AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 [Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Valentina Kostas
Valentina Kostas
Serpentard

Parchemins : 24
Âge : 11 ans (10 février 2003)
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Sam'/Yoshi


[Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte] Empty
MessageSujet: [Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte]   [Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte] EmptyLun 11 Nov - 0:27

Valentina & Charlotte

La baguette en bois de peuplier tournait sur le pupitre, projetant de minuscules étincelles rouges. Une main jouant avec cette dernière, l’autre contre sa joue, Valentina était distraite. Malgré sa prédisposition pour les cours, il n’était pas rare que la gréco-argentine se perde dans ses pensées lorsqu’elle était en classe. Son cerveau comprenait tout très facilement, sans qu’elle n’ait besoin de se concentrer. Elle assimilait rapidement les consignes et les conseils si bien que ses professeurs ne lui faisaient aucun commentaire lorsqu’ils s’apercevaient qu’elle était complètement dans la lune. Même s’il était un peu plus étonnant de la voir autant rêvasser en cours de Sortilèges, une de ses matières favorites. Néanmoins, le sujet abordé par la professeure Montgomery-Bones, qu’elle avait déjà oublié, n’était pas assez passionnant pour la soustraire à l’actualité chaude du moment : le discours que donnerait Hermione Granger-Weasley, Ministre de la Magie et sa future tante par alliance, un peu plus tard dans la journée. D’ailleurs, si Valentina avait eu le courage de parler en public pour dire quoique ce soit, ou même d’oser exprimer son opinion à cette chère Susy sa professeure, elle lui aurait dit que ses cours étaient nases et qu’elle ferait mieux de rentrer chez elle qu’il aurait été plus intéressant d’écouter le discours de la Ministre en classe et d’en discuter après.

Comme à son habitude, Tina s’était assise à côté de Charlotte. Elle appréciait aussi énormément Dominique, la camarade de chambre de Cha que la jeune Serpentard admirait énormément. Dominique n’avait jamais peur de dire ce qu’elle pensait, elle était forte et avait confiance en elle. Valentina ressemblait plus à Charlotte, elles étaient toutes les deux réservées, timides, dans leur monde. Même si, clairement, Tina n’était pas assez timide pour se faire embarqué par ce crétin de Douglas au bal de Noël. De toute façon, elle réservait toutes ses danses, tous ces bals à James, un peu comme Victoire qui y allait tout le temps avec Ted. Il était hors de question qu’elle perde du temps avec des imbéciles alors que l’amour de sa vie serait bientôt à Poudlard. Mais ce n’était pas pour parler de bals, de Douglas ou encore de James -pourtant son sujet favori- que Valentina se tourna vers Charlotte alors que le cours de Sortilèges se terminait dans le brouhaha le plus complet bravo Susy l’autorité jusqu’au bout. « Je me demande ce dont va parler la Ministre. Tu crois que c’est un truc par rapport à Magicis Sacra ? Ça doit être beaucoup de soucis à gérer quand même. » Mais Tina ne doutait pas des capacités d’Hermione Granger-Weasley. Elle avait largement prouvé, et ce pendant des années, qu’elle était la plus brillante sorcière de sa génération et Ron et Harry n’aurait pas tenu deux jours sans elle. Dire que Tina aura la chance un jour de la compter dans sa famille ! Elle aimait beaucoup la sienne, vraiment, mais quand même, une Ministres et des héros de la guerre, ça avait de la gueule ! Elle se demandait ce que cela faisait d'être entouré de tout un tas de personnes célèbres. Elle n'avait pas encore osé demander à Dominique mais cela viendrait sans doute un jour dans l'une de leurs conversations.

[536 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Charlotte Follet
Charlotte Follet
Poufsouffle

Parchemins : 111
Âge : 11 ans
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de: Alan, Joséphine, Julian et Quentin


[Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte] Empty
MessageSujet: Re: [Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte]   [Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte] EmptyLun 11 Nov - 16:06

[Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte] Inform10

Férocement attentive au cours du professeur Montgomery-Bones, Charlotte Follet alternait entre ingestion des paroles de son professeur, les yeux écarquillés et retranscription sur son parchemin neuf d'informations essentielles, les yeux non moins écarquillés. Charlotte était une élève attentive. Très attentive. Trop attentive, peut être ? A ses yeux, non. Les cours étaient la chose la plus importante à Poudlard et elle n'aurait raté une information importante pour rien au monde. L'Américaine ne se trouvait pas particulièrement intelligente, elle était incapable de réussir un devoir sans l'avoir préalablement et méticuleusement révisé. Ainsi, elle savait que sa seule chance de réussir était de ne rater aucune bribe d'informations durant les cours, pour mieux les travailler plus tard. Alors, effectivement oui, la Poufsouffle était très vigilante à ce que le professeur dictait.

C'est d'ailleurs pour ça que la petite sorcière fit un bon démesuré quand Valentina, sa voisine de table en sortilèges – une élève de Serpentard qu'elle appréciait beaucoup – fit rougeoyer sa baguette en la faisant tournoyer sur le bureau. La baguette tournait et tournait, tant et si bien qu'elle avait finit par s'allumer, façon bout de bois incandescent destiné à allumer un feu tu as décidé d'allumer un feu, Valentina ? Tu as froid ? Ou c'est juste le bureau qui ne te plait pas ?.
Sortie de sa torpeur éducative, Charlotte lança un micro-regard affolé à sa camarade, puis revint sur la baguette, convaincue que les étincelles allaient vraiment finir par mettre le feu au bureau, tout en décalant légèrement son parchemin neuf loin d'un potentiel danger ces Serpentard sont quand même sacrément originaux. Trop tracassée qu'on ne remarque Charlotte baisser son attention de cours un quart de seconde de trop le petit manège, la Poufsouffle vérifia que le professeur n'avait rien vu : tante Susan était occupée à jeter un ravissant « Avis » et toute la classe – elle y compris – s'émerveillait de la nuée d'oiseaux bleus qui voletaient un peu partout dans la salle. Charlotte en perdit presque de vue la détresse – devrions-nous dire lassitude ? Non, pour Charlotte c'était de la détresse – de Valentina. Que son amie s'ennuie autant en cours ne lui ressemblait pas. Valentina était très intelligente et n'était pas du genre à trouver les matières ennuyeuses. Ou alors – et à la réflexion ce serait parfaitement logique – la verte et argent était si intelligente qu'elle trouvait justement les cours longs, beaucoup trop longs... la faute à ses camarades de classe, qui, comme Charlotte, mettaient vingt ans à comprendre. Instantanément, l'Américaine s'en voulu.

Mais pas très longtemps, puisqu'une fois le cours terminé, Charlotte comprit l'agacement de Valentina : la Serpentard avait autre chose en tête, autre chose qui n'avait rien à voir avec les cours.

- C'est aujourd'hui ?

Lança Charlotte, hors de la réalité. Pas qu'elle ne s'intéressait pas à l'actualité, mais son expérience dans la Brigade Anti-Menace l'avait tellement traumatisée qu'elle avait eu tendance à se concentrer sur les cours une fois l'expédition sabordée terminée. Tout ce qui touchait à Magicis Sacra la terrifiait terriblement et elle laissait dorénavant ça aux grands : Magicis Sacra lui faisait maintenant très peur. Plus qu'avant, car à l'inverse de son arrivée à Poudlard, Magicis Sacra était pour elle devenu du concret des gars qui mettent des élèves en cage et qui parient sur des duels d'enfants.

- Oui, tout ça est très inquiétant.

Charlotte avait prit soin de garder pour elle tout ce qu'elle avait vécu à Ilvermorny. Convaincue d'avoir été un trast durant « l'expédition des toilettes », la sorcière s'était promis de ne plus jamais en parler. Elle avait glissé à Prudence Faraday, furtivement, qu'elle s'excusait et qu'ils n'auraient plus jamais à faire à elle, et avait depuis cet instant là évité soigneusement les élèves plus âgés qu'elle, notamment ceux de la BAM exception faite de Douglas qui ne cessait de la coller.
La sorcière rangea ses affaires avec Valentina et se leva du bureau pour quitter la classe, se félicitant au passage d'avoir survécu à un autre cours de sortilèges sans que tante Susan ne trahisse sa couverture. C'était toujours ça de pris. Soucis numéro deux de Charlotte : que quelqu'un ne devine un jour son lien de parenté avec la directrice des Poufsouffle.
Que c'était compliqué, la vie d'un première année !

(696)
Revenir en haut Aller en bas
 
[Thème] Discours annonciateur, sortilèges et rêveries [Charlotte]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le discours du Président de la République à l'Arcahaie
» Cours de Sortilèges n°1 : Les Limites de la Magie !
» Discours du Directeur et du Ministre le soir de la rentrée .....
» Discours du sénateur Moise Jean Charles à l'ONU
» Les femmes noires au pouvoir ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Cours de Sortilèges-
Sauter vers: