AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 tranquille pour le moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: tranquille pour le moment   Dim 29 Oct - 14:30

Après s’être légèrement emporté après une Serpentard de son année, bien qu’elle ai gardé son calme habituel, elle avait bien envie de la vendre à un professeur. Mais elle n’avait pas envie de perdre de point ce qui était un risque qu’elle préférait éviter. Mais, la vengeance la démangeait, et elle devait trouver Cora pour pouvoir aller voir un professeur. Après ce qui c’était passé dans la salle commune, la jeune Serpentard, avait jugé que Halloween n’avait pas assez payé. Elle avait osé se battre à la façon moldu. Rien que d’y penser, elle fit une grimace de dégoût. Comment pouvait on tomber aussi bas??!!

Elle parcourait les couloirs, ne savant pas trop quoi faire. Depuis un moment elle n’avait pas vu un Harkins. Peut être s’étaient ils caché dans leurs salles communes. Esfir fit un sourire sadique. Et dire que Gryffondor devait être une maison dont le courage était la principale qualité. Quant au Serdaigle, cette maison était descendu dans l’estime le la jeune fille. Serdaigle était après tout, normale, une assez bonne maison.

*Il y a des exception partout*

En pensant ça, elle mettait aussi cette Halloween Strue. Impossible de trouver quelqu’un digne d’être dans la maison que le choixpeau avait assigné à chacun.

Elle observa les murs sombre sur lesquels étaient accroché des torches qui rendait les murs beaucoup plus clair. Elle se dirigeait au hasard. Curieusement, aujourd’hui elle avait envie d’être gentille. Enfin, elle avait ses limites aussi. En fait tout dépendrait de la personne en face d’elle aujourd’hui. Son humeur était déjà changeante, mais si en plus, cela dépendait des personnes…

Elle réfléchit quelque instant à sa scolarité à Poudlard. Il ne lui restait plus que 2 mois et 6 ans à faire ici. L’année prochaine elle serait en 2ème année, et sa sœur en 3ème. D’ailleurs où elle était passée? Cela faisait un moment qu’elle ne l’avait pas croisé dans les couloirs. Elle balaya cette pensée en passant sa main devant le front (je sais pas si vous voyez^^ )

Elle avait passé les affreux bals, qui ne servait strictement à rien, à par peut être, à ridiculiser certaines personnes. Heureusement que sa mère lui avait appris à danser, malgré les protestations qu’elle avait fait avant son entrée à Poudlard.

Malgré tout ne pouvait s’empêcher d’être assez attacher à cette école. Elle était grande, les règles n’étaient pas trop strictes, et cette année elle n’avait pas peur du basilic, puisqu’il s’attaquait seulement au sang de bourbe. Bref son année à Poudlard c’était passé comme un charme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Dim 29 Oct - 17:55

April marchait dans les couloirs, faisant bien attention à ce qu'aucun prof ne soit dans les environs. Avec les mesures de sécurité prises suites aux pétrifications, il était interdit de se promener comme ça, tout seul. La jeune demoiselle Swann n'avait pas peur, mais elle n'avait pas envie de faire perdre des points à sa maison en se faisant prendre par un adulte. Alors qu'elle commençait à accélérer le pas, elle vit une jeune fille, assez loin, qui paraissait perdue dans ses pensées (mais comme April n'était pas très près d'elle, elle ne voyait pas très bien.)

*Voilà, je ne suis plus si seule que ça, je ne ferais pas perdre de points à Serpentard...*

D'ailleurs, elle n'en avait jamais fait perdre, et même, elle en avait fait gagner. Bon, environ une vingtaine, ce n'était pas beaucoup mais ce n'était pas rien.
April était prête à passer son chemin, lorsque l'autre fille attira son regard. Elle ne la connaissait que très peu... oui, c'était cette demoiselle qui avait était présente dans la salle commune de Serpentard avec Halloween et Cora. April et Esfir n'avaient échangé aucune parole, ou presque, c'était normale qu'elle n'avait pas tilté tout de suite.
April s'arrête donc, se tourna vers la russe et lui demanda :


-Tu étais dans la salle commune, toi aussi, avec Halloween et... l'autre fille, non ?

Halloween, très connue à Serpy mais pas dans le bon sens du terme. N'était-ce pas elle qui avait fait perdre 50 points à sa maison ? (Un tableau en avait parlé à April, ce qui avait légèrement baissé Halloween dans son estime... même si elle y avait encore une place.)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Lun 30 Oct - 15:15

Fira était perdu dans se songe quand quelqu’un lui adressa la parole. Elle fit un sourire mielleux en voyant qui c’était. Elle ne lui avait pas adressé encore une fois la parole. Mais après tout c’était normal. Esfir restait dans son cercle de connaissance. Elle ne voyait pas l’intêret dont elle ne connaissait rien. Cette école était pour elle, quelque chose de très important pour se faire de bonne relation. Ce qu’elle entendait par là c’était côtoyer des gens qui pouvaient lui rendre l’appareil. Mais elle faisait quand même des exceptions, il ne fallait pas que les personnes pensent tout de suite qu’elle s’adressait au gens simplement pour les manipuler.

Elle s’arrêta et étudia du regard la fille en face d’elle. Il avait posé une question stupide pour Esfir. Evidement que c’était elle, elle ne ressemblait pas à tout le monde. Elle ne répondait pas tout de suite, affichant toujours un sourire mielleux. Il valait peut être mieux la voir avec son habituelle sourire mauvais.

-Oui, c’est moi…

Sa voix était doucereuse et son léger accent russe montrait une grâce digne de sa famille, mais il restait toujours un très léger timbre déplaisant.
Elle reprit sa marche au côté de la jeune fille, dont elle ignorait toujours le nom. Elle ne chercha pas à le connaître. Elle se serait bien assez tôt. Pour l’heure, il y avait des choses plus importantes.
Eh bah oui, elle voulait connaître d’abord cette jeune fille, et qui elle fréquentait. Elle espérait qu’elle ne fréquentait pas l’autre bécasse, sinon fira aurait peut être eu pitié d’elle.

-Alors, comment se passe ton année?

L’année d’Esfir c’était très bien passé, malgré quelque petite mésaventure avec d’autre personne, mais bien évidemment elle jeune Serpentard s’en fichait complètement. Elle continua a marché, oubliant qu’il y avait des restriction dans le château. Elle espérait pas se faire prendre, elle avait suffisamment perdu de points comme ça, inutile d’en ajouter. D’ailleurs elle se demandait comment Serpentard –la meilleure des maisons– avait fait pour perdre 50 points. Il fallait quand aller loin. Et la coupe des quatre maisons allait de droit vers Serpentard.
Fira avait un gros défaut c’était la compétition, elle voulait toujours gagner, et ça marchait toujours les ¾ du temps. Bien que ses agissements ne soient pas très louables, la jeune demoiselle s’en fichait complètement. C’était le résultat qui comptait pas le chemin qu’on avait pris.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Lun 30 Oct - 17:40

Au début, la jeune April crut que la Russe n’allait jamais lui répondre, et quand elle prit la parole c’était d’un ton des plus hypocrites, avec un sourire ironique scotché aux lèvres. Si le visage de la miss Swann était de marbre, impassible, seulement illuminé par ses yeux bicolores, elle n’en pensait pas moins. Sa question avait semblé paraître idiote aux yeux de la Nabirotchkina (même si April ignorait son nom et son prénom, et que, pour ainsi dire, elle s’en moquait un peu.) Pour April, cette question était normale. La seule fois où elle l’avait aperçue, il faisait presque noir, elle avait mal aux yeux et mal à la tête à cause de cette gaminerie entre Strue et l’autre.

Au ton que prit Esfir Trukchkina [moi, fainéante ? XD], April fut d’abord vaguement tentée de lui lancer un sort en lui disant de lui parler d’un autre ton, mais ce n’était pas un comportement digne de sa maison. Il ne fallait pas qu’elle suive l’exemple ‘Halloweenien’.

Puis elle lui demanda comme c’était passé son année.


* Qu’est-ce que ça peut te faire ? Ma vie n’intéresse personne, à ce que je sache… *

April était intelligente [non, vous ne rêvez pas], elle savait bien que si Nabiro… bref, si Esfir lui posait cette question, c’était uniquement pour voir à qui elle avait à faire. Non, April n’avait pas passé son année à attendre aux côtés de la Weasley un autographe de Potter, elle n’avait pas collé aux basques de Lockhart en trépignant : « JE SUIS VOOOOTRE PLUS GRAAANDE FAN ! », elle n’avait pas cherché à s’attirer les faveurs de ce beau Poufsouffle complètement idiot –Digry, Gory, bref, un nom quelconque-, son année, elle l’avait passé à travailler, à réfléchir, à écrire, à regarder des photos de son défunt frère.

-Elle s’est passée tout à fait normalement, ponctuée de ces histoires d’héritier de Serpentard et de monstre lâché dans Poudlard qui s’attaque aux enfants de moldus…

April ne disait pas Sang de Bourbe. Elle-même avait des parents cracmols, issus de familles de sangs purs, elle pensait donc que la créature, quel qu’elle soit, ne lui en voulait pas. Elle ne disait pas Sang de Bourbe simplement parce certains professeurs surveillaient les couloirs, et les plus hystériques risquaient de retirer dix points à Serpentard pour qu’une élève ait osé insulter les enfants de moldus –oh, my God !.

-Sans compter que Dumby –je veux dire Dumbledore...

Coup d’œil aux alentours, aucuns profs à l’horizon.

[color=green]-… s’est fait virer. En fait, je pense plutôt que c’est une très bonne année.


April n’avait jamais pu saquer le dirlo, peut-être parce qu’il était à fond avec les Gryffondor, Potty, qu’il n’aimait pas les Serpentard… tout cela s’additionnait.

-Puis-je te retourner la question ?

Pendant qu’elle parlait, April avait adopté un ton normal, plutôt froid, avec une pointe de nostalgie –bref, le ton qu’elle prenait habituellement. Elle se tenait assez droite, ses cheveux noirs ondulants jusqu’à sa taille, les yeux devant elle, dans une démarche assez noble pour une fille de sa condition. Mais après tout, n’était-elle pas à Serpentard ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Mar 31 Oct - 19:40

Esfir écouta la réplique de son interlocutrice. Un sourire naquit de nouveau sur ses lèvres. Elle réponse de la jeune Serpentard lui avait plus. Elle montrait un sacrée caractère, et elle avait réussit à rester de marbre.

Fira avait la mauvaise manie de tester les autres. Tout le monde y avait eu le droit. Sa sœur, Cora et Elea avait passer cela haut la main, quant à l’autre cruche, c’était désolant. La jeune Serpentard ne se rendait jamais compte quand elle voulait voir les réactions des autres. Cela faisait partie d’elle-même. On l’acceptait ou on ne l’acceptait pas comme ça, ça lui étais complètement égale. Qu’elle se retrouve sans amis, pouvait être gênant. Mais, elle était là pour bosser, pas pour faire mumuse dans les couloirs, avec une fille qui ne méritait peut être pas son estime. Mais à l’évidence elle le méritait.
Sa démarche montrait une certaine noblesse, qui s’alliait à une dignitié. Bref tout ce dont Esfir recherchait chez une amie.
Elle avait remarqué que la jeune fille n’avait pas utilisé "sang de bourbe". C’était dans son droit. Chacun son truc. Et elle n’allait pas la juger pour ça. A chacun ses raisons.

Elle fit un autre sourire devant la question de April. Un sourire mauvais, mais bien évidemment c’était un sourire des plus habituel sur elle. Eh oui, Fira avait prise cette mauvaise manie aussi. Mais elle avait vécu dans un foyer où la politique était ainsi. Enfin, c’était une façon de parler. Sa sœur qui était aussi à Serpentard, était loin de lui ressembler. Elles n’avaient pas la même tactique d’approche des différentes personnes.


Son année? Eh bien, elle avait eu son premier cours de DCFM, elle avait réussit à avoir une retenue et faire perdre 5 points à Serpentard, qu’elle avait aussitôt repris en répondant à une de ses questions débiles. Elle avait fais vivre un enfer à Rawane et Jonathan Harkins, elle avait été dans la réserve avec Elea pour prendre un livre sur des potions dangereuse.

-Mon année était des plus calme… Un basilic ce n’est rien pour moi. Et pour aussi je suppose, puisque tu es ici.

Puis elle parla de Dumbledore. Elle non plus n’aimait pas le directeur. Mais, elle ne pouvait nier qu’il était puissant, et pas sans ressource.

-Dumbledore trouvera sûrement une solution. Il faut bien qu’il continue à couver le pauvre petit Potter, qui est incapable de se débrouiller seul

Elles continuaient à marcher tranquillement dans Fira s’arrêta brusquement. Son sourire habituelle affiché sur son visage. D’ailleurs April devrait s’y habituer.

-Esfir Nabirotchkina.

Elle lui tendit une main. Cela signifiait qu’April n’aurait jamais d’ennuis avec elle. Et qu’elle lui offrait son amitié. Elle entendait que son interlocutrice la lui tende en retour et donne son nom. Mais elle pouvait toujours refuser. Mais Esfir ne voyait pas pourquoi elle refuserait. Bien qu’elle soit à Serpentard, elle était fidèle en amitié. Et ne faisait jamais de coup bas sur eux. Sauf, s’ils lui avaient une tâche.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Dim 5 Nov - 19:58

April commençait à s'habituer au sourire de son interlocutrice. Après tout, il était naturel de sourire, même si le sourire de la Russe était plus mauvais que chaleureux. Sa réponse était pas mal, et vraie. Dumby -Dumbledore- s'en sortait toujours. Tout le monde s'entêtait à clamer que c'était le plus grand sorcier du monde, plus puissant encore que Lord V... (April ne disait jamais son nom, par horreur, car malgré qu'elle trouvait la magie noire intéressante, il y avait toujours un évènement du passé qui la faisait frémir face aux mages du "mal"). Oui, il allait bien sortir du pétrin où il s'était fourré, pour, comme disait la Russe, "couver le pauvre petit Potter". Non pas qu'April en voulait particulièrement à ce "Survivant", mais d'après ce qu'elle savait de lui il lui était plus anthipatique qur sympathique (qu'elle idée de venir à Poudlard en voiture volante ! Idée complètement lamentable, songeais April.)

Lorsqu'Esfir lui tendit la main, April hésita. Elle n'était pas de ceux qui disait que celui qui hésitait était perdu. Au contraire, c'était bon de bien réfléchir à ses décisions. Puis la jeune demoiselle Swann serra la main que lui offrait l'autre jouvencelle en disant, toujours de son ton habituel :

-April Swann.

April n'était pas hypocrite. Elle n'aimait pas rabaisser les gens dans leur dos, dire du mal sur eux, les utiliser comme bouche-trous -du moins, les Serpentard. Esfir pouvait donc être sûre que jamais elle n'entendrait de la bouche d'April n'importe quelle insulte.
April posa donc une question, comme toute fille essayant d'en savoir plus sur une nouvelle contact:


-Y a-t-il des personnes que tu n'apprécie particulièrement pas chez les Serpentard ?

De grands mots dans la bouche d'une fillette de onze ans, et alors ?
April, qui n'était pas particulièrement communicative, ne connaissait pas grand-monde, pour ne pas dire quasiment personne. Alors, si elle pouvait en savoir plus sur ses condisciples...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Dim 12 Nov - 16:41

Elle voyait la jeune fille réfléchir. Une bonne chose. Cela prouvait qu’elle n’était pas une petite idiote comme on en trouvait souvent. Elle voulait surveiller ses arrières. C’était digne d’une Serpentard.

-Enchantée

Enchanté n’était une simple parole de politesse. Et elle ne le pensait jamais. Mais là, ce simple mot était assez proche de la réalité. Elle serait peut être seulement enchanté après, en apprenant à connaître April. Et peut être qu’elle compterait dans ses plus proches amies, comme Elea ou Cora. Les seules filles qui étaient haut placé dans son estime.

April serra finalement sa main. Son sourire s’élargit, mais la signification n’était plus la même. Il promettait une amitié certaine de la part d’Esfir. Elle ne proposait pas sa main à n’importe qui. Elle ne voulait pas être souiller part celle des autres. De ce fait, apporter son amitié était rare. Elle ne se mêlait pas aux autres maisons, et les méprisait. Elle n’avait pas l’intention de forcer April à ne rester seulement avec des Serpentard. Elle le recommanderait c’est tout. Elle n’était pas sa mère.

Fira fut surprise part la question de son interlocutrice. Si il y avait des personnes qu’elle n’aimait à Serpentard. La question ne se posait même pas pour Esfir, mais April ne savait rien d’elle, tout comme Fira ne savait rien d’April.

-Oui, il y a cette fille qui a frappé mon amie. D’ailleurs tu étais là. Je ne sais pas comment elle s’appelle. Mais j’ai bien l’intention de lui faire payer ce qu’elle a fait. Ce qui attaque mes amis doivent savoir qu’ils m’auront sur le dos après. Et je n’abandonne jamais.

Elle parlait d’une voix et détacher. Cependant, une pointe de méchanceté s’entendait aussi. De plus, Esfir n’était pas une proie facile. On n’en sortait pas toujours indemne.

*Elle ne perd rien pour attendre*

Mais la jeune Serpentard, ne devait pas faire perdre de point à Serpentard. Elle travaillait trop dur pour laisser place à une petite vengeance personnelle. Elle devait être fait dans les règles de l’art. Et d’une discrétion hors norme. Pour ne pas remonter jusqu’à elle et Cora.

Elle affichait un sourire et fixait April comme pour l’évaluer.

-Et toi? Détestes-tu quelqu’un chez les Serpentard?

Elle espérait qu’elle donnerait une bonne réponse. Malgré qu’elles ne se connaissaient pas beaucoup, elle commençait à apprécier la jeune fille. Bien loin que Cora ou Elea, mais c’était un bon début.

Elle reprit sa marche. Elle venait de se rappeler qu’elle devait trouver Cora. C’était très important pour elle. Et c’était aussi très important de ne pas se faire prendre par un professeur. Elle décida de prendre les choses en main.

-Viens

Elle prit April par la manche sans donner d’explication. Elle lui donnerait après. Elle plus important maintenant…
Elle prit un raccourci que très peu de gens connaissaient. D’ailleurs Rusard n’en était même pas au courant. Heureusement pensa-t-elle. Sinon elle aurait fait perdre beaucoup de points à sa maison, en faisait de petites balades nocturnes.

-Je n’ai pas vraiment envie qu’on nous prenne. Je ne sais pas si tu connais cet endroit. Mais si tu ne le connaissait pas je te prierais de garder se passage pour toi…

Elle attendait toujours la réponse de l’autre Serpentard. Elle la regardait dans les yeux.


[Je sais pas exactement combien y a de mot mais y en a plus de 500]
[édit Rawane: 541 mots ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Dim 12 Nov - 20:31

-Moi de même, ajouta April après le « Enchantée » d’Esfir.

Il aurait été irrespectueux de ne pas répondre cela, et la Russe paraissait une de ces filles aristocrates pour qui la politesse était très importante. April ne tenait pas à la froisser, surtout que la petite amitié qui commençait à perler ne faisait que débuter. Puis Esfir lui parla de cette fille qui avait frappé l’autre demoiselle. La Russe ne semblait pas connaître son prénom ni son nom, pourtant Halloween était bien connue à Serpentard, mais pas pour des raisons très honorables. La vengeance était un plat qui se mangeait froid, du moins c’était la conclusion que tira la miss Swann avec le ton qu’avait pris son interlocutrice.

-Tu veux parler d’Halloween Strue, précisa April.

Avant que la fillette ne put répondre à la question d’Esfir, celle-ci la tira vers un passage secret que la pré-ado de onze ans ignorait. C’était normal, ce n’était que sa première année à Poudlard, elle avait encore le temps d’apprendre le château.
La Russe avait bien fait de prendre cette précaution. Si elles s’étaient fait prendre dans les couloirs, seulement toutes les deux et sans professeur pour le surveiller du coin de l’œil elles auraient pu faire perdre beaucoup de points à leur maison. Déjà que Serdaigle –évidemment, la maison des petits intellos de service- dépassait désormais Serpentard… April allait se donner à fond dans les évaluations, pour l’honneur de sa maison.


-Il n’y a pas de personne que je hais spécialement, répondit enfin la fillette. Strue ne me paraît pas très habile et plutôt tarte, mais peut-être a-t-elle un minimum d’intelligence…

N’importe qui aurait pu noter qu’elle avait largement appuyé son mot « peut-être. »

-Maintenant qu’elle est détestée par notre maison, je pense qu’elle va essayer de mieux se faire voir.

April s’appuya tranquillement contre le mur. Elles avaient un bon moment elles, alors autant faire connaissance tout de suite. Pour ne pas paraître trop curieuses, la miss Swann laissa le soin à Esfir de trouver un sujet de conversation où elles pourraient débattre de longues minutes, défendant leur point de vue, trouvant un commun accord et renforçant leur petite amitié.

*Je n’ai pas envie de passer pour une de ces pauvres folles complètement dingues et hystériques et qui parlent tout le temps sans laisser personne leur répondre… *

Il y avait peu de sujets sur lesquels April ne voulait pas s’étendre : Lockhart et ses ‘talents’, Potter et son ‘fan-club’ composé de deux ou trois personnes et Nicolas Swann, que de toute façon personne ne connaissait. Un fantôme traversa le mur, une jeune femme aux longs cheveux lisses qui ondulaient sur ses épaules, les yeux dans le vague et qui murmurait pour elle-même : « Si seulement j’étais morte, je pourrais le rejoindre… je n’en suis pas digne. J’ai essayé tous les moyens, et je suis toujours vivante. Quel malheur ! » April la regarda, songeuse, avant de reporter son attention sur Esfir. Elles se regardaient dans les yeux, en deux bonnes Serpentardes qu’elles étaient. Seule le fantôme de la belle femme faisait le moindre bruit, avec ses complaintes et ses : « Oh ! Johnny, que devrais-je faire ? Si tu étais là, toi aussi tu saurais me conseiller… »

[540 mots ^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Ven 1 Déc - 21:53

Oui, Esfir parlait de Halloween Strue. La petite idiote qui avait fait perdre des points à leur maison dont certain avait travaillé très dur. Elle y compris. La jeune Russe contenait sa rage derrière un mûr de glace. Mais, si elle explosait devant Strue, il ne faisait aucun doute qu’elle se ferait des cheveux blanc. Elle devait s’avouer que son visage de marbre, elle le devait à Hadrien Gunther. Elle le détestait, pourtant, il se trouvait que c’était le meilleur ami de sa sœur. Fira ne savait pas si c’était réciproque, mais elle espérait qu’il ne viendrait pas à son manoir. Il ne manquerait plus que ça. Il pouvait rester en Allemagne ça lui rendrait service. Elle cessa immédiatement de penser à lui. Elle était assez énerver comme ça. Cependant son visage et son regard, ne laissait filtrer aucune émotion.

Fira hocha la tête. April savait de qui elle parlait. Elle ne lui avait pas posé de question. Swann n’était pas idiote, et Esfir l’avait remarqué le soir même où elle avait vu pour la première fois. C'est-à-dire dans la salle commune. Fira choisissait ses amis avec soin. Strue faisait partie des bêtes noires. Cependant, pur certain c’était plus délicat.

-Il n’y a pas de personne que je hais spécialement, répondit enfin la fillette. Strue ne me paraît pas très habile et plutôt tarte, mais peut-être a-t-elle un minimum d’intelligence…


La jeune Russe ne montra pas sa déception de cette réponse. Oui, elle attendait une toute autre réponse que celle-ci. Mais peut être qu’Elea voudrait être de la partie. Non, elle voudrait être de la partie. Elle connaissait bien la jeune Italienne, et elle ne reculerait pas devant une petite vengeance. Malheureusement, elle ne pourrait pas mettre April dans la confidence. Au moins, Swann n’avait pas répondu à côté de la plaque, puisque la jeune Serpentard l’appréciait un peu plus. Elle était certaine que son interlocutrice ne manquait pas de répartie. Enfin, elle espérait.

Citation :
-Maintenant qu’elle est détestée par notre maison, je pense qu’elle va essayer de mieux se faire voir.

Esfir afficha un sourire amusé. C’était sûr, qu’il valait mieux qu’elle se fasse bien voir. Mais la jeune Fira était rancunière et n’oubliait pas facilement.

-Il faudrait croire qu’elle n’est pas si idiote que ça, si elle a eu l’idée de se calmer

Elle afficha un sourire désabuser. Certain pourrait la pardonner, mais il ne fallait pas compter sur Fira pour faire partie du nombre.

Elle regarda April s’appuyer contre le mur. Elle en fit de même, pour l’avoir en face d’elle. Il ne fallait jamais quitter un visage du regard. C’était ce que son père lui avait appris. Et, elle mettait toujours cet enseignement.

Son interlocutrice n’avait pas l’air de vouloir parler. Quelle importance. Le silence ne dérangeait pas la jeune Russe. Chez elle, son manoir était tellement grand que le silence régnait en maître chez elle.

Cependant, les secondes se transformèrent en minutes et les minutes en heures. Fira finit alors par briser le silence. Elle n’était pas fatiguée, et n’avait pas vraiment envie d’aller dans la salle commune. Elle ne savait pas de quoi parler, des profs? Bof, il y avait mieux quand même. De sa famille? Pourquoi pas… D’autant plus que si elle ne voulait pas en parler la jeune Russe ne la forcerait pas.

-Alors, si tu voulais parler de ta famille? Comprend bien que tu n’es pas obligé de me répondre. Si tu ne veux pas en parler je ne te forcerais pas…

[Dsl pour le temps "^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   Dim 10 Déc - 16:19

Le silence devint assez long mais Esfir sut le briser. Mais son sujet de conversation fit hérisser un tigre invisible dans le cœur d’April. La fillette regarda droit devant elle. « -Alors, si tu voulais parler de ta famille? Comprend bien que tu n’es pas obligé de me répondre. Si tu ne veux pas en parler je ne te forcerais pas… » Non, April ne voulait pas. Elle pâlit légèrement et tourna de nouveau ses yeux vers la Russe. Dedans était apparue une froideur qui disparut au bout de quelques secondes, remplacée par un sourire sardonique. Sourire qui n’était pas adressé à Esfir, mais plutôt April l’adressait à sa famille.

-C’est dur d’en parler, confia-t-elle mélancoliquement, toujours avec ce sourire qu’elle faisait très rarement. Evite de trop me poser des questions sur ma famille, même si je sais que tu ne le feras sans doute pas. Mes parents ont divorcé et mon père se remariera cet été.


Elle se retint d’ajouter : « J’avais un frère aussi, Nicolas, mais il a… » mais elle s’en retint. Si elle commençait à parler de Nicolas, elle en aurait pour des heures. Personne ne pouvait la comprendre. Il était si doux, si intelligent, compréhensif, souriant… April pensait qu’elle allait le côtoyer toute sa vie. Elle aurait été témoin de son mariage, il l’aurait aidé, mais non, il était mort !
Secouant doucement sa tête, comme pour en faire sortir ses pensées, April darda ses yeux dans ceux d’Esfir.


-Si tu veux constater l’étendue de la bêtise humaine, il te suffira de regarder mon père lorsqu’il m’accompagnera à la gare.

Elle le haïssait et parlait si méchamment de lui. Son sourire disparut enfin.

-Toi, tu as toujours vécu avec des sorciers. Est-ce si beau que ça ?

Etait-ce si passionnant de vivre avec des sorciers ? April se l’était toujours demandé. Elle aurait aimé avoir une mère plus cool fan de Quidditch qui la forcerait à assister à des matchs. Elles auraient pu agiter des banderoles. Et puis, cela aurait été moins banal d’aller à l’école en balai volant plutôt qu’en bus scolaire. Lors de Noël, il y aurait eu des décorations vivantes, comme celles du Chemin de Traverse.

*Ma vie aurait été si différente… *

Elle rentra ses mains dans ses poches, en se tenant bien droite. Dans le passage où elle était en compagnie d’Esfir il y avait trois petits sièges. Beaucoup moins confortables que ceux de la salle commune, d’une odieuse couleur vive, mais April s’y assit sans quitter la Russe du regard. Le fantôme de la très jolie demoiselle qui tournait autour des deux filles partit en sanglotant dans son miroir brodé de dentelles. C’était lamentable de se lâcher ainsi. La dernière fois qu’April avait pleuré en public, c’était quand elle fréquentait encore la primaire. Elle préférait calmer sa tristesse toute seule, au sommet d’une tour, le vent emportant ces larmes.

*Voilà que je deviens poétique… bientôt je finirais comme Aelita Stones et je serais incapable de parler autrement qu’à l’écrit tant l’émotion m’aurait coupé la gorge. *

April ne méprisait pas Stones, mais elle était étonnée qu’on puisse être ému pour visiblement quelques broutilles.

[525 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tranquille pour le moment   

Revenir en haut Aller en bas
 
tranquille pour le moment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: