AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 I can't seem to escape suffering [Sebastian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ringo McConnell
Serdaigle

Parchemins : 674
Âge : 17 ans (1er octobre 1996)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


I can't seem to escape suffering [Sebastian] Empty
MessageSujet: I can't seem to escape suffering [Sebastian]   I can't seem to escape suffering [Sebastian] EmptyJeu 3 Jan - 21:06

Ringo & Sebastian


Deux mois avaient passé depuis que Magicis Sacra avaient vaincu les professeurs de Poudlard et les avaient remplacé à la tête de l’école. Deux mois qu’ils l’occupait. Deux mois que Ringo se demandait, chaque matin en se levant, ce qu’il adviendrait d’elle. Deux mois que le contact avec l’extérieur était rompu, sans possibilité de se rendre à Pré-au-Lard et de communiquer avec les adultes. Ringo n’avait jamais senti qu’on lui portait un regard différent en raison de son statut de sang. Elle était arrivée à Poudlard six années auparavant, près d’un an après avoir reçu sa lettre des mains de la directrice McGonagall, et s’était intégrée très rapidement parmi ses camarades sorciers, aidé en cela par un cercle d’amis très solide. En bonne Serdaigle, Rin brillait dans beaucoup de matières et beaucoup de professeurs la qualifiait de sorcière accomplie. En six ans, personne ne lui avait rappelé qu’elle était une née-moldue. Si sa mère la battait froid en raison de sa magie, personne n’agissait ainsi avec elle à Poudlard. Mais maintenant…avec la Menace présente au château, tout était différent. Pas avec les élèves, en tout cas elle n’en avait pas eu l’impression, mais une atmosphère de peur, et de danger constant pour les nés-moldus, flottait dans l’air. Magicis Sacra avait demandé aux nés-moldus de renoncer à leur famille puis avait bloqué l’envoi de lettres. Ringo n’avait aucune idée de ce qu’il se passait chez elle, à Inverness. Elle avait beau ne pas être retournée chez ses parents depuis l’été dernier, et ne pas parler à sa mère, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à elle et à Donovan aussi. Malgré tout ce qu’il s’était passé avec eux, Ringo ne pouvait pas arrêter de s’inquiéter. Surtout que Freja avait évoqué le fait de les oublietter...

Mais surtout, la terrible angoisse qui hantait la brunette était de ne pas savoir comment allait son père. Elle avait eu l’habitude toute sa vie des absences de son père. Elle admirait son engagement en tant que médecin militaire mais elle devait bien avouer, surtout ces dernières années, que les départs répétés de son père pour le front lui pesait énormément. En plus, il courrait un réel danger et ça la rendait malade de ne pas savoir s’il était en vie ou non depuis deux mois. Même si, au vu de l’éloignement, elle n’avait pas forcément entretenu une relation épistolaire régulière avec son père, au moins recevait elle des nouvelles de temps en temps.

L’inquiétude se faisait plus forte certains jours. Comme un beau jour de début juin, alors que l’année scolaire touchait à sa fin. Les élèves n’avaient aucune idée de ce qu’il allait passer. Magicis Sacra allait-il relâcher les élèves ? Et quel plan réserverait-il aux élèves nés-moldus et à leurs familles ? Alors que la jeune aiglonne tentait de rester concentrée et d’écouter les inepties servies par le professeur remplaçant Binns (la vraie question était de savoir comment MS avait réussi à contenir le fantôme), le manque de son père se fit ressentir. Elle tenait son amour de la connaissance de ses deux parents et elle savait qu’ils auraient été autant révoltés qu’elle par cette réécriture de l’histoire. Ringo ressentait le profond besoin de s’isoler. Elle n’avait plus osé se rebeller contre MS depuis le jour de l’arrivée des sorciers. Elle avait eu assez de serpents enroulés autour d'elle pour toute sa vie, Merlin merci. Ce n’était pas son style d’ailleurs, et elle ne savait toujours pas ce qui lui avait pris. Elle restait calme et tentait de se faire oublier, faire oublier jusqu’à son statut de sang.

Après le cours, Ringo était partie rapidement de la salle de classe, sa robe de sorcière claquant derrière elle. Elle laissa ses pas le porter, ne sachant réellement où elle se dirigeait. Elle se retrouva dans l’escalier conduisant à la volière, reflétant son besoin désespéré d’envoyer une lettre à son père. Les larmes qu’elle tentait de retenir depuis deux mois envahirent bientôt tout son visage alors qu’elle continuait à monter les marches et se retrouva en haut de la tour. Elle ne sut combien de temps elle resta plantée là, debout, à pleurer. Entendant du bruit derrière elle, elle se passa une main sur le visage pour chasser ses larmes et se retourna. Surprise, elle constata qu’il s’agissait de Sebastian De Guise. « Bash ? Que fais-tu ici ? » Elle savait que son ami était très proche de sa sœur et se doutait qu’il souffrait autant qu’elle du manque de nouvelles.

[748 mots]



   
magical scientist
When she was just a girl she expected the world. Life goes on, its gets so heavy. The wheel breaks the butterfly every tear a waterfall. In the night, the stormy night, she'd close her eyes, away she'd fly and dream of paradise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sebastian de Guise
Indépendant

Parchemins : 141
Âge : 17 ans (11 mars)
Actuellement : Indépendant


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


I can't seem to escape suffering [Sebastian] Empty
MessageSujet: Re: I can't seem to escape suffering [Sebastian]   I can't seem to escape suffering [Sebastian] EmptyDim 3 Fév - 17:40

I can't seem to escape suffering [Sebastian] Giphy
Juin 2014

Sébastian n’avait jamais été aussi discret que pendant ces deux mois sous le joug de Magicis Sacra. Son taux de présence aux heures de colle avait drastiquement baissé et il s’était même mis à porter ses lunettes de vues qu’il esquivait d’ordinaire car elles lui donnaient l’air un peu trop intello à son goût (sans compter que cela lui faisait ressembler à son père avec qui il avait des rapports mi-figue, mi-raisin depuis les fiançailles de sa sœur avec le prince fantoche). Bash n’était pourtant pas né-moldu… mais en réalité son père l’était et il n’avait aucune envie qu’on oubliette ses grands-parents – des gens charmants, pas du tout aussi snobs que leur fils aîné ! -. Il craignait aussi pour la sécurité de sa sœur, restée au dehors car elle était adulte et qui avait été déjà traumatisée par les événements du Chemin de Traverse un an auparavant. Ajoutez à ça le fait que Jo’ suffisait pour combler le quota de rébellion familiale et vous avez l’explication du comportement de Bash. Puis, c’était autre chose de faire des bêtises pour le fun et d’aller volontairement titiller l’autorité des méchants sur place. Il préférait se faire discret et attendre son heure pour le moment où ils pourraient se battre contre MS.

L’arrivée de Ringo dans la volière l’extirpa de ses pensées. « Je suis venu nourrir mon hibou. Il en a un peu marre d’être enfermé à Poudlard... » Comme eux tous, mais venir voir son animal de compagnie était réconfortant, surtout que c’était un cadeau de sa sœur la première année où ils avaient été séparés (car Lucy avait deux ans de plus que lui). « Moi aussi remarque. Mais je pense que ça ne va pas durer encore longtemps. C’est une chose de nous faire cours à la place de nos professeurs habituels, c’en est une autre de nous garder même pendant les vacances d’été. Y compris pour le Ministère. Ce doit être un beau bazar là-bas... » Il caressa le plumage de son volatil tout en regardant le paysage au dehors d’un air un peu vague. Il pensait sincèrement que cette période d’emprisonnement allait bientôt trouver une conclusion. Évidemment, elle ne serait peut-être pas à leur avantage, mais les adultes à l’extérieur de l’école allait forcément finir par tenter quelque chose. Il ne savait pas si sa sœur en serait. Elle était un peu fragile depuis qu’elle avait du se battre sur le Chemin de Traverse et il n’était plus un bébé, Jo’ non plus. Quant à ses parents, il ne les imaginait pas du tout tenter de se dresser contre MS, il les voyait mieux tenter de leur graisser la patte… bien que Bash ne voit pas comment une telle tentative pourrait aboutir. Hormis deux de leurs membres, tous les partisans de MS étaient anonymes. Dommage. Pour une fois, il aurait bien aimé que son père paye quelqu’un pour les aider !


Force & Bravoure
"Il n'y a que les faux braves qui prétendent N'avoir jamais manqué de force et de cœur.". (⚡) George Sand
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I can't seem to escape suffering [Sebastian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02.03/17.C.L'Aquila, Italie - Time to escape
» Bug a la chapelle
» 14.11.2013
» Sebastian Oltres
» Sebastian Shepper [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: