AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Faire la cour selon Noé [Tempérance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 973
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyLun 20 Mai - 0:37

Noé & Tempérance


Noé ne savait pas ce qu’il avait bien pu faire pour que sa vie, parfaitement sous contrôle depuis quinze années, dérape en l’espace d’une année scolaire.

Pardon ? Il mélodramatisait ? Pas du tout. Ce n’était pas son genre. Mais après subi de plein fouet le maléfice de S., être resté paralysé dans un couloir pendant un laps de temps extrêmement long (son petit orteil droit ne s’en était jamais tout à fait remis et ne bougeait plus que lorsqu’il se concentrait énormément désormais), avoir assisté à la mort d’une de ses camarades, passablement désagréable certes mais une camarade tout de même, être menacé rien que lors des premiers jours de sa cinquième année, il pensait avoir gagné le droit de se plaindre. Et ça n’avait été que le début des soucis. Magicis Sacra avait fini par envahir le château, après avoir établi sa base à Ilvermony et détruit une partie du Chemin de traverse, et il avait dû se retrouver face à face avec Sabriye qu’il avait reconnu sans mal à sa voix. Puis, après des mois sans nouvelles de sa famille, il avait dû rester confiné, collé à sa jumelle, plus impuissant que jamais, condamné à entendre des bruits de bataille lors de la libération de Poudlard sans pouvoir aider. L’année s’était mieux terminée qu’elle ne l’avait commencé avec l’arrivée de la tribu Montgomery (presque) au grand complet au château et il avait bien été content de souffler un peu pendant les vacances scolaires, se permettant même de se relacher un peu sur ses devoirs scolaires.

C’était sans compter l’autre volet des Malheurs de Nono.

Outre qu’il comptait désormais une ennemie dans son année, alors qu’en tant qu’être sociable et plutôt aimable sous une apparence froide, il n’avait jamais eu aucun problèmes avec personne, il avait été désarmé en se rendant compte que son amie la plus proche, Erin, souffrait d’une sévère dépression. Lui-même bien traumatisé par la Menace, il ne savait toujours pas s’il avait complètement réussi à lui faire oublier ses pensées noires. Pour être honnête, il en doutait d’en être capable. Il n’était pas bon pour réconforter les gens. Il était bien meilleur pour le sarcasme Je ne suis pas doué pour les conseils, est-ce qu’une remarque sarcastique t’intéresse ? Pour ajouter à tout cela, Candys sortait désormais avec Derek. Oh, ne vous détrompez pas, Noé était ravi pour sa sœur. Il aimait beaucoup Derek et aussi drôle que cela lui paraissait que sa jumelle ait choisi ce dernier, parmi les trois garçons qui lui plaisait, il l’approuvait totalement lui-même a un crush sur Derek en fait. Le truc, c’est qu’après des années à ne pas s’intéresser aux filles, le fait que sa sœur soit en couple lui avait finalement fait réaliser que les filles existaient et qu’elles pouvaient être autre chose que des amies pour lui. Et surtout, qu’il possédait un certain charme et qu’il ne déplaisait pas à certaines d’entre elles.

Alors non, Noé Montgomery ne s’était pas transformé en tombeur de ces dames. Il laissait ça à d’autres que lui coucou Riley Spencer tu nous manques. Mais il devait bien avouer que lors de quelques une de ces balades londoniennes, il s’était laissé tenter et avait dragué de jolies sorcières. Il avait gardé cette habitude de flirter avec certaines de ses camarades en retournant à Poudlard même si c’était à la fois beaucoup plus simple et beaucoup plus compliqué en étant ici.

Cela conduisait à son dernier problème, et pas des moindres.

Et ce problème se nommait Tempérance Biel.

Parce que voilà, Noé ne s’était pas uniquement rendu compte qu’il pouvait être attiré par des filles, il avait découvert, absolument effaré, qu’il était attiré par Tempérance. Sauf qu’elle n’était pas libre. Que c’était une amie très proche de Candys. Qu’elle était effroyablement maladroite et désagréablement désordonnée. Qu’elle ne remarquerait probablement pas qu’elle lui faisait de l’effet et il ne savait pas si c’était une bonne ou une mauvaise chose. Et malgré tout ça, Noé n’arrivait pas à ne plus penser à elle. C’était bien sa veine, il avait fallu que le jour où il finisse par s’intéresser à quelqu’un, ce soit la fille la plus inaccessible qu’il connaisse. Ça n’aurait pas pu être pire.

En parlant de la jeune fille, Noé, descendu prendre son petit-déjeuner, l’aperçut à la table des jaunes et noirs. Il regarda rapidement si aucun de ses amis n’étaient à table –elle trouverait suspect qu’il vienne vers elle si Candys déjeunait elle aussi, à moins que celle-ci ne soit occupée à peloter Derek et dans ce cas-là, elle comprendrait probablement qu’il préfère s’attabler avec elle-, et constata également, soulagé, qu’elle n’était, pour une fois, pas avec Joséphine ou/et Ted. Peut-être que ces deux-là étaient ensemble, d’ailleurs. Noé avait cru comprendre, d’après les rumeurs qui circulaient, qu’ils étaient proches au loin une Victoire hurle de rage. Après s’être vaguement recoiffé le hall manquait cruellement de miroir, il se dirigea d’un pas vif-mais-pas-trop-faudrait-pas-avoir-l’air-pressé vers Tempérance. Il lui adressa un sourire chaleureux et s’installa en face d’elle. « Bonjour ! Tu es très en beauté c’est de la confiture à la commissure de ta lèvre ? Comme c’est charmant ! » Il n’avait pas pu s’en empêcher. Il savait qu’elle était en couple, malheureusement, et que cela ne se faisait pas, mais il n’arrivait pas à ne pas lui adresser de compliments. Elle était vraiment très jolie, même à peine réveillée la trace de l’oreiller encore visible sur la joue, et lui n’était qu’un idiot qui la regardait probablement béatement, la bave aux coins de la lèvre.

« Alors, prête à rendre ta couronne ? Tu sais, faut pas être trop triste, tu resteras Miss Poudlard 2013 dans nos cœurs ! Et tu pourrais être réélue » souligna-t-il avec une trace d’ironie dans la voix. L’élection des Miss et Mister Poudlard, attendue par certains, redoutée par d’autres, était dans toute les discussions. Noé s’était peut-être amélioré niveau drague mais il n’abandonnait pas l’idée de taquiner Tempérance. Et puis même si elle remarquait qu’elle lui plaisait, ce n’était pas comme si il pouvait avoir une chance avec elle. « T’imagines si c’est encore Graham pour les garçons ? Il va péter un câble ! » rigola-t-il à la fois amusé et désolé pour son ami.

[1 042 mots]



   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 414
Âge : 16 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptySam 25 Mai - 18:14

Faire la cour selon Noé
Noé & Tempérance

made by black arrow


En ce matin là de septembre, une rare occurrence était en cours de développement. Tempérance Biel s'était levée de passablement mauvaise humeur, et ce sentiment qui lui était habituellement étranger semblait pour l'heure parti pour durer.
En proie à un rêve des plus perturbants - et stressants -, son réveil l'avait prise en traître - mauvaise manie des réveils - et interrompue en plein argumentaire désespéré. Luttant contre les dernières traces de sa nuit, elle avait vaillamment quitté son lit et s'était retrouvée nez à nez avec Joséphine De Guise, actrice émérite de ce maudit rêve, et par un réflexe purement pavlovien, s'était sentie lui adresser un regard suspicieux difficilement dissimulé. Une douche froide ne pourrait que lui être bénéfique.

Ou du moins, c'était ce qu'elle avait cru. Dans son empressement, l'Irlandaise avait oublié sa serviette de bain. Constatation qu'elle ne fit qu'en sortant de sa douche et qui lui valut des gesticulations et des appels exaspérés à la dernière restante dans le dortoir des filles - Emily - qui était réputée pour son sommeil de 'cachalot sous somnifère' comme y faisaient délicatement référence certaines de leurs camarades. Réchappant à sa douche plus harassée qu'elle ne l'avait initialement été, Tempérance avait quitté la salle commune de Poufsouffle en quête de réconfort - c'est-à-dire de nourriture on ne se refait pas.

Une soirée - improbable - passée en compagnie de Jo', Erin et Noé Montgomery, voilà en quoi avait été la teneur principale de son rêve. Si sur le papier, un tel groupe - bien qu'inattendu - n'aurait nullement dérangé Tempérance (au contraire), le rêve s'était pourtant rapidement transformé en cauchemar. Noé se moquant de ses maladresses et Jo' imitant sa dernière chute en date (qui, en outre, n'était même pas vraie: elle n'avait jamais pas encore glissé au pied de l'estrade menant à la table des professeurs, et encore moins fait trébucher le professeur Montgomery bisous Susan par-dessus son corps gisant inanimé. Le fait que ses amis puissent se montrer aussi cruels - alors même qu'elle avait été l'instigatrice de cette soirée ! - tandis qu'Erin notait d'un air blasé que ça n'était que la partie émergée de l'iceberg iceberg, catastrophe ambulante, même combat lui avait passer une nuit des plus agitées.

Déjà levée du mauvais pied, il fallut que la première personne qu'elle croise soit Jo', et la voilà incapable de passer à autre chose - elle qui retenait pourtant rarement ses rêves. Secouant la tête avec dépit - ce n'était qu'un rêve -, la blonde pénétra dans la Grande Salle, et scanna rapidement la pièce des yeux. Repérant un coin tranquille pour broyer du noir dans ses céréales, elle s'installa seule et se servit avec violence un bol d'une largeur presque comique. Elle lança un regard noir à la table des professeurs, à laquelle la seule personne présente pour l'heure était un Hagrid à l'air profondément insouciant, avant de ramener les yeux à son plat. Occupée à ressasser son rêve, elle sursauta à l'arrivée impromptue de Noé, et comme avec Jo', eut brièvement l'impression de revivre les souvenirs de sa nuit.

Elle savait qu'elle était pourtant fichue : le Serpentard - généralement solitaire - venait de s'installer en face d'elle d'un air enjoué. Elle agissait de manière totalement irrationnelle, se raisonna-t-elle avec force, avant de lui sourire à son tour. Son commentaire suivant la fit pourtant hausser les sourcils. Sa masse de cheveux blonds semblant opérer de son propre chef, la marque de l'oreiller sur la joue, elle doutait fortement d'être "très en beauté", comme venait de l'annoncer Noé. Il se moquait - encore comment ça les rêves ne comptant pas ? ! - d'elle, c'était ça ? « Salut Noé... » répondit-elle prudemment, avant de reprendre une cuillerée de céréales. « Je crois que ta vue te joue des tours. » finit-elle par ajouter avec circonspection. Un peu de réalisme, Noé !

Se détendant quelque peu quand il fit référence à l'élection de Miss et Mister Poudlard - il la moquait toujours sur ce sujet-là, ils repassaient en terrains connus -, elle haussa les épaules. « Oh tu sais, je m'en fiche un peu. Ça évitera que des gens bizarres bisous Nono se mettent brusquement à me parler ! Tu vises la couronne cette année, toi ? » interrogea-t-elle en se doutant de la réponse. Noé était généralement plutôt discret, et certainement pas du genre à se pavaner avec ce genre de titre. Sentiment qui s'appliquait également au malheureux Graham, qui, lui, n'avait pourtant pas eu la chance d'y échapper au cours des deux dernières années. « Pour sa propre santé mentale, j'espère que non, j'ai l'impression que le titre de préfet lui suffit déjà bien assez... » nota-t-elle en songeant avec sollicitude à son ami de Gryffondor. Elle savait que Ted trouvait cette situation-là bien trop drôle pour qu'elle ne se produise pas une nouvelle fois, mais pour sa part, Tempérance espérait que le titre irait à une personne à qui il ferait davantage plaisir - et causerait moins de risques d'ulcère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 973
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyLun 10 Juin - 0:08

En cinq années scolaires, Noé pensait bien connaître Tempérance. D’accord, il s’était surtout rapproché d’elle l’an passé. D’amie de Candys, elle avait fini par être son amie à lui. Il avait été heureux de cette amitié avec la Poufsouffle. Mais il avait fallu qu’il gâche tout ça en craquant bêtement sur elle…Heureusement, la blonde n’était pas du genre à se rendre compte qu’on en pinçait pour elle et elle ne devrait pas (trop) le cramer. En plus de cinq ans ensemble à se côtoyer, à partager certains cours, Noé pouvait compter sur les doigts de sa main les fois où Tempérance avait été de mauvaise humeur. Dans son introspection -(Par Merlin pourquoi a-t-il fallu qu’il s’intéresse à Tempérance Biel parmi toutes les filles du château ?, Noé en était venu à la conclusion que c’était l’une des choses qui l’avait fait tomber sous son charme. Il appréciait qu’elle soit toujours de bonne humeur, elle dégageait une telle joie que cela l’illuminait de l’intérieur. C’était ridicule. Hormis avec sa famille, il ne tombait jamais dans un tel sentimentalisme. Il n’était pas connu pour exprimer ses émotions. D’ailleurs, on aurait pu croire en observant les deux sixièmes années qu’ils avaient momentanément échangé de caractère. Lui était tout pimpant tandis que Tempérance semblait plus renfermée. Noé finit par repérer l’humeur quelque peu morose de son amie une fois passé son ravissement initial. Il savait que c’était inutile qu’il insiste sur sa beauté, elle ne penserait jamais qu’il était sérieux, alors il tenta de la dérider par une blague : « Tu crois qu’on aurait pu me jeter un sort de bon matin c’est ta pote José, elle veut ma mort ? On ne sait plus de qui se méfier dans ce château. » Alors que Tempérance s’empiffrait copieusement de céréales –ça n’aurait jamais dû lui sembler mignon mais si, il se servit lui-même d’œufs, de bacon, de pommes de terre et d’haricots rouges. L’avantage de manger en compagnie de Poufsouffles, c’est quand on avait rarement l’impression d’être un vrai glouton.

Visiblement, l’humeur de Tempérance s’améliora quelque peu lorsque Noé la taquina, comme il en avait l’habitude, sur son titre de Miss Poudlard. « Que veux-tu des admirateurs un peu cinglés ça doit être la rançon du succès. » Le vert et argent ne s’imaginait pas vivre une telle situation, il finirait par envoyer tout le monde bouler même si en y réfléchissant un petit peu, que des tas de jeunes filles le poursuive pouvait aussi comporter certains avantages. « Oh non, très peu pour moi ! Tu m’imagines Mister Poudlard ? Ce serait très improbable. » Noé avait un bon groupe d’amis mais il était loin d’être populaire. Sa sœur, préfète puis préfète-en-chef, et sa cousine Viska, l’une des deux leadeuses de la Brigade Anti-Menace, étaient bien plus connues à Poudlard que lui. Et en même temps, il s’en fichait complètement. Etre populaire n’avait jamais fait partie de ses objectifs. Il était très ambitieux, certes, mais il comptait sur son travail et sur son mérite personnel pour faire ses preuves bien plus que sur son réseau et son nom de famille. Bien que le Serpentard était bien conscient que faire partie d’une famille aussi large et aussi réputée que les Montgomery pouvait lui ouvrir bien des portes, il ne souhaitait pas en profiter. Il tracerait son chemin seul et les récompenses qu’il gagnerait seraient d’autant plus gratifiantes.

« Je pense qu’il s’en ait accommodé même s’il n’est probablement pas le préfet le plus intransigeant que Poudlard ait connu. Je me demande à quoi pensait la directrice McGonagall lorsqu’elle l’a choisi… » Cela étant dit, les Gryffondors n’étaient pas spécialement connu pour leur respect des règles, bien au contraire, alors choisir la personne qui ferait que la maison des rouges et or les respectent constituait un défi en soi. « Mais c’est sûr que s’il est encore sacré, il va vraiment penser que le sort s’acharne contre lui et nous faire une crise de diva » souligna Noé avec malice. L’image d’un Graham ulcéré par un nouveau titre de Mister Poudlard l’amusait définitivement assez pour qu’il prenne la chose à la rigolade, estompant quelque peu son sentiment de pitié pour son ami aux prises avec des dizaines d’admiratrices.

[704 mots]





   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 414
Âge : 16 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyJeu 13 Juin - 23:04

Tempérance enfourna une bouchée de céréales avec une hargne teintée de vengeance, comme si ces petites douceurs à la saveur de marshmallow tout à fait naturelle, habituellement amies du petit-déjeuner (ou au moins de ses petits-déjeuners) lui avaient fait une offense impardonnable ce matin-là. Si la jeune Irlandais était connue internationalement pour son tempérament solaire, il était en revanche préférable d'éviter d'interrompre son sommeil réparateur et/ou de la surprendre après une nuit difficile. L'occurrence restait plutôt rare, surtout à Poudlard, où elle profitait d'un lit à baldaquin dont elle regrettait amèrement la perte lorsqu'elle retournait à Dublin. Pourtant, son cauchemar et la nuit agitée qui en avaient résulté avaient su avoir raison de sa bonne humeur à (presque) toute épreuve (exceptions à la règle : 1) toute rencontre de plus de quarante-six secondes avec Argus Rusard et son haleine fétide 2) devoir porter ses lunettes de vue parce qu'Erin était absente de classe et que même depuis le premier rang, elle ne voyait fichtrement rien à l'écriture en pattes de mouche du professeur McGonagall un effort Minerva.)

Loin de sa zone de confort (aka douze neuf heures de sommeil au compteur, une nuit paisible où elle rêvait d'Irlande et de licornes d'obtention de 'O' en Histoire de la Magie "Mademoiselle Biel, c'est un véritable miracle : vous êtes un génie de l'histoire, que dis-je La Grande Prêtresse de l'Histoire à Poudlard. Tenez, prenez cette craie, je n'ai plus rien à vous apprendre !"), c'est avec méfiance qu'elle accueillit l'apparition et le commentaire qui suivit de la part de Noé Montgomery. En beauté ? Pas vraiment, non ! La réponse du blond parvînt pourtant à lui arracher un sourire timide mais présent. « C'est peut-être les petits Poufsouffles, il leur arrive d'être impliqués dans des mauvais coups... Ces jeunes, tous des malotrus ! » répondit-elle en étouffant un bâillement, jetant un regard distrait à ses camarades présents. Pas de Kostas en vue, mais allez savoir si c'était une bonne ou une mauvaise nouvelle. D'après l'expérience de Tempérance, comme pour les araignées, c'était parfois quand on ne le voyait justement pas que Joaquín était le plus dangereux.

Perdant de son scepticisme au fil de la discussion - et rassurée sur le fait que le Noé de son rêve n'était pas celui qui se trouvait à présent en face d'elle, Tempérance se détendit à l'évocation des grandes élections à venir. « Tu pourrais en soi. » remarqua-t-elle en ce qui concernait le titre si convoité de 'Mister Poudlard', haussant les épaules avec simplicité. « J'veux dire, c'est un peu un concours de popularité, mais en général les gens votent aussi pour des raisons plus basiques. Il suffit de plaire physiquement si tu veux tenter ta chance, Noé. » nota-t-elle, pensive. Noé n'était pas désagréable à regarder tu n'es pas Quasimodo Nono, félicitations, il était en sixième année, jouait au Quidditch, autant d'arguments qui pouvaient jouer en sa faveur, du point de vue de Tempérance. Certes, il n'était pas le plus avenant des garçons de l'école, mais le côté un peu inaccessible avait aussi ses points forts. Après tout, ni Lucas, ni Graham n'étaient H24 Mister Freedent. En revanche, souhaitait-il être Mister Poudlard ? C'était une toute autre question. Là-dessus, Tempérance avait plus de doutes, et la réaction du Serpentard la confortait dans cette idée.

Puisqu'il était question d'inaccessibilité, les deux jeunes gens en vinrent à évoquer la coqueluche de Poudlard, Graham. Tempérance avait sympathisé avec le Gryffondor lors d'une Saint-Valentin particulièrement mouvementée too much chocolat, et regrettait qu'il vive aussi mal sa notoriété. « Tu ne voulais pas être préfet, toi ? » Après tout, Noé avait toujours brillé sur le plan académique. Le poste de préfet semblait être un échelon naturel pour un élève studieux et ambitieux elle n'avait pas connu Ron. Pour sa part, Tempérance n'avait absolument pas été surprise d'avoir été oubliée au moment de la sélection "Ah, Biel ? Ça non, on ne va pas lui offrir l'accès à des pièces supplémentaires à dégommer, merci bien !" « Le pauvre, toutes ces filles qui le poursuivent... » Elle gloussa dans ses céréales en entendant ses propres mots. « Formulé comme ça, je suppose qu'il y a pire... » Mais tout de même, elle ne souhaitait pas une autre victoire à Graham. Elle ne pouvait même pas imaginer la tête qu'il ferait s'il était élu encore une fois. Il y avait des limites physiologiques au niveau jusqu'au quel des yeux pouvaient être exorbités, non ?

[ 744 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire la cour selon Noé [Tempérance]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Faire disparaitre des traces de feutre permanent
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» voilà qui va faire sursauter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: