AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Faire la cour selon Noé [Tempérance]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1142
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyLun 20 Mai - 0:37

Noé & Tempérance


Noé ne savait pas ce qu’il avait bien pu faire pour que sa vie, parfaitement sous contrôle depuis quinze années, dérape en l’espace d’une année scolaire.

Pardon ? Il mélodramatisait ? Pas du tout. Ce n’était pas son genre. Mais après subi de plein fouet le maléfice de S., être resté paralysé dans un couloir pendant un laps de temps extrêmement long (son petit orteil droit ne s’en était jamais tout à fait remis et ne bougeait plus que lorsqu’il se concentrait énormément désormais), avoir assisté à la mort d’une de ses camarades, passablement désagréable certes mais une camarade tout de même, être menacé rien que lors des premiers jours de sa cinquième année, il pensait avoir gagné le droit de se plaindre. Et ça n’avait été que le début des soucis. Magicis Sacra avait fini par envahir le château, après avoir établi sa base à Ilvermony et détruit une partie du Chemin de traverse, et il avait dû se retrouver face à face avec Sabriye qu’il avait reconnu sans mal à sa voix. Puis, après des mois sans nouvelles de sa famille, il avait dû rester confiné, collé à sa jumelle, plus impuissant que jamais, condamné à entendre des bruits de bataille lors de la libération de Poudlard sans pouvoir aider. L’année s’était mieux terminée qu’elle ne l’avait commencé avec l’arrivée de la tribu Montgomery (presque) au grand complet au château et il avait bien été content de souffler un peu pendant les vacances scolaires, se permettant même de se relacher un peu sur ses devoirs scolaires.

C’était sans compter l’autre volet des Malheurs de Nono.

Outre qu’il comptait désormais une ennemie dans son année, alors qu’en tant qu’être sociable et plutôt aimable sous une apparence froide, il n’avait jamais eu aucun problèmes avec personne, il avait été désarmé en se rendant compte que son amie la plus proche, Erin, souffrait d’une sévère dépression. Lui-même bien traumatisé par la Menace, il ne savait toujours pas s’il avait complètement réussi à lui faire oublier ses pensées noires. Pour être honnête, il en doutait d’en être capable. Il n’était pas bon pour réconforter les gens. Il était bien meilleur pour le sarcasme Je ne suis pas doué pour les conseils, est-ce qu’une remarque sarcastique t’intéresse ? Pour ajouter à tout cela, Candys sortait désormais avec Derek. Oh, ne vous détrompez pas, Noé était ravi pour sa sœur. Il aimait beaucoup Derek et aussi drôle que cela lui paraissait que sa jumelle ait choisi ce dernier, parmi les trois garçons qui lui plaisait, il l’approuvait totalement lui-même a un crush sur Derek en fait. Le truc, c’est qu’après des années à ne pas s’intéresser aux filles, le fait que sa sœur soit en couple lui avait finalement fait réaliser que les filles existaient et qu’elles pouvaient être autre chose que des amies pour lui. Et surtout, qu’il possédait un certain charme et qu’il ne déplaisait pas à certaines d’entre elles.

Alors non, Noé Montgomery ne s’était pas transformé en tombeur de ces dames. Il laissait ça à d’autres que lui coucou Riley Spencer tu nous manques. Mais il devait bien avouer que lors de quelques une de ces balades londoniennes, il s’était laissé tenter et avait dragué de jolies sorcières. Il avait gardé cette habitude de flirter avec certaines de ses camarades en retournant à Poudlard même si c’était à la fois beaucoup plus simple et beaucoup plus compliqué en étant ici.

Cela conduisait à son dernier problème, et pas des moindres.

Et ce problème se nommait Tempérance Biel.

Parce que voilà, Noé ne s’était pas uniquement rendu compte qu’il pouvait être attiré par des filles, il avait découvert, absolument effaré, qu’il était attiré par Tempérance. Sauf qu’elle n’était pas libre. Que c’était une amie très proche de Candys. Qu’elle était effroyablement maladroite et désagréablement désordonnée. Qu’elle ne remarquerait probablement pas qu’elle lui faisait de l’effet et il ne savait pas si c’était une bonne ou une mauvaise chose. Et malgré tout ça, Noé n’arrivait pas à ne plus penser à elle. C’était bien sa veine, il avait fallu que le jour où il finisse par s’intéresser à quelqu’un, ce soit la fille la plus inaccessible qu’il connaisse. Ça n’aurait pas pu être pire.

En parlant de la jeune fille, Noé, descendu prendre son petit-déjeuner, l’aperçut à la table des jaunes et noirs. Il regarda rapidement si aucun de ses amis n’étaient à table –elle trouverait suspect qu’il vienne vers elle si Candys déjeunait elle aussi, à moins que celle-ci ne soit occupée à peloter Derek et dans ce cas-là, elle comprendrait probablement qu’il préfère s’attabler avec elle-, et constata également, soulagé, qu’elle n’était, pour une fois, pas avec Joséphine ou/et Ted. Peut-être que ces deux-là étaient ensemble, d’ailleurs. Noé avait cru comprendre, d’après les rumeurs qui circulaient, qu’ils étaient proches au loin une Victoire hurle de rage. Après s’être vaguement recoiffé le hall manquait cruellement de miroir, il se dirigea d’un pas vif-mais-pas-trop-faudrait-pas-avoir-l’air-pressé vers Tempérance. Il lui adressa un sourire chaleureux et s’installa en face d’elle. « Bonjour ! Tu es très en beauté c’est de la confiture à la commissure de ta lèvre ? Comme c’est charmant ! » Il n’avait pas pu s’en empêcher. Il savait qu’elle était en couple, malheureusement, et que cela ne se faisait pas, mais il n’arrivait pas à ne pas lui adresser de compliments. Elle était vraiment très jolie, même à peine réveillée la trace de l’oreiller encore visible sur la joue, et lui n’était qu’un idiot qui la regardait probablement béatement, la bave aux coins de la lèvre.

« Alors, prête à rendre ta couronne ? Tu sais, faut pas être trop triste, tu resteras Miss Poudlard 2013 dans nos cœurs ! Et tu pourrais être réélue » souligna-t-il avec une trace d’ironie dans la voix. L’élection des Miss et Mister Poudlard, attendue par certains, redoutée par d’autres, était dans toute les discussions. Noé s’était peut-être amélioré niveau drague mais il n’abandonnait pas l’idée de taquiner Tempérance. Et puis même si elle remarquait qu’elle lui plaisait, ce n’était pas comme si il pouvait avoir une chance avec elle. « T’imagines si c’est encore Graham pour les garçons ? Il va péter un câble ! » rigola-t-il à la fois amusé et désolé pour son ami.

[1 042 mots]



   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 511
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptySam 25 Mai - 18:14

Faire la cour selon Noé
Noé & Tempérance

made by black arrow


En ce matin là de septembre, une rare occurrence était en cours de développement. Tempérance Biel s'était levée de passablement mauvaise humeur, et ce sentiment qui lui était habituellement étranger semblait pour l'heure parti pour durer.
En proie à un rêve des plus perturbants - et stressants -, son réveil l'avait prise en traître - mauvaise manie des réveils - et interrompue en plein argumentaire désespéré. Luttant contre les dernières traces de sa nuit, elle avait vaillamment quitté son lit et s'était retrouvée nez à nez avec Joséphine De Guise, actrice émérite de ce maudit rêve, et par un réflexe purement pavlovien, s'était sentie lui adresser un regard suspicieux difficilement dissimulé. Une douche froide ne pourrait que lui être bénéfique.

Ou du moins, c'était ce qu'elle avait cru. Dans son empressement, l'Irlandaise avait oublié sa serviette de bain. Constatation qu'elle ne fit qu'en sortant de sa douche et qui lui valut des gesticulations et des appels exaspérés à la dernière restante dans le dortoir des filles - Emily - qui était réputée pour son sommeil de 'cachalot sous somnifère' comme y faisaient délicatement référence certaines de leurs camarades. Réchappant à sa douche plus harassée qu'elle ne l'avait initialement été, Tempérance avait quitté la salle commune de Poufsouffle en quête de réconfort - c'est-à-dire de nourriture on ne se refait pas.

Une soirée - improbable - passée en compagnie de Jo', Erin et Noé Montgomery, voilà en quoi avait été la teneur principale de son rêve. Si sur le papier, un tel groupe - bien qu'inattendu - n'aurait nullement dérangé Tempérance (au contraire), le rêve s'était pourtant rapidement transformé en cauchemar. Noé se moquant de ses maladresses et Jo' imitant sa dernière chute en date (qui, en outre, n'était même pas vraie: elle n'avait jamais pas encore glissé au pied de l'estrade menant à la table des professeurs, et encore moins fait trébucher le professeur Montgomery bisous Susan par-dessus son corps gisant inanimé. Le fait que ses amis puissent se montrer aussi cruels - alors même qu'elle avait été l'instigatrice de cette soirée ! - tandis qu'Erin notait d'un air blasé que ça n'était que la partie émergée de l'iceberg iceberg, catastrophe ambulante, même combat lui avait passer une nuit des plus agitées.

Déjà levée du mauvais pied, il fallut que la première personne qu'elle croise soit Jo', et la voilà incapable de passer à autre chose - elle qui retenait pourtant rarement ses rêves. Secouant la tête avec dépit - ce n'était qu'un rêve -, la blonde pénétra dans la Grande Salle, et scanna rapidement la pièce des yeux. Repérant un coin tranquille pour broyer du noir dans ses céréales, elle s'installa seule et se servit avec violence un bol d'une largeur presque comique. Elle lança un regard noir à la table des professeurs, à laquelle la seule personne présente pour l'heure était un Hagrid à l'air profondément insouciant, avant de ramener les yeux à son plat. Occupée à ressasser son rêve, elle sursauta à l'arrivée impromptue de Noé, et comme avec Jo', eut brièvement l'impression de revivre les souvenirs de sa nuit.

Elle savait qu'elle était pourtant fichue : le Serpentard - généralement solitaire - venait de s'installer en face d'elle d'un air enjoué. Elle agissait de manière totalement irrationnelle, se raisonna-t-elle avec force, avant de lui sourire à son tour. Son commentaire suivant la fit pourtant hausser les sourcils. Sa masse de cheveux blonds semblant opérer de son propre chef, la marque de l'oreiller sur la joue, elle doutait fortement d'être "très en beauté", comme venait de l'annoncer Noé. Il se moquait - encore comment ça les rêves ne comptant pas ? ! - d'elle, c'était ça ? « Salut Noé... » répondit-elle prudemment, avant de reprendre une cuillerée de céréales. « Je crois que ta vue te joue des tours. » finit-elle par ajouter avec circonspection. Un peu de réalisme, Noé !

Se détendant quelque peu quand il fit référence à l'élection de Miss et Mister Poudlard - il la moquait toujours sur ce sujet-là, ils repassaient en terrains connus -, elle haussa les épaules. « Oh tu sais, je m'en fiche un peu. Ça évitera que des gens bizarres bisous Nono se mettent brusquement à me parler ! Tu vises la couronne cette année, toi ? » interrogea-t-elle en se doutant de la réponse. Noé était généralement plutôt discret, et certainement pas du genre à se pavaner avec ce genre de titre. Sentiment qui s'appliquait également au malheureux Graham, qui, lui, n'avait pourtant pas eu la chance d'y échapper au cours des deux dernières années. « Pour sa propre santé mentale, j'espère que non, j'ai l'impression que le titre de préfet lui suffit déjà bien assez... » nota-t-elle en songeant avec sollicitude à son ami de Gryffondor. Elle savait que Ted trouvait cette situation-là bien trop drôle pour qu'elle ne se produise pas une nouvelle fois, mais pour sa part, Tempérance espérait que le titre irait à une personne à qui il ferait davantage plaisir - et causerait moins de risques d'ulcère.
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1142
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyLun 10 Juin - 0:08

En cinq années scolaires, Noé pensait bien connaître Tempérance. D’accord, il s’était surtout rapproché d’elle l’an passé. D’amie de Candys, elle avait fini par être son amie à lui. Il avait été heureux de cette amitié avec la Poufsouffle. Mais il avait fallu qu’il gâche tout ça en craquant bêtement sur elle…Heureusement, la blonde n’était pas du genre à se rendre compte qu’on en pinçait pour elle et elle ne devrait pas (trop) le cramer. En plus de cinq ans ensemble à se côtoyer, à partager certains cours, Noé pouvait compter sur les doigts de sa main les fois où Tempérance avait été de mauvaise humeur. Dans son introspection -(Par Merlin pourquoi a-t-il fallu qu’il s’intéresse à Tempérance Biel parmi toutes les filles du château ?, Noé en était venu à la conclusion que c’était l’une des choses qui l’avait fait tomber sous son charme. Il appréciait qu’elle soit toujours de bonne humeur, elle dégageait une telle joie que cela l’illuminait de l’intérieur. C’était ridicule. Hormis avec sa famille, il ne tombait jamais dans un tel sentimentalisme. Il n’était pas connu pour exprimer ses émotions. D’ailleurs, on aurait pu croire en observant les deux sixièmes années qu’ils avaient momentanément échangé de caractère. Lui était tout pimpant tandis que Tempérance semblait plus renfermée. Noé finit par repérer l’humeur quelque peu morose de son amie une fois passé son ravissement initial. Il savait que c’était inutile qu’il insiste sur sa beauté, elle ne penserait jamais qu’il était sérieux, alors il tenta de la dérider par une blague : « Tu crois qu’on aurait pu me jeter un sort de bon matin c’est ta pote José, elle veut ma mort ? On ne sait plus de qui se méfier dans ce château. » Alors que Tempérance s’empiffrait copieusement de céréales –ça n’aurait jamais dû lui sembler mignon mais si, il se servit lui-même d’œufs, de bacon, de pommes de terre et d’haricots rouges. L’avantage de manger en compagnie de Poufsouffles, c’est quand on avait rarement l’impression d’être un vrai glouton.

Visiblement, l’humeur de Tempérance s’améliora quelque peu lorsque Noé la taquina, comme il en avait l’habitude, sur son titre de Miss Poudlard. « Que veux-tu des admirateurs un peu cinglés ça doit être la rançon du succès. » Le vert et argent ne s’imaginait pas vivre une telle situation, il finirait par envoyer tout le monde bouler même si en y réfléchissant un petit peu, que des tas de jeunes filles le poursuive pouvait aussi comporter certains avantages. « Oh non, très peu pour moi ! Tu m’imagines Mister Poudlard ? Ce serait très improbable. » Noé avait un bon groupe d’amis mais il était loin d’être populaire. Sa sœur, préfète puis préfète-en-chef, et sa cousine Viska, l’une des deux leadeuses de la Brigade Anti-Menace, étaient bien plus connues à Poudlard que lui. Et en même temps, il s’en fichait complètement. Etre populaire n’avait jamais fait partie de ses objectifs. Il était très ambitieux, certes, mais il comptait sur son travail et sur son mérite personnel pour faire ses preuves bien plus que sur son réseau et son nom de famille. Bien que le Serpentard était bien conscient que faire partie d’une famille aussi large et aussi réputée que les Montgomery pouvait lui ouvrir bien des portes, il ne souhaitait pas en profiter. Il tracerait son chemin seul et les récompenses qu’il gagnerait seraient d’autant plus gratifiantes.

« Je pense qu’il s’en ait accommodé même s’il n’est probablement pas le préfet le plus intransigeant que Poudlard ait connu. Je me demande à quoi pensait la directrice McGonagall lorsqu’elle l’a choisi… » Cela étant dit, les Gryffondors n’étaient pas spécialement connu pour leur respect des règles, bien au contraire, alors choisir la personne qui ferait que la maison des rouges et or les respectent constituait un défi en soi. « Mais c’est sûr que s’il est encore sacré, il va vraiment penser que le sort s’acharne contre lui et nous faire une crise de diva » souligna Noé avec malice. L’image d’un Graham ulcéré par un nouveau titre de Mister Poudlard l’amusait définitivement assez pour qu’il prenne la chose à la rigolade, estompant quelque peu son sentiment de pitié pour son ami aux prises avec des dizaines d’admiratrices.

[704 mots]





   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 511
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyJeu 13 Juin - 23:04

Tempérance enfourna une bouchée de céréales avec une hargne teintée de vengeance, comme si ces petites douceurs à la saveur de marshmallow tout à fait naturelle, habituellement amies du petit-déjeuner (ou au moins de ses petits-déjeuners) lui avaient fait une offense impardonnable ce matin-là. Si la jeune Irlandais était connue internationalement pour son tempérament solaire, il était en revanche préférable d'éviter d'interrompre son sommeil réparateur et/ou de la surprendre après une nuit difficile. L'occurrence restait plutôt rare, surtout à Poudlard, où elle profitait d'un lit à baldaquin dont elle regrettait amèrement la perte lorsqu'elle retournait à Dublin. Pourtant, son cauchemar et la nuit agitée qui en avaient résulté avaient su avoir raison de sa bonne humeur à (presque) toute épreuve (exceptions à la règle : 1) toute rencontre de plus de quarante-six secondes avec Argus Rusard et son haleine fétide 2) devoir porter ses lunettes de vue parce qu'Erin était absente de classe et que même depuis le premier rang, elle ne voyait fichtrement rien à l'écriture en pattes de mouche du professeur McGonagall un effort Minerva.)

Loin de sa zone de confort (aka douze neuf heures de sommeil au compteur, une nuit paisible où elle rêvait d'Irlande et de licornes d'obtention de 'O' en Histoire de la Magie "Mademoiselle Biel, c'est un véritable miracle : vous êtes un génie de l'histoire, que dis-je La Grande Prêtresse de l'Histoire à Poudlard. Tenez, prenez cette craie, je n'ai plus rien à vous apprendre !"), c'est avec méfiance qu'elle accueillit l'apparition et le commentaire qui suivit de la part de Noé Montgomery. En beauté ? Pas vraiment, non ! La réponse du blond parvînt pourtant à lui arracher un sourire timide mais présent. « C'est peut-être les petits Poufsouffles, il leur arrive d'être impliqués dans des mauvais coups... Ces jeunes, tous des malotrus ! » répondit-elle en étouffant un bâillement, jetant un regard distrait à ses camarades présents. Pas de Kostas en vue, mais allez savoir si c'était une bonne ou une mauvaise nouvelle. D'après l'expérience de Tempérance, comme pour les araignées, c'était parfois quand on ne le voyait justement pas que Joaquín était le plus dangereux.

Perdant de son scepticisme au fil de la discussion - et rassurée sur le fait que le Noé de son rêve n'était pas celui qui se trouvait à présent en face d'elle, Tempérance se détendit à l'évocation des grandes élections à venir. « Tu pourrais en soi. » remarqua-t-elle en ce qui concernait le titre si convoité de 'Mister Poudlard', haussant les épaules avec simplicité. « J'veux dire, c'est un peu un concours de popularité, mais en général les gens votent aussi pour des raisons plus basiques. Il suffit de plaire physiquement si tu veux tenter ta chance, Noé. » nota-t-elle, pensive. Noé n'était pas désagréable à regarder tu n'es pas Quasimodo Nono, félicitations, il était en sixième année, jouait au Quidditch, autant d'arguments qui pouvaient jouer en sa faveur, du point de vue de Tempérance. Certes, il n'était pas le plus avenant des garçons de l'école, mais le côté un peu inaccessible avait aussi ses points forts. Après tout, ni Lucas, ni Graham n'étaient H24 Mister Freedent. En revanche, souhaitait-il être Mister Poudlard ? C'était une toute autre question. Là-dessus, Tempérance avait plus de doutes, et la réaction du Serpentard la confortait dans cette idée.

Puisqu'il était question d'inaccessibilité, les deux jeunes gens en vinrent à évoquer la coqueluche de Poudlard, Graham. Tempérance avait sympathisé avec le Gryffondor lors d'une Saint-Valentin particulièrement mouvementée too much chocolat, et regrettait qu'il vive aussi mal sa notoriété. « Tu ne voulais pas être préfet, toi ? » Après tout, Noé avait toujours brillé sur le plan académique. Le poste de préfet semblait être un échelon naturel pour un élève studieux et ambitieux elle n'avait pas connu Ron. Pour sa part, Tempérance n'avait absolument pas été surprise d'avoir été oubliée au moment de la sélection "Ah, Biel ? Ça non, on ne va pas lui offrir l'accès à des pièces supplémentaires à dégommer, merci bien !" « Le pauvre, toutes ces filles qui le poursuivent... » Elle gloussa dans ses céréales en entendant ses propres mots. « Formulé comme ça, je suppose qu'il y a pire... » Mais tout de même, elle ne souhaitait pas une autre victoire à Graham. Elle ne pouvait même pas imaginer la tête qu'il ferait s'il était élu encore une fois. Il y avait des limites physiologiques au niveau jusqu'au quel des yeux pouvaient être exorbités, non ?

[ 744 ]
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1142
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyLun 22 Juil - 19:56

Noé se réjouit intérieurement de l’apparition d’un sourire sur le visage de Tempérance. Certains exultaient à l’idée de leurs succès qu’ils soient de devenir préfet, capitaine, d’obtenir un Optimal lors des BUSEs ou des ASPICS, ou à l’idée d’une blague particulièrement réussie, lui se contentait de rendre sa joie légendaire à Tempérance. En tout cas ce matin. Il ne renonçait pas à ses plans de carrière ambitieux pour devenir le gourou d’une secte dédiée à la gloire de Tempérance Biel, ne vous en faites pas. « Bien sûr, pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt ! C’est forcément Kostas. Tu sais que l’an dernier lors d’un cours de vol, il a cru bon de me faire une farce et son balai m’a atterri sur le front regarde tu vois cette microscopique cicatrice ? c’est la trace de cet affront. Alors je l’ai dénoncé au professeur Clarks mais bien sûr, ça m’a valu une sacrée réputation de balance. » Son discours sonnait un peu comme celui d’un chouineur qui se plaignait pour rien des male tears coulent de ses joues mais Noé était très fier et son égo avait été sérieusement blessé dans cette histoire. Bon, peut-être pas sérieusement mais il n’aimait pas qu’on se moque de lui.

Déterminé à réussir sa mission du jour "rendre le sourire de Tempérance Biel", Noé continua sur le registre de la taquinerie. Il avait beaucoup embêté Graham sur son titre de Mister Poudlard ainsi que son cousin Lucas, même si bizarrement, la nouvelle avait paru moins impacter le Poufsouffle que le Gryffondor, et il ne voyait pas pourquoi il n’aurait pas charrié Tempérance. Il comptait bien continuer jusqu’à ce qu’une autre fille la remplace, à moins bien sûr qu’elle ne soit réélue. Ce genre de taquineries était bien évidemment plus drôle lorsque la couronne pesait à celui qui l’avait obtenue, comme c’était le cas pour Graham. La tante/sœur de cœur de Noé, Opaline, l’avait eue lors de sa dernière année à Poudlard mais pour le coup, ça n’avait pas été réellement surprenant, Line étant l’une des plus jolies filles de l’école. « Et bien, c’est techniquement possible, je te l’accorde, mais je ne suis vraiment pas assez connu en dehors de mon année et de ma maison à la rigueur pour être élu. Graham et Lucas sont préfets, eux, c’est différent. Seulement, la logique ne me semble pas la même pour les filles…Quoique, Opaline était connue de tous surtout à cause de son fort caractère. » Néanmoins, son amie avait raison, le facteur physique avait une certaine importance dans ce genre d’élection. Noé avait toujours pris soin de lui et de son apparence mais cette année, il était aussi plus proche de filles qui ne faisaient pas partie de son cercle d’amis.

Quand Tempérance évoqua le poste de préfet, Noé prit la peine d’y réfléchir un petit instant avant de lui répondre : « J’avoue que je n’aurai pas craché dessus si on m’avait désigné. D’ailleurs, je crois savoir qu’avec dans son CV l’expérience de préfet, on peut dégoter les meilleurs stages au Ministère. Je ne me suis toujours pas fixé sur le département qui me plairait le plus mais c’est sûr qu’avoir été préfet aurait pu être un avantage. » Le blondin était ambitieux, et il ne pouvait nier avoir pensé que la directrice McGonagall le ferait préfet. « Cela étant dit, quand je vois que ma sœur est submergée par les rondes et autres devoirs qu’elle doit accomplir en tant que préfète-en-chef, tellement submergée qu’elle a dû laisser tomber son poste dans l’équipe de Quidditch, je me dis que ce n’est pas plus mal. Il y assez de boulot comme ça avec les ASPICs dont on nous serine à tous les cours alors que ce n’est que l’année prochaine que je suis content d’avoir un peu de temps libre pour mes passe-temps à savoir lire des bouquins poussiéreux dans les archives de la bibliothèque en les maniant avec des gants et rédiger des devoirs facultatifs pour se faire bien voir. » Même si Noé n’envisageait pas une carrière dans le Quidditch à l’instar de son cousin Jensen, il aurait bien eu du mal à laisser tomber son poste d’attrapeur. « Toi je t’aurais bien vu préfète. Tu aurais probablement oublié de dire le mot de passe à quelques élèves et perdu deux-trois premières années dans les couloirs en leur faisant visiter le château mais tu es proche des membres de ta maison » ajouta-t-il d’un ton sérieux mais non dénué d’une certaine malice. Il pensait vraiment que Tempérance aurait été une bonne préfète. Mais à côté de Prudence la briseuse de règlements, tous les autres Poufsouffles aurait été un meilleur choix. A part ce crétin de Kostas, évidemment.

« Beaucoup de garçons en proie aux hormones seraient en effet plus que ravis d’échanger leur place avec Graham. Mais même pour un coureur de jupons, j’imagine que c’est lassant à la longue d’avoir des prétendantes uniquement parce que tu as gagné une élection sur laquelle tu n’as aucune influence. » Au moins, on avait plus jamais aucun problème pour trouver une cavalière pour le bal de Noël, une préoccupation de nombreux de ses congénères. Pour sa part, Noé n’avait jamais eu de soucis. Il y avait été de nombreuses fois avec Erin, une fois avec Psychée car sa cousine était vraiment timide et il trouverait bien une volontaire pour ne-pas-danser et se goinfrer cette année. Le nom de Tempérance lui vint immédiatement à l’esprit mais il avait encore largement temps de lui en parler. Il n’était pas certain, en plus, qu’elle accepterait. Avec Julian qui n’était plus élève au château, elle voudrait peut-être le rejoindre. « Au fait, tu sais que tu rates vraiment quelque chose en Histoire de la Magie ? Le professeur Binns a vraiment trouvé le moyen de rendre l’histoire de la guerre ogres-trolls qu’il raconte chaque année tout à fait passionnante. » Les yeux marron de Noé brillaient d’amusement.  Il avait beau aimer cette matière, il devait bien avouer que leur fantôme de professeur aurait bien besoin d’améliorer sa pédagogie.

[1 014 mots]



   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 511
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyDim 4 Aoû - 1:02

Tempérance fit la moue quand Noé rebondit presque avec enthousiasme sur sa suggestion qu'il ait pu être ensorcelé par les petits Poufsouffles, regrettant aussitôt d'en avoir évoqué l'idée. Ce qui était censé être une blague anodine s'était transformé en certitude dans les mots du Serpentard. En outre, il en profita pour lui relater une charmante petite histoire de délation Nono le collabo qui la fit rire jaune dans ses céréales "Hein pardon, tu as dit quelque chose ? J'étais très occupée à m'étouffer." « Tu l'as dénoncé ? » répéta-t-elle lentement, perplexe. Elle était consciente qu'interagir avec Joaquín pouvait parfois être... un challenge, mais de là à rapporter l'offense à un professeur ? Maintenant qu'elle y pensait, elle se demandait si elle n'avait pas entendu Jo' ronchonner ce qui ne lui arrive jamais, d'habitude à propos de l'affaire, à l'époque. « Il est très agité, mais je le trouve plutôt drôle, moi. Il a bon fond. » ajouta-t-elle sans venir contredire directement le Serpentard. Ce qui transparaissait tout de même, c'était qu'elle ne pouvait pas se ranger du côté de Noé sur ce point-là. Peut-être aurait-elle eu un discours différent si c'était elle qui s'était pris un manche à balai dans la face, mais le fait était qu'elle évitait consciencieusement les balais ces derniers temps. Question de survie.

Les pronostics concernant les élections de Mister et Miss Poudlard commençaient à être lancés, et Tempérance était encore perplexe sur le sujet parce que j'ai oublié pour qui elle a voté. Elle ne pensait pas être ré-élue, l'année précédente avait été suffisamment improbable comme ça. Quant aux garçons, elle devait convenir que le titre de préfet donnait forcément plus de visibilité et donc d'avantage à Graham ou à Lucas. Elle se disait que Ted avait peut-être sa chance, lui qui était plutôt connu au sein de l'école. « Oh, d'ailleurs je voulais te demander ce que devient Opaline ? Je l'ai toujours trouvée très impressionnante, non ?  » Elle supposait que Noé serait d'accord avec elle elle essayait de gagner des points après avoir craché sur Susan devant lui, d'autant plus que les Montgomery semblaient assez soudés elle ne connaît pas Anabelle c'est pour ça.

Tempérance était sûre et certaine de ne pas être faite pour le poste de préfète. A Poufsouffle, son amie Payton l'avait été, puis Lucas ainsi que Prudence. Le choix de cette dernière était peut-être le plus surprenant des trois, mais même pour ce cas-là, Tempérance pouvait percevoir pourquoi. Prudence avait des talents de leadeuse, son rôle dans la BAM en était bien la preuve. En outre, prendre une fauteuse de trouble et lui donner une position d’autorité ressemblait fortement à un plan tordu du professeur McGonagall pour la responsabiliser. C'était tout de même un petit coup de poker du point de vue de Tempérance. Soit Prudence rentrait dans les rangs et y tirait Joaquín avec elle, soit elle abusait de ses pouvoirs au détriment de la confiance que la directrice lui avait accordée. Néanmoins, l'Irlandaise jugeait qu'il restait bon de nuancer les potentiels scénarios apocalyptiques : Prudence (et Joaquín, d'ailleurs) n'était pas exactement une marraine de la pègre. Niveau pouvoir de destruction massive, on avait certainement vu pire dans l'histoire de Poudlard bisous Voldy. « C'est vrai ? Tu es sûr de vouloir aller au Ministère, alors ? » Tempérance, pour sa part, n'y songeait pas du tout. Une carrière ministérielle lui semblait... austère, et très rangée. Mais elle n'aurait déclaré ça à Noé pour rien au monde. Elle ne voulait pas le vexer. En outre, il lui aurait demandé ce qu'elle voulait faire dans ce cas-là, et elle n'aurait pas eu de réponse à lui apporter vivre aux frais de Julian, c'est une option ?

« Oh, c'est vrai que ça a l'air de prendre beaucoup de temps à Candys. Mais elle gère bien ça, non ? Je ne sais pas comment elle fait... Après en même temps elle est préfète-en-chef, peut-être que préfet, c'est un peu plus jouable. Tu n'as la responsabilité que de toi-même, déjà, pas des autres en plus. » Elle haussa les épaules. « Ne me parle pas des ASPICs... » marmonna-t-elle en refrénant un frisson. La pression de la sixième année était déjà bien suffisante. Sans compter que qui disait ASPICs disait fin de leur scolarité, et ça, c'était une perspective qu'elle appréhendait plus que tout au monde. Peut-être pouvait-elle se faire engager comme concierge de l'école ? Merlin savait que Rusard pourrait profiter d'un break voire d'un licenciement.

« Trop de responsabilité. Lucas et Prudence font ça très bien. Tu n'es pas proche des élèves de ta maison, toi ? Dans notre année ça va, non ? » s'étonna-t-elle en songeant que finalement, elle ne savait pas grand-chose de ce qu'il se passait dans le secret des autres salles communes les crush secrets par exemple.

En ce qui concernait Graham, Tempérance ne pouvait que lui souhaiter de réchapper à l'élection cette année. Elle adressa un sourire amusé à Noé après avoir ingurgité une généreuse portion de céréales ce bol est sans fond. « Ah, c'est vrai qu'au mérite, c'est tout autre chose. On parle de Graham, mais qu'en est-il de ton palmarès Noé ? Des conquêtes en vue cette année ? » Il avait beau être plutôt discret, Tempérance voyait Noé comme un garçon qui plaisait aux filles, et qui le savait. Elle le connaissait depuis ses onze ans, et l'avait vu passer d'un petit gringalet aux cheveux blonds à un garçon vraiment mignon. Pour autant, elle ne savait rien de ses relations avec des filles de l'école, mais elle supposait qu'ils n'étaient pas forcément assez proches pour ça. Tant pis, la bouteille à la mer était lancée.

Tempérance termina de retrouver le sourire à l'évocation du professeur Binns - sujet qui la mettait autrefois dans tous ses états. Il faut dire que cette année, elle échappait enfin, enfin aux maudits cours d'Histoire de la Magie. Elle était dé-ba-ra-ssée, et ce à jamais. Bye-bye les guerres de géants et les trolls entraînant leur propre perdition à grands coups de massue. Adieu les pages à prendre par cœur et les devoirs interminables. Cette horrible vie était derrière elle. « Je ne crois pas non. Quand je pense que tu as gardé cette matière... Je suis tellement contente d'avoir pu l'abandonner ! Je crois que j'ai rarement été aussi soulagée de ma vie. Mais écoute, si c'est si passionnant, tu me raconteras. Tu ne peux pas être à la hauteur de Binns je suppose, mais tu peux toujours essayer ! »
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1142
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyLun 12 Aoû - 0:10

Depuis sa mésaventure avec cet imbécile de Kostas l’an dernier en cours de vol, Noé avait la fâcheuse tendance à se croire persécuté. Pas plus tard que la semaine dernière, il avait failli recracher son jus d’orange. On aurait dit qu’on avait mixé des dragées surprises de Bertie Crochue goût vomi et qu’on l’avait versé dans la carafe. Noé avait mal digéré le liquide et avait été malade toute la journée. Il avait lancé un regard noir accusateur en direction du jeune Poufsouffle, absolument persuadé que la farce était de son crue. Comme beaucoup de gros gourmands, Noé ne supportait pas que l’on touche à la nourriture c’est l’élève chiant qui râle quand une bataille de nourriture débute et qui alerte les préfets et encore plus à sa nourriture. Que Kostas embête les autres, il s’en fichait complètement mais Noé aurait bien aimé qu’il le laisse tranquille non ça ne lui vient pas à l’esprit que d’autres fauteurs de trouble existent à Poudlard. Noé était ce genre de personnes qui aimait les règles, qui soutenaient mordicus que si un règlement existait, ce n’était pas pour les fantômes comment ? Il fait partie d’un groupe secret qui ne respecte pas le couvre-feu et se rend dans des lieux interdits ? Rien à voir. Alors, oui, il avait dénoncé Kostas lorsque ce dernier l’avait injustement attaqué l’an passé. Mais Tempérance n’avait pas tout-à-fait tort, le garçon avait beau, semble-t-il, érigé en tant que son objectif personnel d’égaler les jumeaux Weasley ainsi que Roy Bradley, son modèle, il n’était pas méchant. Si Noé, amateur de sarcasmes et d’ironie, n’aimait guère ses blagues lourdes, il ne le détestait pas, contrairement à tiens, Joséphine de Guise par exemple une autre Poufsouffle, coïncidence ? Je ne crois pas. La rouquine traînait toujours dans les girons de Tempérance quel pot de colle franchement et si Noé était toujours content de passer du temps avec la blonde, il était beaucoup moins enjoué lorsque Joséphine les rejoignait. « Agité, ça c’est sûr…J’imagine que votre salle commune ne manque pas d’être animé lorsqu’il est dans les parages » répliqua-t-il, moins véhément.

« Tu trouves Opaline très impressionnante ? Essayes de survivre avec elle pendant toute ton enfance ! » s’esclaffa-t-il lorsque Tempérance évoqua sa tante/sœur de cœur. « Tu as raison, elle a un sacré caractère. Elle travaille dans une boutique d'articles de sport depuis la fin de ses études et elle sort toujours avec Daryl. » Un grand sourire étirait les lèvres de Noé. Si le jeune homme n’était pas aussi froid qu’il ne le laissait paraître, il n’était pas quelqu’un de très expressif hormis si l’on parlait de sa famille. Il considérait Line comme sa propre sœur, il la chérissait autant que Chiara et il pourrait provoquer en duel quiconque lui ferait du mal –même si, soyons honnête, elle l'aurait probablement tué elle-même avant.

« Oui. J’aurais aimé trouver un poste auprès de la Ministre –je me suis toujours intéressée à la politique, mais ça ne semble pas vraiment exister. Le service du Magenmagot m’intéresse assez mais comme je t’ai dit, je suis pas encore fixé. »
Noé dégusta un bout d’œuf avec du bacon avant de demander à son tour ça y est tu es fichu Tempépé : « Tu as une idée toi ? » Si Noé avait toujours su qu’il ferait sa carrière au Ministère, il savait bien que certains de ses camarades ne savaient pas ce qu’ils feraient de leur vie. Et en même temps, ils n’avaient que seize ans. Comment auraient-ils pu savoir avec certitude, sans aucun stage, qu’une profession était faite pour eux ? Il n’y avait rien de bizarre à ne pas avoir d’idée pour le moment, malgré ce que certains de leurs professeurs en disait "A seize ans on s’attendrait quand même à ce que vous sachiez déjà où vous serez dans trente ans, si vous aurez femme, enfants, pavillon, animaux et le nombre d’impôts que vous paierez. Je suis déçu de vous tous et je vous enlève à tous cinquante points chacun pour ne pas assez réfléchir à votre avenir."

Ils en vinrent à parler du devoir de préfet et Noé acquiesça vivement en signe d’assentiment aux paroles de Tempérance. « Oui elle gère ça très bien. Mais tu as raison, préfet te demande moins de temps et de responsabilités que préfet-en-chef. Quand elle était juste préfète, Candys avait le temps de batifoler avec trois garçons pour les entraînements de Quidditch. » Le garçon rit à la remarque de son amie sur les ASPICs. Lui-même, s’il était extrêmement studieux, en avait marre que les professeurs abordent le sujet comme s’ils devaient les passer cette année. Après un an à bûcher sur les BUSEs, ils auraient bien eu le droit à un petit break par Merlin ! « Oui dans notre année j’ai pas mal d’amis et je connais pas mal de monde effectivement à Serpentard. Après c’est différent de Candys, évidemment, car elle c’est dans ses devoirs de veiller sur les plus jeunes. » Noé était certes sociable, mais il y avait bien des fois où il préférait seul Nono le misanthrope ou avec ses amis plutôt que de devoir s’occuper de gosses braillards et insupportables premières années perdues.

Alors qu’il savourait ses haricots rouges, Noé subit une attaque imprévue toujours le sens de la mesure ce Nono. Il faillit s’étouffer lorsque Tempérance lui demanda s’il avait des filles en vue. Il toussa pendant une bonne minute avant d’être capable de lui répondre, tout rouge. Au moins mettrait-elle ça sur le compte de son étouffement partiel et non d’une gêne. « Je dois bien reconnaître que certaines sont vraiment jolies. On verra bien si quelqu’un m’intéresse et que je l’intéresse aussi mais tu sais, je suis pas du genre à me constituer un palmarès tu m’as confondu avec Riley Spencer ou quoi ? » Tentant de reprendre contenance, Noé tâcha de terminer dignement le reste de son petit-déjeuner. Il n’était pas quelqu’un qui se laissait surprendre facilement. Mais que la fille pour qui il éprouvait des sentiments lui demande si des filles lui plaisaient au château l’avait clairement décontenancé.

Le cœur de Noé loupa un battement lorsqu’il s’aperçut que Tempérance avait retrouvé son sourire habituel. C’était probablement son béguin pour elle qui parlait à la place de sa rationalité habituelle mais par Merlin, quelle était belle lorsqu’elle souriait… « Binns est nase mais j’aime bien l’histoire. Et ne me tente pas trop, je pourrai être tenté de relever le défi d’être aussi rasoir que lui ! » lâcha-t-il, un peu plus sérieux au début de sa phrase mais toujours aussi taquin.

[1 104 mots]



   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.



Dernière édition par Noé Montgomery le Dim 18 Aoû - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 511
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyMer 14 Aoû - 23:09

Concernant Joaquín, Tempérance se contenta de hausser les épaules, sentant que c'était un sujet délicat pour Noé. Toujours bienveillante, la Poufsouffle peinait à comprendre ce que son ami lui reprochait à ce point. Il était chahuteur, c'était un fait, mais ses blagues n'étaient pas méchantes. Il cherchait à s'amuser, pas à blesser son prochain pas psychologiquement en tout cas. De son point de vue, c'était quand même nettement plus acceptable qu'une personne nuisant aux autres volontairement, en les manipulant ou en se jouant d'eux.

Elle préféra embrayer sur le sujet 'Opaline', la tante de Noé qui s'était trouvée à Gryffondor quelques années au-dessus d'eux et qui avait récemment quitté l'école. Opaline avait été élue Miss Poudlard à son époque. Elle avait également été capitaine de l'équipe de Quidditch de Gryffondor. Ça et le fait qu'elle dégageait un charisme indéniable quitte ce corps Mina faisaient qu'elle avait toujours constitué une sorte d'idéal non atteignable pour Tempérance. Elle avait l'air à l'aise dans tout ce qu'elle entreprenait, comme si c'était naturel, comme si le fait de parler en public ne lui donnait pas des sueurs froides ou que clamer haut et fort ses opinions - qu'elles soient controversées ou pas - n'avait rien d'alarmant. Elle aurait aimé avoir sa bravoure. Elle ne comptait pas dévoiler tout ça à Noé de but en blanc, cela dit. Il la croirait folle, ou amoureuse d'Opaline, ou les deux. « Tu as de la chance d'avoir une aussi grande famille, ça a l'air vraiment chouette. A Dublin c'était juste moi et mes parents, puis juste ma mère et moi. » Puis l'Autre, sa mère et elle, mais ça elle essayait encore d'oublier que ça s'était produit. « Elle a toujours l'air tellement sûre d'elle... Trop cool pour la boutique ! C'est à Traverse ? Ils sont vraiment trop mignons avec Daryl. Je ne le connaissais pas très bien cela dit. » avoua-t-elle, pensive.

Malheureusement pour Tempérance, la conversation dévia (trop) vite d'Opaline à leurs futures carrières, et elle pressentait qu'elle n'échapperait pas longtemps à la grande question. En attendant, elle acquiesça d'un hochement de tête à la réponse de Noé, essayant de l'imaginer travaillant au Ministère de la Magie. « Une sorte d'assistant de la Ministre, tu veux dire ? Elle doit bien avoir besoin de gens travaillant directement avec elle, mais j'imagine que ça ne doit pas être évident. Il faut peut-être des contacts, tu en as au Ministère, toi ? » Une grande-tante qui serait la cousine préférée de Harry Potter, par exemple ? Sa mine se fit entièrement déconfite lorsque Noé lui retourna soudain la question, bien qu'elle s'y fut pourtant attendue. « Non... » confia-t-elle un peu honteusement, craignant presque que McGonagall n'apparaisse de nulle part pour la houspiller : "Comment ça, "non", Miss Biel ? N'avez-vous pas lu les brochures transmises à tous les élèves de cinquième année ? N'avez-vous pas décidé ? Mais que faites-vous encore dans cette école, bon dieu ?" « J'aime les cours de sortilèges, et la défense contre les forces du mal, mais ça n'est pas une carrière. C'est pas comme si je pouvais aspirer à devenir Auror, ou un truc comme ça... » Elle secoua la tête. « J'envie tellement Julian, lui il savait qu'il voulait devenir journaliste, et il a tout mis en oeuvre pour que ça marche. Et toi tu sais que tu veux travailler dans la politique... Je commence sérieusement à considérer de postuler au remplacement de Rusard. Au moins je pourrais rester ici... » Un effondrement psychologique bien en règle, et rien que pour les beaux yeux de Noé. S'il s'était attendu à ce que sa question provoque pareille réponse, peut-être ne l'aurait-il pas posée.

« Le Quidditch doit lui manquer, non ? Je me demande ce que ça aurait donné, avec Derek comme capitaine de l'équipe, en plus. » nota-t-elle, réalisant que c'était potentiellement mieux comme ça. Il ne fallait pas tout mélanger. « Tu ne veilles pas sur les plus jeunes, Noé ? » Elle lui adressa un sourire taquin, avant d'en retourner à ses céréales. Décidément, le vrai Noé était quand même plus sympathique que celui de ses cauchemars surprise surprise.

Tempérance ne s'était certainement pas attendue à une réaction aussi violente de la part du Serpentard quand elle l'interrogea sur ses conquêtes, et si elle n'avait pas cru qu'il s'agissait d'une simple fausse route, elle en aurait regretté de s'être montrée indiscrète. Généralement, elle laissait ses amis s'ouvrir à elle, plutôt que de les presser. Elle était trop loin pour taper dans le dos de Noé, aussi leva-t-elle simplement sa baguette posée sur la table pour remplir son verre d'eau fraîche. « Tout va bien Noé ? Tu es tout rouge. » Elle scruta son visage d'un air concerné, mais le Serpentard finit par reprendre quasi naturellement le court de la conversation. Elle lui adressa un sourire lumineux. « D'accord, j'espère que tu trouveras une fille qui te plaît, alors. » Quant au palmarès, elle avait cru comprendre que c'était plutôt l'affaire de son ami Léopold, mais avare en critique, elle se garda d'exprimer cette pensée peu charitable à haute voix.

« Arrête, personne ne peut être aussi rasoir que lui, et certainement pas toi ! Il faut avoir un sacré niveau, et je te garantis que tu n'y es pas. » décréta-t-elle en grande experte du cours d'Histoire de la Magie. « Au fait, tu as commencé le devoir de Métamorphose pour la semaine prochaine ? Si tu n'as rien de prévu on peut bosser dessus ensemble. Jo' et Teddy nous rejoindront peut-être, je ne sais pas où ils sont passés d'ailleurs... » Elle jeta un œil perplexe aux environs, mais pas de Poufsouffle de sixième année en vue. Maintenant que son rêve s'éloignait de son esprit, elle se sentait capable de faire face à Jo' à nouveau. Après tout, elle avait bien petit-déjeuné avec Noé. En outre, on ne lui ôterait pas l'idée d'essayer de réconcilier ses deux amis. Avec Ted en tampon bonne chance, elle se disait que ça pouvait tout à fait passer. Il s'entendait bien avec les deux protagonistes, et il était réputé pour son calme à toute épreuve merci Victoire.

[ 1024 ]
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1142
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] EmptyDim 18 Aoû - 21:47

Opaline avait été tellement longtemps un repère indissociable de son quotidien que Noé trouvait toujours curieux de ne pas la croiser dans les couloirs de l’école de sorcellerie à le pourchasser pour qu’il se rende à Sterne. Pourtant, cela faisait déjà plus d’un an que la brune avait quitté Poudlard. L’année passée, lorsqu’au lieu de monter avec Candys et lui dans le Poudlard Express, elle était restée sur le quai avec leurs parents et Chiara, cela lui avait fait tout bizarre. Et en pensant à Chiara, dire que sa petite sœur rejoindrait déjà l’école l’an prochain ! Le temps filait à une vitesse effrayante où sont passé mon enfance et mon innocence ? « Disons que je peux rarement m’ennuyer. Ma famille n’est pas exempt de disputes mais dans l’ensemble, on s’entend bien Anabelle ? Je ne connais aucune Anabelle. J’ai dû mal à imaginer à quoi ma vie aurait ressemblé sans les filles. » Elle aurait probablement été très ennuyante, pensa Noé, mais il ne le dit pas à voix haute par délicatesse envers la propre enfance de Tempérance. Cela étant dit, vu la propension de la blonde à la catastrophe heureusement qu’elle était fille unique il doutait qu’on puisse réellement s’embêter avec elle. "Désormais Tempérance je n’achèterais plus que de la vaisselle en plastique. Toute la famille refuse de me parler car tu as cassé toute la porcelaine que j’avais reçue en héritage." « Tu sais, les personnes les plus sûres d’elles cachent parfois les plus grosses failles. J’ai rarement vu Opaline douter d’elle-même mais ça lui arrive, comme n’importe quel être humain. » Il lui sourit. Il pensait sincèrement que l’arrogance cachait souvent en réalité un manque de confiance en soi. « Oui c’est à Traverse ! Daryl était un peu plus discret que Line à l’école, c’est peut-être pour ça. Mais c’est quelqu’un de très sympathique. Il appartenait à Serdaigle et maintenant il travaille au département des accidents et des catastrophes magiques Nono il est fan de tous ces beaux-frères en fait. » Opaline vivant encore dans la maison familiale, Noé avait l’occasion de voir Daryl pendant les vacances lorsqu’il rendait visite à sa petite-amie.

Les deux amis étaient en sixièmes années et que ce soit une interrogation personnelle ou poussés par leurs professeurs, la question de l’orientation revenait souvent dans les esprits. Ils partiraient bientôt de Poudlard et alors, il faudrait bien qu’ils se décident sur ce qu’ils voudraient faire. En ce qui concernait Noé, s’il avait toujours su qu’il finirait par construire sa carrière au Ministère, la question du département ne s’était pas éclaircie avec les mois. Mais les paroles de Tempérance lui donnèrent une idée. « Oui, quelque chose du style mais je ne sais même pas si ça existe. Il y a bien ma tante Victoria qui travaille au Ministère, je lui enverrais une lettre à l’occasion. » Noé adressa un sourire chaleureux à la Poufsouffle. Vicki saurait probablement comment l’aider. Il n’aurait pas forcément pensé à lui en demander sans le conseil de Tempérance.

Noé retourna naturellement la question à Tempérance mais il s’en voulut aussitôt en entendant son ton rempli de honte. Mince, il avait encore fait un impair. « Et assistante d’un Professeur ? En Sortilèges par exemple ? Ma tante l’a été pendant des années avant d’être titularisée tu verras tata Susy te filera du bourbon en douce ce sera sympa. » Tempérance possédait une vraie douceur et une certaine patience, des atouts indéniables pour un futur professeur. « Et bien tu pourras difficilement être pire que Rusard… » souligna Noé avec humour, tentant, à sa façon, de remonter le moral de la jeune fille. « Faut pas se laisser avoir par les discours des profs, ils nous mettent trop la pression sur notre avenir. Tu as encore le temps d’y réfléchir. » Noé tentait de se montrer le plus rassurant possible. C’était bien le minimum à faire après qu’il soit responsable de cette montée d’angoisse chez Tempérance.

« Oui, elle aimait beaucoup voler. On en fait toujours de temps en temps avec nos cousins à la maison. » Noé n’aurait pu se passer de Quidditch. Il ne voulait pas devenir joueur professionnel comme Jensen mais le sport sorcier représentait une vraie bouffée d’air frais, une distraction bienvenue entre les cours, les devoirs et la routine de Poudlard. Il aurait été effectivement amusant d’assister à une Candys dans une équipe pilotée par Derek. Plus encore lorsqu’ils n’étaient pas encore ensemble et qu’ils semblaient ne pas se supporter. En ce qui concernait les plus jeunes, Noé se contenta de lui retourner un sourire et une œillade taquins. Il n’était pas connu pour être le plus agréable des garçons et Tempérance en avait elle-même fait les frais à certains moments.

Il fallut que Tempérance lui pose la question, la question qui le gêna aussitôt, lui pourtant toujours en contrôle de lui-même. Alors qu’il tentait de ne pas s’étouffer vu les drames qui vont se dérouler après, peut-être aurait-il mieux valu qu’il s’étouffe au final la jeune fille lui remplit d’un coup de baguette un verre d’eau. Noé lui adressa un signe pour la remercier et en but une longue gorgée une fois qu’il eut arrêté de tousser. « Mieux merci. J’ai juste avalé de travers » répondit-il en reprenant contenance. Le sourire qu’il avait affiché vacilla néanmoins un petit peu lorsqu’elle lui souhaita de trouver une fille qui lui plaise. Si elle avait su…Mais elle ne saurait jamais. Et c’était mieux comme ça. Hors de question qu’il ne l’embarrasse en lui confiant ses sentiments. Il détesterait la mettre dans une situation où elle ne serait pas à l’aise.

Le cœur de Noé se réchauffa nettement lorsque Tempérance lui assura qu’il n’était pas rasoir. Certaines personnes l’avait déjà insulté en lui disant qu’il était mortellement ennuyeux et même s’il agissait comme si les critiques ne le touchaient pas, certains jours les supporter était plus difficile que d’autres. « Non, je ne l’ai pas encore débuté. Bonne idée, on peut faire ça. Reste à trouver une salle de classe vide maintenant, car je suppose que tu ne veux pas te rendre à la bibliothèque. » Noé lui adressa un sourire malicieux, repensant au devoir d’Histoire de la Magie avec lequel il l’avait aidée l’an passé avant qu’Irma Pince ne la chasse du lieu. « Peut-être que Ted et Joséphine sont ensemble » avança Noé en se levant de table après avoir fini son assiette. Une rumeur faisant état d’un batifolage entre les deux Poufsouffles avait été répandue en tout début d’année. Il ne savait pas si elle était avérée mais les deux passaient en tout cas beaucoup de temps ensemble.

[1 111 mots]
[Terminé pour Noé]



   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty
MessageSujet: Re: Faire la cour selon Noé [Tempérance]   Faire la cour selon Noé [Tempérance] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Faire la cour selon Noé [Tempérance]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: