AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 PV | You can make me a drink.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Valeryia Piškovaitė
Valeryia Piškovaitė
Ministère

Parchemins : 114
Âge : 21 ans [31.12.1991]
Actuellement : Ambassadrice du Ministère de la Magie russe au Ministère de la Magie anglais.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


PV | You can make me a drink. Empty
MessageSujet: PV | You can make me a drink.   PV | You can make me a drink. EmptyLun 22 Jan - 10:32

Valeryia & Daël.
Septembre 2013 - Londres
Dive bar on the east side, where you at?  Phone lights up my nightstand in the black.  Come here, you can meet me in the back.  Dark jeans and your Nikes, look at you. Oh damn, never seen that color blue. Just think of the fun things we could do
Voilà un an que Valeryia avait pose ses valises à Londres. Sous les ordres du Ministère de la Magie russe et de Magicis Sacra, la jeune femme espionnait en douce le Ministère de la Magie britannique, sous l’apparence d’une ambassadrice étrangère venue pour soutenir les anglais dans cette période relativement sombre. Pour le moment, son job consistait essentiellement à participer à de nombreuses réunions, à boire énormément d’hydromel et à visiter les « hauts lieux » du monde magique britannique, comme son « guide » aimait à les appeler. Valeryia, elle, était plus souvent barbée qu’autre chose, mais que voulez-vous, elle avait appris à faire bonne figure et savait mentir comme elle respirait, donc ça passait généralement bien.

Elle avait presque jubilée en voyant le bazar que des sorciers avaient fait au Ministère, alors qu’ils voulaient des réponses, qu’ils s’inquiétaient pour leurs enfants, et que la Ministre ne se montrait pas. De fait, et Valeryia la croisant régulièrement suite à son statut particulier, elle savait qu’elle cherchait comment faire face à tout ce qui lui arrivait mais qu’elle était presque dépassée par les évènements. Là encore, Ryia était ravie de la situation. Elle l’avait bien moins été lorsqu’un de leur membre, Mathias, avait été attrapé par le Ministère. Il fallait faire des sacrifices, bien entendu, mais Mathias avait une place importante et il aurait été dommage qu’il se fasse prendre. Il vivait désormais sous une masse de sortilèges pour éviter d’être à nouveau attrapé.

A côté de cela, sa vie sociale n’évoluait pas énormément. Elle côtoyait essentiellement des membres du Ministères, le plus souvent Connor, parce qu’elle le connaissait depuis quelques années. Elle avait rencontré sa meilleure amie, Jade, qui l’avait vue d’un mauvais œil essentiellement parce qu’elle était au courant de la relation passée qu’avait eu Ryia avec Connor. Ou encore celui qui l’avait escortée pendant son voyage Eliot, qu’elle voyait de temps en temps pour un thé et qui se plaisait à lui raconter ô combien le Ministère était intéressant. A part ça… Pas grand-chose. C’est pourquoi elle s’en était fait un défi cette année. Pour paraître peut-être un peu moins hautaine –quoi qu’elle avait cet air de naissance et qu’il était difficile de lui enlever du visage- mais surtout pour montrer qu’elle s’intégrait et éviter tout soupçon.

Dans ses petites habitudes londoniennes, Ryia avait commencé à fréquenté les différents Starbucks et autre Costa de la ville. Tout moldus qu’étaient ces commerces, leurs cafés, thés et chocolats n’étaient pas mauvais et cela changeait la blonde de ce qu’il y avait au Ministère. Elle avait opté pour le Starbucks le plus proche du Ministère, où, elle le savait, beaucoup de sorciers passaient en sortant de ce dernier ou en attendant tout simplement leurs amis, familles ou collègues. En passant la porte, elle scanna rapidement la salle du regard et esquissa un sourire en voyant un jeune homme brun, seul à une table, la tête dans un livre et une tasse devant lui. Elle l’avait déjà remarqué quelques temps avant et se souvenait l’avoir vu à Durmstrang, lorsqu’il y avait eu la délégation Poudlarienne. Elle se rendit au comptoir, patienta le temps que sa commande soit prête, puis se dirigea vers le sorcier, sans aucune gêne. « Bonjour, je peux m’asseoir ? » Et sans attendre la réponse, elle prit place, un sourire aux lèvres et les yeux plein de malice. « Je m’appelle Valeryia. On s’est déjà croisés je crois… Tu étais venu dans mon école, non ? Pour le tournoi. » Tout en subtilité, la demoiselle ! Le Secret Magique ne devait pas être dévoilé, et même si elle était plutôt sûre de son coup, elle préférait éviter toute bourde… Surtout qu’elle ne savait pas trop ce que ceux de Poudlard avaient pensés des élèves de Durmstrang… Donc autant la jouer en finesse ! Et puis de toute façon, son léger accent mettrait sans doute le jeune homme sur la voie !


acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

Daël Rosenberg
Daël Rosenberg
Indépendant

Parchemins : 76
Âge : 23 ans [10 septembre 1991]
Actuellement : Vendeur chez Fleury et Bott.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


PV | You can make me a drink. Empty
MessageSujet: Re: PV | You can make me a drink.   PV | You can make me a drink. EmptyVen 2 Fév - 17:22

Daël dans un bouquin, voilà un spectacle plutôt attendu vu la propension du jeune homme à lire. Évidemment, c’était un livre écrit gros, car malgré toutes les séances d’orthophonie qu’il avait pu faire, des caractères trop serrés était un véritable calvaire à lire pour lui. Mais il y avait des tas d’éditions très bien pour tous les classiques quand on savait où chercher. Il aimait bien lire, après ses cours, dans des cafés bondés. Ce n’était pas forcément l’endroit le plus calme, mais cela lui donnait l’impression de faire partie de la ville de Londres, de son agitation, lui qui était pourtant si calme. Et en général, on ne l’abordait pas quand il lisait, d’où sa surprise quand il vit un visage de sa connaissance s’approcher et, pire encore, lui parler et s’asseoir. Non mais où allait le monde si les filles se mettaient à l’aborder? (Sachant que son annonce dans la Gazette n’avait pas emporté un franc succès hein…)

Heureusement qu’il ne tenait pas sa tasse, parce qu’il l’aurait peut-être lâché. Au lieu de ça, il regarda la blonde s’installer sans prononce un mot, un peu hébété, ne sachant littéralement pas quoi dire.  Il se reprit néanmoins, déjà parce qu’il sentait que Valeryia attendait une réponse ainsi qu’une confirmation qu’il était bien celui qu’elle pensait. Précaution essentielle dans un café moldu… Cela dit, il devait admettre que, de son côté, il gardait un souvenir assez heu…. Disons fade, de la jeune femme. Sûrement parce qu’il était ami avec Linwood et qu’elle, elle sortait avec Connor pendant que la rousse se languissait à Poudlard. Toutefois, il ne lui en tenait pas rigueur puisque c’était du passé et que son amie était maintenant en couple avec l’ex-Serpentard. Les filles ont quand même des goûts étranges… ce type était tellement… caractérielle… !

« Oui, en effet, j’étais de la délégation du Royaume-Uni. Je me souviens un peu de toi, je m’appelle Daël, enchanté. » Il libéra une de ses mains pour la tendre à la jeune femme. Il se reposa au fond de sa chaise rembourrée, n’esquissant qu’un mince sourire un peu figé : Daël était toujours un peu mal à l’aise avec les femmes qu’il ne connaissait pas. Même quand il les avait déjà vu quelques fois voilà plusieurs années dans un pays étranger… pays étrangers, tiens, cela lui faisait penser qu’elle n’avait rien à faire à Londres à priori, encore moins dans un Starbuck !

« Tu es dans notre pays pour le travail ? De la diplomatie ou du commerce ? » Tenta-t-il, pour avoir un embryon de conversation, ce qui lui permettrait de ne pas passer pour un parfait débile silencieux. Ne pouvant parler de magie avec tous les moldus autour d’eux, il fallait rester dans du vocabulaire neutre, applicable aux deux mondes. Heureusement, pour ceci, il était doué parce qu’il étudiait avec des moldus, dans une faculté, donc il savait se fondre dans la masse. Il attrapa sa tasse de café en carton et prit une gorgée, histoire de se donner une contenance.
Revenir en haut Aller en bas

Valeryia Piškovaitė
Valeryia Piškovaitė
Ministère

Parchemins : 114
Âge : 21 ans [31.12.1991]
Actuellement : Ambassadrice du Ministère de la Magie russe au Ministère de la Magie anglais.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


PV | You can make me a drink. Empty
MessageSujet: Re: PV | You can make me a drink.   PV | You can make me a drink. EmptyMar 20 Fév - 9:45

La lituano-russe n’avait pas froid aux yeux, il fallait le dire. Elle était du genre à beaucoup réfléchir avant de foncer dans le tas, mais il y avait des fois où elle avait juste envie d’être une jeune femme tout ce qu’il y avait de plus normal. Si ses parents la laissaient encore relativement tranquille sur le plan relationnel, elle préférait en profiter. Loin d’être du genre à sortir tous les soirs et à être dévergondée au possible, elle ne se laissait pas mourir d’ennuis malgré tout. Certes, cela pouvait en surprendre plus d’un, ses parents les premiers sans aucun doute, mais elle était jeune et voulait en profiter.

Heureusement pour elle, son intuition était bonne. Elle ne pouvait pas dire qu’elle se souvenait du jeune homme en face d’elle comme de Connor, mais elle se rappelait l’avoir croisé quelques fois. Après, Valeryia étant ce qu’elle était, il était même plutôt étonnant qu’elle souvienne de Daël, mais que voulez-vous, il y a parfois des visages qui restent dans votre mémoire, que vous le vouliez ou non. Elle sera la main du britannique avec un sourire, en reprenant. « Ah oui ? Je n’ai pourtant rien fait de particulier à l’époque… » Du moins, elle n’avait pas participé au tournoi, elle ne se souvenait pas avoir maltraité la délégation britannique, donc vraiment, elle trouvait quelque peu… Etrange, le fait que Daël se souvienne d’elle. Cela dit, il devait sans doute se dire la même chose, vu le malaise qui semblait s’être emparé de lui.

Valeryia esquissa un sourire lorsque Daël tenta de continuer la conversation, ravie de voir qu’il ne l’envoyait pas balader. « Je suis arrivée il y a un an, je suis l’ambassadrice du Ministère de Russie. » On pouvait sentir dans sa voix toute la fierté que lui conférait sa position. Mais malgré tout, elle n’était qu’une jeune femme de vingt-et-un ans, ayant encore de nombreuses années devant elle. Certes, elle avait un rôle qui en imposait, mais à côté de ça, elle n’était pas non plus l’insupportable qui se la pétait à tout bout de champs. Elle savait ce qu’elle valait, mais elle savait aussi faire ce qu’il fallait pour que les gens l’apprécient. Et croyez-le, parfois, suivant les personnes, cela relevait plus du défi que de l’art de la manipulation ! « Et toi, que fais-tu ? Tu ne passes pas ta vie à lire ici, je suppose ? » Elle jeta un coup d’œil au livre que lisait le jeune homme. Le titre ne lui disait rien, elle ne l’avait donc probablement pas lu et ne l’avait sans doute jamais vu dans une bibliothèque. « Que lis-tu ? Je ne crois pas le connaître… » Bien évidement, elle aurait pu lui sortir tout un tas de livres russes ou lituaniens dont Daël n’aurait aucune idée de l’existence, mais à quoi cela servirait-il ? A rien, merci bien, on était d’accord là-dessus !


acidbrain

Revenir en haut Aller en bas

Daël Rosenberg
Daël Rosenberg
Indépendant

Parchemins : 76
Âge : 23 ans [10 septembre 1991]
Actuellement : Vendeur chez Fleury et Bott.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


PV | You can make me a drink. Empty
MessageSujet: Re: PV | You can make me a drink.   PV | You can make me a drink. EmptySam 31 Aoû - 19:17

« Tu avais accompagné Connor au bal. Je suis un ami de Linwood, sa petite amie actuelle. » Répondit Daël tout en souriant discrètement dans son gobelet à café. En dépit d’un caractère calme et réservé, le jeune homme était sûr que la jolie blonde s’imaginait qu’il l’avait remarqué grâce à son physique avenant. Même si elle était surprise qu’il l’ait remarqué – et il la pensait sincère -, car après tout les délégations ne se mélangeaient pas tant que ça, cette option aurait pu être logique (si on oublie que Daël n’est guère à l’aise avec les femmes...). Mais non, s’il se souvenait d’elle, c’était bel et bien parce qu’il avait été très soucieux au moment du bal de savoir comment Wood prendrait cette histoire entre Connor et Valeryia. De fait, sa rousse amie n’avait jamais été mise au courant. Connor avait fait preuve d’un courage discutable sur cette question, mais Daël étant passé par Gryffondor, il avait des idées assez arrêtés sur la question que tous ne partageaient pas.

« Ce doit être intéressant comme métier. Je ne pensais pas qu’on pouvait devenir ambassadrice aussi jeune. C’est un poste plutôt important, non ? » Il ne s’était jamais beaucoup renseigné sur les carrières du ministère de la magie, c’était peut-être propre au monde sorcier d’avoir des ambassadeurs de tout âge. Ils n’y recevaient pas tout à fait la même éducation que les moldus, à Poudlard, ils étaient relativement libres de leurs actes. Leur seule limite avait été géographique, ils ne pouvaient pas sortir de l’école comme ils voulaient (même si la rumeur disait que certains le faisaient!).

Quand elle lui demanda ce qu’il faisait dans la vie, car il ne pouvait pas passer sa vie là, il répondit d’un ton léger : « Pas loin, je viens souvent après mes cours. Je suis inscrit dans une faculté de lettres, comme je ne lis pas très vite, je viens souvent ici pour prendre un café et avancer dans les romans que je dois lire. » Dyslexique, Daël avait eu du mal pendant ses années de primaire, les choses s’étaient bien améliorées quand il avait grandi, eut des cours d’orthophoniste, et des adaptations en classe. Rentrer à Poudlard avait été un défi car il y avait plus lisible pour les gens comme lui que des écrits à la plume sur du parchemin. Heureusement, des adaptations magiques existaient ! Il s’était montré sérieux et motivé pendant ses sept ans à Poudlard et avait même été un des meilleurs élèves, raison pour laquelle il avait eu le droit de se rendre à Durmstrang, l’école de sa jolie vis à vis.

« De grandes espérances, de Dickens. » répondit-il sobrement, peu assuré qu’une sorcière de l’Europe de l’Est connaisse ce classique anglais, moldu qui plus est. « C’est pour mon cours de littérature anglaise. Je ne sais pas trop vers quoi ça me mènera comme carrière, mais c’est assez intéressant. » Il aurait bien aimé remplacer Mme Pince à la bibliothèque de Poudlard mais il devait d’abord finir ses études, et ensuite avoir un peu d’expérience du monde du travail avant de se lancer.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV | You can make me a drink. Empty
MessageSujet: Re: PV | You can make me a drink.   PV | You can make me a drink. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV | You can make me a drink.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» lee hye mi + scars make us who we are.
» Molly ✜ you want to make a memory
» « we drink to the dregs ▲ Gianbattista

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: La ville-
Sauter vers: