AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 [Chaumière aux Coquillages] "Snogging" each other ? Never ! [Teddy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 388
Âge : 14 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


MessageSujet: [Chaumière aux Coquillages] "Snogging" each other ? Never ! [Teddy]   Dim 10 Mar - 19:10

Victoire & Teddy


Victoire savait qu’assister à la Coupe du monde de Quidditch la marquerait. Elle était fan du sport sorcier depuis aussi long qu’elle s’en souvienne. Elle avait limite su voler avant de marcher. Elle suivait les matchs avec intérêt, un intérêt considérablement accru avec la Coupe du monde même si l’équipe de l’Angleterre s’était fait misérablement écrasé par la Côte d’Ivoire dans la période des poules. L’un des inconvénients majeurs de l’occupation de Poudlard par Magicis Sacra avait certainement été qu’elle n’avait pas pu suivre les derniers matchs de qualification. Mais vivre la finale…c’était un sentiment indescriptible. Depuis le haut des tribunes VIP on a la classe ou on ne l’a pas, elle avait crié contre les joueurs et l’incompétence de l’arbitre, avait applaudi et encouragé l’équipe de la Bulgarie avec force pendant près de trois heures de jeu qui avaient paru passé en une minute. Elle avait revu certaines actions avec plaisir sur ses Multiplettes, admirant les techniques des poursuiveurs brésiliens qu’elle trouvait meilleurs que les bulgares. Mais la Bulgarie avait Viktor Krum que Victoire admirait comme à peu près 90% des aficionados de Quidditch. En plus le Brésil avait éliminé le Pays de Galles, le seul pays du Royaume-Uni à s’être qualifié, en quarts de finale, il était donc hors de question de soutenir son équipe. Victoire avait aussi apprécié le spectacle des mascottes avant le début du jeu. Hormis son arrière-grand-mère, qVic n’avait jamais vu de Vélanes en vrai et elles étaient vraiment impressionnantes, même si elle n’avait pas manqué de rouler des yeux, exaspérée de voir les réactions de ses cousins, et surtout de Teddy devant les créatures magiques. Après la fin du jeu, la grande famille des Weasley avait fêté dignement la victoire des bulgares, vingt ans après leur victoire à laquelle son oncle Ron avait assisté comme il n’avait cessé de le rappeler. D’après James, Georges et lui avaient bien trop abusé du Whisky Pur Feu mais la blondinette avait toujours trouvé que son cher tonton aimait bien trop raconter tout le temps les mêmes histoires c’est l’âge il devient sénile.

Puis, il avait bien fallu remballer les tentes et rentrer en Grande Bretagne. Des images de liesse plein la tête, Vic ne vit pas les portoloins passer et ils se retrouvèrent bientôt sur la colline de Têtafouine, non loin du Terrier où ils devaient récupérer Patmol et Lunard laissés aux bons soins de ses grands-parents. Les deux gros chiens s’y plaisaient tellement à être gavés par mamie Molly et à poursuivre les gnomes dans le jardin que s’ils étaient ravis de retrouver leur famille, ils se montraient toujours réticents à regagner la Chaumière aux Coquillages. A peine arrivée, Victoire surprit le regard étrange que mamie Molly posa sur Teddy et elle mais elle ne s’en formalisa pas outre mesure souhaitant lancer une partie de Quidditch avec ses cousins malgré les protestations enflammées de sa mère. Selon la Gryffondor, il n’était jamais "trop tard" pour entamer une partie. Ils finirent par tous manger ensemble, dehors, profitant des derniers jours de soleil de cette belle journée de juillet. Puis vint l’heure de rentrer et Victoire du lâcher Teddy, à sa plus grande tristesse. Elle ne daigna le libérer de ses bras que quand ses parents, qui l’attendaient dans la cheminée, n’élevèrent la voix.

Rentrée chez elle, la dynamique petite blonde, loin d’être fatiguée au désespoir de ses parents, s’empressa de récupérer les journaux des derniers jours et monta dans sa chambre les lire. S’asseyant sur son lit, qui était fait pour une fois, Victoire découvrit pour la première fois les lignes écrites par Rita Skeeter –mais que faisait-elle encore à la Gazette du Sorcier par Merlin ?- le jour de leur arrivée dans le désert de Patagonie. Au fur et à mesure de sa lecture, les sourcils de Vic se froncèrent, la colère faisant bouillir ses veines. Skeeter sous entendait déjà que Ginny avait lancé un sort à Harry et remettait en question son travail en tant que correspondante sportive lors de la Coupe du monde –quel culot !- Elle critiquait aussi son oncle Ron et pire du pire, son papounet chéri d’amour qui n’était certainement pas un "pauvre homme" parce qu’il avait une vilaine cicatrice ! Et comment osait-elle dire qu’il avait pu donner à sa mère un philtre d’amour pour l'épouser ? Ou que celle-ci était écervelée ?? Sa mère avait tout de même été choisie parmi des dizaines de sorciers pour représenter Beauxbâtons au Tournoi des Trois Sorciers ! C’était la preuve de compétences extraordinaires, rien de moins ! Mais le pire était encore à venir.

Quand Skeeter parla de deux parasites, Victoire pensa (naïvement) qu’elle évoquait James qui avait accumulé les bêtises en Argentine. Qu’elle parle de Teddy en tant que demi loup-garou, passe encore, ce ne serait ni la première ni la dernière fois malheureusement. Pour ce qui était du comportement inapproprié, et bien, il était après tout le partenaire de crimes privilégié de James...Mais quand Vic aperçut son nom, elle se crispa. Qu’est-ce que cette sorcière avait bien écrit sur elle ? Bon, qu’elle avait passé son temps avec Teddy, ce n’était pas une surprise, mais un fait, bien que Victoire questionnait très sérieusement la manière de Skeeter de présenter ces faits. Un « Nooooooooooooooooooooooonnnnnnnnnn !!!!!! » énervé sortit de sa bouche lorsqu’elle termina le paragraphe. Ce n’était pas possible. Elle devait rêver. Personne ne pouvait écrire des cochonneries pareilles. Teddy et elle..."se rouler des pelles" quelle horreur ! C’était de la pure diffamation ! Et dire que tout le monde avait pu lire ça ! Victoire était mortifiée. Elle ne pourrait plus jamais retourner à Poudlard, évidemment. Elle possédait également la nationalité française, ça ne devrait donc pas poser (trop) de problèmes pour entrer à Beauxbâtons mais le tout serait de convaincre Teddy à la suivre. Peut-être qu’en lui faisant remarquer qu’il y avait sûrement un tas de filles comme Joséphine là-bas ? Mais il ne faudrait pas qu’elle en parle à Andromeda qui désapprouverait certainement. Victoire craignait cependant qu’ils n’aient pas le choix. A Poudlard, on ne pouvait pas survivre alors que la presse nationale avait mentionné de prétendus baisers.

Le lendemain, Victoire n’était clairement pas décidée à sortir de sa chambre de la journée. Elle avait tout de même revêtu une robe d’été qui mettait en valeur ses formes naissantes. Se concentrant sur un devoir de sortilèges pour éviter de trop s’agacer sur ce qu’avait écrit Rita Skeeter, la voix mélodieuse de sa mère vint la distraire. « Victoire, Teddy est là pour toi. » Inutile d’en dire plus, son ami d’enfance avait dû lire les mêmes mots qu’elle et en être aussi effaré. Elle sortit rapidement de sa chambre et remercia sa mère, par ailleurs la seule personne de sa famille, sauf ceux qui étaient français, à prononcer les prénoms de ses enfants correctement à la française. Elle descendit l’escalier qui menait au perron et écrasa aussitôt un baiser sur la joue de Teddy. « Alors, tu as lu les nouvelles ? On va devenir la risée de Poudlard » déclara la blondinette d'un ton épouvanté pour commencer, dans un esprit très optimiste. Il ne lui venait pas à l’idée que leurs camarades de Poudlard avaient autre chose à faire que lire les rubriques potins des journaux et bavasser sur eux toute la journée.

[1 225 mots]


HRP : le lien de la fameuse rubrique potins (en anglais) pour les curieux ^^
https://www.pottermore.com/quidditch-world-cup/daily-prophet-reports-2014



   
proud to be a Weasley
We may be young but we've got grace. We may be lost but I've got faith, faith in us and all the choices that we made. We stood by the riverside, watched as the whole world all fell apart. We're armed and ready, ready to attack. If we fall, we'll fall together.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoshisavatars.tumblr.com/

Ted Lupin
Poufsouffle

Parchemins : 90
Âge : 16 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


MessageSujet: Re: [Chaumière aux Coquillages] "Snogging" each other ? Never ! [Teddy]   Dim 10 Mar - 23:21

Seule une touffe de cheveux d'un bleu électrique dépassait de la couverture sous laquelle était confortablement enfoui Teddy Lupin, endormi dans la chaleur estivale de la chambre d'amis des Potter, où il avait passé la nuit après être rentré tardivement de la finale de la Coupe du Monde de Quidditch. Le voyage en Patagonie avait été exceptionnel : grisant, dépaysant, magique et aussi épuisant. Il était revenu de là avec des images plein la tête et une envie irrépressible de dormir une journée entière durant. Lorsque son parrain lui avait proposé de passer la nuit chez les Potter plutôt que d'être raccompagné chez sa grand-mère, il avait poussé un soupir de soulagement et était allé s'étaler de tout son long dans le lit qui lui était réservé lorsqu'il restait chez son parrain.
Moins de dix heures plus tard, le Pufsouffle était toujours profondément endormi. Il se tourna dans son sommeil, un long bras nu émergeant du duvet blanc et venant se balancer négligemment du lit.

Et là, l'apothéose.

Quelque chose envoya valser la porte de la chambre contre le mur dans un grand remue-ménage, et le bruit de cavalcade généré par trois paires de pieds martelant contre le sol termina de réveiller en sursaut le jeune Teddy Lupin, qui se redressa brusquement, les cheveux en bataille, l'air hagard. Dans le désordre qui suivit, le jeune Métamorphomage se trouva à loucher sur le journal brandi sous son nez par un James Potter particulièrement surexcité, se défaisant tant bien que mal du duvet dans lequel il s'était emmêlé pour s'emparer de l'article. Les mots 'Victoire', 'coin sombre' et surtout 'dis Teddy, est-ce que c'est vrai ? Dis dis dis que c'est vrai !' martelaient contre son crâne et ce fut presque avec soulagement qu'il vit Ginny apparaître pour calmer ses trois progénitures. Avant de refermer la porte, elle lui adressa pourtant un regard malicieux qui ne lui plut pas du tout : cette histoire sentait mauvais, très mauvais.

Ses yeux passant rapidement sur l'article rédigé par Rita Skeeter, il sauta plusieurs paragraphes avant de tomber sur son prénom, puis celui de Victoire. Sentant ses oreilles et ses cheveux rougir sensiblement au fur et à mesure qu'il lisait, le Poufsouffle commença enfin à prendre conscience de l'ampleur de la situation. Ce qui avait au moins le mérite d'expliquer les regards qu'il avait vu lui jeter la grand-mère de Victoire la veille. Étrangement calme après la tornade qui venait de passer dans la pièce, Teddy songea à plusieurs choses : 1) Bill Weasley allait probablement le tuer - à l'heure qu'il était, il était peut-être même déjà en route pour la maison des Potter 2) quitte à mourir assassiné, autant porter quelque chose d'un peu plus convenable qu'un simple bas de pyjama 3) Victoire devait être mortifiée - il la connaissait. Si les deux adolescents avaient - comme à leur habitude - passé énormément de temps ensemble à la Coupe du Monde, il ne s'était pourtant rien passé entre eux, et il ne pouvait qu'imaginer la réaction de sa meilleure amie quand elle poserait les yeux sur les mensonges rédigés par Skeeter. On ne parlait pas de 'presse à sensation' pour rien dans le cas de cette personne : elle racontait vraiment n'im-por-te quoi. Information qu'il comptait bien relayer aux Potter avant que James ne lui fasse une syncope, et surtout, de manière à ce qu'ils puissent corroborer ses dires quand - inévitablement - Bill Weasley viendrait le réduire en petits morceaux.

Le jeune Poufsouffle avait encore grandi au cours de l'été, et lorsqu'il décida finalement de s'extraire de son lit, ce fut avec de grands mouvements peu coordonnés, affichant l'agilité d'une personne qui avait trop grandi, trop vite. Grand, dégingandé, les cheveux ayant retrouvé leur bleu traditionnel, il descendit dans la cuisine pour son interrogatoire - la presse, représentée par trois enfants survoltés et parlant tous les uns en même temps que les autres, était sans pitié - avant d'annoncer à un parrain l'observant d'un air entendu qu'il devait aller à la Chaumière aux Coquillages. Pas question de laisser Victoire affronter cette situation toute seule. Et puis, avec un peu de chance, Bill n'aurait pas eu le temps de lire le journal avant de se rendre au travail : Teddy serait donc sauf.

Une petite part de lui était curieuse, et le Poufsouffle avait du mal à le nier alors qu'il se dirigeait vers la cheminée des Potter. Il se doutait que Victoire serait horrifiée. Mais il n'en était pas sûr. Il n'était pas mortifié, lui. Au fond, il avait toujours été un peu amoureux de sa meilleure amie. Ce n'était pas un truc qui l'empoignait d'un coup, de manière virulente, c'était plutôt un sentiment toujours présent au fond de son esprit, qui s'était trouvé d'autant plus confirmé lorsqu'ils avaient joué au Quidditch tous les deux à la fin de l'année et que sa jalousie l'avait amené à commettre un impair. Aussi, il aurait bien voulu que les dires de Rita Skeeter soient vrais, s'il était tout à fait honnête avec lui-même. Il ne s'en serait certainement pas plaint. Mais ce n'était pas le cas, et il était bien conscient que Vic' ne voyait pas les choses comme lui. Ils étaient amis - les meilleurs amis - et le seraient toujours, ça il en était certain, et ces sentiments- s'estomperaient naturellement.

C'est non sans appréhension qu'il arriva dans le salon des Weasley, les yeux plissés et hésitant clairement à les ouvrir. Ce fut pourtant la mère de Victoire qui l'accueillit, et qui lui indiqua sans animosité que son amie se trouvait dans sa chambre. Quelques instants plus tard, son sourire s'élargit en voyant la blonde apparaître. Pourtant, celle-ci faisait clairement triste mine. « Tu fais une de ces têtes ! J'embrasse si mal que ça ? » Quelque part au loin, Bill Weasley poussa un cri de rage intense. plaisanta-t-il en haussant les sourcils, un air malicieux sur le visage. « Personne ne lit plus les histoires de Rita Skeeter, ne t'en fais pas, Vic'. » reprit-il plus sérieusement tout en détaillant le visage de sa meilleure amie. « Et tout le monde sait qu'elle ne raconte que des bobards. Regarde, elle a même prétendu que Ron devenait chauve. » C'était plus fort que lui : devant les airs catastrophés de Victoire, il ne pouvait pas s'empêcher de faire le pitre.

[ 1058 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Chaumière aux Coquillages] "Snogging" each other ? Never ! [Teddy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai une grande collection de coquillages que je disperse sur les plages. L'avez-vous vue? [PV Idrid]
» Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]
» L'Île d'Oléron
» #0069 ~ un frère est un ami donné par la nature (teddy)
» Finn ? Teddy l'ourson Câlin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Angleterre :: Tinworth-
Sauter vers: