AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Serdaigle

Parchemins : 90
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Lun 5 Fév - 11:03

Des vides où s’élancer

Pour le moment, tout allait à peu près bien pour Eurydice… mais ça, c’était parce qu’elle n’avait pas encore eu de cours dans lequel elle avait été coincée par ses problèmes. Il y avait bien un premier cours de métamorphose mais il avait été fait par un assistant et était resté théorique. Son prochain cours, en revanche, serait celui de sortilège et la petite brunette avait un peu peur. Son grand frère et sa grande sœur lui avaient dit beaucoup de bien de Flitwick mais ce n’était plus lui qui enseignait cette matière, c’était son assistante. Eurydice ne se sentait pas vraiment confiance pour cette matière qui était réputée pour être très pratique et qui, bien entendu, nécessitait de formuler les sortilèges.

L’équipe enseignante avait été mise au courant du handicap de la demoiselle et du fait qu’elle n’apprendrait pas à réussir ses sortilèges de manière informulée du jour au lendemain, mais elle sentait que ça allait quand même braquer les projecteurs sur elle alors qu’elle préférait vraiment se faire discrète. Quand on était la fille d’un mage noir (même si ce fait n’était connu que d’elle), on n’avait plutôt envie de se planquer dans un petit trou et de se faire oublier.

Aussi, quand elle quitta la table du cours de défense contre les forces du mal, elle se sentit tout d’un coup très perdue. Elle attrapa alors la manche d’un de ses camarades de maison pour le retenir (quand on n’a pas de voix, on fait comme on peut pour interpeller). Elle se souvenait vaguement de son prénom mais elle commença surtout par lui jeter un regard implorant. Se doutant qu’il ne connaissait pas le langage des signes, une fois qu’il se fut stoppé et qu’il la regarda, elle lui fit le signe d’attendre et elle prit son écritoire pour noter : « Tu veux bien qu’on aille ensemble en sortilège s’il te plaît ? J’ai peur du professeur. » Elle montra sa gorge et son écritoire pour expliciter les raisons de sa peur : comment ferait-elle si le nouveau professeur de sortilège n’était pas gentille et compréhensive ?

Ne voulant pas pour autant les faire arriver en retard, elle prit ses affaires et mit tout dans son sac à dos rose avec une certaine dextérité. Son écritoire accroché à sa ceinture comme d’habitude, elle enleva ses cheveux de son col et se posta à côté de Nathaniel. Elle aurait bien voulu signer quelque chose, à défaut, elle fit un rond avec ses doigts, symbole universel pour « ok », espérant qu’il la comprenne.

Elle était à deux doigts de la crise de panique, même si beaucoup de gens trouveraient peut-être que c’était idiot. Mais elle, elle avait l’impression, sincère, que ce premier cours de sortilège allait être super important. Ce n’est qu’après lui qu’elle pourrait peut-être commencer à s’entraîner à les lancer en ne les formulant que dans sa tête – ce qui allait se solder un moment par des échecs, toutefois, Eurydice était du genre tenace -.

Une fois dans le couloir, où Eurydice fut heureuse de constater que le flux d’élèves était fluide, elle reprit son écritoire et nota : « Tu sais des choses sur le professeur Montgomery-Bones ? » A part qu’elle venait d’une grande famille de sorcier, ça, c’était à la portée de n’importe qui. Mais chez les sang pur, il y avait des gens sympas et puis… il y avait les autres. Peut-être que le fait qu’elle soit directrice de Poufsouffle aurait du rassurer la brunette, toutefois, Eurydice se fiait assez peu aux qualités des maisons quand il s’agissait de son mutisme...

{600}

© 2981 12289 0


Dernière édition par Eurydice Foster le Dim 18 Fév - 17:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 139
Âge : 11 ans (30/05/2002)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Lun 5 Fév - 19:08


Des vides où s'élancer ϟ PV Eurydice Foster

Le cours de défense contre les forces du mal venait de se terminer et Nathaniel affichait un grand sourire sur son visage alors qu'il terminait d'inscrire ses notes dans son cahier. Ce cours avait été purement théorique, mais tellement facile,
surtout qu'il avait la réponse à toutes les questions du professeur bien que ce dernier ait plutôt préféré laisser sa chance aux autres élèves que de faire participer constamment Nathaniel qui n'hésitait pas une seule seconde à lever la main pour participer. Il avait au moins fait gagner quelques points à sa maison.

S'acclimater au rythme de l'école de sorcellerie avait été quelque chose de très simple pour Nathaniel, même bien plus simple que l'école primaire puisqu'ici il ne dépendait de personne pour se rendre en cours même si Pankhadi n'avait jamais eu de soucis de ponctualité. Tous les soirs après les cours, même lorsqu'ils n'avaient pas étude, il comptait revoir ses cours de la journée puis quand il aurait le temps, ceux des jours précédents. Il avait rapidement trouver son organisation et donc son rythme, mais par contre ne parlait pas à grand monde, toujours plongé dans un bouquin.

Après son cours de défense contre les forces du mal qui avait été le premier de l'année, les Serdaigle avaient un cours de sorts et enchantements avec un des quatre nouveaux professeurs de l'école, le Professeur Montgomery Bones. C'était une jeune femme qui apparemment avait été assistante lors des années précédentes du Professeur Flitwick qui s'occupait de la chorale de l'école. Il ne connaissait pas d'autres choses d'elle, mais de toute façon la seule chose qui intéressait Nathaniel était de savoir s'il allait apprendre beaucoup de choses avec elle ou non.

Une fois qu'il eut rangé son cahier pour la défense contre les forces du mal dans son sac ainsi que sa plume et son encre, il se leva de son pupitre et s'apprêta à quitter la salle lorsqu'il fut retenu par la manche de sa robe par quelque chose. Il chercha à s'en défaire par la force avant de se rendre compte que ce qui le tenait n'était pas quelque chose, mais quelqu'un, Eurydice Foster. S'il avait retenu son prénom c'était principalement parce qu'elle avait été l'une des élèves réparties à Serdaigle en même temps que lui. L'autre chose qui avait retenu l'attention de Nathaniel c'est que jamais il n'avait entendu la voix de la jeune fille pour la simple et bonne raison qu'elle était muette et ce n'était pas commun à Poudlard. En dehors de ça elle était plutôt discrète et ils ne s'étaient jamais adressés la parole alors qu'elle le retienne interloqua le jeune Serdaigle. « Oui qu'est ce qu'il y a Eurydice ? » demanda-t-il avec un petit sourire. Il consulta brièvement l'horloge de la salle de classe qui indiquait qu'ils avaient quand même un peu de temps devant eux pour se rendre en Sorts et Enchantements mais il ne désirait quand même pas être en retard pour autant et il voulait être sûr d'obtenir une place devant.

Nathaniel regarda son interlocutrice s'exécuter et il ne cacha pas sa curiosité quant à la façon de s'exprimer de sa camarade. Lorsqu'elle eut fini d'inscrire sur son tableau ce qu'elle désirait exprimer au jeune Serdaigle, il lut assez rapidement et ne prit pas beaucoup de temps pour répondre : « Si tu veux, même si je ne comprends pas pourquoi t'as peur. Vas y je t'attends. » ajouta-t-il en voyant les affaires de sa camarade trainer encore sur le pupitre devant lequel elle s'était installée pour leur cours de défense contre les forces du mal. Puis, une fois qu'elle fut prête, elle lui fit signifier par un signe et ils quittèrent la salle de classe du premier étage.

« La salle de cours pour les sorts et enchantements se trouve au troisième étage. » dit-il à la jeune fille prenant les devants pour la guider dans le dédale de couloirs du château. L'une des choses pour lesquelles Nathaniel pouvait se vanter c'est que même arrivé il y a peu à Poudlard il s'y repérait facilement et cela afin de faciliter ses déplacements entre les différentes salles de classe. Parfois les escaliers étaient apparemment capricieux, mais pour le moment ces derniers ne lui avaient pas joué de mauvais tours.

En regardant en arrière le garçon ralentit subitement lorsqu'il vit que sa camarade notait quelque chose sur son écritoire. Au vu de ce qu'elle écrivait leur nouveau professeur de sorts et enchantements semblait grandement l'inquiéter. Tout en continuant de marcher, Nathaniel lui répondit : « Non je ne la connais pas, je sais juste qu'elle était assistante ici depuis plusieurs années déjà, je suppose que c'est pas mal non ? Et c'est la directrice des Poufsouffle. » Dès lors qui disait Poufsouffle disait, d'après les écrits, une personne plutôt sympathique. Mais après il ne comprenait pas vraiment pourquoi sa camarade avait autant peur d'un professeur qu'elle ne connaissait pas. « Qu'est ce qui t'inquiète autant chez elle ? Tu ne la connais pas pourtant si ? » demanda-t-il intrigué. Peut-être avait elle demandé des informations sur la jeune femme à Nathaniel pour voir s'il avait entendu les mêmes choses horribles sur leur professeur qu'elle, mais si c'était le cas, le Serdaigle ne serait d'aucune utilité et de toute façon tant qu'il apprenait quelque chose, le professeur Montgomery Bones pouvait être la femme la plus horrible au monde, ça lui était égal il n'était pas là pour l'apprécier, mais pour apprendre.


( 901 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 90
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Mar 6 Fév - 19:47



Eurydice était très impressionnée par l’assurance de son camarade de maison, qu’elle était loin de partager. Ce n’était pas qu’elle manquait de caractère, mais le fait que Poudlard soit très bruyant et elle très silencieuse pouvait parfois être intimidant. Quand elle avait quelque chose à demander, à moins d’une intervention physique, comme lorsqu’elle avait attrapé la manche de Nathaniel, elle était totalement transparente. Et impossible de compter sur Esther et Erwin : sa fratrie n’avait pas vraiment pour habitude de la choyer. Entre eux c’était un peu tout le temps la guerre froide, les seuls moments où ils faisaient front commun, c’était quand il leur était absolument nécessaire de faire bloc car même s’ils avaient des différents, on ne s’en prenait pas à un Foster. Ça avait toujours été la base, le seul point sur lequel ils étaient d’accord. Si quelqu’un l’embêtait, ils seraient là pour elle, mais pour ne pas se perdre dans le château, elle pouvait toujours attendre de l’aide ! Cela dit, dans l’instant présent, se diriger au milieu du dédale qu’étaient les couloirs de Poudlard n’était pas sa priorité. Elle était bien trop stressée par ce premier cours de sorts et enchantements ou toute la volonté du monde ne saurait lui faire prononcer la moindre formule.

Ses parents avaient cherché une solution quand elle était petite, elle avait consulté beaucoup de médicomages aux dires de sa mère, mais la magie ne pouvait pas aller totalement contre la nature et Eurydice n’étant pas née avec des cordes vocales, il était impossible de lui en donner avec de la magie. Si elle en avait eu, elles auraient pu être réparées, mais sa gorge s’était construite et avait grandi en n’ayant pas de quoi produire des sons, il aurait été plus dommageable pour elle de tenter quelque chose sans en connaître les conséquences sur le long terme, alors qu’avec un bon suivi, elle pouvait tout à fait vivre sans avoir de voix.

Si ce n’est pour ce qui était de la magie… bien sûr, c’était possible de faire de la magie sans parole, les adultes le faisaient pour les choses quotidiennes, cela dit, en terme de processus peu naturel, ça aussi ça se posait là.

Nathaniel lui donna quelques informations sur le professeur Montgomery-Bones mais rien de bien inédit. Quand il lui demanda pourquoi elle en avait peur, elle commença à signer sa réponse avant de soupirer. Cela ne faisait pas assez longtemps qu’elle était à Poudlard, elle avait tendance à vouloir communiquer avec ses camarades comme elle le faisait avec ceux de son école primaire, ses parents, Esther et Erwin… Mais à Poudlard, ses camarades ne connaissaient pas le langage des signes et elle se retrouvait obliger d’utiliser sans cesse son écritoire. En marchant, ce n’était pas évident, mais elle le reprit quand même, le calant bien sur son avant bras avec son coude, et elle griffonna sa réponse : « Non, je ne la connais pas mais c’est à cause des sortilèges. » Elle montra pour la seconde fois sa gorge quand il eut lu avant d’écrire la suite. Avec un écritoire, tout était une question de rythme. « Je ne sais pas comment je vais faire dans cette matière sans pouvoir parler. Les sortilèges informulés sont d’un niveau très élevés, je ne sais pas si je vais réussir à compenser assez vite. » Elle le laissa lire et arrêta d’écrire le temps de dépasser un groupe d’élèves un peu plus agité (autant éviter de provoquer un accident sa première semaine hein…).

Ensuite, elle effaça et mit à la place : « Je déteste être mauvaise dans un domaine ». Elle ne savait pas si c’était le cas de tous les Serdaigle ou juste d’elle, mais une chose était sûre, elle vivait mal l’échec. En plus, elle détestait être ostracisée à cause de son handicap. Et les sortilèges cumuleraient à coup sûr les deux problèmes. Mais comme cela dépendrait en grande partie du professeur et de comment elle allait gérer le soucis d’Eurydice, la petite fille reportait toutes ses craintes sur elle.

{675}

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 139
Âge : 11 ans (30/05/2002)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Mer 7 Fév - 11:08


Des vides où s'élancer ϟ PV Eurydice Foster

Discuter avec cette Eurydice Foster n'était pas évident, mais Nathaniel était prêt à l'attendre pendant qu'elle inscrivait ce qu'elle avait à lui dire sur son écritoire afin de ne pas la brusquer et tant qu'il n'arrivait pas en retard en cours, cela lui était égal d'attendre. Reprenant sa marche, le Serdaigle lui avait répondu et elle s'était apprêtée à lui répondre par les signes, langage qu'il ne connaissait malheureusement pas mais sur lequel, peut être, il devrait se pencher. En tout cas avec Eurydice cela serait fortement pratique pour communiquer que de la laisser écrire constamment ce qu'elle désirait dire même si grâce à ça, sans doute avait pris l'habitude d'écrire bien plus vite que le commun des mortels. Et alors que Nathaniel s'interrogeait sur les inquiétudes, qu'il trouvait irrationnelles, de sa camarade, celle-ci l'éclaira sur ses raisons. « Aaaah. » lança en premier lieu le garçon qui voyait à présent ce qui pouvait chambouler la petite brune.

Eurydice inscrivit la suite sur son écritoire afin d'éclairer un peu plus encore la vision de Nathaniel qui découvrit ensuite que l'impossibilité pour la jeune fille de pouvoir prononcer les formules magiques était ce qui l'inquiétait. Nathaniel ne savait que répondre et le fait de passer à travers un groupe d'élèves un peu agité lui laissa le temps d'élaborer une réponse. Alors que la demoiselle écrivait de nouveau maintenant qu'ils arpentaient un couloir un peu plus calme, le garçon de première année répondit : « Tu sais, je pense que tous les professeurs vont au contraire faire beaucoup attention à toi hein. Je pense qu'ils veulent que tous on réussisse. » En tout cas pour lui, un professeur voulait à tout prix la réussite de ses élèves et ce même lorsqu'il leur donnait de difficiles devoirs. Il se souvenait de son instituteur en dernière année d'école primaire qui était plutôt sévère et leur faisait toujours des interrogations surprises mais que Nathaniel adorait car cela lui permettait toujours de revoir les bases et de les renforcer avant d'attaquer un nouveau chapitre. Cependant autre chose embêtait la jeune fille et pour le coup le Serdaigle ne put qu'être d'accord avec elle lorsqu'elle fit part de son refus d'accepter l'échec. « Je te comprends totalement ! » mais ce n'était pas pour autant qu'il était en mesure de lui apporter une solution à moins qu'eux...

Alors que les deux camarades grimpaient un escalier qui se mit à bouger pour les guider vers le troisième étage, le bleu et argent ajouta : « Tu sais ma mère m'a toujours dit pour mes devoirs qui si je bloquais à un problème, il fallait parfois le contourner pour trouver une solution. T'as déjà essayé de penser autrement les choses ? » demanda-t-il. S'il y a bien un domaine dans lequel Mrs Baker avait toujours fait preuve de soutien auprès de Nathaniel, cela concernait celui des devoirs. Bien que le garçon soit bon élève, parfois certains exercices lui donnaient du fil à retordre et afin de faire en sorte que son fils n'abandonne pas, il s'agissait du conseil qu'elle finissait par lui donner. Voir le problème autrement permettait selon elle de toujours trouver une solution. « Puis cela va juste te demander plus de travail que d'autres non ? Tu en sauras d'autant meilleure après, mais ça mettra plus de temps. » ajouta-t-il. Il espérait en tout cas qu'Eurydice n'était pas du genre à abandonner à la première difficulté même si sa difficulté concernait un handicap mais pour ça Nathaniel, de ses onze ans, n'y était pas parfaitement sensibilisé.  


( 581 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 90
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Jeu 8 Fév - 12:05



Certes, il était probablement vrai que la plupart des professeurs n'aurait que l'intérêt de la jeune Eurydice et j'allais écrire Bérénice, allez savoir pourquoi à l'esprit, mais des personnes intolérantes qui la mettaient à l'écart à cause de son mutisme, elle en avait déjà rencontré, même pendant son parcours scolaire. Elle avait néanmoins la chance d'avoir des parents attentifs (oui, oui, même son père), donc ils avaient toujours veillé au grain et étaient intervenus dès qu'un enseignant mettait un peu trop à l'écart leur fille. Surtout que celle-ci avait été contrainte d'apprendre très tôt à écrire pour toutes les personnes ne maîtrisant pas le langage des signes : une majorité. Elle avait aussi appris le sens de la synthèse : en dire le plus possible avec un minimum de mots.

Elle écrivit donc simplement en réponse : « J'ai connu des enseignants qui me mettaient à l'écart. » Nathaniel arriverait sûrement à faire la déduction qu'elle craignait que le professeur de sorts et enchantements ne soit ainsi alors que la matière allait être particulièrement compliquée pour elle. Si elle se disait qu'il comprendrait c'était parce qu'il voyait tout à fait dans quelle optique elle se mettait face à l'échec : il n'était pas tolérable qu'elle soit mauvaise dans un domaine, même avec son handicap, même si c'était difficile bref, c'est une Poufsouffle. Elle comptait persévérer jusqu'à ce qu'elle réussisse.

Nathaniel lui soumit la proposition de tenter de contourner le problème, ou du moins d'essayer de le faire. Pour aussi maline que soit Eurydice, elle ne voyait pas bien comment réaliser une telle chose : la magie (pour débutant) nécessitait de parler et elle ne parlait pas. Eurydice sentait bien qu'il lui faudrait apprendre vite et bien des méthodes d'élèves plus âgés… à qui demander toutefois ? Le professeur Montgomery-Bones trouverait-il un élève des hautes années pour la tutorer si elle le demandait très très gentiment ? Bien que le silence ne sembla pas déranger son camarade (et que son mode de communication n'était pas franchement du genre bruyant), elle écrivit une fois arrivés dans un nouveau couloir : « Peut-être que je devrais demander un tutorat, pour apprendre plus vite les sortilèges informulés ? » Car elle n'avait pas peur de la somme de travail, ce qui l'inquiétait c'était de ne pas savoir par quel bout prendre le problème dans la mesure où elle débutait en magie… comme n'importe quel premier année finalement.

Elle resta songeuse quelques secondes avant de griffonner en dessous de sa première question : « Même pour le vol sur balai, il paraît qu'il faut commencer par l'appeler. Compliqué. » Elle se demanda si, juste pour ça, penser très fort le mot « debout » suffirait. Et est-ce qu'un balai pouvait avoir le fonction langage des signes ? Elle en doutait mais ça ne coûterait pas grand-chose d'essayer. Il n'y avait pas à dire, elle préférait vraiment quand elle pouvait faire les choses normalement, comme les autres, comme en botanique par exemple ! Cela s'avérait nettement moins complexant et angoissant… Mais la normalité était un fait très relatif, et comme le disait très justement son camarade de maison, son handicap ferait sa force si elle n'abandonnait pas.

{531}
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 139
Âge : 11 ans (30/05/2002)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Dim 11 Fév - 22:03


Des vides où s'élancer ϟ PV Eurydice Foster

Si à Nathaniel son optimisme lui suffisait il n’était malheureusement pas utile à tous et encore moins contagieux et Eurydice ne sut s’en saisir. Alors pour lui qui pensait véritablement que tous les professeurs étaient de bonnes personnes, entendre que certains enseignants qu’elle avait eu l’avaient déjà mise à l’écart rendu Nathaniel dubitatif. Exagérait-elle ou disait-elle la vérité ? Il ne saurait dire, mais par bonté de cœur, ou tout simplement parce que pour lui tout le monde était gentil, il la crut. « Mais ce n’est sans doute pas le cas de ceux de Poudlard, qui dit magie dit professeurs spéciaux et donc attentifs j’en suis sûr ! » Il en était tellement sûr que le ton de sa voix ne montrait aucune hésitation dans ses propos. Nathaniel et son optimisme.

Alors en attendant qu’elle rencontre une bonne fois pour toute le professeur Montgomery Bones, Nathaniel suggéra d’autres idées à sa camarade de classe afin d’apaiser ses craintes. Par chance, aux yeux du garçon, elle sembla se saisir de cette idée : « Peut-être, comme ça tu serais l’une des plus jeunes à réussir et tu peux être sûres que je t’envierais ! » Bon bien évidemment il ne lui envierait pas son handicap, mais si dès le plus jeune âge il pouvait maitriser quelque chose seulement alloué aux sorciers les plus doués, alors il serait conquis. « Au moins tu n’as pas peur de travailler et ça c’est bien ! » ajouta-t-il inutilement comme si Eurydice avait besoin de la confirmation de son camarade pour savoir que ce qu’elle faisait avait de la valeur.

Pour autant les craintes de sa camarade ne semblaient guère s’estomper et de nouveau elle trouva un autre problème à son handicap si bien que Nathaniel manqua de soupirer avant de se reprendre. Avait-elle vraiment besoin de se compliquer la vie à ce point-là ? Une idée vint subitement à l’esprit du garçon qui demanda : « Je suis sûr que tu n’es pas la seule sorcière muette qui a existé. Tu as déjà cherché dans des livres des informations ? » Pour le Serdaigle, les livres étaient de véritables pépites d’or de connaissances, une source intarissable de savoir et si Eurydice cherchait des solutions à ses problèmes, que pour le moment lui n’avait pas, elle les trouverait surement dans un livre. « Et puis pour le balai c’est peut être comme un sortilège informulé. Si tu y mets assez de conviction ça devrait fonctionner. » Mais pour cela fallait il encore être convaincu et compte tenu de l’optimisme d’Eurydice, sans doute que cela serait bien compliqué.

Le binôme arriva enfin au troisième étage mais il leur restait encore quelques couloirs à traverser avant d'atteindre la salle de classe de sorts et enchantements. « Nous ne sommes plus très loin. » l'informa Nathaniel avant de s'arrêter car une question commençait à lui trotter dans l'esprit et il souhaitait que sa camarade soit en mesure de répondre : « Mais avant d'arriver à Poudlard tu ne t'étais jamais posée ces questions pour te renseigner avant ? » demanda-t-il intrigué. Il ne savait pas si Eurydice était issue d'une famille de sorciers ou était une né-moldue, car dans la première possibilité il était étonné que des prédispositions ne soient pas prises pour la rassurer. Après tout, ses parents avaient dû se montrer inquiet.


( 553 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 90
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Dim 11 Fév - 22:39



Eurydice jugea plus prudent de ne pas commenter la phrase de Nathaniel sur la soit disant particularité et, ici synonyme de bienveillance, des professeurs de Poudlard. Elle se contenta donc de montrer son accord du menton, après tout, s’il semblait si sûr de lui, pourquoi pas. Peut-être que son père avait raison et que le problème, au départ, était qu’elle avait étudié dans une école primaire moldue. C’était peut-être l’absence de magie qui rendait idiot. Son père semblait le croire, elle, elle ne le pensait pas car elle avait eu autant de bons enseignants que de mauvais, elle en avait peut-être même eu plus de bons. Leur seul point commun avait été d’être moldus, ce serait la première fois qu’elle rencontrerait des professeurs sorciers ayant besoin qu’elle parle… ou qu’elle apprenne à contourner son incapacité à parler. Car elle avait décrété pour elle-même autant que pour son camarade que c’était ce qu’elle allait faire : elle allait demander à des élèves plus âgés de leur maison de la coacher pour que, d’ici quelques semaines, elle puisse juste par la pensée faire au moins les sorts simples. Elle se doutait bien que plus l’objectif serait complexe, plus ils auraient du mal à le lui apprendre sans qu’elle prononce la formule… et donc plus elle devrait redoubler d’effort.

Pour répondre aux encouragements de l’aiglon, elle reprit son écritoire : « Oui, le travail, c’est important. Cela porte toujours ses fruits. » En tout cas, jusqu’ici, ça l’avait toujours aidé. Il fallait espérer que ce serait pareil avec la magie. Quant aux livres, elle n’avait jamais cherché, mais il lui semblait que sa mère l’avait fait. Il faut dire que comme elle allait dans une école moldue, elle n’avait pas accès à des livres sur les différents sorciers etc. « Maman s’est renseigné, c’est elle qui a dit que je pourrais aller à Poudlard, mais elle voulait aussi que je vive dans le monde moldu, donc je n’ai pas eu beaucoup accès à la magie. Pas avec maman en tout cas. » Son père n’avait pas été d’accord avec ça, c’était l’une de leur source de friction, bien qu’Eurydice sache que ce n’était pas pour ça qu’ils vivaient séparément.

« Mes parents sont séparés. »
Précisa-t-elle pour clarifier son propos avant de réfléchir à l’histoire du balai. « C’est surtout que je ne voudrais pas prendre du retard dans trop de matière, en plus, ce doit être amusant de voler sur un balai. Je n’ai jamais essayé. » Car elle était un peu sur-protégée par ses parents, jamais ils ne l’avaient laissé essayé plus qu’un balai pour très jeunes enfants. Ils pensaient que les courants d’air des vols serait mauvais pour sa gorge déjà fragile. Maintenant que c’était une matière, elle allait pouvoir faire cette expérience.

Nathaniel lui annonça qu’ils étaient bientôt arrivé, ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle (au moins, elle serait fixée, et en même temps, elle n’était pas sûre de le vouloir), et il lui demanda ensuite si elle ne s’était jamais posé ces questions avant. « Non. Pas en ces termes du moins. Je n’avais pas compris que les sortilèges informulés étaient considérés comme d’un très haut niveau. Et j’ai beaucoup minimisé les difficultés que j’aurais à communiquer dans une école où personne ne sait signer. » Elle avait l’habitude de son écritoire, mais ce n’était jamais qu’un palliatif qui ne lui permettait pas de dire tout ce qu’elle éprouvait. Elle devait s’en tenir à l’essentiel, pour aussi rapide qu’elle soit à tracer les lettres, y compris en avançant vers le cours de charmes en enchantements.

{603}
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 139
Âge : 11 ans (30/05/2002)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Ven 16 Fév - 15:44


Des vides où s'élancer ϟ PV Eurydice Foster

Finalement Eurydice acquiesça d'un signe de la tête à l'hypothèse de Nathaniel comme quoi, forcément, les professeurs sorciers de Poudlard étaient compétents sur bien des domaines, même les élèves muets. Il pouvait souffler, c'était déjà une première crainte d'effacé chez sa camarade Serdaigle. Ce qui ravit aussi Nathaniel fut d'entendre Eurydice estimer à sa juste valeur le travail quand, rien qu'après les premiers cours, le garçon avait pu entendre d'autres élèves déjà se plaindre des devoirs qui les attendaient. Son sourire traduisait la joie qu'il ressentait d'avoir pu rencontrer une élève qui partageait son désir d'apprendre.

Par la suite il lut ce qu'elle écrivit sur sa mère et proposa à la jeune fille : « Ben si tu veux on pourra aller ensemble à la bibliothèque, j'ai entendu qu'elle était immense comme ça, il écarta les bras au maximum. Je suis sûr qu'on trouvera ton bonheur. » lança-t-il avec enthousiasme et toujours un grand sourire sur le visage. Il se mit ensuite à lire ce que la jeune fille avait inscrit d'autres et son enthousiasme redescendit un peu lorsqu'il apprit la situation familiale d'Eurydice. Elle n'avait décidément pas de chance, lui ne pouvait guère imaginer ses parents séparés (bien qu'en soit il les ait très peu vus ensembles). Par chance ils ne s'étendirent pas sur le sujet et le vol sur balai intéressa bien plus Nathaniel qui tenta de nouveau de rassurer sa camarade du mieux qu'il le pouvait. « J'adore voler sur un balai ! Mon père est joueur de quidditch du coup j'ai eu beaucoup d'occasions de le faire à la maison, si tu veux je te montrerai ! » dit-il toujours content de pouvoir partager sa passion du Quidditch avec quelqu'un d'autres. Mais une chose était sûr, il était persuadé qu'avec du travail Eurydice réussirait à voler sur un balai et ce même sans avoir à prononcer quelque formule que ce soit.

À l'approche de la salle de classe, chose que Nathaniel notifia, il questionna sa camarade sur son comportement avant la rentrée des classes et si elle avait assez anticipé sa situation. Ce qui rassura Nathaniel, c'est qu'elle semblait avoir été assez rigoureuse, mais n'avait malheureusement pas eu l'occasion de se poser toutes les questions ce qui arrivait. Et à la dernière chose qu'elle répondit, lui rebondit : « Si tu veux je pourrai apprendre le langage des signes comme ça on pourra communiquer plus facilement d'accord ? » proposa-t-il avec un grand sourire. Et puis ça ferait une nouvelle chose qu'il connaîtrait et rien que l'idée d'étayer son savoir l'excitait au plus haut point.

Finalement ils arrivèrent devant la file d'élèves de première année qui attendaient que la porte de la salle du Professeur Montgomery Bones s'ouvre pour les laisser entrer. Le verdict allait tomber pour Eurydice, mais si jamais elle avait besoin d'aide il allait lui apporter car après tout, pour Nathaniel, elle était devenue son amie.


( Terminé pour Nathaniel )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 90
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   Dim 18 Fév - 17:28



La bonne humeur de Nathaniel finissait par être contagieuse, c’est pourquoi la petite demoiselle lui souriait en retour. Elle ne prit pas la peine d’écrire pour répondre à sa proposition d’aller à la bibliothèque, préférant hocher vigoureusement la tête à l’affirmative. Elle n’avait pas encore l’occasion de se plonger dans les nombreux ouvrages de Poudlard mais elle ne doutait pas qu’ils fussent tous plus passionnants les uns que les autres. Peut-être ne trouverait-elle pas tout de suite quelque chose en rapport avec son mutisme et la façon de le gérer, toutefois, elle passerait un bon moment. Car pour Eurydice, la définition d’une bonne journée était bel et bien qu’elle s’écoule entouré de livres variés. C’était aussi pour cela qu’elle ne rechignait pas sur les devoirs comme d’autres premières années, elle trouvait ça normal et même plaisant de chercher des réponses. En pure Serdaigle, elle était en perpétuel recherche de connaissance.

« Oui je veux bien ! » Nota-t-elle en revanche pour ce qui concernait le vol sur balai, une matière qui serait peut-être ardu au départ vu qu’elle n’y connaissait rien. Mais c’était le cas d’autres élèves, ceux qui étaient nés-moldus par exemple. Et elle n’avait pas l’impression (pour ce qu’elle en avait lu) que voler sur un balai, une fois qu’on avait réussi à appeler le balai volant, nécessitait vraiment de prononcer des mots. Ce ne serait donc sûrement difficile qu’au début. Comme pas mal des matières qui avaient besoin d’une formule en fait… Heureusement, quand elle choisirait ses options en troisième année (oui, elle voyait loin), elle pourrait prendre des matières où il n’y avait pas besoin de communiquer directement. Et d’ici là, bien entendu, elle aurait fait des progrès.

« Ce serait bien ! Je dois apprendre à une amie aussi ! » Elle était bien décidée à ce que Estefania apprenne un peu plus le langage des signes, car cela rendrait leurs conversations plus fluides, mais une espèce d’intuition lui disait que Nathaniel apprendrait bien plus vite que la lionne, car il avait l’air plus concentré que son amie d’enfance.

Ils finirent par arriver devant la salle de sorts et enchantement. Eurydice prit une profonde inspiration pour se détendre et secoua légèrement la tête pour enlever la crispation qu’elle ressentait au niveau des épaules et de la nuque. Voilà, ils y étaient. Elle adressa un dernier sourire à Nathaniel avant de s’asseoir, toujours en silence. Le cours allait débuter et ce serait la grande révélation quant aux capacités de l’enseignante à s’adapter à son handicap ! Susan parviendra-t-elle à faire appliquer le PAP? Suspens !

{Topic Terminé}
{Thème réussi}
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Thème - Terminé] ¤ Des vides où s'élancer ¤
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Le nouveau thème d'hiver !
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: