AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Intrigue - PV] Inspection de Poudlard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Admin

Parchemins : 1125


MessageSujet: [Intrigue - PV] Inspection de Poudlard.   Jeu 22 Mar - 11:49


Le 22 octobre 2013, dans la soirée.

S. était de nouveau de corvée pour aller vérifier ce qui se passait à Poudlard. Freja n'avait pas beaucoup apprécié que de simples élèves trouvent l'objet qu'ils avaient convoités avant eux. C'était pour ça que pour la seconde fois de l'année, la spécialiste en sortilèges à distance, celle qui avait inventé les formes holographiques ainsi que les objets de contrôle, se retrouvait sous sa forme immatérielle dans l'école pour jeunes sorciers anglais. Pourtant, son corps matériel était à des milliers de kilomètres de là, en sécurité, près de M. qui veillait à ce que le corps de son amie ne soit pas affecté par la magie. Car la Magie Nouvelle de S. n'était pas sans risque pour leurs utilisateurs : il y avait un risque de se perdre, de ne pas retrouver son corps, un peu comme lorsqu'on ratait un transplanage de façon dramatique.

La mage noire se rendit compte que deux élèves étaient en train de s'entraîner au Quidditch, des Pouflosse ? Hum... Non... Ce n'était pas ça. Bon, c'était la maison des blaireaux quoi. En effet, Allistair et Prudence sont sur le terrain. Ils discutent et/ou s'entraînent et se croient seuls. S. pense la même chose, c'est pour ça qu'elle s'approche des deux jeunes gens, surtout intéressée par Prudence qui figure dans les fichiers de Magicis Sacra.

La version immatérielle de la sorcière, cachée par sa capuche, se positionna de façon à être remarqué par les deux jeunes. "Voici donc la jeune Prudence Faraday" énonça avec une pointe de curiosité et un fort accent S. Elle n'aurait pas du se montrer, pas si tôt après sa rencontre avec Joséphine de Guise et Noé Montgomery, toutefois, S. avait beau être très intelligente, elle était d'une nature spontanée et un peu rebelle. Elle avait paralysé le garçon, un grand dadais qui pouvait avoir envie de jouer les héros, pour pouvoir mieux observé la petite blonde. Elle avait l'air plutôt quelconque, mais faisant partie d'une société secrète, S. avait appris à ne pas se fier aux apparences.

Avant que Prudence puisse dire quoi que ce soit, Nathaniel arrive sur le terrain de Quidditch, inconscient de ce qui se passe. S. le regarde et remarque surtout le jeune âge du nouveau venu. Elle dresse un bouclier qui empêche les trois enfants de sortir du cercle dans lequel ils se trouvent tous les quatre avant d'affirmer. "Et un petit rongeur de plus pris dans ma souricière. Finalement, cette inspection va peut-être être plus amusante que prévue."

Allistair est paralysé mais il peut parler.
Nathaniel et Prudence sont libres de leurs mouvements mais ils ne peuvent fuir à cause du bouclier de S.
Votre objectif : découvrir pourquoi S. est venue faire une inspection de Poudlard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hp-hogwarts.com

avatar
Préfète de Poufsouffle

Parchemins : 695
Âge : 13 ans (27/07/2000)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Susan

MessageSujet: Re: [Intrigue - PV] Inspection de Poudlard.   Dim 6 Mai - 14:57

-Et alors là, tu vois, le capitaine me fait, Faraday, t’as pas le choix, faut que tu joues attrapeuse. Sauf que c’était Opaline Montgomery, en face. Opaline, tu te rends compte ? La reine du Vif en personne… Alors j’lui ai dit comme ça « non, merci, t’es mignon, mais je ne tiens pas à me faire humilier devant toute l’école… ».
Inconsciente du drame qui n’allait pas tarder à se jouer sur le terrain, Prudence était occupée à saoûler Allistair raconter par le menu à son coéquipier son pire souvenir de Quidditch, tandis que, juchés sur les balais de l’école, ils échangeaient des passes plusieurs mètres au-dessus du sol. Elle n’avait pas eu à le chercher bien loin : se remémorer l’échec cuisant que son équipe avait essuyé après qu’Opaline eut attrapé le vif avant même que Prudence eut pu réagir, suffisait encore à lui faire monter le rouge aux joues. Après cela, elle avait rasé les murs pendant des semaines.
-Enfin bref, ajouta-t-elle rapidement, tout en rattrapant de justesse le souaffle, pas besoin de te faire un dessin, t’étais là comme moi pour voir le massacre final… La honte de ma vie, je te jure ! Elle adressa une grimaça éloquente à son camarade avant de lui renvoyer la balle par en-dessous. Du coup, cette année, je reste à mon poste de poursuiveuse, merci beaucoup ! Conclut-elle, sans savoir, la pauvrette, qu’il s’agissait là d’un vœu pieux que son capitaine et la grippe qui n’allait pas tarder à s’abattre sur le château, piétineraient impitoyablement.

-Tu crois pas qu’il est temps de sortir un cognard ? On n’est pas mal sur les passes basiques, là, non ? Suggéra-t-elle, quelques minutes après. Malgré des passes qui devenaient de plus en plus vicieuses, ils n’avaient plus fait tomber le souaffle depuis un petit moment. Prudence commençait à penser qu’il fallait corser l’entraînement. Je prends une batte et je te protège pendant que tu marques puis on échange les rôles ? Il s’agissait, après tout, d’un exercice classique, qui permettait de tester à la fois la rapidité du poursuiveur (« Ahlala, tu viens de perdre tous les os du bras… Va falloir travailler l’esquive, hein ! ») et sa capacité à jouer sous pression (« Ne te retourne pas, mais je crois qu’un cognard te poursuit… »). Les deux Poufsouffles se posèrent donc près des tribunes, où il avait laissé la caisse du chat des balles d’entraînement, et Prue venait tout juste de saisir une batte, quand S. fit son apparition.

-AH ! Surprise, la jeune sorcière sursauta violemment. Qu’est-ce que c’était encore que cette tisane ? Prue n’était pas idiote, et elle enquêtait sur Magicis Sacra depuis suffisamment longtemps pour savoir que la silhouette encapuchonnée qui lui faisait face n’avait rien d’amical. Comme beaucoup, elle avait entendu parler de la capacité des membres de la Menace à se projeter en un lieu dans lequel ils n’étaient pourtant pas physiquement présents – c’était une de leurs particularités les plus impressionnantes, car personne n’arrivait à savoir comment ils s’y prenaient – mais elle n’en avait, jusqu’à ce jour, jamais été témoin. Nerveuse, Prue raffermit inconsciemment sa prise sur sa batte, comme si elle espérait pouvoir l’utiliser pour se défendre. Son cœur manqua un battement lorsque l’inconnue s’adressa directement à elle.

-D’où vous savez comme je m’intitule m’appelle ? lança-t-elle, bravache malgré la panique qui montait (*Merdemerdemerde, on est seuls avec une folle furieuse à plusieus centaines de mètres du château… On va tous mouriiiir !*).
Si Prudence avait su que Magicis Sacra avait des fichiers et que son nom figurait dedans, elle aurait certainement flippé comme jamais pavoisé de fierté, car elle y aurait vu la preuve que ses ennemis les craignaient, eux, les petits élèves qui s’étaient juré de les faire tomber. Et si la Menace les trouvait suffisamment intéressants pour commencer à dresser des fiches sur eux, c’est qu’ils étaient sur la bonne piste. Mais elle l’ignorait et, bien loin d’être rassurée, elle sentait ses genoux à deux doigts de se lancer dans une compétition de castagnettes de classe internationale. Elle se tourna vers Allistair, pour lui souffler de courir chercher de l’aide, et s’aperçut que la situation était encore pire que ce qu’elle avait imaginé :

-Allistair ! Elle lâcha la batte et se précipita vers son condisciple, dont l’immobilité était inquiétante, et le secoua sans ménagement sympa la fille. Hélas ! Le corps du jeune garçon ne lui obéissait plus. Prue n’eut toutefois pas le temps de s’appesantir sur la question, ni même de tirer sa baguette, rangée dans la poche intérieure de sa robe qu’un nouvel événement vint aggraver une circonstance déjà critique.
La fillette jura entre ses dents. Qu’est-ce qu’il faisait là, ce petit de Serdaigle ? Il espionnait l’équipe de Poufsouffle ? s’était perdu ou quoi ? C’était bien le moment de faire du tourisme dans l’école ! En quelques secondes, S. avait dressé un bouclier autour d’eux. Cette fois, ils étaient vraiment pris au piège.

Alors Prue sentit la peur la quitter. C’était comme si, en les enfermant dans cette bulle impénétrable, S. venait de réveiller tout le courage de la jeune fille. Elle se redressa de toute sa hauteur et darda un œil noir sur leur ennemie, prête à en découdre. Après tout, quitte à être coincée avec un membre de la Menace, autant en profiter pour obtenir des informations qui pourraient être utiles à la Brigade.
Ici, il faut préciser que la Poufsouffle, qui n’était déjà pas connue pour la douceur de son tempérament, avait eu treize ans au cours de l’été et qu’on aurait très bien pu illustrer avec sa photo l’article « adolescence » de l’encyclopédie. Pour cacher le tremblement de ses mains, elle croisa les bras sous la poitrine, avant de laisser échapper un ricanement de type 1, plus connu sous le nom de « provocation débile » :

-Cette inspection ? Inspection de quoi, franchement ? Vous venez voir si on a bien fait nos devoirs ? Railla-t-elle. Et puis franchement, M’dame, j’voudrais pas vous offenser, mais on ne vous a jamais appris à vous présenter, dans votre secte de fanatiques ?

[1020 mots]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Serdaigle

Parchemins : 142
Âge : 11 ans (30/05/2002)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Faris

MessageSujet: Re: [Intrigue - PV] Inspection de Poudlard.   Dim 6 Mai - 20:50


Inspection de Poudlard ϟ PV Prudence & Allistair

« Fudge ? Ouhouh Fudge ? » Si depuis son arrivée à Poudlard, cela ne dérangeait pas Nathaniel de laisser l'ancien ministre de la magie son chat seul se promener dans le château, en cet après midi, voir le ciel s'assombrir inquiétait le bleu et bronze quant à ce qui pourrait arriver au chat s'il ne rentrait pas tout de suite. Les prévisions météos n'annonçaient pas de pluie, mais avec le ciel écossais, il fallait se méfier. « Excusez moi vous n'auriez pas vu mon chat s'il vous plait ? » Bien que nouveau à Poudlard, l'animal avait passé assez de temps à présent dans la salle commune des Serdaigle pour se faire remarquer. Il était plutôt intelligent et se montrait câlin même avec ceux qu'il ne connaissait pas, de quoi être apprécié de tout amoureux des chats. Mais habituellement à cette heure-ci il venait toujours voir ce que son maitre faisait, surtout lorsque les cours étaient terminés. « Je crois que je l'ai vu errer près du Terrain de Quidditch. » indiqua une deuxième année à Nathaniel dont le visage s'illumina. Il espérait cependant qu'il ne s'agisse pas d'une erreur.

Tandis qu'il traversait le château pour se rendre à l'extérieur, le bleu et bronze se demanda ce qui avait poussé l'animal à se rendre jusqu'au terrain de Quidditch. Si de nombreuses fois Nathaniel avait évoqué avec Fudge son désir d'intégrer l'équipe de sa maison l'an prochain, il ne voyait pas pourquoi le British Longhair s'y rendrait de lui-même. Y avait-il senti quelque chose d'intéressant ? Une créature à chasser ? Jusqu'ici Fudge s'était contenté de nourriture industriel, mais peut être qu'avec la prédominance de créatures sauvages aux abords de la forêt interdite, il avait retrouvé quelques uns de ses instincts animaux.

Arrivant dans le parc, Nathaniel guetta le ciel obscur, mais qui ne semblait pas inquiéter les élèves autours de lui. Il pressa le pas et se dirigea vers le stade de Quidditch situé au sud est du château. « Fudge ! » Plus il s'en approchait, plus il appelait l'animal en espérant que ce dernier réponde assez vite pour qu'il puisse regagner la salle commune et se poser près du feu. Malheureusement pour le moment il n'y avait aucune réponse. Un élève de Poufsouffle prit par surprise Nathaniel en sortant du terrain. « C'est toi qui hurle pour appeler quelqu'un ? Demanda-t-il intrigué.
- Oui je cherche mon chat, répondit le bleu et bronze en acquiesçant.
- Ah c'est une boule de poil marron non ? J'en ai vu un errer entre les bancs. Faut qu'il fasse attention, il y en a encore deux de ma maison qui s'entraient, il ne faudrait pas qu'il se prenne un Cognard. » conseilla le Poufsouffle. Le visage de Nathaniel afficha sa frayeur. Il imagina son chat broyé en morceau par la force d'un Cognard et accéléra le pas jusqu'au stade de Quidditch.

Traversant les vestiaires, le bleu et bronze chercha la direction du terrain (c'était la première fois qu'il accédait au stade par ce chemin) et lorsqu'il y arriva, il atterrit directement sur la pelouse. Le garçon se sentit étrangement bien sur l'herbe du stade et cela confirma son idée qu'il souhaitait intégrer l'équipe de Serdaigle dès que cela serait possible. Un jour lui aussi se tiendrait ici, balai en main, dans la tenue bleu et bronze des oisillons, prêt à prendre son envol afin d'affronter l'une des trois autres maisons de l'école de sorcellerie. Bien évidemment le poste qui l'intéressait était celui d'Attrapeur, comme l'était son père. Mais pour le moment il était encore trop jeune et bien qu'il sache voler, il devait attendre l'an prochain pour pouvoir participer aux sélections de son équipe.

Comme l'en avait informé le Poufsouffle, deux élèves étaient encore en train de s'entrainer sur le terrain, mais pas que, ils étaient accompagnée d'une troisième personne qui ne portait pas du tout la tenue de l'équipe des jaunes et noirs. Par ailleurs, l'autre garçon que Nathaniel présent sur le terrain ne bougeait pas d'un iota, bizarre pour un entrainement. Naïvement, pensant profiter d'une pause dans leur jeu, le Serdaigle s'avança vers le trio et demanda : « Excusez moi vous n'auriez pas vu un chat au pelage marron ? Je le cherche. » demanda-t-il avant de comprendre que sa question n'était peut être pas adaptée à la situation. Si les deux élèves n'avaient rien d'inquiétant, Nathaniel ne pouvait en dire autant de la personne, bien plus grande qu'eux, dont le visage était camouflée par une capuche. S'agissait-il de Susan Bones la directrice de maison des Poufsouffle ? Cherchait-elle à passer inaperçue pour entrainer l'équipe de sa maison ? Cela était bien peu probable et les traits inquiets que Nathaniel lisait sur le visage de la jeune fille de Poufsouffle laissait bien peu imaginer qu'il s'agissait d'une rencontre amicale. « Heu qu'est ce qu'il lui arrive ? » demanda-t-il de nouveau lorsqu'il se rendit compte de l'inertie du garçon plus vieux que lui. Loin d'être habitué à la menace qui pesait sur le monde de la magie à l'heure actuelle, Nathaniel n'eut absolument pas le réflexe de sortir sa baguette, de toute façon il ne connaissait pas vraiment de sortilèges de duel. Enfin son jeune âge et son innocence ne le laissa pas imaginer que ce qui se déroulait actuellement sous ses yeux le mettait en réel danger et peut être que cela allait lui jouer des tours.


( 892 mots )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Poufsouffle

Parchemins : 52
Âge : 16 ans - 10/05/1997
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Owen Woolahan

MessageSujet: Re: [Intrigue - PV] Inspection de Poudlard.   Jeu 17 Mai - 21:14

Allistair passait le Souafle à Prudence et le rattrapait avec sa caractéristique indolence. Il arborait pour l'occasion un petit sourire emprunt de sympathie, laissant sa cadette raconter avec une passion digne d'éloges ses déboires dans l'équipe de Quidditch. Ils avaient déjà à leur actif un certain nombre d'entraînements, autant avec leur équipe qu'en binôme. Peut-être étaient-ce leurs caractères radicalement opposés qui leur permettait de si bien se tolérer, ou peut-être simplement s'entendaient-ils bien. C'était une question qu'Allistair, disons-le clairement, ne s'était jamais posée, du moins pas en ces termes.

Toujours est-il qu'il se contentait d'opiner à chaque anecdote, ponctuant parfois les récits de Prue de petites phrases qui ne l'engageaient à rien, de type "Hmm mh", "Okay" et autres "Je vois". Il était trop concentré à se faire violence pour ne pas profiter de l'inattention de la demoiselle pour lui faire des passes vicelardes, qu'elle risquait de peiner à rattraper, pour vraiment réfléchir à des réponses adéquates. Il parvint néanmoins à se fendre d'un simple :

- En ce qui me concerne, j'aimerais bien pouvoir reprendre mon poste de Gardien, mais quelque chose me dit que c'est mal engagé...

Il eut un petit sourire désabusé, et opina volontiers quand sa collègue lui proposa de passer à des échauffements autrement plus musclés. Il n'était pas spécialement à l'aise avec une batte dans les mains ; là où il n'avait pas trop de difficultés à anticiper les mouvements d'un joueur, ceux d'un Cognard, plus erratiques, étaient pour lui une véritable torture. Il se prêtait d'ordinaire de bonne grâce à cet exercice, suffisamment motivé par l'ire de Prudence si un Cognard ne faisait que l'effleurer pour faire amende honorable.

Il se posa en douceur à quelques pas de sa camarade, le Souafle sous le bras et le regard perdu dans le vague tandis qu'elle se munissait d'une batte. Quelque chose commençait à l'ennuyer, sans qu'il parvienne à dire quoi. Peut-être était-ce dans l'air ? Le ciel était d'un bleu éclatant, trop vif pour être honnête. Était-ce un orage qui se profilait ? Non, il y avait... autre chose.

C'est alors qu'il entendit Prue pousser un cri de surprise. Mû par un réflexe aiguisé par son intuition, il se retourna, portant la main à sa baguette, fixée sur son avant-bras gauche... et se retrouva incapable d'aller au bout de son mouvement. Il était figé dans une posture des plus ridicules, à moitié tourné vers l'arrière, les bras ramenés près de lui comme un escrimeur préparant une feinte, ou comme un danseur s'apprêtant à se lancer dans une série effrénée de vrilles. Il y avait quelque chose de proprement frustrant à avoir la main proche, si proche de sa baguette, sans pouvoir pour autant la dégainer...

Du coin de l'oeil, il aperçut un garçon -un première année, à en juger par son air perdu et sa petite stature- qui s'était inconsciemment approché. Il voulut lui dire de s'éloigner, mais fut distrait par la réaction relativement agressive de Prudence. S'il était habitué à la voir maltraiter invectiver de la sorte les autres élèves, il lui semblait irréfléchi de s'adresser ainsi à un adulte. Il n'était néanmoins pas en mesure de lui faire la leçon, se trouvant lui-même misérablement saucissonné. Le temps qu'il se remette de sa perplexité, le plus jeune s'était approché trop près pour échapper à l'attention de l'inconnue qui leur faisait face, et se retrouvait piégé avec eux. Il eut une grimace amère, constatant à cette occasion que ses muscles faciaux répondaient encore à sa volonté. C'était toujours ça de pris.

Il s'humecta les lèvres, son cerveau tournant -une fois n'est pas coutume- à plein régime. Il était horriblement logique qu'il ait été pris pour cible par l'intruse, et pour être honnête, il songea que leur petit groupe devait s'estimer heureux d'avoir encore deux membres libres de leurs mouvements. Tout d'abord, comment était-elle arrivée ici aussi... discrètement ? Le transplanage était impossible à Poudlard... A moins que Magicis Sacra ait le bras assez long pour faire lever les protections du château ? C'était hautement improbable, mais il ne fallait pas exclure cette hypothèse... Et il réalisa bien vite son erreur.

Elle n'est pas vraiment là. C'était évident, c'était une projection similaire à celles dont la Gazette avait parlé lorsque la Menace avait enlevé des enfants sur le Chemin de Traverse. C'était un moyen simple et rapide d'outrepasser les défenses de Poudlard sans trop se fatiguer -enfin, à supposer que le sort qui leur permettait de se matérialiser ainsi n'était pas fatigant pour eux. Allistair se prit un instant à rêver qu'il était lui aussi capable de se projeter ainsi. Il savait que si cela lui était possible, il enverrait son hologramme en cours -alors qu'il n'avait que quelques minutes à marcher pour y parvenir. Il fut interrompu dans sa rêverie par une nouvelle exclamation de Prudence, qui venait vraisemblablement de réaliser l'état dans lequel il se trouvait. Il lui adressa un sourire rassurant.

- Ne t'inquiète pas, je vais bien. Je suis juste momentanément immobilisé, mais ça va aller.

Puis il porta son regard sur le jeune garçon, sans se départir de son sourire.

- Et je suis navré, mais je crains de ne pas avoir vu ton chat. Mais je t'aiderai à le chercher un peu plus tard, si tu veux.

Derrière son apparence placide, il continuait à réfléchir furieusement. S'il était le seul immobilisé, c'était peut-être parce que les pouvoirs de la sorcière, sous cette forme, étaient limités. C'était un peut-être rassurant, mais c'était un énormissime peut-être. Il n'était pas judicieux de se baser sur ce genre de suppositions... Aussi fit-il de son mieux pour se souvenir de ce que les journaux avaient rapporté de la première attaque de la Menace. Et la première chose qui s'imposait était...

- Vous pouvez laisser vos baguettes là où elles sont.

Il avait parlé assez fort pour se faire entendre des deux autres élèves, d'un ton ferme mais qui se voulait toujours rassurant. Pour se rendre plus crédible, il aurait aimé pouvoir laisser ses bras pendre le long de son corps, mais il était toujours coincé -et Merlin seul savait avec quelles courbatures il allait se retrouver le lendemain si la situation perdurait.

- Il est évident que nous ne faisons pas le poids contre une sorcière suffisamment expérimentée pour explorer Poudlard sans avoir été détectée.

Et voilà, son petit roublard intérieur s'était réveillé. Il adressa à Prudence un regard indéchiffrable, espérant qu'elle ne percevrait pas sa tentative de fourberie éhontée comme une preuve de lâcheté. Il fallait absolument faire parler la femme, et vu la façon amusée dont elle semblait aborder la situation et l'aura de danger qui émanait d'elle -et qui n'était sûrement pas due qu'à son appartenance à Magicis Sacra-, il espérait que la brosser dans le sens du poil donnerait des résultats. Dans tous les cas, il voulait à tout prix éviter que l'un de ses camarades se retrouve en danger.

- 1135 mots -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Intrigue - PV] Inspection de Poudlard.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue - PV] Inspection de Poudlard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ? halloween party
» ? intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Stade de Quidditch-
Sauter vers: