AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Fuir la foule [ Vanellope ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 551
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] EmptyMar 5 Mar - 19:01

Fuir la foule
Vanellope & Dahlia

made by black arrow


Dahlia avait atterri à Londres accompagnée de l'ensemble du clan Lloyd. Maman et papa en première ligne, les aidant à tous transplaner depuis Cardiff c'est bon vous pouvez repartir, et puis les jumelles et leurs deux frères. La fin d'année à Poudlard avait été éprouvante : se retrouver dans le confort de sa maison de Cardiff, entourée des personnes qui lui étaient les plus chères au monde avait quelque chose de rassurant. Bien qu'en définitive - et comme elle l'avait répété à des parents Lloyd alarmés -, MS ne leur avait rien fait. Séquestrés, oui. Malmenés physiquement, non. Intellectuellement parlant, elle était moins convaincue, parce qu'il était devenu évident qu'on cherchait doucement à leur laver le cerveau, et la préfète de Serdaigle n'était pas dupe. Est-ce que c'était ce qu'il se produisait à Ilvermorny ? Est-ce qu'à force de s'entendre répéter des bobards à longueur de journée, les élèves américains avaient fini par céder et croire tout ce qu'on leur racontait ? Plus inquiétant : rien ne garantissait que Dahlia n'aurait pas à tester cette théorie elle-même.  Les membres de MS avaient été chassés de Poudlard, mais pour combien de temps ?

Mais l'heure n'était pas à la psychose. Il n'était nullement utile d'affoler des parents qui avaient déjà vécu sous tension pendant de longs mois, avec leurs quatre rejetons enfermés dans une école de sorcellerie dont aucune information ne fuitait. Dahlia elle-même n'avait pas pour habitude de s'en faire tant que rien n'était avéré. Dans l'immédiat, l'été l'attendait, le temps passé avec Peony - sans cette séparation stupide imposée par les maisons -, Cardiff, la musique, et ses inventions. Quant à déjouer les plans maléfiques de Freja, ça viendrait plus tard. Même si la frustration éprouvée à l'idée de ne pas comprendre ou savoir la taraudait de temps à autres, toujours présente en veille dans son esprit et prête à l'occuper dès qu'elle n'y prenait pas garde.

Mais pas de risque d'avoir un moment d'oisiveté pour l'instant. L'objectif du jour semblait être de faire toutes les boutiques du chemin de Traverse au pas de course. Si la jeune galloise pénétra à l'intérieur de la boutique Fleury & Bott à la suite de sa fratrie, elle regretta pourtant rapidement ce choix. L'endroit était bondé, et Dahlia recula par réflexe, heurtant la sorcière venant d'entrer à sa suite le culot. S'attirant un regard noir de cette dernière, elle s'écarta vivement de l'entrée, tendue. « Tu veux bien prendre mes livres ? » chuchota-t-elle à sa sœur, tout dans son attitude indiquant qu'elle était prête à décamper à tout instant. Fleury & Bott n'était pas une boutique si spacieuse que ça : les livres s'entassaient partout où l'on regardait, et en l'occurrence, s'il ne s'agissait pas d'un ouvrage qui occupait l'espace, alors c'était plutôt une personne à l'air harassée qui tapotait du pied dans l'attente d'une recommandation, ou de sa commande. Or, Dahlia n'avait jamais supporté la foule. Petite, elle avait été une enfant très sérieuse, se relevant sans piper mot lorsqu'elle tombait ou s'écorchait les genoux par terre, acceptant les réprimandes avec stoïcisme... et pourtant, il suffisait de la larguer dans un espace surpeuplé - et qui plus est fermé - pour la voir perdre tous ses moyens. Des expériences peu agréables dans son enfance - et notamment un terrible après-midi où elle avait cru finir piétinée par une foule de clients paniqués par une fausse alarme - avaient créé en elle cette peur qu'elle savait déraisonnable mais contre laquelle elle peinait à lutter.

Ayant obtenu l'adhésion de Peony, Dahlia tourna les talons, suivie - non sans surprise - de Leopold. S'il prétexta avoir envie de prendre l'air - "Tu me connais Dahlia, les bouquins et la poussière : très peu pour moi" -, la jeune Serdaigle soupçonnait néanmoins leurs parents de faire de l'excès de zèle. Vaguement agacée - que savait faire Leo qu'elle ne saurait pas faire, hein ? Nager ? -, elle prit la direction du glacier, Florian Fortarôme, suivie de son frère aîné.

Sa glace en main - gracieusement offerte par Leo il était plus vieux après tout, chacun son rôle -, Dahlia fut rapidement délaissée par ce dernier, qui s'était laissé distraire par la présence d'une élève de son année - dont les gloussements irritèrent bien vite la préfète de Serdaigle. Se détournant de son aîné, elle aperçut rapidement un visage connu, à qui elle adressa un signe de tête. « Salut Vanellope ! » Histoire de prouver à Peony au monde qu'elle n'était pas une rustre non plus. Chose facilitée par le fait que les deux filles s'entendaient bien, ce qui n'était pas le cas de tous les élèves de la promotion de Dahlia. « Tu fais une pause dans tes courses pour la rentrée ? Si rentrée il y a... » rectifia-t-elle en fronçant les sourcils, glace toujours en main et prête à être engloutie en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "Magicis Sacra". L'avenir était incertain : ça semblait devenir une constante ces derniers temps.

[ 834 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vanellope Reynolds
Gryffondor

Parchemins : 92
Âge : 14 ans [29.04]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Re: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] EmptyLun 13 Mai - 10:23

Vanellope restait scotchée à son téléphone portable. C’était son plus grand plaisir pendant les vacances : rattraper tous les potins et, pendant deux mois, revenir sur le devant de la scène des réseaux sociaux. Bien entendu, quand elle était dans le monde sorcier, elle ne pouvait pas prendre des photographies de ce qui l’entourait pour les envoyer sur instagram, cela aurait compromis la poursuite de ses études à Poudlard. Ces dernières n’étaient pas mirobolantes avec La Menace qui, après les avoir effrayé pendant des mois, avait finalement envahi l’école, mais se faire virer pour ne pas avoir respecté les règles, ça n’aurait vraiment pas fait bien dans son CV ! Donc elle se contentait de lire les dernières nouvelles sur Facebook tout en likant des photos d’animaux mignons ou de peluches Disney habilement mises en valeur. Ses achats pour la prochaine rentrée étaient posés à ses pieds dans plusieurs sacs. Ses parents étaient actuellement partis à Gringotts pour échanger de la monnaie moldue contre son équivalent sorcier de façon à ce qu’elle ait de l’argent de poche toute l’année scolaire (ils mettaient tout dans une grosse tirelire et lui en envoyait un peu chaque mois pour qu’elle ne dépense pas la totalité dans un gros achat non validé par l’autorité parentale). V, quant à elle, mangeait une énorme glace car observer d’un air distrait son téléphone n’avait jamais suffit à totalement l’occuper. Surtout que toutes ses amies moldus étaient à cette heure-ci à la piscine et qu’elle n’avait personne avec qui discuter, même avec un téléphone en bon état de fonctionnement.

Du moins n’avait-elle personne avec qui discuter jusqu’ici car une voix prononça son prénom. Elle appartenait à une de ses camarades, d’année à défaut de maison. C’était même une des préfètes, non que cela eut une quelconque importance pour V qui n’était pas spécialement une élève à problème. Si la brunette ne manquait pas d’audace, elle n’était pas non plus de ceux qui se jettent à corps perdu dans le danger. Elle ne faisait même pas partie de la BAM, cette brigade fondée par Prudence et Viska pour lutter contre MS. Depuis l’invasion, elle se mettait à songer que face à des adultes aussi puissants, seule l’union ferait la force et qu’elle allait peut-être devoir revoir ses positions. Elle se laissait les vacances et les premiers mois après la rentrée pour y repenser car, qui pouvait savoir ce que MS allait encore leur réserver.

En attendant, elle invita Dahlia à s’asseoir avec elle d’un petit geste de la main et appuya sur le bouton de son téléphone qui permettait de mettre l’écran en veille. « Salut ! En fait j’attends mes parents, ils sont partis à Gringotts. Mais comme d’habitude, ils vont se laisser distraire en chemin. C’est la seule fois de l’année où ils côtoient d’autres sorciers que moi après tout. » Elle pris une nouvelle cuillère de glace qu’elle laissa fondre quelques secondes sur sa langue pour en apprécier toute la saveur avant de poursuivre. « Tu crois qu’il pourrait ne pas y avoir de rentrée ? Moi je suis assez confiante. J’veux dire, on a été enfermé pendant deux mois, mais il n’y a pas eu de casse. On s’est surtout ennuyé avec de mauvais profs, ou du moins des profs qui ne nous apprenaient pas les sorts les plus sympas de leur répertoire. » Elle haussa les épaules. Elle avait bien plus peur que ses parents se fassent oublietter que de ce qui pouvait lui arriver à elle. MS n’arrêtait pas de dire qu’ils ne faisaient pas de mal aux mineurs… et elle n’avait eu aucune raison de remettre leur parole en cause pour le moment. Le fait d’être née moldue mettait en revanche sa famille sur la sellette… car le but de MS était précisément de l’éloigner de ses parents pour la faire entrer dans la magie pure. Un monde sans téléphone toute l’année ? Beurk.

{652}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 551
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Re: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] EmptyDim 19 Mai - 15:59

Dahlia était en quête d'occupation : son prétendu preux chevalier, son frère aîné Leo, s'était aisément fait accaparer par une sorcière de sexe féminin aux gloussements un poil trop proche de l'ultrason au goût de la jeune préfète de Serdaigle. Glace en main, elle repéra bien vite une élève de sa propre année, à qui elle adressa naturellement la parole ce n'est pas une Poufsouffle, la voie est libre. De nature peu sociable, elle avait pourtant été forcée de faire des efforts dernièrement, ne serait-ce que par sa position de préfète et les remontrances de Peony.

Vanellope l'invitant à s'asseoir avec elle, la Serdaigle observa un élément qu'elle n'avait pas aperçu au premier abord. La blonde tenait dans sa main un objet moldu, dont elle n'était que peu familière. Bien que de Sang-Mêlé, elle n'évoluait au jour le jour qu'entourée de sorciers, même en dehors de l'école. Pourtant, elle voyait souvent de jeunes moldus en possession de cette drôle de chose lorsqu'elle marchait dans les rues de Cardiff. De toute évidence, c'était la grande mode si tu savais. « Tu as un... téléphone ? Je peux regarder ? » demanda-t-elle avec une curiosité non dissimulée. Vanellope et elle n'étaient peut-être pas proches, mais elle n'avait jamais été timide, et encore moins du genre à taire sa curiosité pour pareil prétexte.

Les explications de sa camarade concernant sa présence chez le glacier lui indiquèrent que celle-ci était Née-Moldue - détail dont elle n'avait pas conscience auparavant -, ce qui ne pouvait pas être une situation aisée par les temps actuels. « Ils doivent être soulagés de t'avoir retrouvée pour l'été. Rien qu'à voir l'état de nos parents... » Elle observa distraitement son aîné en parlant. Celui-ci était toujours occupé à faire le paon. Il lui arrivait - mais elle ne l'avouerait jamais à haute voix, et certainement pas à Leo - d'envier l'aisance avec laquelle son frère évoluait à Poudlard et dans la vie de manière générale. Pas qu'elle soit mal à l'aise. Elle se sentait juste trop détachée de tout, et elle le savait. Ses frères et sa sœur n'étaient pas comme ça. De son point de vue, Ash ne l'était peut-être même pas assez pour sa part, mais c'était un autre sujet.

L'interrogation de Vanellope la ramena à sa conversation, et elle haussa les épaules à son tour, pensive. « Ou des profs qui voulaient nous laver le cerveau. A priori, ils essayaient plutôt de subtilement nous embrigader que de nous forcer à adopter leur philosophie en nous torturant à tour de bras, technique brevetée par les mangemorts et qui n'avait pas trop porté ses fruits... » Au final, les élèves s'étaient rebellés et Voldemort avait été vaincu par Harry Potter. Pas une issue très concluante pour ces mages noirs là. « Je ne sais pas trop quoi en penser. S'ils n'ont pas atteint leur objectif la première fois, il serait logique de revenir, non ? Sauf s'ils ont décidé de revoir leurs plans, je suppose. » Satanée Freja et ses manigances des plus opaques. Etait-ce trop demander que d'avoir un indice sur ce qu'elle prévoyait ?

[ 518 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vanellope Reynolds
Gryffondor

Parchemins : 92
Âge : 14 ans [29.04]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Re: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] EmptyMer 24 Juil - 13:40

« Hum ? Oui, si tu veux, tiens. Il faut appuyer sur le bouton sur le côté droit pour le sortir de veille. » V tendit son précieux téléphone à Dahlia en toute confiance. Elle n’était pas la première sorcière à lui demander si elle pouvait regarder cet objet si chère à V mais inusité chez les sorciers adolescents. Certains adultes en avaient un, surtout quand ils travaillaient avec des moldus, toutefois beaucoup de familles sorcières s’en passaient encore, persuadés qu’ils gagnaient en efficacité avec les hiboux. V n’avait jamais caché son scepticisme face à cet argument même si le simple fait que les objets électroniques ne fonctionnent pas à Poudlard n’encourageaient pas à en avoir un. Les parents de V avaient eu un mal fou à se faire aux hiboux postaux alors qu’ils téléphonaient à leur fille pour tout et rien depuis qu’elle avait huit ans.

Dans son téléphone, il y avait surtout des applications de réseaux sociaux et des photos mais aussi quelques jeux qui lui permettaient de passer le temps l’été. Elle laissa quelques secondes à Dahlia pour examiner l’objet et la conversation se poursuivit. « En réalité mes parents ne le vivent pas trop mal. Ils ont reçu une lettre du ministère au début de l’invasion, alors ça les a un peu stressé, mais je crois que sans ça, ils se seraient juste imaginés que j’avais oublié de leur écrire. Ils ne sont pas sorciers alors ils ne se rendent pas trop compte de la puissance de Magicis Sacra et je veille à ne pas leur en dire plus que nécessaire. » V parlait d’un ton détendu. Elle avait été assez inquiète pour ses parents pendant l’invasion, elle avait eu vraiment peur que Freja ne tienne pas parole et qu’elle aille oublietter les parents des nés moldus sans les prévenir. Quand elle était enfin sortie, elle avait retrouvé sa famille avec leurs souvenirs intacts, la laissant penser que la cheffe de MS avait au moins la qualité de tenir parole. Depuis, elle était un peu plus zen face à la situation à Poudlard. Rien n’arriverait sans qu’ils le sachent et pour l’instant MS avait été mis dehors !

« J’approuve la technique non violente. Je ne sais pas ce que j’aurais fait si on avait commencé à nous faire du mal… tiens, d’ailleurs, tu fais partie de la Brigade toi, non ? » Parfois, quand Victoire babillait, Vanellope mettait son cerveau sur off. Elle aimait bien sa camarade de dortoir mais elles n’avaient pas grand-chose en commun à part leur maison, et c’était toujours difficile de savoir à l’avance si elle voulait parler d’un truc vraiment important comme la BAM ou de ses histoires avec Ted Lupin dont V n’avait rien à cirer. Donc elle n’avait pas retenu tous les noms cités dans les récits de Victoire car elle en avait zappé une partie. Maintenant qu’elle songeait à rejoindre la Brigade Anti-Menace, elle se disait que ce serait bien d’en apprendre un peu plus. A la rentrée, elle comptait poser des questions à Viska – qu’elle fréquentait avec parcimonie elle aussi, pour les mêmes raisons que Victoire – et peut-être à Prudence mais elle se sentait clairement plus proche de Dahlia dans la vision de la situation que ces excitées de service dont certaines lui servaient de copines. « Même s’ils essaient de revenir, ils ne le feront pas à la rentrée, ça va grouiller d’aurors maintenant. Le Ministère avait relâché sa vigilance mais d’après la Gazette, ça a eu lieu une fois, il n’y en aura pas de deuxième. Après, si les politiciens sorciers sont comme ceux qu’on a chez les moldus, tout ce qu’ils disent est à prendre avec des pincettes. Mon père dit toujours que ce sont les champions de la langue de bois. » Sur ces bonnes paroles, elle reprit de la glace, car à force de papoter, elle commençait à fondre.

{648}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 551
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Re: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] EmptySam 3 Aoû - 21:57

Dahlia avait toujours été curieuse. Elle saisit le petit appareil que lui tendait Vanellope avec intérêt, tout en écoutant les instructions de sa camarade. Acquiesçant d'un hochement de tête - ça semblait somme toute tout à fait accessible -, elle appuya sur le bouton indiqué, et observa l'écran s'allumer. « C'est quand même fou tout ce que font les moldus sans magie... » remarqua-t-elle, non pour la première fois. Sans être une amie proche de Vanellope, elle était consciente de l'importance qu'accordait la Gryffondor à ce petit objet. Elle ne comprenait pas entièrement pourquoi. De toute évidence, ça ne pouvait pas être aussi primordial qu'une baguette magique, par exemple. Certes, les hiboux n'avaient pas l'immédiateté qu'avait le téléphone, mais les Patronus pouvaient aussi servir de messager, et il y avait également les cheminées... « Concrètement, qu'est-ce que tu fais avec tout le temps ? » Elle leva les yeux de l'écran, pour les ramener vers Vanellope. La question lui semblait légitime : s'il lui manquait tant, il y avait bien une raison.

Elle continua à triturer le téléphone quelques instants, faisant défiler l'écran sans trop savoir ce qu'elle faisait, avant de continuer la conversation concernant les agissements de Magicis Sacra, et leurs effets sur les parents moldus de Vanellope. « Ils ne t'en veulent pas si tu ne leur écris pas régulièrement ? » interrogea-t-elle, intriguée. Il faut dire que les parents Lloyd étaient preneurs de retours réguliers de la part de leurs progénitures. Leo n'étant pas très assidu, la tâche revenait souvent aux jumelles, qui l'appréhendaient de manières tout à fait distinctes. Les lettres de Dahlia étaient en l'occurrence très factuelles : ils se nourrissaient bien, Ash était arrivé jusqu'à Poudlard en un seul morceau, Leo était Leo, ils avaient de bonnes notes. Nul doute que les courriers de Peony devaient avoir un peu plus de cœur, mais elle ne pouvait pas se coltiner l'intégralité des échanges - au grand regret de Dahlia. « Je comprends, en tout cas. De toute façon, ils s'inquiéteraient mais ils ne pourraient rien y faire. Les parents sorciers n'y peuvent pas grand-chose non plus, d'ailleurs. » Là-dessus, les sorciers et les moldus étaient sur un quasi pied d'égalité. Personne n'avait pu avoir de nouvelles des élèves pendant ces mois de 'captivité', tous parents confondus.

Sur la partie violence, la préfète de Serdaigle rejoignait nettement sa camarade (d'ailleurs, elle doutait que qui ce soit ait eu envie de se faire torturer). Sa propre personne, passons encore - encore que c'était facile à dire maintenant -, mais ses frères et Peony ? Elle ne l'aurait pas supporté : elle s'en serait pris aux membres de MS, et ça n'aurait pas bien fini. « Oui, on peut dire ça. J'ai participé à leurs 'expéditions' l'an dernier, en tout cas. » Elle haussa les épaules. « Peony voulait y aller, initialement c'était surtout pour ça. Mais ensuite j'en avais tellement marre de ne rien comprendre aux choix que fait MS... J'avais envie d'enquêter aussi. Même si on n'a pas abouti à grand-chose... » admit-elle, une certaine frustration transparaissant dans sa voix. Pourtant, ce n'était pas faute d'avoir essayé. Mais il faut croire que MS était plus fort qu'eux à ce jeu-là. « Toi, tu n'y étais pas. » nota-t-elle avec neutralité. Elle pouvait tout à fait comprendre ce positionnement-là aussi. Ce n'était pas comme si elle avait raffolé d'aller vadrouiller dans l'école en compagnie de tout ce beau monde. Elle appréciait certains d'entre eux, mais elle en tolérait d'autres, et évitait en tout cas de passer son temps libre enfermée dans des pièces diverses et variées avec eux.

Quant à un éventuel retour de MS, Dahlia était partagée sur le sujet. D'un côté, elle était un peu déçue qu'ils partent sans demander leur reste, et surtout, sans qu'ils n'aient pu comprendre leur dessein final. Et puis, c'était bizarre, d'abandonner comme ça. De l'autre, elle n'avait pas spécialement envie de vivre sous siège à nouveau enfermée avec tous les Poufsouffles, à se faire laver le cerveau à petites doses régulières. « Tu dois avoir raison. Peut-être qu'ils attendront que l'attention se relâche à nouveau, mais ça risque de ne pas être tout de suite. Ou bien ils ont privilégié un plan B. » Elle haussa les épaules, avant de reprendre de sa glace, qui fondait lentement mais sûrement. Si plan B il y avait, était-ce vraiment à leur avantage ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vanellope Reynolds
Gryffondor

Parchemins : 92
Âge : 14 ans [29.04]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Re: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] EmptyDim 4 Aoû - 11:15

Vanellope ne pouvait qu’approuver la remarque de Dahlia, surtout qu’elle se sentait nettement plus moldu que sorcière, toute pratique de la magie exceptée. Elle ne savait pas comment elle ferait après Poudlard – et elle avait largement le temps d’y réfléchir – mais elle songeait que si elle travaillerait certainement côté sorcier, elle n’y vivrait pas. Elle était parfaitement capable de se fondre dans la masse de ses semblables et de se passer de la magie pour les tâches quotidiennes. Les sorts de rangement étaient pratiques, mais ils avaient de supers aspirateurs automatiques du côté des moldus aussi ! « Hum… Et bien, je vais chercher des infos sur internet, je regarde les photos que postent mes amis sur les réseaux sociaux, j’y poste moi-même régulièrement, je prends des photos des trucs qui me plaisent ou juste de ce que je trouve joli, j’envoie des messages, et puis j’ai des jeux aussi, évidemment. Candy Crush est super addictif. » Finalement elle téléphonait assez peu, il était d’ailleurs rare qu’elle mette la sonnerie car elle trouvait que c’était trop agressif et que cela polluait l’environnement sonore des gens autour d’elle. Mais de là à ce que Dahlia comprenne vraiment l’intérêt de Vanellope, il y avait un monde.

Concernant ses parents : « Non, pas vraiment. » Vanellope se contentait généralement du strict minimum quand elle parlait d’eux, ou bien d’informations sans importance. Cela lui permettait d’esquiver les questions gênantes, sur son père notamment. Il était parti quand V était née et était plutôt absent depuis. Elle le voyait encore (il l’avait reconnue, elle portait son nom et il avait donc des droits sur elle) mais avec parcimonie. V trouvait cet aspect de sa vie honteux et gênant, dans les conversations, elle faisait donc comme si il vivait avec sa mère, sa grand-mère et elle mais en réalité, s’il y en avait bien un à qui elle pouvait éviter d’écrire pendant des mois, c’était bien lui. Elle le voyait tellement peu qu’elle n’était même pas sûre qu’il ait bien compris qu’elle était une vraie sorcière et pas qu’elle faisait juste une sorte de délire gothique du aux hormones. Quant à sa mère, elle faisait des journées de travail tellement denses qu’elle ne voyait pas le temps filer. « Il n’y a que ma grand-mère qui attende vraiment après mon courrier. » Et comme elle connaissait sa petite fille, elle ne se faisait jamais trop de soucis. Vanellope avait su très tôt s’occuper d’elle-même et maintenant elle était grande ! « Oui, c’est aussi parce qu’ils ne pourraient rien y faire que je ne leur donne pas trop d’information. » Pas la peine de les inquiéter pour quelque chose sur laquelle ils n’avaient aucune emprise.

En parlant de ce qu’il était possible de faire ou non pour lutter contre MS, Vanellope envisageait sérieusement de se joindre aux expéditions de la Brigade. « Non, je trouvais que ce n’était pas très utile… mais après ce qu’on a vécu à la fin de l’année, j’en ai un peu marre d’être tout le temps sur la touche. Rejoindre la brigade est un peu la seule action à ma portée, même si je ne suis toujours pas convaincue de son efficacité… ça a au moins le mérite d’essayer. » Il était plutôt logique qu’ils n’aient pas toujours réussi, MS avait sûrement des moments de négligence, mais ils n’avaient pas l’air idiot.

V réfléchit aux paroles de Dahlia concernant un plan B. Ils en avaient sûrement un vu qu’ils étaient partis très vite… ou bien : « Ou alors tenir deux écoles à la fois était trop compliqué, ils ont lâché l’affaire pour Poudlard et se sont concentré sur Ilvermony qu’ils tiennent bien et depuis plus longtemps. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 551
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Re: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] EmptyMar 13 Aoû - 23:17

Pourtant sceptique, Dahlia écouta avec attention tandis que Vanellope lui détaillait ses activités récurrentes avec son téléphone. Les sorciers - surtout ceux grandissant dans des familles entièrement sorcières - étaient traditionnellement peu éclairés concernant les usages moldus, et la famille Lloyd n'échappait pas entièrement à la règle. Si les mots prononcés par sa camarade ne lui étaient pas inconnus, ils ne lui étaient pas non plus aussi familiers que ceux comme 'balai volant', 'baguette magique' ou encore 'strutoscope', par exemple. Pas entièrement convaincue par les paroles de la blonde, elle avait encore envie de lui demander pourquoi elle faisait tout ça. Elle saisissait le principe, mais peut-être que le fait qu'elle n'était pas quelqu'un de particulièrement sociable l'empêchait de comprendre pour quelle raison elle y irait envoyer une photo aléatoire de tentacula vénéneuse rencontrée sur son chemin à des gens qui ne lui auraient rien demandé. « Je ne crois pas que je m'en servirais beaucoup, alors. » Même si l'idée de chercher des informations avec l'intriguait. Les livres de la bibliothèque de Poudlard n'étaient pas systématiquement le support idéal pour des recherches efficaces. « Candy Crush ? Tu dois faire quoi ? » ajouta-t-elle avec perplexité, tout en ramenant un regard distrait vers le petit objet moldu. Et puis d'ailleurs, comment ça fonctionnait vraiment ce machin ? Même si elle ne se voyait absolument pas évoluer dans le monde moldu un jour, Dahlia songea qu'un minimum de connaissances supplémentaires sur leur monde ne lui aurait pas fait de mal.

Comprenant que sa camarade ne souhaitait pas s'étaler sur sa vie familiale - et nullement dérangée par ce point : au contraire, elle n'avait pas envie que Vanellope se mette à lui expliquer en long, en large et en travers que son arrière grande tante avait été potière avant de se lancer dans une carrière scientifique -, Dahlia n'insista pas sur le sujet, se contentant d'acquiescer d'un hochement de tête. « Les parents n'ont pas l'habitude d'être aussi impuissants nous concernant, ça doit leur faire tout bizarre. » nota-t-elle en haussant les épaules. Dans une fratrie de quatre enfants, Dahlia n'avait jamais été particulièrement difficile à gérer. Elle satisfaisait aux requêtes et recommandations sans broncher outre mesure, ne cherchant pas à les contrarier. Leurs seules sources de soucis depuis qu'elle avait rejoint l'école avaient été les quelques moments où la jeune fille avait pu perdre son sang-froid, et placer un ou deux maléfices bien exécutés sur des camarades l'ayant contrariée. Mais avec l'âge, ces moments-là s'étaient faits plus rares, d'autant plus qu'elle était devenue préfète l'année précédente, ce qui impliquait un minimum de despotisme maîtrise de soi lorsqu'elle interagissait avec son prochain.

« Franchement, je ne sais pas si ça aboutira à grand-chose. On avait trouvé quelques trucs quand même, mais rien de transcendant. Après, quand on voit la vitesse à laquelle avance le Ministère, ça ne coûte rien je suppose. » répondit-elle en ce qui concernait la Brigade, clairement partagée sur le sujet. Parfois, elle se disait que s'ils avaient été moins, ils se seraient peut-être moins dispersés. Elle comprenait en tout cas parfaitement le sentiment de Vanellope, et le partageait. D'autant plus que ça devait être encore plus frustrant pour la blonde que pour elle. Lorsque MS s'était emparé de Poudlard l'année précédente, ses frères et sa jumelle étaient enfermés dans le château avec elle. Quant à ses parents, elle avait songé à leur situation avec pragmatisme : MS menaçait d'arracher les Nés-Moldus à leurs parents moldus, pas de s'attaquer à des sorciers gallois somme toute ordinaires. Si elle aidait la BAM, c'était parce qu'elle n'adhérait pas à leurs idées d'une part, parce qu'elle détestait leurs méthodes de l'autre - de quel droit l'enfermait-on dans l'école en pensant l'embrigader en douceur, l'air de rien ? - et enfin, parce qu'elle voulait comprendre de quoi il en retournait exactement. Quelle était la stratégie globale, qu'est-ce qui leur échappait.

L'argument de Vanellope concernant MS faisant sens, Dahlia haussa les épaules : « Peut-être, oui. Leurs fondations à Poudlard étaient moins solides. Autant garder l'école qu'ils ont pour sûr, plutôt que de prendre le risque de fragiliser les deux. » Elle se dit qu'en fin de compte, Vanellope lui plaisait plutôt bien. Contrairement à sa camarade de dortoir, Victoire, elle était nettement plus posée et beaucoup moins bruyante. La seule personne bruyante trouvant mystérieusement grâce à ses yeux avait toujours été Quino, et elle se demandait parfois si ça serait toujours vrai si elle le rencontrait aujourd'hui plutôt que lorsqu'ils avaient été plus jeunes. Il bénéficiait d'un attachement qu'elle avait à son égard, et qu'elle n'aurait su étendre à Victoire, ou au restant des Poufsouffles. En parlant de Poufsouffle, un remue-ménage soudain attira l'attention de la préfète, qui constata dans un soupir que la source du bruit n'était autre que son petit-frère Ash, ayant visiblement chuté à la sortie de Fleury & Bott. Le reste de la famille suivait. Détournant les yeux vers l'emplacement où elle avait quitté Leo et sa greluche, elle constata que son aîné était arrivé à la même conclusion qu'elle.

« Ma famille est là, je vais te laisser ! On se voit à la rentrée alors a priori. » Elle sourit à sa camarade en se redressant. « C'est mon frère, Leo. » indiqua-t-elle, car le Serpentard était effectivement réapparu derrière elle pour venir rejoindre le reste des leurs. « A plus ! » Elle avait fort à faire : elle était bien décidée à caser ses commentaires acides concernant la potiche de son frère avant de rejoindre leurs parents. Un rire pareil, ce n'était pas permis : pas chez les Lloyd !

[ Terminé pour Dahlia ]

[ 937 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Vanellope Reynolds
Gryffondor

Parchemins : 92
Âge : 14 ans [29.04]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Re: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] EmptyJeu 15 Aoû - 15:54

« Oh, crois-moi, les téléphones font tellement tout de nos jours que si tu étais moldu, tu lui trouverais une utilité ! » Peut-être pas la même qu’elle, Vanellope s’en servant surtout pour les réseaux sociaux, mais elle voyait bien Dahlia passer des heures à fouiller en long, en large, et en travers wikipédia ou tout autre sites d’informations. Il n’y avait pas assez d’une vie pour lire tout internet, sans parler des livres numériques qui étaient une véritable mine d’or. « A Candy Crush, il faut associer trois bonbons de la même couleur ou plus pour réussir des défis et passer des niveaux. C’est complètement idiot comme jeu, mais plutôt marrant, et surtout, ça rend accro. » Finit-elle sur le ton de la confidence. Elle ne jouait plus autant à tous ces jeux depuis qu’elle était entrée à Poudlard. En ce sens, on pouvait dire que l’école de sorcellerie avait rempli un des objectifs de sa mère : la désintoxiquer d’internet et de son téléphone. Enfin, ça avait fonctionné en parti car l’un des premiers trucs qu’elle faisait quand elle sortait de Poudlard, c’était rallumer son portable pour checker ses mails (extrêmement nombreux après plusieurs semaines d’absence!).

« Sûrement. » Elle n’avait pas grand-chose à ajouter sur ses « parents », même si elle aurait pu ajouter que sa mère avait un peu trop l’esprit scientifique pour accepter un problème dont elle n’avait pas la solution. Même quand ce problème était 1) magique, 2) une espèce de secte anti-moldu.

« Oui, c’est ce que je me dis : ça ne coûte rien d’essayer de participer. Au pire, si ma première expérience avec la brigade est mauvaise, je ne serai pas obligée de recommencer. Victoire m’en rebattra les oreilles mais je m’en remettrai. » La Gryffondor aimait beaucoup sa compagne de dortoir mais elle trouvait réellement que son amie était… trop. Trop exubérante, trop bruyante, trop excessive dans ses sentiments. Trop quoi. C’est pour cette raison que, même si elle lui parlait souvent et beaucoup, elle ne s’était jamais ouverte à Victoire de ses problèmes de famille. En fait, elle n’en avait parlé à personne, se sentant toujours un peu en décalage avec eux. Il y avait bien Fiona dont elle se sentait plus proche, peut-être parce qu’elle était née moldu et de Bristol elle aussi, mais V n’avait pas encore sauté le pas. Même si son enfance n’avait rien de tragique, elle avait de réelles difficultés à s’en ouvrir, très habituée à s’occuper d’elle seule. Au demeurant, même si elle ne se confiait pas à Victoire, elle supportait assez bien ses petites crises quotidiennes et ses bavardages. V avait des trésors de patience du moment qu’on ne bridait pas sa franchise.

« Et puis, l’amérique, c’est leur base depuis le début. Farrow en venait. » Remarqua Vanellope. Les deux jeunes filles auraient sûrement pu continuer à discuter de l’école et des derniers événements mais la famille de la préfète de Serdaigle la rappelait à eux. « Oui, on se verra à la rentrée ! Passe de bonnes fin de vacances ! » Lança-t-elle en finissant pour de bon sa glace. Quelques minutes plus tard, sa mère et sa grand-mère arrivèrent devant elle, visiblement très contentes d’elles. Elles venaient sûrement de faire une découverte. Vanellope les rejoignit, souriante, prête à écouter ce qu’elles avaient vu de si intéressant.

{558}
Topic Terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Fuir la foule [ Vanellope ] Empty
MessageSujet: Re: Fuir la foule [ Vanellope ]   Fuir la foule [ Vanellope ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fuir la foule [ Vanellope ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le rêve est parfois un refuge permettant de fuir la réalité....
» Tant de blessures à panser…
» Girls just wanna have fun
» Fuir le passé pour vivre le présent - Azeor
» Le loup immortel - Sköll

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Glaces Florian Fortarôme-
Sauter vers: