AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Fuis-moi je te suis. [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Derek Bradford
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 226
Âge : 16 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


MessageSujet: Fuis-moi je te suis. [PV]   Mar 24 Avr - 17:20


Candys & Derek

Le schéma se répétait : l'année précédente, Candys avait décidé d'éviter de croiser Derek dans le château après leur première rencontre qui s'était révélée, pour le moins, mitigée. Par une succession d'évènements (ou serait-ce grâce au destin ?), les deux vipères en étaient venu à se rendre au bal de Noël main dans la main ensemble, à la grande surprise d'à peu près toute l'école. Cette soirée s'était relativement bien déroulée, mais, vers la fin, l'Américain avait dû laisser sa cavalière seule pour voler au secours de son meilleur ami Julian. Si l'ambiance après cet évènement avait été légèrement moins tendue, il avait fallu une nouvelle rentrée pour chambouler à nouveau toute leur relation. En effet, le jour de l'anniversaire du garçon, qui s'avérait être, comme chaque année, le même jour que celui du départ du Poudlard Express, Derek s'était retrouvé, par la force des choses, en tête à tête avec Candys dans un compartiment du train. S'en était suivi un baiser accidentel, qui semblait avoir choqué au plus au point la préfète-en-chef c'est de sa faute de toute façon, elle avait qu'à pas abandonner l'équipe de quidditch. De fait, la demoiselle semblait trouver n'importe quel endroit dans lequel Derek ne se trouvait pas bien plus agréable que d'accoutumée. Le principal concerné, lui, n'en faisait pas des tonnes : c'était un accident. S'il avait vraiment voulu la pécho, il l'aurait fait selon des codes plus appropriés.

Même s'il n'y prêtait pas beaucoup d'attention, il commençait à se demander pourquoi il n'arrivait pas à garder une relation saine avec une fille au sein de l'école. Ne parlons donc pas de Joséphine et Ringo. Si ce n'est Erin et Maribel qui l'acceptaient encore, il n'apparaissait pas comme l'ami idéal aux yeux de la majorité de ses condisciples. Histoire de se vider l'esprit, le jeune Bradford avait pris le chemin de la salle de bain des préfets. Certes, il n'était pas préfet, mais, on ne cessera de le redire, il est normal que les capitaines aient droit à leurs petits privilèges, n'est-ce pas ? Gérer une équipe était une charge bien stressante. Fort heureusement, les vipères avaient gagné leur premier match face à Serdaigle. De quoi filer du baume au coeur au sixième année.

Une fois dans cet endroit paradisiaque, le jeune homme s'était fait coulé un bain avec des huiles de toutes les couleurs dans lequel il s'était prélassé pendant de longues minutes. Rien de mieux que de décompresser de cette manière de temps à autre. Bien évidemment, il ne pouvait pas rester là éternellement, aussi dût-il se résoudre à quitter les lieux maintenant que la soirée était bien entamée, afin de ne pas s'attirer trop de nouveaux ennuis en étant hors de son dortoir après le couvre-feu. Si Candys l'attrapait, peut-être en profiterait-elle pour lui infliger une demi-douzaine de retenues pour lui avoir "volé un baiser", mais Derek en doutait, étant donné qu'elle faisait tout pour ne pas croiser son chemin depuis l'incident.

Seulement, il y avait des endroits où il était bien plus difficile pour Candys d'éviter son  Serpentard préféré camarade. Il y avait ainsi une chance sur 13 (si on compte les préfets, les préfets-en-chef et les capitaines) pour que ce soit précisément elle qui fasse son apparition devant la salle de bains des préfets, au moment exact où Derek en sortait, vêtu simplement d'une serviette de bain autour de la taille. Le. gros. cliché. Pris de court, l'adolescent s'immobilisa et dévisagea celle qui se trouvait désormais en face de lui. Il s'éclaircit ensuite la gorge et déclara, gêné « Hum… Je m'en allais justement. Tu as toute la salle de bain pour toi et si tu veux je peux y retourner avec toi comme ça on se racontera notre vie comme les deux meilleurs potes que nous sommes, lol. » Il se demandait quand même ce qu'il avait fait au bon dieu pour se retrouver une nouvelle fois dans une situation aussi embarrassante face à sa préfète-en-chef…



Tu veux ma photo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 818
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Mar 1 Mai - 18:20

La rentrée de Candys en tant que préfète-en-chef ne s’était pas passée comme elle l’avait espéré. Elle avait eu envie de renouveau, d’oublier ses problèmes de cœur, ses sentiments naissants pour Bartley, ceux qu’elle refoulait pour Cole et ceux qu’elle ne comprenait absolument pas pour Derek. C’était sans compter sur le premier baiser qu’elle avait échangé avec Derek, alors que ni l’un ni l’autre ne l’avait voulu. C’était une farce du hasard, du destin, ou de tout ce que vous voulez, mais cela n’avait clairement pas aidé Candys à oublier quoi que ce soit et ses hormones de jeune demoiselle en pleine croissance s’étaient emballées comme jamais. Depuis, elle avait donc décrété qu’éviter Derek du premier septembre au premier juillet était la manière la plus efficace de ne plus tenter le destin. Jusque là, son plan s’était plutôt bien déroulé. Elle n’avait pas eu besoin de revenir dans l’équipe de Quidditch –et même si cela lui manquait énormément, elle n’avait de toute manière plus une seule seconde à elle- et parvenait à éviter Derek aussi bien qu’on évitait la Dragoncelle ! Elle était devenue maître dans l’art de « l’esquive de Bradford » et en était plutôt fière. Elle n’avait parlé du baiser qu’à Noé, et vu la réaction qu’il avait eu, s’était bien gardée d’en parler à qui que se soit d’autres. Vu que personne ne semblait lui lancer de regard lourd de sens quand elle était –sans le vouloir- dans la même pièce que Derek, elle estimait que le jeune homme avait fait de même de son côté et tentait de mettre cette première expérience –pour le moins loupée- de côté, même si à chaque fois qu’elle voyait son camarade, l’image et la sensation de ce baiser la frappaient à nouveau de plein fouet.

Ce soir là, la jeune fille avait décidé de faire un tour par la salle de bains des préfets. Elle l’utilisait assez régulièrement, le plus souvent seule, sans aucune atre petite préfète à ses côtés. Elle ne s’en plaignait pas, cela était plutôt reposant. Ce soir là, elle avait donc décidé de s’attacher les cheveux en une queue de cheval mi-haute, laissant ses boucles mi-brunes mi-blondes dans son dos. Un gilet et un jogging aux couleurs de Serpentard sur le dos, elle s’était dirigée vers la fameuse salle de bains, sans rencontrer personne, ni élève, ni professeur, ni fantôme. Enfin, elle croisa Peeves, mais l’esprit frappeur la regarda, lui demanda où elle allait comme ça, et gloussa tellement à sa réponse qu’elle décida de faire fit de sa rencontre. Arrivée devant la porte de la salle de bains et alors qu’elle allait poser la main sur la poignée pour l’ouvrir, tout en faisant un pas en avant, ele sentit la poignée se dérobée son sa main et cogna son front contre quelque chose d’étrangement chaud et humide. « Aïe » laissa-t-elle échapper, avant de lever la tête et de se glacer sur place. Bien évidement… Il avait fallu que ce soit Derek qui apparaisse devant elle ! La préfète-en-chef recula d’un pas, beaucoup trop proche du capitaine des vert et argent, et le dévisagea, de la tête aux pieds. Sérieusement ?! Elle sentit ses joues devenir brûlantes et probablement écarlates alors même qu’elle baissait la tête, gênée au plus au point.

Elle fut surprise de l’entendre lui adresser la parole. Plus encore, qu’il ne s’excite pas envers elle, alors qu’elle avait sans doute du lui faire mal, quand elle s’était cognée contre… Son épaule ? Son menton ? Elle n’en savait rien –et préférait ne pas le savoir. Elle releva timidement la tête vers Derek, évitant soigneusement le draps de bain autour de sa taille et son torse nu, remarquant qu’il semblait aussi peu à l’aise qu’elle. « Ah euh, oui, merci… »  Alors qu’elle allait se déplacer sur la droite pour passer devant Derek et rentrer dans la salle de bain, elle se retint et fixa de ses yeux émeraudes le sixième année. « Derek… Pour… Pour ce qui s’est passé dans le train… » Ses joues brûlaient toujours et les mots restaient coincés dans la gorge de la préfète. Devait-elle l’embrasser à nouveau ? Voir si la sensation qu’elle ressentait revenait ? Et si ce n’était pas le cas, que ferait-elle ? Et si Derek la repoussait ? Et si… Et si n’importe quoi ? Elle n’était pas des filles qui sautaient au cou des garçons… Ses yeux se reportèrent sur le bout de ses chaussures, évitant soigneusement le corps –beaucoup trop- dénudé de son camarade. Derek pouvait mourir d’hypothermie, tant pis pour lui, elle n’était pas décidée à parler.

acidbrain



[767]


scones & s'mores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Derek Bradford
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 226
Âge : 16 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Dim 20 Mai - 19:26

Derek n'avait pas prévu de croiser - ou plutôt rentrer dans - quelqu'un en sortant de la salle de bains des préfets ce jour-là. Plus particulièrement étant donnée la tenue qu'il portait ce jour-là, autrement dit un boxer et une serviette de bain ou un essui pour mes partisans belges. Mais où avait-il la tête d'oublier ses vêtements à l'intérieur ? Ah la la, les jeunes de nos jours… Sûrement avait-il eu la tête occupée par des pensées revenant sans cesse au baiser du train ? Et voilà qu'il croisait Candys, la fille responsable de ses divagations et celle qui lui faisait ressentir une sensation incompréhensible. Au moins, celle-ci semblait tout aussi gênée que son camarade, vu le rouge qui lui montait aux jours. Pour dire vrai, le visage de l'Américain n'était pas non plus sous ses meilleures couleurs mais la situation était beaucoup trop embarrassante. Sans compter le fait que Candys avait foncé directement dans le torse du Serpentard, histoire d'ajouter un nouveau contact non prémédité au compteur.

 Le jeune homme, prit par surprise, laissa échapper, lui aussi, un cri.

Il essaya tant bien que mal de se ressaisir quand la demoiselle décida d'amener le sujet de conversation à l'incident du Poudlard Express. Apparemment, elle avait sauté sur l'occasion de leur rencontre impromptue pour parler de ça, ce qui étonnait un peu le sixième année. Après tout, si ça venait d'elle, tant mieux, vu la tournure qu'avaient pris les évènements ces dernières semaines. Pour ce qui est du baiser, Derek ne comprenait pas pourquoi, mais il avait envie de recommencer l'expérience, d'une manière ou d'une autre, histoire de voir ce que ça faisait lorsque c'était intentionné. Pris d'un élan de confiance en soi, il réduit encore la distance qui le séparait de Candys tout en déclarant « Tu veux parler de ça ? » et de lui attraper les hanches d'une main pour l'attirer vers lui et l'embrasser, cette fois-ci, en prenant son temps et avec la ferme intention de viser ses lèvres. Après tout, c'était le moment de mettre les choses au clair. Plus question de s'éviter pendant le reste de l'année car la réaction de la jeune fille déciderait du sort de leur relation. Le garçon ne savait pas pourquoi il avait agi de la sorte, peut-être était-ce la chaleur de la salle de bains qui lui était montée à la tête, ajoutée au fait de se retrouver face à face avec cette jolie jeune fille... En tout cas, il voulait lever le doute sur cette sensation qui le gênait depuis sa dernière rencontre avec la préfète-en-chef.



Tu veux ma photo ?


Dernière édition par Derek Bradford le Mar 29 Mai - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 818
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Mer 23 Mai - 11:53

Candys était une pile électrique, elle restait peu en place. Du moins, cela était vrai lorsqu’elle n’avait rien qui ne la préoccupait. Mais depuis la rentrée, elle devait bien l’avouer, ses pensées ne faisaient que de revenir à ce qu’il s’était passé dans le train et au baiser malencontreusement échangé avec Derek. Elle n’avait pas su comment réagir face à la chose et avait décidé que le plus simple était d’éviter Derek par tous les moyens possibles. Elle en voulait encore fortement à son cher jumeau de l’avoir poussée dans l’équipe de Cole et Derek lors de la dernière réunion de la Brigade Anti-Menace. Ce moment avait été gênant pour la préfète-en-chef et elle n’avait pas été d’une très grande aide. Mais là, elle n’avait pas le choix que de parler à Derek, après tout, il était en face de lui et elle lui était rentrée dedans…

Pourquoi avait-elle décidé de lui parler du baiser ? Elle n’en savait rien. Elle n’avait jamais eu de petit copain, et le Serpentard face à elle était le premier garçon qu’elle avait embrassé, de toute sa vie. Autant dire qu’elle avait vu plus romantique comme premier baiser, et surtout, qu’elle s’était imaginé tout un scénario qui n’arriverait plus jamais. Et depuis, elle ne savait pas quoi faire ni quoi penser. Elle en avait parlé à Noé, qui s’était énervé mais avait l’air de finalement passer au-dessus de la chose –et même de pousser sa frangine à se dévergonder-, elle en avait légèrement discuté avec Erin et Tempérance, sans pour autant révéler ce qu’il s’était passé dans le train mais rien n’y faisait. Oui, son cœur faisait un bond dès qu’elle le voyait, mais également quand elle voyait Bartley ou Cole. Ce qui ne l’aidait absolument pas, malheureusement pour elle. Elle s’attendait à ce que Derek l’envoie balader d’ailleurs, maintenant qu’elle parlait du baiser, sans vraiment le nommer. Parce qu’elle connaissait Derek depuis le temps, il était clairement du genre à envoyer valser les gens qui l’ennuyaient, il ne s’était pas gêné l’an passé pour la planter comme une vieille chaussette à chaque fois.

Aussi, elle ne comprit absolument pas ce qui lui arrivait, quand elle sentit une pression sur ses hanches et le corps du Serpentard, chaud et humide, contre elle. Candys était un petit gabarit : pas très grande, juste un peu plus du mètre soixante, très mince, elle avait été attirée avec énormément de facilité vers son camarade. Ses lèvres rencontrèrent rapidement celles de l’américain, relativement douces. Candys avait un souvenir confus du baiser du train, peut-être parce qu’elle tentait d’en faire abstraction, bien qu’il s’accrochait à sa mémoire comme une ancre. Une de ses mains glissa dans le dos du brun, instinctivement, réduisant définitivement à néant un quelconque écart entre les deux vipères. Son cerveau s’était coupé, et elle ne pensait plus à rien d’autre qu’au baiser et à Derek tout contre elle. Elle était déconnectée, surprise par l’audace du jeune homme et en même temps… Elle s’était abandonnée à ses lèvres et ses bras. Le baiser toucha, inévitablement à sa fin. Candys, toujours serrée contre Derek, le fixa de ses yeux émeraudes, incertaine de ce qui allait se passer maintenant. Elle pensait au meilleur comme au pire. Est-ce qu’ils étaient un couple ? Est-ce qu’il se fichait complètement d’elle et voulait juste la ridiculiser ? Cependant, elle décida d’agir elle-aussi. Certes, elle ne l’avait pas giflé, donc ça partait plutôt bien, mais bon… « Tu vas me rendre folle, Derek… »  Pourquoi fallait-il qu’elle ait des sentiments pour lui ? Ils ne faisaient que de se disputer, ou presque ! Et pourquoi fallait-il que, visiblement, tout cela soit réciproque ?! Malgré tout, elle esquissa un sourire, les joues rouges de la gêne passée, de la passion du baiser et à cause de la chaleur environnante, sans aucun doute. « Est-ce que tu veux bien être mon cavalier pour le bal ? Et peut-être… plus ? » A vrai dire, elle ne savait pas comme la dernière partie de sa phrase avait pu sortir de sa bouche ni même la première en fait. Elle était elle-même surprise par la chose. Mais maintenant, la balle était entre les mains de l’américain, tout comme Candys, toujours collée contre lui.

acidbrain



scones & s'mores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Derek Bradford
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 226
Âge : 16 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Mer 30 Mai - 0:02

Derek ne savait pas tout à fait comment son interlocutrice allait réagir lorsqu'il s'approcha d'elle. Certes, il était plus grand et plus imposant qu'elle et loin d'être un gringalet, fort de ses années de quidditch, mais il ne pensait pas l'avoir forcée, bien qu'il ait usé de son physique à son avantage. En tout cas, elle avait tout le temps de se défaire de son étreinte si elle le souhaitait. Heureusement, ce ne fut pas le cas et les deux adolescents échangèrent pendant un instant un baiser qui avait tout l'air d'être sincère. Instant pendant lequel tout ce qui se passait autour d'eux sembla s'évanouir et ne plus avoir d'importance. La sensation était nettement différente que lors du baiser raté et non pas volé du Poudlard Express.

Lorsque le baiser prit fin, le capitaine des vipères regarda la demoiselle, un petit sourire inexplicable au coin des lèvres. Pas encore remis de ses émotions, il ne répondit pas à sa remarque et se contenta simplement d'intensifier son sourire déjà présent.

L'Américain ne savait pas vraiment ce qui l'attirait chez sa préfète-en-chef. Évidemment, c'était indéniablement une jolie fille, mais il est clair qu'au niveau des intérêts communs, ils n'étaient pas forcément sur la même longueur d'onde. La preuve lors de leur première rencontre, pour le moins mitigée. Le sixième année ne savait pas comment expliquer le fait qu'elle l'intrigue en permanence. Aussi avait-il tenté sa chance de clarifier la situation avec ce baiser. Apparemment, Candys était, elle aussi, à la recherche de réponses, et Derek fut content que ce soit elle qui prenne l'initiative de prendre la parole, car lui n'avait aucune idée de ce qu'il pourrait dire à ce moment-là. Ce que lui proposa la préfète ne fit qu'appuyer sa non compréhension des filles, ou plutôt, de Candys Montgomery. Elle l'évitait pendant deux mois et puis soudain, elle lui proposait d'aller au bal ensemble et "plus encore" ? Le Serpentard n'était pas dupe ; il prit son inspiration avant de lui répondre. « Ah bah c'est con j'ai déjà une cavalière pour le bal, t'aurais du te renseigner avant, ciao ! Bon, j'avoue que c'est bizarre tout ça. Mais, oui, ça me ferait plaisir d'aller au bal avec toi à nouveau. » Qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de Derek Bradford ?! Ainsi, à la deuxième question de la jeune fille, le garçon répondit : « Même si tout ça est assez soudain, je pense que ça vaut le coup d'essayer » tout en plongeant ses yeux dans les siens. L'intensité du moment qu'ils vivaient le poussa à prendre cette décision hâtive, décision qu'il ne comprit qu'à moitié car, comme mentionné précédemment, les deux vert et argent avaient en général du mal à s'entendre. Mais bon, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire que serait la vie sans un petit peu de piment ?  Autant dire que Derek plongeait à corps perdu en plein dans un univers inconnu et pour le moins risqué. On ne sait jamais, peut-être que ça pouvait fonctionner ? Tout cela allait si vite mais, en même temps, autant maintenant que jamais j'adore inventer des dictons.

Peut-être avait-il pris cette décision car il voyait son meilleur ami Julian heureux et épanoui avec Tempérance à nous les double-dateeees. Peut-être était-ce pour une autre raison, mais vous le saurez dans le prochain épisode il s'en fichait pour l'instant. Il appréciait le fait d'être en compagnie de Candys, loin de toute la pression scolaire et autre. L'avenir déciderait de ce qu'ils deviendraient. Aussi, il n'était pas au courant que la brunette était partagée sentimentalement entre plusieurs garçons de l'école. S'il venait de toute façon à l'apprendre, il n'en tiendrait pas grande rigueur. Après tout, il était toujours aussi imbu de sa personne.



Tu veux ma photo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 818
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Jeu 7 Juin - 11:10

A dire vrai, si Candys n’avait pas été aussi surprise par les actions de Derek, elle lui aurait probablement collé une gifle. Encore que, elle n’était pas violente, mais peut-être l’aurait-elle repoussée, si elle avait eu un esprit clair et qu’elle ne s’était pas posé dix milles questions rien qu’en voyant le sixième année. Il avait cette drôle d’influence sur celle, de la mettre passablement mal à l’aise et de la faire questionner tout ce qui l’entourait. Est-ce qu’elle était amoureuse de lui ? Pas vraiment, pas tout à fait. Elle avait, elle ne pouvait le nier, de forts sentiments pour l’américain, mais de là à dire qu’il s’agissait d’amour, c’était sans doute un peu trop se précipiter. Il ne la laissait pas indifférente et clairement, ils avaient une alchimie particulière qui, pour une raison ou pour une autre, finissait toujours par les menés l’un à l’autre. La rencontre l’an passé à l’arrivée de Derek, le bal de Noël où McGonagall avait décrété que Candys devait proposer à Derek d’être son cavalier, l’équipe de Quidditch qu’il avait rapidement rejoint, le baiser dans le train ou encore, juste là, cette rencontre pour le moins inopinée. Ils avaient réussi à s’esquiver durant trois mois et demi, et juste maintenant, il avait fallu qu’ils se retrouvent à l’endroit le moins stratégique possible. Indéniablement, ils étaient attirés l’un à l’autre, pour une bonne ou une mauvaise raison.

Elle ne savait absolument pas pourquoi elle avait demandé à Derek d’être son cavalier pour le bal. Pour un peu qu’il la laisse encore en plan comme une vieille chaussette comme l’an passé, elle allait être la risée du bal. Cole aurait été un bien meilleur choix, et au moins, elle n’aurait pas été mal à l’aise. Mais l’effervescence du baiser l’avait poussée à faire cette proposition à l’américain. Le pire n’était cependant pas cela. Le pire était le reste de sa demande. « Peut-être plus ? » ?! Mais que lui était-il donc passé par la tête ? Derek et elle, un couple ? Ou avait-elle la tête ? C’était complètement stupide et ils finiraient sûrement par rompre avant même le bal et Candys se retrouverait sans cavalier le soir de Noël. Malgré tout, elle laissa sa main glisser le long de son corps et enlacer celle du Serpentard, avant de se hisser sur la pointe des pieds pour l’embrasser délicatement à son tour. « Je ne te demande pas de m’épouser non plus hein. Et puis, je ne sais pas vraiment ce que je ressens moi, juste que… » Qu’il l’attirait, sans qu’elle puisse faire quoi que ce soit. Elle ne savait même pas si elle l’aimait ou si elle le détestait, donc peut-être que tout cela ne mènerait à rien… Et à dire vrai, elle ne s’attendait pas à ce qu’il accepte sa proposition. Enfin, il s’agissait de Derek, le mec plus imbu de lui-même après Jensen et Zabini… Elle s’était même attendue à une vanne –pas drôle pour changer- de la part du Serpentard, mais rien. Il avait accepté, sans sourciller. « Est-ce que… Est-ce que tu as déjà eu des copines avant ? » La question lui brûlait les lèvres depuis l’épisode du baiser. Elle s’était imaginé Derek en homme à femmes, cumulant les conquêtes et avait peur de n’être qu’un nom sur une longue liste. Mais en même temps, il n’avait jamais été en couple à Poudlard… Ou alors Candys n’en n’avait rien su. Et peut-être préférait-elle ne pas le savoir ? Ce qui était trop tard de toute manière puisqu’elle avait posé sa question. Elle s’imaginait maintenant beaucoup trop de scénarios. Et si Derek était en effet un don juan ? Qu’il avait eu une floppée de demoiselles à ses pieds par le passé ? Candys elle, n’avait jamais embrassé de garçon avant, et était donc encore moins devenue la petite-amie de l’un d’eux…  
acidbrain


| 644 |


scones & s'mores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Derek Bradford
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 226
Âge : 16 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Ven 16 Nov - 0:58

On ne pouvait le nier : en matière d'invitation au Bal de Noël, on avait vu mieux au sein du château. Rares furent les demandes qui eurent lieu devant la salle de bain des préfets et encore moins entre deux énergumènes de ce genre ! Candys Montgomery et Derek Bradford, qui l'eut cru ? On dirait un remake de Aélys/Riley Tout cet enchaînement d'évènements était si inattendu. Cependant, Derek s'était mis en tête de vivre sans se préoccuper du lendemain, de prendre des risques. Se mettre en couple avec la préfète-en-chef en faisait partie tu as vu comme je suis gentil. Il n'avait aucune idée de ce à quoi cette relation pouvait mener, mais il décida de tenter le coup tout de même.

Durant ce court instant d'échanges et de chaleur humide, les différents des deux vipères semblaient s'être évaporés. Il fallait voir si, à l'avenir, ceux-ci referaient surface. La réponse du capitaine à la deuxième question de Candys s'était avéré, pour le moins, peu romantique. En effet, un mec amoureux et classe aurait probablement répondu quelque chose comme "Avec plaisir, ma jolie.". Cependant, on parlait quand même de Derek Bradford là. Et puis, de là à dire qu'il était amoureux, il y avait un pas. Il n'avait pas encore réussi à mettre un intitulé sur ses sentiments mais il espérait pouvoir le faire par la suite, maintenant que les deux tourtereaux s'étaient lancé dans une aventure sûrement remplie de rebondissements.

À la remarque de sa nouvelle copine, le sixième année laissa échapper un rire nerveux. Encore heureux que ce ne soit pas une demande en mariage, à seize ans, le garçon était loin d'être prêt pour ce genre de choses. D'ailleurs, il avait du mal à comprendre comment certains adolescents de son âge se lançaient déjà dans de tels projets. Cependant, la jeune fille ne termina pas sa phrase. Ainsi, reprenant un peu ses esprits, le Serpentard haussa un sourcil interrogateur, tout en gardant son sourire, et demanda à son interlocutrice « Juste que… ? ». Après, il ne doutait pas que Candys ait, elle aussi, des difficultés à nommer ce qu'elle ressentait. Ils n'étaient certainement pas sortis de l'auberge, ces deux-là !

Par après, la demoiselle souleva un sujet particulièrement étrange : est-ce que Derek avait déjà eu des copines avant ? Ah ben merde tu me poses une colle là, j'avais jamais réfléchi à ça au sujet de Derek. Oui j'aime parler de joueur à joueur(se) au milieu de mes posts. Sinon, ça va, vous ? Dans ses souvenirs, il était déjà sorti avec une fille d'Ilvermorny lors de sa troisième année, mais ce n'était rien de sérieux. Ca avait dû durer un mois ou deux, à tout casser. Ainsi, il ne savait pas s'il était vraiment nécessaire de dire la vérité à Candys. Néanmoins, les deux étudiants étaient maintenant en couple, dès lors, il serait plus judicieux de dire la vérité directement et de ne pas commencer avec des mensonges… Ainsi, le sourire de l'Américain disparut et son air agacé reprit le dessus. « Ok… Je ne vois pas ce que ça vient faire là-dedans. Mais je suppose qu'il faut y passer donc… À Ilvermorny j'ai eu une copine mais rien de bien sérieux. Et toi ? » Au final, Candys marquait un point : les deux élèves ne savaient pas grand chose l'un sur l'autre.

[580]



Tu veux ma photo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 818
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Dim 6 Jan - 18:56

Candys n’était pas spécialement à l’aise. Se retrouver là avec Derek ne l’arrangeait pas, même si leur rencontre tournait étrangement bien. Cela étant, rien ne destinait ces deux-là à se retrouver dans cette situation lorsqu’ils s’étaient rencontrés pour la première fois. Candys avait eu une très mauvaise impression de l’américain, qui l’avait insupportée au plus haut point et elle avait aussitôt décrétée qu’elle ne lui parlerait que si elle n’en n’avait absolument pas le choix ! Et cela avait plutôt marché, jusqu’à la rentrée et l’accident du Poudlard Express. A partir de là, Candys n’avait plus su quoi penser ni quoi faire. Encore une fois, elle avait évité Derek, jusqu’à maintenant. Et voilà qu’elle lui proposait d’être un couple ! Mais qu’elle mouche l’avait piquée ?!

Loin d’être amoureuse de l’américain, elle ne pouvait nier qu’elle était fortement attirée par cet énergumène insupportable. A sa remarque sur le mariage, le rire nerveux de Derek la fit sourire. Elle était à des années lumières de s’imaginer mariée, elle était beaucoup trop jeune et surtout, elle était si novice en amour qu’elle se voyait mal épouser un garçon qu’elle venait à peine de rencontrer -on est pas dans Disney par Merlin !- ou, comme Derek, qu’elle ne connaissait presque pas à par à travers leurs disputes. L’américain pouvait donc dormir tranquillement sur ses deux oreilles , elle ne ferait aucune demande avant des années - si tant est qu’ils soient encore ensemble et auquel cas, il avait plutôt intérêt à prendre les devants.

Bref, tout cela pour dire qu’elle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait été aussi directe -enfin presque- avec Derek. « Je ne sais pas. Ton côté insupportable doit avoir son charme… » Elle esquissa un sourire légèrement taquin, pour lui montrer qu’elle le taquinait. Elle ne savait pas trop comment il réagirait, mais elle pouvait bien le faire non ? Il n’était certainement pas en sucre !

Le sujet suivant fit rougir Candys. La chaleur s’émanant de la salle de bains semblant refaire surface tout à coup. Pourquoi avait-elle posé cette question ? Elle avait toujours redouté la réponse, même quand elle l’avait uniquement pensée. Pourquoi ? Elle n’en savait rien. Peut-être parce qu’elle avait peur d’être à la ramasse, qu’il lui dise qu’il collectionnait les conquêtes d’un soir, qu’il se fichait pas mal de ce qu’elle pouvait ressentir et qu’il passerait à la prochaine la semaine suivante. Oui, Candys paniquait et se faisait des films monumentaux parfois. Elle fut presque soulagée d’apprendre que Derek n’avait eu qu’une seule petite amie. Néanmoins, cela ne la rendait pas forcément plus à l’aise quant au néant de sa vie sentimentale jusqu’à présent. Elle baissa les yeux et secoua la tête. « Personne non. » Derek était le premier auquel elle osait parler de ses sentiments. Pourtant, elle avait -elle le savait- apprécié Bartley plus que comme étant un simple ami. Et pourtant, elle ne lui avait jamais rien dit -l’inverse non plus, cela dit, mais là n’était pas la question.

« Est-ce qu’on peut vraiment essayer, alors qu’on ne se connait pas du tout ? » Elle hésitait maintenant, regrettait presque son choix. Pourquoi ? Parce que tout cela était nouveau pour elle et qu’elle ne savait pas quoi faire. Bartley, ou même Cole, elle les connaissaient, mais Derek… Il était un ovni dans son monde.
acidbrain


• 541 mots •


scones & s'mores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Derek Bradford
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 226
Âge : 16 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Lun 7 Jan - 23:04

Qu'on se le dise, si Derek avait accepté de se mettre en couple avec Candys, c'était uniquement dans l'idée de faire des double dates avec Julian et Tempérance, rien d'autre. Non, c'est une blague, j'aime faire peur à mes lecteurs même s'il est vrai que Julian délaissait maintenant son meilleur ami pour aller batifoler avec Tempépé. Était-ce le statut "nouveau capitaine de l'équipe de Quidditch" qui avait fait son effet ? Ca, l'Américain l'ignorait, mais il avait clairement remarqué un changement au niveau de sa popularité depuis le début de l'année. Bien sûr, son année avait commencé de façon peu commune par un baiser raté dans le Poudlard Express. Autant dire qu'il y a plus romantique comme rentrée ! Pendant l'été, le garçon s'était changé les idées en restant actif et en passant la plupart de son temps avec Julian. Ainsi, il n'avait pas vu venir la demande de Candys, mais ce n'est pas pour autant que ça lui déplaisait. Il ne voulait pas laisser son interlocutrice plantée là en lui disant qu'il lui fallait du temps pour réfléchir coucou Tempépé et puis il devait avouer que la préfète-en-chef ne le laissait pas de marbre. Peut-être que Candys était le grain de sel qui manquait à sa vie en ce moment c'est joli, hein ?

Grâce à la chaleur des bains ou bien à la présence de la jeune fille, Derek se sentait étrangement détendu. C'était probablement la première fois qu'il se sentait comme ça face à Candys. Comme quoi, la solution à leur éloignement était peut-être leur union quand je vous disais que j'étais un grand romantique. On ne pouvait pas lutter contre le destin, après tout ! La conversation que les deux vipères menaient en ce moment était, on peut le dire, assez maladroite : parler de mariage alors que les deux tourtereaux avaient passé des mois à s'éviter était clairement ironique et certainement le fruit d'un état de stress momentané de la part de la Serpentard. C'est alors que celle-ci souligna l'un des traits de caractère du capitaine. A cela, le vert et argent laissa échapper un petit rire naturel. Elle l'avait bien cerné. « Faut croire que j'ai bien fait de rester moi-même, sinon on n'en serait peut-être jamais arrivé là… » commença-t-il. Comme si Derek Bradford était un cadeau ! Plutôt une plaie pour tous ceux qui ne faisaient pas partie de son entourage, oui. « Ce serait mentir si je disais que te voir enlever des points à de vils innocents Notez l'oxymore, je gère les figures de style de ouf en te servant de ton rôle de préfète-en-chef n'a pas son côté sexy… » acheva-t-il, accompagné de son plus beau sourire espiègle. Ou comment répondre de la manière la moins poétique possible.

Même s'il n'était pas au courant de tous les doutes sentimentaux qu'avait pu traverser sa nouvelle petite-amie, le sixième année ne voyait aucun problème à ce que lui-même soit son premier copain. Ainsi, à la réponse de Candys, il lui prit les mains et essaya de la rassurer comme il pouvait. « Eh, regarde-moi. On n'a rien à perdre, juste à gagner. Vous appelez Dom Juan sur scène ? Oui, il est en ce moment à moitié nu devant la Salle de Bains des préfets ! Oui ? D'accord, je vais le chercher !. Ne t'en fais pas, on prendra le temps qu'il faudra et on verra comment les choses se passent. » A vrai dire, Derek s'étonnait lui-même d'être aussi serein. En songeant à ce qui les attendaient tous les deux, il y avait de quoi flipper.

Seulement, la brunette paraissait hésitante. Bizarre, surtout que c'était elle qui avait émis l'idée la première. A leur âge, on se lançait souvent dans des relations sans réfléchir, non ? Maintenant un peu moins sûr de ce qu'il avançait, le jeune homme défit légèrement son étreinte et réfléchit. « Eh bien, c'est simple : ça aura été la plus courte relation de toute l'histoire de Poudlard mais tu as raison, on ne peut pas se supporter, ce serait donc du suicide de sortir ensemble le week-end prochain, on n'a qu'à se rejoindre aux Trois Balais, rien que nous deux ? Tu sais, un peu comme un... "date" ? Comme ça on pourra apprendre à mieux se connaître. » Bonjour les phrases clichéééées suggéra-t-il, sans être vraiment sûr de lui. Cet élan de romantisme aurait même de quoi étonner Julian.



Tu veux ma photo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 818
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   Mar 22 Jan - 14:08

Candys était donc en couple avec Derek Bradford. Le même Derek qui : 1. l’avait snobée à son arrivée à l’école, parce que môsieur ne voulait voir que Julian mais ne s’était même renseigné sur le fonctionnement de Poudlard, 2. L’avait plantée comme vieille chaussette au bal de Noël de la même année pour aller retrouver ledit Julian, 3. Lui avait volé son premier baiser à la rentrée. Quelle mouche avait donc piquée la jeune Serpentard ?! Elle avait forcément un sérieux problème pour être en couple avec un énergumène pareil ! Et en plus de cela, la demande était venue d’elle, pas de l’Américain. Par Merlin, mais devenait-elle folle ? Les vapeurs de la Salle de Bains des Préfets avaient-elles des vertues hallucinogènes ? Derek, t’as fumé là-dedans ou comment ça se passe ?!

Ce qui était sûr, c’est que l’air chaud et confortant de la salle de bain aidait forcément. Les deux serpentard n’avaient jamais eu une discussion aussi longue sans anicroche depuis l’arrivée de Bradford à l’école… Elle n’avait pas envie de tourner les talons et de le planter là, elle n’avait pas envie de lui faire les gros yeux, de le réprimander… Rien, elle était juste bien. Bien sûr, ils se taquinaient, mais c’en était presque innocent. Pour une fois qu’ils étaient sur la même longueur d’onde, on ne va pas chipoter. Le rire de Derek la fit sourire, et de voir qu’il ne prenait pas mal sa petite pique la rassura. Par contre, la riposte du Serpentard la surprit. « Je ne retire jamais des points à de vi… » Whait what ?! Attendez, il avait dit qu’elle avait un côté sexy ? S’empourprant encore plus, la demoiselle le poussa légèrement, ne sachant plus si elle devait être vexée, confuse ou juste rire. Derek Bradford, ou la gênance extrême en deux secondes !

Le sujet suivant était un peu plus difficile pour Candys, même si elle avait été celle qui l’avait lancé. Elle avait besoin de savoir. A ses yeux, Derek avait collectionné les copines, elle n’était qu’un nom sur une longue liste. Elle fut un peu rassurée, mais ce fut vraiment la réaction de Derek à sa réponse à elle qui l’étonna. Il semblait étrangement… Rassurant, compatissant et… Soucieux ? Elle hocha positivement la tête suite à ses mots, avant d’être à nouveau prise de doutes. Pourquoi doutait-elle autant ? Derek n’était pas un meurtrier quoi que, qui sait, et il semblait vouloir sincèrement essayer d’aller quelque part avec Candys et pas dans son lit, hein! Aussi, quand il lui proposa un rendez-vous, Candys fut surprise. « Juste nous deux ? Pas Julian, pas Tempérance, pas Noé, t'es sûr ? » Les mains toujours dans celles de son petit ami, Candys s’apaisa et esquissa un sourire serein. Peut-être qu’au final, cela pourrait marcher… Seul l’avenir le leur dirait et elle n’avait en soit, rien à perdre, non ? « Ça serait avec plaisir ! » Elle déposa un baiser sur la joue du Capitaine de Serpentard avant de se rendre compte qu’il avait la peau relativement froide. « Oh, tu dois mourir de froid. Va t’habiller, on se verra plus tard, d’accord ? » Elle-même devait encore prendre sa douche, retrouver Bartley et il était sûr qu’elle allait se poser une bonne demi-douzaine de questions dans la baignoire de la Salle de Bain des Préfets, et imaginer des milliards de scénarii !
acidbrain


• terminé pour Candys •


scones & s'mores.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Fuis-moi je te suis. [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fuis-moi je te suis. [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suis moi je te fuis , fuis moi je te suis. (pv Wayne)
» Suis moi je te fuis, fuis moi je te suis [PV Jeyra Frozen]
» Suis-moi, je te fuis. Fuis-moi, je te suis. [P.V. Lily Rose]
» « Fuis moi je te suis » ??????? ????? - BlackWidow
» Je suis folle. Et toi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: