AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 PV • You're the medicine and the pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Préfète en chef Serpy

Parchemins : 902
Âge : 17 ans [05.1998]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


PV • You're the medicine and the pain Empty
MessageSujet: PV • You're the medicine and the pain   PV • You're the medicine and the pain EmptyJeu 16 Jan - 10:02

Derys.
We go together, better than birds of a feather, you and me. We change the weather, I'm feeling heat in December when you're 'round me. I'm a sucker for you. You say the word and I'll go anywhere blindly. Any road you take, you know that you'll find me. I'm a sucker for all the subliminal things no one knows about you and you're making the typical me break my typical rules. It's true, I'm a sucker for you.

mai 2015.
Candys avait eu dix-sept ans, ça y est. Son permis de transplanage était prévu d’ici à quelques semaines, et après encore une année à Poudlard, elle entrerait dans la vie active. Elle ne savait toujours pas ce qu’elle ferait plus tard. Sa mère tentait, tant bien que mal, de la faire aller vers le mannequinat, mais Candys se trouvait trop petite pour ce genre de métier. Si ses parents étaient grands et que son frère connaissait une poussée de croissance spectaculaire, elle restait elle-même. Atteignant difficilement le mètre soixante-cinq et fine comme une brindille. Cela ne l’empêchait pas d’avoir confiance en elle, la plupart du temps. Mais depuis le début de l’année, elle avait la peur au ventre. Celle de perdre Derek à la fin de l’année, et qu’il n’aille voir ailleurs, la laissant comme une vieille chaussette à Poudlard. Elle en avait parlé il y a peu à Tempérance et discuter avec l’une de ses meilleures amies avait presque été salvateur. Elle devait en parler à Derek, Tempérance le lui avait dit et répété, et même si elle avait du mal à se dire qu’ils devaient en effet avoir cette conversation, Candys avait fini par prendre son courage à deux mains, ou presque. Qu’on soit bien d’accord, Candys était folle amoureuse de Derek. Elle ne lui avait peut-être jamais dit « Je t’aime », cela n’enlevait absolument rien à ce qu’elle ressentait pour le jeune homme. Pour sa défense, Derek ne le lui avait jamais dit non plus.

En ce samedi après-midi, la vipère s’était décidée. Connaissant l’emploi du temps de son cher et tendre, elle savait qu’il était, à presque 99% de chance, dans leur salle commune et en prit la direction, à la fin de sa ronde avec Bartley. Elle avait pensé lui parler de ce qu’elle ressentait, pour avoir un avis masculin sur la question, mais s’était ravisée au dernier moment. Ce n’était sûrement pas la meilleure idée du monde. Une fois la porte passée, Candys aperçu Derek, confortablement installé dans la Salle Commune de Serpentard, et, comme elle le pensait, en compagnie de son jumeau, d’Alfie, d’Harvey et de Leopold. Candys retint une grimace, mais elle n’avait pas, ou plutôt plus le choix. Elle avait besoin de parler à Derek, parce que toute cette situation lui vrillait la tête. Elle s’avança vers le groupe et posa une main sur l’épaule de son petit ami, un sourire aux lèvres, saluant la petite troupe. Elle approcha ses lèvres de l’oreille de Derek, préférant être discrète plutôt que d’ameuter les curieux qu’étaient ses compères. Noé s’en ficherait probablement –il se douterait que Candys finirait par lui parler de ce qu’elle avait voulu demander à Derek- mais les trois autres… De vrais rapaces. « Est-ce qu’on peut parler, s’il te plait ? » murmura-t-elle doucement, entremêlant ses doigts à ceux de Derek, espérant qu’il la suive sans trop sourciller. Heureusement, son petit-ami ne semblait pas spécialement requis par ses amis pour l’instant et il se leva, visiblement surpris par la demande de Candys. « On peut aller autre part ? J’aimerais qu’on soit juste toi et moi. »

Elle savait que toute cette histoire devait avoir une drôle d’allure aux yeux de Derek. Elle espérait seulement qu’il ne pensait pas qu’elle voulait le quitter, car c’était vraiment la dernière chose dont elle avait envie. Bien au contraire. Quittant la Salle Commune, Candys emmena Derek dans la salle sur Demande. Ils y seraient au calme, et personne ne risquerait de venir les déranger. Cette dernière s’ouvrit sur le couple, et révéla un intérieur cosy, avec un feu de cheminée et des canapés confortables. Candys espérait que cela réchaufferait un temps soit peu l’atmosphère, puisque le trajet avait été relativement silencieux. Elle se doutait que Derek voulait sûrement lui poser cent milles questions, mais il s’était retenu, du moins, jusqu’à présent. S’asseyant sur un des canapés, elle tapota la place à côté d’elle. « Je pense que c’est mieux ici, que dans la Salle Commune… On est plus à l’abris des oreilles indiscrètes… » Elle esquissa un sourire, son regard émeraude fixant l’américain. Elle l’aimait, par Merlin, comme elle pouvait l’aimer ! Mais au fond d’elle, ses doutes et ses peurs étaient bien trop forts pour qu’elle puisse faire comme si de rien n’était.

acidbrain


• 713 •


scones & s'mores.
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/
 
PV • You're the medicine and the pain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: La Salle sur Demande-
Sauter vers: