AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Tu nous espionnes, crétin ? [Jensen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 985
Âge : 14 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


Tu nous espionnes, crétin ? [Jensen] Empty
MessageSujet: Tu nous espionnes, crétin ? [Jensen]   Tu nous espionnes, crétin ? [Jensen] EmptyLun 12 Aoû - 0:24:29

Victoire & Jensen

Les deux semaines des vacances de Noël avaient passé à une vitesse effroyable. Victoire avait repris le Poudlard Express direction l’Ecosse en ayant la nette impression que cela faisait à peine deux jours qu’elle avait débarqué sur le quai 93/4. Les premières journées après la rentrée s’étaient écoulées dans une certaine lenteur, tout le château semblant gagné par l’air glacial qui ne semblait pas vouloir quitter le continent depuis décembre. Mais bientôt, la routine reprendrait, les devoirs se succéderaient, l’école de sorcellerie s’animerait de nouveau.

Victoire avait passé de bonnes vacances. Comme chaque année, elle avait d’abord fêté Noël avec ses parents, Dominique, Louis et leurs deux gros chiens, Patmol et Lunard, à la chaumière aux coquillages. Puis, elle avait retrouvé toute la tribu Weasley chez mamie Molly et papy Arthur ainsi que Teddy et sa grand-mère Andromeda qui faisaient pour ainsi dire partie de la famille. Après une journée passée à digérer les mets délicieux préparés par mamie Molly, la petite famille avaient laissé leurs animaux aux bons soins de ses grands-parents et avaient pris un Portoloin direction la France. S’arrêtant d’abord à Paris voir Gabrielle, la sœur cadette de sa mère, ils descendirent ensuite dans le sud du pays, profitât ainsi de températures plus agréables. Passé ces quelques jours en famille, Victoire retrouva rapidement l’Angleterre puis l’Ecosse. Elle était bien contente d’avoir retrouvé ses amis et de ne plus devoir partager Teddy avec tous ses cousins. D’accord, sa bonne résolution était de ne plus taper de crises de jalousie à son meilleur ami, n’empêche qu’il n’était pas (encore) doué de Legilimens et que par conséquent, elle pouvait encore penser ce qu’elle voulait. En parlant de Teddy, Victoire avait l’impression persistante qu’il y avait quelque chose –mais elle ne savait pas exactement quoi- de bizarre entre eux. Mais elle se disait que c’était sa paranoïa qui parlait à sa place et chassait rapidement cette idée lorsqu’elle la pensait.

Avec la reprise des cours, les entraînements de Quidditch avaient également recommencé. En tant que capitaine, Victoire ne devait plus simplement se contenter d’y assister mais devait les coordonner et affiner la stratégie des lions. Le prochain match verrait s’affronter les Gryffondors aux Poufsouffles et Vic tenait absolument à le gagner. Bien sûr, la blondinette possédait un tempérament de gagnante, et de très mauvaise perdante, aussi tenait-elle toujours à être la meilleure dans tout. Mais là, cela dépassait la simple volonté de remporter une compétition. Elle voulait absolument écraser les jaunes et noirs qui s’appropriaient la Coupe de Quidditch depuis bien trop longtemps. Il était largement temps de terminer le règne des Poufsouffles sur le sport sorcier ! Une fraiche matinée, un samedi, Victoire s’employa donc à motiver son équipe à coups de grands discours autoritaires et un poil menaçants avant de débuter le premier entraînement de l’année 2015. Cela se passa bien et Vic en fut très satisfaite. Son équipe était prête, archi prête, à coller une sacrée raclée aux blaireaux.

Victoire rangeait la boite contenant les trois balles de Quidditch lorsqu’elle aperçut une silhouette dans les gradins. Elle fronça les sourcils, se questionnant sur l’identité de ce mystérieux spectateur. Rentrant dans les vestiaires, elle prit une douche, se changea, immédiatement réchauffée après avoir enfilé un gros pull tricoté par sa grand-mère et par le sortilège d’Air Chaud qui sécha ses longs cheveux blonds. Sortant avec son balai sous la main, elle s’aperçut que le spectateur s’était approché et qu’il était loin d’être mystérieux. Fronçant davantage les sourcils, elle se demanda ce que venait faire ce sombre crétin arrogant ici. Elle ne se souvenait pas que Derek ait réservé le terrain pour les Serpentards après elle. « Eh McGowan ! Tu nous espionnes en espérant comprendre notre stratégie ? Tu sais, ça ne va pas forcément te propulser capitaine de ton équipe l’an prochain… » l’interpella-t-elle, la mine fermée et le regard brûlant de haine. Victoire ne pouvait pas supporter ce type. Il se trimballait dans le château comme si elle lui appartenait et c’était même pire depuis l’an dernier lorsque sa sœur et son frère avaient été nommés à la tête de Serpentard et de Gryffondor.

[687 mots]



   
proud to be a Weasley
Sur toi jpouvais compter ça m'a eu à l'usure tu commences à me manquer Le temps passe et je dviens possessive quand tu réponds pas jsuis agressive A la base t'étais mon ami mais ça s'est passé autrement jsuis entrain de faire une connerie jcrois que j'ai des sentiments. Jamais sans lui, jamais sans nous.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Serpentard

Parchemins : 100
Âge : 12 ans (20.06.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Heavy


Tu nous espionnes, crétin ? [Jensen] Empty
MessageSujet: Re: Tu nous espionnes, crétin ? [Jensen]   Tu nous espionnes, crétin ? [Jensen] EmptyLun 2 Déc - 19:57:25

Jensen et le Quidditch, c’était une grande histoire d’amour. Jensen se voyait déjà capitaine de l’équipe de Serpentard, entrer dans la prestigieuse équipe des Canons de Chudley Pies de Montroses. En tant qu’Ecossais presque pur souche, Jensen se trouvait totalement qualifié pour entrer dans cette équipe. Et c’était également pour cela qu’il travaillait dur pour y arriver. Même s’il était né avec une cuiller en argent dans la bouche et qu’il avait tout ce qu’il voulait quand il le voulait, ses frères et sœurs avaient toujours fait en sorte que le plus jeune de la fratrie sache qu’il allait devoir faire des efforts plus tard. Tant qu’il le pouvait, il continuait sur sa lancée, à réclamer ce qui lui appartenait de droit, mais pour certaines choses, l’écossais évoluait doucement. C’était le cas pour son avenir dans le Quidditch, mais pas que. Si les agissements de Magicis Sacra ne lui avait tout d’abord fait ni chaud ni froid, tout avait changé lorsque sa nièce avait été mise en danger. Dès lors, s’il n’était pas aussi idiot que toute la troupe à Viska, il avait cependant changé d’avis. Certes, il ne se cachait pas d’être un Sang-Pur, d’en être fier et de savoir qu’il était supérieur aux autres, mais il était un peu moins agressif sur certains points, envers certaines personnes. Attention, il n’était toujours pas prêt à avouer publiquement que Viska était plutôt jolie, malgré son sale caractère et ses origines douteuses, ni même d’écrire une lettre d’amour à Weasmoche –qui n’était pas si moche que ça, mais ça aussi, il ne l’avouerait jamais, et de toute façon, personne ne savait qu’il la surnommait ainsi dans son for intérieur.

Les vacances de Noël étaient passées à une vitesse folle, bien trop vite au goût du jeune homme. Il avait passé un bal de Noël plutôt sympa, Dahlia était toujours une excellente cavalière, il devait bien l’avouer. Heureusement que les jumelles Lloyds étaient toutes les deux des amies sur lesquelles il pouvait compter, car sinon, il n’imaginait même pas ce qu’il aurait du vivre. La crise existentielle de Weasmoche ? Non merci, cette folle se voilait la face toute seule et Jensen n’avait pas le moins du monde envie de faire partie de son entourage et de la voir crier après tout le monde parce que ce cher « Teddy » avait eu le culot de la voir pour ce qu’elle était depuis sa naissance une râtée une sœur pour lui. Oui, Jensen n’était pas aveugle, merci pour lui ! De l’autre côté, il y avait Alan, qui se comportait bien étrangement depuis des lustres. Si les deux garçons se parlaient sans anicroche, le « couple » que le Jaune et Noir formait avec Viska était plus qu’étrange pour être honnête… Où donc était Prudence dans tout cela ?! Enfin bref. Les vacances de Noël étaient passées et voilà que Jensen était de retour à Poudlard. Les cours avaient repris et les entrainements de Quidditch également, ce qui laissait à Jensen peu de temps pour le reste. Bon, ce n’était pas comme s’il était dans d’autres clubs, loin de là, mais en plus des entrainements imposés, il s’entrainait aussi beaucoup tout seul, en compagnie de son frère, qui, rappelons-le, était à la tête de la maison Gryffondor. Certains –pour les quelques personnes au courant des efforts dont faisait preuve le jeune Serpentard- y voyaient ici un affront là où d’autres voyaient la vérité en face : la famille primait sur la maison. Et vous n’alliez sûrement pas dire le contraire aux Montgomery ! C’était d’ailleurs exactement pour cela qu’il se trouvait aujourd’hui dans les gradins. Il était arrivé un peu trop tôt et avait donc croisé quelques membres de l’équipe de Gryffondor encore présents sur le terrain. Son balai avec lui, il s’était installé en attendant son frère, bien emmitouflé dans sa cape, Le Quidditch à travers les Âges dans les mains, plus concentré sur son livre que sur ce qu’il se passait sur le terrain. A dire vrai, toute l’équipe de Gryffondor redescendait au sol, donc il ne risquait pas de voir grand-chose. Jensen se redressa, fermant son livre au passage, et prit donc le chemin du terrain.

Il leva un sourcil quand il entendit la voix de Victoire Weasmoche l’interpeller, pleine de hargne et d’envie d’en découdre. Il posa son regard sur la blonde. « Weasley, Weasley, Weasley… On ne vous apprend donc pas à être polis dans ta famille ? Bonjour à toi aussi. » La colère se lisait sur son visage et un sourire narquois étira les lèvres du quatrième année. « Enfin, tu donnes beaucoup trop d’importance à ta stratégie, je n’ai pas besoin de toi, et Serpentard non plus... » Fallait-il lui rappeler que Poufsouffle étaient les tenant du titre, et non pas Gryffondor ? Quant à son statut de capitaine, Jensen le laissait sans soucis à Derek pour le moment. Contrairement à certaines, il n’avait pas besoin d’un statut pour se sentir important lui. « Mais puisque tu le demandes, j’attends mon frère, tu sais, ton Directeur de maison… » Il lui tendit un petit papier que son frère lui avait donné où il était clairement noté qu’il avait réservé le terrain à son nom, chose à laquelle Victoire ne pouvait rien faire. Son sourire mauvais toujours aux lèvres, Jensen était prêt à entendre la blonde râler tout ce qu’elle savait. Elle était peut-être Miss Poudlard (mais qu’avaient donc les gens en tête ?! Clairement l’apparence comptait plus que la sympathie ! Oui, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité mais que voulez-vous, on a jamais dit que Jensen était saint d’esprit non plus !) « Maintenant, si tu veux bien, peux-tu libérer le terrain ? Tu n’es clairement pas invitée, si jamais tu en doutais… » Franchement, il ne voyait absolument pas ce que les gens pouvaient trouver à cette idiote. Enfin, peut-être était-ce pour cela que l’on voyait Edward Lupin de moins en moins souvent en sa compagnie, sa folie faisait enfin surface et les gens se rendaient compte de la personne complètement givrée qu’elle était !
acidbrain


• 1 017 mots •
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu nous espionnes, crétin ? [Jensen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Stade de Quidditch-
Sauter vers: