AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 ¤ Bal de Noël 2014 ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Poufsouffle

Parchemins : 103
Âge : 12 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyDim 28 Juil - 23:46

Si Ash pensait avoir opté pour une certaine originalité en choisissant une robe de soirée comme tenue du bal, il s’aperçut qu’il n’avait pas été seul puisque Ted Lupin son modèle, sa vie II en portait également une, noire et très élégante. Finalement, pensa Ash en son for intérieur, ce n’était pas plus mal que sa robe noire soit trop longue pour lui. En plus, Estefanía lui adressa un compliment. Ash lui sourit et se dit que sa robe de soirée n’était finalement plus celle qu’il aimait le moins. « Merci Stef ! Ce n’était pas mon premier choix mais j’ai eu des soucis avec les autres je te raconte même pas…En tout cas, je n’y pense que maintenant, mais les reflets de celle-ci rappellent un peu ta maison. » Les deux jeunes sorciers entrèrent rapidement dans la Grande Salle et Ash put admirer ses deux sœurs danser. Il fallait bien reconnaître que les jumelles avaient un talent bien plus grand que lui pour la valse, bien que ce ne soit pas bien difficile d’être meilleur qu’une catastrophe ambulante. « Peony est accompagnée de Lucas Montgomery, c’est le préfet de ma maison. Il a aussi une tripotée de cousins dont la préfète-en-chef issue de Serpentard. Dahlia est avec Jensen McGowan, il est chez les serpents et je crois que c’est aussi un cousin des Montgomery. » Des deux cavaliers de ses sœurs, Ash connaissait mieux Lucas et le préférait, d’ailleurs. Il avait toujours trouvé ce Jensen un peu hautain, même si c’était le meilleur ami de Peony et qu’il accompagnait Dahlia pour la seconde fois. « En revanche, je ne connais pas la partenaire de Léo mais en même temps il change de copines toutes les semaines. » termina-t-il avec humour. Il croyait savoir que Gabriel, le grand frère de Stef, était un peu, lui aussi, coureur de jupons sur les bords ils comparent leurs tableaux de chasse avec Léo.

Après que la danse des préfets soit finie, certains élèves rejoignirent le plancher de danse. Ash, quant à lui, s’en éloigna le plus rapidement possible, conduisant Stef vers Alexandre et Eurydice. La Gryffondor se servit un verre de jus de citrouille et Ash fit de même. Il avait déjà l’impression d’étouffer dans cette salle comble. Il détestait cette impression de manquer d’air. Il lui semblait déjà qu’il transpirait abondamment et que d’un moment à un autre, ses amis finiraient par le délaisser car il sentirait beaucoup trop mauvais. Ash tenta de se calmer, de respirer profondément. Tout allait bien se passer. Pour le moment, Stef ne lui avait pas proposé de danser et ils discutaient tous les deux tranquillement avec Alex et Eurydice. Rien de mal ne lui arriverait ce soir. Il ne ferait aucun impair, ne se ridiculiserait pas et ne montrerait pas sa maladresse au grand jour. La population poudlarienne ne se préoccupait pas de lui et de son angoisse stupide à l’idée de danser et de chuter devant public. « C’est vrai, Léo m’a toujours affirmé que plein d’histoires se déroulaient toujours pendant le bal de Noël il parait même que certaines années, il était nommé "bal de l’Apocalypse" par les experts. On doit aussi avoir les résultats des élections des Miss et Mister Poudlard ce soir. Ça aussi ça promet niveau dramas. » Ash jeta un coup d’œil à l’endroit où Estefanía regardait et aperçut Ted en pleine conversation avec une Victoire Weasley sur le point d’exploser. Ash n’aurait pas aimé être à la place du Poufsouffle, la blondinette était connue dans tout le château pour avoir jeté un sort de Chauve-Furies hyper violent à Joséphine de Guise. D’ailleurs n’était-ce pas lié à Ted ? Ash ne suivait pas vraiment les potins.

« C’est étrange de voir des adultes autre que nos professeurs au château, ça fait un peu d’animation » remarqua Ash en zieutant un coin où des membres du Ministère étaient attablés ensemble.

[650 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Charlotte Follet
Charlotte Follet
Poufsouffle

Parchemins : 116
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Joséphine, Julian et Quentin


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyDim 28 Juil - 23:58

Entendons-nous bien : Charlotte n'était pas embarrassée par la situation, elle aurait préféré être morte.
A peine eut-elle heurté Douglas que des images de sa courte vie passèrent rapidement devant ses yeux. Ses parents, des bouquets de fleurs, des parties de jeux endiablées avec ses cousins, sa collection de carte de Chocogrenouilles et son arrivée dans la salle commune de Poufsouffle. Paf. Nous étions d'accord, sa vie avait été beaucoup trop courte pour se finir par une simple syncope, dès sa première année, avant même d'avoir pu passer Noël «  Que lui est-il arrivé Docteur ? » « On dirait que son cœur s'est arrêté net, regardez, on peut voir de la terreur dans ses yeux. Peut être qu'elle a vu un Epouvantard mais c'est peu probable, je n'ai jamais lu une peur aussi grande sur un visage » Définitivement non, la Poufsouffle ne pouvait pas mourir là, comme ça, elle devait faire un effort pour contenir les pulsations de son cœur, et les ralentir un peu « Aidez-moi ! Je vous en supplie ! Je suis PRISE au PIÈGE ! ».

Parfaitement immobile, la jeune fille ne parvenait pas à quitter Douglas des yeux, un air absolument terrifié sur le visage. Elle redoutait que le garçon ne s'en prît à elle, ou pire, fasse quelque chose qu'elle pourrait regretter, comme ouvrir la bouche par exemple. La Serdaigle la terrorisait pur et simplement, ses mots semblant sortis du musée des horreurs : le plus souvent elle ne les comprenait pas, mais il arrivait parfois qu'il lui donne envie de crier à plein poumon, ce qui la connaissant, était un exploit elle n'avait crié qu'une fois dans sa vie, à sa naissance.

Quand Douglas se recula pour la jauger, la Poufsouffle ne comprit pas de suite s'il plaisantait ou s'il était sérieux. Quand elle remarqua que la garçon l'analysait clairement et portait sur elle un jugement dont elle se serait – après verdict – bien passé, la jeune fille ne put s'empêcher de regarder Douglas plus intensément encore. Comme pour voir un morceau de peau mal collé, ou un rouage qui se trahirait à travers sa fausse chair, mais hélas non, à l'oeil nu, Douglas n'avait rien d'un robot.

Toujours parfaitement muette, la jeune fille attrapa le bras du jeune sorcier, à la fois mal à l'aise de ce rapprochement tout sauf naturel « T'as déjà fait un câlin à un ours toi ? Ben pareil. », mais à la fois soulagée de rejoindre ses amies dans la Grande Salle. Amies qui l'avaient, semble t-il, laissée pour morte : aucune n'avait eut l'idée de faire demi-tour pour voir Douglas avait laissé des restes.

Quand le sorcier lui demanda justement si ses amies n'était pas venues, Charlotte y vit l'occasion en or pour tenter une manœuvre stratégique : si elle ne se dépêtrait pas de ce Snargalouf géant maintenant, s'en était fini d'elle pour la soirée. Ainsi, avec une voix plus haute qu'elle ne l'aurait voulu, la sorcière répondit :

- Si ! Ô mon Dieu si ! Par Merlin, allons les rejoindre ! Quelle EXCELLENTE idée. Elles sont dans la Grande Salle, je pourrai aller les saluer ?

Lui demanda t-elle, comme si Douglas était son tuteur légal. En fait, elle ne savait pas comment faire comprendre au Serdaigle qu'elle aurait volontiers passé la soirée avec ses amies, mais sans lui faire de peine à la réflexion, non, c'est pas grave. Et sans lui faire comprendre qu'elle préférait ne pas être sa cavalière, si ça ne le dérangeait pas trop.

- Je veux bien boire un Scotch, par pitié un verre de Jus de Citrouille, s'il te plait. Ô tiens, mes amies sont justement là quelle coïncidence!.

Retrouvant ses amies du regard, Charlotte tira malgré elle Douglas vers elles, comme si son corps tout entier les désirait. Elle voulait les rejoindre coûte que coûte, tablant sur le fait que Douglas, par un miracle qu'elle arrivait encore mal à visualiser, la libère. Mais Charlotte n'y croyait pas trop, pour preuve, il lui demanda si elle savait danser.
Pour la première fois depuis sa tendre enfance, Charlotte se surpris à trouver le courage de mentir à quelqu'un :

- Danser ? Ô non, je suis une piètre danseuse ! Vraiment très mauvaise...

Tout, tout pour ne pas qu'il la tire sur la piste de danse devant tout le monde Merlin, Helga Poufsouffle, Voldemort, Magicis Sacra, quelqu'un par pitié, intervenez

(705)
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 54
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyLun 29 Juil - 1:11

Pour Joaquín Kostas 3e du nom, le Bal de Noël était juste l'occasion parfaite pour mettre à profit les mille et une idées loufoques qui lui trottaient dans la tête. L'année passée, il avait déjà tenté de montrer à tout Poudlard de quoi il était capable et ce, en compagnie de sa fidèle acolyte Prudence, mais celle-ci s'était débobinée était tombée malade sûrement pour fuir la danse d'ouverture et Quino avait bien dû s'avouer vaincu car tous ses plans avaient été pensé par selon la présence des deux loustiques. Cette année, les deux amis tentaient à nouveau l'expérience ; dès lors, ils étaient plus déterminés que jamais.

Si Alan prenait son temps à parfaire sa coiffure dans le dortoir (Quino s'était d'ailleurs retenu de dire : « Hé Alan ! Tu comptes oublier Dahlia avec Viska ce soir ? » mais il était un ami fidèle et son meilleur ami, qui plus est, il n'était donc pas nécessaire de lui envoyer cette pique particulièrement sournoise, le capitaine faisait après tout ce qu'il voulait de sa vie même si celle-ci impliquait forcément Joaquín cette parenthèse est très longue en effet donc pourquoi ne pas l'allonger encore plus ?), le brun, quant à lui, cherchait le meilleur moyen de dissimuler ses objets de contrebande venus tout droit de chez Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux. Les jumeaux Weasley étaient des dieux selon Quino dommage qu'il y en ait un qui soit mort des mains des Mangemorts et il tenait à faire honneur à leur héritage : l'héritage, c'était lui et ses pitreries, bien sûr oui oui, on ne vous avait jamais dit mais Quino a été adopté, sa ressemblance avec ses frères et soeurs n'est que fortuite, en réalité, son vrai père est Fred Weasley !.

Pour ne pas faire tache au milieu de la Grande Salle et ayant l'intention de rester un minimum discret, le garçon avait revêtu un jeans et une veste de costume noirs, une chemise blanche et une cravate noire, ladite cravate pour laquelle il avait perdu plus d'une demi-heure lors de sa préparation pré-bal. Il avait fini par aller demander de l'aide dans les autres dortoirs mais pas chez les filles de quatrième car il est bien connu que l'époux n'a pas le droit de voir la mariée dans sa robe avant le mariage officiel à l'Église. Une fois sorti de cette galère, Quino était descendu dans la salle commune étant donné qu'Alan l'avait lâchement abandonné dans l'idée de rejoindre sa cavalière. Grave erreur ! Celle-ci n'avait pas daigné l'attendre au coin de la cheminée. Il eut fallut que le jaune et noir tombe sur Louise par hasard pour que celle-ci le prévienne que Prudence avait déjà décampé. Le jeune homme soupira. Il commençait à avoir l'habitude qu'Alan et Prue ne l'attendent jamais. Heureusement pour eux, Quino était plein de joie de vivre et pas du genre à faire la gueule. Après tout, il ne pouvait pas leur en vouloir, c'étaient des amis presque parfaits.

Une fois dans le Hall, le blaireau ne tarda pas à repérer sa cavalière. On vous l'a dit, elle est parfaite, et la perfection sort du lot. Il la rejoint en trottinant légèrement, impatient de se faire renvoyer d'enfin pouvoir mettre en place leurs plans suicidaires rigolos. Lorsque celle-ci l'affecta d'un sobriquet légèrement ringard codé, Quino la salua à la manière d'un militaire en plaquant le bout des doigts sur la tempe tout en s'exclamant : « Chef, oui, chef ! ». Comme réponse à la seconde question de la jeune fille, le garçon lui prit la main pour la faire virevolter et lui fit toucher l'extérieur de la poche intérieure de sa veste de costume oui moi aussi je suis perdu afin de lui faire sentir ce qui s'y trouvait dissimulé. Dans la poche, on pouvait retrouver un exemplaire des Feuxfous Fuseboum, une des spécialités du jeune Kostas, qu'il avait fait rétrécir pour qu'il tienne dans son vêtement ne soit pas trop visible. Quino n'avait pas amené de cadeau pour sa cavalière : on pouvait considérer que cet objet (qui n'était pas le seul que le garçon transportait) faisait office de cadeau…

Ensuite, les deux fauteurs de troubles remarquèrent un léger mouvement de foule en direction de la salle de bal, et c'est là que Prudence lui rappela qu'ils devaient ouvrir le Bal, étant donné que la direction avait eu la brillante idée de la nommer préfète. « Mmh, on a mieux à faire que d'aller se faire marcher sur les pieds sur la piste, non ? Aller espionner Alan et Viska par exemple» demanda-t-il à son amie. Que ce soit clair, Quino n'avait pas beaucoup plus envie que sa cavalière d'aller directement se trémousser sur le dancefloor.

Un peu plus loin d'eux, Quino aperçut Alan en compagnie de Viska et, histoire de continuer dans une immense discrétion inexistante, leur cria : « Salut les nazes, euh, les amoureux copains ! » rayez les mentions inutiles Il fit de grands signes de la main pour saluer le couple de la soirée. Il sourit aussi à pleine dents à Victoire qui était passé devant lui et Prue. Ah, que c'était bon d'être entouré par des gens aussi merveilleux ! Le Poufsouffle n'avait pas encore aperçu sa soeur Stef mais il comptait bien aller lui foutre un peu la honte une fois qu'il la croiserait.

Tenue de Quino
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 108
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyLun 29 Juil - 18:56

Peony & Lucas.

Bal de Noël

Peony adorait aller au bal de Noël, même si elle n’y avait pas été les deux premières années, elle était contente d’y aller maintenant. Elle aimait les évènements mondains auxquels les Lloyd participaient, et elle réussissait toujours à motiver Dahlia. Pour le bal, cette année, elle avait presque du la forcer à trouver une robe, car sa sœur, comme à son habitude, n’accordait que peu d’importance à ses tenues. Peony, superficielle à souhait de ce côté-là, était heureusement coquette pour deux. Son plus grand regret était de ne pas être dans la même maison que sa sœur et de fait, de ne pas pouvoir se préparer avec elle.

« Merci ! j’ai beaucoup hésité, mais j’aimais beaucoup les paillettes dessus ! » Et en tant que préfète, porter fièrement les couleurs de sa maison était un must. Heureusement que le vert lui allait et qu’elle aimait cette couleur ! Elle aimait aussi beaucoup le rouge, qui lui allait également bien, mais n’étant pas à gryffondor, elle n’en portait que rarement. Son costume de l’année dernière par contre avait mis le rouge à l’honneur. Quand Lucas lui offrit la pivoine, Peony ne put s’empêcher d’avoir le rose aux joues. « Merci Lucas, je l’adore ! C’est ma fleur préférée ! » En même temps, quand elle partageait le nom de ladite fleur, c’était assez facile à deviner. « J’y ferais très attention, merci beaucoup ! » Elle l’embrassa sur la joue pour le remercier. « Je t’offrirais ton cadeau un peu plus tard, si tu es d’accord ? Pour ne pas t’encombrer pendant le bal ? » Niché au creux de son petit sac, le cadeau de Lucas attendait sagement son heure. Sachant qu’il jouait de la musique, Peony avait opté pour des partitions de chansons traditionnelles galloises, pour partager un peu de son enfance avec le jeune homme. Elle espérait que cela lui plairait, car elle n’avait pas trop su quoi lui prendre, et surtout, elle ne voulait pas risquer de rendre Dahlia triste ou jalouse. Sa sœur comptait plus que tout pour elle, on l’aura compris.

En parlant de Dahlia, elle arriva peu après, main dans la main avec Jensen. La vue de cette proximité et des joues rosies de son meilleur ami la firent sourire. « Tu es trop belle Dahlia ! Heureusement que tu n’es pas venue en uniforme ! » Quand Jensen offrit à Dahlia une fleur enchantée, Peony sautilla presque sur place, et tendit son poignet sous le nez de sa sœur. « Oh regarde on est assorties ! C’est trop génial ! » Elle fut ravie du choix de Jensen, qui était très joli, comme quoi quand il le voulait, il pouvait être un vrai gentleman ! Elle suivit ensuite Lucas, passant son bras autour du sien et donnant sa main libre à sa sœur pour l’emmener avec elle dans la Grande Salle. La première danse se passa sans encombre. Ils s’écartèrent un peu de la foule à la fin, tous les quatre allant vers le buffet. Elle regardait les autres élèves quand Jensen fit remarquer qu’un ancien élève était présent. « C’est bizarre non, de voir autant d’adultes ? » Elle prit une gorgée de jus de citrouille que Lucas lui avait gentiment servit, avant de se tourner vers lui, laissant Jensen et Dahlia discuter ensemble. « Psychée est très jolie dans sa robe ! Il faudrait prendre une photo de vous deux non ? Votre mère serait contente ! » Elle disait sachant parfaitement que les Lloyd devraient faire une photo de groupe avant la fin de la soirée, sous peine de se faire disputer par leur propre mère…  Elle arqua un sourcil en voyant Bishop avec une fille issue de son fan club « Depuis quand il sort avec des pimbêches ? » C’était sorti tout seul, mais Peony n’appréciait que peu le double Mister Poudlard. En cause, une première rencontre plutôt mal passée du côté de la Serpentard. « Tu penses que tu seras réélu cette année, en tant que Mister Poudlard ? Je ne compte plus le nombre de filles qui sont venues me voir pour me dire que je devrais faire attention… » Elle secoua la tête. Toutes des folles !

acidbrain

• 631 •
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 622
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyLun 29 Juil - 21:53

Dahlia reçut le compliment de Jensen avec un fin sourire, satisfaite d'apprendre qu'elle parvenait à faire illusion bien que se sentant difficilement à son aise. Ses cheveux attachés lui permettaient de libérer son champ de vision en cas d'attaque inopinée de Troll des montagnes, mais sa robe l'importunait. Elle se sentait nettement mieux dans son uniforme de l'école, ou tout simplement en pantalon, à la manière moldue. Les robes, c'était bien mignon, mais ça entravait les mouvements - en particulier la sienne, apparemment. Elle ne voyait néanmoins pas comment elle aurait pu échapper aux desseins de Peony, même rétroactivement. Dahlia avait beau avoir un caractère bien trempé, elle ne cherchait généralement pas à aller à l'encontre des divagations décisions de sa sœur, d'autant plus si une action simple de sa part - comme accepter de vêtir un morceau de tissu et se pavaner quelques heures avec - pouvaient la rendre passablement joyeuse.

Concernant Alan et Viska - sujet de la rubrique 'potins' lancé contre toute attente par Dahlia -, la jeune préfète haussa les épaules à la réponse de son ami, affichant une moue sceptique. « Je ne vois pas pourquoi. Elle est très jolie, et intelligente. Un peu trop bavarde. » accorda-t-elle en haussant les épaules. « Mais je doute que ça soit un problème pour Carmichael, Faraday et Quino parlent beaucoup eux aussi. Je n'ai jamais trop compris pourquoi tu ne t'entendais pas avec elle ? » Elle ramena les yeux vers Jensen. Dahlia elle-même avait peu d'ennemis déclarés, malgré son caractère de porte de prison parfois délicat à aborder. Elle se méfiait de certains Poufsouffles de son année - trop bruyants et joyeux pour être vrais - et avait une relation compliquée avec Victoire Weasley - qui avait la flamboyance d'un Poufsouffle sous stéroïdes - mais personne qu'elle détestait activement comme Jensen le faisait avec Viska. Elle n'épilogua pas plus sur le sujet : il était déjà étonnant de l'entendre commérer. Sans doute les effets secondaires du bal qui commençaient à se manifester.

Ses yeux se posèrent sur Quino, qui accompagnait justement Prudence, et elle réprima une pointe d'envie. Bien qu'ayant fait l'effort de se vêtir de manière adaptée - encore que Quino portait tout de même un jean le petit malotru - il paraissait évident à n'importe quelle personne dotée d'yeux semi-fonctionnels que ces deux-là étaient impliqués dans un gros coup. Elle se réconforta en songeant que quelles que soient les manigances qu'elle avait prévues, Prudence devrait elle aussi venir ouvrir le bal en compagnie des préfets - qu'elle le veuille ou non.

Ayant enfin repéré sa jumelle et Lucas, Dahlia ne remarqua nullement la gêne de Jensen au contact de leurs deux mains. Elle voulait aller vers Peony, alors elle l'avait entraîné avec lui : le geste lui avait semblé tout à fait naturel, et un instant après avoir lâché sa main, l'action quitta son esprit Dahlia le poisson rouge. « Merci Lucas. » répondit-elle en arrivant au niveau des deux préfets. Elle leva les yeux au ciel suite à la remarque de sa jumelle concernant sa tenue, faussement exaspérée. « N'empêche que j'aurais été plus à l'aise ! Et que l'impact sur la soirée aurait été quasi-inexistant. » nota-t-elle avec neutralité, songeant que même le professeur McGonagall n'aurait rien eu à y redire : rien ne stipulait dans le règlement de l'école qu'ils étaient forcés de venir en robe. Elle n'insista cependant pas davantage concernant la praticité des pantalons brûlons nos soutifs !, peu désireuse de s'afficher devant Lucas et Jensen à la fois.

Elle se tourna avec surprise vers Jensen lorsque celui-ci lui apprit avoir quelque chose pour elle - réalisant dans la foulée qu'elle n'avait rien prévu pour lui. Elle jeta un regard éclair autour d'elle, à la recherche d'une inspiration - "Tiens Jensen, je t'offre ce magnifique... chandelier. Ne me remercie pas : ça me fait plaisir" - avant de capituler. Elle lui ramènerait un cadeau de Cardiff, au moins Peony pourrait-elle l'aiguiller dans ses recherches. Elle sourit devant le cadeau de Jensen - qui allait de paire avec celui de Peony -, faisant taire la part très terre-à-terre d'elle-même lui soufflant c'était quand même un peu sirupeux toute cette affaire de fleurs correspondant à leurs prénoms parce que 1) elle l'aimait bien, cette fleur 2) le lier à Peony était la meilleure manière de lui faire accepter quoi que ce soit 3) c'était une jolie démonstration d'enchantement et 4) elle était touchée que Jensen ait fait cet effort. « Merci Jensen, c'est très joli ! Et très impressionnant. » remarqua-t-elle en observant la fleur de plus près. Elle adressa un sourire sincère au Serpentard, puis à sa jumelle. « Oui, c'est vrai que c'est une très bonne idée ! » approuva-t-elle, l'enthousiasme de sa jumelle déteignant - comme souvent - sur elle.

Elle suivit ensuite Jensen ainsi que sa jumelle - qui la tirait derrière elle, craignait peut-être qu'elle ne fuie subrepticement, comme semblait vouloir le faire Prudence - dans la Grande Salle, car c'était inévitable : il lui fallait remplir son 'devoir' de préfète pour la soirée. La danse se passa sans accroche, Dahlia négociant les pas en évitant consciencieusement les pieds de son partenaire, mais sans la grâce de certaines de ses camarades.

« Je veux bien prendre un verre de jus de citrouille. » acquiesça-t-elle finalement à la question de Jensen, tout en s'approchant du buffet pour se servir : elle n'était pas une demoiselle en détresse nécessitant assistance. Elle était encore capable de se servir, malgré ce que les fanfreluches et les bretelles pouvaient laisser penser. « Pourquoi tu dis ça ? » interrogea-t-elle avec curiosité à l'évocation de Julian Farrow, dont elle aperçut en effet la présence une fraction de seconde plus tard. Le sorcier avait été à Serdaigle jusqu'à l'année scolaire précédente, mais elle ne l'avait pas très bien connu, pas plus que le commun des élèves en tout cas. Elle avait en revanche souvent subi sa petite-amie, Biel, prompte à la catastrophe et nécessitant à l'occasion l'assistance d'un préfet - à son grand malheur : Dahlia - pour un trajet sans retour jusqu'à l'infirmerie une sombre histoire de nid de poule et de corne de licorne. « J'espère que Biel ne va pas encore trébucher sur ses propres pieds, ce serait tragique... Mais peut-être un peu divertissant ? » Elle observa la blonde - occupée comme souvent à s'agiter dans tous les sens -, un rictus moqueur aux lèvres.

« Oui, on retourne tous à Cardiff ensemble. » confirma-t-elle concernant les vacances de Noël, cherchant par la même occasion ses deux frères des yeux. Ash était près du buffet, à quelques mètres d'elle, accompagné d'autres élèves de son année. Quant à Leo, elle cessa bien vite sa quête, de peur d'entrapercevoir la greluche qu'elle avait eu le malheur d'entendre glousser au cours de l'été, sur le chemin de Traverse. Avec un intérêt non dissimulé, elle attrapa un petit canapé disposé dans un plat sur la table à côté d'elle, croquant dedans avant de poursuivre : « Pas vraiment, les moldus ont pas mal de traditions un peu étranges, on sort les observer après le dîner en général. Et je mange mon propre poids en taffies avec Ash, c'est rapidement addictif ! Vous avez des traditions particulières, vous ? » Même si elle le côtoyait depuis longtemps - de par son amitié avec Peony -, Dahlia connaissait pourtant peu de choses sur Jensen. Elle savait que son frère et sa sœur aînés étaient tous deux professeurs à Poudlard, qu'il était Ecossais et qu'il pratiquait le Quidditch, mais ses rapports avec sa famille lui échappaient par exemple.
Revenir en haut Aller en bas

Ted Lupin
Ted Lupin
Poufsouffle

Parchemins : 154
Âge : 16 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyLun 29 Juil - 23:01

Teddy était bien en peine de fournir une réponse satisfaisante aux questions de Victoire. Les faits avaient pourtant toujours été simples à ses yeux, du moins jusqu'à cette maudite rentrée. Il était le meilleur ami de Victoire, et peut-être qu'il était légèrement amoureux d'elle, mais ça n'avait rien de grave ou de dramatique. Mieux : ça finirait par passer. Il était bien placé pour savoir que la blonde était à des lieues de se douter qu'il entretenait pareilles pensées, et il n'aurait jamais fait quoi que ce soit pouvant affecter leur amitié - elle était trop importante pour être sabordée.

Il était conscient - depuis au moins un an à présent - de ces sentiments, qu'il jugeait gérables. Il n'aimait pas qu'elle lui parle de sa passion ardente pour Théodore Zabini, ou pour n'importe quel autre malotru qu'il se serait fait un plaisir de transformer en dindon s'il venait à lui faire du mal, mais ça restait mieux que d'entretenir des illusions - supposait-il. A force de persuasion, il avait réussi à quasiment se convaincre qu'une fois qu'il sortirait avec une autre fille, ses sentiments pour Victoire lui passeraient. Il n'était pas trop sûr de la logistique de cet exercice, parce qu'elle était littéralement sa personne préférée à qui parler et également la seule capable de susciter autant d'émotions variées chez lui - joie, agacement, rire, réconfort - mais elle était aussi sa meilleure amie et son amie d'enfance, et il se disait parfois que tous ces sentiments entremêlés ne pouvaient que mener à une situation aussi confuse qu'elle l'était.

Ce statu quo précaire perdurait ainsi depuis des mois, avant que Victoire ne le fasse voler en mille morceaux à l'aide de son sortilège de Chauve-Furie. Contre sa propre volonté, l'été - et l'article de Skeeter - lui avaient apporté un infime espoir que ses sentiments puissent éventuellement être réciproques. Et puis, Joséphine avait fini le visage en sang à la American Psycho : et bonne nuit bien sûr !, et Victoire s'était terrée dans ses dénégations. Pire, elle faisait comme si de rien n'était. Comme s'il était normal de jeter un maléfice à Jo' parce qu'elle avait eu une discussion avec lui à l'orée de la forêt, comme si leur relation n'avait pas atteint un stade vaguement malsain. Il était miraculeux qu'elle ne soit pas faite punir pour cet exploit, et Ted ruminait ses pensées depuis.

« Jo' n'est pas ma copine pour la centième fois, Vic', et si tu n'étais pas aussi aveuglée par cette haine irrationnelle que tu lui portes, tu verrais que ce n'est pas moi qui l'intéresse. » répondit-il avec exaspération, passant la main dans ses cheveux - déjà en bataille -, les emmêlant un peu plus quelqu'un a un peigne ? On a une urgence capillaire à bâbord. Ses cheveux oscillaient vers le rouge sous le coup de l'agacement, et il le sentait, sans chercher à l'arrêter - et ce bien qu'ils furent dangereux exposés aux regards de leurs camarades. Il comptait sur la danse des préfets pour détourner leur attention. « Pire, imagine si elle l'avait été ? Les gens vont nous prendre pour des tarés... Tu sais quoi ? Réponds juste à un truc. Pourquoi tu l'as fait ? » Il voulait juste qu'elle l'admette. Même s'il était conscient que ça n'apporterait pas tant d'eau que ça à son moulin : elle dirait que c'était normal, compréhensible dans leur cas, qu'on pouvait être jaloux par amitié. « Tu t'excuses auprès de moi, comme si c'était à moi que tu avais fait du mal... » s'esclaffa-t-il avec incrédulité, secouant doucement la tête.

Il sentait que Victoire était à cran, et au fil de sa tirade, il craignit plusieurs fois que des larmes ne se mettent à couler de ses joues. La culpabilité se mêlait à l'agacement. Tempérance avait raison : il était en train de gâcher leur bal. Victoire aurait dû être aux anges. Elle adorait le bal. Et l'élection de Mister et Miss Poudlard qui ne tarderait pas, et il savait à quel point toute cette compétition l'animait. Il était à deux doigts de lui dire que finalement, il avait tort, et elle raison : il était tout à fait normal qu'ils agressent tout prospect de l'un ou de l'autre. C'était même sain. Ils pratiquaient leurs cours de sortilèges, tout en amusant. Circulez, y a rien à voir. Il tourna la tête quelques instants et croisa le regard d'un petit première année le fixant ostensiblement bisous Doug et fronça les sourcils, ramenant les yeux vers Victoire. « Je ne dis pas le contraire. » soupira-t-il, peinant à lutter contre les arguments devenus rationnels de la Gryffondor. « Qu'est-ce qui se passe si je sors vraiment avec une fille ? Tu la tues ? » Il sourit faiblement, à court de solution.

« Tu ne m'étouffes pas Victoire, au contraire, c'est juste... » Que je suis amoureux de toi et que ton comportement m'embrouille plus qu'autre chose ? Il ne pouvait décemment pas lui dire ça. Mais il ne voulait pas prendre ses distance avec elle pour autant, même s'il lui semblait parfois que c'était bien ça, la décision la plus saine. S'éloigner pour mieux savoir comment définir les contours de leur relation. Seulement, ça exigerait un éloignement qu'il n'était pas prêt à s'infliger. Pas quand il ne lui restait plus que deux années avant de devoir quitter l'école et l'y laisser.
Revenir en haut Aller en bas

Derek Bradford
Derek Bradford
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 260
Âge : 17 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyMar 30 Juil - 1:04

Le Serpentard de l'année Derek était au top de sa forme, ce qui contrastait bien avec cette même période de l'année, il y a deux ans de cela, lors de laquelle la Plume Empoisonnée avait décidé de ternir la réputation de l'Américain fraîchement débarqué au château. Heureusement, le jeune homme avait su passé outre et désormais, il vivait tranquillement son idylle avec la préfète-en-chef. S'il y avait bien un couple qui avait de la gueule à Poudlard, c'était eux deux ! Il était donc tout naturel que le capitaine des vert et argent se rende à son dernier bal en compagnie de sa copine. Avec le temps, il avait réussi à se lier d'amitié avec plusieurs élèves, notamment au sein de sa maison. Il avait donc - étonnamment - hâte de se retrouver parmi eux en cette belle soirée de Noël.

Avant tout, il devait être impeccable au niveau de la tenue : il avait revêtu son plus beau costard pour impressionner sa cavalière ; histoire d'ajouter un brin d'originalité, il avait noué un noeud papillon autour de son cou. Un coup de gel dans les cheveux et le tour était joué. Derek faisait de plus attention à son apparence, peut-être justement pour en mettre plein la vue de Candys, qui sait ? Il attendit cependant que ses camarades de dortoirs soient partis ou occupés dans la salle de bain pour avoir recours furtivement à son rituel quotidien : celui de tapoter sa baguette magique plusieurs fois sur son coeur en prononçant la formule « Amato Animo Animato Animagus. ». Eh non, il n'avait pas abandonné l'idée d'encore une fois pouvoir se démarquer des autres, et ce, en compagnie de son meilleur ami Julian. Même si celui-ci était maintenant hors du château, cela n'empêchaient pas les deux Américains de mener à bien leur expérience.

Il arriva dans la salle commune des Serpentard où il rejoint sa jolie brune, resplendissante, comme à son habitude. Il l'attrapa par les hanches pendant leur baiser - histoire de ranimer un vieux souvenir - puis l'observa plus minutieusement : il était définitivement scotché. Mais en toute logique, il se devait bien de la taquiner un peu : « Élégant, seulement ! J'aurais espéré un adjectif plus flatteur… » lui confia-t-il, en haussant les sourcils. « Eh ben toi, putain, t'es vraiment pas dégueulasse ! » s'exprima-t-il par la suite en toute impudeur, un grand sourire benêt au coin des lèvres. Il n'y avait aucun doute, on parlait bien de Derek Bradford là. La jeune fille avait opté pour des talons assez hauts, ce qui l'amena pratiquement à la même taille que son cavalier. En temps normal, ce dernier se serait une fois de plus plaint de sa taille en dessous de la moyenne mais vu son humeur actuelle, il décida d'en faire fi. « Je n'ai pas pris de cadeau cette année parce que le cadeau, c'est moi ! Joyeux Noël ! » En ce qui concerne le cadeau, Derek tâcherait de l'offrir à Candys plus tard dans la soirée.

Ils se mirent donc en route, main dans la main, pour le Hall d'entrée, dans lequel grouillaient déjà des dizaines de couples tous plus moches les uns que les autres que celui qu'ils formaient tous les deux. La modestie, marque de fabrique des Bradford. Comme ils avaient un peu traîné dans la salle commune, ils n'eurent pas directement le temps d'aller saluer leurs amis. Comme Candys était préfète, les deux tourtereaux devaient ouvrir le bal. Derek avait maintenant l'habitude, comme c'était la troisième année qu'ils se rendaient au Bal ensemble. Ils arrivèrent sur la piste et, fort de ses années d'entraînement à la danse de couple, le septième année fit virevolter sa cavalière comme il se doit. Il fallait bien qu'il impressionne les autres étudiant(e)s présents.

Candys proposa d'aller voir Erin et Bartley, ce à quoi l'Américain ne voyait pas d'inconvénient. « Ok ! » Erin était son amie à lui aussi, après tout. Il ne partageait pas spécialement d'affinité avec le préfet-en-chef mais n'avait rien contre lui non plus s'il avait été dans la tête de sa copine quelques années plus tard, ça aurait probablement été différent. « Salut les gars ! » adressa-t-il au couple, une fois à sa hauteur. Derek voulut faire une remarque sur le ton de la plaisanterie quand il remarqua que Candys avait affublé Bartley du même adjectif que lui quelques minutes plus tôt mais il se retint, pas certain que tous comprenaient son humour. Il n'était pas encore jaloux. Comment l'être alors que c'est lui qui était au bras de Candys et qu'il était à la limite de la perfection, ne l'oublions pas ? Erin les complimenta à son tour et leur fit part de ses inquiétudes par rapport à l'ouverture du Bal. Le septième année la rassura : « Merci Erin ! Ne t'inquiète pas, il y a plein d'élèves ici qui ne savent même pas mettre un pied devant l'autre Tempérance pour ne citer qu'elle. » Il lui sourit, tout en gardant sa main dans celle de sa meuf dulcinée. Derek et Candys étaient en public, il fallait bien qu'ils se tiennent. « Oui, c'est un peu bizarre de voir tous ces gens extérieurs au château, surtout pendant cette soirée. » avoua-t-il. Il ne fit pas attention au fait qu'Erin avait déjà remarqué l'entrée de Julian dans la salle Derek était bien trop occupé à se perdre dans les yeux de Candydy.

Après cela, une série d'épisodes se déroulèrent en un clin d'oeil : tout d'abord, Tempérance et Noé les rejoignirent et Derek leur adressa un sourire radieux. La Poufsouffle demanda à parler à Erin, sûrement pour régler un quelconque différent. En général, le capitaine préférait ne pas se mêler de ses affaires. À la remarque de son "beau-frère", le brun lui adressa un sourire radieux en effet, c'était eux le plus beau couple de la soirée et pas Joséphine et Cole, désolééééé. «Merci mec ! Toi on dirait que tu viens de croiser le Calmar Géant, t'as mal digéré le porridge de ce midi ? »

C'est seulement quand Erin revint de sa discussion avec Tempérance que Derek remarqua la présence de son meilleur ami. Décidément, les deux garçons étaient fort en matière d'arrivée surprise. Encore sous le choc, il signala alors à Candys qu'il allait aller, au moins, le saluer. « J'arrive tout de suite ! » annonca-il avant de presque courir en direction de Julian pour lui faire une accolade made in america. « Qu'est-ce que tu fous là ?! T'aurais dû me prévenir ! » Il était réellement content de le croiser en cette belle soirée. « Bon au moins maintenant, on peut dire qu'on est quitte. » Julian avait en effet tiré la même tête d'ébahi quand Derek avait débarqué à Poudlard deux années plus tôt et ce, de manière définitive. Il avait tellement de choses à lui demander, à lui raconter mais il savait que Julian avait d'abord besoin de retrouver sa petite amie. Il fit alors un clin d'oeil à la jaune et noir et leur proposa : « Rejoignez-nous après ! ». Une dernière tape dans le dos de l'ancien Serdaigle et il revint auprès de ses amis.

Noé proposa qu'ils boivent un verre et l'idée sembla plus que bienvenue pour le jeune Bradford. Après avoir effectué la première danse, son gosier s'était effectivement asséché. De plus, il remarqua que le sixième année complimenta son ancienne amie sans vergogne, ce qui ravit Derek. Il les aurait bien vu en couple, ces deux zigotos. Au cas où ça ne fonctionnait pas, il pourrait toujours lui proposer certaines des groupies qui lui avaient couru après avant que Candys ne les chasse lorsqu'il avait hérité du titre de capitaine de son équipe de Quidditch mais pas que. Il partit servir plusieurs verres de jus de citrouille qu'il ramena au sein de son groupe pour qu'ils puissent se désaltérer.


Serpentard 2019

Derek Bradford

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 948
Âge : 14 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyMar 30 Juil - 14:14

Victoire fronça les sourcils, agacée que Teddy ne réponde à aucune de ses questions et rebondisse sur un détail. Bon peut être qu’elle avait encore exagérée en disant que Joséphine était sa copine. Même si Victoire évitait sa compatriote Française, elle avait bien repéré que depuis la rentrée, elle n’avait pas été proche de Teddy, en tout cas pas beaucoup plus proche qu’auparavant. Teddy avait complètement raison en pointant du doigt que sa haine était totalement irrationnelle, que sa jalousie et sa paranoïa lui faisaient croire des choses qui n’existaient pas. Son meilleur ami semblait connaître le garçon qui plaisait à Jo et Victoire repensa à ce que Viska lui avait confié, avant qu’elles ne votent pour l’élection des Miss et Mister Poudlard de l’année. Jo et Cole s’étaient rapprochés. Vic avait bien constaté que les deux semblaient passer plus de temps ensemble dernièrement mais tant qu’ils ne sortaient pas officiellement ensemble, Jo représentait toujours un danger potentiel. Néanmoins, ce n’était pas décemment quelque chose qu’elle pouvait avouer, surtout pas à Teddy. « Tu dis qu’on a gardé la tête dans le sable pendant longtemps, et c’est toujours ce que tu fais en ce moment j’ai l’impression. Réponds-moi clairement, qu’est-ce qui ne peut pas continuer comme ça ? Tu me fiches la trouille avec des phrases pareilles Teddy. » Victoire était dans un tel état de nerfs qu’elle s’apprêtait presque à taper du pied et à l’appeler Ted. D’après ses cheveux qui rougissaient de plus en plus, son meilleur ami ne semblait pas être dans une meilleure humeur. Le cœur de Vic se serra une nouvelle fois à la pensée qu’elle l’avait vraiment poussé à bout cette fois. Elle eut envie d’éclater en sanglots, mais se retint. Elle ne pouvait pas perdre Teddy, c’était impossible, elle ne pourrait pas vivre sans lui.

« Je croyais que cela n’avait pas d’importance ce que les gens pouvaient bien penser et dire de nous » maugréa-t-elle, se souvenant des paroles sages qu’avait prononcées son ami d’enfance lors de sa visite à la Chaumière aux Coquillages juste après qu’ils aient pris connaissance de l’article de Rita Skeeter.

Vic resta silencieuse un moment, indécise sur la réponse à donner à Teddy, presque à court d’arguments -ce qui ne lui arrivait presque jamais- Elle ne pouvait décemment lui répondre que sa possessivité avait pris le pas sur la partie raisonnable de son cerveau parce qu’elle aurait bien aimé, pour une fois, qu’il la regarde autrement que comme sa pseudo petite-sœur/bonne copine d’enfance. Qu’il la regarde comme une vraie fille, une fille qui possédait du charme et qui pouvait l’intéresser, à l’image de Joséphine. Qu’elle s’était finalement rendue compte, entre deux respirations profondes pour calmer les battements désordonnés de son cœur et ses répliques à cette gourgandine de Joséphine, qu’elle nourrissant des sentiments loin d’être simplement amicaux pour Teddy -même si depuis, elle refusait de se l’admettre. Parce que sinon il lui aurait dit que c’était pareil pour lui et ce serait beaucoup trop simple et beaucoup moins amusant. « Je deviens folle quand tu es trop proche d’une fille. J’ai peur que tu te rendes compte qu’à côté, je fais pâle figure. Que je ne sois qu’un pot de colle et un fardeau que tu te coltines depuis bien trop longtemps. Et que du coup, tu te décides finalement à m’abandonner. » Une larme finit, malgré toute sa volonté, par s’échapper de ses yeux d’habitude si clairs et actuellement si sombres, comme l’océan en pleine tempête, et dévala sa joue rosie par l’énervement. Victoire n’osa pas la chasser, craignant qu’au moindre mouvement, elle ne s’effondre totalement. C’était la première fois qu’elle avouait à voix haute toute l’étendue de l’angoisse qui la tenaillait depuis toujours, la raison de sa possessivité et de sa paranoïa excessives. Elle trembla imperceptiblement, persuadée que Teddy se rendrait finalement compte d’à quel point elle était cinglée. Il ne manquerait pas alors de s’éloigner définitivement d’elle.

Évidemment, Victoire savait qu’elle aurait probablement dû s’excuser auprès de Joséphine. Mais ce n’était pas dans sa nature d’admettre ses torts, surtout lorsqu’elle estimait ne pas avoir commis d’erreur "Jeter un sort à quelqu’un qui termine un sang ? C’est tout à fait normal, ça m’arrive tous les jours." Elle ne ravalait sa fierté que devant Teddy et à la rigueur devant les autres membres de sa famille. Jo n’était pas son amie, loin de là, et si Vic admettait que son acte avait été trop violent, elle n’irait jamais le lui admettre. Une nouvelle fois, la blondinette se demanda si Teddy souhaitait qu’elle s’excuse auprès de Jo mais elle n’osa pas lui soumettre cette proposition. Qui sait, cela pourrait lui donner des idées.

« Ça m’a traversé l’esprit mais tu sais, il parait qu’on a grandement menti sur Azkaban, la prison ne serait pas si confortable que ça. » D’accord, d’accord, l’humour c’était sans doute surfait dans ce genre de conversations sérieuses mais si Victoire n’avait rien contre une petite dispute -cela créait de l’animation après tout- Elle détestait être ainsi en conflit ouvert avec Teddy. Même s’ils s’accrochaient parfois, ils n’en avaient jamais gardé aucun ressentiment. Mais évidemment, tout ça c’était avant. Avant qu’elle ne détruise la permanente de Jo lance son sort, avant que l’article de Skeeter ne sorte en une du journal sorcier le plus lu sur le continent britannique, avant qu’elle ne se questionne sur le goût des baisers de Teddy, avant qu’il ne prenne l’apparence de Théodore Zabini lors d’un match à priori amical de Quidditch. « En fait, si je dois vraiment être honnête avec toi, je ne sais pas comment je réagirais. J’ai essayé de me préparer à cette éventualité pendant des années. D’ailleurs, je suis un peu étonnée que tu n’ai pas encore eu de copine. J’en serais presque à soupçonner que tu me les as cachées dire que je comptais sur mes sources pour m’informer, quelle cruelle déception. Je pensais que je serai capable de contrôler ma possessivité mais après ce qui s’est passé à la rentrée, je n’en suis plus si sûre. Pourquoi ? Tu as en vue quelqu’un ? » Victoire soupira, l’œil triste. Elle savait bien que ses réactions excessives n’avaient rien de normales, que Teddy ferait mieux de fuir avant qu’il ne soit vraiment trop tard, que maintenant qu’il avait vu la tarée qu’elle était au fond d’elle même, et connaissait plus ou moins ses raisons, il n’avait plus à s’embêter à tenter de la raisonner et de la défendre.

Une bouffée d’espoir envahit la petite rouge et or lorsque Teddy réfuta son affirmation même si cela l’embrouillait plus qu’autre chose. « C’est juste quoi ? Je ne comprends plus rien. Je te jure Teddy, tu es en train de me rendre encore plus dingue que je ne le suis déjà. » Victoire soupira, résistant à l’envie irrépressible de serrer le garçon dans ses bras, de laisser cette conversation bien trop compliquée derrière eux et d’enfin profiter du bal tous les deux -ils n’avaient même pas encore dansé ! C’était une honte et dès que le ton serait redescendu, elle comptait bien le lui faire savoir. En même temps, Vic savait bien que c’était impossible et à vrai dire, elle ne savait même plus si elle avait envie de profiter du bal désormais. Pas quand elle avait l’impression que la seule personne avec laquelle elle avait envie de le passer voulait lui annoncer gentiment qu’il lui tournait le dos.



   
proud to be a Weasley
Sur toi jpouvais compter ça m'a eu à l'usure tu commences à me manquer Le temps passe et je dviens possessive quand tu réponds pas jsuis agressive A la base t'étais mon ami mais ça s'est passé autrement jsuis entrain de faire une connerie jcrois que j'ai des sentiments. Jamais sans lui, jamais sans nous.


Dernière édition par Victoire Weasley le Dim 4 Aoû - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Cole Prinston
Cole Prinston
Serdaigle

Parchemins : 238
Âge : 16 ans (août 1997)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyMar 30 Juil - 17:16




Joséphine & Cole
Bal de Noël 2014




« Oh, tu sais, il n’est pas si terrible quand on a compris comment il fonctionne… mais sincèrement il a des idées tellement arriérées qu’il aurait plus eu sa place à Serpentard qu’à sa très chère maison Gryffondor. » Maintenant qu’il y repensait, si Derek lui tapait autant sur le système, c’était peut-être parce qu’il lui faisait penser à son père. Ils avaient cette même assurance complètement dépassée et ce besoin d’écraser les autres. Cole retint un frisson à cette idée et la mit de côté.

Après quelques échanges l’un avec l’autre, ils observèrent leurs camarades et Cole se lança dans ses commentaires. « Rien qu’elles ne soient pas capables de régler. En revanche, je ne donne pas cher de la peau de Noé quand elles se seront rabibochées. » Si Cole était partiellement passé sur les sentiments du Serpentard car il le fréquentait peu, ceux d’Erin n’avaient pas de secret pour lui. C’était d’ailleurs ce qui l’avait étonné quand il avait appris que Noé se rendait au bal avec Tempérance, soit la meilleure amie d’Erin, pendant que la métis y allait avec Bartley. Cela ressemblait à un mauvais vaudeville (et encore, il ne prend pas du tout en compte les sentiments de Noé pour Tempérance alors que ceux-ci ont encore plus des airs de comédie tragique). Dans un premier temps, Erin avait purement et simplement arrêté de parler aux deux concernés mais puisque le dialogue paraissait sur le point de se renouer avec Tempérance, Noé allait se prendre en pleine face l’ampleur de son erreur. « Parmi les règles tacites du bal il y a chez nous les garçons celle-ci : n’invite jamais la meilleure amie de la fille qui est amoureuse de toi sans espoir, surtout si cette dernière est à Serpentard. » Enfin, on ne mourrait pas de devoir éconduire une amie, même si ça allait sûrement être un moment extrêmement désagréable. Cole n’avait jamais eu à le faire mais il était presque sûr qu’il en pleurerait après coup. Il détestait faire du mal aux autres… mais les sentiments n’étaient pas une affaire de raison.

« Joaquin Kostas ? Effectivement… ça promet. » Note pour eux : se tenir très éloigné de tout ce que les deux Poufsouffles auraient touché de près ou de loin. On n’était jamais assez prudent.

Comme Tempérance était en chemin pour retrouver Julian, Cole remit à plus tard son projet de photos. De toute façon, il devait donner son cadeau à Jo’. Il rougit quand elle l’embrassa légèrement sur la joue pour le remercier. Il était content que ça lui plaise. La rouquine lui proposa de le mettre, ce qu’il fit, attachant le collier au cou délicat de la jeune fille. [color=darkcyan]« Il te va bien. » Sourit-il. Comme la danse des préfets était finie, c’était le moment pour tous de se rendre sur la piste. [b]« ça te dirait de danser un peu ? » Il se sentait d’humeur à faire une valse, surtout si c’était avec Joséphine… uniquement si c’était avec elle en fait.
Fiche codée par Koschtiel


«Ravenclaws prize wit, learning, and wisdom. It's an ethos etched into founder Rowena Ravenclaw diadem: 'wit beyond measure is man's greatest treasure'»
FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 859
Âge : 15 ans [05.1998]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 EmptyMar 30 Juil - 18:45

Candys & Derek.

Bal de Noël

Elle esquissa un sourire malicieux à la remarque de Derek et lui accorda un petit clin d’œil. Il était plus qu’élégant, mais ils étaient en public, elle n’allait pas lui baver dessus non plus ! Son petit cœur battait déjà la chamade rien qu’à le voir, et les papillons qui gargouillaient dans son ventre se faisaient encore plus présents, alors qu’il la dévorait littéralement des yeux. Elle manqua de s’étouffer à sa remarque sur sa tenue à elle, avant d’exploser de rire. « Heureusement que mon père ne t’a pas entendu parler comme ça ! » Elle avait presque oublié que son petit ami n’était pas le roi de la classe à Dallas, mais au final c’était aussi un peu pour cela qu’elle l’aimait non ? Bah en fait non ! Elle se rappelait d’ailleurs très bien de ce qu’elle lui avait dit avant qu’il n’arrive au Manoir Montgomery l’été passé. « Surtout, ne crâne pas trop, mon père déteste les crâneurs… » Et elle avait vraiment envie que son père soit d’accord avec sa relation. Parce qu’il était son premier petit ami et qu’elle n’avait pas vraiment envie qu’il se fasse trucider par Christian Montgomery pour une blagounette mal placée comme il savait si bien les faire. Avant de partir néanmoins, elle glissa un bras autour du cou du jeune homme et lui chuchota « Je garde le « tu es sexy » pour la fin de la soirée. » avant de l’embrasser une dernière fois, la malice se lisant sur son visage. C’était une petite vengeance, car Derek lui, ne se gênait pas pour lui faire des boutades et lui dire qu’elle était sexy à tout bout de champs –chose que Candys avait encore du mal à assimiler, elle se trouvait tout à fait normale et pas du tout sexy.

Une fois aux côtés d’Erin et Bartley, toujours main dans la main avec Derek, Candys sentit son cœur se serrer quand Erin précisa qu’il s’agissait du dernier bal de leurs cavaliers. Son étreinte se resserra juste un peu, comme si elle avait peur de perdre Derek. Elle l’aimait, c’était indéniable, et pourtant, elle ne lui avait encore jamais dit. Cela dit, l’inverse était vrai aussi. On pouvait cependant voir qu’ils tenaient fortement l’un à l’autre, tellement gagas qu’ils devenaient ensembles. « Ça sera vraiment bizarre sans vous l’an prochain… Et sans toi. » précisa-t-elle à l’intention de Derek. Tempérance et Noé arrivèrent rapidement, Tempérance filant avec Erin, sous le regard soucieux de Candys. Elle surveilla un peu la discussion, avant de se reporter sur son frère. Sa remarqua lui fit monter le rose aux joues mais elle serra tout de même son frère dans ses bras, lâchant brièvement Derek. « Merci, tu es très beau toi aussi, maman sera ravie. Je crois que tante Heaven a un appareil photo pour l’occasion, on pourra aller le chercher ! » une fois séparée de son frère, elle chercha instinctivement à retrouver la main de Derek quelle pot de colle.

Quand Erin fut de retour, seule, Candys posa un regard soucieux sur son jumeau. Tempérance était partie rejoindre Julian, ce qui faisait sens, mais elle n’était pas sûre que son frère réagirait bien à la chose. Derek fila presque aussitôt, n’ayant pas remarqué son meilleur ami avant. Candys l’avait bien vu quand Erin avait fait la remarque au début, mais n’avait rien dit, par respect pour les sentiments bafoués de son amie mais aussi pour son frère. Instinctivement, elle se rapprocha de son frère et glissa sa main dans la sienne, posant la seconde sur son épaule. Elle ne savait pas quoi faire pour améliorer la situation et après un regard échangé avec Bartley, il n’y avait rien de son côté non plus. Heureusement, avec le retour de Derek, Candys laissa un peu d’air à son jumeau et Erin proposa d’aller boire quelque chose en attendant. Elle fut presque ravie du compliment de Noé, mais elle savait pertinemment qu’Erin allait soit 1/ ne pas lui répondre 2/ n’être que passablement gentille 3/ lui envoyer une méchanceté à la figure. Elle récupéra le jus de citrouille ramené par son chevalier servant. « Merci ! » Elle avait bien vu qu’il regardait Erin et Noé avec un petit air fier, mais ne se voyait pas lui dire que Noé avait cramé toutes ses chances en invitant Tempérance et pas Erin au bal. Elle ne savait pas vraiment s’ils avaient discuté demoiselles entre garçons ou pas et préférait éviter la gaffe. « C’est dommage que tu rentres chez toi pour Noël, j’aurais bien aimé passer un peu plus de temps avec toi, sans être ici… Et je suis sûre que tu aurais été moins mal à l’aise qu’en août… » Elle eut un petit sourire, se rappelant très bien de la tête de Derek quand il avait vu Christian. Ashaiah, elle, avait été plus amicale que son mari, mais en même temps, leurs caractères étaient bien différents. « Oh regarde, il y a des scones ! Dommage qu’il n’y ai pas de quoi faire des s’mores… » Elle hésitait à prendre un scone de suite, mais il était encore tôt et clairement pas le moment de manger du sucré… Elle jeta malgré tout son dévolu sur un canapé salé, en prenant un pour Derek également « Canapé ? » Elle comptait toujours réussir à lui faire goûter une mince pie… Même si cela prendrait encore du temps, sans aucun doute !
acidbrain



scones & s'mores.
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ Bal de Noël 2014 ¤
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Image : Structure de la masse salariale du Canadien pour 2014-2015
» 26-11-2014
» 27-12-2014
» Tournoi des 6 Nations 2014
» Album Panini CDM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: