AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 ¤ Bal de Noël 2014 ¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 948
Âge : 14 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyDim 4 Aoû - 23:56

En bonne commère accomplie, Victoire n’adorait pas le bal uniquement pour la danse, le buffet –élément non négligeable, surtout lorsqu’on portait le nom de famille des Weasley, ou qu’il soit annonciateur des vacances d’hiver. Le bal de Noël était toujours rempli d’évènements dramatiques, comiques et surprenants elle aurait juré voir la directrice McGonagall rigoler à une plaisanterie de Rusard avant de lui demander en souriant de danser avec elle et qui disait drames, disait potins croustillants à se mettre sous la dent après. Si beaucoup d’élèves du château ne supportaient pas la Plume Empoisonnée, Victoire adorait lire ses scoops en dégustant une bonne tasse de chocolat chaud. Néanmoins, et comme le laissait supposer sa réaction à l’article honteux de Rita Skeeter, elle aimait moins lorsque les potins la concernait elle et beaucoup moins lorsqu’ils les concernaient Teddy et elle. Victoire avait bien conscience que leur discussion ne passait pas inaperçue et que nombre de rumeurs en manqueraient pas de se créer sur l’objet de leur conflit.

Victoire aurait pu jurer que son cœur cessa de battre lorsque Teddy répondit que leur relation ne pouvait pas continuer. C’était comme si elle se retrouvait soudainement au fin fond du lac noir, qu’elle coulait sans pouvoir remonter, que l’eau s’infiltrait dans ses poumons sans possibilité aucune qu’elle ne puisse respirer. Puis, Teddy revint plus ou moins sur ses paroles, la rendant encore plus confuse qu’auparavant. « Non, je ne vois pas du tout, je ne comprends pas ce que tu essayes de dire, Teddy » répondit-elle doucement, loin de l’agitation qu’elle ressentait intérieurement. « Ça ça englobe quoi exactement ? » Comment pouvait-elle le convaincre qu’il faisait une terrible erreur si elle n’était même pas sûre qu’il veuille vraiment arrêter de la voir ? Les phrases de son ami d’enfance étaient de moins en moins claires, la troublait de plus en plus. Qu’il ne supporte plus sa possessivité et ses crises de jalousie, ça, elle l’avait bien compris mais Vic ne voyait pas où il voulait en venir. Peut-être nul part, en fin de compte. Peut-être qu’il voulait juste lui faire comprendre une fois pour toutes qu’il fallait qu’elle arrête de se comporter comme une gamine pourrie gâtée obligée de partager son jouet préféré avec d’autres camarades.

Si, globalement, Victoire se fichait bien de l’avis des gens (elle aimait renvoyer une image parfaite d’elle-même, certes, mais en réalité, elle n’allait pas accomplir des actions uniquement pour les autres mais bien pour son propre plaisir) en revanche ce que pensait Teddy était essentiel à ses yeux. Qu’il lui révèle qu’il l’avait cru possédée par Magicis Sacra lorsqu’elle avait jeté son sort à Joséphine ne fut pas une surprise, elle l’avait lu dans ses yeux ce jour-là. « Je sais bien. Désolée de te décevoir… » Mais elle ne pouvait pas revenir en arrière, pas plus qu’elle ne pouvait changer sa personnalité. Essayer de se contrôler, essayer de mieux agir, oui, mais complètement changer, Victoire ne pensait pas que cela soit possible.

Finalement, Teddy lui demanda la raison de son geste à priori si odieux franchement il y a pas de quoi s’offenser autant pour une permanente à peine abîmée. Comme l’idée même de lui avouer qu’elle nourrissait des sentiments pas tout à fait amicaux pour lui étaient tout bonnement ridicule, Victoire se confia comme jamais, lui dévoilant toute l’ampleur de sa peur. Teddy la rassura et ses paroles la firent fondre complètement de bonheur. Elle le savait profondément, pourtant, que son meilleur ami ne la lâcherait jamais, comme c’était son cas, mais sa paranoïa et sa jalousie lui faisaient croire d’autres choses. Et si Victoire savait être quelqu’un de sympathique, elle savait aussi qu’elle était vraiment insupportable tout le temps parfois. « Un pot de colle qui te suit depuis qu’elle sait marcher et qui pleure quand elle te voit passer plus de temps avec ses cousins qu’avec elle. Une gamine qui te fout la honte devant tes potes en t’appelant Teddy Bear, en te sautant au cou et en s’installant sur tes genoux. Une amie d’enfance trop possessive qui va jusqu’à jeter un sort à une de tes plus proches amies sans raison apparente. Oui Teddy, j’appelle ça un fardeau moi » répondit-elle, intense, le regard mouillé. Elle trembla imperceptiblement lorsque Teddy essuya de sa main sa larme, troublée par ce contact fugace. « Je sais pas, je me suis toujours dit que tu me trouvais pas trop ennuyante, ça te suffisait, et t’avait la flemme de chercher une meilleure amie plus potable que moi, même si mes caprices et mes crises étaient lourds à la longue » Une seconde larme s’échappa de son œil pour dévaler sa joue avant que Victoire ne s’exclame vivement, faisant fi des regards de plus en plus curieux qu’elle sentait se poser sur eux : « Mais je m’en fous des autres mecs Teddy ! Je m’en fous complètement ! » Peut-être qu’elle avait eu le béguin pour Théodore Zabini il n’y pas si longtemps de cela –mais pour sa défense, vous avez vu sa chevelure beauté ?, et qu’elle trouvait Elian Davis très mignon n’empêche que Teddy avait toujours été le garçon dont elle n’avait jamais su se passer, le seul avec lequel elle voulait passer l’intégralité de son temps.

« C’est simple : je veux qu’on soit ensemble eh non vous y avez cru hein ? reste meilleurs amis. Je ne veux pas que les choses changent. Je veux qu’on continue de narguer James jusqu’à son arrivée au château. Je veux qu’on continue de passer des moments super chouettes ensemble. Je veux te faire découvrir Paris, mais aussi toute la France. Je veux qu’on mange une glace à l’italienne sur la promenade des Anglais lors d’une visite chez mes grands-parents. Je veux que dans soixante-dix ans, quand on sera tout vieux et décrépis, on se remémore nos bêtises à Poudlard en rigolant tu te souviens de la fois où j’ai lancé un sort à cette rouquine ? Comment elle s’appelait-déjà ? José quelque chose. Et surtout, surtout, je ne veux pas te perdre. »
Les yeux de Victoire s’étaient éclaircis, ne reflétant qu’une pure sincérité et une détermination sans failles. Elle ne pourrait jamais le laisser s’éloigner d’elle, peu importe ce qu’il lui demandait comme compromis, peu importe le nombre de fois où il la supplierait de le laisser tranquille. « Ce n’est pas à moi de te dicter ce que tu es censé faire mais ne pas avoir de copine ce serait sympa, merci. Tu fais ce que tu veux, mais si tu veux vraiment que je disparaisse de ta vie, je dois te prévenir Ted Lupin : je ne te laisserais certainement pas faire. Et je suis beaucoup plus têtue que toi. » Victoire rejeta ses longs cheveux blonds brillant en arrière en relevant la tête, reprenant peu à peu la posture confiante qu’elle arborait naturellement. « Le jour où tu auras une copine, je m’adapterais. Si j’ai l’assurance que tu ne me laisseras pas tomber, je tenterais de me canaliser, je te le promets. » Mieux valait ça qu’il ne disparaisse de sa vie.

Le visage de Victoire blêmit nettement aux paroles suivantes de Teddy. Elle se revit des mois auparavant, dans le salon de la maison de ses parents, lorsqu’elle avait cru à un moment donné qu’il avait insinué qu’ils pouvaient être ensemble. Il n’était pas vraiment sérieux là, non ? Il ne pouvait pas à un moment lui dire qu’il ne voulait plus qu’ils soient amis (plus ou moins) et l’instant suivant lui proposer de sortir avec lui. Et puis, elle ne pouvait pas vraiment l’intéresser. Elle n’était que son amie d’enfance bruyante et agaçante qui ne cessait de le coller. « Ne dis pas de bêtises Teddy. Les meilleurs amis ne sortent pas ensemble Joy et Roy ? Abell et Lena ? Connaît pas » finit-elle-par souffler après un long silence tout en forçant un rire. Vic fixait Teddy, interdite, prête à l’entendre confirmer qu’il blaguait pendant qu’une infime partie d’elle, celle qu’elle refusait d’écouter, se gonflait d’espoir à l’idée que cela soit vrai.



   
proud to be a Weasley
Sur toi jpouvais compter ça m'a eu à l'usure tu commences à me manquer Le temps passe et je dviens possessive quand tu réponds pas jsuis agressive A la base t'étais mon ami mais ça s'est passé autrement jsuis entrain de faire une connerie jcrois que j'ai des sentiments. Jamais sans lui, jamais sans nous.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1141
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'

En ligne

¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyLun 5 Aoû - 13:10

Noé, bien loin de la révélation que venait d’avoir Tempérance, continuait de regarder Erin avec un mélange de tristesse et de ressentiment. Alors qu’il aurait souhaité passer un bal tranquille, se complaisant dans l’illusion qu’il était accompagné de la fille qui lui plaisait sans penser qu’elle était une proche amie de sa sœur et qu’elle était en couple pour une fois, il avait le fort pressentiment que la soirée ne manquerait pas de drames et t’as encore rien vu. « Oh tu sais, je crois qu’elle en serait parfaitement capable » répondit-il lorsque Tempérance lui assura qu’Erin ne s’enfuirait pas au milieu du bal. Mais la brune ne pouvait pas espérer fuir ses deux camarades pour toujours, elle devait bien savoir qu’à un moment donné, ils auraient envie et besoin d’une bonne explication à ce comportement.

Tempérance fut la première à aller discuter avec Erin vu qu’elle avait, à priori, eu une illumination sur la raison qui la poussait à ne plus leur parler, et Noé se retrouva en compagnie de Candys, Derek et de Bartley. « Ah parfait ! Je me demandais encore comment on allait pouvoir prendre les photos que Mman veut tellement. » Noé sourit à sa jumelle mais ce sourire disparut bientôt de son visage lorsqu’il aperçut Tempérance avec Julian. Sa soirée prenait décidément un bien mauvais tournant. Le cœur meurtri, il observait les deux tourtereaux lorsqu’il sentit la main de sa sœur serrer la sienne. Evidemment, le sens gémellaire ne faillait jamais et Candys avait senti sa détresse. Il tourna la tête vers elle et lui adressa un sourire contrit. C’était une chose de savoir Tempérance en couple, en plus elle parlait tellement souvent de Julian qu’il aurait été impossible de l’oublier, et une autre complètement différente de le constater en vrai. Sans la main de sa jumelle sur son épaule qui le soutenait, le stabilisait, réchauffait son cœur brisé, il aurait totalement sombré. D’un côté, il était ravi de voir la fille qu’il aimait aussi heureuse et de l’autre, une douleur fulgurante l’assaillait chaque fois qu’il constatait que c’était son petit-ami qui lui apportait tout ce bonheur. Que lui ne pourrait jamais lui donner ce sourire si joyeux et éclatant qui illuminait la pièce entière. Il se sentait bouffé de culpabilité à l’idée de vouloir que la relation de Julian et Tempérance Jupérance ? Tempian ? Ils n’ont même pas de nom de ship correct ne s’effondre. C’était complètement égoïste. Et puis même si la Poufsouffle aurait été célibataire, rien n’aurait dit qu’elle ne se serait intéressée à lui.

Alors que Noé prenait une gorgée de Biéraubeurre bien méritée maintenant il allait noyer son chagrin dans l’alcool, il faillit s’étouffer à la remarque d’Erin. « Quoi ? Ça y est on l’a définitivement perdu, il a désormais l’éloquence de Ted » fut-il seulement capable de lancer, le regard complètement confus et interrogatif posé sur la vipère. Elle lui avait confirmé subtilement qu’elle savait qu’il en pinçait pour Tempérance mais aussi…elle aurait aimé être son genre de fille ? Qu’est-ce qu’elle avait voulu dire il est un peu lent comme garçon ? Elle ne pouvait pas vraiment avoir insinué que…Il n’avait pas pu être aussi aveugle…Il se serait forcément rendu compte qu’il l’intéressait si ça avait le cas. Alors qu’Erin partait vers la piste de danse avec Bartley, elle lui lança une autre réplique qu’il eut encore plus de mal à interpréter. Qu’est-ce qui ne devait pas se faire ? Tempérance et lui ? Erin et lui ? Cinq minutes auparavant, il ne savait même pas qu’une telle possibilité existait ! Complètement perdu, il lui lança : « Attends Erin… » Mais c’était trop tard, elle s’en allait déjà loin. Les larmes qui brillaient dans ses yeux n’avaient pas échappé à Noé qui réalisait peu à peu ce qu’il n’avait pas compris pendant des mois. Il comprit enfin pourquoi Erin ne lui parlait plus. Désemparé, il lança un regard à Candys et demanda un simple : « Tu savais ? »

L’esprit encore totalement embrouillé, Noé écouta distraitement la conversation entre Candys et Derek. Un détail le fit sourire. « Moins mal à l’aise ? Avec toute la famille autour, Papa qui fait la gueule et Victoria qui le titille ? J’en suis moins sure que toi Cands. » Noé tentait peu à peu de reprendre contenance. De loin, il vit Tempérance et Julian se diriger vers eux et il essaya de retrouver son impassibilité habituelle. Trop de drames avaient déjà éclaté, il était hors de question qu’il ne laisse deviner ses sentiments à Tempérance même si à priori, tout le monde l’a capté au château. « Bonsoir Julian ! Et ne t’en fais pas, je n’aime pas spécialement danser donc on se rejoignait sur le plan "restons près du buffet et discutons avec nos amis" avec Tempérance. Bon courage pour ton article. En tout cas c’est super que tu aies pu venir. » Noé adressa un sourire à l’ancien Serdaigle, surpris par sa propre capacité à mentir et à donner le change. « Tu peux nous prendre en photo évidemment, mais je pense qu’effectivement Derek et Candys feront un parfait couple star. Et Cands, t’imagines la tête de Mman en voyant sa fille en une du journal ? » répondit-il avant d’éclater de rire à la remarque de Tempérance sur la tête qu’avait tiré la directrice McGonagall face aux bêtises de Faraday et Kostas le duo terrible. « En fait, je crois que j’ai enfin compris ce que tu as toi-même réalisé tout à l’heure sur Erin. J’arrive pas à croire que j’ai rien vu…Du coup ça pourrait aller mieux, mais je suis content que tu puisses profiter de Julian ce soir » murmura le verte et argent à l’adresse de la blonde avant de reprendre une gorgée de sa boisson. Dommage qu’il n’y ait pas de Whisky pur feu à déguster, et qu’il ne soit pas majeur, parce qu’il aurait bien eu besoin d’un liquide un peu plus fort pour réussir à supporter le reste de la soirée.



   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Minerva McGonagall
Minerva McGonagall
Directrice de Poudlard

Parchemins : 995
Âge : 86 ans (4 octobre 1926)
Actuellement : Directrice de Poudlard


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyMer 7 Aoû - 17:05

L'absence de Prudence pendant la première danse des préfets fit grincer des dents à la vieille directrice, très à cheval sur les convenances. Peut-être qu'elle n'aurait rien remarqué de leur plan suspect si la jeune fille s'était prêté comme il se devait à ses obligations, mais dans la mesure où ce n'était pas le cas, Minerva se mit à la recherche de la jeune fille et de son cavalier et les trouva à ras du sol... Non loin de leurs complices habituels, Spingate et Carmichael. "Mademoiselle Faraday, monsieur Kostas, puis-je savoir ce que vous êtes en train de faire ?" Question purement rhétorique, si elle n'avait pas les détails, elle se doutait que les intentions des deux Poufsouffle tenaient en deux mots : grosse bêtise. "Suivez-moi tous les deux, je dois encore décider combien d'heures de colle vous allez passer en compagnie de vos professeurs mais avant ça je dois annoncer le résultat des élections de Miss et Mister Poudlard. Vous allez venir avec moi sur scène pour que je puisse vous surveiller." Elle avança d'un pas et se retourna vers ses deux élèves en fronçant les sourcils d'un air sévère soit son air normal quoi : "Et pas d'entourloupe ou la punition sera pire que simplement quelques heures..." Suite à quoi Minerva monta sur la petite scène où se produisait chaque année un groupe pour fêter la fin du bal et, pour ainsi dire, de l'année civile.

Elle y prit une enveloppe dans laquelle se trouvait le résultat de l'élection. La musique s'arrêta et Minerva annonça : "Mes chers élèves, Joyeux Noël ! J'ai le plaisir de vous annoncer ce soir que vos Miss et Mister Poudlard de l'année écoulée sont Victoire Weasley et Louis Hazzard, bravo à eux !" Les deux élèves (des Gryffondors, hip hip hip ! Hourra !) récupérèrent leurs écharpes et s'en retournèrent à leurs précédentes conversations pendant que Minerva emmenait Prudence et Joaquin dans un coin de la salle. "Bien, quelque chose à dire pour votre défense ? là encore, c'est plutôt rhétorique, je ne veux pas connaître les détails Monsieur Kostas passe encore, mais vous mademoiselle Faraday, c'est une honte. Vous n'avez pas été nommée préfète de votre maison pour vous rouler par terre le soir du bal. J'en référerai à vos parents et vous aurez trois heures de colle en plus de travaux d'intérêt général que vous aurez à cœur d'accomplir. Quant à vous monsieur Kostas, je vous mets trois heures de colle aussi, et vous êtes prié de vous tenir éloigné de ce buffet. Estimez-vous heureux tous les deux que je n'enlève pas de points à votre maison car c'est Noël." Et la directrice les planta là. Elle était sévère et sûrement qu'encore une fois ils ne comprendraient pas pourquoi, mais c'était pour leur bien qu'elle les punissait. S'il y avait des règles et des traditions, ce n'était pas sans raison. Un jour ils comprendraient.


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 TdI5EJf
"Hogwarts is threatened!" shouted Professor McGonagall. "Man the boundaries, protect us, do your duty to our school !"
Revenir en haut Aller en bas

Ted Lupin
Ted Lupin
Poufsouffle

Parchemins : 154
Âge : 16 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyMer 7 Aoû - 23:37

Ted aurait aimé avoir une réponse éloquente à offrir à Victoire. Une solution mature, digne d'un jeune homme de seize ans, avec la tête bien sur les épaules. Mais la vérité était toute autre : il avait suivi l'impulsion qui le poussait à dire que ça n'allait pas, qu'il fixait la limite à ce qui s'était produit à la rentrée, mais il commençait aussi à songer qu'il en demandait trop à Victoire. Elle s'était comportée de manière dérangée appelons un chat un chat, mais peut-être que le fait de mettre les choses au clair suffisait. Peut-être qu'il avait voulu voir plus dans toute cette situation qu'il n'y avait vraiment. Ce qui était certain, c'était qu'il était en train de lui faire de la peine, alors que c'était la dernière chose qu'il souhaitait au monde. Soupirant, il répondit finalement : « Ça, ce genre de réaction. De ta part ou de la mienne. Tu ne peux pas faire ça. T'aurais pu finir en retenue jusqu'à la fin de l'année, et Jo' n'avait rien demandé. » conclut-il plus calmement, de manière moins émotive et désordonnée que précédemment.

Apprendre que Victoire doutait autant de leur amitié ébranlait quelque chose en lui. C'était un lien qui lui avait toujours paru si évident. Bien sûr, il s'était préparé à ce qu'elle finisse par sortir avec un garçon, qu'elle le délaisse un peu, mais il n'avait jamais remis en question sa valeur à ses yeux. Il secoua la tête pendant qu'elle parlait. « Personnellement j'appelle juste ça ma meilleure amie, tu sais, la personne qui me réconforte quand ça va mal, la seule à qui je peux vraiment en parler, celle qui m'a supporté pendant ma crise d'ado chiant. J'avais pas la moindre idée que tu pensais tout ça, Vic'. C'est totalement faux... sans vouloir t'offenser. » Il fronçait les sourcils, l'observant avec circonspection. « Je préfère juste que t'évites d'attaquer mes potes, Vic', c'est tout. Mais le reste ? C'est à des miles kilomètres de ce que je ressens pour toi. T'es ma personne préférée à qui parler Vic', toujours. Tout le temps. » Il déglutit, évitant pourtant de détourner les yeux de ceux de la blonde. Il était important que le message passe, qu'elle soit consciente que ses peurs n'étaient pas justifiées : même quand il avait été bête, même quand il avait pris ses distances, il avait toujours tenu à elle, ça n'avait jamais changé. Et il n'avait jamais su rester loin bien longtemps, de toute façon.

Il tâcha de réprimer le saut périlleux intestinal qu'il ressentit lorsqu'elle lui clama qu'elle se foutait des autres garçons - ça n'était ni le lieu, ni l'heure - mais n'y parvînt qu'à moitié. Au moins ne souriait-il pas bêtement, il jugeait que c'était déjà pas si mal. Il écouta pourtant attentivement ses paroles suivantes, éprouvant un doux mélange de joie et d'amertume. Ce qui ne l'empêcha pas de larguer dans la nature la pire invitation à sortir avec quelqu'un dans l'histoire de Poudlard, sans doute. En vérité, il n'y croyait pas vraiment - ou en tout cas, ne voulait pas avoir d'espoirs. Mais il devinait la réaction de Victoire avant même de la lire dans ses yeux, avant qu'elle ouvre la bouche pour lui dire que les meilleurs amis ne sortaient pas ensemble t'as oublié Anabelle et Adrien. C'était devenu tout à fait clair dans le discours qu'elle lui avait fait, dans sa première requête : celle que rien ne change. Victoire et lui n'étaient pas sur la même longueur d'onde. Il avait seize ans, elle en avait quatorze. Il était son meilleur ami, son confident, et s'il y avait une chose pour laquelle elle n'était pas prête, c'était qu'il ruine tout ça en lui dévoilant ses sentiments.

Avec peine, il força un sourire blagueur, et haussa les épaules : « T'as raison. » Et Merlin savait que ça lui en coûtait. Il avait envie de la secouer en lui disant que si, ça arrivait à des gens très bien, que c'était tout à fait possible. Mais il se retînt. « On aura tout ça Vic'. Tu sais bien que je ne peux pas refuser une glace quand elle m'est offerte. » La blague était faible, il le concédait, mais il avait l'impression persistante de s'être approché très, très près d'un précipice, et de s'être débiné au dernier moment. L'adrénaline retombait, et il n'était pas sûr de savoir comment se comporter normalement. « Bien sûr que non, je ne te laisserai pas tomber. » put-il tout juste glisser avant que la voix du professeur McGonagall ne se fasse entendre. La musique s'était arrêtée, et les visages se tournaient lentement vers elle. Teddy n'avait même pas réalisé qu'autant de temps était passé. Il aperçut Joaquín Kostas et Prudence Faraday, debout derrière la directrice comme deux enfants punis (il aurait presque cru que c'était eux, Mister et Miss Poudlard, si quelque chose dans leurs expressions n'avait pas exprimé le deuil plutôt que la liesse), et puis, elle prononça le prénom de Victoire.

Les gens allaient venir la féliciter, il l'avait déjà accaparée plus longtemps qu'il n'était de rigueur. Il se pencha doucement vers Victoire, pour glisser à son oreille : « J'avais voté pour toi. Félicitations, Miss Poudlard. » Il l'embrassa sur la joue, lui adressant un sourire sincère. Il savait à quel point ça lui ferait plaisir, et si elle était heureuse, il ne pouvait que l'être aussi.
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 948
Âge : 14 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyLun 12 Aoû - 0:17

Victoire avait infligé une certaine dose de crises à Teddy au fil des années. Leur intensité avait varié avec le temps, devenant de plus en plus hystériques ces derniers mois jusqu’à ce que, finalement, elle ne dépasse complètement les bornes. Il fallait bien que cela arrive un jour. Teddy était le garçon le plus patient que Vic connaisse mais même  lui avait des limites à ce qu’il pouvait supporter. Et ces limites, elle les avait clairement franchies. Victoire avait peur d’avoir tout gâché entre Teddy et elle et de ne pas vraiment savoir comment tout réparer, si c’était réparable. Le poids qui pesait sur son cœur sembla enfin disparaitre lorsque son meilleur ami précisa sa pensée et expliqua qu’il fallait qu’elle arrête ses crises de jalousie. La petite Gryffondor n’était pas complètement sure de réussir à contrôler sa possessivité mais elle était prête à essayer de toutes ses forces pour éviter que Teddy ne s’éloigne. « J’ai agi sous le coup de l’instinct, j’ai laissé mes émotions prendre le contrôle, je n’ai pas réfléchi aux conséquences. Ça ne se reproduira plus, je te le jure » promit-elle rassérénée par les paroles de son ami.

Tout avouer à Teddy sur sa peur panique de le perdre avait fait beaucoup de bien à Victoire et lui avait permis une nouvelle fois de se remettre le garçon dans sa poche. A chacune des phrases que son meilleur ami prononçait, son cœur se réchauffait et elle se sentait rassurée. Ses craintes ne partiraient sans doute pas tout de suite, et peut-être qu’elles ne s’apaiseraient jamais tout à fait mais en cet instant, elle se sentit bien, simplement, profondément, bien. Et elle comprit avec une fulgurance clarté à quel point Teddy, ce garçon qu’elle connaissait depuis toujours, représentait son équilibre. « C’est vrai que tu as eu une crise d’ado particulièrement chiante, à côté mes crises c’est presque rien » déclara-t-elle d’une voix traînante, le ton clairement amusé pour cacher à quel point elle était touchée par les paroles de son ami d’enfance. « C’est la première fois que je suis aussi contente d’avoir tort » souffla-t-elle ensuite, ses yeux clairs brillant de nouveau de larmes, mais des larmes de joie, des larmes de soulagement cette fois.

« Oooh Teddy arrêtes où tu vas vraiment me faire pleurer cette fois ! Toi aussi, tu sais, tu es la personne que je préfère en ce monde. » Et je t’aime voulait-elle ajouter. Et c’était vrai. Victoire avait toujours aimé Teddy. A dire vrai, elle ne se souvenait pas d’un seul moment de toute sa jeune vie où elle ne l’avait pas aimé et admiré. Mais elle ne lui dit pas. Vic avait beau sentir que cette conversation leur avait fait du bien et avait permis de mettre les choses au clair, elle n’était pas sure pour autant que tout était revenu à la normale. Pas lorsqu’une partie d’elle lui criait que ce qu’elle ressentait pour lui n’avait rien de simplement amical. Et elle n’était pas sure que si elle lui disait qu’elle l’aimait, comme elle en avait eu l’habitude plus jeune, il ne se rende pas compte que cela avait un sens beaucoup plus profond qu’auparavant et alors, tout serait différent. En découvrant cette vérité, il s’éloignerait d’elle car on ne reste pas aussi proche de quelqu’un qui a des sentiments pour vous sauf quand on est maso coucou Nono. Or, qu’il prenne ses distances était bien la dernière chose que souhaitait Victoire. « J’ai tellement eu l’habitude de ne t’avoir que pour moi que j’ai beaucoup trop de mal à te partager. Mais c’est égoïste de ma part de te vouloir qu’à moi et je m’excuse une nouvelle fois pour toutes mes crises. » La blondinette avait la nette impression qu’elle ne s’était jamais autant excusée elle a fait sa bonne action de l’année ça y est mais en même temps, elle le devait bien à Teddy.

Puis, tout se dégrada de nouveau ah bravo Teddy lorsque le jaune et noir lui sortit une invitation à sortir avec lui bien pourrie. Quelle énormité vraiment ! Comme si Teddy lui proposait vraiment ça ! Néanmoins, et contre sa meilleure volonté, le cœur de Victoire, qui en avait déidément vu bien assez en cette soirée, s’était mis à battre plus fort avant qu’il ne confirme ce qu’elle pensait : il rigolait (et ce n’était pas marrant.) « Bien sûr que j’ai raison. D’habitude tes blagues sont plus drôles Teddy » déclara-t-elle d’un ton quelque peu refroidi en fronçant ses sourcils. Mais son regard s’éclaircit rapidement et elle eut un rire bref aux paroles suivantes de son meilleur ami. « J’ai jamais dit que la glace te serait offerte ? Va me falloir une sacrée dose de sucreries pour oublier que tu m’as fait flipper comme jamais le soir du bal de Noël » Eh oui, même après subi la pire frayeur de sa vie, Victoire trouvait toujours le moyen de se comporter en vraie princesse pourrie gâtée un amour cte fille.

Alors que Vic s’apprêtait à répliquer à Teddy qu’elle comptait bien rester accrochée à lui même s’il comptait l’abandonner, la directrice McGonagall annonça les résultats de l’élection des Miss et Mister Poudlard devant Prudence et Quino. Les deux comparses affichaient l’air défaits des fauteurs de trouble pris sur le fait. Quand la professeure de Métamorphoses prononça son nom, Victoire n’arriva pas à y croire. Elle avait vraiment été élue Miss Poudlard ? Elle n’avait jamais cru en ses chances. Elle se savait belle et plutôt populaire mais pas au point de remporter le titre. Sous le choc de la nouvelle, elle vit à peine Teddy se rapprocher d’elle. Un frisson la parcourut toute entière lorsque le garçon se pencha, tout près d’elle, pour la féliciter et lui déposer un baiser, léger comme une plume, sur sa joue. Vic cacha son trouble en fermant son poing et en l’abattant sur le bras du Poufsouffle : « Encore heureux que tu aies voté pour moi ! Bon je vais récupérer mon écharpe et saluer mes admirateurs mais pas de bêtises en m’attendant ! » Elle lui adressa un sourire éclatant, un sourire victorieux, et s’avança de quelques pas avant de se stopper pour lui lancer : « Quoique, tu peux aller voir tes soupirantes, parce que je suis cool avec ça maintenant, tant que tu me réserves le reste de ta soirée ! » Sitôt les mots ayant franchis ses lèvres, Victoire les regretta. Elle n’était pas certaine de tenir bien longtemps sa promesse de se calmer si elle apercevait Teddy en plein flirt.

Victoire, toute bouffie d’arrogance, enfila avec fierté son écharpe de Miss Poudlard. Elle se tourna ensuite vers Louis, le Mister de cette année et meilleur ami de Graham (quel dommage d’ailleurs qu’il n’ait pas été réélu, elle aurait pu encore se moquer de lui.) « Tu veux bien m’accorder cette danse ? Les préfets ouvrent le bal, je vois pas pourquoi les Miss et Mister pourraient pas, eux aussi, avoir leur danse. » Elle lui offrit un sourire lumineux. Elle était si contente d’avoir gagné ! Et d’imaginer la tête que ferait Lily en apprenant la nouvelle, Vic se sentait encore plus fière.

[1 198 mots]



   
proud to be a Weasley
Sur toi jpouvais compter ça m'a eu à l'usure tu commences à me manquer Le temps passe et je dviens possessive quand tu réponds pas jsuis agressive A la base t'étais mon ami mais ça s'est passé autrement jsuis entrain de faire une connerie jcrois que j'ai des sentiments. Jamais sans lui, jamais sans nous.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Gryffondor

Parchemins : 106
Âge : 14 ans [29.04]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyLun 12 Aoû - 10:34




Vanellope & Psychée
Bal de Noël 2014




L’un des drames de la vie de Vanellope était qu’aucun objet électronique ne fonctionnait à Poudlard. Cela signifiait qu’en plus de ne pas pouvoir utiliser (ni recharger) son téléphone, elle ne pouvait pas non plus utiliser son appareil photo numérique ou son lecteur mp3. Autant dire que même si elle trouvait la magie cool, elle pensait sincèrement que Poudlard et le monde sorcier en général avait besoin d’un bon petit lifting. Pour palier à l’impossibilité d’utiliser ses accessoires habituels, V avait emmené un vieil appareil photo moldu à l’ancienne et son camarade sorcier – ce dernier était emprunté, il ne lui appartenait pas -. La logique voulait qu’elle puisse montrer des photos « normales » des événements de sa vie scolaire à ses amies moldues. Rien qui ne trahisse leur vie de sorcières bien sûr, V n’était pas idiote. Elle laissa donc à Psychée les deux appareils et prit la pose. C’était tout un art de paraître bien sur des photos. D’autant que V n’avait rien d’un mannequin. Elle était mignonne à sa façon et avait un sens du style indéniable, mais elle n’était pas une beauté classique comme Victoire, Viska ou même Psychée (pour chercher un exemple dans les brunes). Vanellope était petite – elle dépassait difficilement le mètre cinquante sans ses talons -, n’avait pas beaucoup de poitrine, des sourcils un peu trop prononcés (mais ça revenait à la mode) et un visage en ovale dont on ne voyait que les yeux et les joues (« ses joues de hamster » pour reprendre ses mots). Pour autant, elle ne ressentait aucun complexe à côté des beautés de son dortoir ou quand elle postait des photos sur son fil. Être comme tout le monde, c’était tellement has been.

Bien dans ses baskets – ou ses chaussures à talons – Vanellope profitait du bal avec une insouciance que tout le monde ne partageait pas. « Ne t’inquiète pas ! Je suis un pro ! » Répondit-elle en souriant à son amie tandis qu’après avoir été prise en photo, elle se mettait à mitrailler tout le monde autour d’elles. A travers son objectif, elle remarqua l’ambiance lourde qui entourait Victoire. Elle vit aussi qu’il se tramait quelque chose du côté des Serpentard, mais comme elle ne connaissait pas bien la préfète en chef et le reste des protagonistes, V en fit facilement abstraction. « Ne t’inquiète pas pour Victoire, elle est tellement orgueilleuse que même si les choses dérapent, ça finira par être la faute de Ted. » La suite du bal lui donna plus ou moins raison dans le sens où Victoire fut élue Miss Poudlard. V mima l’action de se faire vomir pour plaisanter : « Elle va être infernale... » Murmura-t-elle à Psychée. « Et tu as vu ? Ça chauffe pour Joaquin et Prudence. Elle n’aurait pas du esquiver la danse des préfets, ils ne sont pas assez nombreux pour que ça ne se remarque pas. » Si elle avait été préfète, elle aurait fait le nécessaire pour briller le jour du bal. Prudence manquait du sens mondain le plus élémentaire.

Comme les danses recommençaient suite à l’annonce de l’élection de Miss Poudlard, Vanellope se tourna vers sa cavalière : « ça te dit qu’on danse un peu ? Si je continue à manger, je vais finir par exploser ! » Sourit-elle en tendant la main à Psychée.

Fiche codée par Koschtiel
Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Symphonie
Alexandre Symphonie
Gryffondor

Parchemins : 87
Âge : 11 ans (3 juin 2002)
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyLun 12 Aoû - 11:00

Eurydice & Alexandre
Bal de Noël 2014



Alexandre était un peu obligé d’aller au bal : 1) sa mère considérait que c’était un événement très important de sa vie scolaire et son père lui donnait raison (pour changer un peu…), 2) il avait promis à Ayélet de lui montrer des photos de toutes les « princesse » de Poudlard, 3) Viska refusait de louper le bal pour qu’ils rentrent à Pré-au-lard en avance et il ne se voyait pas quitter Poudlard sans elle. Pour les vacances de Noël, les deux cousins devaient faire une étape chez le jeune lion avant que toute la famille aille chez Viska pour passer quelques jours. Sa mère, Myrielle, avait de gros à priori sur les moldus quand elle était élève – il n’inventait rien, elle le lui avait dit elle-même, pourtant elle acceptait très bien que sa nièce soit de sang mêlé et était toujours aimable, et même carrément amicale, avec les parents moldus de Viska. Ils avaient une vraie relation familiale détendue et Myrielle servait de lien entre le monde des Symphonie et celui des moldus pour sa nièce. Alexandre trouvait ça cool : il avait un genre de nouvelle tante qui lui offrait des gadgets moldus très marrants ! Et qui faisait de supers bons petits plats, même si elle était un peu maladroite. Avec un père danseur et une mère pratiquante d’arts martiaux, il n’avait pas l’habitude de voir autant de porcelaine rencontrer le sol ou le rebord de l’évier…

Ne pouvant pas passer directement à cette étape de ses vacances, il se plia à la tradition et se trouva même une cavalière en la personne d’Eurydice, visiblement tout aussi embêtée que lui de se trouver quelqu’un. Alexandre n’avait aucun intérêt pour la gente féminine pour le moment et n’avait pas hâte que ça commence (voir son cousin Noé se décomposer plus tard dans la soirée n’était pas ce qui le ferait changer d’avis). Il était entouré de filles et de femmes au caractère affirmé il a oublié que Susan existait faut croire et n’avait pas spécialement envie se s’y frotter encore plus. Il recevait déjà assez d’ordres comme ça !

Ils passèrent un moment tous les deux. Alex était dans un costume de coupe simple mais bleu foncé. C’était le choix de sa mère, lui s’en fichait pas mal. Eurydice était, quant à elle, très mignonne. Elle ne cherchait pas à faire plus que son âge et, surtout, elle était calme. Il regrettait de ne pas comprendre ce qu’elle signait, son niveau étant plutôt bas, car écrire sur son carnet lui prenait du temps. Heureusement, Ash arriva avec Stef et ils maîtrisaient tous les deux cette langue mieux que lui ! « Salut tous les deux ! » Il vit Eurydice signer un petit « Salut » un des seuls gestes qu’il connaissait pour la voir le faire tous les jours. Elle signa ensuite une autre phrase (« Merci Ash, ta robe est très jolie aussi. C’est original comme choix. ») que le lion ne comprit pas, aussi répondit-il plutôt à Stef : « On vient de prendre du jus d’orange. » Et il ajouta : « Sympa ta tenue Stef, ma mère te dirait que la petite robe noire est un grand classique. » Être fils de styliste lui faisait connaître des tas de choses sur la mode qu’il n’avait pas voulu apprendre. Mais jeune enfant, il passait tout son temps dans l’atelier des Mille Symphonies de la Mode, alors forcément…

« T’as raison Stef, les bals c’est souvent le lieu parfait pour les drames, en même temps c’est le seul  moment de l’année où on est complètement mélangé. » Le seul moment où les maisons et les années perdaient de leur importance. De fait, Alex ne tarda pas à repérer quelques drames en puissance mais ce n’était pas son genre d’en faire le commentaire en premier.

Finalement, McGonagall attrapa Prudence et Quino, non loin d’eux finalement, et Alex sourit dans son verre. « Ton frère va passer un sale quart d’heure » dit-il à Stef avant d’écouter le résultat de Miss et Mister Poudlard. « Cool ! Les Gryffondor l’ont encore emporté ! » Chauvin ? Lui ? Si peu ! « Ma sœur va être triste d’avoir encore perdu... » commenta de son côté Eurydice sur son carnet et qui semblait, justement, chercher Esther des yeux.

Fiche codée par Koschtiel
Revenir en haut Aller en bas

Derek Bradford
Derek Bradford
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 260
Âge : 17 ans
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyLun 12 Aoû - 23:59

Si l'on devait décrire Derek en un mot, le premier qui viendrait à l'esprit serait "classe inexistante" ça fait deux mots, je vous ai eus. Alors, on ne désignait pas là ses tendances vestimentaires qui étaient, selon Karl Lagerfeld en personne la plèbe, plutôt de bon goût mais bien ses expressions dignes d'un bon Américain du bled habitant la campagne. Qu'on aime sa manière de s'exprimer ou pas, ça, il s'en tamponnait l'oreille avec une babouche mais il fallait avouer que c'est un peu ce qui faisait son charme non ?. Évidemment, il savait faire preuve de classe, comme lorsqu'il avait dû se présenter au père de Candys l'été dernier. Sa mère l'avait élevé et éduqué avec tout son amour et résultat ? Un jeune homme proche de la perfection ! S'envoyer des fleurs est conseillé pour rester en bonne santé. Après lui avoir roulé une pelle comme il se doit, Derek rit à la remarque de sa copine. Il pensait avoir fait assez bonne impression dans la famille Montgomery. Alors qu'ils se mirent en route pour le hall d'entrée du chateau, la brunette glissa à l'oreille de son cavalier une phrase toute simple qui eut pour effet d'élargir son sourire mais surtout, de lui faire ressentir un mélange de fierté et d'excitation. Tout cela ponctué par un nouveau baiser, le septième année était aux anges. Que c'est beau, l'amour de jeunesse ! Il répondit ensuite, lui aussi à voix très basse - après tout, ils n'étaient pas seuls dans la salle commune des Serpentard - « Bravo, maintenant je ne vais plus penser qu'à ça. » et de rejoindre leurs amis pour commencer le Bal de Noël.

La niaiserie des deux tourtereaux continua lorsqu'ils eurent retrouvés Erin et Bartley. Candys avoua à sa manière que Derek allait lui manquer l'année prochaine. Celui-ci se contenta de lui sourire et l'embrassa sur le front. Il n'avait toujours pas lâché la main de sa cavalière et ne comptait pas commencer de sitôt. Tempérance et Noé les rejoignirent et les complimentèrent. Candys répondit à son jumeau et précisa qu'Heaven, qui était professeur de potions, pourrait les prendre en photo pour leur mère. Derek n'y voyait pas d'inconvénient, au contraire, si ça pouvait encore mieux le faire voir auprès de sa belle-famille, c'était bonus, ainsi se contenta-t-il d'acquiescer à la proposition de sa dulcinée.

Soudain, sans avoir prévenu ni Tempérance ni Derek, Julian surgit presque de nulle part et les deux Américains durent bien se saluer comme il se doit. L'ancien Serdaigle titilla son meilleur ami sur son physique ce qui eut pour résultat qu'il se reçoive une pêche dans les dents la potentielle et classique prise de poids lors des fêtes de Noël. « T'inquiète mec, le Quidditch me maintient en forme ! » répondit-il, en bandant ses biceps. Il rejoint ensuite sa copine il ne pouvait pas la lâcher plus de trois minutes et leurs amis.

Peu de temps après, Derek se rendit au bar et revint avec des boissons pour tout le groupe. Si Derek passait un très bon moment à ce bal de Noël, ce n'était clairement pas le cas de Noé. L'Américain était bien loin d'être au courant de toutes ces histoires de triangle amoureux voué à l'échec qui se déroulaient en ce moment-même autour de lui. Aussi fut-il surpris de voir son amie Erin envoyer de telles piques à Noé. De ce qu'il avait vu, les deux élèves avaient toujours eu l'air de bien s'entendre. Comme d'habitude, le capitaine des vipères préféra ne pas se mêler de ce qui ne le regardait pas.

Candys lui avoua vouloir qu'il revienne lui rendre visite au Manoir Montgomery cet hiver. Noé commenta les paroles de sa soeur, ce qui fit rire le jeune Bradford. « Je t'avoue que me retrouver seul avec ma mère me fera du bien aussi ! Vous avez vraiment une trop grande famille !» observa-t-il. C'était un fait bien connu au Royaume-Uni, mais étant donné qu'il est immigré qu'il n'était pas arrivé depuis très longtemps, il l'avait découvert via la préfète-en-chef.

Julian les avait maintenant rejoint et il proposa au couple de vipères de faire office de "couple star" pour la soirée. Derek bomba le torse fièrement et déclara : « Allez, je veux bien me porter volontaire, cher camarade ! Il n'y a pas vraiment de concurrence ce soir de toute façon… » ajouta-t-il en rigolant, même s'il n'en pensait pas moins. Tempérance mentionna les pitreries de Kostas et Faraday, à quelques pas d'eux. En effet, McGonagall semblait les avoir surpris en flagrant délit et ils ne faisaient désormais plus autant les fiers qu'avant. À la suite de la remarque de Noé sur leur position en tant que couple star de la soirée, Derek le remercia d'une petite tape sur l'épaule.

Par après, le regard de Candys bifurqua vers le buffet et on pouvait y lire une pointe d'envie : un bon nombre de pâtisseries étaient exposées sur les tables de la Grande Salle. Le vert et argent n'était toujours pas friand de la cuisine anglaise mais il appréciait que sa copine fasse l'effort de se souvenir d'un des plats préférés de son copain américain. « En effet, ça m'aurait étonné qu'il y en ait ! » déclara-t-il, en parlant des s'mores. La jeune demoiselle lui proposa ensuite un "canapé", ce qui équivalait clairement à lui tendre une perche pour qu'il lâche une bonne blague de beauf dont lui seul a le secret. « Un canapé ? Tu es déjà fatiguée ? Tu veux aller t'asseoir sur un canapé ? » blagua-t-il, tout en se forçant d'avoir l'air sérieux. Évidemment, son humour ne faisait pas toujours mouche mais il ne baissait pas les bras. Tôt au tard, il serait reconnu à sa juste valeur !

[1015]


Serpentard 2019

Derek Bradford

Revenir en haut Aller en bas

Cole Prinston
Cole Prinston
Serdaigle

Parchemins : 238
Âge : 16 ans (août 1997)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyMer 14 Aoû - 11:17




Joséphine & Cole
Bal de Noël 2014




« Ne t’inquiète pas pour Tempérance, Julian est là alors elle va forcément passer une bonne soirée. » Cole était un diplomate dans l’âme, il arrondissait toujours les angles et cherchait à éviter le conflit à tout prix. C’était peut-être pour ça qu’il s’entendait bien avec Tempérance alors qu’elle lui causait bien des tracas en tant que tuteur – il n’avait pas l’impression qu’elle ait énormément progressé avec les années en dépit de ses efforts constants -. Il croyait aussi en la nature humaine sauf celle de Derek et était assuré que ses deux amies, Erin et Tempérance, allaient réussir à régler leur problème. Et bien qu’il éprouve beaucoup d’affection pour elle, il ne pensait pas qu’une intervention de Joséphine serait utile, elle risquerait même d’être contre productive. Diplomate, donc, il ne lui présentait pas les choses ainsi mais lui disait plutôt qu’elle ne serait pas utile car Julian était présent.

En plus, ils avaient mieux à faire. Cole lui offrit le petit collier qu’il lui avait choisi. Il plaisait à Joséphine, ce qui rendit le jeune homme très heureux. Elle accepta aussi sa proposition de danser et l’entraîna sur la piste avec bonne humeur. Cole répondait à ses sourires et posa une main sur la taille fille de la rouquine tandis que sa main trouvait la sienne. Ils commencèrent à valser tous les deux et, pendant le temps d’une danse, il eut l’impression qu’il n’existait plus qu’eux. Ils dansèrent jusqu’à ce que le professeur McGonagall monte sur scène.

Cole repéra aussitôt que Prudence et Quino étaient derrière la directrice, l’air sombre. Ça allait chauffer pour les deux Poufsouffle. Le serdaigle avait reconduit sa cavalière au buffet. « Tu danses vraiment bien la valse. » la complimenta-t-il tout en leur servant des boissons. « Bon, McGo’ va annoncer le résultat de Miss et Mister Poudlard mais je ne crois pas que Prudence et Joaquin soient sur l’estrade pour être couronnés... » Il chercha des yeux ses propres préfets. Bartley était toujours avec Erin, ils avaient dansé non loin d’eux un peu plus tôt et Dahlia était avec son cavalier. Au moins, à Serdaigle, ils ne s’étaient pas fait remarquer. Cole n’était pas contre un peu d’animation mais il se demandait si le jeu en avait vraiment valu la chandelle pour la préfète des blaireaux.

Victoire et Louis furent nommés Miss et Mister Poudlard, si ce n’était pas une énorme surprise, Cole était un peu déçu (mais pas pour lui) : « Dommage. Moi j’avais voté pour toi. Tu aurais fait une meilleure Miss que Victoire. » Même si c’était un avis probablement un peu subjectif car il n’avait jamais été très attiré par Victoire, ils se fréquentaient aussi très peu car Cole était un peu plus âgé. Ils ne se voyaient que lors des missions de la BAM et un peu quand il y avait un nouveau Hibou Bavard de sorti (elle était une lectrice assidue de la rubrique potin!). Sûrement que tous les garçons ayant un peu d’attachement pour leur cavalière aurait préféré qu’elle gagne, les scrutins étaient souvent serrés, mais puisqu’ils avaient de nouveaux vainqueurs, il fallait s’incliner et Cole les applaudit néanmoins de bon coeur tous les deux.

{530}
Fiche codée par Koschtiel


«Ravenclaws prize wit, learning, and wisdom. It's an ethos etched into founder Rowena Ravenclaw diadem: 'wit beyond measure is man's greatest treasure'»
FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 205
Âge : 13 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 EmptyMer 14 Aoû - 22:21

Stef adressa un regard inquiet à Ash quand il lui annonça avoir eu des problèmes avec ses autres robes de sorcier, habituée des 'accidents' du jeune Poufsouffle. « Oh non, qu'est-ce qui s'est passé ? » Elle était bien placée pour savoir que Ash avait une sacrée poisse, elle l'avait souvent vu en action depuis l'année précédente. Si elle était contente de passer le bal en sa compagnie, elle osait quand même espérer qu'il ne leur arriverait rien de trop fâcheux à tous les deux - et à sa robe en particulier, si elle n'avait vraiment le droit qu'à un choix toujours garder le sens des priorités. « Oui c'est vrai, on est assorti alors ! » ajouta-t-elle en lui décochant un sourire ravi concernant les reflets rougeoyants de sa robe.

Toujours avide de potins - d'autant plus sur les 'grands' -, Stef écouta avec intérêt tandis que Ash lui parlait des cavaliers de ses sœurs. Apparemment, tout le monde était apparenté de près ou de loin à la famille Montgomery, un fait qui n'était plus si surprenant que ça aux yeux de la fillette. Après deux années passées à Poudlard, elle commençait à prendre le pli. « Ils sont sympas ? Tu les aimes bien ? Ils sortent ensemble ? » enchaîna-t-elle en scrutant les préfètes de loin, très intriguée par la situation. Elle-même était assez inquiète en ce qui concernait les futures copines de ses deux frères. Il fallait qu'elle s'entende avec elles, c'était une prérogative, mais comment le garantir. Merlin savait quel genre de fille Gabriel allait leur ramener, et ne parlons même pas de Quino... Pour l'instant, quand elle y pensait, tout ce qu'elle parvenait à visualiser, c'était une pile de Feuxfous Fuseboum cachés sous un imper. Peut-être valait-il mieux que ça continue comme ça.

Quant à Léopold, le frère aîné de son ami, il avait presque le même âge que Gabriel - donc de Derek Bradford - ce qui faisait de lui une cible potentielle pour le cœur d'artichaut de la petite Gryffondor. De fait, il était beau, et très élégant. Elle l'aperçut de loin, ce qui ne fit que confirmer cette pensée, mais la réputation du garçon l'empêchait de le pressentir comme étant le nouvel amour de sa vie (après que Derek l'ait lâchement abandonnée pour la préfète-en-chef encore une Montgomery). « Toutes les semaines ? Vos parents en pensent quoi ? » interrogea-t-elle innocemment, intégrant difficilement le fait qu'on puisse changer de couple aussi souvent. Et l'Amour dans tout ça ?

Les deux enfants retrouvèrent finalement leurs autres amis, Eurydice et Alexandre, près du buffet. Stef adressa pourtant un regard soucieux à Ash, remarquant son trouble. « Tout va bien, Ash ? C'est le comportement de Léo qui te choque ?  » Attendant de s'assurer que Ash n'allait pas lui faire une syncope au milieu de la Grande Salle, elle se tourna vers Alexandre, dont le compliment lui fit rosir les joues de bonheur. « Oh, merci ! C'était un peu l'angoisse de choisir, j'ai encore du mal avec tout... ça. » avoua-t-elle en désignant leur environnement. Le concept même du bal l'angoissait des semaines avant sa venue. La danse, le choix d'un cavalier, d'une tenue... Elle adressa un sourire à Eurydice, à qui elle signa tant bien que mal les mots "J'aime beaucoup ta robe".

« Qui va être élu à votre avis ? On pourrait parier ! » s'exclama-t-elle, adressant un regard brillant d'enthousiasme à ses trois amis. Pour sa part, elle pariait nettement sur Victoire pour le titre de Miss Poudlard. A ses yeux, son amie avait déjà gagné Stef aka Nostradamus. Mais alors qu'elle observait les adultes désignés par Ash, le commentaire suivant d'Alexandre vînt lui ramener brutalement les pieds sur terre. « Oh non, qu'est-ce qu'il a encore fait... » murmura-t-elle en cherchant frénétiquement Quino des yeux. « Oh pétard... Il va se faire tuer... » Car son frère se trouvait effectivement juste derrière le professeur McGonagall, affichant la mine sombre de celui qui s'était fait choper la main dans le sac. Si au moins il se montrait subtil quand il se lançait dans une quelconque de ses machinations. Mais non, il fallait que le tout Poudlard soit au courant. Elle secoua la tête avec ébahissement, se remettant à peine de cet événement lorsque McGonagall annonça les noms des grands gagnants. Elle applaudit avec entrain. « C'est trop chouette, Victoire a gagné ! Et Louis !  » En effet, Alexandre avait raison : Gryffondor avait emporté la victoire. Stef aurait difficilement pu être plus contente de ce résultat, elle appréciait en effet grandement ses deux aînés. Notant que Victoire s'était détachée d'une discussion visiblement animée avec Teddy à l'annonce de son nom, elle se promit de faire le point avec son amie après le bal. Elle était curieuse d'observer les fameux 'drames' du bal, certes, mais elle n'avait certainement pas envie que ça concerne ses proches trop tard pour Quino.

[ 818 ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: ¤ Bal de Noël 2014 ¤   ¤ Bal de Noël 2014 ¤ - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ Bal de Noël 2014 ¤
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Image : Structure de la masse salariale du Canadien pour 2014-2015
» 26-11-2014
» 27-12-2014
» Tournoi des 6 Nations 2014
» Album Panini CDM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: