AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Père et Fille [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eurydice Foster
Serdaigle

Parchemins : 122
Âge : 11 ans
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Père et Fille [PV] Empty
MessageSujet: Père et Fille [PV]   Père et Fille [PV] EmptyLun 10 Juin - 12:03

Père et fille

Eurydice et Eustache
© FRIMELDA


Pendant les vacances d’automne, Eurydice devait aller chez son père. La raison en était qu’elle avait un rendez-vous médical (pour sa gorge, très fragile) dont les horaires étaient totalement incompatibles avec le travail de sa mère. Cette dernière avait donc demandé à son mari – après bien des allées venues devant le perchoir du hibou, car elle détestait communiquer avec Eustache directement – de se charger de cette mission, non sans avoir insisté sur l’importance de bien faire tout vérifier au niveau ORL chez leur fille handicapée. Eurydice avait parfois l’impression de n’être rien d’autre que ça pour sa mère : la fille handicapée. Ses bons résultats et son avance considérable dans presque tous les domaines non-sportifs n’arrivaient pas à la rendre aussi précieuse aux yeux de sa génitrice que la parfaire Esther. Bien entendu, Eurydice grossissait le trait, sa mère n’était ni aussi insensible, ni aussi partiale que ce que sa benjamine imaginait. À sa manière, elle aimait ses trois enfants, mais le poids du secret de son mari, le regard lourd des autres sang-pur sur sa plus jeune fille muette, la rendait plus dure, plus froide. Et Eurydice avait le cœur tendre. Elle avait besoin d’affection et de chaleur. Elle n’arrivait pas vraiment à voir au-delà de la carapace de sa mère, quand bien même elle fut tout à la fois docile et conciliante avec elle. Par exemple, elle acceptait de continuer à écrire, même si c’était plus long et plus difficile, juste parce que sa mère n’avait jamais appris la langue des signes pour la comprendre.

Bonjour papa signa-t-elle justement à l’intention d’Eustache. Elle avait avec elle une petite valise, pas aussi grande et imposante que la malle qu’elle prenait pour emmener toutes ses affaires à Poudlard. Elle ne resterait que quelques jours avec son père. Après tout, elle ne pouvait pas l’esquiver plus longtemps sans éveiller les soupçons. Elle n’avait pas été chez lui de l’été, prétendant qu’après avoir été enfermée à Poudlard, elle avait besoin de rester tranquillement chez elle. C’était un mensonge. La seule chose qu’elle ait trouvé traumatisante dans la période d’occupation de Poudlard par MS avait été de se réveiller tous les matins en craignant que son père soit découvert.

Elle s’en était ouverte à un de ses amis, Ash, mais pas aux autres. Les secrets les mieux gardés étaient ceux qui n’étaient pas partagés. Mais quand elle était sortie du bureau occupé par Freja et tous les membres du cercle intérieur de MS, elle ne se sentait pas très bien, ça l’avait poussé à un élan subit d’honnêteté. Elle le regrettait un peu maintenant même si le Poufsouffle devrait faire preuve de la loyauté proverbiale de sa maison, donc il ne trahirait pas son secret.

Le trajet de la gare de Kings Cross jusqu’à chez Eustache passa en un éclair car ils transplanèrent. Cela fila une légère nausée à la brunette qui s’accrocha au bras de son père quelques secondes avant de le lâcher. Son teint était encore plus pâle que d’ordinaire, pourtant l’automne était particulièrement clément cette année-là. Ses yeux bleus paraissaient ressortir plus intensément en raison de son long manteau marron et beige. En dessous, elle portait une petite robe à col claudine simple mais élégante. Eurydice portait ce genre de vêtements depuis plusieurs années, son style sage contrastait avec celui d’Esther, plus sombre et plus provocant. Ce n’était pas qu’une différence d’âge, les deux sœurs étaient aussi différentes par leurs goûts.

Un fois que le sol lui parut de nouveau stable, elle se redressa et s’assit sur le canapé du salon. Elle ne pensa pas à vérifier si la demeure de son père avait changé depuis la dernière fois, elle savait qu’il n’y vivait que rarement, quand il voyait ses enfants. Peut-être même avait-il passé les deux derniers mois à Ilvermony avec ses semblables. Elle prit son écritoire qu’elle posa légèrement sur son front pour y faire apparaître ce qu’elle voulait dire : Tu vas me demander le résultat de mon espionnage sur les nés-moldus de Poudlard? Autant entrer directement dans le vif du sujet, ça lui enlèverait un poids de la poitrine.

Elle n’en avait jamais voulu à Eustache d’être membre de MS, elle trouvait plutôt que c’était embarrassant, essentiellement parce qu’elle ne partageait pas ses opinions. Du haut de ses douze ans, elle se disait que son père ne pouvait pas être si méchant que ça, en revanche, elle réservait son avis quant aux autres membres de MS, son parrain inclus, car quels adultes responsables demandaient à une gamine de jouer les espionnes ? Heureusement, elle connaissait personnellement très peu de nés-moldus, ce qui avait facilité sa non-implication dans sa tâche. Elle y avait ainsi mise un minimum de mauvaise foi et n’avait pas à en rougir.

Sa position sur le canapé montrait son malaise. Elle se tenait sur le bord. Une part d’elle craignait que les membres de MS ne fassent leur entrée chez son père pour l’interroger. C’était peut-être pour ça qu’elle avait refusé de lui rendre visite pendant l’été… si seulement il n’y avait pas eu ces fichus visites médicales… mais elle ne pouvait pas y couper : la malformation de sa gorge qui l’empêchait de produire des sons était aussi responsable de très nombreuses infections qui pouvaient monter jusqu’à ses oreilles et devenir très graves. Il ne s’agirait pas d’être atteinte de surdité en plus d’être muette, bien que ce soit une combinaison fréquente, elle compliquerait encore ses apprentissages à Poudlard. Il lui avait fallu pas moins de six mois pour parfaitement maîtriser les sortilèges informulés ! Maintenant ça allait mais elle devait quand même faire plus d’efforts que tout le monde pour progresser à l’école. Ce n’était pas rien que d’être définitivement astreinte au silence, non qu’elle sache ce que cela faisait de parler, elle était muette de naissance.

Attendant la réponse de son père, les mains sur les cuisses, le dos bien droit, elle fixait un point devant elle : elle serait bientôt fixée. Et personne ne semblait faire son apparition comme un clown sauteur de sa boîte, ce qui était plutôt bon signe… non ?

{1045}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Père et Fille [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre père et fille
» Les retrouvailles, peut-être explosives, entre père et fille [Fe]
» |Selena Kristen Stiwart ? Une fille parmis tant d'autres...|
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Commande Forge World du Père Noël !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: Maisons & Habitations-
Sauter vers: