AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Ode à la joie [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Nicolas Jones
Nicolas Jones
Professeur

Parchemins : 554
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Ode à la joie [PV] Empty
MessageSujet: Ode à la joie [PV]   Ode à la joie [PV] EmptyMar 6 Aoû - 17:15

Ode à la joie

Nicolas et Emma
FRIMELDA


Nicolas et Emma étaient de nouveau ensemble !

Il leur avait fallu dix ans, quelques relations avec d'autres, une tentative de suicide de la part de Nick et une invasion de Poudlard pour se décider l'un et l'autre. Nicolas avait été le premier à avouer ses sentiments l’été précédent sa première rentrée en tant que professeur de runes. A ce moment là, Emma n'avait pas été en mesure de les accepter - problème de timing, ce n'était pas leur premier, il sohaitait vraiment que ce soit leur dernier... -. Depuis, suite à leur victoire en demi-teinte à la dernière bataille, ils s'étaient remis en couple. Leur baiser en plein combat leur avait d’ailleurs valu quelques remarques sarcastiques de la part de Charisma (qu’il ne savait pas si moqueuse!). Rétrospectivement, il devait bien admettre que ça avait peut-être été un peu déplacé, mais il aurait aimé y voir son amie auror si elle avait été séparée d’Asher pendant deux mois sans certitude de le revoir ! Pendant toute sa captivité, Nicolas n’avait eu de cesse de penser à Emma… il avait eu la chance que la réciproque soit, au moins partiellement, vraie.

Ils s'étaient vus autant que possible pendant les vacances d’été, autant que le permettait le travail d'Emma du moins. Et depuis la rentrée, leurs rendez vous étaient plus espacés, parfois à Londres, parfois à Pré-au-lard, en fonction des obligations qu’ils avaient par ailleurs. Ça ne dérangeait pas le jeune professeur de runes : ils pouvaient largement prendre leur temps tous les deux et il n'avait jamais été aussi heureux que depuis la libération de Poudlard ! Enfin, si, il l'avait peut être été dans son adolescence, avant qu'Emma ne parte aux États Unis, et ce même avant qu'ils ne sortent ensemble ! Il se souvenait qu'il adorait faire les 400 coups avec Corey et les autres garçons de Serdaigle. Bien que déjà tourmenté par la mort de Marina, le Nicolas de cette époque était espiègle et savait s'amuser. Il sentait revenir cette part de lui quand il faisait cours et cherchait à plaisanter avec ses élèves (qui prenaient très sérieusement ses cours depuis un mois ou deux, il ne savait pas ce qui s’était passé, mais d’un coup ils étaient presque tous devenus extrêmement attentifs en classe… Il aurait bien cherché pourquoi mais le professeur McGonagall lui avait conseillé de ne pas s’en mêler… comme toujours, elle en savait plus long que lui). En un mot comme en mille : Nicolas était heureux.

Il l’était d’autant plus qu’il devait retrouver Emma à Pré au Lard ce samedi là pour lui montrer sa nouvelle petite maison. Il avait longtemps squatté chez sa sœur quand il n'était pas à Poudlard mais ça ne pouvait pas continuer : il devait bien redevenir indépendant à un moment ou à un autre ! En plus, sa nièce avait fait de lui son jouet préféré, c’était le signe qu’il était temps de partir. Non qu’il soit bien loin, de la maison qu’il louait, il pouvait voir celle de Megan.

Le jeune professeur attendait sa petite amie devant la maison en question. Qu’on se rassure (ou pas?), il ne comptait pas demander à Emma de s’installer avec lui. Non seulement il savait qu’Emma avait toujours eu de petits soucis pour s’engager vraiment – ce qui l’avait débarrassé de Charlie, bye bye Charlie ! Bon débarras et désolé ! - mais ça ne faisait que quelques mois qu’ils étaient ensemble. La dernière fois qu’ils avaient été en couple, ils étaient tous les deux mineurs… Nicolas n’était pas vraiment sûr que ça compte. Comprenez bien : au niveau des sentiments, ça importait, car Emma avait été son premier amour et serait sûrement son dernier. Néanmoins, on ne vivait pas sa relation de couple de la même façon quand on avait 15 ans que quand on avait 26. En plus, ils avaient le problème de Magicis Sacra en suspens avant d’envisager un futur à deux. Il voyait souvent Carry quand elle était de service avec d’autres aurors à Poudlard. Lors de leur dernière tournée de bieraubeurre après le travail, son amie lui avait confié que son mariage avec Asher et leur projet de nouveau bébé attendait la fin de la menace. Il ne faisait pas bon être auror par les temps qui couraient… être professeur à Poudlard n’avait rien de simple non plus. Mais rien de tout cela ne pouvait entacher la bonne humeur de Nicolas qui vit avec ravissement Emma arriver. « Salut toi ! Toujours aussi ponctuelle. » Remarqua-t-il en lui volant un rapide baiser sur les lèvres. « Prête pour la visite ? » Lui demanda-t-il en lui montrant son trousseau de clef. « Je vais nous faire un plat de pâtes pour le dîner, ça nous réchauffera. » Il neigeait depuis plusieurs jours sans discontinuer à tel point que le petit village sorcier était recouvert par un épais manteau blanc. Nick commençait un peu à se geler à force d’attendre dehors mais que n’aurait-il pas fait pour les beaux yeux d’Emma ?


Nicolas Jones

That's what I do : I read and I know things.

Revenir en haut Aller en bas

Emma Carter
Emma Carter
Ste Mangouste

Parchemins : 1955
Âge : 27 ans {02/05/1987}
Actuellement : Médicomage


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Estefania Kostas, Dahlia Lloyd, Tempérance Biel, Ted Lupin, Maximilien Bowman, Roy Bradley, Eustache Foster


Ode à la joie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Ode à la joie [PV]   Ode à la joie [PV] EmptyLun 19 Aoû - 23:34

Ode à la joie
Emma & Nicolas

made by black arrow


Emma n'avait pas été aussi heureuse depuis bien longtemps. C'était généralement dans ces moments-là que ses vieux démons reprenaient le dessus et lui soufflaient que ça ne pouvait pas durer. Ça ne durait jamais. Et en effet, les plus belles périodes de sa vie avaient souvent été suivies de retours à la réalité des plus brutaux. Plus qu'une crainte, c'était devenu une sorte de réflexe pavlovien. Que les choses aillent bien, vraiment bien signifiait forcément qu'une catastrophe inéluctable l'attendait au tournant. La dernière fois, la fois la plus violente remontait à l'époque de ses études à Poudlard. Elle avait été avec Nick à ce moment-là aussi. Les choses n'avaient pas été simples, mais elles allaient bien, et puis, tout s'était éteint. Comme une bougie qu'on aurait soufflée trop tôt, la magie avait disparu, et avec elle les traitements dont son père avait besoin.
Plus récemment, il y avait eu la tentative de suicide de Nick, mais en l'occurrence, elle aurait difficilement pu prétendre avoir été à l'apogée de son propre bonheur lorsque ça s'était produit.

Mais Emma était fatiguée. Fatiguée de craindre sans cesse le pire, de sursauter quand son téléphone sonnait et d'appréhender chaque discussion débutant par les mots fatidiques "Il faut que je te parle..." Elle sortait avec Nick depuis la libération de Poudlard, après l'avoir éhontément embrassé en pleine bataille et réalisé que décidément, tout la ramenait toujours à lui. Elle avait essayé d'ignorer ses sentiments, s'était voilé la face avec Charlie, mais ce qu'elle ressentait pour Nick était indéniable. Et Carry pourrait la moquer tout son soûl, elle ne trouverait pas le moyen de regretter son geste. Elle avait cru l'avoir perdu. Elle aurait pu le perdre pendant cette fichue bataille, ou être elle-même touchée. Pas question de gâcher la moindre seconde, de prendre le moindre risque : elle avait déjà trop tardé. Alors oui, elle se sentait parfois trop heureuse pour que ça soit vrai, et cette sournoise petite voix qui était toujours tapie dans l'ombre, menaçait de l'assaillir. Le contexte n'aidait même pas sur ce front. Magicis Sacra œuvrait toujours à Ilvermorny, et Nick enseignait toujours à Poudlard ce qui faisait encore de lui une cible potentielle. Mais Emma avait décidé d'aller de l'avant. Que la petite voix s'exprime : elle l'ignorerait à partir de maintenant yolo comme disent les jeunes.

Si Emma vivait toujours avec Mary pour l'instant - trop de changements trop vite n'avaient jamais fait bon ménage avec elle, et Nick le savait -, son petit-ami résidait, lui, chez sa sœur aînée à Pré-au-Lard. Du moins, jusqu'à ce qu'il lui annonce qu'il avait trouvé son propre logement - raison pour laquelle Emma avait prévu de transplaner dans le petit village sorcier ce soir-là, afin de rejoindre le blond. Toujours affectée au service des blessures par créatures vivantes de l'Hôpital Sainte-Mangouste, elle avait accueilli la fin de sa journée avec un soulagement non négligeable. La peur de MS poussait les gens à bien des folies. L'une d'entre elles était visiblement de s'armer d'animaux de compagnie censés défendre leurs propriétaires d'une attaque éventuelle de l'organisation - encore que, s'ils appartenaient à la catégorie de gens pouvant acquérir un crabe de feu, elle doutait qu'ils appartiennent réellement à la population ciblée par MS - mais entraînant des dommages collatéraux sur leur propre personne.

Délaissant sa blouse de médicomage, elle adopta une tenue moldue plus décontractée pour rejoindre son petit-ami. Les robes de sorcier ne s'étaient jamais attirées ses faveurs. Il faut croire que son père moldu avait définitivement eu une trop grande influence sur elle. Elle transplana près du point de rendez-vous, et n'eut pas à marcher longtemps pour retrouver Nick, à qui elle adressa un sourire radieux. « On ne perd pas les bonnes habitudes avec l'âge, que veux-tu. Mieux, on dirait que je finis par déteindre sur toi. » nota-t-elle en haussant les sourcils, bien qu'il soit parti avec un avantage : il était quasiment à domicile. « J'ai hâte, même ! Pas que squatter chez Megan ne soit pas fantastique - ta sœur est un ange - mais niveau intimité, on a connu mieux. » Et puis, c'était la première fois qu'ils sortaient ensemble en tant qu'adultes. La dernière fois qu'ils avaient été en couple, ils avaient quinze ans. Ils n'étaient plus tout à fait les Serdaigles (semi) insouciants qu'ils avaient été. Désormais, ils étaient eux, avec dix ans de plus, mais accompagnés alternativement de la colocataire d'Emma ou de la sœur et de la nièce de Nick. Pour se retrouver vraiment, il y avait mieux.

« C'est vrai ? Je meurs de faim. Littéralement. Enfin presque. Je n'ai pas eu le temps de déjeuner ce midi, sauf si on compte la barre chocolatée pathétique que le distributeur a bien voulu me délivrer - et j'ai dû insister, au vu de la qualité de la bête. Je pense qu'elle a connu Dumbledore en tant qu'élève. » bavarda-t-elle gaiement, tout en sentant ses extrémités se diriger lentement mais sûrement vers l'hypothermie. Elle s'interrompit, admirant la maison en souriant, avant de ramener son regard vers Nick. « On devient grand, quand même. » Séquence émotion : hier encore, j'avais vingt ans, et tout le tralala. Mais Emma ne voulait pas plonger directement dans le sentimentalisme exacerbé. « Tu me fais visiter, alors ? Si on n'entre pas rapidement je vais finir en glaçon et tu pourras me sortir de mon état cryogénique quand les temps seront un peu moins sombres. » Elle lui laissait le choix.
Revenir en haut Aller en bas

Nicolas Jones
Nicolas Jones
Professeur

Parchemins : 554
Âge : 26 ans
Actuellement : Professeur d'étude des runes


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Mymy


Ode à la joie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Ode à la joie [PV]   Ode à la joie [PV] EmptyMer 6 Nov - 21:51

« Si tu étais moi et que tu avais Minerva McGonagall comme grand patron, toi aussi tu changerais pour plus de sérieux, crois-moi. » Mais Emma n’avait aucunement besoin d’être plus sérieuse, elle l’avait toujours été d’aussi loin que Nick puisse s’en souvenir. C’était même pour cela qu’ils avaient été mis tous les deux en binôme, il y a de cela fort longtemps, dans l’espoir qu’Emma lui mette un peu de plomb dans la cervelle. Cela n’avait pas été un si gros échec que ça bien qu’il soit indubitable qu’ils s’étaient mutuellement influencés. Pendant un temps, Emma avait été moins stressée par les cours et ses devoirs à son contact… même si après, il y avait eu « Salem ». C’était ainsi que l’ancien Serdaigle désignait le temps durant lequel ils avaient été séparés et même leur séparation elle-même. Si cette période de leur vie avait longtemps été une source de gêne entre eux, elle était enfin totalement derrière eux, comme la majorité de leurs ennuis. Toutefois, leur bonheur actuel ne lui faisait pas oublier qu’il restait dépressif, et qu’Emma était une angoissée chronique. Il apprenait seulement à profiter de l’instant présent.

« Oh, allez, je suis sûr que ma nièce qui entre sans frapper en chantant à tue tête, ça va te manquer. » Répliqua-t-il ensuite pince sans rire. Lui, très clairement, ça ne lui manquerait pas : il adorait sa nièce mais son talent pour la chanson était des plus discutables. N’était pas Keira Williams qui voulait.

Il ouvrit la porte de la maison pour laisser entrer sa petite amie. La différence de température prit Nick au visage qui enleva rapidement son manteau pour l’accrocher dans l’entrée, son écharpe le rejoignant prestement. C’est pendant cette action qu’il répondit à son Emma morte de faim : « Dumbledore était tellement vieux que je ne crois pas que les barres de chocolat existaient quand il était élève. Il avait quel âge quand Megan était à l’école ? 100 ans ? » Les sorciers vivaient légèrement plus vieux que les moldus grâce aux soins magiques plus perfectionnés que la médecine mais jusqu’à ses derniers temps, Dumbledore était apparu aux yeux de Nick comme une force de la nature. Évidemment, ce n’était pas le sujet réel des récriminations innocentes d’Emma, aussi la première pièce qu’ils visitèrent fut la cuisine. « Voici les lieux où la magie opérera. » Bref, là où il allait faire des pâtes mais pour un ventre affamé, c’était quasiment synonyme. « Je lance la préparation des pâtes et je te montre le reste. » Il sortit sa baguette, quelques sorts plus tard il conduisit Emma dans les autres pièces : la cuisine ouvrait sur un salon/salle à manger de taille modeste, à l’étage se trouvait sa chambre, une petite salle de bain et un bureau dont les rayonnages débordaient de romans et d’ouvrages sur les runes. Pour l’instant, toute la décoration était minimaliste, Nick n’avait pas tout à fait fini de s’installer.

« Et voilà, on a fait le tour ! On va voir où en sont les pâtes ? » Proposa-t-il en reconduisant Emma à la cuisine. Pendant qu’il sortait deux assiettes et dressait la table, il bavassa, comme à son habitude : « J’ai vu Carry récemment. Elle n’est toujours pas décidé à consommer ses fiançailles, elle veut attendre que l’histoire avec MS se tasse. Ce qui signifie qu’à force d’attendre, elle nous fera un mariage et un autre bébé, tout ça dans la foulée. Tu te rends compte qu’Erik va bientôt entrer à Poudlard ? C’est effrayant comme le temps passe... » Mais Carry avait eu Erik à peine sortie de Poudlard, donc ce n’était pas vraiment eux qui devenaient vieux… hein ?


Nicolas Jones

That's what I do : I read and I know things.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Ode à la joie [PV] Empty
MessageSujet: Re: Ode à la joie [PV]   Ode à la joie [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ode à la joie [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tyoma(Naima), ou la joie de la vie matérielle.
» [bureau d'Ambre] Découvertes fâcheuses (pv Ange et Carna)
» « L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » [Livre II - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse :: Pré-au-Lard :: Résidences-
Sauter vers: