AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 La croix et la bannière [ Joséphine ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 51
Âge : 15 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


La croix et la bannière [ Joséphine ] Empty
MessageSujet: La croix et la bannière [ Joséphine ]   La croix et la bannière [ Joséphine ] EmptyDim 4 Aoû - 13:54

La croix et la bannière
Fiona & Joséphine

made by black arrow


En route pour son premier cours de tutorat de l'année avec Joséphine De Guise, Fiona traînait les pieds en quittant le confort de la salle commune de Serdaigle. Dans son sac, accroché négligemment à son épaule, se trouvaient plusieurs livres d'étude des charmes et sortilèges, ainsi que sa baguette magique. Elle n'était pourtant pas du genre à baisser les bras à la première occasion, et elle n'avait d'ailleurs pas abandonné l'idée de réussir grâce aux conseils - avisés d'après les dires du professeur Bones - de Joséphine. Mais elle savait qu'elle se dirigeait - volontairement qui plus est - vers une soirée pénible, et elle ne pouvait pas feindre l'enthousiasme.

Elle n'était pas incapable de jeter des sorts - encore heureux ! -, mais cela lui prenait nettement plus de temps qu'à la majorité de ses camarades, et au bout de quatre années complètes d'études, il avait fallu admettre que ça n'était peut-être pas tout à fait normal. Cet état de fait était déjà source de frustration pour la Serdaigle, qui refusait obstinément d'être considérée comme 'différente', et avait donc observé la suggestion (qui ressemblait tout de même drôlement à une obligation) du professeur Bones comme une offense mortelle. Oui, c'était l'année des BUSEs, non elle n'était pas tout à fait au niveau, oui, elle travaillait vraiment, oui, ça lui prenait toujours énormément de temps... Contre vents et marées le nouveau surnom de Susan, la jeune fille avait dû se rendre à l'évidence : elle n'était pas en position de refuser le tutorat de Joséphine.

Elle restait sceptique vis-à-vis de la valeur ajoutée de ces cours. Graham était très bon en sortilèges, et c'était lui qui l'aidait généralement, mais jusqu'à maintenant, ça n'avait pas suffi à la rendre totalement autonome. En quoi cette Joséphine De Guise pourrait-elle accomplir des miracles que même le doublement titré Mister Poudlard ne parvenait pas à réaliser ? Sur le principe, elle n'avait rien à reprocher à la Française. Etant dans l'année supérieure à la sienne et qui plus est à Poufsouffle, elle ne la connaissait presque pas - hormis le fait qu'elle avait débarqué en cours de scolarité, fuyant vraisemblablement la France et les Français compréhensible. En outre, elle savait qu'elle s'était rendue au bal de Noël en compagnie de Graham l'année précédente, ce qui était plutôt de bonne augure, et qu'elle animait le Club de Duel, et avait donc le mérite d'avoir de bonnes références.

Haut-les-cœurs. Chassant ses méditations concernant Joséphine de son esprit, Fiona arriva dans le couloir où les deux filles s'étaient donné rendez-vous et aperçut tout de suite la chevelure flamboyante de cette dernière. « Salut ! » Elle adressa un sourire à son aînée. Pas la peine d'afficher son scepticisme comme un étendard. L'idée n'était pas de décourager la Poufsouffle avant même d'avoir commencé. L'ironie de la situation ne lui échappait en revanche nullement. Une Serdaigle qui avait besoin de cours de soutien, ça n'était quand même pas commun. « C'est toi qui te coltines de m'aider, alors ? Tu fais souvent ça ? » interrogea-t-elle histoire de vérifier si les informations de son CV étaient véridiques : as-tu réellement fait de la poterie pendant trois ans ? Hein ? avec curiosité, avant de pousser la porte de la salle de classe où elles étaient censées s'entraîner. La bibliothèque n'était pas tout à fait apparue comme l'endroit idéal pour ce genre d'exercice - surtout que Madame Pince était devenue - si c'était possible - encore plus acariâtre qu'auparavant, depuis la petite prise en otages des adultes au cours de l'année précédente. « Du coup, on commence par le sortilège de Mutisme cette année. On est censé s'entraîner sur des corbeaux ou des grenouilles, mais je trouve ça un peu cruel, pas toi ? Ils n'ont rien demandé, eux. » poursuivit-il tout en sortant ses affaires de son sac, pour les poser sur la table la plus proche. De toute façon, elle n'avait pas amené de grenouille avec elle. Elle pensait à Robbie, son feu hamster, et songeait que si les animaux venaient un jour à se rebeller contre la façon dont ils avaient été traités, alors ils étaient foutus, tous autant qu'ils étaient. On verrait si le professeur McGonagall continuerait à faire la fière, après avoir été transformée en théière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Joséphine De Guise
Poufsouffle

Parchemins : 399
Âge : 16 ans (03/11/97)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Charlotte, Alan, Julian & Quentin


La croix et la bannière [ Joséphine ] Empty
MessageSujet: Re: La croix et la bannière [ Joséphine ]   La croix et la bannière [ Joséphine ] EmptyMar 10 Sep - 7:24

Confortablement avachie installée dans un des fauteuils de la salle commune de Poufsouffle, Joséphine de Guise se réveilla en sursaut. Elle regarda sa montre précipitamment et s'écria « Sapristi Merde ! » avant de se lever d'un bond, attraper son sac et détaler comme un lapin hors de la salle commune. Depuis qu'elle s'occupait du club de duels et qu'elle avait intégré la Brigade Anti-Menace, la vie de Jo' était bien plus mouvementée qu'avant pour preuve, elle n'avait même plus le temps de rejoindre son dortoir pour faire ses nuits. On aurait pu croire que passer ses BUSEs l'année précédente aurait allégé son emploi du temps, mais que nenni : elle avait brillamment réussi ses examens optionnels de soins aux créatures magiques et d'arithmancie et avait surtout été assez pugnace pour arriver à passer en année supérieure en potions et en botanique, ce qui - quand on la connaissait – relevait du miracle. Du coup, elle avait tout autant de matière qu'avant (c'était ça de ne pas savoir quoi faire après Poudlard, on se gardait toutes les portes ouvertes), si ce n'était qu'elles étaient bien plus dures et donc bien plus prenantes. Ajoutez à ça une vie sociale plus remplie c'est que maintenant moi je sors madame. J'ai des friends et tout, tu vois... et vous obtenez des siestes éclairs sur le canapé à toute heure de la journée.

La 6ème année marchait vite pour ne pas arriver en retard à son rendez-vous : elle n'était en réalité pas du tout en retard, mais personne n'enlèverait à la jeune fille sa ponctualité. Elle détestait se faire attendre, chose plutôt paradoxale puisqu'elle se glorifiait régulièrement de se foutre du regard des autres ce qui au fond veut peut être dire que ce n'est pas trop le cas, hein.... Elle avait rendez-vous avec une jeune fille de Serdaigle qu'elle avait pour mission d'aider en potions. Euh non, erreur de casting cours de sortilèges alors les Serdaigle, on fait moins les malins maintenant !.
Quand le professeur Montgomery-Bones avait pris à part Joséphine en fin de cours, le cœur de la jeune fille avait inévitablement manqué un battement. Si la française essayait d'être relativement attentive dans tous les cours enfin presque : pardon Mr Binns, ce n'est pas contre vous, mais votre pouvoir soporifique est bien trop dur à combattre ! où elle étudiait, le cours d'enchantements était sans conteste celui où elle était le plus attentive. Elle adorait les sortilèges - plus que tout, en fait - et aurait très mal vécu par exemple qu'un de ses camarades de classe n'inscrive dans un de ses devoirs, une info qu'elle n'aurait pas entendu.
Être la meilleure faisait rarement partie de ses objectifs à l'école, en revanche donner le meilleur de soi faisait intégralement partie d'elle regardez à Beauxbâtons, elle n'était pas partie, on l'avait expulsée, aha ! Toujours donner le meilleur de soi, en particulier en sortilèges où elle buvait littéralement les paroles de son professeur. Si elle ne savait pas encore de quoi son avenir serait fait, Joséphine avait quand même une petite idée sur la question : si elle pouvait réussir à ouvrir son futur à deux choix seulement, ils étaient simples, être professeur de sortilèges ou être Susan Montgomery-Bones The Queen of the Baguette.

Passablement honorée qu'on lui demande si elle pouvait aider une élève à s'améliorer en enchantements, Joséphine avait dit oui sans hésiter. Un honneur pareil ne se refusait pas : pas d'aider un élève, non, elle avait déjà régulièrement contribué à la réussite aux examens de ses camarades de classe la modestie ? Humpf, c'est pour les faibles mais bel et bien accepter une demande du professeur Montgomery-Bones herself. La Poufsouffle était aussi heureuse que quand sa directrice de maison lui avait laissé reprendre le club de duels. Le club de duels, tiens... ça n'allait pas faire des soirées très chargées, tout ça ?
Dans un second temps Joséphine réalisa que ses soirées de libre n'étaient pas légion : entre les devoirs qui lui prenaient tout son temps libre et le club de duels à animer, elle casait déjà les réunions de la BAM hors planning, sur son temps de sommeil. Alors comment allait-elle trouver le temps d'aider cette... Fiona ? C'était ça ? Oui un prénom un peu ingrat, comme elle. Bichette... La pauvre...  Jo éprouvait toujours de l'empathie pour les porteurs de prénom durs à porter comme le sien. Quand allait-elle l'aider ?
Et bien ce soir, tiens. Et si ça la mettait en retard pour ses devoirs... tant pis. On lui avait donné une mission, aider une jeune fille en détresse à s'améliorer et Jo n'était pas fille à refuser de l'aide à quelqu'un, ni à rompre une promesse.

- Salut ! Fiona c'est ça ?

Lança Joséphine à une Serdaigle qui s'approchait d'elle et qui se tenait pile au point de rendez-vous donné. Coïncidence ? Je ne crois pas et qu'elle comprit être son rendez-vous. La sorcière attaqua d'office par lui demander si c'était bien Jo qui se coltinait de l'aider : la 6ème année compris alors que ces cours n'étaient pas pour elle une partie de plaisir et que ce tutorat lui avait sûrement été imposé. Ça compliquait un peu les choses, soyons honnêtes, Jo se sentait pousser des ailes quand on voulait apprendre avec elle, en revanche elle n'avait jamais fait face dans le club de duels à quelqu'un de démotivé. Ça allait être à voir, mais dans tous les cas, c'était à Jo d'être d'entrée de jeu motivante.

- C'est un grand plaisir pour moi, au contraire ! C'est mon premier tutorat privé, en fait, mais je suis sûre que ça va bien se passer !

Lança t-elle, hypocritement, alors qu'elle aurait volontiers été plus sincère avec un 'J'espère que ça va bien se passer.' : elle ne voulait pas laisser le moindre doute à Fiona sur sa passion des enchantements : si elle arrivait à lui faire aimer les sorts au moins un quart comme elle, elle aurait réussi.
Joséphine était sûre que ça allait bien se passer : elle faisait ce qu'elle aimait, elle faisait ce qu'elle avait déjà fait des centaines de fois (Jo était aussi membre du club de duels à Beauxbâtons et là bas aussi l'entraide était reine) et surtout Fiona était quelqu'un qui venait juste d'attirer sa sympathie. Pas par son caractère, qu'elle visualisait encore assez mal (à Poudlard Joséphine se méfiait toujours des personnalités froides et austères de Serpentard et de Serdaigle. Cole était cependant la preuve vivante qu'elle restait rarement sur ses préjugés.) mais par son physique : Fiona était sans conteste, la plus belle fille qu'elle ait jamais vu. Tempérance n'était pas mal dans son genre, Victoire, avec son côté poupée insupportable, à casser d'urgence par terre était aussi très belle - même si ça lui coûtait de l'admettre - mais Fiona les surclassait avec facilité. Blonde – une couleur de cheveux qui plaisait beaucoup à Jo – des yeux ultra-expressif et une candeur qui devait faire fondre tout le monde. Jo se promit que si un jour on lui proposait de changer de tête, elle prendrait celle de Fiona.

Les deux jeunes filles venaient d'arriver dans une salle de cours vide que le professeur Montgomery-Bones avait mis à disposition de Joséphine. La Française posa son sac au sol et se plaça devant Fiona, baguette à la main tu vas prendre cher ma fille.

- Le sortilège de Mutisme, d'accord. Tu vas t'entraîner sur moi.

Joséphine baissa la tête, décidée à servir de cobaye : c'était un sort qu'elle était clairement prête à recevoir sans broncher. De toute manière, depuis la rentrée et son altercation avec Victoire, l'Endoloris même lui paraissait être un sort de fillette. Alors un sortilège de Mutisme, humpff ! Jo avait reçu bien pire. Et comme disait Fiona – qui se souciait donc du sort d'autrui – les animaux n'avaient rien demandé, idée que partageait Joséphine pourquoi tester des sorts sur des animaux alors que des élèves étaient tout désignés pour servir de cobaye ? Des Serpentard, des gens en retenue, ou même Victoire Weasley, tiens, par exemple!.

- Je te préviens, ça ne va pas être chose aisée : j’ai la réputation de ne jamais me taire !

Lança la sorcière en rigolant, pour mettre Fiona à l'aise c'est raté ? Ah zut, essayons encore : Joséphine n'était pas quelqu'un de particulièrement charismatique, elle était même souvent plus dure avec les garçons qu'avec les filles, par méfiance très certainement.

(1378)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fiona Quincy
Serdaigle

Parchemins : 51
Âge : 15 ans { 12/01/1999 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


La croix et la bannière [ Joséphine ] Empty
MessageSujet: Re: La croix et la bannière [ Joséphine ]   La croix et la bannière [ Joséphine ] EmptyMer 11 Sep - 21:39

Fiona opina du chef lorsque Joséphine chercha à l'identifier. En même temps, elle était la seule personne présente dans le couloir dans lequel elles avaient rendez-vous, à l'heure à laquelle elles avaient rendez-vous, et elle la fixait droit dans les yeux. C'était soit ça, soit elle était une tueuse en série l'ayant prise pour cible et étant très bien informée. Par chance pour Joséphine, la seconde hypothèse était la bonne, Victoire l'avait embauchée et elle avait besoin d'argent pour joindre les deux bouts ce mois-ci était erronée. « C'est ça. Et tu es donc JoséBovéphine. » C'était une affirmation, pas une question. En outre, elle n'avait aucun mal à identifier la Poufsouffle, l'ayant vue se rendre au bal de Noël avec Graham l'année précédente. Et ce n'était pas comme si la Française était passée inaperçue avant ça : son arrivée à Poudlard avait été franchement remarquée. Il n'était pas ordinaire de se faire virer de son école Joséphine De Guise, l'enfant terrible de Poudlard.

Tout en pénétrant dans la pièce choisie pour leur leçon, Fiona interrogea Joséphine sur ses accréditations les origines de sa présence. Le professeur Montgomery-Bones n'avait pas été avare en compliments *kof kof* favoritisme *kof kof*, et la Serdaigle avait donc supposé que Joséphine était une sorte de grand manitou des Charmes & Enchantements, probablement habituée à prêcher la bonne parole et partager son savoir auprès de ses petits camarades de Poufsouffle, parce que Susan est prête à tout pour gagner la Coupe. Pas très fair-play. « Ah bon ? Tu veux dire que je suis ton cobaye ? Je crois que je vais passer mon tour du coup. Merci, mais non merci. Je croyais avoir affaire à la Rolls-Royce des profs mais en fait Bones m'a refilé une Twingo. Bravo Poufsouffle ! » s'étonna-t-elle en observant sa camarade, qui lui adressait un sourire un peu maniaque je vois toutes tes dents José. « Ne parle pas trop vite, tu ne m'as pas encore vue à l'oeuvre. » l'avertit-elle ensuite, soucieuse de calmer les ardeurs de la Poufsouffle. Ils étaient gentils, les Poufsouffles. Toujours plein de bons sentiments, de joie de vivre et d'optimisme. Elle les aimait bien, en temps normal. Mais là, elle avait vaguement l'impression que Joséphine n'était pas prête pour ce qui l'attendait. Et puis, un 'grand plaisir', il ne fallait peut-être pas pousser mémé dans les orties non plus. Mais elle supposait que Joséphine ne pouvait pas tout à fait se permettre de lui annoncer d'un air bougon que "oui, en effet, ça lui faisait bien mais alors bien chier d'être là" car "non, vraiment, elle n'avait rien de mieux à faire de sa soirée que de passer deux heures à apprendre à une Serdaigle stupide (le comble) à bien jeter un Lumos." C'était juste.

Quand la Poufsouffle dégaina soudain sa baguette magique (après avoir doucement posé son sac par terre, admettons), Fiona n'était pas tout à fait prête. Elle venait de déballer ses propres affaires et d'étaler des manuels sur le bureau situé à proximité. Elle se figea, lançant un regard alarmé à son aînée. « Euh, ah mais, tu veux commencer tout de suite tout de suite ? On ne devrait pas revoir la théorie avant ? Tu sais, le geste à faire, la prononciation de la formule. Vérifier que tout est au poil. » marmonna-t-elle en attrapant le premier livre qui lui passait sous la main - Le Livre des sorts et enchantements, niveau 5 - et en le secouant pour appuyer ses paroles. On n'avait pas idée de la brusquer comme ça. D'habitude, elle faisait ses devoirs avec Graham et elle l'aidait d'abord sur la partie théorique - ou il était moins bon -, ce qui lui donnait largement le temps de se préparer mentalement pour sa tache honnie. Là, Joséphine l'avait clairement prise de court. Déjà, elle avait pensé que son aînée aurait quelque chose à redire concernant son refus de s'en prendre à une malheureuse grenouille - dix-quinze minutes de gagnées, facile. « Je préférerais quand même éviter de te jeter le sort. En général ça ne marche pas du tout, mais on ne sait jamais. J'entends bien que tu as pris l'habitude de te prendre les sortilèges de Victoire dans la tronche mais ça n'est pas la peine d'en faire une habitude. » ajouta-t-elle en adressant un regard concerné à la Poufsouffle et se refusant tout à fait à sortir sa baguette de son sac.

[ 736 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





La croix et la bannière [ Joséphine ] Empty
MessageSujet: Re: La croix et la bannière [ Joséphine ]   La croix et la bannière [ Joséphine ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La croix et la bannière [ Joséphine ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche quelqu'un pour me faire une bannière
» Bannière Top Site
» Bannière, rentable ????
» Nob avec bannière .
» [UPTOBOX] Croix de fer [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: