retenu son prénom, mais elle était amoureuse, et elle n'y pouvait rien.

Cependant, outre la perspective de rencontrer Derek au détour d'un wagon du Poudlard Express, une autre nouvelle réjouissait la petite Stef, qui parvînt à esquisser un sourire semi-jovial tout en traînant sa valise derrière elle. Cette année, Eurydice rejoignait en effet Poudlard à son tour. Sa cadette et elle se connaissaient par le biais de leurs parents, et l'idée d'avoir enfin une véritable amie à qui se confier ravivait en elle un optimisme qu'elle avait cru rabougri puis disparu à tout jamais.

« Eurydice ! Hey Eurydice ! » Elle adressa de grands signes à la fillette qui se tenait sur le quai, à proximité de l'une des voitures. « On fait le voyage ensemble ? » proposa-t-elle avec bonne humeur. Elle savait que son amie avait des rapports compliqués avec ses aînés, aussi se doutait-elle qu'ils ne les suivraient pas forcément. Après tout, Quino et Gabriel étaient déjà loin, eux aussi. « Je crois que ce wagon est libre, regarde ! » Elle désigna la voiture dont on voyait l'intérieur depuis le quai, et qui effectivement ne semblait abriter personne pour le moment. « Tu as hâte d'être répartie ? Je n'aimerais pas être à ta place, c'était pas de la tarte la première année... Enfin, ça va être bien j'espère, j'en suis sûre ! » se reprit-elle en rosissant, peu désireuse de traumatiser Eurydice avant même qu'elle n'ait fait ses premiers pas à Poudlard. Faites que cette année se passe mieux, faites que cette année se passe mieux... Elle croisa les doigts, prit une inspiration, et posa le pied sur le marche-pied. Haut les cœurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 69
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Haut les cœurs ! [ PV ]   Dim 28 Jan - 18:26

Haut les cœurs !1er septembre 2013

Eurydice avait vaillamment suivi le cortège composé de son frère, Edwin, de sa sœur, Esther, de sa mère, Eulalie, ainsi que de son père, Eustache. Ce dernier fermait la marche, tenant la main de sa plus jeune fille. Il n’avait pas le souvenir qu’il était présent les années précédentes, peut-être se faisait-il du soucis puisqu’il était bien placé pour savoir ce qu’avait prévu MS ? Ou alors c’était seulement parce que c’était sa toute première rentrée, à elle, le bébé de la famille. Le bébé handicapé de la famille devrait-elle même précisé. Bien que possédant un caractère relativement bien ancré pour son âge, la petite fille avait bien conscience que son état de santé – fragile – et son mutisme – immuable – la rendait spéciale pour ses parents. De plus, depuis leur séparation, elle était celle qui voyait le plus son père dans la mesure où elle n’allait pas encore à Poudlard, contrairement à ses aînés. Elle se demanda vaguement si son père ne craignait finalement pas pour lui-même : couper le cordon, tout ça… Eurydice était un peu la dernière chose qui le reliait officiellement à celle qui était encore sa femme.

L’intelligente fillette garda pour elle ses réflexions (de toute façon, personne n’était assez concentré actuellement pour lire son écritoire, donc autant ne pas s’échiner inutilement), et elle laissa son père la porter et déposer un baiser sonore sur sa joue. Elle assista ensuite aux effusions paternelles avec son frère et sa sœur. Ils étaient devenus trop grands pour qu’Eustache les porte, chose qui finirait par arriver avec elle aussi s’il vous plaît, par Merlin ! Laissez-moi grandir au-delà du mètre cinquante!.

Ensuite, Esther et Erwin retrouvèrent des amis, et elle se trouva rapidement seule. La foule avait déjà fait disparaître ses parents loin de ses yeux. Il faut dire qu’il valait mieux pour tout le monde ne pas faire trop durer les au revoir... Elle soupira, ayant hâte de monter dans la voiture qui était devant elle. C’est alors qu’elle entendit une voix familière l’appeler, celle de son amie Stef ! Elle se retourna et lui fit de grands signes ainsi qu’un sourire en réponse. Une fois qu’elle fut à ses côtés, elle répondit de nouveau par geste à la proposition de Stef’ de voyager ensemble. Le quai était trop bondé et le couloir du train était trop exigu pour qu’elle utilise son écritoire, vivement qu’elle puisse se poser ! Elle pouvait communiquer par langage des signes avec sa famille, mais à Poudlard, elle allait devoir tout le temps écrire… une vraie plaie !

Finalement, les deux fillettes trouvèrent un wagon libre en regardant par les fenêtres. Eurydice y entra avec soulagement et se laissa tomber sur la banquette dès qu’elle eût calée sa valise. Comme Stef’ lui posait des questions, elle commença à signer sa réponse, avant de se souvenir que même son amie ne maîtrisait que quelques mots en langue des signes. Elle prit donc son écritoire et se dépêcha de noter sa réponse : « Oui, j’ai hâte ! Je me demande dans quelle maison je serai. Tu penses à laquelle, toi ? Je ne pense pas que je serai à Serpentard. » Elle montra ce qu’elle venait de noter à son amie avant de réfléchir et d’ajouter en dessous : « Tu n’as pas vraiment l’air contente de rentrer. Tu n’aimes pas cette école ? » Car si Eurydice pensait qu’elle allait devoir faire preuve d’un grand sens d’adaptation, il lui avait toujours semblé que Esther et Erwin passaient du bon temps à Poudlard !

2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 140
Âge : 12 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 2e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Haut les cœurs ! [ PV ]   Mer 31 Jan - 23:38

Comme Estefanía était heureuse d'être rejointe par Eurydice à Poudlard ! Pour une enfant qui n'avait pourtant pas (trop) mauvais caractère, il lui avait toujours été difficile d'aller vers autrui. Une fois que le premier contact était fait et qu'elle se rapprochait d'une personne, en général tout allait comme sur des roulettes, et elle se faisait une joie de raconter les détails les plus pittoresques de ses onze années d'existence à qui voulait bien l'écouter, mais avant ça, ça pouvait être compliqué. D'autant plus dans un cadre comme celui de Poudlard, où elle ne voulait même pas se trouver pour commencer. Et puis, elle avait rencontré Angus, et ensuite, elle l'avait perdu tout aussi rapidement, et la fin d'année s'était révélée carrément désastreuse. Au moins aurait-elle cette fois-ci une véritable alliée.

Ne voyant ni Esther, ni Erwin, Stef en déduisit que comme ses frères, les aînés d'Eurydice l'avaient abandonnée à son sort. Les joies de la vie de famille ! C'est malgré tout avec son énergie habituelle qu'elle entraîna sa cadette avec elle jusqu'à un compartiment libre. Elle adressa un sourire d'excuse à son amie lorsque celle-ci se mit à signer puis se ravisa, signant elle-même le mot "désolée" avant de la laisser écrire ses réponses. Elle ne maîtrisait que quelques mots en langage des signes, mais s'était promis de progresser pour pouvoir un jour communiquer avec Eurydice de manière plus fluide - et ne pas la contraindre à écrire sans cesse. Mais en attendant... « Oh ce serait tellement cool si tu étais à Gryffondor ! Ce serait possible, tu ne penses pas ? » Elle adressa un regard débordant d'enthousiasme et d'espoir à son amie. « Pas Serpentard, donc pas avec Erwin ? Tu as raison, je ne te vois pas trop là-bas. Ni à Poufsouffle, ce qui t'épargnera les pitreries de Quino dans la salle commune ! » continua-t-elle, levant les yeux au ciel pour signifier son agacement - affectueux ou pas - envers son plus jeune frère. Où était-il en cet instant ? Sûrement en train de s'attirer de nouvelles remontrances de la part du corps professoral, ou des préfets.

« D'ailleurs, ça allait avec ton frère et ta sœur ? Ils sont partis rejoindre leurs amis ? » devina-t-elle, ayant vécu une situation curieusement familière l'année précédente. En parlant de cette année fatidique, l'appréhension de Stef n'avait pas échappé à sa cadette... Elle haussa les épaules. « Je ne sais pas... Je n'ai pas trop aimé l'an dernier. Gab et Quino n'étaient jamais là, je ne connais pas trop les élèves de mon année, la préfète de Poufsouffle s'est faite attaquer dans les couloirs et a perdu la mémoire, ils ont réorganisé tout le programme après ça pour qu'on apprenne à se protéger - sous entendu: il pourrait y avoir d'autres attaques, un livre m'est tombé dessus et les escaliers n'en font qu'à leur tête ! » énuméra-t-elle sur ses doigts, adressant un regard éloquent à Eurydice. Poudlard n'avait pas été une partie de plaisir. « J'espère que ça ira mieux cette année. C'est déjà mieux en fait: tu es là ! » Elle adressa un sourire sincère à Eurydice, et tourna la tête en entendant du bruit à l'extérieur du compartiment: deux élèves plus âgés venaient de passer dans le couloir. Elle ramena un regard excité vers sa cadette. « Tu as vu ? C'était Derek Bradford ! Et le Serdaigle qui traîne toujours avec lui: l'air morose, une rivière de diamants autour du cou. Il est arrivé l'année dernière d'Ilvermorny. Il est trop beau, non ? On s'était même parlé à un cours de Métamorphose... Et maintenant on va se marier. Si j'accepte de passer outre ses petits batifolages avec Candys. » L'air toujours un peu rêveur, elle se mit à chercher dans son sac à la recherche de monnaie. Elle savait que le chariot à friandises ne tarderait pas une fois qu'ils auraient démarré, et Quino ayant mangé le petit encas qu'elle avait de côté, elle savait qu'elle allait avoir faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 69
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Haut les cœurs ! [ PV ]   Sam 10 Fév - 23:20

Haut les cœurs !1er septembre 2013

Eurydice essaya de s’imaginer à Gryffondor, s’il fallait être comme Stef’, cela paraissait peu probable. Comme il aurait été trop long de noter sur son écritoire toutes les raisons qui feraient d’elle une mauvaise lionne, elle se contenta de hausser les épaules d’une façon circonspecte. Elle ne voulait pas non plus doucher l’enthousiasme de son amie. Une partie de la famille de sa mère ayant été à Poufsouffle, elle s’y voyait plus facilement, au moins étaient-ils réputés pour leur tolérance, ils seraient peut-être plus indulgents avec une jeune sorcière muette. Sinon, son père avait été à Serpentard, mais cela lui paraissait exclue, ne serait-ce que parce qu’elle n’y tenait pas, et sa mère à Serdaigle. Elle verrait quelle maison l’emporterait au final, mais ne pas être trop souvent avec sa fratrie serait tout aussi bien. Stef’ se plaignait de Quino mais il devait sûrement y avoir une meilleure ambiance chez elle. Ce n’était pas bien difficile vu qu’il avait fallu de longues années à son grand frère et sa grande sœur pour accepter d’avoir quelqu’un comme elle dans leur famille. Ils étaient tellement fiers d’eux-même… tellement comme leur père. Mais même en pensant ainsi, elle souriait à son amie.

« Ils m’ont laissé pour voir leurs amis mais c’était prévu comme ça. » Elle ne s’était jamais attendu à ce qu’ils fassent le voyage avec elle. Cela ne la vexait même pas, ils n’agissaient pas vraiment par méchanceté, ni même par dédain, plus maintenant. Leur comportement était somme toute assez normal vu leur différence d’âge.

Comme écrire était une opération assez longue, elle laissa la lionne parler pour ainsi dire toute seule pendant un moment. Ce n’était pas la première fois qu’elles avaient ce genre de conversation où Eurydice écoutait avec attention et ne répondait qu’au bout d’un petit moment, quand les paroles de son amie se tarissaient. Elle lui avait dit qu’elle comptait un peu sur sa présence pour que cela aille mieux pour elle car sa première année n’avait pas été pour elle une très bonne expérience. Bizarrement, malgré l’ambiance à Poudlard, elle n’avait pas eu l’impression que ça avait beaucoup atteint Esther et Erwin.

« Je pense que ça ira cette année. » écrivit la jeune fille pour rassurer son amie au même moment qu’elle était toute excitée par le passage d’un garçon. Eurydice l’observa passer puisqu’il suscitait tant d’intérêt pour la Gryffondor. Si elle savait juger objectivement de la beauté d’un garçon, elle ne comprenait pas tant d’émoi chez Stef’. « Il n’est pas un peu vieux ? » Griffonna-t-elle en dessous de sa première phrase. Eurydice était toujours très terre à terre et qu’il eut parlé à Estefania l’an dernier ne lui paraissait pas mériter tant d’intérêt. « Il doit bien y avoir des garçons dans nos âges, non ? » Ajouta-t-elle, sans trop savoir pourquoi elle notait ça, parce qu’en fait elle s’en fichait un peu. Les histoires de garçon, ça la dépassait. Elle aimait pourtant beaucoup les histoires d’amour… quand elles étaient dans un livre. Ailleurs, bof, ça lui paraissait bien abstrait. Sa vie était assez compliquée pour qu’elle n’y ajoute des histoires de coeur à onze ans tout juste. Mais sûrement que c’était elle qui était trop cartésienne et peu enthousiaste. En tout cas, le voyage avait commencé, elles se dirigeaient vers Poudlard, et cela voulait dire beaucoup (trop) de nouvelles rencontres.

« J’espère que je m’entendrais bien avec les autres, personne ne parlera le langage des signes, ça va être compliqué. » Nota-t-elle une fois qu’elle se fut éloignée du couloir d’où Derek avait disparu depuis déjà un moment. Elle s’était rassise et c’est à ce moment là que le chariot de friandises passa, elle prit quelques pièces qu’elle tendit à son amie pour que celle-ci lui achète quelques douceurs, parlant pour elle, car elle n’avait pas le courage d’écrire pour une transaction financière. N’importe quoi de sucré lui conviendrait. Elle n’était pas difficile.

{654}

2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 140
Âge : 12 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 2e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Haut les cœurs ! [ PV ]   Ven 16 Fév - 0:18

La distance s'étant installée entre ses frères et elle lorsqu'elle était entrée à Poudlard - ou peut-être plutôt dès qu'ils avaient quitté la maison un matin de septembre pour l'Ecosse - avait grandement peiné la fillette au cours de sa première année. Naturellement, elle déduisit que son amie devait traverser la même situation, bien qu'en réalité, les rapports au sein des deux fratries furent assez différents - et Stef en était consciente. La situation était difficilement comparable, ne serait-ce qu'au niveau de la différence d'âges: Quino et Stef n'avaient qu'une année d'écart, et c'était certainement l'éloignement avec le garçon qui l'avait laissée la plus amère. Délaissant ses pensées un peu trop centrées sur sa propre personne, et par extension, sa famille, la jeune Gryffondor acquiesça d'un hochement de tête compréhensif aux paroles d'Eurydice. « Au moins ça nous laisse l'occasion de faire le trajet ensemble ! » ajouta-t-elle en souriant avec sincérité.

Eurydice l'interrogeant ensuite sur sa motivation toute relative pour retourner à Poudlard, Stef partit aussitôt dans un des monologues dont elle avait le secret, et que son amie semblait généralement accepter sans trop de résignation. Il était vrai que le mutisme d'Eurydice ne l'aidait pas lorsqu'il s'agissait d'interrompre la fillette, mais elle était de toute façon difficilement arrêtable quand elle se sentait à l'aise. Ce qui était le cas avec Eurydice. Ayant sorti un inventaire à la Prévert de ce qu'elle reprochait à Poudlard à sa cadette, Stef se tut enfin, vaguement mal à l'aise maintenant qu'elle avait dû extraire à nouveau tous ces souvenirs de son esprit. « J'espère. » répéta-t-elle avec un peu plus d'enthousiasme, avant qu'un passage à l'extérieur de leur compartiment ne lui fasse complètement perdre le fil de ses pensées.

Derek Bradford venait tout juste de traverser le couloir, et la fillette avait senti son ventre papillonner. Bien sûr, elle n'avait pas eu l'occasion d'adresser à nouveau la parole au garçon depuis qu'il l'avait sauvée d'une situation fortement humiliante en cours de Métamorphose l'année précédente, mais elle était désormais persuadée qu'ils étaient faits l'un pour l'autre. Désillusion mon deuxième prénom. Elle attira aussitôt l'attention d'Eurydice sur la question, un air rêveur sur le visage. Pourtant, la réaction de son amie parvînt à lui faire froncer les sourcils. Si elle s'était attendue à l'enthousiasme démesuré dont elle avait elle-même fait preuve, alors était déçue. Mais après tout, Eurydice avait toujours été bien moins excessive qu'elle dans son attitude ce qui n'est pas très difficile, nous en conviendrons. « Il n'est pas vieux. Il a l'âge de Gabriel. » nuança-t-elle avec - ce qu'elle jugeait être - de la sagesse. « Les garçons de notre âge ne sont pas aussi beaux que lui... Et ils sont tellement immatures ! Tu as vu Quino. » ajouta-t-elle après réflexion, fronçant le nez d'un air peu convaincu.

Toute à ses réflexions, Stef adressa tout de même un regard encourageant à son amie lorsqu'elle s'inquiéta de son intégration auprès de sa promotion. « Ce ne sera peut-être pas facile au début, mais je suis sûre que tu t'intégreras très bien, Eurydice. Il n'y a pas de raison ! » A ses yeux, sa cadette était bien plus capable qu'elle de se faire des amis dans son année. Elle était adorable: son seul obstacle était son mutisme, et si quelqu'un ne voulait pas être ami avec elle à cause de cela, alors c'était lui qui y perdait, Stef en était intimement convaincue.

A l'arrivée du chariot de friandises, Stef était fin prête. L'année précédente, elle avait des Chocogrenouilles offertes par ses parents avec elle et les avait partagées avec Angus, mais cette fois-ci, la fringale surprise de Quino induisait qu'elle aurait l'opportunité de s'acheter son propre encas. Se levant, elle attrapa les pièces que lui tendait son amie, et observa le chariot avec circonspection: il s'agissait de faire les bons choix. Son butin constitué de Chocogrenouilles et d'un sachet de Dragées surprises de Bertie Crochue pour Eurydice ainsi que d'une souris en sucre et d'un paquet de Chocoballes pour elle en main, elle revînt s'installer à sa place, étalant les friandises sur la tablette la séparant de son amie. « Est-ce que ça te va ? On peut faire des échanges si tu veux ! Ma mère ne veut jamais qu'on prenne des souris en sucre d'habitude, elle dit que ce n'est que du sucre. » Elle haussa les épaules, croqua dans la souris et adressa un sourire coupable à Eurydice. « Elle n'a pas tort. » Crise de foie en vue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Haut les cœurs ! [ PV ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Haut les cœurs ! [ PV ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» L'habitat au haut Moyen-Age
» Art et Tradition-découpages du Pays-d\'En-Haut...
» Couleur de la cape de haut elfe
» Conversion Haut elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: King's Cross :: Poudlard Express-
Sauter vers: