AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 1232
Âge : 13 ans [10/05/2000]
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Joséphine, Julian & Quentin

MessageSujet: Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]   Lun 5 Fév - 17:25

Dès ses premiers jours à Poudlard, le programme d'Alan avait été très chargé. Les cours avaient repris, et s'y ajoutait dorénavant 3 matières optionnelles : soins aux créatures magiques (hiii), études des runes et arithmancie, Alan devait s'occuper de l'équipe titulaire de Quidditch de Poufsouffle et surtout, il devait profiter de ses amis, ce qui ne passait plus hélas avant tout le reste à l'inverse des petites années où il était très facile de faire passer l'amitié avant tout le reste, car on sait tous que les gamins ne foutent rien de la journée. Bien loin d'avoir oublié qu'il avait d'autres amis ou copains dans d'autres maisons que la sienne, Alan avait prévu de venir prendre des nouvelles de chacun d'eux les premiers jours de l'année commencés. Enfin, il n'y en avait pas quarante - amis dans d'autres maison - à la réflexion. A part Graham et Estefania, ses deux amis de Gryffondor preuve en était, s'il en fallait encore une, que Pouffondor était la meilleure des alliances, Alan n'avait pas grand monde. Viska était l'amie de Prudence plus que la sienne, Mae' le Serpentard et lui ne se parlaient plus trop depuis l'année dernière (mais étaient toutefois en bons termes quand il s'agissait de faire équipe pendant un cours commun) et à Serdaigle, Alan n'avait personne.

Personne, personne, il y'avait bien Dahlia Lloyd, oui. Alan connaissait Dahlia depuis sa première année et avait eu certains cours avec elle, sans pour autant jamais oser lui parler. La Serdaigle, elle lui parlait, c'était vrai. L'irlandais n'était pas quelqu'un de timide, mais quand il s'agissait de Dahlia, la donne était différente : il était gêné. Gêné parce qu'il trouvait Dahlia particulièrement intelligente et belle. Charmante serait plus juste en fait, car la bleu et bronze ne faisait pas partie de ses filles belles qui le savaient et qui en jouaient. Elle, elle était juste charmante, une de ces beautés naturelles qui quand elle vous sourit, vous donne envie de vous écraser à l'état de larve tellement en face d'elle vous êtes ridicule. Mais ils n'étaient pas amis, non, c'était clair.
Ainsi donc pour conclure, à Serdaigle, Alan n'avait que peu de relations.

Estafania Kostas - Gryffondor de son état donc - n'en faisant pas partie et Alan cherchait à lui parler depuis la rentrée. Déjà dans le Poudlard Express il n'était pas tombé sur elle, et bien qu'il l'ait aperçue à la cérémonie de répartition, elle était en grande discussion à la table des Gryffondor quoi ? Une Gryffondor à la table des Gryffondor ?! Non.... L'Irlandais avait pris des nouvelles d'elle par Quino mais bien évidemment, ça n'avait rien à voir : le quelqu'un à qui on s'intéressait n'était pas le quelqu'un qui vous donnait de ses nouvelles (surtout quand c'était Joaquin Kostas). C'était plus la présence de la jeune fille qu'Alan appréciait, son dynamisme et sa franchise, plus que son bon souvenir décrit par Quino. Ainsi, deux jours après la rentrée, le sorcier fut ravi de voir la Gryffondor quitter la cour intérieure de l'école pour se diriger vers le pont suspendu et le parc. Quand il s'approcha d'elle pour lui parler, le jaune et noir constata sans surprise que la jeune fille – ne l'ayant pas aperçu – partait dans la direction opposée à croire que madame cherchait à l'éviter, dis donc!.

La Gryffondor n'allait pas vers le parc pour rien, compris Alan quand il mit les pieds sur le pont suspendu : une dispute entre un jeune Gryffondor et un Serpentard plus âgé venait d'éclater de l'autre côté. Manifestement, de ce qu'Alan entendit, le Serpentard s'était amusé à jeter des objets contondants au petit nouveau rouge et or. Et devinez qui était intervenu pour le défendre ? Estafania Kostia, naturellement.
Alan vit Stef faire vivement tomber un objet de la main du vert et argent et Alan se sentit obligé d'intervenir avant que ça ne dégénère, il ne voulait pas qu'on s'en prenne maintenant à son amie.

- Hé toi là-bas, je suis préfet capitaine aucun rapport donc, qu'est-ce qui se passe ?

Le Serpentard, sentant que la situation lui échappait, décida de partir vers le château en toute hâte, mal à l'aise. Alan regarda le petit Gryffondor et avant que Stef n'ait pu parler à Alan, il s'adressa au première année :

- Tout va bien petit ?

Manifestement 'sauvé' par Stef, le petit garçon allait bien. Vu sa tête d'énervé, on aurait presque pu croire que malgré sa petite taille, il aurait très bien pu s'en sortir tout seul. C'était ça l'avantage d'être à Gryffondor, on n'avait peur de rien vous n'auriez pas perdu Prudence par hasard ? Parce que si vous la cherchez, on l'a récupéré à Poufsouffle. Oui, nous non plus on n'a pas compris. Le petit lui répondit qu'on l'avait embêté avec un petit lance-pierre - qu'il montra du doigt au sol - et qu'il s'était ensuite énervé contre son agresseur. La Gryffondor était ensuite intervenue pour désarmer le perturbateur. Alan ramassa le dit lance-pierre et regarda ensuite le petit garçon partir. Petit garçon qui ne manqua pas de saluer la 2ème année de sa maison avant son départ et moi je sens le pâté?. Jetant un regard au  banal lance-pierre qu'il avait en main, puis un sourire radieux à Estefania, le jaune et noir lança :

- Est-ce qu'on peut s'en servir pour donner de l'élan à un pigeon, tu crois ?

Le Poufsouffle rigola puis demanda ensuite à la rouge et or, assez décontracté :

- Comment ça va Stef ? Ta rentrée s'est bien passée ?

Alan ne voyait pas l'intérêt de parler plus longtemps du petit incident qui venait de se produire. Après tout, ce n'était pas comme si Alan ET Stef s'était retrouvés au même endroit par hasard – là ça aurait été une coïncidence digne d'être soulignée – non, le Poufsouffle suivait la Gryffondor depuis le château pour lui parler. Deux jours après la rentrée, ce n'était pas dommage ! Mais à vrai dire, Stef - elle - n'avait peut être pas réalisé qu'Alan la suivait et croyait peut être que leur rencontre ici était purement fortuite. De toute façon, ça n'allait pas changer grand chose à la situation : enfin, il pouvait lui parler ! "Oh Alan je suis désolée, j'ai aqua-poney, je ne peux pas te parler. Bisous !"

(1032)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 165
Âge : 12 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 2e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]   Mer 14 Fév - 19:57

Estefanía se montrait prudemment optimiste en ce qui concernait le début de sa deuxième année à Poudlard. Certes, il y avait beaucoup de changements - chez les professeurs, mais aussi les préfets -, et certes, elle doutait fortement qu'un miracle ne se soit produit durant l'été et qu'elle soit soudainement devenue une surdouée de la magie, mais l'arrivée d'Eurydice - sa fidèle amie - était un vrai plus, et maintenant qu'elle s'était habituée pendant une - longue - année à ce nouvel environnement, il ne lui paraissait plus si terrifiant que ça. Elle nourrissait encore l'espoir de partir en échange à Castelobruxo éventuellement, mais pour ça, il fallait qu'elle commence par avoir de meilleures notes, et déprimer toute seule dans son dortoir ne l'y aiderait certainement pas.

Profitant d'un temps favorable comme on pouvait en trouver au mois de septembre en Ecosse pas d'intempérie youpi, la fillette passait une grande partie de son temps à l'extérieur du château - elle savait par expérience à présent qu'elle s'y retrouverait cloîtrée bien assez tôt. Qui plus est, elle voulait se préparer pour la saison de Quidditch, dont le premier match opposerait Gryffondor à Poufsouffle - les vainqueurs de l'année passée. Avec le départ de leur précédente capitaine, Opaline, la pression était à son comble pour les Lions, et la fillette ne voulait certainement pas faire tache au sein de l'équipe. Sa peur du vide était un vrai problème, contre lequel elle luttait de son mieux lors des matchs - où son côté compétitif semblait prendre le dessus sur tout le reste comment ça tu saignes ? On s'en fout retourne défendre les anneaux ! Si durant le jeu, elle s'en sortait bien, elle se savait facile à déstabiliser - la preuve en était lorsqu'une poursuiveuse de Serdaigle avait failli s'encastrer dans un gradin l'année précédente coucou Mina, perturbant sa concentration et la forçant à constater que oui, elle voltigeait très haut au-dessus du sol, et non, elle ne le vivait pas bien.

Bien que le Quidditch occupa grandement ses pensées, c'est sans son balai qu'Alan la stalka trouva ce jour-là car elle partait elle-même stalker Derek. Non, en cette rentrée de deuxième année, un phénomène très étrange s'était produit et expliquait sa présence dans le parc de l'école: Gabriel avait décidé de l'honorer ponctuellement de sa compagnie. Si elle soupçonnait que l'initiative provînt de ses parents, la fillette avait tout de même décidé d'aller à la rencontre de son aîné, au moins une fois. Elle n'avait pas besoin de sa charité, et comptait bien le lui faire comprendre Kostas style. Elle n'avait peut-être pas énormément d'amis car il n'y a personne dans son année mais elle avait Derek tout de même des proches, et elle faisait petit à petit des efforts pour s'ouvrir à ses camarades. Gabriel, lui, l'avait honteusement ignorée l'année précédente et ne faisait probablement cet effort que sous pression parentale - pathétique.

Passablement de mauvais poil - car elle préparait l'argumentaire qu'elle allait sortir à son frère -, elle fut extraite de ses pensées alors qu'elle approchait du pont suspendu. Un jeune Gryffondor était en plein dialogue remonté avec un Serpentard clairement plus âgés que lui, et elle, et si la brune admirait son courage, elle le sentit aussi quelque peu intimidé. Déjà prête pour un affrontement, la jeune Gryffondor s'interposa sans que qui que soit ne lui ait demandé son avis le maître mot des Lions, priant le Serpentard de bien vouloir se calmer, merci. De fait, c'était le genre de bonne blague dont Quino aurait pu s'amuser - balancer des objets contondants sur les passants: quoi de plus fun ? probablement le nom d'une future émission présentée par Joaquín -, mais il y avait des limites: la première année était déjà assez dure sans que des grands gaillards se mettent à vous jeter des trucs dessus. Elle en était là de ses divagations reproches lorsqu'une voix familière vînt l'interrompre. Tournant la tête, elle posa les yeux sur une connaissance et surtout un ami de Quino, Alan, qui dégaina son badge de capitaine de l'équipe de Poufsouffle pour faire fuir le malotru circulez y'a rien à voir.

Assez surprise que cette technique ait fonctionné - aux dernières nouvelles, les capitaines de Quidditch n'avaient pas d'autorité sur les élèves -, Stef observa le Serpentard, puis le jeune Gryffondor s'éloigner tour à tour. « Tu peux sûrement t'en servir pour attaquer un pigeon, je parie que Quino a des astuces... » répondit-elle avec amusement, observant le lance-pierres abandonné par le Serpentard. C'était tout de même très moldu comme artefact. N'aurait-il pas été plus efficace en ensorcelant ses cailloux ? Techniquement ils n'avaient pas le droit d'utiliser la magie hors des cours, mais entre ce qu'ils avaient le droit de faire et ce qu'ils faisaient réellement... La sœur de Quino, mesdames et messieurs.

« Je gérais, tu sais ? Il parlait beaucoup, mais il n'était pas très impressionnant. » dit-elle en adressant un regard farouche à son aîné. Elle appréciait que le Poufsouffle ait mis fin à cet échange ridicule, mais elle n'était pas une demoiselle en détresse pour autant: le Serpentard ne lui faisait pas peur et elle voulait que ça soit dit. Ce qu'elle craignait plus, c'était le vide béant se trouvant à seulement quelques mètres d'eux, et qu'elle comptait bien éviter. Pas question de prendre ce petit pont branlant pour aller où que ce soit, quitte à faire des détours. Comme elle n'était pas une rustre, elle reprit tout de même: « Mieux que l'année dernière ! Et toi ? Félicitations pour le poste de capitaine au fait, tu l'as mérité ! Vous étiez très forts l'an dernier. Mais ne crois pas que vous allez gagner cette année pour autant: Gryffondor compte bien en découdre. » Et elle se sentait presque aussi sûre d'elle qu'elle l'affichait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 1232
Âge : 13 ans [10/05/2000]
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Joséphine, Julian & Quentin

MessageSujet: Re: Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]   Sam 10 Mar - 8:28

Stef fit remarquer à Alan que si Quino, son grand frère, avait voulu attaquer un pigeon avec le lance-pierre, il aurait trouvé un paquet d'idées. Le capitaine des jaunes et noir ne pouvait la contredire : si Prue mettait toujours des plans en place pour lui attirer de gros ennuis, bien énormes, Quino, lui, était créatif tous les jours que Merlin faisait, mais à un plus petit niveau. Alors ce n'était pas des excursions dans la forêt interdite – Quino n'avait pas la folie des grandeurs lui – non, ça consistait essentiellement à faire ce qu'il voulait, quand il le voulait. S'il voulait fracasser le nez d'un Serpentard en plein cours de vol par exemple, pourquoi s'en priver oui Alan sait tout. C'était tellement marrant ! Lâcher des Bombabouses sous le nez de Rusard ? Mouarf, avec plaisir ! Bref, le Poufsouffle n'était jamais en reste, une raison supplémentaire pour qu'Alan ne ramène pas le lance-pierre dans leur dortoir.

- Oh oui, j'en doute pas.

On sentait une petite pointe d'agacement dans la voix d'Alan : si Quino était l'élève le plus marrant de Poudlard en toute objectivité et s'il arrivait à faire rire l'Irlandais au moins une fois par jour, il n'en demeurait pas pour autant – parfois - pénible. Pour ne pas dire franchement lourd, même. Quino peinait énormément à se canaliser et pour un enfant comme Alan qui aimait aussi le silence et la tranquillité, Quino était l'antidote à la sérénité. Alors oui c'était bien d'avoir un meilleur ami à 100 de tension tous les jours, mais le voir dormir faisait aussi beaucoup de bien : il y'a un temps pour tout, un temps pour rire, un temps pour aller dans la forêt interdite et un temps pour être sérieux.

- Oui j'ai vu. Tiens, tu veux le lance-pierre ? J'ai peur que Quino ne trouve de nouvelles idées pour m'empêcher de dormir, avec ça.

Lui lancer des dragées surprises de Bertie Crochue pendant qu'il somnolait par exemple, il l'avait déjà fait. Avec un lance-pierre, ça prenait carrément une autre tournure : bien plus fun !

- Oh merci ! Oui ça s'est bien passé, mais capitaine c'est du travail : en plus des options qu'on doit choisir pour notre troisième année, ça laisse peu de temps libre.

C'était le moins que l'on puisse dire, Alan attaquait sa troisième année sur les chapeaux de roue.

- Tu fais bien d'en parler, je ne compte pas me laisser gagner par Gryffondor une année de plus, je te le dis ! C'est la seule équipe qu'on n'a jamais gagné, en fait. Deux ans qu'on gagne la coupe, deux ans qu'on a gagné tous nos matchs, sauf contre vous ! Je pense qu'on doit certainement avoir plus de sympathie pour vous que pour les autres, du coup on est plus sympa. Pouffondor oblige.

Pouffondor, la fameuse 'alliance' Gryffondor / Poufsouffle. On dit souvent depuis toujours que les maisons ont plus d'affinités en fonction de leurs caractères : Serdaigle et Serpentard par exemple, le sang froid, l'air hautain défendent les même valeurs et s'entendent généralement très bien. C'est aussi le cas de Poufsouffle et de Gryffondor, les maisons du sang chaud, au grand cœur et à l'énergie communicative. Des maisons en somme, faites pour s'entendre sauf sur un terrain de Quidditch, c'est la guerre.

(548)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 165
Âge : 12 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 2e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]   Sam 10 Mar - 11:52

Stef était remontée, prête à aller crier sur Gabriel et lui faire savoir que c'était trop peu, trop tard. Gonflée à bloc, il n'était donc pas étonnant que le premier 'Grand' venu, occupé à tourmenter un petit élève de sa maison la fasse sortir de ses gonds. Si elle n'était pas forcément très impressionnante, elle était tout de même douée pour utiliser les mots en sa faveur, faisant preuve d'adresse, voire parfois de cruauté. Troisième d'une famille de quatre enfants avec chacun un caractère bien particulier, elle avait vite appris à s'imposer - ou à amadouer ses parents, en cas de grande nécessité tous les Kostas sont cinglés, faites passer.

L'apparition inopinée d'Alan eut le don de mettre fin à une prise de tête qui aurait pu durer un bout de temps - et qui lui faisait perdre de son énergie destinée à s'énerver contre Gab' ! - dans un beau moment d'abus de pouvoir et de vague mensonge, puisqu'un capitaine n'avait pas le droit de punir les autres élèves. Bien que le poste donna tout de même à ces derniers une certaine influence, qui suffit visiblement à faire déguerpir le grand Serpentard, puis le petit Gryffondor. L'évocation du lance-pierre fit tout de suite penser Estefanía à Quino, et elle ne put blâmer la mine déconfite qu'elle vit apparaître sur le visage d'Alan. Certes, son frère n'était pas toujours un cadeau - elle était bien placée pour le savoir, elle avait vécu dix ans non stop avec lui. « Il a encore fait des bêtises ? » interrogea-t-elle, les sourcils froncés mais une pointe d'inquiétude transparaissant dans sa voix. Elle avait beau détester Quino de temps en temps, elle tenait tout de même à lui, et elle n'avait pas envie qu'il se fasse virer de l'école ça serait la honte pour leur famille sinon.

« Oh oui, pourquoi pas ! » Elle attrapa le lance-pierre avec un engouement enfantin, jouant aussitôt avec l'élastique. Elle n'était peut-être pas l'arme de destruction massive qu'était Quino, mais elle restait une enfant parfois agitée, et l'idée d'avoir un lance-pierre pour embêter son frère, justement, n'était pas pour lui déplaire. Aux grands maux les grands moyens. Oui, Quino est un mal. « Il t'empêche de dormir ? Je ne sais pas comment tu fais pour le supporter, ça me rendrait folle ! » s'exclama-t-elle avant de pousser un soupir las. En plus, Alan avait l'air plutôt calme, contrairement à son frère. Chacun sa croix, supposait-elle.

Le sujet s'orienta rapidement vers le Quidditch, ce qui n'était pas étonnant étant donné qu'Alan était devenu capitaine de l'équipe de Poufsouffle, et que Stef appartenait à celle de Gryffondor. Elle félicita son aîné avec bonne humeur, son regard passant distraitement sur le badge attaché à son uniforme. « Ah oui, c'est vrai que vous avez les options cette année. Tu as pris quoi ? J'ai hâte de pouvoir faire étude des Runes, moi, ça a l'air tellement intéressant ! » Elle avait été visiter plusieurs ruines avec ses grands-parents grecs durant l'été, et était plus qu'impatiente de pouvoir se mettre à les déchiffrer. L'Histoire attendait !

Stef lâcha un rire moqueur quand Alan se mit à prétendre que Poufsouffle laissait Gryffondor gagner par sympathie. « Tu rêves ! Si on gagne, c'est par mérite ! Je te rappelle qu'on avait Opaline Montgomery pour capitaine, et qu'elle est super forte. On a joué de malchance l'année dernière, mais cette année, c'est la bonne ! » insista-t-elle, les yeux pétillant d'enthousiasme. En outre, la fillette était très compétitive, aussi aurait-elle pu vanter les mérites de son équipe pendant des lustres. Elle voulait gagner, et elle ferait tout pour que ça soit le cas quitte à péter deux ou trois rotules avant le match.

[ 619 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 1232
Âge : 13 ans [10/05/2000]
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Joséphine, Julian & Quentin

MessageSujet: Re: Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]   Dim 6 Mai - 21:03

Quino atteignait de très rares fois la patience d'Alan mais il n'en restait pas que le petit Kostas était son meilleur ami. En ça il était hors de question pour Alan de le discréditer devant qui que ce soit, même devant sa petite sœur Estefania qu'il aimait pourtant beaucoup. Si c'était pour qu'elle raconte tous à ses parents, ou à son grand frère, non merci : Alan ne prendrait jamais le risque que Quino se fasse enguirlander par qui que ce soit d'autre que leur directrice de maison.

- Hum... Non.

La réponse n'était peut être pas crédible, mais elle avait au moins le mérite de laisser entendre qu'Alan voulait mettre fin au débat. Puis de toute manière, l'Irlandais ne trouvait pas que Quino fasse des bêtises, à côté des idées de Prue (qu'Alan était obligé de freiner par dizaines), le petit Kostas était un modèle de vertu. Le Poufsouffle était un petit farceur, c'est tout, et mettait toujours une bonne ambiance partout où il passait. Un modèle pour Alan, qui manquait un peu de confiance en lui, en somme.

-  Arrête, il n'est pas si affreux que ça ! Il est tellement drôle, tu as du passer ton enfance à rigoler ! Je ne sais pas comment il fait...

Admiratif, Alan se demandait encore comment il avait pu vivre un jour sans Joaquin Kostas. Une vie sans lui lui paraissait tellement triste ! Comparé à Prue et lui, Alan n'était tout simplement rien : un petit garçon sage pas vraiment intéressant qui avait la chance d'avoir les deux meilleurs potes de la création. Dommage qu'ils adorent tous deux prendre des risques inconsidérés et enfreindre le règlement, par contre. Quoi que ça aussi, Alan s'y était fait Poufsouffle, maison de gros délinquants.

-  J'ai pris Arithmancie, ça avait l'air hyper intéressant. Bien évidemment, j'ai aussi pris Soins aux créatures magiques, j'attends cette matière depuis ma première année. Je tiens un carnet sur les créatures magiques d'Irlande depuis que je suis tout petit. D'ailleurs j'ai même un farfadet à la maison ! Et comme toi, les runes m'intriguaient beaucoup, du coup je n'ai pu me résoudre à les laisser.

Le choix des options avait fait l'objet au domicile Carmichael de nombreux débats. Sans compter ceux livrés avec Prudence, au bord de la plage de Galway. Globalement, c'était sans regret qu'Alan avait laissé la Divination et l'Etude des moldus.

-  Ouais, elle était pas mauvaise. Mais elle vaut pas Prue, quand même ! Elle a juste eu beaucoup de chance, c'tout. Prue était à deux doigts de la raser.

Mode mauvaise foi : ON. De toute manière, Alan avait épluché les 12 derniers matchs des années précédentes et avait tout soigneusement noté dans un carnet intitulé 'top secret', espérant secrètement un jour devenir capitaine de Quidditch. Jamais il n'aurait pensé l'être dès sa 3ème année.

-  Parce que c'est bien beau d'avoir un bon attrapeur, mais il faut que les poursuiveurs suivent derrière ! Si je me rappelle bien, Gryffondor n'a jamais marqué un seul but contre nous, en deux ans.

Paf, dans vos dents les lions ! On fait les malins, on se pavane « POLOLOOOH ! On va a marrave !! », mais quand on gagne un match sans marquer un seul but, on ne ramène pas sa fraise, les lions.
Stef n'était certes pas présente au match d'il y'a deux ans, mais Alan n'avait pas perdu une miette de tous les matchs, surtout ceux qu'il avait joué ! Quand on tombait de son balai et qu'on finissait à l'infirmerie, on prêtait de suite d'avantage d'attention aux techniques de jeu des maisons adverses, bizarrement.

(582)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Gryffondor

Parchemins : 165
Âge : 12 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 2e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]   Lun 21 Mai - 15:57

Stef n'avait pas envie que son frère se fasse virer de l'école. Il était peut-être épuisant, et parfois un peu bête c'est beau l'amour fraternel et très doué pour s'attirer des ennuis, mais il restait son frère, le Kostas le plus proche d'elle en âge, et elle l'aimait beaucoup. S'il avait encore réussi à se fourrer dans de beaux draps à peine la nouvelle année commencée, alors elle n'irait certainement pas le dénoncer - ni à leurs parents (encore que, si ça pouvait lui rapporter quelque chose en échange...), ni à leurs professeurs. Alan resta cependant muet comme une carpe, malgré le regard circonspect avec lequel la fillette décida de le toiser du haut de son mètre cinquante. Jugeant que ses amis désormais devenus respectivement préfète et capitaine seraient de toute façon plus à peine de le sortir des pétrins à venir, la fillette laissa couler sans plus insister. Et bonne chance à tous, hein !

Passer son enfance à rigoler ? « Ha ! » Ce n'était pas la faute d'Alan: il était clairement aveuglé par son amour amitié pour Quino. Mais tout de même ! « Je n'irais pas jusque là... Mais si tu le veux, tu peux le récupérer, hein ! On te le prête pour les vacances. » proposa-t-elle en ne plaisantant qu'à moitié. Une ou deux semaines passées sans se disputer avec son aîné ne pourraient que lui être bénéfiques. Et ce ne serait certainement pas Valentina qui irait se plaindre non plus. Moins de cris, moins de pleurs. Même si Alan n'avait pas entièrement tort. Stef finirait peut-être par s'ennuyer sans Quino. Mais un tout petit peu seulement.

Etudes des Runes et Soin aux Créatures Magiques, voilà les matières que Stef visait à choisir en troisième année. Le fait qu'Alan ait - entre autres - pris ces deux-là l'enchanta donc. « Trop cool ! J'adore les créatures magiques moi aussi, tu as trop de chance d'avoir un farfadet ! Très cliché ces Irlandais dis donc ! Attends... Tu as pris trois options ? Ce n'est pas trop dur à suivre ? Il paraît que ça fait beaucoup de boulot quand même... » Éternelle stressée, Stef menaçait désormais de passer en mode "crise existentielle" à tout instant. Faisait-elle seulement les bons choix ? Et pourquoi Alan avait-il choisi trois matières ? Devrait-elle en faire autant elle aussi, ne serait-ce que pour se laisser plus de marge de manœuvre pour la suite ? Elle n'avait pas d'autre solution que d'interroger Gab' et Quino sur le sujet, en espérant que ses frères sauraient la rassurer.

Pour Stef il n'y avait pas photo: Opaline Montgomery versus n'importe qui, c'était toujours Opaline qui gagnait. Elle était forte, populaire, jolie et une excellente capitaine. Prudence, la meilleure amie d'Alan, était certainement quelqu'un de très bien, mais ce n'était pas de sa faute: elle ne pouvait simplement pas être mieux qu'Opaline. Game over Pruru, retourne chez toi. « Peuh et paf les postillons ! Pas du tout. Opaline est trop forte, elle a attrapé le vif d'or à deux matchs sur les trois l'an dernier. C'est pas que de la chance ça Alan ! » répliqua-t-elle, montée sur des ressorts. Ah ça, on ne bafouerait pas l'honneur de Gryffondor comme ça, certainement pas sous son nez ! « Et pour les deux dernières années, c'est du passé ça, je te le garantis ! En plus, je n'étais même pas là il y a 2 ans car ma présence va clairement tout changer. Modestie mon deuxième prénom. Place aux jeunes, mon vieux ! » Elle adressa un sourire conquérant à Alan, sûre de la victoire des Lions. Cette année serait la bonne: elle le sentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poussez-vous, je suis capitaine ! [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Test : quel pollueur etes vous ???
» Je suis capitaine d'un bateau [closed]
» Quand deux grands karatekas se tape dessus, ...poussez vous
» Poussez vous les rois de la moutarde arrivent [Lign'Imaginable]
» Quel personnage de Pandora Hearts es-tu ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Pont Suspendu-
Sauter vers: