AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 L'art du trompe-l'oeil [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 291
Âge : 15 ans (03/11/97)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Julian & Quentin

MessageSujet: L'art du trompe-l'oeil [PV]   Jeu 8 Fév - 8:20

Ensevelie sous une motte de livres sur une table libre de la bibliothèque, on était suicidaire si on pensait pouvoir approcher Joséphine de Guise de près, ou de loin. La jeune fille avait soigneusement étalé tout son joyeux bazar un peu partout autour d'elle comme un gamin de 4 ans l'aurait fait, livres et parchemins sur la table, cape et sac de cours sur toutes les chaises libres, même des miettes de biscuits tout autour d'elle pour marquer son territoire, histoire qu'on oublie de s'approcher de son coin. La bibliothèque pour elle c'était sacré, la preuve d'ailleurs : elle y était depuis plus de 2h (aucun élève n'y restant aussi longtemps, elle voyait arriver et partir tout un défilé d'étudiants de toutes les maisons), sans avoir fait de pauses.

Monstrueusement cachée par un livre de la taille d'un Hagrid nain, on avait du mal à voir le visage de la jaune et noire tellement l'ouvrage était haut : il lui couvrait presque le sommet du crane. A l'intérieur du dit livre, habilement caché par sa taille, Jo lisait tranquillement et à l'abri des regard, un exemplaire grand ouvert de la Gazette du Sorcier de ce matin. Maîtresse dans l'art du camouflage et du foutage de gueule jeu d'acteur, la 5ème année baissa régulièrement son livre pour découvrir son visage et adresser à Mme Pince le sourire le plus mièvre qu'elle avait en magasin. Elle n'avait pas manqué – en arrivant à la bibliothèque en début d'après-midi  - d'aller voir Mme Pince (comme elle le faisait à chaque fois) pour lui passer de la pommade et passer pour la parfaite petite fille modèle qu'elle n'était pas. Jo connaissait le caractère volcanique de la bibliothécaire et elle préférait prendre les devants avec elle. Et puis un peu de lèche gentillesse, ça ne faisait de mal à personne. "Bonjour Mme Pince, vous avez bien ? Ce chemisier est – à – tomber. Je vais passer du temps ici cet après-midi, ça vous ennuie si j'emprunte plusieurs ouvrages à la fois, je dois travailler sur un complexe devoir de Métamorphoses et de Potions ?

Hop, et le tour était joué. Pas vraiment habituée à ce qu'on soit poli et gentil avec elle, Irma Pince voyait en Joséphine une enfant polie et avenante venue d'une autre école qui  - elle - avait du savoir vivre. Kof kof, threuh. Hum, oui. Alors non. D'une autre école certes, polie, parfois, mais avenante, c'est pas ce qui la caractérise le mieux. Sûre d'elle, Jo savait en principe quoi dire à qui et quand le dire. Ainsi après avoir reçu de vagues mises en garde avant sa première venue ici l'an passé par Tempérance, Jo avait décidé de prendre le taureau par les cornes. Elle s'était présentée à la bibliothécaire : Joséphine, de la famille De Guise, française, exclue transférée de Beauxbâtons pour se perfectionner sur la magie anglaise quel ramassis de conneries ça aussi et passionnée de bouquins. Passablement décontenancée par l'approche d'une nouvelle élève, force était de constater pour la bibliothécaire que la nouvelle ne ressemblait pas aux autres : elle déjà, elle venait la voir en arrivant, elle aussi ne se cachait pas entre les rayonnages quand elle tombait un livre ah ben si justement. Mais c'est pas moi Wilhelmina et surtout elle ne pleurait pas quand on lui criait dessus. Pire, elle ne semblait pas avoir peur d'elle. Et entre un élève peu sûr de lui qui chouine dans ses oreilles 'qu'il n'a pas fait exprès d'arracher la page 33" et une fillette sûre d'elle qui lui confesse que la page était déjà déchirée et qui la complimente régulièrement sur sa coiffure, il n'y avait pas photo : Irma Pince préférait de loin Joséphine de Guise attention le diable prend diverses formes !.

Fatiguée de travailler sur ce devoir de potions (déjà en pratique c'est pas folichon mais alors à l'écrit, les potions vous donnaient carrément des envies de suicide) depuis qu'elle était arrivée, la française s'accorda une pause Quidditch bien méritée. Passionnée de sport à l'international (elle ne connaissait pas encore bien les équipes locales mais leur niveau était carrément inférieur à celui des équipes internationales et au fond ça n'avait rien de surprenant), dans tous les cas de Quidditch, Jo aimait se renseigner sur les matchs amicaux qui avaient lieux actuellement. Passablement déçue de ne pas avoir pu assister au match amical France-Grèce qui avait justement lieu dans le sud de la France, la Poufsouffle ne perdait pas une miette du résumé. Tellement les commentaires étaient précis, Jo s'y serait crue.

- L'arbitre a fait quoi ?

Sidérée par ce qu'elle venait de lire, Jo réalisa soudain qu'elle n'était pas tranquillement allongée sur son lit, dans la salle commune, Tempérance à côté, mais qu'elle était bien en plein milieu d'une foule d'élèves dans la bibliothèque. Oups. Ne se démontant pas, Jo baissa à nouveau le grand livre qui lui servait de couverture et adressa un nouveau sourire plein d'empathie à Mme Pince. Flamel soit loué, elle était bonne actrice.

Bien évidemment, les élèves assis autour de Jo avaient tout entendu. Si Pince était relativement éloignée d'elle et n'avait par conséquent entraperçu qu'un vaste 'cri' de surprise, elle pouvait mettre ça sur le compte de la passion débordante de la jeune fille, alors que ses camarades d'études, eux, étaient difficilement leurables oui j'invente des mots. Lançant un petit regard à chacun d'eux, Jo se remit bien vite dans sa lecture, indifférente à leur réaction. L'avantage des personnes sûres d'eux, c'est qu'ils ont réponses à tout. Si la jaune et noire se faisait chopper avec son ouvrage de la Gazette du sorcier dans les mains, elle pourrait toujours argumenter qu'elle était persuadée avoir lu en édito une interview d'un célèbre animagus et que ça l'aurait grandement aidé pour son devoir. C'est clair qu'un élève qui a l'air coupable était coupable, il fallait juste prendre son courage à deux mains et sembler intouchable, imprenable, confiant et fort en toute circonstances. Oui c'est tout.

Passablement consciente que le Quidditch était un sport de garçon et qu'elle faisait un peu tâche en étant une des plus grandes passionnée de l'école, Jo s'en fichait : elle se fichait royalement d'aimer un sport de garçon et elle se fichait surtout de ce qu'on pensait d'elle. Elle aimait ce qu'elle voulait et ce n'était pas des stéréotypes qui allaient guider sa vie, ô ça non.

(1058)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 142
Âge : 11 ans (30/05/2002)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: L'art du trompe-l'oeil [PV]   Sam 10 Fév - 15:43


L'art du trompe-l'oeil ϟ PV Joséphine De Guise

Le rythme des cours à l’école de sorcellerie Poudlard allait parfaitement bien à Nathaniel qui après une semaine de cours, avait déjà pris ses repères. Son lieu préféré parmi le château ? La bibliothèque. S’il n’y était allé que pour la première fois la veille, il comptait bien réitérer l’acte cette après-midi après avoir malgré tout profité de la matinée dans sa salle commune. Il se demandait d’ailleurs comment était celle des autres maisons car celle des Serdaigle, il la trouvait magnifique et sans même avoir besoin de se déplacer dans la bibliothèque il avait déjà plusieurs étagères remplies d’ouvrages intéressants à disposition. Cependant ce qu’il retenait de meilleur dans cette salle commune fut la façon d’y accéder. Le heurtoir en forme d’aigle fait de bronze était un moyen ingénieux de cultiver les élèves de la maison du savoir et aussi un bon moyen d’éliminer tout intrus n’appartenant pas aux bleu et bronze. Cependant il fallait tout de même toujours s’assurer de ne rien oublier derrière soi avant de quitter la salle commune car même si durant cette semaine, cela n’était pas arrivé à Nathaniel de ne pas trouver la réponse, il craignait qu’un jour ou l’autre il ait à patienter qu’un autre élève désire lui aussi pénétrer dans la salle commune et qu’il finisse par arriver en retard en cours. Enfin, pour le moment ce n’était pas arrivé, et c’était très bien comme cela.

Après une matinée à travailler ses cours de la semaine dans l’enceinte de la salle commune des Serdaigle, le garçon avait quitté la pièce pour se rendre à la Grande Salle pour le déjeuner. Contrairement à la semaine, les élèves étaient dans des tenues plus décontractées ce qui pouvait parfois être assez surprenant. Nathaniel qui avait pris l’habitude de déjeuner seul avec un livre devant les yeux ne chercha guère à changer et continua de se cultiver tout en sustentant son appétit. Une fois le repas avalé, il rangea son livre dans son sac puis conforme à sa décision matinale, il se dirigea vers la bibliothèque désirant y passer l’après-midi. Grâce à une autre élève, il avait eu les indications nécessaires afin de pouvoir s’instruire avec des livres de son âge et non plus en choisir un au hasard et espérer que les informations qu’il étalait ne seraient pas trop compliquées pour l’esprit du jeune garçon âgé de onze ans.

Lorsque Nathaniel arriva dans ce haut lieu du savoir, la vieille bibliothécaire était cette fois bien présente et le fixant d’un regard perçant. Poliment il la salua avant d’arpenter les différentes étagères. Il désirait bénéficier d’une nouvelle lecture et son intérêt se porta sur un livre d’histoire contant le passé du monde de la magie des années 1200 aux années 1400. Sans doute un sujet qu’aborderait plus tard leur professeur d’histoire de la magie, mais cela ne coutait rien de prendre un peu d’avance. Il chercha du regard une table où s’installer, passa à côté de celle d’une fille qui était à moitié camouflée par l’ouvrage immense qu’elle lisait et qui de toute façon s’était assez étalée autours d’elle pour que l’envie passe à Nathaniel d’essayer de s’y faire une place. Il préféra s’asseoir à une table située de l’autre côté d’une étagère et occupée par un autre garçon bien plus âgé que lui, mais plus ordonné que l’autre fille. Puis tranquillement, le Serdaigle première année se plongea dans son ouvrage.

La magie dans les années 1200 l’absorba un certain temps si bien que ce ne fut que lorsque son dos endoloris lui fit signe qu’il était temps de se mouvoir un peu, qu’il décida de quitter son regard du livre. Ce fut par ailleurs au même moment qu’une exclamation de surprise s’échappa de l’autre côté de l’étagère où se trouvait la table de Nathaniel et profitant de son besoin de s’exercer, le garçon la quitta pour assouvir sa curiosité et voir qui s’était permis de rompre le calme dans ce lieu sacré qu’était la bibliothèque. Discrètement, sa petite taille aidant, il se glissa de l’autre côté de l’étagère, la jeune fille n’avait pas bougé. Etait-ce elle qui était à l’origine d’un tel vacarme ? En tout cas, autre chose attira le regard du garçon et si au début il l’avait pris pour une élève sérieuse et concentrée (et ce malgré son manque d’organisation) il découvrit, par sa nouvelle position, qu’elle n’était pas en train de lire le livre, mais un simple exemplaire de la Gazette du Sorcier. « Tu sais que tu n’es pas obligé de lire qu’à la bibliothèque. Ton journal tu peux le lire autre part. » lança naïvement le garçon de onze ans qui essayait derrière cela de faire comprendre à la jeune fille que si c’était pour faire du bruit, elle pouvait s’abstenir de venir à la bibliothèque. Pour un garçon de onze ans pas bien grand, il avait quand même du caractère et quand ça concernait un lieu aussi sacré que la bibliothèque il ne pouvait pas laisser quelqu’un faire du bruit aussi impunément.  



( 835 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 291
Âge : 15 ans (03/11/97)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Julian & Quentin

MessageSujet: Re: L'art du trompe-l'oeil [PV]   Dim 11 Fév - 17:56

Plongée dans sa passionnante lecture mais ô combien injuste bordel, les arbitres sont payés à faire QUOI, en fait?, Jo ne vit pas arriver vers elle un petit être pas plus haut que trois cerises bleu et bronze, son livre grand ouvert l'empêchant de voir autour d'elle. Elle fit un léger bond quand le petit garçon lui parla, juste à côté d'elle. Il était sans aucun doute en première année, d'ailleurs il lui semblait bien l'avoir aperçu pendant la cérémonie de répartition. Manifestement, Jo avait du parler un peu plus fort qu'elle ne l'aurait voulu, ça avait attiré quelques regard, plus – et ça c'était plus drôle – quelqu'un à elle le pouvoir merveilleux de la sirène.

- Je sais oui... Mais je préfère le faire là. Comme ça, je fais une petite pause..

La jeune fille adressa un sourire au petit garçon : manifestement le petit d'homme était inquiet pour elle. Il avait fait le lien entre le fait qu'elle lise un article sur le Quidditch et qu'elle s'emporte un peu et que Mme Pince soit à l’affût du moindre bruit. C'était sans connaître l'estime que portait la bibliothécaire à l'égard de la Française. Qui a dit que la flagornerie était vaine ? Depuis qu'elle la noyait de compliments, Irma Mme Pince était adorable avec Joséphine l'élégance à la Française, kof kof theuh. La jeune fille n'avait qu'à lui faire un sourire irréprochable pour se sortir de toutes les situations ce livre vient de tomber? Oh, mais je suis si désolée, Mme Pince !.

- Et toi, qu'est-ce que tu fais ? Tu t'ennuies ?

On ne pouvait pas dire que Jo avait été particulièrement bruyante depuis qu'elle était arrivée à la bibliothèque, deux heures auparavant. Si le petit avait trouvé bon le prétexte du cri poussé par Jo pour se lever et venir vers elle, c'était qu'au fond quelque chose de plus important que ses devoirs le stoppait dans ses révisions.

Joséphine, décontractée, profita de cette pause lecture bienvenue (les potions ça rend fou, franchement) pour y allier une pause goûter.

- Assis-toi si tu veux...

La jeune fille sorti de son sac de petites confiseries moldues en chocolat. Ça n'était pas aussi problématique qu'un gâteau qui répandait des miettes sur les ouvrages et c'était tout aussi bon. Puis elle adorait ça, elle en mangeait à toute heure de la journée.

- Alors tu fais quoi dans la vie?, Poudlard te plait ?

La jeune fille – réalisant qu'elle n'était pas hyper-hyper polie en mangeant devant quelqu'un, tendit discrètement le petit sac de bonbons de chocolat au petit garçon. Mme Pince était partie dans sa réserve et ne surveillait donc plus les élèves présents, elle en aurait pour un petit moment.

- Tiens, tu en veux? Tu as des pralinés et des caramels...

Joséphine fut stupéfaite de l'attitude du petit garçon. Elle, quand elle avait 11 ans à Beauxbâtons, elle se faisait la plus petite possible c'est dire. Ses amies, ce qui leur été arrivé, et ce qu'elle avait du faire pour les protéger avait fait que la Française avait beaucoup changé en peu de temps. Mais il était clair qu'elle ne serait jamais allée parler à un élève plus grand elle, pour quoique ce soit, mais en particulier pour presque rien. Elle aurait été trop timide pour ça et trop petit pour pensait qu'on s'intéressait à elle.

(547)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 142
Âge : 11 ans (30/05/2002)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: L'art du trompe-l'oeil [PV]   Ven 6 Avr - 20:33


L'art du trompe-l'oeil ϟ PV Joséphine De Guise

L'ainée de Nathaniel ne prit, par chance, aucunement l'intervention du garçon comme négative, mais au contraire, lui adressa un sourire qu'accueillit avec plaisir le jeune Serdaigle. « D'accord ! » lança-t-il à la suite de la réponse de la rouquine. « Tu travaillais sur quoi alors ? » Nathaniel curieux ? Rien qu'un petit peu, mais ce qui faisait aussi que pour son âge, il accumulait un peu plus de connaissances qu'un autre élève de son année, était sa capacité à s'intéresser à tout ce qui l'entourait. Ce qu'il notait aussi c'était que son interlocutrice était quelqu'un de polie car elle lui retourna la question. « Pas du tout, commença-t-il à répondre. Je suis venu ici me trouver un nouveau livre à lire que j'ai du coup commencé, puis tu as fait du bruit alors forcément je devais venir comprendre pourquoi quelqu'un viendrait perturber le silence de la bibliothèque. » Sans surprise la phrase de Nathaniel était un mélange d'une grammaire simple d'un garçon de son âge et d'un vocabulaire un peu plus réfléchi qu'il sortait des nombreux livres qu'il avait lu.

Comme pour provoquer la maîtresse des lieux, la rouquine allia à sa lecture de la Gazette du Sorcier, du grignotage, or, il était strictement interdit de manger dans l'enceinte de la bibliothèque et si Nathaniel en tant que première année le savait, il était fort probable que cette jeune fille le sache aussi. Craignant que sa réputation de bon élève (pourtant peu existante à ce stade de sa scolarité) ne soit entaché, le Serdaigle hésita un instant avant de s'asseoir par politesse en face de son interlocutrice. Il n'avait pas vraiment plus grand intérêt que la curiosité pour discuter avec cette jeune fille qui lui paraissait de plus en plus bizarre. Au moins celles de sa maison, comme la préfète Dahlia Lloyd, paraissaient bien plus sages.

Tandis qu'elle commençait à manger, elle s'intéressa à la vie dans l'école de sorcellerie du garçon. « Oui ça me plait beaucoup, répondit-il en chuchotant. Au fait je m'appelle Nathaniel et toi ? » Il avait bien envie de savoir comment elle s'appelait s'il était amené à discuter un peu plus avec elle. Soudainement elle tendit dans sa direction le paquet de confiserie et le jeune Serdaigle grimaça. Il grimaça même encore plus lorsqu'il entendit ce que pouvait contenir le sachet. « Non merci, ces trucs là c'est du poison, vraiment mauvais pour la santé. Et tu sais... c'est interdit de manger dans la bibliothèque. » Le règlement de Poudlard faisait parti des nombreux textes que Nathaniel avait appris par coeur dès qu'il en avait eu l'occasion et celui de la bibliothèque, disponible non loin du bureau d'Irma Pince, laissait très clairement comprendre qu'en plus de ne pas corner, déchirer, mouiller, brûler ou encore utiliser un livre comme cale pied pour une table bancale, il était strictement, et la bibliothécaire insistait sur le strictement interdit de manger dans l'enceinte de son temple de l'apprentissage. Qui sait quelle genre de tâche pouvait terminer sur l'un de ses merveilleux ouvrages et Nathaniel était complètement d'accord avec cela, surtout si c'était pour manger des cochonneries comme ces chocolats pralinés ou autres trucs empoisonnés qu'avait tenté de lui refiler la rouquine.  



( 526 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 291
Âge : 15 ans (03/11/97)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Julian & Quentin

MessageSujet: Re: L'art du trompe-l'oeil [PV]   Dim 8 Avr - 23:48

Poussant un léger soupir pour signifier la fatigue qui l'habitait (plus de deux heures le nez dans les devoirs, c'est long), Jo répondit à son interlocuteur, en ôtant ses lunettes :

- Sur des potions. Et de la métamorphose, tout à l'heure.

Elle adressa un léger sourire au petit garçon, quand il lui avoua qu'il lisait un nouveau livre lorsqu'il avait été perturbé par l'immonde créature qui avait rompu le silence oppressant plaisant de la bibliothèque. A l'écouter, Jo aurait presque cru s'être exercée à son nouveau numéro de saxophone en public. Et flûte, en plus, elle avait oublié sa partition !
Délaissant la partie 'Poufsouffle pas discrète', la française s'enquit de demander au petit Serdaigle ce qu'il était en train de lire. Bien évidemment, elle n'aurait pas vraiment été surprise d'apprendre que le bleu et bronze faisait un devoir pour l'un de ses professeurs : ça aurait même été très commun. En revanche elle aurait été agréablement étonnée de voir qu'un petit bout de choux de 11 ans aimait régulièrement se plonger dans des romans, de tous genres. Elle-même adorait lire depuis toute petite, passion transmise par sa maman, elle aimait donc les gens avec l'esprit fertile.

- Ton nouveau livre porte sur quoi ?

Adossé à son siège, Jo détaillait le petit nouveau de la tête au pied. Quand il se présenta, Jo inclina légèrement la tête et lui adressa un sourire relaxé et serein : cette petite pause dans son programme de révision était finalement la bienvenue. Et avec un peu de chocolat ça passait toujours mieux.

- Enchantée Nathaniel. Tu peux m’appeler Jojoba.

La Poufsouffle lui adressa un clin d’œil se redressa sur son siège quand le petit garçon qualifia son propre goûter de poison. Le chocolat était donc du poison. Voilà, voilà... Ta vie est triste, un peu ?. Le chocolat = du poison tes parents sont vegan, c'est ça ?. Jo se fit surtout la réflexion que le petit roquet nouveau ne perdait pas de temps : en 5 minutes, il avait réussi à lui faire la leçon à trois reprises. Record battu : même elle, pourtant experte dans le domaine, ne manquait généralement pas d'air. Cette assurance à 11 ans, ça sentait presque le Gryffondor et c'est pas un compliment mon poulet !

- Oui tu as raison.

Lança t-elle en reprenant vivement son paquet et en le glissant loin du raba-joie au fond de son sac.

- Et tâche de bien t'en rappeller, surtout.

Elle tapota doucement du doigt le crane du Serdaigle puis remit instantanément ses lunettes. La pause goûter était presque terminée et si au passage elle pouvait donner une leçon ou deux, c'était cadeau. Call me Majesté.

- Tu as des frères et sœurs dis moi, Nathaniel ?

La jeune fille ordonna un peu ses feuilles : entendez par là qu'elle rangeait définitivement son cours de potions dans son sac pour se consacrer à une matière moins répugnante autre chose, de l'Histoire par exemple. Elle écoutait toujours – bien évidemment – ce que disait le petit garçon et nota que Mme Pince venait de revenir dans la salle principale de la bibliothèque. Il était revenu le temps de parler à voix basse mais Nathaniel n'allait certainement pas manquer de le lui rappeler, la bibliothèque restait quand même un lieu de recueillement calme et d'études. Ne rigolons pas avec ça.

(551)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 142
Âge : 11 ans (30/05/2002)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: L'art du trompe-l'oeil [PV]   Dim 6 Mai - 21:45


L'art du trompe-l'oeil ϟ PV Joséphine De Guise

Comme si son interlocutrice avait besoin de son approbation, Nathaniel acquiesça d'un signe de tête lorsqu'elle évoqua les sujets qu'elle avait travaillé aujourd'hui. Les potions et la métamorphose étaient deux matières qui intéressaient grandement le bleu et bronze pour le peu de cours auxquels il avait assistés jusqu'à aujourd'hui. Enfin s'il devait choisir, il trouverait tous les cours intéressants. En fait, il trouvait tous les cours intéressants et ne pouvait pas choisir. « Et c'est intéressant les potions et la métamorphose à ton année ? » Il n'arrivait pas clairement à distinguer l'année de son interlocutrice, peut être était-elle une sixième ou une septième année, mais il ne voulait pas la vieillir de trop, peut être n'était elle qu'en troisième année, mais dans ce cas là elle faisait bien plus vieille que son âge. Après, la première personne qu'il avait rencontré comme camarade, Alexandre, faisait plus vieux que son âge, cela était tout à fait possible.

Nathaniel fut en tout cas ravi que malgré son manque de tenu en bibliothèque, la Poufsouffle s'intéresse à la lecture du garçon. « Je lisais un ouvrage sur l'histoire de la magie entre les années 1200 et 1400. Savais-tu que dans les années 1300 la persécution des sorciers à commencer et que les moldus effrayés les brûlaient ? C'est super intéressant ! » lança le Serdaigle avec une voix trahissant son excitation et sa curiosité pour ce genre d'information, mais à un ton modéré pour ne pas perturber l'ambiance de ce lieu qu'il considérait comme sacré à la différence d'une certaine Poufsouffle dont on ne prononcera pas le nom.

En parlant de nom justement, après qu'il se soit présenté, son interlocutrice fit de même, mais donna sans doute son surnom car si Jo était son réel prénom, la pauvre n'était pas gâtée par la vie. « Jo pour un diminutif de quelque chose ? » La curiosité s'empara une nouvelle fois de Nathaniel au risque peut être de déranger la jeune fille. Qui sait, peut être ses parents l'avaient appelé Jo parce qu'ils auraient aimé avoir un garçon, un Joe et dans ce cas là le bleu et bronze touchait une corde sensible.

Installé face à son interlocutrice il la regarda, un petit air de dégout sur le visage lorsqu'elle lui proposa du chocolat. Désirait-elle l'empoisonner ? Entre les caries et autres effets indésirables qu'amenaient les confiseries jamais Nathaniel, qui s'était bien évidemment renseigné sur le sujet, n'avalerait une telle abjection. Par ailleurs, peut être l'avait-elle oublié, il en profita pour rappeler à cette fameuse Jo (Josie ? Josette ? Josepha ?) la règle qui interdisait de consommer de la nourriture dans l'enceinte de la bibliothèque. Il ne cherchait absolument pas à se montrer plus malin que son ainée, il pensait innocemment qu'elle avait omis de conserver dans sa mémoire cet alinéa du règlement instauré par Irma Pince et ainsi qu'il était de son devoir de première année qui, rappelons le, avait mémorisé par coeur tout le texte réglementaire de l'école, de le rappeler à Jo (Joëlle ? Joanne ? Joé ?). Cependant elle retourna la situation comme si c'était elle qui venait d'enseigner une leçon à Nathaniel qui ne comprit pas vraiment ce qu'il venait de se passer et afficha un légère grimace sur son visage.

Par la suite elle questionna le bleu et bronze sur sa famille. Il se demanda qu'elle intérêt elle pourrait en tirer, mais fut content qu'on s'intéresse à lui surtout qu'elle était bien plus âgée. « Non je suis fils unique et toi ? » Il lui retourna la question par politesse, mais ne savait pas vraiment ce qu'il ferait de cette information.

La bibliothécaire réapparut non loin d'eux, peut être Nathaniel allait pouvoir espérer un certains calme de la part de son interlocutrice, mais en même temps il ne l'avait entendu qu'une fois, c'était peut être une erreur de la Poufsouffle. Elle ne lui paraissait pas méchante elle se faisait juste facilement remarquer et mangeait du poison. Puis une idée vint à l'esprit du bleu et bronze. Si la jaune et noire désirait regagner des points dans l'estime de Nathaniel (parce que c'était extrêmement important pour la rouquine n'est ce pas), il allait lui émettre une demande qu'elle pourrait peut être satisfaire. A l'instar de ce qu'il avait fait avec Dahlia Lloyd sa préfète (qui avait été extrêmement satisfaisante dans l'aide qu'elle avait apportée à son cadet) il lui demanda : « Vu que tu es plus vieille que moi, tu connaitrais un livre enrichissant à lire que je peux trouver ici ? » Si elle lui proposait son édition de la Gazette du Sorcier il aurait du mal à croire en elle, vraiment beaucoup de mal. Un enfant de onze ans pouvait parfois se montrer dur, eh oui.



( 783 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art du trompe-l'oeil [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art du trompe-l'oeil [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Images debiles ...
» Octavio Ocampo, l'Arcimboldo d'aujourd'hui
» Un artiste du trompe l'oeil
» M.C.Escher (1898-1972) et les objets impossiles
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Bibliothèque-
Sauter vers: