AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 Un message perdu [Victoire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 34
Âge : 15 ans ◄ 31 Avril 2000 ►
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Un message perdu [Victoire] Empty
MessageSujet: Un message perdu [Victoire]   Un message perdu [Victoire] EmptyJeu 2 Jan - 20:03




Un message perdu



Une chasse au trésor imprévue.



Une lettre permet de transmettre mille mots. Elle sert à faire passer un message venant du coeur ou de simples nouvelles. Une lettre est utile pour garder un contacte entre deux personnes éloignées. Elle permet de faire savoir une pensée, un simple mot d'amour à une colère noire. Une lettre est aussi une missive plus importante que tout. Plus précieuse que les trésors engloutis cachés par des abysses mystérieuses. Une lettre, c'est un espoir, c'est un secret à garder. Elle contient des mots cachés, des lignes entre les lignes. Des pensées enfouies et tacites. Tout est important dans cette petite chose de grandes valeurs. L'écriture dévoile l'identité de l'auteur alors que l'encre, jusqu'à sa couleur peut affirmer la profondeur des sentiments placés dans chaque courbure.

Ce petit bout de parchemin qui est transporté par un oiseau courageux et téméraire, possède plus de valeur qu’un livre. Plus de valeur qu’une pièce d’or pure. Ce parchemin contient la pensée qui nous est destinée, l’espoir d’avoir une réponse et des paroles surprenantes. Tel fut le cas de la première lettre anonyme qui me parvient un matin. Je n’attendais aucun courrier. Aucun message destiné à mon unique personne, pourtant, un hibou inconnu lâcha la lettre portant mon nom. Le papier jaunis par le temps avait une odeur de poussière de vieille bibliothèque. Celle qui regorge de trésor d’histoire de temps oublié. L’encre légèrement rouge cachait une note de parfum étonnant, celui du fer. Ce n’était pas du sang, mais de l’encre fait maison avec la patience que cela demandait pour frotter la pierre d’encre dans l’encrier et ainsi obtenir une patte qu’il faut humidifier. Un art pour simplement tremper sa plume et délicatement dessiner les lettres. C’était là aussi un grand art, un manuscrit soigné, des courbures délicates et travaillées. Qui avait donc pu faire une telle œuvre d’art uniquement pour moi.

Un message perdu [Victoire] Lettre10
Ce qu’il est écrit sur la lettre.:
 


Le double A était calligraphié avec une grâce surprenante. Je n’avais jamais vu rien d’aussi raffiné et je ne pouvais que sentir un doute monter en moi. Qui me connaissait de la sorte ? Ce n’était clairement pas un autre élève qui me faisait une blague et pourtant, je préférais le croire un instant. Cette idée fugace me rassurait assez pour ne pas devoir le prendre trop au sérieux. Même si au fond, je me doutais un peu de qui m’avait envoyé une telle mystérieuse missive.

A défaut, j’attendis plusieurs jours, mais aucune seconde lettre n’arriva. Ma curiosité poussée à bout, je me rendis à la volière. Le dimanche était souvent le moment le plus calme, car certain évitait de s’agiter un jour de repos avant la reprise de cours. D’autre était occupé à autre chose, aussi j’avais le champ libre. Personne n’allait venir m’ennuyer, même si je ne comptais pas rester bien longtemps.

Les escaliers souillés par les nombreux passages des oiseaux, je montais les marches en surveillant où je posais mes pieds. L’idée de glisser pour finir sur le cul me dégouttait un peu. Non pas, que c’était vraiment dégouttant, mais un bon coup de nettoyage dans les lieux n’aurait pas été de trop.  Arrivée en haut des marches, je redoutais davantage l’intérieur. L’odeur légèrement acide piquait un peu le nez, mais pas de quoi faire mal au cœur, même si j’avais un odorat particulièrement pointu.

En entrant, je n’eus aucun mal à trouver Ibis. Le grand hibou Moyen Duc était d’un gris sombre avec une « oreille » en moins. Celle de gauche avait été cassée, ou arrachée. Je ne savais pas trop comment nommer ce petit amas de plumes qui formait une fausse oreille. Toujours était-il qu’il me fixait avec ses yeux oranges sombres sur sa silhouette toute étirée. Je penchais la tête en comptant rapidement, cela faisait deux semaines. Il avait du revenir, sans m’avoir remis la lettre.

-Je ne suis pas avancée. Ibis, où est la missive ?

L’oiseau fut soudainement intéressé par mon col qui ondula un peu. Ma pauvre Liana n’était certainement pas son futur repas. Je posais une main bienveillante sur mon cou en fronçant les sourcils.


Revenir en haut Aller en bas
 
Un message perdu [Victoire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: La Volière-
Sauter vers: