AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 514
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] Empty
MessageSujet: Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ]   Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] EmptyMar 1 Oct - 23:01

Prêt ou pas, j'arrive !
Noé & Tempérance

made by black arrow


S'il y avait une chose que Tempérance Biel supportait encore moins que les conflits, c'était de savoir qu'on lui en voulait - pire, qu'on ne l'aimait pas. Si elle avait laissé la situation avec Erin perdurer trop longtemps en début d'année scolaire - l'incompréhension la poussant alors à l'immobilisme -, elle était désormais bien décidée à ne pas répéter les mêmes erreurs. Maintenant que la situation avec sa meilleure amie était plus ou moins aplanie - elle continuait à se sentir dans un équilibre précaire, mais l'Irlandaise comptait faire en sorte d'arranger les choses pour de bon : pas question de rester en froid avec son amie ! -, elle pouvait se pencher sur le cas 'Noé' bienvenue dans l'épisode numéro deux des Experts à Miami. Elle n'avait pas voulu se méprendre sur la situation. Pourtant, il lui semblait qu'avant le bal, Noé et elle étaient proches - d'autant plus qu'elle appréciait passer du temps en compagnie de son ami Serpentard -, et qu'à présent, ce n'était plus franchement le cas le jus de citrouille renversé sur le costard en velours hérité de ton grand-oncle Gonzague était de trop, c'est ça Noé ? Il suffisait de le dire ! Elle avait initialement cru s'être fait des idées : il paraissait incroyablement égocentrique de sa part de penser que Noé n'avait rien de mieux à faire que de passer son temps à faire ses devoirs avec elle - souvent accompagnée de Teddy ou de Jo', et tout Poudlard savait que les rapports entre Noé et cette dernière étaient pour le moins électriques. Peut-être était-il simplement occupé par la sixième année il paraît que des gens étudient. Dans une école de sorcellerie, par-dessus le marché, vous imaginez ? Mais plus les semaines passaient et plus elle avait l'impression que c'était plus qu'un simple affairement de la part du blond. Il était différent. Et Tempérance comptait bien comprendre pourquoi bonne chance Noé.

C'était un matin de janvier que la chance vînt sourire à l'Irlandaise the luck of the Irish comme on dit. Sans surprise, elle se dirigeait à pas précipités en direction du couloir des Sortilèges, son sac à l'épaule - et glissant occasionnellement sur celle-ci, la forçant à se rabrouer pour le replacer correctement et lui faisant perdre de précieuses secondes -, ses cheveux blonds lui donnant la sensation de former une crinière désordonnée autour de son crâne dur. Réaliste, elle était consciente qu'elle ne se trouvait dans une telle situation ni pour la première, ni pour la dernière fois. Arrivant devant la porte alors que le professeur Montgomery-Bones s'apprêtait à la fermer, elle adressa un sourire coupable à sa directrice de maison, comptant sur le quart d'heure de politesse la zone grise que représentait une porte non close pour être acceptée en classe.

Ses yeux de merlin frit ayant apparemment fait mouche auprès du professeur de Sortilèges "wesh soyez pas vache m'dame", elle pénétra dans la pièce sous le regard médusé de ses camarades : tu étudies encore ici toi ? On ne t'a pas vue en classe aussi tôt depuis au moins cinq ans et chercha des yeux une place libre. Deux choix s'offraient visiblement à elle, et elle n'eut pas à hésiter sur la question : entre Noé et Clifford - un Serdaigle de leur année aux allusions souvent douteuses et aux pensées un peu étriquées il croit encore que Serdaigle va gagner la coupe des quatre maisons : ils ne savent plus quoi inventer ces gens-là il n'y avait pas matière à réfléchir. Adressant un sourire enjoué à Noé, elle vînt s'installer à côté de lui façon hippopotame : les murs en tremblent encore.

Elle était là son occasion en or pour parler au Serpentard. Il n'allait pas fuir au beau milieu d'un cours pratique de Sortilèges - qui plus est enseigné par sa tante. Non non non, ils allaient devoir travailler ensemble et elle pourrait enfin comprendre. Le professeur Montgomery-Bones les invitant à sortir leur baguette - non sans un froncement de sourcils en direction de Tempérance après que celle-ci ait fait tomber son manuel dans un fracas tout relatif de son point de vue objectif -, et à écarter les tables pour s'entraîner à deux au sortilège Aguamenti, Tempérance fit s'écrouler toutes les tables de la pièce : échec et mat s'adressa à Noé, profitant du brouhaha ambiant Susan ou l'anarchie, faites passer : « Comment ça va ? J'ai l'impression qu'on ne se voit presque plus depuis la rentrée ! » lui fit-elle - prudemment - remarquer. « Comment ça se passe ? » demanda-t-elle en coulant un regard discret en direction d'Erin, debout un peu plus loin. Sa mission (puisqu'elle l'acceptait et surtout, l'avait choisie) : comprendre si Noé lui en voulait, et pourquoi. Sa première pensée était qu'il soit mécontent de l'avoir accompagnée au bal tout cela pour qu'elle soit rejointe par Julian, ce qu'elle pouvait comprendre, mais elle aurait alors souhaité qu'il le lui dise simplement. En outre, elle n'avait pas anticipé la venue de son petit-ami, sinon lui aurait-elle évidemment laissé l'opportunité de s'y rendre avec une cavalière plus disponible qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1145
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] Empty
MessageSujet: Re: Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ]   Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] EmptyDim 3 Nov - 23:23

Noé & Tempérance

Que l’on s’accorde bien sur une chose, Noé n’évitait pas Tempérance comme la Dragoncelle depuis la rentrée. Non, non, non et il lancerait un Silencio bien mérité à ceux qui oseraient prétendre le contraire. Bon, peut-être qu’il ne passait plus autant de temps avec la jeune fille mais de nombreuses explications pouvaient être données à cela. Premièrement, Tempérance ne suivait plus les cours d’Histoire de la Magie ce qui ne donnait plus l’occasion à Noé de lui enseigner deux-trois détails sur une de ces matières fétiches tout en s’amusant de sa haine envers ce cours. Secondo, ils n’appartenaient pas à la même maison Merlin merci et leur emploi du temps était arrangé d’une telle manière qu’ils n’avaient pas tant d’heures de cours en commun. Tertio, Noé ne s’entendait toujours pas mieux, loin de là, avec celle qui ne manquait jamais d’être fourrée dans les pattes de Tempérance, tel le vrai pot de colle qu’elle était, à savoir Joséphine de Guise dit la Maléfique. D’accord, la rouquine semblait passer plus de temps avec Cole ces derniers temps, non que Noé  s’en préoccupe par ailleurs, ce qui rendait cette excuse un peu obsolète. Quatrièmement, même si Erin sortait désormais avec Ted et que sa relation semblait s’être améliorée avec Tempérance, Noé se sentait tellement coupable de lui avoir infligé du mal qu’il pensait qu’en s’éloignant rien qu’un peu de la Poufsouffle, cela compenserait un peu ce qu’il lui avait fait subir. Rajoutons à cela qu’après les événements du bal, le blond était définitivement déterminé à oublier Tempérance et que pour passer à autre chose, passer des moments avec elle en s’extasiant intérieurement sur son sourire n’était pas l’idéal. Sans compter que, comme si tout n’était pas assez compliqué comme cela et que trop de personnes déjà connaissait la teneur de ses sentiments envers l’Irlandaise, la Plume Empoisonnée avait révélé qu’il était amoureux d’une fille en couple. Du coup, effectivement, Noé faisait un peu moins d’efforts à se dégager du temps pour Tempérance. Ce qui ne signifiait pas, malheureusement, qu’il pensait moins à elle.

Noé aurait dû se douter que la situation travaillait Tempérance. Elle avait été très affectée lorsqu’Erin avait cessé de lui parler. C’était d’ailleurs bien pour ça que, outre le fait qu’il l’appréciait beaucoup trop pour la laisser tomber, il n’avait pas arrêté de lui parler du jour au lendemain –même si c’était peut-être ce qui était préconisé en cas de cœur brisé. A vrai dire, la situation lui pesait à lui aussi. Tempérance lui manquait. Horriblement. Ses rires lui manquait. Son humour. Sa gentillesse. Sa douceur. Même sa maladresse lui manquait. Mais ce manque ne faisait que renforcer sa déterminer à tourner la page. Elle était en couple. Elle ne le considérait que comme un ami, et ne le verrait jamais autrement. Cela ne le rendrait que plus malheureux encore de s’accrocher à elle.

Ce jour-là, Noé était attablé seul pour le cours de Sortilèges. Candys la lâcheuse s’était mise en binôme avec Erin, Alfie, Léopold et Harvey avec de potentielles conquêtes ne jamais manquer une occasion de draguer, Ted avec Joséphine. Il avait évidemment remarqué l’absence de Tempérance sans qu’elle ne lui paraisse anormale : la jeune fille et la ponctualité, cela faisait quarante. Elle finit par se pointer avant le début du cours et sa tante Susan l’a laissa entrer. Tempérance s’assit à côté de lui ce qui était mieux que l’alternative : elle à côté de Clifford, ce Véracrasse ambulant. Lorsque Susan leur demanda de s’entraîner à lancer Aguamenti Noé en profita pour s’enfuir au courant, les accidents avec Tempérance Biel c’est si vite arrivé après que le livre de Tempérance ait atterri par terre –ce qui n’avait pas manqué de lui arracher un sourire amusé, Noé se doutait que la jeune fille engagerait la conversation Susy t’aurais pu nous faire pratiquer Depulso histoire qu’elle se retrouve loin de moi. « Vraiment ? Je n’ai pas eu cette impression Ma présence te manquerait-elle ? » répondit-il, un air innocent peint sur le visage, le ton dégoulinant d’ironie. Noé jeta un coup d’œil à Erin et Candys avant de poser son regard marron de nouveau sur Tempérance, soudainement plus sérieux. « Mieux. Enfin j’ai l’impression. Ça reste encore un peu bizarre mais avec le temps, tout finira par s’arranger. Enfin j’imagine. » Il soupira avant d’agiter sa baguette pour réaliser un sort parfaitement maîtrise. Au moins une chose qu’il pouvait contrôler. « Elle a l’air d’aller un peu mieux depuis qu’elle est avec Ted. J’espère qu’il ne lui causera aucun mal. En tout cas, Victoire ne lui a pas encore jeté de sort. » Ses lèvres se redressèrent en un sourire mutin. Nul à Poudlard n’ignorait la proximité qui existait entre Ted et Victoire et la possessivité maladive de la blondinette. « Et entre vous deux ? J’ai eu l’impression que ça va mieux, je me trompe ? » Parler d’Erin lui évitait de trop s’attarder sur son propre cas même si Noé n’était pas dupe, Tempérance finirait par lui réclamer une explication un peu plus directement.



   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 514
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] Empty
MessageSujet: Re: Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ]   Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] EmptyMar 5 Nov - 0:06

Presque par réflexe, Tempérance acquiesça d'un hochement de tête à la réponse de Noé. "Vraiment ? Je n'ai pas eu cette impression". Elle aimait être d'accord avec les gens. Approuver les paroles des autres était tellement devenu une seconde nature qu'elle ne se rendait même plus compte lorsqu'elle le faisait. Elle laissa passer un temps, puis fronça les sourcils : « Non attends. Je ne suis pas d'accord. » Elle était surprise par sa propre réaction. Pourquoi ce besoin soudain de contredire Noé ?

Si elle était tout à fait honnête avec elle-même, elle se sentait horriblement seule dernièrement. Julian était loin d'elle, la majorité de ses amis proches étaient, eux, en couple, ou tout comme (Erin et Ted, Payton et Louis, Joséphine qui passait de plus en plus de temps avec Cole, Candys et Derek...) Peut-être que sans tout à fait en avoir conscience, elle avait compté sur Noé pour faire front avec elle. Traîner avec elle pendant que tous leurs amis batifolaient. Ce qui était injuste si elle y réfléchissait bien, mais même la toujours magnanime Tempérance Biel se montrait parfois déraisonnable. Personne n'est parfait.

«  Est-ce que tu m'en veux pour le bal, Noé ? Je te promets que je ne savais pas que Julian serait là, sinon je ne t'aurais pas mis dans cette situation. » dit-elle très vite pour ne pas se débiner ni être entendue par des oreilles indiscrètes. Le professeur Montgomery-Bones passant à proximité pour fouiner, elle se racla la gorge et haussa les sourcils, dirigeant sa baguette vers les vasques apparues devant eux pour s'entraîner à y verser de l'eau bienvenue à Versailles.

Évitant le regard de Noé, car elle craignait trop qu'il ne l'envoie bouler, elle orienta la discussion sur un sujet pourtant pas moins périlleux : celui de sa (leur) relation avec Erin.  « Oui, je comprends. Je pense que ça va s'arranger avec le temps. » commenta-t-elle plus sereinement, avant de prendre une inspiration et de prononcer doucement la formule. Un filet d'eau très léger sortit de sa baguette et vînt se déverser dans la vasque pendant quelques secondes, avant de se tarir sous ses yeux. A moitié satisfaite, elle ramena finalement les yeux vers Noé.

Elle fronça discrètement le nez à l'évocation de la relation entre Erin et Ted. Elle avait fait part de ses réticences à ce dernier, mais elle ne souhaitait vraiment pas s'impliquer plus que ça dans cette affaire, même si elle restait sceptique de ses bienfaits. Certes, ils avaient tous les deux besoin d'aller de l'avant, et tant qu'ils étaient conscients des problématiques de l'autre, c'était une solution comme une autre. Mais jusqu'à quand ? Et au vu du comportement de Ted depuis qu'il avait entendu parler de ce qui s'était passé entre Victoire et Alfie Hartley à Pré-au-Lard, ça ne serait peut-être pas suffisant (et est ce que ça devait l'être ? Il n'avait même pas dit la vérité complète à Victoire). Par loyauté envers Erin, elle se retint néanmoins d'exprimer ses doutes, et choisit de déclarer : « Oui, ça va mieux. Ils ont l'air heureux. » Ce qui n'était pas un mensonge en soi. En apparence au moins, ils avaient l'air heureux ensemble. Et ils s'entendaient visiblement. Elle supposait que ce n'était déjà pas si mal. Elle scruta le visage de Noé, pensive. Les mots de la Plume Empoisonnée lui trottaient dans la tête.

Quant à Victoire... « Victoire, ça c'est une autre affaire. Mais je doute qu'elle fasse peur à Erin. » Même si elle devrait peut-être. Joséphine n'était pas exactement une petite fleur fragile, et pourtant la Gryffondor avait opéré de sacré dommages sur son visage depuis on l'appelle Quasimodo.

« Entre nous deux ça va mieux aussi oui, on a pu parler à la rentrée. Je ne m'étais vraiment doutée de rien... » avoua-t-elle, sans pour autant vouloir épiloguer sur un sujet qui concernait d'aussi près sa meilleure amie et qui était aussi sensible - d'autant plus avec l'un des principaux concernés. Soupirant, elle fixa Noé quelques instants, hésitant sur ses prochains mots. « Est-ce que j'ai fait quelque chose qui a mis un froid entre nous ? Ou bien je me fais juste des idées, et si c'est le cas, oublie que j'ai abordé le sujet, peut-être que je raconte n'importe quoi. C'est juste que... je sais pas. J'ai l'impression qu'on se parlait plus avant les vacances. Ou bien la Plume a raison et tu as d'autres préoccupations en tête, mais tout le monde sait que la Plume raconte n'importe quoi alors il ne faut vraiment pas lui faire confiance, d'ailleurs on devrait simplement la boycotter... Et puis de toute façon c'est tes affaires ça ne me concerne pas. Et voilà que je parle beaucoup trop, je me tais. » Elle souffla, consciente d'avoir déblatéré comme une personne dont la stabilité mentale pourrait être remise en question. Elle regrettait déjà d'avoir parlé et se retînt difficilement de s'excuser, se mordillant la lèvre inférieure à la place. Si Noé ne lui en voulait pas avant, il lui en voulait certainement maintenant. Mais c'était plus fort qu'elle : quand elle paniquait, elle parlait, et même si elle avait essayé de se prémunir d'un quiproquo, elle sentait tout de même que quelque chose clochait.
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Serpentard

Parchemins : 1145
Âge : 16 ans (mai 1998)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'


Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] Empty
MessageSujet: Re: Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ]   Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] EmptyLun 11 Nov - 19:08

Si Noé avait conscience de s’être quelque peu éloigné de Tempérance depuis la rentrée, mais juste un peu, il tenait à ce détail qui n’en était pas un à ses yeux, il ne lui était pas venu à l’idée que la jeune fille s’en était rendu compte. Tempérance avait un tas d’amis. Elle était beaucoup moins solitaire que, tiens, Erin par exemple. Elle semblait toujours entourée, que ce soit par ses copines ou par des Poufsouffles ces plaies. Qu’elle aborde le sujet avec lui l’étonnait encore plus. La phobie de la confrontation de Tempérance était presque aussi connue que sa maladresse. Même si cela rendait Noé mal à l’aise de parler de ça, parce qu’il devrait immanquablement lui mentir, cela le chiffonna aussi. En prenant quelque peu ses distances, il n’avait pas voulu lui infliger de la peine, juste un peu épargner son cœur qui n’avait que trop souffert. C’était même la dernière chose qu’il souhaitait. « Bien sûr que non je ne t’en veux pas pour le bal » répondit-il aussitôt avec sincérité. Rien dans cette situation n’était de sa faute, il fallait qu’elle le comprenne. Tout était de la sienne. C’était lui qui s’était mis tout seul dans ce pétrin gigantesque en s’éprenant d’elle, faisant du mal à Erin au passage. « Je suis bien content que tu ai pu profiter de Julian, je sais combien il te manque. En plus, on a quand même passé la soirée ensemble alors je t’assure, je ne suis pas en colère. » Pas contre elle en tout cas. Contre lui en revanche…Il pestait contre sa bêtise, contre sa stupidité pour être bêtement tombé amoureux d’elle alors que franchement, elle avait rien pour elle, pour s’être accroché à ses sentiments bien qu’il la savait en couple, amoureuse et très heureuse, pour ne s’être rendu compte de rien à propos d’Erin et de les avoir tous plongé dans le malheur je vous présente Noé "Caliméro" Montgomery.

Le sujet d’Erin revint d’ailleurs rapidement sur le tapis. Ils tenaient tous les deux beaucoup à la jeune fille et ça complexifiait une situation déjà loin d’être simple. Noé avait parlé avec Erin. Longuement. Il était difficile, même après plusieurs semaines, d’évaluer les bienfaits de cette conversation. Elle ne l’ignorait plus. Leur relation s’était normalisée, encore plus depuis qu’elle sortait avec Ted. Mais un sentiment étrange, qu’il ne saurait tout à fait qualifier, l’ébranlait lorsqu’ils discutaient ensemble. Il n’avait pas tout-à-fait l’impression d’avoir retrouvé leur relation d’avant. Mais elle avait été amoureuse de lui –de lui, ça lui paraissait toujours bizarre de penser ça, et lui aveugle pendant tellement longtemps qu’il n’était pas sûr que leur amitié redevienne ce qu’elle avait été. Peut-être qu’il fallait plus de temps. Toujours du temps… « J’ai parfois peur que le temps ne suffise pas. C’est comme si j’avais l’impression de ne plus savoir agir normalement avec elle » confia-t-il à voix basse. Vivant cette situation désagréable, Noé n’en était plus convaincu encore qu’il ne devrait jamais avouer ses sentiments à Tempérance. Il avait déjà l’impression d’avoir perdu Erin, il ne souhaitait pas perdre également la blonde.

« Elle semble heureuse, c’est vrai. Ça fait du bien de la voir comme ça. » Erin n’avait pour autant pas semblé décider d’abandonner sa panoplie provocatrice. Mais peut-être qu’elle faisait partie d’elle maintenant, que l’adolescente qui se cachait derrière ses vêtements, voulant disparaître, n'était plus. Noé la voyait souriante, presque apaisée et ça le ravissait. S’il savait la vérité, nul doute qu’il inquiéterait vivement (et culpabiliserait, aussi.) « Victoire a aussi d’autres préoccupations en tête en ce moment que Ted » souligna-t-il amusé en pensant à Alfie. Il n’aurait jamais pensé que son ami passerait vraiment à l’acte avec la blondinette mais à croire que ce dernier n’avait aucun instinct de préservation, décidément une valeur qui se perdait de nos jours qu’il l’avait sous-estimé.

« Et moi donc ! Je n’arrive pas à croire que pendant tout ce temps je n’ai rien vu » renchérit Noé lorsque Tempérance avoua son désarroi. Cela dit, la jeune fille ne se doutait pas non plus de ses sentiments. Sans doute n’était-elle pas un modèle de perspicacité, bien qu’il était mal placé pour la juger. Par la suite, son cœur se sera de nouveau. Noé n’avait pas l’habitude d’être désemparé. Pourtant il avait bien l’impression qu’il allait devoir s’adapter à ce sentiment nouveau au vu du nombre de fois où il l’avait ressenti ces derniers temps. Déjà, il avait du mal à absorber le flot de paroles qui sortait de la bouche de Tempérance. Cette capacité à bavarder autant l’avait tellement agacé auparavant et aujourd’hui, il trouvait ça ridiculement mignon, était presque triste lorsque sa voix s’éteignit. « Tu n’as rien fait de mal, Tempérance, je t’assure. C’est moi, le bal, toute cette histoire avec Erin, les rumeurs qui ont couru, ça m’a causé beaucoup de soucis. Je ne pensais pas m’être éloigné de toi, je ne pensais pas que ça te ferait du mal, je suis désolé. » Quoi qu’il fasse, peu importe à quel point il essayait, il avait toujours l’impression de tout foirer ces derniers temps. Il voulait qu’Erin ne soit plus mal, il ne voulait pas que Tempérance le soit, et il tentait aussi de l’oublier. Mais il avait la cruelle, la persistante impression de ne pas s’en sortir. Et il ne savait absolument pas comment au juste il pouvait faire pour s’en sortir.

Soudain, mu par un instinct stupide, il déclara intensément : « En fait, il y a bien quelque chose qu’il faut que je te dise, quelque chose qui me préoccupe… » Mais une phrase le fit sursauter et interrompit sa tirade suicidaire : « Montgomery ! Biel ! Cessez un peu de discutailler et concentrez-vous sur vos sortilèges ! » Par le caleçon de Merlin ! Il avait envie de se précipiter pour embrasser sa tata Susy préférée tante. Elle lui avait évité une bien belle connerie. Secouant la tête, il se fit la réflexion qu’un Aguamenti sur lui ne lui ferait pas de mal. Tempérance culpabilisait déjà assez parce qu’il l’évitait, enfin non, il ne l’évitait pas, enfin pas tout-à-fait, il n’y avait pas besoin qu’elle se sente aussi coupable parce qu’il l’aimait.

[1 038 mots]



   
Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.

Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Poufsouffle

Parchemins : 514
Âge : 17 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma Carter


Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] Empty
MessageSujet: Re: Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ]   Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] EmptySam 16 Nov - 16:02

Après ce qui s'était passé avec Erin, Tempérance ne pouvait pas se permettre de commettre d'impair à nouveau. Elle était trop mauvaise à ce jeu-là. Elle ne savait pas gérer les conflits, et encore moins le fait qu'on lui fasse la tête. Elle qui parlait toujours à tort et à travers mais que pour dire des choses d'une intelligence redoutable, on vous le garantit, elle avait besoin qu'on lui réponde, qu'on lui dise les choses. Elle n'aurait jamais fait de la peine à Erin volontairement, tout comme elle espérait ne pas en avoir fait à Noé. Compliqués ces Serpentards, décidément ! Avait-elle fait quelque chose ? Ou Noé s'était-il simplement éloigné à cause de tout le drame ayant entouré le bal, jugeant que ce trio infernal lui avait suffi à vie, lui qui était si amateur du calme et de la tranquillité ? Alors là, il ne fallait pas devenir ami avec Tempérance, mon coco. Ou bien était-il pris par ses soi-disant histoires de fille déjà en couple Payton c'est bien toi ? ? Ou enfin - et ça n'était pas une hypothèse à écarter -, est-ce qu'elle devenait paranoïaque à cause de ce qui s'était produit et en raison de sa propre solitude latente ? Avait-elle le sentiment d'être abandonnée parce que tous ses amis étaient en couple et que son petit-ami était loin, si loin ?

Elle poussa un soupir de soulagement en entendant Noé lui dire qu'il ne lui en voulait pas pour le bal, relâchant une pression qu'elle n'avait pas eu conscience de ressentir. Il n'avait pas hésité un instant dans sa réponse, ce qui était rassurant, et l'aidait à se sentir légèrement plus apaisée. « D'accord... Enfin, j'imagine que ça ne devait quand même pas être rigolo pour toi d'être coincé avec un couple. C'est pas drôle de tenir la chandelle, je vois bien ça en ce moment ! » nota-t-elle en adressant un sourire timide à son ami. Evidemment, tous les couples n'étaient pas dégoulinants d'amour et elle était heureuse de voir ses amis heureux, pas de doute là-dessus. Mais il y avait quand même ce sentiment d'être en plus, parfois, de s'introduire éhontément dans un moment d'intimité qui n'était pas le sien "Hé Jo' ! Tu vas où avec Cole ? J'peux v'nir ? Hé, hé, Jo', regarde ce que je sais faire ! Jongler avec trois balles ! Impressionnant, non ? Jo' tu vas où ?"

Elle adressa un regard peiné à Noé quand il lui révéla ses craintes concernant sa relation avec Erin. « Moi, je suis sûre que ça finira par s'arranger. » réitéra-t-elle avec conviction, éternelle optimiste. « Ce dont je suis sûre, c'est que vous voulez tous les deux que ça aille mieux, alors il n'y a pas de raison. » Erin lui avait bien affirmé haut et fort qu'elle essayerait de passer à autre chose pour ne pas mettre Noé dans l'embarras (ce dont elle restait encore aujourd'hui sceptique : oui, la situation était complexe, et elle n'était facile pour personne, mais Erin n'y pouvait rien si elle avait des sentiments pour Noé, et elle n'allait pas s'excuser pour ça, ou s'en vouloir de le gêner lui !) Quant à Noé, il était évident qu'il tenait à Erin, même si ce n'était pas de la manière que la brune l'aurait souhaitée. Décidément, les sentiments amoureux étaient si compliqués parfois. Elle était bien contente de ne jamais avoir traversé ce type de situation avec Julian, quoique leurs débuts n'aient pas été un long fleuve tranquille non plus...

Ne voulant pas en dire plus qu'elle ne le devait au sujet de la vie privée d'Erin, la blonde avait moins de réticences quand il était question de Ted. Il faut dire que sa situation était tout de même beaucoup moins délicate - bien que son bal à lui ait aussi été mouvementé -, et qu'elle était surtout extrêmement évidente à tout le monde, sauf aux yeux des deux principaux concernés. « Tu parles d'Alfie ? Mouais, je ne sais pas trop ce que ça va donner cette histoire. » Elle haussa les épaules. Elle ne comprenait pas que Ted et Victoire puissent avoir autant de difficultés dans leur 'relation'. L'attaque sur Joséphine aurait dû être l'élément déclencheur, de son humble point de vue. Est-ce qu'elle allait agresser les gens qui s'approchaient un peu trop près de Teddy, elle ? Et pourtant elle était aussi très proche du jeune Métamorphomage (bien qu'elle ne l'énonce jamais oralement de peur de finir assassinée par Victoire), même si leur relation était très différente de celle qu'il avait avec Victoire.

Malgré la digression concernant leurs amis, Tempérance ne pouvait pas laisser le sujet couler. Elle avait besoin de savoir si elle était folle, car si Noé l'avait rassurée, il ne lui avait pas dit qu'il ne lui en voulait pas du tout pour autant. Elle était uniquement dédouanée pour le bal et pas pour sa vie, son oeuvre. Le sujet revînt sur le tapis par le biais de celui-ci pourtant, quand Noé lui retourna la question qu'elle lui avait posée au sujet d'Erin. « C'est tellement bizarre, t'as l'impression de super bien connaître quelqu'un, mais au fond, tu ne sais jamais tout ce que les gens pensent, tu sais ? En tout cas, moi je crois que j'ai juste besoin de sous-titres à partir de maintenant, parce que contrairement à ce que je pensais, je suis complètement nulle pour ça. » Ça étant les sentiments, et apparemment, la perspicacité. Elle n'avait pas vu venir la grande déclaration de Julian quand elle avait été plus jeune, ni ce que ressentait Erin avant le bal. Il fallait que les choses soient juste là, sous son nez, brandissant un panneau fluorescent et lui criant la vérité au visage pour qu'elle comprenne, apparemment.

Et là, le méli-mélo de mots. Les déblatérations d'une personne à la stabilité mentale discutable, les hypothèses émises puis rétractées, les émotions à fleur de peau. Pour un peu, elle en aurait versé une larme de frustration. S'arrêtant de parler avec pour dessein de ne plus jamais ouvrir la bouche, elle écouta la réponse de Noé le cœur battant. « Bien sûr que ça me ferait du mal Noé. On est amis, je tiens à toi, ça me fait de la peine si on ne se voit pas. » lui dit-elle plus doucement (rompant son pacte avec elle-même, comme souvent). « Mais si tu dis qu'il n'y a rien, alors peut-être que j'ai juste paniqué pour rien. C'est moi qui suis désolée. » ajouta-t-elle plus sereinement, posant brièvement la main sur celle libre de son ami pour la presser, avant de la retirer en sursautant devant son exclamation soudaine. Il fut interrompu par l'intervention du professeur Montgomery-Bones ah, vous êtes encore là, vous ?, qui leur intima de manière très malpolie, où sont passées tes manières Susy ? de se taire, merci bien. Car oui, il s'agissait apparemment d'un cours. Adressant un regard entendu à Noé, Tempérance se tourna vers sa vasque et leva sa baguette pour jeter le sortilège. Devenue plus sereine, elle le réalisa cette fois sans difficultés, et se retînt d'adresser un regard satisfait à leur professeur, genre "dans les dents". Il lui semblait que ça puisse être malvenu.

Profitant pourtant d'un incident somme toute classique (un élève avait perdu le contrôle de sa baguette et arrosait tous les élèves alentours d'eau, façon karcher Neville, c'est bien toi ?), elle se retourna vivement vers Noé, un air conspirateur sur le visage. « Tu allais me dire quoi ? Le temps qu'elle gère ça, je pense qu'on est tranquille... » Elle laissait à Candys le malheur de devoir calmer la panique les entourant (le fardeau de la préfète), peu désireuse de finir arrosée à son tour, en plein mois de janvier la charité des Poufsouffles se perd de jour en jour.

[ 1303 ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] Empty
MessageSujet: Re: Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ]   Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Prêt ou pas, j'arrive ! [ Noé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Cours de Sortilèges-
Sauter vers: