AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Sauvetage in extremis [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alfie Hartley
Serpentard

Parchemins : 11
Âge : 17 ans
Actuellement : 6e année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


Sauvetage in extremis [PV] Empty
MessageSujet: Sauvetage in extremis [PV]   Sauvetage in extremis [PV] EmptyJeu 12 Sep - 2:38

Alfie & Victoire


Janvier 2015

« Pour la sixième fois, lâche-moi les baskets, merde ! »
« Pourquoi tu continues à me résister ?! Trelawney a prédit notre union imminente ! »

Alfie leva les yeux au ciel. En plus d'être franchement débile, cette groupie qui le suivait partout suivait les cours de divination assidûment et devait sans aucun doute être l'une des meilleures élèves de cette option. Cette greluche était désormais connue de bon nombre d'élèves de Poudlard depuis son apparition au bras de l'ex-mister Poudlard lors du Bal de Noël de cette année. Probablement lassée de courir après Graham qui ne lui avait renvoyé aucun signe d'intérêt, elle s'était tournée vers une nouvelle cible, qui n'était autre qu'Alfie Hartley, qui menait la barque de sa vie quel romantique tranquillement jusqu'à ce qu'une pimbêche vienne la perturber. Elle le suivait depuis un bon quart d'heure, affirmant au jeune homme et à tout autre passant qui voulait l'entendre - ou non - que les deux sorciers étaient fait l'un pour l'autre. À ce rythme-là, la réputation du Serpentard pouvait facilement en prendre un coup. Il avait longuement pensé à lancer un Stupéfix à la demoiselle en question mais en ce samedi enneigé, pendant lequel une sortie à Pré-au-Lard était prévue, les préfets grouillaient autour d'eux, zigzaguant plus ou moins vite entre les étudiants se rendant au village sorcier, prêts à profiter de leur statut pour retirer des points à quiconque enfreindrait le règlement, autrement dit, à celui qui ferait usage de la magie en dehors des cours et blablabla. *Pourquoi est-ce qu'on nous apprend des sorts si c'est pour ne jamais pouvoir s'en servir ?* pensa le vert et argent. Il y avait également beaucoup trop de témoins oculaires si la pauvre Perrine venait a être stupéfixée soudainement.

Noé et Léo n'étaient pas dans les parages pour lui venir en aide ; Alfie les avait seulement entendu sortir du dortoir le matin, alors qu'il essayait vainement de replonger dans un rêve incroyable dans lequel il gagnait la coupe de Quidditch en tant que capitaine. Ses camarades de chambrée l'avaient tout de même prévenu de leurs activités : Noé avait souhaité passer du temps avec sa soeur et Léo devait sûrement être en train de vouloir prendre de l'avance sur son tableau de chasse par rapport à celui d'Alfie. Ce dernier était donc en route pour se rendre à Pré-au-Lard, seul, pour une fois, seul surtout pour lutter contre cette groupie aussi collante qu'un maléfice de Glu perpétuelle. Elle avait réussi à le repérer dans la foule qui quittait le château ce jour-là et ne l'avait plus laissé tranquille depuis. Le sixième année soupira une nouvelle fois et accéléra le pas, tout de même content d'avoir pensé à enfiler des bottes prévues pour affronter le rude hiver écossais. Il était également vêtu d'un pantalon beige, d'une chemise verte à carreaux, d'un gros manteau noir et d'une écharpe aux couleurs de sa maison. D'habitude, il était content qu'une fille lui coure après, ça le rendait plutôt fier, mais celle-ci était relativement lourde et pas du tout au goût du jeune sorcier.

« Alfie, laisse-moi ma chance ! »  insista-t-elle, décidément pas prête à assimiler le refus de son nouveau crush. Alfie était en général plutôt tolérant, mais là, il commençait à perdre patience. « Mais dégage, Perrine ! » lâcha-t-il, tentant de conserver un semblant de politesse. Mauvaise idée. « Oh, tu te souviens de mon prénom, hihi, t'es trop chou ! »  s'émerveilla la jeune fille. *Et merde…* Jusque là, tous les plans qui lui étaient venus en tête n'avaient pas fonctionné, mais, bien décidé à passer une journée tranquille dans le village sorcier, il lui fallait une stratégie qui tienne la route, et vite. Les élèves étaient effectivement en train d'arriver à Pré-au-Lard, et petit à petit, des groupes d'étudiants se dispersaient pour se diriger vers leurs échoppes préférées. C'est alors que, un peu plus loin dans la rue principale, le blondinet aperçut Victoire Weasley, alias la nouvelle Miss Poudlard, alias la capitaine de l'équipe de quidditch des Gryffondor, alias quelqu'un qu'on pouvait difficilement louper, de par sa popularité mais surtout, du point de vue d'Alfie, en raison de sa beauté hors-norme. Non, il n'exagérait pas du tout… Il faut dire que le jeune homme n'était pas fort difficile à ce niveau-là : que la fille soit blonde, brune, rousse ou même chauve qu'elle ait les cheveux courts, le sixième année s'en fichait, tant qu'elle était jolie à ses yeux.

Les deux étudiants avaient déjà eu l'occasion de parler à quelques reprises, sans vraiment avoir le temps d'avoir une très longue conversation, conversation au cours de laquelle Alfie aurait pu très facilement faire comprendre à la blondinette qu'elle lui plaisait. Pas qu'il ait besoin de ça pour aller draguer une fille mais il n'avait encore rien tenté de concret car beaucoup de rumeurs avaient couru sur les sentiments que la jeune Weasley aurait pu éprouver pour Ted Lupin. Seulement, aux dernières nouvelles, après une discussion apparemment sérieuse lors du Bal de Noël, la situation n'avait pas bougé et les deux élèves avaient choisi de rester amis. Le Serpentard avait donc conclu que la demoiselle était désormais bel et bien célibataire et libre comme l'air. Il pensait qu'il lui plaisait comme aux trois-quart des filles de Poudlard au vu des sourires qu'ils avaient pu échangés pendant leurs brèves rencontres. Dans tous les cas, elle était sa clef de sortie aujourd'hui et il comptait vraiment sur elle pour le sortir de cette situation pesante.

« Écoute, il faut que tu te fasses à l'idée que je suis en couple. » annonça-t-il à son pot de colle de la journée, l'air tout à fait sérieux. « Pfft, n'importe quoi, je te crois pas une seconde ! Alfie Hartley, en couple, ça se saurait ! »  affirma-t-elle, dans un surprenant élan de lucidité. Le jeune homme ne perdit pas la face pour autant et il rétorqua « Si si je te jure, d'ailleurs, ma copine, c'est Victoire Weasley, et elle est juste là. » et de pointer du doigt la fille en question. « Elle est plutôt du genre jalouse, du coup, tu ferais mieux de filer tant que tu le peux encore… » conclut-il, pensant avoir finalement asséner le coup de grâce. Hélas, c'était sans compter la perspicacité dont Perrine pouvait faire preuve soudainement girouette va. « Hihi, n'importe quoi ! Prouve-le si c'est vraiment vrai ! » répliqua-t-elle. *Merde, je vais devoir passer au niveau supérieur.* réfléchit l'Anglais. Il fit alors volte-face et se dirigea vers Victoire, la démarche bien assurée. Comme il tournait maintenant le dos à l'autre greluche et que la capitaine des lions lui faisait face, il la fixa en ouvrant grand ses yeux gris-bleu et joint ses mains devant lui, en signe d'imploration. Avec ses lèvres, il essaya de lui faire comprendre les mots "Aide-moi" mais il ne pouvait pas le dire à voix haute, de peur de faire foirer tout son plan. « Bonjour mon amour ! » dit-il bien fort, toutefois pas convaincu de son jeu d'acteur. Sans plus de ménagement, il attrapa la jolie blonde par la taille et déposa un baiser sur ses lèvres, qu'il voulait le plus sincère possible. Après tout, il avait tout à y gagner en faisant semblant d'être en couple avec Miss Poudlard. Il aurait dû penser à créer un plan ainsi plus tôt.

« Aaaaaargh ! » fut le seul son qui réussit à sortir de la bouche de la dénommée Perinne, qui prit enfin la fabuleuse décision de prendre congé, désormais furieuse d'avoir définitivement perdu son nouvel amour de toujours. Le sourire aux lèvres, Alfie se détacha de la quatrième année et lui attrapa les mains, qu'il secoua fermement. « Merci mille fois, tu viens de me sauver la vie ! » parvint-il à prononcer, toujours un peu sous les effets de ce baiser furtif. Par dessus tout, il redoutait la réaction de Victoire. Il espérait ne pas subir le même sort que Joséphine Ange-gardien. « Désolé, elle ne voulait pas me lâcher la grappe et j'ai entendu dire que tu étais une pro pour venir en aide aux garçons en proie à des groupies têtues il a fallu que je trouve une solution au plus vite… » ajouta-t-il, comme pour se justifier. Dans le fond, il avait vraiment aimé ce contact avec la rouge et or et si c'était à refaire, il ne dirait clairement pas non.

[1470]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 764
Âge : 14 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam


Sauvetage in extremis [PV] Empty
MessageSujet: Re: Sauvetage in extremis [PV]   Sauvetage in extremis [PV] EmptySam 14 Sep - 23:14

Victoire & Alfie

« Expeliarmus ! »

Le mannequin qui servait au club de duel lorsque Joséphine montrait les effets d’un sort avant de le pratiquer sur des cobayes de vraies personnes perdit sa fausse baguette. Puis, les sorts s’enchainèrent : Depulso, Confringo, Flipendo, Reducio et pour finir un petit Bombarda qui fit vibrer la pièce entière dans laquelle Victoire s’entraînait. Avec un sourire satisfait, elle rangea sa baguette après avoir arrangé le chaos qui avait envahi la salle où les membres du club de duel s’exerçaient. Victoire y était seule. Elle ressentait souvent le besoin de se défouler ces derniers temps et les réunions du club de duel ne lui suffisait pas. Comme elle ne pouvait décemment lancer des sorts sur ses camarades il parait que c’est pas très sympa tout ça tout ça, c’était le meilleur moyen qu’elle avait pour sortir tous les sentiments qu’elle gardait à l’intérieur d’elle depuis des jours. Une des phrases que Teddy lui avait dit le soir du bal lui revint brutalement en mémoire : « Tu ne supporterais pas que j'aie une copine donc... » Victoire lui avait alors assuré qu’elle pourrait le supporter. Qu’elle s’adapterait. Qu’elle contrôlerait sa possessivité envahissante. Elle le lui avait promis. Ne plus lui imposer de crises faisait même partie de ses résolutions de l’année. Néanmoins, Vic n’avait pas du tout prévu que son meilleur ami, à peine la rentrée passée, sorte avec quelqu’un. Et avec qui, je vous prie ? Une Serpentard aussi froide qu’un glaçon.

Victoire ne savait franchement pas ce que Teddy pouvait trouver à Erin. Elle ne possédait pas la beauté incendiaire d’une Joséphine de Guise qui était devenue sa meilleure copine du coup maintenant. Elle ne détenait pas la maladresse adorable d’une Tempérance Biel. Elle n’avait pas la beauté classique d’une Miss Poudlard 2014 –soit elle-même. Elle était banale, insensible, et même pas rigolote. Vic s’en était bien aperçue lorsque le Girls Band s’était réuni. Bon, sans doute qu’elle n’était pas du tout objective en pensant ainsi. Erin l’agaçait parce qu’elle sortait avec Teddy. Le pire était sans doute que Victoire devait bien s’entendre avec elle. Peu importe sa rage, peu importe la jalousie qui lui dévorait le cœur chaque fois qu’elle voyait les lèvres de cette pimbêche se poser sur celles de son meilleur ami, chaque fois qu’elle les voyait glousser ensemble comme le parfait petit couple niais qu’ils formaient. Elle devait s’entendre avec Erin. Il en venait du futur de sa relation avec Teddy. Mais ça la tuait. Ça la consumait à petits feux de les regarder tous les deux en se contentant de leur sourire. De mentir. Victoire possédait une personnalité trop entière, trop spontanée pour faire semblant. Mais elle n’avait pas le choix. Elle préférait mille fois crever de jalousie que de perdre Teddy. Que de ne plus l’avoir dans sa vie.

Pourtant, le cœur de Victoire n’avait aucune raison de nourrir une telle animosité envers Erin. Aussi compliqué qu’avait été le bal de Noël à vivre, Vic en était ressortie plus confiante. Elle n’avait plus autant peur de perdre Teddy. Plus autant parce qu’on pouvait difficilement faire disparaître une décennie de craintes en quelques mois et qu’une certaine angoisse l’habitait encore. Mais chaque fois que sa vieille paranoïa l’assaillait, elle se remémorait les mots de son ami d’enfance : « T'es ma personne préférée à qui parler Vic', toujours. Tout le temps. » Des mots qui lui réchauffait le cœur, des mots qui la réconfortait dès qu’elle ne se sentait pas bien. Erin sortait peut-être avec Teddy mais elle ne la remplacerait jamais à ses yeux, et c’était l’essentiel.

Néanmoins, une telle prise de conscience n’arrangeait pas Victoire. Parce que cela la forçait à regarder les choses en face. Teddy était plus qu’un ami pour elle. Elle l’avait toujours su. C’était son meilleur ami. Son confident. Il savait tout d’elle et elle savait tout de lui. Elle pourrait passer des journées entières à ses côtés sans jamais se lasser. Sans jamais se détourner de lui. C’était plus fort que de l’amitié. C’était une relation spéciale, unique. Une relation qu’elle ne pourrait jamais tisser avec quelqu’un d’autre. Ses sentiments pour Teddy dépassaient le cadre amical. Cela l’avait frappé lorsqu’elle avait lancé un sort de Chauve-Furie contre Joséphine. C’était plus profond, bien plus profond que des sentiments amicaux. Victoire avait refusé de se l’avouer pendant longtemps. Mais désormais, elle ne pouvait plus se permettre d’être aussi aveugle. Elle savait bien que Teddy ne l’abandonnerait pas pour Erin. S’il passait évidemment des moments avec sa petite-amie, il gardait du temps pour elle. Et si sa jalousie ne venait pas de sa possessivité de meilleure amie trop collante, elle venait forcément d’autre part.

« Je ne sais pas ce que tu veux, Victoire. »


La phrase de Teddy résonna dans son esprit. La blondinette soupira. La confusion régnait dans son cœur, dans son esprit et elle devait bien admettre qu’elle ne savait plus trop bien ce qu’elle voulait non plus. Vic s’était pourtant montré si sure d’elle dans sa réponse. Elle ne voulait pas que les choses changent avec Teddy. Elle ne voulait pas le perdre. Mais Teddy se mettant en couple remettait tout en question. Pourtant, elle savait bien que cela arriverait quand elle lui avait dit tout ça. Vic ne savait même pas si elle voulait vraiment sortir avec Teddy. Elle ne s’était jamais posé cette question avant l’article de Rita Skeeter. Elle ne se l’était jamais autant posé depuis. Teddy et elle fonctionnaient si bien en tant qu’amis. Si leur couple ne marchait pas, ils ne retrouveraient jamais leur amitié. Et Victoire ne voyait son futur qu’avec Teddy à ses côtés. Il était son repère depuis son enfance. Le perdre la dévasterait.

De toute façon, il ne servait à rien de penser à tout ça. Teddy ne la considérait que comme une amie. « Franchement, je ne sais pas ce qu'on fait. On fait quoi, on sort ensemble ? » La pire invitation à sortir avec quelqu’un de l’histoire de Poudlard lui revint en tête. Mais ça n’avait été qu’une blague. Pour preuves, le garçon sortait désormais avec une autre fille. Victoire ferait mieux de faire de même et d’oublier ses sentiments pour le Poufsouffle. Elle ne manquait pas de prétendants, surtout depuis qu’elle avait été élue Miss Poudlard. Mais la Miss de l’école ne saurait se contenter d’un vulgaire admirateur qui ne s’intéressait à elle que pour son image et sa popularité.

La sortie à Pré-au-Lard tombait à point nommé pour distraire Victoire. Elle sortit de la salle et, en constatant que les couloirs s’étaient vidés, se dépêcha de se rendre dans la cour où les élèves autorisés à se rendre dans le village sorcier s’étaient réunis. Ne trouvant aucun de ses amis dans la foule, Vic se contenta de rejoindre le village, se doutant qu’elle finirait bien par les retrouver. Finalement, elle fut l’une des premières à fouler les rues de Pré-au-Lard. Elle décida de s’arrêter dans la rue principale pour repérer ses amis. Mais ce fut Alfie Hartley qui se dirigea vers elle d’une démarche assurée. Vic lui jeta un regard curieux. Le jeune homme lui plaisait, c’était indéniable. C’était l’un des plus beaux garçons de l’école. Et le peu de fois où elle avait discuté avec lui, elle l’avait trouvé fort sympathique. Mais le Serpentard était connu pour draguer tout ce qui bougeait et cela gênait Victoire. Il n’avait jamais flirté ouvertement avec elle, cela étant dit. Vic pouvait le comprendre. Sa proximité avec Teddy était connue du tout Poudlard mais encore plus dans l’année du Poufsouffle parce que ses camarades d’année l’avait connu, à partir de la troisième année, avec un pot de colle nommé Victoire Weasley constamment avec lui.

Alfie lui adressait un regard implorant et Vic s’apprêtait à lui demander ce qu’il lui arrivait lorsqu’elle repéra Perrine, cette greluche qui avait accompagné Graham derrière lui. En même temps Alfie l’appelait mon amour. Victoire comprit rapidement qu’il avait besoin d’elle pour se débarrasser de l’autre idiote. Aussi, lorsque le blond l’attira dans ses bras pour l’embrasser, elle se laissa faire. Elle prit même plaisir à répondre à son baiser. Après tout, il s’agissait de son premier vrai baiser et la rouge et or comptait bien en profiter. Elle aurait pu tomber sur bien pire qu’Alfie. Il embrassait bien. Sacrément bien même. Et lorsqu’il se détacha d’elle, Vic ne put s’empêcher de se sentir un peu déçue. Une déception qu’elle cacha derrière un sourire taquin. « De rien. Il paraît que j’aime sauver les garçons en détresse, alors ce n’était pas grand-chose… » Victoire lui adressa un sourire solaire, un sourire qui faisait sa spécialité, un sourire qui la faisait rayonner toute entière. « T’inquiètes pas, ça ne m’a pas dérangé. Comment t’as pu t’encombrer d’une dinde pareille ? Ne me dis pas que c’est une de tes conquêtes, ça me décevrait de ta part ! » D’accord, Alfie était un garçon qui aimait beaucoup plaire mais quand même, Perrine c’était vraiment un cas !

[1445 mots (citations décomptées)]



   
proud to be a Weasley
Sur toi jpouvais compter ça m'a eu à l'usure tu commences à me manquer Le temps passe et je dviens possessive quand tu réponds pas jsuis agressive A la base t'étais mon ami mais ça s'est passé autrement jsuis entrain de faire une connerie jcrois que j'ai des sentiments. Jamais sans lui, jamais sans nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoshisavatars.tumblr.com/
 
Sauvetage in extremis [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauvetage in-extremis et fouille en duo [Paul Nyllis][Terminé]
» Entre mission de sauvetage et opération d'infiltration
» Mission sauvetage [PV Oliana]
» Sauvetage d'une demoiselle en détresse. [Gabriel N. de la Reynie]
» BIBOP caniche abricot de 11 ans (orgeval) SAUVETAGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse :: Pré-au-Lard :: Rue Principale-
Sauter vers: