AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Pourquoi toi ? [Tempérance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Serpentard

Parchemins : 457
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Lun 5 Fév - 19:20

Noé & Tempérance
Noé, oh surprise, consacrait son après-midi à travailler à la bibliothèque. Il s’était accordé son samedi matin et avait passé son temps avec Candys évidemment mais aussi avec Erin, sa plus proche amie à Poudlard. Il savait que les moments de détente revêtaient une importance particulière quand on avait tendance à accorder trop de place au travail, comme c’était dans son habitude. Il se connaissait bien et s’il s’écoutait, il passerait tous ces moments de libres le nez dans ses livres d’école. Mais il passerait alors à côté de ce qui faisait l’intérêt et la beauté des années d’étude : la fraternité et les liens d’amitié forts qui se créaient dans ces années. Noé était bien entouré. Il avait une famille assez conséquente pour compter parmi ses cousins des amis comme Lucas duquel il était très proche. Sa jumelle était aussi sa meilleure amie et sa confidente. En dehors de ce cercle familial, il comptait peu d’amis mais ils étaient tous aussi précieux les uns que les autres. C’était tout ce qui importait à ses yeux. Noé était un garçon sociable, certes, mais la solitude lui convenait aussi parfaitement. Parfois, il se retrouvait d’ailleurs plus dans la solitude. Par exemple quand il devait rendre un devoir énorme en métamorphose. Minerva McGonagall, qui ne semblait visiblement pas encore lassée de toutes ses années en tant que professeure et directrice, redoublait d’imagination pour leur fournir des devoirs particulièrement ardus. Le niveau avait encore grimpé par rapport à l’année passée et Noé se demandait parfois si elle ne les avait pas confondus avec des septièmes années qui préparaient les ASPICs. Parce qu’il ne se souvenait vraiment pas que les exercices qu’il avait pourtant déjà commencé à réviser soient aussi difficiles que ce que McGonagall leur refilait cette vieille harpie, elle faisait exprès de leur donner des trucs impossibles.

Noé quitta donc avec difficulté sa sœur et Erin et se dirigea vers la bibliothèque tout en essayant de rassembler le peu d’enthousiasme qui lui restait pour se motiver. Ce n’était pas évident, surtout pour la métamorphose qui était loin d’être sa matière favorite. Il aurait largement préféré travailler en potions, qu’Heaven enseignait à la perfection et non il ne disait pas ça uniquement car c’était sa tante non non, ou les runes. Noé était d’ailleurs très content du nouveau professeur, M.Jones. Il le trouvait très compétent. Mais il n’avait pas vraiment le choix, le devoir de métamorphose n’allait pas magiquement se remplir. Il pénétra donc dans la bibliothèque, salua chaleureusement Irma Pince qui avait l’habitude de le voir au quotidien et s’installa à une table libre. Il déposa son sac sur une chaise et partit dans les rayonnages trouver les livres dont il avait besoin. Quand il revint, il s’aperçut qu’une multitude d’affaires étaient éparpillées sur la table. Il fronça les sourcils. « Non mais c’est quoi ce bazar ? » cria-t-il. Mme Pince tourna son regard acéré vers lui mais quand elle s’aperçut que le bruit venait de Noé, elle le réprimanda gentiment. Le vert et argent en fut assez surpris la vieille Pince aurait-elle un béguin pour lui ? pauvre Rusard…

Noé était énervé. Pour quelqu’un d’aussi calme, c’était très surprenant. Mais sa colère redescendit aussitôt quand il aperçut la personne qui avait étalé toutes ses affaires. « Tempérance Biel. Pourquoi ne suis-je pas étonnée que ce soit toi ? » soupira-t-il, un sourire amusé aux lèvres. Il était étonnant de constater la vitesse à laquelle Noé changeait de comportement. Mais si Tempérance et lui n’étaient pas réellement proches, c’était une amie de Candys et il l’appréciait plutôt bien alors il n’allait pas continuer à la rabrouer méchamment comme il l’aurait fait avec un première année malchanceux. Surtout que cela semblait assez typique de la Poufsouffle ce désordre… « Tu travailles sur quelque chose en particulier ? Moi je dois me coltiner le devoir de métamorphose…Tu ne trouves pas que McGonagall devient de plus en plus sévère avec les années ? » demanda-t-il en chuchotant.

[662 mots]
lumos maxima


always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 278
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Sam 10 Fév - 21:57

Pourquoi toi ?
Noé & Tempérance

made by black arrow


Tempérance Biel était en deuil. En deuil de la carrière de l'éminent Filius Filou pour les intimes Flitwick. Assise en toute quiétude à la table des Pouffsoufles lors du banquet de rentrée, elle n'avait absolument pas vu la nouvelle arriver. Et là, le drame. Le professeur Flitwick prenait sa retraite. Son professeur préféré, enseignant la seule matière qu'elle maîtrisa à fond les ballons, qui se montrait indulgent lors de ses frasques, qui était toujours là en toute occasion, avait pris la décision unilatérale de mettre fin à ce qui devait être - à vue de nez - une centaine d'années de carrière. Fort heureusement, le vieux sorcier restait vivre au château, tout en continuant à s'occuper de la chorale, mais ce n'était pas la même chose ! D'un, elle chantait aussi bien qu'une chèvre sous drogue dure, et de deux, il ne serait plus son professeur. Alors certes, il était remplacé par son assistante, le professeur Montgomery-Bones ça va encore faire du favoritisme pour les Montgomery ça, elle est belle la justice ! qui devenait, par ailleurs, sa directrice de maison, et certes, Tempérance l'avait toujours appréciée. Mais c'était beaucoup de changements pour une seule et malheureuse personne, dont toute la joie de vivre sans exagérer reposait sur un seul et même cours enseigné par un petit sorcier très particulier.

Comme Tempérance était une grande chanceuse, tous ces changements se produisaient alors qu'elle atteignait la fatidique cinquième année. Synonyme de BUSEs et de stress exacerbé, ne serait-ce que parce qu'il lui faudrait passer un horrible examen d'Histoire de la Magie pour lequel elle n'était absolument pas prête. Au moins pourrait-elle abandonner cette triste matière à l'issue de l'année. Si tenté qu'on l'accepta dans l'année supérieure.

En Poufsouffle qui se respecte, la blonde n'abandonnait pas les armes pour autant. Cole n'étant pas disponible pour l'aider dans l'immédiat, elle avait décidé de se lancer dans une grande expédition à la bibliothèque - ce lieu si silencieux qu'elle haïssait pourtant - en quête de bouquins pour l'aider à alimenter son devoir d'Histoire - à rendre très prochainement. Esquivant le regard perçant d'Irma Pince - qui ne lui avait jamais pardonné d'avoir corné la page 16 de l'Encyclopédie des champignons vénéneux lors de sa deuxième année -, Tempérance rasa pratiquement les murs pour atteindre sa cible: le rayon Histoire de la Magie de la bibliothèque.

Elle attrapa plusieurs livres qui lui semblaient pertinents - sans vraiment faire preuve d'un grand entrain -, et tourna la tête à la recherche d'une table libre pour faire son tri. Ah ça, elle ne comptait pas rester toute seule ici, dans l'antre de la sorcière la plus acariâtre du monde magique. Trouvant son bonheur quelques mètres plus loin - et ne faisant absolument pas attention au sac posé sur l'une des chaises -, elle s'apprêtait à prendre sa direction lorsqu'elle crut sentir le souffle de Madame Pince sur son épaule. Par les chaussettes bariolées de Merlin. Trébuchant de panique mais se rattrapant au dernier moment, elle se dépêcha de fuir vers la table salvatrice, où elle étala allègrement son butin. L'objectif était de faire le tri vite, pour fuir tout aussi vite.

Deuxième guerre des géants, deuxième guerre des géants... Mâchouillant le bout de son stylo bonjour l'hygiène et barricadée derrière une armée de livres, elle ne réalisa pas tout de suite que quelqu'un était debout à côté de la table, et encore moins que ce quelqu'un venait de pousser une exclamation particulièrement irritée. Ce n'est qu'en entendant son nom - complet - qu'elle comprit qu'on s'adressait à elle on l'appelle Einstein. Faisant tomber l'une de ses barrières, elle posa un regard surpris sur le visage de Noé Montgomery. « Oh c'était ta table ?! » Elle s'aperçut qu'effectivement, les affaires du blond se trouvaient sur la chaise sur laquelle il venait de prendre place, et son regard prit aussitôt une teinte désolée. « Je n'avais pas vu tes affaires Noé ! D'ailleurs tu n'étais même pas là, donc je ne vois pas pourquoi tu ronchonnes ! Je suis désolée ! » s'excusa-t-elle aussitôt, se jetant en avant toujours plus pour ramener ses livres vers elle et laisser de la place au Serpentard. Tempérance détestait l'idée qu'on puisse lui en vouloir, et encore plus en l'occurrence, étant donné qu'il s'agissait de Noé, qui était de son année et qu'elle connaissait plutôt bien.

« Ah oui, il n'est vraiment pas facile ! Je ne l'ai pas encore fini... Je suis sur l'Histoire de la Magie là, je ne vais jamais réussir à rédiger quatre-vingt-dix centimètres de parchemin, c'est une horreur ! » se plaignit-elle, l'air désespéré. Ah, si Cole avait été là pour l'aider ! Mais son tuteur d'Histoire de la Magie avait sa propre vie quel toupet, et il ne pouvait pas faire des pieds et des mains pour ses beaux yeux à longueur de journée. Réalisant qu'elle avait peut-être parlé un peu trop fort, elle se pencha en avant d'un air conspirateur avant de chuchoter à son tour: « Si si, plus le temps passe, et moins elle est indulgente. Et en plus on a perdu Filius Flitwick... » ajouta-t-elle, passant du coq à l'âne sans le moindre souci.

[ 900 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 457
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Dim 8 Avr - 22:32

Noé pouvait se montrer parfois bien strict avec les autres lorsqu’il travaillait. Même s’il avait été habitué depuis tout jeune à l’énergie que dégageait continuellement sa sœur jumelle, cette dernière aussi était très studieuse et il n’avait jamais eu à se plaindre de bruits intempestifs. Si bien que pour se concentrer, Noé avait besoin du plus de calme et d’ordre possible autour de lui. Il se montrait volontiers désagréable avec ceux qui rompaient la tranquillité relative de la bibliothèque et cela ajoutait certainement à son image de maniaque. Il évitait au maximum de travailler en équipe, à moins qu’il ne soit obligé pour un devoir à rendre. Son attitude froide suffisait à ce que personne n’ose s’approcher de sa table et de son espace de travail. Mais aujourd’hui, il venait à peine de s’installer et lorsqu’il revint, déterminé à réussir son travail de métamorphose et à obtenir la note maximale, une montagne de bouquins s’étalait sur la moindre surface disponible. Après s’être énervé car il ne supportait pas de voir un tel bazar autour de lui alors qu’il devait travailler sérieusement, il reconnut la personne qui se cachait derrière les livres de cours. Il redescendit d’un ton et posa tranquillement les ouvrages qu’il avait trouvés sur son sujet de métamorphose sur un coin qui n’était pas recouvert des affaires de Tempérance. « Ce n’est pas grave Tempérance. C’est moi qui m’excuse, je me suis emporté contre toi, je n’aurais pas dû. Mais le bazar a tendance à me mettre sur les nerfs. Je ne sais pas comment tu fais pour travailler comme ça. » Il sortit un rouleau de parchemin de son sac ainsi que sa plume et du brouillon afin de rédiger ses premières idées. Le sujet lui paraissait compliqué et il lui faudrait sûrement au moins une heure avant de déterminer le plan de sa rédaction.

Or travailler en métamorphose lui paraissait toujours particulièrement long. Bien que très studieux, Noé avait tendance à vite se relâcher, particulièrement lorsqu’il avait de la compagnie, raison pour laquelle il travaillait toujours seul. C’est donc avec une motivation extrême qu’il ouvrit le premier livre de sa pile et regarda vaguement le sommaire en quête d’une piste. En parallèle, il lança la discussion avec la jeune Poufsouffle. Il sourit lorsqu’elle dit qu’elle n’avait pas non plus fini le devoir en métamorphose. Quand elle parla de l’Histoire de la Magie, une matière où il excellait. Tout naturellement, il proposa : « Tu veux de l’aide ? Je l’ai rapidement fini, j’étais inspiré. » En réalité, ce n’était pas uniquement par bonté d’âme que le jeune vert et argent proposait son aide à la blondinette. Il cherchait une excuse pour se débarrasser de son devoir en métamorphose depuis qu’il avait amorcé l’échange avec Tempérance. Il fallait dire que la deuxième guerre des géants lui paraissait infiniment plus intéressant que le sortilège d’Inanimatus Apparitus sur le coup. Même s’il savait, au fond de lui-même, qu’il devrait bien se coltiner ce devoir de métamorphose, il avait l’occasion rêvée devant lui de repousser cet exercice difficile de quelques dizaines de minutes. « Je ne suis même pas sûre qu’elle ait connu un jour le terme d’indulgence. J’en ai parlé avec mes parents et apparemment, même quand ils étaient étudiants, elle était déjà très sévère. Mais maintenant elle est carrément intransigeante. » Il soupira avant de terminer sur une note plus joyeuse en évoquant Flitwick : « Il vit toujours au château, tu sais, je l’ai croisé l’autre jour en allant prendre mon petit-déjeuner. » Voir déambuler le petit sorcier en pyjama lui avait laissé un souvenir particulièrement marquant. « Les cours changent c’est sûr, mais je trouve que ma tante met aussi bien à l’aise que Flitwick. » Bien sûr, s’agissant de sa tante, Noé n’était pas forcément la personne la plus objective au monde. « Que penses-tu des autres nouveaux professeurs ? » finit-il par demander pour continuer leur discussion.

[653 mots]


always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi toi ? [Tempérance]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Bibliothèque-
Sauter vers: