AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Une leçon privée [Jensen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 34
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Une leçon privée [Jensen] Empty
MessageSujet: Une leçon privée [Jensen]   Une leçon privée [Jensen] EmptyJeu 2 Jan - 17:28




Une leçon privée



Un premier vol avec un champion.


La nouvelle était tombée.

Je ne l’attendais pas.

Je ne l’espérais pas.

En fait, je souhaitais que cela soit oublié.

Pourtant, un professeur m’arrêta avant que je quitte la salle de cours. Ce n’était pas commun, généralement je passais inaperçue malgré mon étrange condition. Le professeur, lui, semblait parfaitement à l’aise et tr ès calme. Il n’allait pas me faire une remarque sur le cours ou sur mon attitude, mais bien m’apprendre qu’un autre élève, probablement plus âgé, avait été désigné pour me donner un cours de rattrapage sur les cours de vol. Je n’avais jamais été au cours de cette matière, le fait que je n’ai jamais quitté le sol sur un ballet avait été la raison principale. Ce petit problème, il fut mis de coté par la direction le temps que je rattrape les autres matières. Ce qui n’était pas encore parfaitement au point, mais mon retard ne pouvait plus durer dans la pratique. J’avais eu le temps pour essayé de me trouver un professeur improvisé et j’avais donné aucun nom. Simplement, parce que je ne savais pas qui accepterait de me donner un tel coup de main.


Ainsi, avec le nom de Jensen McGowan, de Serpentard, en tête, je me rendis au terrain de Quiditch. Ce que je ne savais pas, ce que l’élève n’était pas plus âgé que moi, mais bien plus expérimenté. Beaucoup le connaissait, mais comme toujours, pas moi ! Ce n’était pas étonnent que j’ignorais les noms de mes camarades de classes, je passais trop de temps dans mes livres et pas assez dans les relations. Fort peu étonnant, j’avais passé mes quatorze premières années de vie dans une maison sans jamais rencontrer personne d’autre que mon tuteur. Dans une telle situation, il n’était en rien surprenant que je discute qu’avec deux ou trois personnes. Et encore !


Trois livres entre les mains, je découvrais ce lieu que j’avais soigneusement évité. Non pas, que voler sur un ballet ne m’intéressait pas, mais j’avais un peu peur de tomber une fois en hauteur. Dire que je m’étais déjà écrasée depuis un bureau quand j’étais petite, suffisait amplement pour résumer ma peur du vide. Alors, avec mes inséparables livres et ma chère Liana cachée sous mon écharpe. Ce petit serpent noir ne me quittait jamais, même si le reptile n’était pas tout à fait autorisé dans le château, je m’efforçais de faire en sorte que personne ne la voie. Un secret de plus, ce n’était pas ce qui me tuerait.


Le ciel était dégagé, assez pour m’inquiéter d’avoir cette leçon de rattrapage. L’heure donnée approchait rapidement et je regrettais déjà de ne pas avoir fait un détour ou deux, seulement pour arriver en retard et raccourcir la durée du cours. Est-ce que mon professeur imprévu allait être un tant soit peu gentil ? Une question bien idiote, je ne comptais pas en faire mon ami. J’avais juste envie de passer la leçon, de la faire disparaître d’un coup de baguette. N’y avait-il pas un sort ?  


Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Serpentard

Parchemins : 111
Âge : 14 ans (20.06.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 2


Une leçon privée [Jensen] Empty
MessageSujet: Re: Une leçon privée [Jensen]   Une leçon privée [Jensen] EmptyLun 13 Jan - 20:28

« Moi ? Mais pourquoi moi ?! Tu ne pouvais pas choisir un membre de l’équipe de Serdaigle ? Je ne la connais pas cette fille ! » Jensen, dans le bureau de son frère aîné, était furax. Il ne comprenait pas pourquoi on l’avait collé lui, à être le tuteur d’une fille qu’il ne connaissait ni de Merlin ni de Salazar. « Jensen, ça ne sert à rien d’argumenter, c’est comme ça, c’est tout. Tu es l’un des meilleurs éléments de quatrième année et les plus vieux ont des examens importants, les BUSEs les ASPICs, ça te parle ? » Jensen bougonna, toujours pas convaincu que ce tutorat forcé soit la meilleure option pour lui. Certes, il ne faisait strictement rien à côté du Quidditch, mais c’était surtout parce que ce sport était son avenir, qu’il voulait devenir professionnel et qu’il passait, du coup, tout son temps libre à s’entrainer. « Vois ça comme un nouvel entrainement en vue de la professionnalisation. Si tu sais passer ton savoir et tes techniques, tu pourrais finir capitaine d’une grande équipe, et qui sait, peut-être entraîneur un jour ? » Il n’y avait aucun doute, Haven savait comment parler à son frère cadet. « D’accord… Mais c’est vraiment parce que ça peut aider pour après hein ! » Sortant, toujours bougon, du bureau de son frère, Jensen se rendit dans son dortoir pour se changer et récupérer son balai.

Vraiment, pourquoi fallait-il que cela lui tombe dessus ? Weasley était capitaine, et vu l’égo qu’elle se tapait bonjour charité, moi c’est hôpital, elle aurait sans doute rêvé de s’occuper d’une pauvre nouvelle en quête de stabilité sur un balai, non ? Bon, d’accord, Heaven avait peut-être glisser à Jensen qu’une opportunité pour « devenir Capitaine de Serpentard l’an prochain » allait peut-être se présenter à lui sous peu, mais est-ce qu’il avait pensé à du tutorat ? Non ! Absolument pas ! Une fois prêt, il prit la direction du terrain de Quidditch. Il avait été prévenu au dernier moment, sans doute pour éviter qu’il ne dise « non » ou qu’il trouve une quelconque excuse pour ne pas aller au point de rendez-vous. Bien entendu, il savait tout à fait à quoi ressemblait Ivalyana Van Cress. Elle était la dernière nouveauté à Poudlard, et avait subtilisé à José son statut de « nouvelle arrivante ». Décidément, Poudlard connaissait un flux de nouveaux élèves étrangers réguliers ces derniers temps. Julian, puis Derek, José, et maintenant Van Cress… Qu’avait donc Poudlard de si intéressant ?

Il la repéra rapidement sur le terrain, sa chevelure noire, contrastant avec le vert de la pelouse. Il s’approcha, balai toujours en main, baguette bien ajustée autour de son avant-bras. « Salut Van Cress. Je suis Jensen McGowan. T’as besoin d’aide il parait ? » Les mots de son frère aîné, juste avant qu’il ne ferme la porte, tournaient en boucle dans la tête du Serpentard « Et sois sympa, hein ! » Comme s’il avait l’habitude de… Ouais, bon, d’accord, il n’était clairement pas le mec le plus chaleureux de la terre. « Tu as un balai ? Ou tu comptes lire toute l’heure ? » Jensen était peu convaincu que la théorie soit très intéressante pour voler sur un balai… « Bon, dis-moi, qu’est-ce qu’il ne va pas entre un balai et toi ? » Parce que tout le monde savait que cette chère José était une calamité sur un balai, c’en était même hilarant, mais elle n’y mettait clairement pas du sien aussi…

acidbrain

• 588 •


Dernière édition par Jensen McGowan le Sam 18 Jan - 15:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 34
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Une leçon privée [Jensen] Empty
MessageSujet: Re: Une leçon privée [Jensen]   Une leçon privée [Jensen] EmptyMer 15 Jan - 21:18




Une leçon privée



Un premier vol avec un champion.

Le regard perdu sur le ciel, j’admirais la hauteur des gradins. La beauté architectural de bois qui avait été érigée grâce à la magie. Aucun doute, cette œuvre avait prit au maximum une semaine de construction. C’était fascinant, je n’avais aucun mal à imaginer les sorciers donner leur coup de baguettes pour faire voler planches et boulons. D’un geste habile, tout était fixé, solidité confirmée. Il ne manquait plus que la foule et en forçant un peu mon imagination, je pouvais voir les élèves. Je les entendais pratiquement quand une voix très énervée se fit entendre dans mon dos. J’eus un sursaut avant de me tourner face à un très beau garçon de Serpentard.

Les cheveux bruns aux nuances plus claires par les reflets du soleil, il tenait son ballet et me fixait comme si j’étais son pire cauchemar. Probablement, mais me parler si froidement n’allait pas faciliter les choses. Je gardais le silence alors qu’il faisait une remarque sur mes livres. Que pouvais-je répondre de toute façon ? Bien sûr que j’aurais préféré lire plutôt que de monter sur un tel engin ! Sa dernière question se fit plus agacée que furieuse. J’arquais un sourcil avant de pencher la tête pour m’approcher assez de lui pour le regarder droit dans les yeux. J’avais envie de le gifler, cet odieux et agressif petit homme ! Ce n’était vraiment pas la chose à faire, aussi, doucement, je sourie avant de regarder son ballet.

-Je n’ai jamais été sur un ballai. Ayant beaucoup de retard dans mes cours, j’avais été dispensée jusqu’aujourd’hui. De plus, j’ai peur de tomber. Donc, ni toi ni moi, avons hâte que je sois dans les airs. Rendons les choses plus simple. Commence par m’appeler Iva.

Il me fallait rester courtoise et polie. Étonnement, j’y arrivais assez bien. Quelqu’un ne m’ayant jamais adressé la parole ne pouvait remarquer à quel point j’étais furieuse face à cette agressivité. Ce qui fut le cas de Liana. Mon serpent caché décida qu’il fallait que je me calme et que le seul moyen qu’elle avait pour faire une telle chose, fut de sortir son nez de mon écharpe. Le petit serpent noir frotta son museau sur le coin de ma mâchoire avant de siffler en jetant un regard menaçant à l’élève. Je posais aussitôt, une main très peu gentille, pour cacher la tête agressive. Aucun mal pour un serpent de sentir les émotions, mon amie avait flairé les miennes. Bien que, je n’en avais pas l’air, je m’étais mise un peu trop sur la défensive face à ce garçon.

-Désolé pour cette frimousse. Liana n’est pas si agressive quand quelqu’un vient me parler avec plus de calme.

Néanmoins, je m’écartais d’un pas pour poser mes livres. Je regrettais presque que mon oncle et stupide tuteur était si joyeux et empressé, qu’il m’avait offert un ballai. La bonne question était de savoir où était ce machin à l’heure actuelle. Je n’en avais pas la moindre idée.

-Je n’ai pas de ballai.Avouais-je sans hésiter, mon beau mensonge.

Rapidement, j’attachais mes mèches rebelles. L’absence de sèche-cheveux les rendaient assez rebelle. Certainement, pas assez pour que je ne parvienne pas à les dompter. Les faire revenir en arrière avec des doigts gracieux pour rapidement les nouer ensemble dans un chignon assez serré. J’utilisais un ruban que je gardais dans une poche pour les nouer. Il était temps que l’apprentissage ce face rapidement ! Plus vite je gérerais ce truc, plus vite je pourrais réviser mes autres cours.

Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Serpentard

Parchemins : 111
Âge : 14 ans (20.06.2000)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 2


Une leçon privée [Jensen] Empty
MessageSujet: Re: Une leçon privée [Jensen]   Une leçon privée [Jensen] EmptyVen 17 Jan - 18:42

Dire que Jensen était ravi d’être là aurait été un mensonge. Il n’était pas ravi, il n’était pas excité de partager son amour du Quidditch, mais il n’avait –littéralement- pas le choix. Malheureusement pour lui, il savait parfaitement qu’aller râler chez sa sœur, Directrice de Serpentard, n’allait aider en rien et retourner se plaindre chez son frère n’aiderait pas non plus. Il était donc condamné à être coincé avec la brune en face de lui. Il devait cependant avouer qu’elle était particulièrement jolie, avec un charme… d’ailleurs ? Il ne savait pas pourquoi, mais elle dégageait quelque chose de mystérieux et, en même temps, de terriblement hypnotisant.

L’urgence de la situation, comme annoncée par Haven, avait empêché Jensen de mener sa petite enquête sur la brune. Du coup, il ne connaissait vraiment rien d’elle, si ce n’est qu’elle était arrivée en début d’année et qu’elle était française, ou tout du moins, qu’elle venait de France –on remercie Peony pour le briefing express à la rentrée, qu’il avait d’ores et déjà pratiquement oublié. La réponse de la jeune fille à ses questions le laissa sans voix. Jamais montée sur un balai ?! Mais elle avait vécu dans une grotte ou quoi ?! Jensen n’imaginait même pas comment une telle chose pouvait être possible. Elle était en quatrième année, par tous les mages, pas en première année ! Il aurait compris qu’un première année venant du monde moldu ne sache rien des balais, mais là… Cependant, le fait qu’elle lui dise de l’appeler par un surnom était peut-être le plus étrange. Après tout, il ne la connaissait pas. Lui n’ayant pas de surnom, si ce n’est le sobriquet utilisé par sa chère sœur « Mon chéri » ou encore « mon lapin », elle pouvait l’appeler Jensen.

Puis il y eut le serpent. Une petite tête noire, sortie de l’écharpe de la demoiselle. Décidément, elle était vraiment pleine de mystère. Il en fallait plus, néanmoins, pour que Jensen soit effrayé par un serpent. Après tout, il était lui-même dans la maison de Salazar Serpentard, qui avait pour emblème un serpent et qui avait un jour, caché un basilic immense au plus profond du château. Il fit une grimace tout de même, avant d’ajouter : « On n’a pas le droit aux serpents de compagnie… Si tu ne veux pas qu’elle soit confisquée, elle ferait mieux de ne pas se montrer. », lâcha-t-il, relativement froidement. Il serait indulgent pour cette fois, mais n’hésiterait pas à aller cafter à sa sœur ou à son frère, si quoi que ce soit arrivait par rapport à ce serpent de compagnie. Néanmoins, les mots de la Serdaigle raisonnèrent dans sa tête. Il n’avait pas eu l’impression d’être si désagréable. Visiblement, il avait un problème avec la définition de ce mot nan, sans dec ?  Poussant un soupir, il haussa les épaules. Il fallait au moins qu’il tente de faire un effort, pour éviter de voir le poste de capitaine de l’équipe de Quidditch de Serpentard lui passer sous le nez juste à cause d’une définition mal interprétée. Il décida de prendre sur lui et tendit son balai à la jeune fille. « Tiens, prends-le en mains. Juste en mains, je ne vais pas te faire monter dessus tout de suite, c’est promis. » Un balai, ça devait s’apprivoiser, se ressentir. Si elle avait peur du balai, rien qu’en l’ayant dans les mains, Jensen ne serait pas capable de beaucoup plus. « Tu n’as jamais fait de balai petite ? Ceux qu’on a enfants, ils ne vont qu’à un mètre du sol… Pourquoi tu as peur de tomber ? Tu as le vertige ? Ou tu as peur de te casser quelque chose ? » Après tout, Jensen ne connaissait absolument rien de la jeune fille en face de lui. S’il voulait réussir à l’aider un minimum, ils allaient devoir apprendre à s’apprivoiser, et fissa !
acidbrain

• 648 •
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Une leçon privée [Jensen] Empty
MessageSujet: Re: Une leçon privée [Jensen]   Une leçon privée [Jensen] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une leçon privée [Jensen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Stade de Quidditch-
Sauter vers: