AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Preux chevalier du dimanche [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 57
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Matt


Preux chevalier du dimanche [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Preux chevalier du dimanche [PV]   Preux chevalier du dimanche [PV] - Page 2 EmptyLun 25 Nov - 1:03

La jeune préfète préféra rentrer dans le jeu de son interlocuteur plutôt que de se plaindre une énième fois. À croire qu'elle avait fini par cerner le personnage en face d'elle. Après plusieurs années d'amitié, ça semblait normal. Elle savait très bien que le Poufsouffle n'était pas fan de son prénom et que tout le monde, sauf sa mère quand elle est énervée sur lui, c'est-à-dire la moitié du temps elle apparemment, l'appelait par son surnom. Elle décida de l'affubler d'un nouveau sobriquet pour le moins horrible aux oreilles du gréco-argentin. Écorcher autant ses origines ne pouvait pas rester impuni. « Jojo ?! S'te plaît, on dirait le nom d'un chanteur de chansons paillardes dépassé. Tu sais que j'ai plein d'autres surnoms en stock pour toi, du genre… » Il marqua une pause afin de faire durer le suspens et que sa vengeance ait plus d'impact. « Dahlia il Lama"… » dit-il en haussant les sourcils d'un air provocateur. Le prénom "Joaquín" comportait aussi ses déclinaisons comiques mais le garçon refusait de la laisser gagner à ce jeu. C'était lui l'expert en jeu de mots et en surnoms pourris. Et si jamais elle s'offusquait, il tenterait tant bien que mal de la faire rire pour qu'elle retrouve sa bonne humeur inexistante. Il était comme ça lui, un Bon Samaritain.

Puis Dahlia dût montrer la jalousie qu'elle éprouvait face à la bande d'amis de Quino. D'après ce qu'il avait entendu, Prue et son homologue de Serdaigle ne passaient pas leur temps à courir dans les prés et à s'échanger des bracelets d'amitié. C'est bien dommage, car du point de vue du quatrième année, Prudence était géniale et Dahlia l'était aussi un peu à sa façon. « Oui, mais pas que. T'as qu'à demander aux Poufsouffle qui est leur humoriste préféré, j'te parie 3 mornilles qu'ils citeront mon nom ! » se vanta-t-il, insouciant mais surtout inconscient. L'humour, c'était propre à chacun, on ne pouvait malheureusement pas faire rire tout le monde. « Euh, Peony est l'une de mes premières fans. » avança-t-il, cette fois sûr de lui. La jeune rousse était toujours là pour rire à ses blagues et c'est ce qui faisait d'elle une personne merveilleuse que du love. De toute façon, la jolie brune reçut la monnaie de sa pièce car elle fut frappé d'une grosse quinte de toux après s'être moqué gentiment de Quino.

Sauveur jusqu'au bout, le jeune Kostas proposa même à sa muse son amie de l'emmener dans un lieu plus sécurisé où on la laisserait tranquille. Il ne voyait pas d'autre option que la bibliothèque, endroit qu'il fréquentait très peu. C'est dire l'importance qu'elle avait à ses yeux. En parlant d'yeux, Quino leva les siens au ciel à la suite de la remarque de la jeune fille. C'est dingue ce qu'elle lui faisait faire… « Je fais ça pour toi. Je peux aussi te ramener devant la salle commune des Serdaigle si tu préfères ! » répondit-il du tac au tac, avant de revêtir son sourire narquois. « Si on croise Dubtaigh, je ferai diversion, t'inquiète.  » lui assura-t-il en lui donnant un énorme léger coup de coude sur le bras suivi d'une grosse balayette, se sentant décidément vraiment utile en cette journée. Faire un boucan incroyable devant le préfet-en-chef de l'école ? Ne cherchez plus, Quino est là. Il n'était plus à une dizaine de retenues près. Les deux étudiants se mirent alors en route vers le lieu sacré des Serdaigle, le jaune et noir tâchant de faire du mieux qu'il pouvait pour se comporter normalement devant Dada. C'est qu'elle faisait son effet la petite friponne.

[Terminé pour Quino]
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 651
Âge : 15 ans {16/09/1999}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Emma


Preux chevalier du dimanche [PV] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Preux chevalier du dimanche [PV]   Preux chevalier du dimanche [PV] - Page 2 EmptyLun 2 Déc - 0:49

Sans surprise, le surnom dont Dahlia décida d'affubler Quino ne plut pas à ce dernier. Elle esquissa un sourire satisfait : c'était tout à fait le but recherché Dahlia Lloyd : préfète le jour, génie du mal la nuit. Pour sa défense néanmoins, ce n'était pas comme si le Poufsouffle avait un nom pratique pour ce genre d'exercice. Il n'avait que trois syllabes, et la deuxième était littéralement un son. Vraiment, il n'y avait pas là beaucoup de matière pour travailler. Dahlia était allée à l'essentiel - comme toujours - et au plus efficace. Quoi de plus laid qu'une 'jota' morte dans l’œuf et un accent gallois forcé sur deux petites syllabes identiques ? Malheureusement, tout cela ne sembla qu'animer Quino davantage, et celui-ci rebondit sur un nouveau sobriquet avec une vitesse surprenante : « T'as été bien rapide à le sortir, celui-là. Dis-moi, tu n'aurais pas passé un peu trop de temps à me chercher des surnoms, Kostas ? » lui fit-elle observer en le dévisageant avec méfiance. Il avait beau avoir joué sur le suspense, il avait été évident dans son regard qu'il n'avait pas eu à chercher. Elle aurait voulu avoir quelque chose de grandiose à lui rétorquer à son tour - elle était compétitive,  c'était plus fort qu'elle - mais elle n'avait visiblement pas l'entraînement ni le don de Quino pour les surnoms.

Décidée à provoquer Quino un peu plus - cette joute verbale la distrayait de ses maux, et elle réalisait qu'elle se sentait nettement mieux pendant qu'elle cherchait la prochaine pique à lui lancer que lorsqu'elle était juste confrontée au silence et son propre mal de crâne -, elle remit en question sa déclaration comme quoi il était une sorte de grand humoriste réputé chez les Poufsouffles quand elle dit que ça va mal chez les Blaireaux... Elle se garda d'afficher une moue horrifiée à l'idée d'aller traîner devant la salle commune de Poufsouffle pour interroger les passants sur leur top trois des comiques de leur maison le prochain micro-trottoir du Hibou Bavard, et préféra répliquer : « Garde tes mornilles les possèdes-tu seulement ces trois mornilles ? Je t'ai vu acheter ton propre poids en bonbons chez Honeydukes, je vais te croire sur parole pour cette fois. » Déjà, ça éviterait qu'il s'enflamme encore plus et ne commence à alpaguer des Poufsouffles passant par là pour la forcer à avoir cette conversation ridicule avec eux, et de deux, elle sentait la nausée la reprendre. Autant faire une pause.

Elle laissa passer un temps, fermant brièvement les yeux, avant de poursuivre : « Je suis navrée de te l'apprendre, mais je crois qu'elle me préférera quand même à toi. » marmonna-t-elle les yeux clos. Elle n'était peut-être pas aussi joviale que Quino - ou même que Peony -, mais elle était quand même la jumelle de cette dernière. Elle ne pensait pas trop se mouiller en déclarant qu'à choisir, sa sœur la préférerait elle. Encore que s'il s'agissait réellement d'un concours d'humour, il n'était pas évident que son humour caustique l'emporte sur le comique de répétition pratiqué par Quino.

Surprise que Quino lui propose de se rendre à la bibliothèque, elle hocha doucement la tête en signe de dénégation lorsqu'il menaça de se débiner : « Rhô, tu ne vas pas bouder. » Elle toussa. « Objectivement, tu ne peux pas prétendre te rendre régulièrement là-bas. » lui fit-elle remarquer, tout à fait sûre d'elle. Il lui donna un coup de coude et elle tomba comme une feuille morte, adieu la vie, et elle leva les yeux au ciel devant ses pitreries. « En route pour ton lieu préféré alors ? » Il avait beau se moquer d'elle, elle savait bien qu'il ne la traînerait pas jusqu'à sa salle commune. Déjà, elle était peut-être faiblarde, mais elle n'était pas invalide, ce n'était pas comme s'il pouvait la forcer à faire quoi que ce soit (à part la porter contre son gré, apparemment), et de deux, il n'avait pas plus intérêt qu'elle à se rendre jusque là-bas. Qui savait dans quelles bêtises récentes il était mêlé. Dubtaigh le cherchait probablement déjà pour une raison ou une autre.

[ Topic terminé ]

[ 696 ]
Revenir en haut Aller en bas
 
Preux chevalier du dimanche [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: L'Infirmerie-
Sauter vers: