AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Au bras de Malefoy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Commerce

Parchemins : 1268
Âge : 32 ans [17-07-1980]
Actuellement : Styliste/Tueuse à gage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy

MessageSujet: Re: Au bras de Malefoy.   Ven 3 Nov - 20:47

Myrielle n'était pas tout à fait en accord avec tout ce qui venait d'être dit, elle ne pensait pas qu'il faille absolument être un méchant petit bonhomme pour être à Serpentard pas plus qu'il n'y avait besoin de gagner la coupe des quatres maisons pour être la meilleure maison. Ceci dit elle savait à quel point ça comptait pour Isaac aussi lui prit elle la main et la serra-t-elle tendrement.

- Ne t'en fait pas mon coeur, l'année n'est pas fini et nous avons une belle avance. On gardera la première place.

Ele ne prenait même pas la peine de regarder Drago, à partir du moment où Isaac était dans la pièce il n'y avait que lui... pourtant le fait qu'il s'adresse directement à elle en prononçant son prénom et ensuite l'arrivé d'Halloween dans la salle commune provoqua un léger sursaut dans son esprit. Comme si la touche "on" était enclenché.

Elle eu un petit rire lorsqu'elle vit Halloween prendre le sort en pleine tête, personne n'avait le droit de faire perdre sa joie à son Isaac, c'était bien fait pour elle.

Lorsque Diabalzane quitta la pièce Myrielle reprit ses paroles :

- << Pourquoi veulent-ils tous nous faire changer ? >>

Elle eu un sourire ironique avant de répondre à cette question...

- La mode est aux moldus, nous sommes une génération d'ancien qui croient encore dans la qualité du sang, du lignage et des bonnes manières, mais finalement nous restons en retrait... à cause des traîtres à leurs sangs la pureté se perd, les mariages consanguins se multiplient... mais nous resterons toujours ce qui se fait de mieux alors... il faut nous faire rentrer dans le moule pour que les autres se sentent moins minable.


C'était une Symphonie qui parlait à un Irving et un Malefoy, trois grandes familles nobles depuis des siècles. Autant dire qu'elle savait de quoi elle parlait et à qui elle s'adressait.


Rose Noire & Poignard
« La victime meurt face à un assassin. L'assassin, lui, meurt face au monde entier. » (⚡) Les Milles Symphonies de Dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/yusuradreams/index.html

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au bras de Malefoy.   Mar 7 Nov - 22:16

« Elle ne se sent pas capable de s’élever à notre niveau alors elle veut qu’on descende au sien ! Elle ferait mieux de carrément arrêter d’essayer de nous parler… Ca n’est qu’une idiote de 1ère année qui essaye de nous saborder. »

Il grinça des dents. Cette fille ne faisait pas le poids face à lui ni à aucun autre 2ème année mais elle avait quand même un certain potentiel de nuisance puisqu’elle était déjà parvenue à faire perdre une centaine de points à Serpentard. C’était mauvais car les Serdaigle étaient proches et Drago tenait vraiment à ce que la victoire revienne à Serpentard. Ca ne serait qu’une occasion de plus de frimer et d’être condescendant face à Potter et des occasions comme ça, il n’en avait jamais assez !

Le Serpentard retourna à la place qu’il occupait précédement mais Diabalzane venait juste de se lever. Il s’efforça de ne pas lui porter une attention particulière mais il se demandait où elle pouvait bien aller alors qu’elle répondit qu’elle allait en cours.


*Rah déjà la fin de la pause !*

Drago s’étira et laissa échapper une grimace. Il en avait un peu marre des cours et aurait bien voulu sécher, mais ça n’était pas le moment de devenir médiocre car les examens finaux approchaient à grands pas. Diabalzane s’approcha alors de lui et lui déposa un baiser sur la joue, un baiser qui contenait beaucoup de douceur… Un baiser comparable à ceux que lui faisaient sa mère.

Il leva ses yeux gris et regarda droit devant lui, son cœur avait réagit à ce baiser mais il réussit à ne pas bouger le visage, à faire comme si tout était normal. Peut-être que les autres n’avaient pas fait tant attention que ça à ce geste ?

Puis Diabalzane prit son sac et partit sans l’attendre alors qu’ils avaient cours ensemble. Il trouva cette initiative sage ete choisit de prendre son temps pour laisser le temps à la Serpentard d’arriver en cours bien avant lui (pour une fois).

Quand elle eut quitté la salle commune il posa les yeux sur Myrielle et Isaac qui ne se cachaient plus depuis longtemps. Ils s’étaient cachés eux aussi au début d’après ses souvenirs. Est-ce qu’ils avaient compris le lien qui unissait Drago et Diabalzane puisqu’ils avaient fait pareil ?


*Bah peu importe, et puis de toute façon y a pas grand chose, on s’est juste embrassés on n’est pas un couple ! Et puis ils n’ont vu que le baiser sur la joue*

Couple ou pas couple ? Pour le moment Drago ne savait pas ce qu’il voulait, mais espérait rester maître de choisir ce qu’il voulait. Il ne voulait pas qu’on lui impose quoi que se soit ! Il avait 17 ans de liberté (enfin plutôt 4 ans maintenant) et il comptait bien en faire ce qu’il voulait). Il finit par prendre son sac et par saluer Isaac et Myrielle, les laissant à leur intimité.

« On se voit en cours… A tout à l’heure ! »

Et il quitta la salle commune

*J’espère que Strue et Zabini auront une colle à cause de leur retard !*

[526 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au bras de Malefoy.   Mar 7 Nov - 22:31

A peine eut-il de parler qu’à sa grande surprise, le sujet en question, Mademoiselle Halloween Strue, fit son entrée dans la salle commune de Serpentard. Elle aurait pu, au moins, attendre un petit moment avant de se montrer celle-là, car Isaac avait envie de lui tordre le coup. Sans se gêner, elle passa à travers le petit coin salon, et heurta la jeune préfète, préférant filer d’un pas précipité avec de très brèves excuses. Narguant le préfet du regard, elle s’échappa, toujours blessée, *Stupide fille*, vers les dortoirs masculins. Fatigué d’engueuler la petite semeuse d’embrouille, il resta près de ses collègues au blason vert et argent.

C’est ni une ni deux, que l’héritier Malfoy se leva à la poursuite de l’insolente première année, disparaissant dans les escaliers. Le sortilège du bloquejambe avait été lancé, * Certainement Drago* pensa le jeune sorcier sans s’inquiéter, regardant dans la direction où se passait la scène. D’une voix méprisante, légèrement audible malgré la petite distance, il la remit à sa place et eut raison de la mettre en garde, la prochaine fois qu’elle fera des siennes, quelques élèves lui feraient regretter ses agissements. Quelques minutes plus tard, le garçon aux cheveux platine refit son apparition dans la salle commune. Bizarrement, il semblait belle et bien heureux.

Sans faire de commentaires, Isaac se mit à bailler. La journée était à peine à sa moitié qu’il pensait déjà à aller se coucher. Ce que Diabalzane posa comme question ne l’étonnait guère, le comportement de certains Serpentards était plus qu’incohérent. Depuis quand ils se faisaient amis-amis avec d’autres maisons ? C’est révoltée que la jeune préfète partit aux cours, embrassant son ‘ami’ sur la joue.

Suite à l’énorme perte de points, Myrielle tenta de réconforter son petit ami. Egalement intriguée par les changements de quelques élèves, elle ne put se retenir de répondre à ce que la sulfureuse blonde dit avant de quitter les lieux. Savait-elle qu’Isaac était un sang-mêlé ? Il avait oublié, lui avait-il dit ou pas ? Peu importe, c’était sans aucune importance. Comme lui avait tant rappelé son père : ‘Malgré l’horreur qu’a commis ta mère envers nous, tu restes mon unique fils, un sang-pur, un Irving !’. Jamais il n’oublierait ses paroles qui le réconfortaient à chaque fois que le mot ‘moldu’ était prononcé.

« Ce que je constate moi, c’est que depuis que Zabini fréquente ces deux pleurnichardes de Serdaigle, d’autres se mettent à traîner avec d’autres maisons, dont des sang-de-bourbes font parties. A penser qu’il les a contaminés. » répondit-il à sa douce amie. « Excuse-moi Drago, il est peut-être ton ami, mais il n’est plus digne d’être reconnu comme Serpentard. », en disant ça, peut-être qu’il allait se mettre à dos l’élève le plus populaire de l’école, malheureusement après Potter. Isaac était sérieux, il fallait remettre de l’ordre à Serpentard, rappelé pourquoi Salazard quitta les lieux, à cause de cette amour que Godric Griffondor avait pour ces repus de la société, tout comme ce Dumbledore, lui il atteignait les sommets.

« C’est réconfortant d’apprendre que ton père est actuellement le Directeur de Poudlard » remarqua-t-il, Lucius Malfoy est quelqu’un de très respectable et admiré dans le monde où les deux garçons grandissent, ainsi que Myrielle, ici présente. Il regardait toujours dans la direction de son voisin de lit, sans l’observer pour autant, massant la crinière rougeâtre de sa belle Myrielle.

[561 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au bras de Malefoy.   Mer 15 Nov - 20:26

Je m’étais retiré de la chambre que j’occupais pour me précipiter au cours quand j’entendis des voix s’élever et que j’entendis une voix prononcer mon nom.

« Ce que je constate moi, c’est que depuis que Zabini fréquente ces deux pleurnichardes de Serdaigle, d’autres se mettent à traîner avec d’autres maisons, dont des sang-de-bourbes font parties. A penser qu’il les a contaminés. »

C’était la voix d’Isaac, je me mis dans un coin sans bouger et sans broncher, je voyais le dos d’Isaac et le regard de Myrielle. Elle pouvait me voir quant à Isaac j’en doutais fortement à moins qu’il avait des yeux dans le dos.

« Excuse-moi Drago, il est peut-être ton ami, mais il n’est plus digne d’être reconnu comme Serpentard. »

Isaac avait l’air sérieux en disant ses paroles peut-être voulait-il que tout redevienne comme au temps de Salazar Serpentard. Ce qui allait finir par détruire cette si belle maison, si il n’y avait pas d’alliance avec les autres maisons Serpentard courrait à sa perte et certain élève l’avait compris.

« C’est réconfortant d’apprendre que ton père est actuellement le Directeur de Poudlard »

*Comment peut-il dire cela ? Je suis d’accord que Dumbledore est un vieux fou gâteux, mais de là à mettre Lucius Malefoy comme directeur c’était pur folie, c’était comme mettre Salazar en personne comme directeur*, me dis-je en avançant dans la lumière pour qu’Isaac me voit.

Ce n’est pas très poli, il me semble de parler sur quelqu’un quand cette personne n’est pas présente, lui dis-je en croisant les bras sur ma poitrine. Et tu devrais prendre un verre d’eau, car je pense que ta langue doit être sèche, à force de lécher les pieds de Malefoy ou un tout autre endroit de son anatomie, lui dis-je en le regardant droit dans les yeux, et dire que tu embrasses Myrielle après c’est… dégoûtant…, lui dis-je en faisant la grimace.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au bras de Malefoy.   Mer 15 Nov - 20:56

Diabalzane s'arrêta au milieu du couloir. Elle n'avait pas pris son livre de potion ! Elle fit volte face et soupira. Elle croisa Malefoy à qui elle fit un sourire tendre.

- Je dois aller chercher quelque chose.

Elle lui frôla la main et l'embrassa. La porte de la salle commune se refermait à peine et elle entendit l'éclat méchant de Blaise. Diabalzane entra sans faire trop de bruit et regarda les deux garçons alors que Blaise finissait sa phrase. Alors que la tension était à son maximum elle posa son sac sur le côté.


- Ah mais c'est appétissant tout ça... Je commence à me dire que ça risque de me poser un problème si Isaac lèche Drago... Ca me donne envie d'aller en potion... Miam...

Elle fit un demi-sourire en attrapant le livre qui se trouvait sur la table basse et dévisagea lentement Isaac et Blaise. Les deux semblaient passablement tendu et Diabalzane comprenait que Zabini avait dû surprendre quelque parole malheureuse. Elle leva un sourcil et fit une grimace à l'adresse de Myrielle.

- Ne vous battez pas, c'est une si belle journée et il n'y a pas beaucoup de jolis garçons à Poudlard, si ceux de Serpentard disparaissent comment pourra-t-on s'empêcher d'aller voir ceux des autres maisons?

Elle se sentait joyeuse de toute façon, rien de pouvait gâcher son humeur. Mais Blaise paraissait vraiment maussade et ça lui faisait de la peine même si elle le cacha derrière un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Au bras de Malefoy.   Mer 15 Nov - 21:08

C’est alors que Diabalzane fit son apparition et commença à parler de potions, ce qui me mis la puce à l’oreille c’est qu’elle avait envie d’y aller mais c’est surtout le Miam qui me fit me retourner vers elle. Elle avait un demi sourire tout à fait charmant sur le visage, jamais je ne l’avais vu aussi heureuse depuis qu’elle était à Poudlard. Mon visage ainsi que mon humeur se radoucir d’un coup, je lui souris ne prenant même plus attention à Isaac ni à ce qui m’entourait d’ailleurs.

Belle journée, jolis garçons ?, dis-je en lui souriant, on voit que tu es amoureuse, dis-je avec un petit rire, en tout cas, je suis heureux de te voir comme ça, lui dis-je en la regardant droit dans les yeux. Et tu as raison la journée est magnifique et un cours de potions nous attend que demander de plus à dame nature ?, lui dis-je en lui souriant. Bon, je pense que je ferais mieux de prendre congé…, au fait félicitation Diab, lui dis-je en lui faisant un clin d’œil et en m’éclipsant en dehors de la salle commune.

[Couloirs]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au bras de Malefoy.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au bras de Malefoy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Armure: le bras
» # Un guitariste sans bras qui joue avec les pieds
» Bousculade à gros bras ! PV
» Draco Malefoy °°Serpentard°°

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: