AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Captain' Carmichael [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 971
Âge : 13 ans [10/05/2000]
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Joséphine, Julian & Quentin

MessageSujet: Captain' Carmichael [PV]   Lun 5 Fév - 0:25

Premier capitaine de sa famille (oui, même maman qui avait été joueuse pour Poufsouffle au poste d'attrapeur n'avait pas été capitaine, c'était dire), imaginez bien que l'enfant unique des Carmichael avait célébré ça en grande pompe. Déjà, quand il avait reçu son badge de capitaine, son cœur avait failli s'arrêter, tout bonnement. Capitaine. capitaine, il était capitaine ! On l'avait choisi LUI parmi tous les élèves de Poufsouffle pour devenir le capitaine de l'équipe de sa maison. Bon certes, ils n'étaient pas 40 joueurs réguliers à tenir le poste à chaque match depuis deux ans, mais le prestige n'en était pas moins diminué pour autant.

Quand Alan avait appris la nouvelle cet été, il avait naturellement filé annoncer la nouvelle à Magnus puis à Prudence. Et là, comble du ponpon : Galway - plus que jamais - était en fête. Prudence avait été promue préfète. On a envie de dire que dans une vie, aucun duo de sorciers à Galway n'avait ramené autant de récompenses dans la ville. Préfète ! Prudence Faraday préfète ! Mais vous êtes cinglés ou quoi ? Lui capitaine et elle préfète ne manquait plus que Magnus directeur de maison et la boucle était bouclée, c'était vraiment incroyable. Les deux meilleurs amis n'auraient pas pu être plus heureux qu'en cet instant, Alan en était certains. Par contre, petite suggestion à la direction, si vous voulez bien mettre Prue capitaine et Alan préfet, ce serait peut être moins risqué pour les élèves. Quoique.

Arrivé à Poudlard, l'excitation du Poufsouffle s'était transformé en franc stress : en plus de la 3ème année qui signifiait de nouvelles matières supplémentaires (3 au total pour lui : Etudes des runes, Soins aux créatures magiques et Arithmancie) à étudier, les sélections de Quidditch qu'il allait devoir impérativement organiser (Prue avait sa place d'office dans l'équipe : depuis qu'ils étaient arrivés à Poudlard, il y'a deux ans, ils n'avaient pas raté un match et Poufsouffle avait obtenu la coupe deux fois d'affilé. Coïncidence ? Je ne pense pas... Mais ce n'était pas le cas des autres joueurs !), Alan avait appris une nouvelle de poids : leur premier match les opposerait à Gryffondor. Gryffondor, oui, oui, cette maison qui en 2 ans demeurait invaincue par les blaireaux. Parfaitement, sur les 6 matchs qu'Alan avait joué à Poudlard dans sa vie, il avait en avait gagné 4 et les deux autres étaient contre Gryffondor. En deux ans Alan et Prue n'avaient jamais gagnés les lions. Pas qu'ils leur faisaient peur non, ils les laissent gagner à chaque fois : Pouffondor forever !, mais ils devaient avoir une alchimie particulière avec eux. Il était connu que les rouge et les jaunes s'entendaient toujours très bien, peut être que la pression était moins forte quand ils se rencontraient pendant un match ? Alan ne savait pas, mais ce dont il était sûr, c'était que pour son premier match en tant que capitaine, pour son moral à lui et à tout le monde, il devait gagner.

Alors Alan, sans perdre une minute, quelques jours après la rentrée, se mit au travail. Gagner, ça voulait dire avoir une équipe en béton (et il avait déjà prévenu Quino qu'il l’entraînerait pour qu'il soit le meilleur poursuiveur de sa génération) et surtout un plan en acier. Et avoir un plan en acier, ça voulait dire trouver leurs failles et les combler. Hélas, l'ancien capitaine de Poufsouffle n'était plus à Poudlard et Alan reprenait un navire qui prenait déjà bien l'eau. Le peu de joueurs titulaires qui jouaient l'an passé, ou passaient leurs ASPICs, ou n'étaient carrément plus là. Hormis Prue et lui, et Quino qu'il avait convaincu de rejoindre l'équipe, Alan n'avait personne en vue. Autant avoir une équipe bancale était triste, autant de ne pas avoir d'équipe du tout était suicidaire.

Filant vers le terrain de Quidditch au pas de course afin de ranger son Eclair de Feu dans le vestiaire des capitaines et surtout dans le but de créer un plan béton pour le premier match, Alan n'avait pas vraiment réalisé qu'il était tôt. Il n'avait pas encore petit-déjeuné, nous étions le premier samedi de l'année et le petit garçon n'avait presque pas faim. Il avait mal dormi, à cogiter Quidditch toute la nuit et n'avait qu'une hate, poser sur papier ce qu'il avait en tête. Après, il pourrait manger et se consacrer à ses devoirs. Mais pas avant.

Arrivé sur le terrain de Quidditch, Alan resta une bonne heure dans le vestiaire à dessiner divers plan d'attaque ah vous aviez cru que nous jouions au Quidditch ? Non, non, nous sommes en guerre !. Frustré de ne pas pouvoir les expérimenter, il les plaça tous sur papier pour enfin les tester sur son balai, une fois le travail écrit terminé. Il aurait préféré les tester un à un en les dessinant, mais il n'avait pas le temps de faire 40 aller-retours. Ça nécessitait plus de travail de mémorisation et beaucoup de concentration, mais il en avait encore à revendre, pour l'instant.

Une fois ses plans dessinés et rangés, Alan attrapa son balai et fila sur le terrain de Quidditch. Le soleil venait juste de se lever et quand le Poufsouffle enfourcha son balai pour s'envoler dans le ciel, il se dit que rien n'était plus beau que l'astre dissimulé derrière le château. Rien que pour ça, ça valait le coup d'être là.

Un souafle à la main, assis sur son Eclair de feu, le sorcier fila. Il avait oublié cet été combien monter sur un balai était extraordinaire. Il avait la chance merveilleuse de ne pas avoir le vertige (il avait cru comprendre que certains de ses camarades subissaient ce mal, notamment Joséphine la nouvelle qu'il avait pas mal sollicitée, sait-on jamais) et là il se rendait compte combien il était à l'aise sur un balai. Merci maman ! Le jaune et noir marqua quelques buts et tenta diverses approches en imaginant qu'il n'était pas seul mais entouré d'une équipe, de supporters, de cognards et de batteurs et d'une inexplicable envie de réussir. Le Quidditch avait vraiment ce pouvoir là : celui de vous faire vous dépasser.

(1003)


«Alan Carmichael - Capitaine de l'équipe de Quidditch de Poufsouffle»

Meilleur Poufsouffle 2018

Alan Carmichael

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 68
Âge : 12 ans (20.06.2000)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy

MessageSujet: Re: Captain' Carmichael [PV]   Lun 12 Fév - 16:50

Jensen était presque aussi vert que son uniforme. Il avait appris durant l’été, grâce  à sa chère cousine Candys, que le Capitaine de l’équipe de Serpentard pour la rentrée 2013, en plus de ne pas être sa propre petite personne –ça, il l’avait remarqué en ouvrant son enveloppe et en n’y trouvant aucun badge- était cet affreux jojo de Derek Bradford. Jensen ne l’aimait pas, et ça, depuis qu’il était arrivé à Poudlard l’an passé. Cet incapable d’américain avait déambulé dans son château à lui –oui, Poudlard t’appartient Jensen, bien entendu, tout le monde le sait !-  comme s’il était chez lui alors qu’il ne savait pas un traitre mot sur l’école. Pas un seul paragraphe d’histoire de l’école ne semblait être un jour passé devant ses yeux. Pire encore, cet américain aussi stupide que Crabbe et Goyle n’avaient pu l’être à leur époque s’était décidé à faire du Quidditch, dans l’équipe de Jensen… Là, le jeune sang-pur n’avait pas supporté la chose une seule seconde de plus. Une rivalité s’était alors rapidement installée et l’écossais ne se gênait généralement pas pour rabaisser l’américain le plus possible. D’ailleurs, lorsque la Plume Empoisonnée avait prêté une possible liaison à sa cousine, le brun avait été la voir et l’avait prise entre quatre yeux. Alors forcément, quand elle s’était rendue au bal avec lui, il avait manqué le malaise. Quelle traitresse ! Heureusement, Candys lui avait assuré qu’elle aurait préféré y aller avec un autre et qu’on ne lui avait pas laissé le choix. Jensen avait eu du mal à avaler cette excuse, mais il avait fini par passer au-dessus… Jusqu’à cette journée d’août où elle lui avait appris la pire des nouvelles. Derek Bradford était le nouveau capitaine de l’équipe de Serpentard… Pourquoi ?! Mais vraiment, pourquoi ?! Quelle sombre bestiole avait bien pu piquer la vieille McGonagall pour faire une idiotie pareille ?!

Jensen n’avait pas digéré la nouvelle. Il avait bassiné sa cousine, sa sœur et son frère durant toute la fin de l’été, clamant haut et fort que McGonagall n’était qu’une vieille harpie et que sa folie allait mener Serpentard à sa perte… Chose qui lui ferait sûrement plaisir, cela ferait une maison en moins à l’encontre de Gryffondor, mais cela rendait le jeune homme pire qu’un lion en cage ou qu’un serpent sentant le danger. Il était intenable, insupportable –oui, pire que d’habitude, bien sûr, c’était possible !

Arrivé à l’école, il avait cru rendre toutes les Patacitrouilles avalées pendant le trajet à peine avait-il entraperçu la tête de l’américain. Il avait réussi à lui couper l’appétit et Jensen avait été exécrable toute la soirée. Peony l’avait engueulé, Viska l’avait saoûlé et il avait fini par aller dans son dortoir sans dire un mot à personne, une fois qu’ils avaient tous pu se rendre dans leurs salles communes. C’est pourquoi, dès la rentrée et dès qu’il le pouvait, il faisait en sorte de s’exiler, loin des brailleurs, loin des préfets, et surtout, loin de Bradford. Ce jour-là, il avait décidé d’aller s’entraîner, son Eclair de Feu 2010 en mains et l’invention magique de son frère en poche. En arrivant sur le terrain, il grimaça. Quelqu’un était déjà là. De loin, il ne reconnut pas de suite Alan, qu’il connaissait depuis trois ans maintenant et qui était un « ami » ou tout du moins un bon copain d’entrainement. Non, il eu au contraire, presque eu envie de lui lancer un maléfice, sûr et certain qu’il s’agissait de l’autre gorille sans cervelle –Jensen, clairement pas doué pour reconnaitre les gens donc. Cependant, lorsqu’il reconnut le Poufsouffle, il cria « Eh, Carmichael, descends de ton balai ! » Bon, en soit, Alan n’était pas obligé de l’écouter hein, surtout que lui aussi, à l’instar de l’autre abruti de sixième année et à l’inverse de Jensen, était devenu Capitaine… Au fond, Jensen était content pour son pote… Mais quand même, il était pas mal jaloux !
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Captain' Carmichael [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche: Captain Cortez
» Captain Marvel - Walter Lawson
» + i'm the captain of my soul, the master of my fate. (presley)
» [Octobre] Taeyang Captain Hook
» Steve Rogers - Captain America

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Stade de Quidditch-
Sauter vers: