AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 ¤ Bal de Noël 2014 ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 948
Âge : 14 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyJeu 25 Juil - 17:36

Victoire & Ted


Plantée dans la salle de bain, observant son reflet dans le miroir en face d’elle, Victoire était bien loin des considérations de Teddy. Et si elle l’avait su, elle aurait clairement été paniquée. Non qu’une confrontation l’effrayait, Vic n’avait presque peur de rien, en revanche l’idée d’une conversation sur ce qui s’était passé à la rentrée aurait presque suffi à ce qu’elle reste enfermée dans sa chambre et à ce qu'elle renonce à l’un de ses événements préférés à Poudlard. Elle était loin d’être courageuse sur le coup mais elle n’était pas prête, ne le serait jamais, à perdre Teddy. Or, depuis qu’elle avait lancé ce sort de Chauve-Furies contre Joséphine la veille de la rentrée scolaire, Victoire savait bien que quelque chose avait changé entre son meilleur ami et elle. Elle l’avait compris le jour même, il n’y avait pas de retour en arrière après ce geste. La petite Gryffondor avait prétendu ces derniers mois que tout allait bien, que leur relation n’avait pas été bouleversée par sa crise de jalousie excessive, que les sempiternelles questions "Est-ce qu’a écrit Rita Skeeter est vrai ? Vous vous êtes pelotés avec Teddy pendant la Coupe du monde de Quidditch ? Vous êtes en couple ?" étaient juste lourdes et énervantes et pas qu’une part d’elle-même très enfouie aurait bien voulu que cette rumeur soit vraie. Mais Victoire avait parfaitement conscience qu’elle ne pourrait pas conserver une telle attitude encore longtemps. Cela étant, elle était loin, mais alors très loin d’imaginer que Teddy envisageait de lui en parler ce soir.

Victoire tentait depuis plusieurs minutes de chasser la nervosité qui l’agitait depuis quelques heures. C’était ridicule. Insensé. Elle n’avait jamais été nerveuse de sa vie. Encore moins avec Teddy. Jetant un nouveau coup d’œil au miroir, elle s’efforça de se calmer. Elle était sublime dans sa robe bleue claire où de délicates fleurs avaient été brodées. Elle n’était pas narcissique pour penser cela, juste factuelle. Son huitième de sang de Vélane lui conférait une peau sans défauts, une grâce et un charme quasiment surnaturels. La jupe plissée lui tombait en dessous du genou. Le corset mettait en valeur sa poitrine sans vulgarité aucune. Victoire avait choisi une robe bleu car elle adorait cette couleur et qu’elle lui allait bien au teint. Il s’agissait aussi de sa couleur favori, bien qu’elle préférait un bleu plus électrique, le bleu qu’arborait généralement Teddy au niveau de sa chevelure. Les cheveux blonds brillants de Vic n’étaient pas attachés, la Gryffondor les ayant juste bouclés et laissant retomber sur son épaule. Elle ne s’était pas maquillée, ses cils n’ayant nullement besoin de mascara pour être longs, épais et volumineux. Vic ressemblait de plus en plus à sa mère même si ses yeux clairs où brillait une certaine dose d’excitation mêlée à une angoisse infondée possédaient la même nuance de bleu que son père. La rouge et or respira profondément, tentant une dernière fois de chasser son stress pour le remplacer par la même détermination et la joie qui l’habitait chaque jour.

Victoire sortit de sa salle de bain et se rendit compte qu’elle avait dû y rester plus longtemps qu’elle ne l’avait pensé car Psychée et Vanellope, ses camarades de chambre n'étaient plus là. Elle se dirigea alors rapidement vers son lit, toujours défait et enfila ses sandales blanches à petits talons carrés –il fallait bien qu’elle se grandisse un peu sinon Teddy devrait presque se courber en deux lorsqu’ils danseraient, il était beaucoup trop grand, c’était totalement injuste. Son meilleur ami ne serait sûrement pas le premier garçon en place dans le hall mais ce n’était pas une raison pour le faire attendre plus que de raison. Au moins n’avait-elle pas à se charger de son cadeau vu qu’ils se verraient avec la tribu Weasley au complet pour célébrer Noël tous ensemble. Elle se précipita à toute vitesse hors de sa salle commune puis dévala les escaliers –pourquoi avait-il fallu que la tour des Gryffondors soit si haute par Merlin ?- en tentant de ne pas se tordre la cheville et en croisant les doigts pour que les escaliers n’en fassent pas qu’à leur tête et qu’elle ne se retrouve soudainement plus près du couloir du troisième étage du château plutôt qu’à côté de la Grande Salle. Ses joues n’étaient qu’à peine rosies par l’effort qu’elle avait fourni lorsqu’elle arriva finalement à destination. Passant rapidement sur les duos qui se formaient tranquillement, souriant à ses amis dont elle interceptait le regard, Viska, Prudence avec Quino en tête, elle repéra rapidement la silhouette dégingandée et les cheveux bleus de Teddy.

En chemin, Victoire salua les jumelles Lloyd et adressa, comme d’habitude, un regard noir à ce crétin arrogant de McGowan qui accompagnait Dahlia. Elle fut ravie de voir que la robe de Peony ne ressemblait en rien à la sienne contrairement à leurs déguisements l’an passé. Vic vit aussi Dominique. Pour son premier bal, sa petite sœur était venue avec Molly, sa cousine et complice de toujours et Valentina Kostas, la sœur d’Estefanía, Stef que Vic n’avait pas encore aperçue. Parvenant (enfin) à Teddy, la blondinette lui écrasa un bisou sur la joue et lui adressa un sourire éclatant, posant un regard appréciateur sur sa tenue. « Comme tu es beau Teddy Bear ! Ta robe est vraiment élégante, une idée de tata Ginny j’imagine ? Sinon j’espère que tu es prêt pour danser toute la soirée, il faut qu’on s’entraîne pour l’an prochain. Lorsque je serai préfète, il faudra bien que tu te résous à ouvrir le bal avec moi ! » s’exclama-t-elle sans lui laisser le temps d’ouvrir la bouche. Et non, Victoire n’avait toujours pas abandonnée l’idée de devenir préfète malgré que toutes les personnes à qui elle en avait parlé étaient formelles : on ne pouvait pas être préfet et capitaine à la fois.

Si Vic avait été une personne plus sarcastique, elle aurait ensuite répondu à Teddy qu’elle espérait bien qu’ils parlent pendant cette soirée car le silence, c’était bien gentil, mais ça allait deux minutes. Néanmoins, elle le connaissait très bien et voyait bien à son air sérieux que son ami d’enfance avait quelque chose sur le cœur. Victoire se crispa légèrement mais n’abandonna pas son sourire solaire en lui demandant : « Bien sûr. Qu’est-ce qu’il y a ? » Si Teddy s’aventurait sur le terrain glissait qu’elle soupçonnait, ils ne passeraient peut-être pas leur bal à danser et rigoler ensembles finalement…

[1 073 mots]


Tenue de Victoire



   
proud to be a Weasley
Sur toi jpouvais compter ça m'a eu à l'usure tu commences à me manquer Le temps passe et je dviens possessive quand tu réponds pas jsuis agressive A la base t'étais mon ami mais ça s'est passé autrement jsuis entrain de faire une connerie jcrois que j'ai des sentiments. Jamais sans lui, jamais sans nous.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Louis Hazzard
Louis Hazzard
Gryffondor

Parchemins : 319
Âge : 17 ans >> 5 Octobre 1996
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyJeu 25 Juil - 17:50

Louis & Payton.

Bal de Noël
tenue de Louis

Pour la première fois en sept années à Poudlard, Louis allait se rendre au bal de Noël de l’école en compagnie de sa petite amie. Oui oui, vous avez bien lu, sa petite amie. Et il ne s’agissait de nulle autre que Payton Harris, la jolie poufsouffle qui avait été oublietté quelques années plus tôt. L’an passé, si Louis et Payton s’étaient rendus au bal ensemble, ils n’étaient pas un couple. Par contre, le bal avait conduit à leur couple, donc bien évidement, il était très content d’y aller en sa compagnie cette année. Il avait mis les petits plats dans les grands, avait été se trouver un tout nouveau costume –grandir et devenir musclé n’aidait pas à garder les mêmes habits bien longtemps- et avait également cherché un cadeau pour la demoiselle.

Payton adorait cuisiner, il le savait, elle avait grandi là-dedans avec la meilleure amie de sa mère, et avait passé, avant son amnésie, de longues journées dans la pâtisserie Waldorf et s’y était remise très rapidement. L’été dernier, elle lui avait ramené des biscuits qu’il avait dévoré et qui étaient absolument délicieux. Du coup, il avait opté pour un petit collier couleur or rose, avec un pendentif en forme de cupcake, discret et élégant. Après tout, Payton finissait Poudlard tout comme lui, elle n’avait peut-être plus envie de porter des bijoux enfantins ? Et en même temps, Louis ne se voyait pas lui offrir quelque chose qui n’avait absolument rien à voir avec elle non plus. Donc bon, il était parti là-dessus et espérait bien que cela plairait à sa chère et tendre.

Pour ne pas déroger à la règle, il se moqua ouvertement de Graham, qui avait tout simplement refusé de lui dire 1/ s’il allait au bal –et Louis avait lourdement insisté quant au rôle de préfet et de Mister Poudlard que Graham devait respecter, en insistant bien sur le second titre 2/ avec qui. Ce n’était pas faute d’avoir essayé, mais son meilleur ami semblait aussi muet qu’une tombe. Il lui avait bien demandé s’il était jaloux de Payton pour avoir un aussi splendide cavalier que lui, mais à part un regard meurtrier, rien n’était sorti. Vraiment, Graham ne faisait aucun effort !! Une fois prêt, il descendit pour retrouver Payton, s’assurant d’avoir absolument tout avec lui. Tête en l’air comme il pouvait l’être, sait-on jamais ! Il arriva le premier, mais Payton ne fut pas longue à le rejoindre. Son cœur manqua un battement quand il vit arriver, et ne pu même pas retenir un « Wow. » Arrivée à sa hauteur, elle prit de suite la parole, laissant à Louis le temps de récupérer un minimum de contenance. Quand elle eut fini, il esquissa un sourire et déposa un baiser sur ses lèvres. « Salut ! Tu es magnifique. » Ceci fait, le reste de la question : « Non, je viens d’arriver, on est synchro ! Décorer la salle commune ? Avec Graham aux commandes ? C’est comme demander à ma mère de ne pas m’enguirlander quand j’escalade un mur ! » Enguirlander, guirlandes, décorations, vous l’avez ? Non ? Un petit effort enfin ! Les préfets ouvrirent ensuite rapidement le Bal, et une fois leur dose d’acclamation reçue, il fut enfin temps pour les élèves de profiter pleinement de la soirée. « Tu veux boire quelque chose ? Il y a du jus de citrouille, du cream soda, de la limonade… » Il servit à boire à Payton, se prenant en même temps un verre de cream soda et regarda autour de lui. Il vit Julian, ce qui le surprit plutôt pas mal. Les nombreux adultes présents venaient tous du Ministère. « Tu crois que la Ministre de la Magie va venir ? Vu tout le monde qu’il y a du Ministère… »


acidbrain

• 631 •
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Charlotte Follet
Charlotte Follet
Poufsouffle

Parchemins : 116
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Joséphine, Julian et Quentin


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyJeu 25 Juil - 18:44

Après 4 mois de cours à Poudlard, Charlotte Follet ne saurait encore dire si son expérience dans le collège écossais est une bonne, ou une mauvaise chose. D’un côté il y’avait le château, demeure imposante, incroyable et merveilleuse qui laissait le plus doux des rêveurs complètement extatique. Il y avait aussi les cours et les professeurs : des matières toutes plus nouvelles les unes que les autres où l’on apprenait plus que la jeune fille n’aurait jamais pu l’espérer. Il y avait également des matchs de Quidditch particulièrement prenants et dynamiques, dont les enjeux la concernait dorénavant personnellement, des repas ravissant petit et gros mangeurs, comprenant poulets rôtis, gâteaux au chocolat et autres canard laqué, coq au vin, poule au pot et veau marengo : le temple du vegan en somme victuailles appétissantes, une vue imprenable et extraordinaire sur le lac noir, trésor écossais par essence, mais il y’avait surtout, surtout, la salle commune de Poufsouffle. Havre de paix, de quiétude, de bonheur, de bois, de lumière et de fleurs, un endroit que maman et papa lui avaient vendu comme parfait, mais qui était en réalité juste parfait.
Puis il y avait le reste. Tout yin n’a t-il pas son yang, au final ? Papa et maman avaient omis de lui dire que Poudlard grouillait de gens ! Petits, grands, mais surtout très grands ! Des élèves par dizaines, par centaine même : un nombre incroyable, démesuré. Trop, trop en fait. Même si la salle commune des Poufsouffle était plutôt calme et reposante, Charlotte peinait à se retrouver seule dans Poudlard. Et la sorcière aimait  se retrouver seule c’est pas pour rien que je suis fille unique. Pas qu’elle n’aimât pas les gens, bien au contraire, elle s’émerveillait tous les jours des nouvelles personnalités qu’elle découvrait dans l’école, mais son corps fonctionnait ainsi : trop fragile pour supporter qu’on ne le regardât trop souvent. Hors c’était mission impossible à Poudlard, chaque cours comprenait une vingtaine d’élèves au bas mots, chaque repas comprenait l’école toute entière si ce n’était plus et même les nuits passées avec ses camarades de chambre – toutes plus adorables les unes que les autres, petite parenthèse – n’étaient plus aussi paisibles qu’avant. La jeune fille, enfant unique, goûtait pour la première fois à la vie en communauté et elle n’était pas sûre d’aimer ça tous les jours.
Malgré tout, Charlotte savait la chance qu’elle avait : elle trouvait ses camarades de chambre – qu’elle osait enfin, après quatre mois de cohabitation appeler ‘copines’ – très gentilles, douces et tolérantes avec elle. Elle ne savait pas si ça aurait été le cas dans les autres maisons : ignare en la matière, l’Américaine était encore pétrifiée par la vue de froids Serpentard, Serdaigle érudits et autre bruyants Gryffondor. Il lui faisaient si peur qu’elle évitait constamment de croiser leur regard dans les couloirs - de peur qu’on l’interpelle - au même titre d’ailleurs que les Poufsouffle des années supérieures. Pour faire simple : tout le monde faisait peur à Charlotte elle passait donc un merveilleux moment à Poudlard.

Tout le monde, mais pas tout le temps : les cours de botanique étaient de ces cours où la jeune fille se sentait comme à la maison. C’était le seul, en fait. Quitter l’ambiance de la salle de classe en pierre pour la chaleur verdoyante d’une serre la comblait de bonheur : en botanique elle était comme un poisson dans l’eau. Elle retrouvait ses amies de dortoir avec qui elle pouvait discuter sans vergogne (les seules dans Poudlard à qui elle parlait, en fait, hormis sa cousine éloignée Eleonore et son cousin Jaimie) tout en comprenant à peu près tout ce qui se disait dans la classe. Les plantes, c’était sa passion, tradition familiale oblige.
Toutefois, un beau jour, quelqu’un osa la déranger vint lui parler à la fin du cours : il ne portait pas de cravate jaune et noire « Qui es-tu sinistre individu ? Comment oses-tu m’adresser la parole ? ». Il s’agissait de Douglas, un jeune sorcier qui avait été réparti à Serdaigle et qui avait eu la chance / le malheur, rayez les mentions inutiles s’était retrouvé avec elle dans un compartiment du Poudlard Express, à la rentrée. Le petit garçon, très peu enclin à la discussion, avait finit par faire le trajet silencieusement, dans son coin, pendant que Charlotte faisait la connaissance de celle qui s’avèrerait être plus tard sa plus sympathique camarade de dortoir. Pendant de longues semaines, la petite Américaine avait été attentive durant les cours commun Serdaigle/Poufsouffle au comportement du jeune sorcier, qui l’avait interpellée dans le train : ne vous méprenez pas, ça n’avait pas été nécessaire. Douglas était le genre de personne qu’on remarquait très bien sans avoir à s’attarder dessus. Intelligent, sérieux et très curieux, ces traits de caractères étaient supplantés aux yeux de Charlotte par un caractère qui défiait la gravité. La jeune fille, timide, douce, courtoise et relativement passive, découvrait un caractère strictement à l’opposé du sien. Douglas était – à défaut d’être agréable – quelqu’un qu’on ne croisait qu’une fois dans sa vie du moins l’espérait-elle.
Posté devant les serres de botaniques, le sorcier lui baragouina qu’il comptait aller au bal de Noël accompagné « Sympa ta vie. », qu’il serait dans le hall à vingt heure pétante « C’est bien gentil, mais en quoi ça me concerne moi ? » et lui Hanouna ânonna quelque chose d’incompréhensible à propos des cachots des Serpentard et de leur mauvais emplacement vive le téléphone arabe. Voyant que le sorcier commençait à tourner les talons hourra !, étouffée par son imposante présence malgré son mètre dix Charlotte bégaya un « Oui, oui. » paniqué qui avait plus vocation à laisser le Serdaigle partir, plus qu’à vraiment répondre à sa requête.
Était-ce vraiment une requête, au final ? Charlotte avait vaguement compris que le garçon voulait la prendre elle comme cavalière – ce qui était en soi assez gros pour être possible – mais ses camarades la détrompèrent bien vite. Sans l’ombre d’un doute, Charlotte avait mal compris et Douglas n’avait été exposer son plan de soirée à Charlotte uniquement parce qu’elle était la seule bonne poire qui pouvait l’écouter palabrer sans tourner les talons dans la foulée. Ainsi, pendant de longues journées, incapable d’aller parler au Serdaigle pour clarifier la situation « Parler entre nous ? Mais quelle drôle d’idée ! Laissons ce quiproquo enfler et devenir BIEN problématique, enfin ! » la jeune fille se demanda si oui ou non elle devait effectivement rejoindre Douglas devant la grande salle, à vingt heures tapantes.

Le soir venu, Charlotte était maintenant convaincue que ses amies avaient raison. Douglas ne lui avait pas décroché le moindre mot - ni le moindre coup d’œil – en classe depuis sa ‘demande’ en cours de botanique, ainsi la jeune fille comptait aller au bal entre filles. Hélas, sa peur chronique de l’erreur et plus généralement des gens, prit rapidement le dessus : et si tout le monde la regardait pendant qu’elle avançait dans la grande salle ? Et si elle renversait du jus de citrouille sur sa robe et que quelqu’un la voyait ? Et si Douglas l’attendait vraiment dans le hall pour danser avec elle ? Hors de question, dans ces circonstances, d’aller au bal.
Autant d’incertitudes qui donnèrent la nausée à la jeune sorcière :
« Allez-y sans moi, je ne me sens pas bien. » Lança t-elle en s’allongeant sur son lit, souffreteuse. Galvanisée par l’idée de goûter tous les plats du somptueux buffet, ses amies refusèrent de la laisser seule et la prirent de force avec elle Euh… dans un autre contexte on appelle ça un kidnapping hein. « Et s’il m’attend vraiment, qu’est-ce que je fais ?» « Mais non Cha’, c’est pas possible ! » Manifestement, Charlotte avait plus confiance en le genre humain que ses amies, persuadée que malgré tout et contre toute attente, Douglas aurait très bien pu – dans un accès de folie, de gentillesse ou de désespoir – lui demander à elle, Charlotte Follet, d’être sa cavalière. Habillée d’une robe rose pâle et de ballerines aux pieds, Charlotte suivie de ses amies premières années de Poufsouffle, arriva dans le hall, bondé de monde. Le petit groupe de filles se dirigèrent ensemble vers la Grande Salle, mais pas avant que la petite Américaine ne se rende compte – ô malheur, ô désespoir – que quelqu’un qui ressemblait férocement à Douglas attendait devant la porte. Piquant un fard en fixant ses chaussures, Charlotte se laissa porter par la foule qui nous traîne, nous entraîne, suivant aveuglément ses amies dans l’entonnoir humain qui donnait sur le lieu de réception. Ecrasée par ses pairs, trop honteuse pour oser aller vers Douglas – de toute façon il ne l’attendait certainement pas elle – la jeune fille avança, à pas de souris, sans trop voir où elle allait. Elle avança laborieusement, la tête toujours baissée et ce qui devait arriver arriva. Propulsée hors du groupe par un garçon de la taille d’un ours brun adulte, la jeune fille se cogna quelqu’un et fut obligée de constater, en levant ses yeux, qu’il s’agissait de Douglas. BIM ! Le Karma ! T’étais Adolf Hitler dans une autre vie non ? Face à lui, la jeune fille écarquilla ses grands yeux bleus et jeta un regard affolé vers ses camarades et amies qui avançaient, impuissantes, en la regardant, vers la Grande Salle.

(1572)
Revenir en haut Aller en bas

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 859
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyJeu 25 Juil - 19:45

Candys & Derek.

Bal de Noël
tenue de Candys & dos

Un an et quelques mois. Quand Candys y pensait, elle ne s’imaginait même pas que cela pouvait être vrai. Cela faisait désormais plus d’un an qu’elle était la petite amie de Derek Bradford. Si la situation l’avait rendue sceptique au début, étant quelque chose de complètement nouveau pour elle, et surtout du au fait qu’elle était avec Derek et non pas Bartley ou Cole, qui devaient tout de même être plus romantiques que l’américain, elle s’était fait à la chose avec le temps, le bal de Noël et les instants qu’ils passaient ensemble. S’ils se disputaient bien moins qu’avant, tout n’était pas tout rose non plus. Si Candys était une fleur bleue par excellence, rappelons qu’elle sortait avec Derek Bradford ! On ne pouvait pas dire que l’américain était l’exemple même du romantisme, de la tact et de la classe inée. Mais, aussi étrange que cela puisse paraître, Candys l’aimait. Elle ne lui avait jamais dit ouvertement ces mots, de peur qu’il prenne ses jambes à son cou à la seconde même, mais elle ne pouvait plus le nier.

Une chose, cependant, venait ternir ce tableau. Elle l’avait appris -ou plutôt compris- bien trop tard, mais l’éloignement de Cole avait une raison. Elle s’en était voulu quand elle l’avait su, mais au final, ne pouvait pas le plaindre éternellement. Elle était jeune et naïve et lui bien trop timide. De ce fait, les deux jeunes sorciers s’étaient en quelque sorte « loupés » mais ce qui l’attristait le plus était que Cole lui avait reproché d’être avec Derek. Si elle ne savait pas exactement ce qu’il en pensait réellement et ce qu’il avait pu en dire, elleavait bien comprispar son éloignement que son couple était problématique. L’histoire, loin d’être comme celle de son cher Nono avec Tempérance -qui était en couple, et dont il était quand même tombé amoureux !!!-, l’absence de Cole dans sa vie avait été parfois pesante. Heureusement, depuis la prise d'otage de Magicis Sacra l'an passé, Cole était revenu vers Candys. Ils faisaient à nouveau les rondes à trois avec Bartley, et même s'il évitait soigneusement Derek, il n'assimilait plus Candys à un fantôme.

Pour en revenir au bal, Candys avait fait en sorte d’offrir à son petit ami un dernier bal inoubliable. Alors qu’il quitterait l’école à la fin de l’année, elle avait qu’il se souvienne de cette soirée. Elle avait été voir sa chère tata Heaven -une aubaine qu’elle soit à l’école désormais- et lui avait demandé si elle pouvait avoir une belle robe pour le bal de Noël qui scotcherait Derek sur place. Sa tante étant styliste à Pré-au-Lard, elle était parfaitement qualifié pour ce travail. Et le résultat était magnifique. La robe, qui tombait jusqu’au sol, était d’un rose poudré, sertie de sequins argentés et avec un dos nu qui dévoilait sa peau claire. Elle avait opté pour des talons d’environs sept centimètres -elle n’était pas Erin, mais avait appris de sa meilleure amie comment se débrouiller avec ces chaussures- argentés et avec ondulé ses cheveux, qui partaient toujours sur le blond sur la pointe. Un maquillage léger, mettant en valeur ses yeux émeraude. Elle gardait, autour du cou, le collier que Derek lui avait offert au premier bal où ils avaient été ensemble. Elle avait d’ailleurs pris soin de trouver un nouveau cadeau pour son petit ami, suite au bracelet du premier bal et une fine chaine en argent l’an passé -allez savoir pourquoi, elle trouvait que cela collait parfaitement au style de ce cher Derek.

Une fois prête, elle sortit de son dortoir -duquel Erin s’était déjà enfuie- et retrouva Derek dans la Salle Commune des vipères, l’avantage d’être en couple avec un élève de la même maison. « Coucou ! » Elle déposa un bref baiser sur les lèvres du jeune homme, un sourire imprimé sur le visage. « Tu es très élégant ! » Glissant sa main dans celle de l’américain, elle se dirigea vers la sortie et ils remontèrent jusqu’au hall d’entrée, où elle aperçu Erin et Bartley. Elle vu Cole, en compagnie de Jo plus loin, mais vu qu'ils regardaient ailleurs, elle ne pu pas leur faire de signe de la main. Elle aurait aimé aller voir Erin et Bartley de suite, mais McGonagall lui fit signe d’ouvrir le bal.

Une fois la première danse terminée, Candys, toujours main dans la main avec Derek -il avait plutôt intérêt à être tactile avec une petite amie comme l’anglaise- décida d’aller voir ses amis  « Viens, on va voir Erin et Bartley ! » Après tout, ils n’allaient pas rester dans leur coin et se bécoter toute la soirée non ? « Erin, Bartley, coucou ! Erin tu es magnifique ! Le rouge te va très bien !! Tu es très élégant aussi Bartley. » Candys, rayonnante de joie, papillonnait entre ses deux amis et son petit ami, complètement dans son élément.
acidbrain

• 782 •


scones & s'mores.


Dernière édition par Candys Montgomery le Jeu 25 Juil - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Serpentard

Parchemins : 96
Âge : 12 ans (20.06.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyJeu 25 Juil - 20:56

Jensen & Dahlia.

Bal de Noël

Jensen fut ravi de voir Dahlia arriver. Il lui adressa un sourire et mit sa main dans sa poche, prêt à sortir sa fleur. « Bonsoir ! Tu es très belle Dahlia. » Il ne mentait absolument pas. Dahlia, très différente de sa soeur jumelle, n’en n’était pour autant moins jolie. Au contraire, elle avait un certain charme, qui faisait sûrement tourner des têtes dans Poudlard. Jensen lui, n’avait pas de petite copine et pas vraiment de demoiselle qui lui faisait chavirer le coeur. Peut-être que le fait de détester viscéralement deux filles de son année n’aidait pas non plus -coucou Viska, coucou Weas-moche ! - Aussi, quand Dahlia lui demanda si Alan et Viska avaient « quelque chose » il haussa les épaules. « Je ne sais pas, mais Alan doit être sacrément fou s’il craque sur Viska… » Et pourtant, Alan, c’était son pote de Quidditch voyez-vous. Il s’entendait bien avec lui et l’appréciait. Mais il fallait être honnête, aimer Viska, c’était complètement impossible pour quelqu’un de sain d’esprit !

Il fut légèrement surpris malgré tout, lorsque Dahlia lui prit la main pour aller voir Peony et son cavalier. Non pas que le contact de Dahlia lui faisait tout drôle, après tout, ils avaient déjà dansé l’an passé, et tout s’était bien passé, mais il ne s’était pas attendu à ce qu’elle le prenne par la main. Le bras, pourquoi pas, mais la main… Non, il ne s’y était pas attendu. C’est qu’il était fragile, le petit ! « Salut. » enchaina-t-il après Dahlia. Il offrit un clin d’oeil à son cousin éloigné, persuadé qu’il réussirait, un jour peut-être, à avouer à la rouquine ce qu’il ressentait. Il remarqua le poignet de Peony, déjà orné de la fleur offerte par Lucas et repensa au dahlia qu’il avait dans la poche. Se tournant vers sa cavalière, il esquissa un sourire. « Avant qu’on aille ouvrir le bal, j’ai quelque chose pour toi. » Il sortit le bracelet de sa poche, et le passa au poignet de la jeune sorcière.  Les nuances visibles sur la fleur allaient à merveille avec sa robe, ses yeux, ses lèvres. Il avait fait ça dans le détail, que voulez-vous ! Merci Lucas pour l’idée ! « C’est un dahlia enchanté, ma soeur l’a rendu immortel. » Comme quoi, avec sa soeur dans les parages, cela pouvait s’avérer judicieux. D’ailleurs, il la verra sûrement dans la Grande Salle une fois qu’ils y seraient rentrés.

Ils prirent ensuite place sur la piste de danse en compagnie des autres couples de préfets et avec Prudence qui rechignait visiblement grandement. Elle devait être complètement verte de devoir faire le show… D’ailleurs, Jensen s’étonnait de voir qu’elle était toujours préfète. Qu’avait donc la direction en tête ? La danse enfin finie, il était temps de s’éloigner un peu de ce brouhaha. « Tu veux boire quelque chose ? » Après tout, malgré la neige enchantée qui tombait du plafond, il faisait chaud dans la Grande Salle, et le nombre d’élèves et d’adultes présents n’aidait pas. « Tiens, Farrow est de retour… Explosion dans trois, deux, un… » Jensen esquissa un sourire narquois. Que son cousin ait le béguin pour Biel n’était un secret que pour la principale intéressée. Si Jensen était trop jeune pour se soucier de ce genre de cancans, il connaissait quelqu’un qui adorerait cela, la Plume Empoisonnée. D’ailleurs, il trouvait étonnant que le petit secret de son cousin soit encore sain et sauf… « Tu retournes à Cardiff demain, pas vrai ? Vous avez des traditions particulières pour Noël ? Je ne crois pas que Peony m’en ai déjà parlé. » Peony parlait certes beaucoup, mais elle ne lui racontait pas sa vie en détails. Généralement, elle finissait par parler en gallois quand elle ne voulait pas qu’il la comprenne, à quoi Jensen répondait en gaélique pour se venger, l’avantage de vivre tout au nord de l’Ecosse.

acidbrain

• 631 •
Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 503
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyJeu 25 Juil - 21:14

Bal de Noël 2014
Tempérance & Noé

made by black arrow

[ Robe de Tempérance ]


Tempérance était en retard. Ce n'était pas une rare occurrence : elle avait toujours abordé le concept d'horaire fixe avec beaucoup de liberté - une habitude héritée de sa mère. Elle était consciente des heures de rendez-vous, des deadlines et autres mots qu'on lui assénait comme des prédications. Seulement, elle avait une tendance naturelle - et au-delà de toute volonté ! - à considérer ces prétendues obligations comme des suggestions. Il aurait été intéressant qu'elle soit à l'heure de temps à autres, et elle essayait réellement de l'être parfois, mais quelque chose venait systématiquement se mettre en travers de son chemin. Le soir du bal de Noël 2014, pour sa défense, cette 'chose' s'avérait être un grand Poufsouffle de seize années au compteur, affichant un air anxieux et la priant de bien vouloir l'écouter déblatérer quelques instants.

L'Irlandaise prêta à peine attention aux dernières recommandations de son ami. Elle était déjà bien assez en retard, et ses paroles n'avaient - à ses yeux - aucun sens. D'un, il ferait tout aussi bien de s'occuper de ses propres oignons : elle lui souhaitait bien du courage pour expliquer à Victoire tout ce qu'il venait de lui dire à elle - le soir du bal de Noël qui plus est. De deux, l'idée qu'elle puisse plaire à Noé lui semblait tout à fait incongrue. Le Serpentard savait parfaitement qu'elle sortait avec Julian, ce n'était un secret pour personne, et comme si ça ne suffisait pas, elle lui parlait souvent de son petit-ami et de sa nouvelle vie passée hors des murs de Poudlard. D'autre part, s'il s'était réellement comporté différemment avec elle qu'avec d'autres filles, elle s'en serait rendue compte, non ? Elle souhaitait croire qu'elle n'était pas si aveugle que ça, et ce malgré le fait que jadis, elle avait été totalement prise par surprise lorsque Julian lui avait déclaré ses sentiments. Elle avait évolué depuis le temps, foi de Tempérance pauvre enfant.

Laissant ces pensées de côté, Tempérance s'empressa de terminer de se préparer. Jo' était partie il y a quelques temps déjà pour rejoindre Cole, jugeant - sagement - qu'il ne servait à rien d'attendre la blonde. Au contraire, la situation les aurait sans doute trop stressées toutes les deux : Jo' s'impatientant à l'attendre d'un côté, et Tempérance s'agitant dans tous les sens pour aller plus vite, et renversant au passage tout ce qui avait le malheur de se trouver sur son chemin. Elle portait déjà sa robe lorsque Ted l'avait formellement convoquée dans la salle commune, il lui restait donc essentiellement à s'occuper de sa coiffure. Elle prit sa baguette magique, posée négligemment sur sa table de chevet, et s'appliqua à arranger ses cheveux en une couronne tressée. Une fois satisfaite du résultat - elle commençait à avoir l'habitude de ce genre de sort : elle aimait s'y essayer de temps en temps -, elle vérifia qu'elle ne s'était pas débrouillée pour abîmer sa robe en descendant voir Teddy. Les tons clairs qu'elle arborait l'inquiétaient légèrement, elle se connaissait trop bien pour penser qu'elle ne risquerait pas de se tâcher. Mais après tout, il fallait vivre dangereusement.

Elle avait été aussi enthousiaste qu'à son habitude lorsque Noé l'avait invitée à se rendre au bal avec lui. Elle avait eu si peur de se retrouver seule pour son avant-dernier bal à Poudlard ! Julian lui manquait terriblement, et elle n'avait qu'une hâte, c'était de pouvoir le retrouver pendant les vacances d'hiver. Mais elle savait aussi que ses années à Poudlard étaient comptées, et elle ne voulait pas faire une croix sur la chance de passer une soirée magique aux côtés de ses amis.

Elle se pressa pour rejoindre le point de rendez-vous, consciente que les couloirs étaient un poil trop dépeuplés, et accélérant encore davantage le pas tout en redoublant de concentration pour ne pas trébucher. Merlin savait qu'il lui en fallait peu, et elle ne pouvait pas tout à fait se permettre de s'ouvrir le genou maintenant. Elle esquissa un sourire soulagé en apercevant Noé, à qui elle fit - inutilement - signe, puisque le blond l'avait déjà repérée. « Merci Noé ! Je suis vraiment désolée pour le retard, j'ai été retenue par Ted et je n'étais déjà pas en avance, pour être tout à fait transparente sur le sujet... » admit-elle, s'en voulant de rejeter toute la faute sur son ami. « Bonne idée ! On devrait prendre plus de photos de manière générale, ça nous fera des souvenirs lorsqu'on quittera l'école ! » ajouta-t-elle avec une mélancolie non dissimulée, tout en suivant le Serpentard en direction du Hall.

Plusieurs de ses amis étaient déjà présents lorsqu'ils arrivèrent. Elle esquissa un sourire à l'intention de Louis et de Payton, ravie de voir ses deux amis heureux ensemble. Puis elle aperçut Erin à son tour, et son cœur se serra. La brune était magnifique, elle était entièrement d'accord avec Noé, mais cette observation s'accompagnait de tristesse. Cela faisait quelques temps déjà que son amie refusait de lui adresser la parole, et l'Irlandaise peinait à comprendre pourquoi. C'était une situation particulièrement douloureuse, car Tempérance était même incapable de se souvenir d'une période passée à Poudlard où elle n'ait pas connu, parlé ou plaisanté avec Erin. Jo' était devenue une amie précieuse en très peu de temps, c'était indéniable, mais elle connaissait Erin depuis aussi longtemps - si ce n'est plus longtemps - que Teddy. Elles avaient été mises en binôme par un professeur - elle ne savait même plus lequel à présent ! - un beau jour, et malgré leurs divergences de caractère, s'étaient assez entendues pour devenir proches et rester amies pendant cinq bonnes années. Mais à présent, la brune refusait tout bonnement de lui répondre. Les paroles de Noé la firent cependant s'immobiliser brusquement. Elle n'avait pas réalisé qu'Erin ne lui parlait plus à lui non plus, pas pensé à la temporalité de tous ces événements.

Généralement, elle passait du temps avec Erin, ou avec Noé, mais rarement en compagnie des deux à la fois. Même si elle était amie avec les deux Serpentards - et également avec Candys, elle traînait plus naturellement en groupe avec ses camarades de Poufsouffle, aussi n'avait-elle pas naturellement fait de connexion entre tout ce qui se passait. Mais les mots de Noé déclenchèrent quelque chose en elle. Elle déglutit, fixant Erin sans vraiment la voir, laissant l'horrible sensation s'emparer d'elle. Elle avait été si bête. Elle entendait les paroles de Noé, tout en faisant le lien entre tout ce qui s'était produit au cours du dernier mois : le changement de look d'Erin, son comportement à leurs égards, le bal... « Je suis tellement bête ! » s'exclama-t-elle de dépit, interrompant la fin de la phrase de Noé, sans pour autant répondre à sa question. « J'aimerais aller lui parler, si ça te va ? » reprit-elle, l'estomac noué. Elle abhorrait les confrontations. En fait, elle ne savait absolument pas comment gérer cette situation : en cinq années d'amitié, elle ne s'était jamais disputée avec Erin. Et voilà que son amie ne lui parlait plus, et qu'elle croyait enfin comprendre pourquoi. Comment avait-elle pu se montrer aussi aveugle ? C'était un fait qui défiait toute logique. Elle qui se targuait pourtant d'être perceptive - au moins lorsque sa propre personne n'était pas concernée -, elle avait loupé un bon nombre de signes.

Seul inconvénient, elle était venue accompagnée de Bartley, et le préfet-en-chef avait le don de lui donner l'impression terrible qu'elle était coupable. De quoi ? Elle ne savait pas. D'avoir écrasé les géraniums du professeur Chourave, peut-être, ou d'avoir noyé un chiot, qui sait. Tout ce dont elle était sûre, c'était que le Serdaigle était trop sérieux pour être vrai, et qu'elle avait la fâcheuse tendance de commettre des impairs devant lui. Elle ravala pourtant sa fierté, tirant doucement sur la manche de Noé pour attirer son attention. Les préfets venaient de terminer d'ouvrir le bal, et elle voulait en profiter pour rejoindre Erin, qui se trouvait déjà en compagnie de Candys et de Derek. Elle s'approcha doucement de son amie, espérant que la présence combinée de Bartley, Candys et Derek suffirait à la faire rester dans les parages. « Erin, je peux te parler un instant ? S'il-te-plaît. » Elle aurait voulu attraper son amie par le poignet pour l'entraîner un peu plus à l'écart, mais au vu de la situation, elle craignait juste d'empirer les choses.

« Je suis désolée, Erin, je ne savais pas... Je n'avais pas compris... » lui dit-elle d'un air tendu, affichant tristement l'éloquence d'un poulpe desséché. « Je n'aurais pas accepté si j'avais su. » réitéra-t-elle fermement, fixant son amie dans les yeux en espérant que sa sincérité compenserait son manque d'éloquence. Si elle s'était doutée qu'Erin avait des sentiments pour Noé, elle aurait refusé de se rendre au bal avec lui - même si ça n'était qu'en tant qu'amis. Elle n'aurait pas fait quelque chose d'aussi indélicat volontairement, mais elle ne savait pas si ça suffirait à Erin. Pour un peu, elle en aurait presque pleuré - et elle sentait des larmes poindre à ses yeux - mais repoussa fermement cette éventualité. Elle ne voulait pas s'attirer le mépris de son amie. Elle voulait reprendre, ajouter quelque chose de plus pertinent, mais un mouvement derrière Erin attira son attention. Pendant un instant, elle avait cru voir... Mais non, c'était impossible...

« Julian ? » Elle cligna des yeux plusieurs fois, s'attendant qu'à tout instant tout ça ne soit qu'un mirage et qu'il disparaisse. Mais non, son petit-ami était bien là, armé d'un appareil photo et visiblement cloué au sol. « Je reviens tout de suite. » annonça-t-elle avec hésitation, à la fois pour Erin que pour Noé, Candys et Derek, qu'elle avait à peine salués dans son état d'agitation. Quelques pas l'amenèrent jusqu'au point où était arrêté Julian. « Qu'est-ce que tu fais là ? Tu ne m'avais pas dit que tu allais venir ici ! » Elle s'en voulut aussitôt : ses mots résonnaient presque comme des reproches - même si le ton dénotait nettement sa joie -, mais en vérité elle était simplement sous le choc de son apparition soudaine. « Je suis tellement contente de te voir ! » Elle serra le brun dans ses bras, un sourire venant étirer ses lèvres. Elle l'embrassa discrètement, comme c'était souvent le cas en public, avant de prendre sa main. « On rejoint les autres ? Derek est là aussi. » Elle était consciente de la précarité de la situation : Erin lui en voulait, et elle ne pouvait - ni ne souhaitait - pas abandonner Noé, qui était après tout son cavalier. La soirée s'annonçait compliquée.

[ 1722 ]
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Poufsouffle

Parchemins : 103
Âge : 12 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyJeu 25 Juil - 22:11

Ash & Estefanía


Pour la deuxième année consécutive, Ash se rendait au Bal de Noël. Et pour la deuxième année consécutive, il se demandait pourquoi il s’infligeait une telle torture. Ash n’aimait pas vraiment danser, du moins en public. Il ne possédait aucun sens du rythme, se mouvait avec la grâce d’un Rubeus Hagrid après quelques verres de trop de Whisky Pur Feu et était beaucoup trop effrayé à l’idée de glisser sur le parquet de la Grande Salle jusqu’au buffet qui tremblerait sous le choc, faisant immanquablement tomber la soucoupe contenant le jus de citrouille sur un Ash rouge de honte pour se contenter d’apprécier le moment et de passer une bonne soirée. Seulement, rentrer à Cardiff sans ses sœurs et son frère n’aurait pas eu sens. Se cloîtrer dans sa chambre en tentant de ne pas penser à tous ses camarades qui rigolaient bien et fêtaient Noël à Poudlard comme il se doit pas beaucoup plus. Alors Ash s’était mis un bon coup de pied aux fesses et avait décidé, contre son meilleur jugement, d’aller au bal. Il faudrait qu’il redouble de vigilance pour ne pas orchestrer une catastrophe mais ces derniers temps, il sentait que sa maladresse légendaire l’avait quitté. Fêtes de fin d’année et trêve hivernale oblige, il supposait. Et puis, même s’il se ridiculisait, personne ne lui prêterait attention, n’est-ce pas ? Il y avait toujours des événements apocalyptiques folkloriques qui se déroulaient au bal, du moins de l’avis de Léo.

Ash avait demandé à Estefanía, son amie d’un an son aînée, de l’accompagner au bal. Notez qu’il aurait tout aussi pu bien proposer à Eurydice de s’y rendre avec lui. Non qu’il pensait que toutes les filles étaient interchangeables et qu’elles étaient toutes les mêmes, loin de là, mais parce qu’il voulait passer cette soirée avec une amie. Ash avait douze ans et s’il avait déjà eu un coup de cœur par le passé (une histoire tragique qui s’était terminée par une humiliation publique où le dit coup de cœur avait dévoilé le mot d’amour d’Ash à tous leurs camarades qui n’avaient pas manqué de se moquer et de rire de lui) il n’envisageait pas de se mettre en couple, encore moins avec des amies aussi précieuses que Stef et Eurydice. En plus, avec son corps de gringalet, sa petite taille et sa capacité innée à la gaucherie, qui pourrait bien s’intéresser à lui ? Enfin bref, rien ne l’empêchait de passer un peu de temps avec la bleue et bronze. C’était aussi une amie de Stef et elle se rendait au bal accompagnée par Alexandre, également un de leurs amis. Ils finiraient tous probablement autour du buffet –le seul point positif du bal si vous vouliez l’avis du Poufsouffle- à discuter ensemble.

Pour sa tenue, Ash avait opté pour l’originalité et revêtu une robe de soirée. Beaucoup de garçons revêtaient un costume pour le bal mais Ash avait toujours préféré les robes de sorciers aux pantalons. C’était peut-être son côté chauvin qui parlait en affichant ainsi sa fierté d’être sorcier. Mais il n’aimait également pas les pantalons car ceux-ci soulignaient, selon lui, la maigreur de ses jambes. Il avait initialement choisi une robe grise mais il s’était rendu compte qu’il y avait une grosse tâche qui venait de Merlin sait où dans le dos. Quant à sa robe noire, elle était un peu trop longue pour lui et il n’avait pas vraiment besoin de s’ajouter une difficulté supplémentaire. Il aurait pourtant juré qu’elle lui allait parfaitement bien lorsqu’il l’avait essayé chez Mme Guipure. Il se rabattu donc sur sa dernière, celle qui lui plaisait le moins, une robe marron aux discrets reflets pourpres. Cette étape franchie, il passa à sa coiffure. Il mit approximativement une demi-heure à fixer ses mèches marron de manière satisfaisante. Une fois terminé, il sortit de son dortoir, traversa sa salle commune où il croisa simplement son modèle, sa vie Tempérance qui sortit devant lui et rejoignit un grand blond qui paraissait tout à fait enchanté de la voir. Ash les suivit jusqu’au hall d’entrée du château et retrouva lui-même sa propre cavalière. « Salut Stef ! Tu es magnifique ! » Il avait à peine rejoint son amie que les portes de la Grande Salle s’ouvraient déjà. Les préfets débutèrent le bal et c’est avec une certaine émotion qu’Ash regarda ses deux sœurs danser. Une fois la première danse passée, il repéra Alex et Eurydice près du buffet et les indiqua à Stef et ils décidèrent de les rejoindre. « Bonsoir tous les deux ! Vous allez bien ? » Il leur sourit et signa "Tu es très jolie, ta robe te va très bien" à l’aiglonne. Ash s’améliorait nettement dans le langage des signes et il en était très satisfait.

[792 mots]


Dernière édition par Ash Lloyd le Dim 28 Juil - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ted Lupin
Ted Lupin
Poufsouffle

Parchemins : 154
Âge : 16 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyVen 26 Juil - 1:18

Ted posa les yeux sur Victoire, et il dut faire preuve de toute sa volonté pour ne pas fléchir. Elle lui souriait comme s'il n'y avait que lui dans la pièce, comme s'il n'y avait que lui qui comptait, et il se sentait faiblir pendant un instant, en oubliant presque pourquoi il était dans tous ses états quelques minutes plus tôt, pourquoi il avait tenu la jambe à Tempérance pendant une demi-heure, et pourquoi exactement il était arrivé à la conclusion que leur relation prenait des accents malsains ?

Mais il avait beau être sous le charme, il n'en était pas pour autant complètement niais, et il était conscient au fond de lui qu'il devait parler à Victoire, qu'il ne pouvait pas se débiner encore une fois, sous prétexte qu'elle était triste, ou qu'il avait un peu mal au ventre et que du coup, il valait mieux attendre qu'il soit tout à fait sain, pour ne pas s'engager dans une conversation difficile alors qu'il était patraque les belles excuses.

« Oui, la précédente avait fait son temps... C'était un peu osé, on voyait mes mollets. » répondit-il tout de même à sa meilleure amie, bon joueur, et satisfait malgré tout qu'elle le juge élégant. « Tu es très jolie, Vic'. La robe te va très bien. » ajouta-t-il en lui souriant avec douceur. Il ne pouvait pas non plus lui balancer ses quatre vérités en pleine face sans aucun préambule, ou omettre le fait qu'il se rendait au bal avec elle, qu'elle était sa meilleure amie et qu'il la trouvait ravissante. Quant à la danse : « Arf... Toute la soirée ? » Il adressa un regard envieux à Prudence et Joaquín, qui semblaient magouiller allègrement de leur côté, faisant apparemment fi des conventions et du fait qu'en tant que préfète, Prudence était censée ouvrir le bal. Ah, l'insouciance. Ce n'était pas qu'il n'aimait pas danser avec Victoire, au contraire, il n'avait rien contre les slows. En revanche, la musique tendait à se métamorphoser bien vite en des chansons plus rythmées, et il se trouvait alors un peu pataud, pas trop dans son élément. Si ça pouvait faire plaisir à Victoire, néanmoins, il était prêt à faire beaucoup de choses. Mais pour l'instant, il avait d'autres priorités en tête.

Alors que les préfets et les préfètes se mettaient finalement en position pour ouvrir la danse - Teddy observa la piste à la recherche de Graham, son ami qui réprouvait tant ce genre de grand déballage devant le tout Poudlard -, le Poufsouffle prit son courage à deux mains, et indiqua à Victoire qu'ils devaient parler. Elle lui fit grâce de toute moquerie, ce qu'il apprécia, et il l'invita à se tenir un peu plus à l'écart de la foule pour éviter les oreilles indiscrètes - et Merlin savait qu'il y en avait.

Il s'ébouriffa les cheveux, mal à l'aise. « Il faut qu'on parle de ce qui s'est passé à la rentrée. On ne peut pas garder la tête dans le sable éternellement. » C'était dit : il ne pouvait plus revenir en arrière et faire comme s'il n'avait pas abordé le sujet. Il sentait bien dans la façon dont elle lui avait répondu qu'elle redoutait une telle tangente. Trop tard. « Tu t'en es pris à Jo' sans raison, Vic', et... On ne peut pas continuer comme ça, ça n'a pas de sens. Les amis ne se comportent pas comme ça, pas comme toi et moi. » Du haut de ses seize ans, il se sentait affreusement enfantin tout d'un coup. Il n'était même pas sûr de ce qu'il essayait de dire à Victoire, il n'avait pas planifié aussi loin. Tout ce qu'il savait, c'était les faits : ils étaient trop possessifs l'un envers l'autre pour de simples amis, et agresser une de leurs camarades sans le moindre motif valide devait certainement être la limite à ne pas franchir. Par Merlin, il avait préféré croire qu'elle était possédée plutôt que d'accepter que leur relation avait atteint un tel stade.

[ 665 ]
Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 205
Âge : 13 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyVen 26 Juil - 2:03

Bal de Noël 2014
Estefanía & Ash

made by black arrow


Contre toute attente, la troisième année de Stef à Poudlard s'annonçait jusqu'à maintenant terriblement normale. Malgré les menaces et les angoisses de l'année précédente, Magicis Sacra se montrait très discret pour l'instant - le calme avant la tempête ? Encore une fois, la fillette n'avait pourtant pas trouvé le courage de rejoindre le goûter l'expédition organisée par la Brigade Anti-Menace. Et pourtant, Ash, lui s'y était rendu - au grand damne de ses sœurs, apparemment. Mais Eurydice n'y était pas allée, et bien que la Serdaigle ait un an de moins qu'elle, Stef se reposait beaucoup sur elle et sur ses décisions. "J'irai quand Eurydice ira" n'était pas franchement une réponse de brave, elle le concédait pleinement, mais c'était la route qu'elle avait décidé de prendre pour le moment.

Le contexte de l'école semblant avoir retrouvé sa normalité, c'était un événement tout aussi classique qui était donc la source des angoisses récentes de la jeune Gryffondor. Le bal de Noël faisait son retour dans sa vie, et amenait avec lui son lot d'inquiétudes : que porter, avec qui traîner, de quelle manière Quino parviendrait-il à se faire punir cette fois-ci. Pour la dernière problématique, Stef aurait voulu se convaincre qu'il serait sauf cette année, car il se rendait au bal avec la préfète de Poufsouffle, mais elle connaissait trop bien la réputation de cette dernière pour se laisser amadouer. Elle prédisait des retenues dans son avenir proche, et elle le lui avait bien souligné.

Cette année, la famille Kostas au grand complet serait présente au bal, ce qui tendait néanmoins à la rassurer un peu plus. Ça et le fait qu'elle se rendait au bal avec Ash : il n'y avait donc pas d'enjeu particulier, si ce n'est celui de ne pas se ridiculiser, et de passer un bon moment en compagnie de ses amis. Elle pourrait également garder un œil sur Tina, et s'assurer que sa tête en l'air de petite-sœur n'avait pas - au hasard - oublié de se coiffer avant de venir "mais non Stef, je t'assure, c'est juste un effet coiffé-décoiffé. Ou décoiffé-décoiffé, je ne sais plus."

Vêtue d'une petite robe noire somme toute classique - l'objectif, ici, n'était pas de se démarquer outre mesure -, la fillette avait laissé ses cheveux lâchés. Arrivée avant Ash, elle se posta dans un coin qui n'était pas trop sur le passage, et observa ses camarades. Gabriel était déjà là, accompagné d'une fille que Stef ne connaissait pas officiellement, mais qu'elle avait stalkée officieusement under the radar. Elle n'aperçut en revanche ni Tina, ni Quino. Elle vit Eurydice, accompagnée d'Alexandre - qui avait été son propre cavalier l'année précédente - et se promit de les rejoindre dès qu'Ash serait arrivé.

« Merci Ash ! Tu as trois minutes dix de retard, quelle est ton excuse ? J'aime bien ta robe, les reflets sont jolis. » eut-elle tout juste le temps de lui répondre, avant que les portes de la Grande Salle ne s'ouvrent avec cérémonie. « Tes sœurs ouvrent toutes les deux le bal ! Tu connais leurs cavaliers, toi ? » Contre toute attente, son propre frère figurait également parmi les acteurs de cette première phase de la soirée. Elle l'observa avec un amusement non dissimulé, impatiente de raconter chaque détail à leurs parents on a une taupe dans l'équipe, je répète, on a une taupe dans l'équipe. Quant aux cavaliers de Dahlia et de Peony, si Stef les connaissait, c'était uniquement de vue. Bien qu'elle ait porté un intérêt à plusieurs de ses camarades plus âgés - Derek Bradford en tête de liste -, elle ne connaissait pas pour autant l'intégralité des spécimens évoluant à Poudlard. Il fallait une cause : un sauvetage, un coude effleuré, un regard échangé. D'ailleurs, elle n'eut pas à chercher longtemps pour repérer l'ancien amour de sa vie, puisqu'il dansait avec la préfète-en-chef, Candys. Si elle s'était fait une raison concernant leur amour impossible, rien ne l'empêchait de le regarder de loin avec des yeux de merlin frit pour autant.

Elle ne continua pas ce charmant exercice bien longtemps - elle s'était détournée de Derek en quête d'Isaac Hudson - puisque Ash avait visiblement eu la même idée qu'elle précédemment, et qu'il l'entraînait vers Eurydice et Alexandre. Elle adressa un sourire ravi à ses amis. « Hey ! Vous prenez quoi ? » Elle jaugea les boissons disponibles sur la table, et se laissa tenter par du jus de citrouille. Détournant les yeux du buffet, elle aperçut Victoire et Ted un peu plus loin, mais n'osa pas faire signe à son amie, qui paraissait se trouver dans une discussion sérieuse. « Il paraît qu'il y a toujours des drames pendant le bal... » nota-t-elle à l'intention de ses amis, assez curieuse de savoir ce qui les attendait.
[ 792 ]
Revenir en haut Aller en bas

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Serpentard

Parchemins : 326
Âge : 16 ans {01.07.1998}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 EmptyVen 26 Juil - 12:21




Erin & Bartley (PNJ)
Bal de Noël 2014




Erin accorda un sourire sincère à Candys : si Tempérance l’avait en quelque sorte trahie en encourageant les sentiments de Noé à son égard, Candys restait fidèle à leur amitié alors même qu’elle était la sœur jumelle du garçon en question. Bien entendu, Erin respectait la décence et n’invitait jamais Candys à parler de son frère, elle savait bien que si Louis s’embrigadait dans une histoire discutable, elle ne pourrait pas dire du mal de lui. La métis se satisfaisait que son autre meilleure amie n’essaie pas de la persuader de passer à autre chose et de reparler à Noé et Tempérance alors qu’elle n’en avait vraiment aucune envie.

La jeune fille savait au plus profond d’elle que cette situation ne saurait durer et que le bal y mettrait même sûrement un terme. Il était quelque peu puéril de ne plus adresser la parole à ses amis sans explication. Seulement Erin était quelqu’un d’entier, chaque sentiment était exacerbé à l’extrême, y compris la colère. Et en même temps, elle aimait trop Tempérance et Noé pour leur faire des coups bas. Au demeurant, elle savait aussi qu’arrêter de leur parler était une punition suffisante. Toujours prompte à se déprécier, elle n’était pas de mauvaise foi au point de ne pas reconnaître que ses amis ne faisaient pas ça pour lui faire du mal. Ce dernier point n’était qu’une conséquence imprévue. Et c’était bien ce qu’Erin reprochait à Tempérance : elle était sa meilleure amie, elle aurait du comprendre que c’était une très mauvaise idée d’aller au bal avec Noé !

Laissant de côté ces sombres pensées, la métis répondit à Candys : « Merci Candys, vous êtes très beaux tous les deux aussi ! C’était la première fois que je faisais l’ouverture du bal, j’espère ne pas avoir fait d’impair dans mes pas de danse. » Erin faisant partie de Sterne, c’était très peu probable qu’elle n’arrive pas à retenir quelques pas de valse Viska était un tyran bien pire que McGo’! mais lors des spectacles de Sterne, elle était bien moins dans la lumière car elle se mettait toujours dans le fond. On ne l’aurait pas cru au vu de son nouveau style vestimentaire mais la jeune fille était vraiment complexée… plus par ses yeux noirs en amandes que par son corps mais elle n’aimait normalement pas qu’on la regarde trop longtemps. Sauf ces dernières semaines. Il fallait que Noé et Tempérance comprennent seuls ce qu’ils avaient fait de mal et pour ça il fallait qu’ils la voient.

Avec sa robe rouge, elle savait qu’on ne pouvait pas la louper. Erin était plutôt satisfaite, elle avait trouvé qu’elle lui allait vraiment bien. Normalement elle préférait des robes qui prenaient moins de place, voire plus courtes, mais le rouge ressortait bien sur sa peau pâle (Erin était métis alors même si ses traits de visage étaient asiatiques, elle n’en avait jamais eu le teint – bien qu’elle dise le contraire, ne souhaitant pas être assimilée comme blanche alors qu’elle était victime de racisme -), sans parler de ses cheveux noirs qui, pour une fois, étaient un atout. Bartley semblait satisfait aussi et ça comptait car c’était son dernier bal, ainsi que celui de Derek. Erin savait que ce jour viendrait pour eux aussi mais elle avait encore du mal à se projeter dans l’après Poudlard. « Vous êtes content de votre dernier bal les garçons ? Les décorations sont moins originales que d’autres fois mais c’est un petit événement que le château ait été ouvert à autant d’adultes... » Et du doigt, elle désigna Julian, non sans un sourire teintée d’un brin de satisfaction : Noé ne passerait pas le bal romantique qu’il avait espéré. Mais cela ferait au moins un heureux car Derek était très proche de son camarade d’infortune (ils étaient connus comme les deux manipulés de MS) et ils allaient pouvoir vivre le dernier bal du Serpentard ensemble.

La conversation ainsi engagée fut interrompue par l’arrivée de Tempérance. Les prunelles sombres d’Erin dardèrent sa meilleure amie froidement mais elle ne partit pas. Elle accepta même de la suivre après avoir dit à Candys, Derek et Bartley : « J’en ai pour cinq minutes, je reviens. » La Poufsouffle n’avait visiblement pas encore remarqué la présence de son petit ami car sinon, elle ne serait pas venue la voir aussi directement. Erin l’écouta balbutier ses pitoyables excuses et sentit la moutarde lui monter au nez. « Tu aurais du le savoir ! N’importe quelle autre fille, passe encore, mais pas toi ! Tu ne m’as même pas laissé l’occasion d’intervenir, tu avais déjà accepté quand je l’ai su ! » Mais sa colère retomba comme un soufflé car Tempérance avait aperçu Julian. « Je retourne avec Bartley si tu me cherches. » Lâcha-t-elle, acide, tout en lançant un coup d’oeil narquois à Noé. Elle lui souhaitait bien du courage pour rivaliser avec ce grand dadais de Julian : Tempérance était trop gentille pour le laisser complètement tomber mais elle ne voudrait pas non plus louper une occasion d’être avec Julian, Noé serait bon pour être le cavalier qui tient la chandelle. Peut-être qu’il y réfléchirait à deux fois avant d’avoir le béguin pour une fille déjà prise quand l’occasion se représenterait.

Dans un froufrou de tulles, Erin retrouva son cavalier et ses amis. « Tempérance a retrouvé Julian. » leur apprit-elle à tous les trois sur un ton le plus neutre possible. Comme ils avaient des yeux pour voir, ils devaient déjà s’en être rendu compte. La prochaine étape du couple serait de les rejoindre, avec Noé peut-être, donc elle devait se préparer à la présence de l’élu de son coeur dans les parages. Ces dernières semaines, elle avait su faire preuve d’un calme olympien en sa présence et d’une froideur à vous transformer en congélateur. Elle était à peu près certaine de réussir à s’y tenir : sa dépression l’anesthésiait bien qu’elle la poussât aussi à l’auto-destruction. « ça vous dit qu’on aille boire quelque chose ? Tout ce monde, ça me donne un peu soif. » Elle attendit la réponse de ses amis tout en regardant les autres élèves dont certains étaient au buffet pendant que d’autres dansaient sur la piste, à deux ou en petits groupes.

{1 040}
Fiche codée par Koschtiel
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ Bal de Noël 2014 ¤
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Image : Structure de la masse salariale du Canadien pour 2014-2015
» 26-11-2014
» 27-12-2014
» Tournoi des 6 Nations 2014
» Album Panini CDM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: