AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Pourquoi toi ? [Tempérance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Serpentard

Parchemins : 628
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Lun 5 Fév - 19:20

Noé & Tempérance
Noé, oh surprise, consacrait son après-midi à travailler à la bibliothèque. Il s’était accordé son samedi matin et avait passé son temps avec Candys évidemment mais aussi avec Erin, sa plus proche amie à Poudlard. Il savait que les moments de détente revêtaient une importance particulière quand on avait tendance à accorder trop de place au travail, comme c’était dans son habitude. Il se connaissait bien et s’il s’écoutait, il passerait tous ces moments de libres le nez dans ses livres d’école. Mais il passerait alors à côté de ce qui faisait l’intérêt et la beauté des années d’étude : la fraternité et les liens d’amitié forts qui se créaient dans ces années. Noé était bien entouré. Il avait une famille assez conséquente pour compter parmi ses cousins des amis comme Lucas duquel il était très proche. Sa jumelle était aussi sa meilleure amie et sa confidente. En dehors de ce cercle familial, il comptait peu d’amis mais ils étaient tous aussi précieux les uns que les autres. C’était tout ce qui importait à ses yeux. Noé était un garçon sociable, certes, mais la solitude lui convenait aussi parfaitement. Parfois, il se retrouvait d’ailleurs plus dans la solitude. Par exemple quand il devait rendre un devoir énorme en métamorphose. Minerva McGonagall, qui ne semblait visiblement pas encore lassée de toutes ses années en tant que professeure et directrice, redoublait d’imagination pour leur fournir des devoirs particulièrement ardus. Le niveau avait encore grimpé par rapport à l’année passée et Noé se demandait parfois si elle ne les avait pas confondus avec des septièmes années qui préparaient les ASPICs. Parce qu’il ne se souvenait vraiment pas que les exercices qu’il avait pourtant déjà commencé à réviser soient aussi difficiles que ce que McGonagall leur refilait cette vieille harpie, elle faisait exprès de leur donner des trucs impossibles.

Noé quitta donc avec difficulté sa sœur et Erin et se dirigea vers la bibliothèque tout en essayant de rassembler le peu d’enthousiasme qui lui restait pour se motiver. Ce n’était pas évident, surtout pour la métamorphose qui était loin d’être sa matière favorite. Il aurait largement préféré travailler en potions, qu’Heaven enseignait à la perfection et non il ne disait pas ça uniquement car c’était sa tante non non, ou les runes. Noé était d’ailleurs très content du nouveau professeur, M.Jones. Il le trouvait très compétent. Mais il n’avait pas vraiment le choix, le devoir de métamorphose n’allait pas magiquement se remplir. Il pénétra donc dans la bibliothèque, salua chaleureusement Irma Pince qui avait l’habitude de le voir au quotidien et s’installa à une table libre. Il déposa son sac sur une chaise et partit dans les rayonnages trouver les livres dont il avait besoin. Quand il revint, il s’aperçut qu’une multitude d’affaires étaient éparpillées sur la table. Il fronça les sourcils. « Non mais c’est quoi ce bazar ? » cria-t-il. Mme Pince tourna son regard acéré vers lui mais quand elle s’aperçut que le bruit venait de Noé, elle le réprimanda gentiment. Le vert et argent en fut assez surpris la vieille Pince aurait-elle un béguin pour lui ? pauvre Rusard…

Noé était énervé. Pour quelqu’un d’aussi calme, c’était très surprenant. Mais sa colère redescendit aussitôt quand il aperçut la personne qui avait étalé toutes ses affaires. « Tempérance Biel. Pourquoi ne suis-je pas étonnée que ce soit toi ? » soupira-t-il, un sourire amusé aux lèvres. Il était étonnant de constater la vitesse à laquelle Noé changeait de comportement. Mais si Tempérance et lui n’étaient pas réellement proches, c’était une amie de Candys et il l’appréciait plutôt bien alors il n’allait pas continuer à la rabrouer méchamment comme il l’aurait fait avec un première année malchanceux. Surtout que cela semblait assez typique de la Poufsouffle ce désordre… « Tu travailles sur quelque chose en particulier ? Moi je dois me coltiner le devoir de métamorphose…Tu ne trouves pas que McGonagall devient de plus en plus sévère avec les années ? » demanda-t-il en chuchotant.

[662 mots]
lumos maxima


always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 298
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Sam 10 Fév - 21:57

Pourquoi toi ?
Noé & Tempérance

made by black arrow


Tempérance Biel était en deuil. En deuil de la carrière de l'éminent Filius Filou pour les intimes Flitwick. Assise en toute quiétude à la table des Pouffsoufles lors du banquet de rentrée, elle n'avait absolument pas vu la nouvelle arriver. Et là, le drame. Le professeur Flitwick prenait sa retraite. Son professeur préféré, enseignant la seule matière qu'elle maîtrisa à fond les ballons, qui se montrait indulgent lors de ses frasques, qui était toujours là en toute occasion, avait pris la décision unilatérale de mettre fin à ce qui devait être - à vue de nez - une centaine d'années de carrière. Fort heureusement, le vieux sorcier restait vivre au château, tout en continuant à s'occuper de la chorale, mais ce n'était pas la même chose ! D'un, elle chantait aussi bien qu'une chèvre sous drogue dure, et de deux, il ne serait plus son professeur. Alors certes, il était remplacé par son assistante, le professeur Montgomery-Bones ça va encore faire du favoritisme pour les Montgomery ça, elle est belle la justice ! qui devenait, par ailleurs, sa directrice de maison, et certes, Tempérance l'avait toujours appréciée. Mais c'était beaucoup de changements pour une seule et malheureuse personne, dont toute la joie de vivre sans exagérer reposait sur un seul et même cours enseigné par un petit sorcier très particulier.

Comme Tempérance était une grande chanceuse, tous ces changements se produisaient alors qu'elle atteignait la fatidique cinquième année. Synonyme de BUSEs et de stress exacerbé, ne serait-ce que parce qu'il lui faudrait passer un horrible examen d'Histoire de la Magie pour lequel elle n'était absolument pas prête. Au moins pourrait-elle abandonner cette triste matière à l'issue de l'année. Si tenté qu'on l'accepta dans l'année supérieure.

En Poufsouffle qui se respecte, la blonde n'abandonnait pas les armes pour autant. Cole n'étant pas disponible pour l'aider dans l'immédiat, elle avait décidé de se lancer dans une grande expédition à la bibliothèque - ce lieu si silencieux qu'elle haïssait pourtant - en quête de bouquins pour l'aider à alimenter son devoir d'Histoire - à rendre très prochainement. Esquivant le regard perçant d'Irma Pince - qui ne lui avait jamais pardonné d'avoir corné la page 16 de l'Encyclopédie des champignons vénéneux lors de sa deuxième année -, Tempérance rasa pratiquement les murs pour atteindre sa cible: le rayon Histoire de la Magie de la bibliothèque.

Elle attrapa plusieurs livres qui lui semblaient pertinents - sans vraiment faire preuve d'un grand entrain -, et tourna la tête à la recherche d'une table libre pour faire son tri. Ah ça, elle ne comptait pas rester toute seule ici, dans l'antre de la sorcière la plus acariâtre du monde magique. Trouvant son bonheur quelques mètres plus loin - et ne faisant absolument pas attention au sac posé sur l'une des chaises -, elle s'apprêtait à prendre sa direction lorsqu'elle crut sentir le souffle de Madame Pince sur son épaule. Par les chaussettes bariolées de Merlin. Trébuchant de panique mais se rattrapant au dernier moment, elle se dépêcha de fuir vers la table salvatrice, où elle étala allègrement son butin. L'objectif était de faire le tri vite, pour fuir tout aussi vite.

Deuxième guerre des géants, deuxième guerre des géants... Mâchouillant le bout de son stylo bonjour l'hygiène et barricadée derrière une armée de livres, elle ne réalisa pas tout de suite que quelqu'un était debout à côté de la table, et encore moins que ce quelqu'un venait de pousser une exclamation particulièrement irritée. Ce n'est qu'en entendant son nom - complet - qu'elle comprit qu'on s'adressait à elle on l'appelle Einstein. Faisant tomber l'une de ses barrières, elle posa un regard surpris sur le visage de Noé Montgomery. « Oh c'était ta table ?! » Elle s'aperçut qu'effectivement, les affaires du blond se trouvaient sur la chaise sur laquelle il venait de prendre place, et son regard prit aussitôt une teinte désolée. « Je n'avais pas vu tes affaires Noé ! D'ailleurs tu n'étais même pas là, donc je ne vois pas pourquoi tu ronchonnes ! Je suis désolée ! » s'excusa-t-elle aussitôt, se jetant en avant toujours plus pour ramener ses livres vers elle et laisser de la place au Serpentard. Tempérance détestait l'idée qu'on puisse lui en vouloir, et encore plus en l'occurrence, étant donné qu'il s'agissait de Noé, qui était de son année et qu'elle connaissait plutôt bien.

« Ah oui, il n'est vraiment pas facile ! Je ne l'ai pas encore fini... Je suis sur l'Histoire de la Magie là, je ne vais jamais réussir à rédiger quatre-vingt-dix centimètres de parchemin, c'est une horreur ! » se plaignit-elle, l'air désespéré. Ah, si Cole avait été là pour l'aider ! Mais son tuteur d'Histoire de la Magie avait sa propre vie quel toupet, et il ne pouvait pas faire des pieds et des mains pour ses beaux yeux à longueur de journée. Réalisant qu'elle avait peut-être parlé un peu trop fort, elle se pencha en avant d'un air conspirateur avant de chuchoter à son tour: « Si si, plus le temps passe, et moins elle est indulgente. Et en plus on a perdu Filius Flitwick... » ajouta-t-elle, passant du coq à l'âne sans le moindre souci.

[ 900 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 628
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Dim 8 Avr - 22:32

Noé pouvait se montrer parfois bien strict avec les autres lorsqu’il travaillait. Même s’il avait été habitué depuis tout jeune à l’énergie que dégageait continuellement sa sœur jumelle, cette dernière aussi était très studieuse et il n’avait jamais eu à se plaindre de bruits intempestifs. Si bien que pour se concentrer, Noé avait besoin du plus de calme et d’ordre possible autour de lui. Il se montrait volontiers désagréable avec ceux qui rompaient la tranquillité relative de la bibliothèque et cela ajoutait certainement à son image de maniaque. Il évitait au maximum de travailler en équipe, à moins qu’il ne soit obligé pour un devoir à rendre. Son attitude froide suffisait à ce que personne n’ose s’approcher de sa table et de son espace de travail. Mais aujourd’hui, il venait à peine de s’installer et lorsqu’il revint, déterminé à réussir son travail de métamorphose et à obtenir la note maximale, une montagne de bouquins s’étalait sur la moindre surface disponible. Après s’être énervé car il ne supportait pas de voir un tel bazar autour de lui alors qu’il devait travailler sérieusement, il reconnut la personne qui se cachait derrière les livres de cours. Il redescendit d’un ton et posa tranquillement les ouvrages qu’il avait trouvés sur son sujet de métamorphose sur un coin qui n’était pas recouvert des affaires de Tempérance. « Ce n’est pas grave Tempérance. C’est moi qui m’excuse, je me suis emporté contre toi, je n’aurais pas dû. Mais le bazar a tendance à me mettre sur les nerfs. Je ne sais pas comment tu fais pour travailler comme ça. » Il sortit un rouleau de parchemin de son sac ainsi que sa plume et du brouillon afin de rédiger ses premières idées. Le sujet lui paraissait compliqué et il lui faudrait sûrement au moins une heure avant de déterminer le plan de sa rédaction.

Or travailler en métamorphose lui paraissait toujours particulièrement long. Bien que très studieux, Noé avait tendance à vite se relâcher, particulièrement lorsqu’il avait de la compagnie, raison pour laquelle il travaillait toujours seul. C’est donc avec une motivation extrême qu’il ouvrit le premier livre de sa pile et regarda vaguement le sommaire en quête d’une piste. En parallèle, il lança la discussion avec la jeune Poufsouffle. Il sourit lorsqu’elle dit qu’elle n’avait pas non plus fini le devoir en métamorphose. Quand elle parla de l’Histoire de la Magie, une matière où il excellait. Tout naturellement, il proposa : « Tu veux de l’aide ? Je l’ai rapidement fini, j’étais inspiré. » En réalité, ce n’était pas uniquement par bonté d’âme que le jeune vert et argent proposait son aide à la blondinette. Il cherchait une excuse pour se débarrasser de son devoir en métamorphose depuis qu’il avait amorcé l’échange avec Tempérance. Il fallait dire que la deuxième guerre des géants lui paraissait infiniment plus intéressant que le sortilège d’Inanimatus Apparitus sur le coup. Même s’il savait, au fond de lui-même, qu’il devrait bien se coltiner ce devoir de métamorphose, il avait l’occasion rêvée devant lui de repousser cet exercice difficile de quelques dizaines de minutes. « Je ne suis même pas sûre qu’elle ait connu un jour le terme d’indulgence. J’en ai parlé avec mes parents et apparemment, même quand ils étaient étudiants, elle était déjà très sévère. Mais maintenant elle est carrément intransigeante. » Il soupira avant de terminer sur une note plus joyeuse en évoquant Flitwick : « Il vit toujours au château, tu sais, je l’ai croisé l’autre jour en allant prendre mon petit-déjeuner. » Voir déambuler le petit sorcier en pyjama lui avait laissé un souvenir particulièrement marquant. « Les cours changent c’est sûr, mais je trouve que ma tante met aussi bien à l’aise que Flitwick. » Bien sûr, s’agissant de sa tante, Noé n’était pas forcément la personne la plus objective au monde. « Que penses-tu des autres nouveaux professeurs ? » finit-il par demander pour continuer leur discussion.

[653 mots]


always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 298
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Sam 28 Avr - 19:15

Tempérance s'était installée à la bibliothèque comme si elle était chez elle, s'étalant avec une désinvolture sans doute éhontée pour un non initié, et rapidement absorbée par ses recherches. Si elle avait pu s'affaler sur un bon fauteuil histoire d'être un peu plus à l'aise, sans doute l'aurait-elle fait, mais elle aurait alors risqué de s'assoupir - comme ça s'était déjà produit par le passé -, or le mot clé d'aujourd'hui était particulièrement simple: productivité. Pas de sieste impromptue, pas de regards rêveurs vers les fenêtres laissant paraître une météo plutôt acceptable pour l'Ecosse en cette saison et encore moins de séance - pourtant classique - de récriminations peu flatteuses destinées à sa propre personne pour être toujours aussi allergique à l'Histoire de la Magie après quatre longues années d'étude complètes.

L'arrivée de Noé tomba comme un cheveu sur la soupe tu peux repartir s'il te plait ? Son esprit faible se raccrochant déjà avec difficulté au sujet du jour plia ses valises et s'envola vers des cieux plus cléments dès que ses yeux se furent posés sur la silhouette familière du frère de Candys. Souhaitant toujours avec une ardeur presque démesurée se voir apprécier par ses camarades, elle se sentit aussitôt horrifiée par ses actions. Elle avait pris la table de Noé ! Elle s'était installée à sa table, avait couvert l'intégralité de celle-ci de bouquins plus rasoirs les uns que les autres on vous a dit que c'était super bien parti pour son devoir ?, avait presque planté sa tente et sorti ses brochettes de marshmallows ! Sans exagérer, jamais. Elle s'excusa platement et précipitamment, le tout accompagné de gestes d'une amplitude pas franchement nécessaire - comme souvent - pour rapatrier son bric-à-brac de son côté de la table et laisser au moins un coin ne me remercie pas Noé pour poser un parchemin et une plume. Quelle catastrophe !

Elle se rasséréna quelque peu en entendant que le Serpentard ne lui tenait pas rigueur de sa colonisation plus qu'agressive, et lui adressa un sourire timide. « T'as bien raison de t'excuser mon petit pote, et ne mentionnons pas le fait que tu viens de me traiter de grosse bordélique: je t'en fais cadeau ! La clé, c'est de savoir s'y retrouver dans son propre bazar. » répondit-elle en rosissant, avant de saisir plusieurs livres pour en faire une pile plus rangée tandis que le Serpentard s'installait à la table. Le résultat en fut plusieurs montagnes de hauteurs variées alignées à droite et à gauche de Tempérance, qui avaient au moins le mérite de lui laisser une vue sur Noé. Seul inconvénient: elle manqua d'en renverser une lorsqu'elle voulut reprendre sa lecture.

Tirant la langue inconsciemment tout en pliant les coudes pour ne pas heurter les édifices récemment érigés à ses côtés, elle se laissa facilement distraire par la conversation amorcée par Noé. Son cœur manqua un battement lorsque le blond lui proposa carrément de l'aider à tes risques et périls Noé, il est encore temps de fuir sans demander ton reste !. Elle leva un regard de merlan frit vers lui, chassant de son esprit la voix qui lui soufflait de profiter de cet état de grâce pour demander à Noé si elle pouvait copier son devoir ni vu ni connu. Il ne fallait pas abuser de la bonté du Serpentard. « C'est vrai ? Je ne sais pas comment tu as fait, c'est une telle plaie ! Et Cole n'était pas disponible pour m'aider. D'habitude je revois l'Histoire de la Magie avec lui. » développa-t-elle en tâchant de garder sa voix basse pour ne pas alerter les oreilles aiguisées de Madame Pince. « Tu me conseilles quels livres pour les recherches ? Il y a plein d'information partout et j'ai un peu beaucoup la flemme de tout lire pour choisir. » confia-t-elle scandaleusement, un air penaud sur le visage. Eh, au stade qu'elle avait atteint dans sa vie, autant se montrer candide.

« Mais c'est une bonne prof, tu ne trouves pas ? En tout cas c'est l'un des cours où j'apprends le plus je pense. Peut-être parce que j'ai trop peur de m'attirer ses foudres ? » Elle haussa les épaules. Elle aimait bien la Métamorphose: c'était une manière qui avait une grande part de pratique. Si elle était aussi particulièrement compliquée, le défi n'était pas pour déranger Tempérance. Elle n'était une cancre que quand elle le voulait, et en Histoire de la Magie, elle le voulait. On se rassure comme on peut. Autre manière qu'elle chérissait particulièrement: le cours de Charmes, qu'elle ne tarda pas à évoquer avec une voix teintée de déception. En effet, le professeur Flitwick avait pris sa retraire cette année toujours autant d'amour pour Susan, et Tempérance craignait les répercussions de cette perte. « Oui je sais ! Mais ce n'est pas tout à fait pareil... » Elle se tut, rosissant à nouveau en réalisant qu'elle avait omis un détail clé: sa nouvelle directrice de maison s'avérait être la tante des Montgomery de toute façon, une chance sur deux pour tomber sur quelqu'un leur étant apparenté de nos jours ! Elle se reprit rapidement: « Oh oui c'est sûr ! Je l'adore ! D'ailleurs, j'allume un cierge chaque matin en son honneur. S'il te plait s'il te plait ne lui dis pas que je préfère Flitwick. Elle est très gentille ! C'est notre nouvelle directrice de maison d'ailleurs. Pour vous aussi ça a changé, non ? » interrogea-t-elle l'air de rien, histoire d'être sûre de bien noyer le poisson. Subtilité: +10.

Puisqu'il était évident qu'aucun des deux élèves n'avait envie de travailler, Noé lança une discussion plus large concernant leurs nouveaux professeurs, de manière à garantir un débat plus prenant sans doute. Tempérance haussa les épaules, craignant de trop se mouiller ou de cracher sur un autre membre de la famille Montgomery. « Hmm, je ne sais pas trop, c'est encore difficile à dire ! J'avais un peu peur pour la Botanique, mais le nouveau prof a l'air plutôt sympa, non ? Et sexy patient. Vous avez un jeune en Runes ? Il est comment ? » Répondre aux questions par d'autres questions: la technique Biel. Autant voir ce que pensait Noé de tous ces changements avant de se jeter à l'eau, c'était bien plus sûr comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serpentard

Parchemins : 628
Âge : 15 ans (mai 1998)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Lun 4 Juin - 1:23

Noé était quelqu’un de plutôt sociable, il se liait facilement avec la plupart des personnes qu’il croisait, qu’ils soient différents de lui ou non. Il fallait néanmoins avouer que ses amis les plus proches lui ressemblaient, avaient un caractère similaire au sien. Pourtant, Noé était un garçon qui appréciait les débats, les échanges d’opinions autant que les forts caractères. Mais il avait eu tendance à se lier plus facilement avec des personnes qui comprenaient son côté impassible. Cependant, il appréciait toujours autant discuter avec des personnes qu’il connaissait moins. Prenez Tempérance par exemple, c’était une amie de Candys, et Noé savait qu’elle s’entendait bien avec Cole et Erin aussi. Ils avaient sympathisé, bien sûr, au long des quatre années précédentes, mais ils n’étaient pas spécialement amis. Noé avait pourtant une opinion positive sur la blondinette, bien qu’elle soit une vraie catastrophe dans tous les travaux pratiques de botanique et qu’il la maudissait d’être aussi amie avec deux des personnes qui comptaient le plus à ses yeux ce qui conduisait immanquablement la maladroite à faire partie de leur quatuor. Tempérance était aussi bordélique, mais s’il s’était énervé en voyant autant de bazar sur sa table de travail, il s’amusa bien vite des mimiques de la jaune et noire, ses multiples gestes et sa volonté marquée de lui faire plaisir, aussi se radoucit-il bien vite. « C’est une compétence non négligeable. Je peux t’assurer qu’il me serait impossible de travailler alors que tout n’est pas bien organisé autour de lui. » répondit-il, prenant le risque de passer pour un véritable névrosé aux yeux de Tempérance cela dit elle en était une aussi donc elle comprenait. Mais il était vraiment incapable de se concentrer si tout n’était pas parfaitement organisé autour de lui.

Désireux d’échapper le plus longtemps possible à son devoir ennuyeux en métamorphose, et d’aider Tempérance, qui semblait vaguement désespérée à l’idée de se coltiner un devoir sur la deuxième guerre des géants –quoique c’était sans doute lié à la matière de manière générale-, Noé lui proposa donc naturellement son aide. Il n’était pas passionné par l’Histoire de la Magie mais se débrouillait bien et trouvait les devoirs relativement faciles à rédiger. « Je ne suis pas sûr d’être un remplaçant aussi pédagogique que Cole mais je ferais de mon mieux. » déclara-t-il, pince sans rire. « Je te conseille ce manuel, sur la deuxième guerre des géants. » répondit-il en désignant un livre assez fin en plein milieu de l’une des piles formées par Tempérance. « Il est très synthétique, de nombreux détails manquent, mais au moins tu trouveras dedans les grandes idées qui formeront ton plan. Après, selon tes parties, tu pourras te diriger dans les autres bouquins pour être plus précise. » Vu la motivation que manifestait Tempérance pour ce devoir, il n’était pas sûr qu’elle voudrait fouiller dans les divers livres qu’elle avait rassemblé et se contenterait peut-être de restituer uniquement les idées du manuel. Mais au moins il lui avait donné des pistes de travail concrètes.

« En effet, c’est une bonne professeure. Evidemment chacun a ses propres méthodes pédagogiques mais j’apprécie d’avoir une prof aussi rigoureuse. Ça pousse à donner de son mieux. Mais avoir l’impression qu’on ne pourra jamais la contenter, c’est un peu décourageant. » Il soupira. « J’admire ton ami Ted. Il semble avoir des facilités impressionnantes en métamorphose, j’aurai aimé disposer des mêmes mais j’imagine qu’on ne peut être bon partout. » Cela dit, Noé n’avait pas renoncé à l’idée d’obtenir un Optimal dans sa BUSE de métamorphose et ferait tout pour y arriver. Tempérance évoqua ensuite la retraite du professeur Flitwick qui semblait la peiner énormément. Noé aimait également beaucoup le petit sorcier mais il comprenait qu’après ces longues années d’enseignement, il souhaitait se retirer mais c’était certain qu’on pouvait difficilement faire plus sympathique et compétent comme prof. Noé s’amusa de la réaction de Tempérance lorsqu’il évoqua sa tante. La plupart des élèves, même ses amis, étaient gênés de parler des professeurs appartenant à sa famille avec lui. Comme s’il allait forcément s’offusquer qu’on ne trouve pas génial Susan, Heaven ou Haven. « Tu sais, tu peux me dire que tu préférais Flitwick, je n’irais pas le répéter à ma tante. » lui dit-il avec un sourire amusé aux lèvres. « Oui, c’est notre nouvelle professeure de potions, Heaven Gibson, qui est notre directrice de maison. » En disant ça, il remarqua que trois des quatre directeurs de maison faisaient partie de sa famille l’art de se placer. « Je me méfie un peu de Woolahan, personnellement. Je le trouve trop propret pour être honnête. » Sur cette lancée, Noé pensa partager l’idée qu’il existait une taupe de Magicis Sacra parmi le personnel de Poudlard mais il avait un peu peur que Tempérance le prenne pour un fou aussi articula-t-il à la place : « Monsieur Jones ? Il est plutôt sympathique, quoique effacé, et compétent dans son domaine. Je suis satisfait de ses cours. Tu as quoi comme options toi ? » demanda-t-il avant de faire semblant de regarder son livre de métamorphose afin que Madame Pince ne les accuse pas de flamber au lieu de travailler.

[858 mots]



always gonna be with you


“Let the wind carry us, to the clouds, hurry up, alright. We can travel so far as our eyes can see. We go where no one goes.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 298
Âge : 15 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter

MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   Sam 9 Juin - 14:03

Après la panique de s'être fait un ennemi à vie de Noé, Tempérance fut soulagée d'entendre le garçon la rassurer sur le sujet. Pas sûr qu'il se serait montré aussi clément s'il avait s'agit d'un sombre inconnu plutôt que d'elle, mais la blonde concédait s'en ficher un peu. Elle s'était toujours bien entendue avec Noé, même si le caractère du Serpentard différait nettement du sien et qu'il lui arrivait de se montrer un peu froid. Tempérance pouvait bavarder et sourire bêtement pour deux: pas de souci. Elle adressa justement un grand sourire au blond alors qu'il prétendait que sa tendance au désordre organisé était un atout, consciente qu'il exagérait sans doute la chose mais appréciant l'effort.

Tempérance était - et avait toujours été - une calamité quand il s'agissait d'apprendre quoi que ce soit par cœur. Elle mettait cette tare sur le dos de son enseignante à l'école primaire, qui l'avait traumatisée dès le plus jeune âge - de son point de vue tout à fait objectif -, et avait depuis bien longtemps accepté l'idée qu'elle ne serait jamais forte dans ce domaine. De ce fait, elle n'attendait qu'une chose: passer sa BUSE d'Histoire de la Magie, et abandonner cette terrible matière à tout jamais. Ce n'était pas que ça ne l'intéressait pas - encore que, les histoires de sempiternelles guerres entre les géants franchement... -, c'était simplement qu'elle ne s'en sortait pas, et qu'avec la charge de travail qu'on leur assénait en cinquième année, elle ne pouvait tout simplement plus se permettre de perdre du temps avec l'Histoire de la Magie. Le fait que Noé se propose pour l'aider s'avéra donc être un véritable rayon de soleil dans une après-midi qui s'annonçait pourtant des plus sombres - et elle ne pensait pas qu'à l'éclairage miteux de la bibliothèque.

« Je suis sûre que ça ira très bien ! En plus, Cole te serait sûrement reconnaissant s'il savait, le pauvre, et dire qu'il se coltine d'être mon tuteur depuis tout ce temps... » Ce qui avait commencé par une suggestion de leurs professeurs devait sans doute être devenu un véritable traquenard pour le pauvre Serdaigle, que Tempérance soupçonnait d'être trop gentil pour s'en délester. Ce dont elle était secrètement soulagée: sans Cole, elle serait perdue. Adressant un regard reconnaissant à Noé, elle parvînt à extraire le livre désigné sans tout faire tomber autour d'elle, et posa fièrement le manuel devant elle. « Ahhh, par-fait ! Tu crois que ça passe si je me base juste sur celui-là, et peut-être... Un autre ? Je ne vise pas une note exceptionnelle, j'aimerais simplement ne pas finir avec un Troll... » avoua-t-elle, cancre jusqu'au bout. En-dessous d'un Acceptable, c'était quand même plutôt la honte. Elle n'avait pas envie de devoir - encore une fois - cacher son devoir aussitôt reçu pour s'épargner les regards condescendants de certains Serdaigles de ses camarades.

Rassurée maintenant qu'elle avait une bonne piste pour commencer, elle ouvrit distraitement le livre tout en discutant du professeur McGonagall avec Noé. Elle avait largement le temps à présent. Pourquoi se presser ? On le sent le devoir fini à minuit à la lueur de la chandelle dans le dortoir des filles ? « Je comprends ce que tu veux dire ! A ce niveau-là, je trouvais que Flitwick était toujours plus encourageant. » Le petit sorcier se montrait en effet plus facilement et explicitement satisfaisait que son homologue de Gryffondor. Une raison de plus pour laquelle il avait été son professeur préféré RIP. « Oui, Teddy est super fort ! Mais en même temps, sa mère était Métamorphomage, et lui aussi. Ça aide forcément, même si je le soupçonne de travailler plus qu'il ne le laisse entendre. » révéla-t-elle en souriant. Elle connaissait Ted depuis leur première année, elle commençait à le connaître, le bougre.

Comme souvent, Tempérance mit ensuite les pieds dans le plat, et en beauté. Heureusement, cette fois-ci non plus, Noé ne lui en tînt pas rigueur. Elle avait entièrement zappé que le professeur Montgomery-Bones était de sa famille - pourtant, son nom de famille était un très bon indice. Elle adressa un sourire coupable au blond qui lui fit la fleur de lui promettre de ne pas la dénoncer à sa nouvelle directrice de maison. « J'avoue, j'avoue, pour l'instant c'est vrai. Mais on verra comment ça évolue pendant l'année ! » nuança-t-elle, peu désireuse de se mouiller. Surtout, elle n'avait plus très envie de s'avancer sur ces terrains dangereux, craignant de n'offenser un autre membre de la famille de Noé en parlant trop. « Tu crois ? Il est aussi directeur de Serdaigle. Pourquoi tu ne lui fais pas confiance ? Tu penses qu'il est super sévère ? » s'inquiéta-t-elle, voyant déjà sa BUSE de botanique s'envoler loin, loin d'elle. Ou bien Noé entendait-il que leur professeur était louche, à la "je suis membre d'un culte satanique et je fais du volontariat chez Magicis Sacra le week-end" ?

« Je vois, ça va alors ! J'ai Soins aux Créatures Magiques et Divination moi. Pas de changements à ce niveau-là, je sais à quoi m'attendre ! » A savoir: siestes en cours de Divination, et potentielles pertes de bouts de doigts en cours de Soins aux Créatures Magiques. Hagrid avait beau être extrêmement gentil, les bestioles qu'il leur présentait généralement n'étaient pas tout à fait inoffensives. Boah, il fallait bien mourir de quelque chose, hein ?

[ 897 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi toi ? [Tempérance]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi toi ? [Tempérance]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Bibliothèque-
Sauter vers: