AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez
 

 [Défi - 30 baisers] Les romances d'un trublion - Quino [01/30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 66
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[Défi - 30 baisers] Les romances d'un trublion - Quino [01/30] Empty
MessageSujet: [Défi - 30 baisers] Les romances d'un trublion - Quino [01/30]   [Défi - 30 baisers] Les romances d'un trublion - Quino [01/30] EmptyDim 2 Fév - 13:52




Joaquín Kostas

#1 : Où est la sortie s’il vous plait ?
#2 : Bal masqué
#3 : Le baiser qui n’en est pas vraiment un
#4 : Cauchemar
#5 : Grimm, Perault
#6 : Drapeau blanc
#7 : Help
#8 : Embrasse-moi
#9 : Noir et Blanc
#10 : Les sept pêchés capitaux
#11 : Crépuscule
#12 : En pièces Viska Spingate
#13 : La pire erreur de ma vie
#14 : Enfer et damnation
#15 : Logique
#16 : Conte de Noël
#17 : Adieu
#18 : La cerise sur le gâteau
#19 : Double jeu
#20 : Il était une fois
#21 : Chaque jour qui passe
#22 : Le bon côté des choses
#23 : Colocation
#24 : Echecs
#25 : Si seulement je pouvais lui manquer
#26 : Pacte avec le diable
#27 : Attention… Moteur… Ca tourne !
#28 : A l’envers
#29 : Euphorie
#30 : Tea Time
#31 : Reviens-moi
#32 : Silence absolu


C O D E ©️ A L K A S E L T Z E R

Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 66
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[Défi - 30 baisers] Les romances d'un trublion - Quino [01/30] Empty
MessageSujet: Re: [Défi - 30 baisers] Les romances d'un trublion - Quino [01/30]   [Défi - 30 baisers] Les romances d'un trublion - Quino [01/30] EmptyDim 2 Fév - 15:00

fic n°1 a écrit:
Titre : Amour & haine
Thème : #12. En pièces
Couple : Joaquín Kostas & Viska Spingate
Autres personnages concernés : Dahlia Lloyd, Noé Montgomery, Alfie Hartley, Victoire Weasley, Alan Carmichael, Prudence Faraday
Contexte : Quino et ses amis sont en quatrième année, au deuxième semestre.
Rating : PG
Mots : 1673

La nouvelle était tombée. L'impensable s'était produit. Quino avait pourtant pensé que, dernièrement, il y avait eu un rapprochement avec cette fille qui l'obsédait tant. Il tombait de haut. Finalement, tout ça n'avait été qu'une connerie sortie de son imagination. Le sentiment inexplicable, que certains qualifieraient d'amour, qu'il éprouvait pour Dahlia n'était pas réciproque. Il se sentait tellement bête d'avoir espéré, bête d'avoir, ne serait-que l'espace d'un instant, imaginé que la jolie préfète était dans la même situation que lui et qu'ils finiraient ensemble. Le scoop en question avait rapidement fait le tour du château : Dahlia Lloyd et Noé Montgomery avaient eu un rencard et celui-ci s'était soldé par un baiser. Ce stupide Serpentard qu'il ne portait déjà pas dans son cœur posait maintenant ses lèvres sur sa Dada. Mais le Poufsouffle devait se rendre à l'évidence : elle n'était pas sa Dada, au final. Apparemment, elle préférait les mecs plus âgés qui profitaient de leurs relations parmi les professeurs pour dénoncer un pauvre petit Poufsouffle qui ne cherchait qu'à s'amuser au cours de vol. Oui, la notion d'amusement était très relative pour le gréco-argentin. Quino en était même venu à penser que Noé s'était vengé de ce fameux coup de balai en séduisant la jeune Serdaigle. Seulement, ça paraissait peu probable, car la seule personne à laquelle le noir et jaune avait parlé de ses soi-disant sentiments était Alan et il savait qu'il pouvait lui faire confiance, surtout à ce sujet, et après qu'Alan lui-même lui ait révélé l'identité de son crush.

Au fil des jours, la nature guillerette du garçon s'était peu à peu estompée. Il n'arborait plus ce sourire espiègle constamment, signe qu'il préparait un mauvais coup ou qu'il venait d'en réussir un. Ses fidèles acolytes, Alan et Prudence, le lui avaient fait remarqué et il s'en voulait d'avoir changé à ce point juste à cause d'une fille. Qui aurait pu penser que Joaquín Kostas était un grand dramatique ? Il s'en voulait de ne pas réussir à chasser ces mauvaises pensées de son esprit. Depuis le départ, il n'aurait pas dû se laisser submerger par ces émotions. Il avait tellement mieux à faire que de se lamenter sur son sort, tellement de farces à réaliser au sein du château, tellement de moments de rigolades à partager avec ses amis. Il ne voyait pas comment il pourrait tourner la page et il se prit à penser que, s'il décochait une bonne droite à ce satané Montgomery, il serait soulagé. Seulement, il n'avait aucune expérience en combat et vu leur différence d'âge et de gabarit, il se prendrait probablement une raclée. Seulement, il s'en fichait. Peut-être qu'une bonne pêche dans sa propre mâchoire lui remettrait les idées en place et qu'il arrêterait de penser sans arrêt à Dahlia.

L'occasion se présenta finalement plus tôt qu'il ne le pensait. Alors que Quino marchait dans la cour de l'école en compagnie de ses deux meilleurs amis, il croisa le chemin de Noé Montgomery, lui aussi accompagné de ses fidèles compagnons. Sans réfléchir, le quatrième année modifia son itinéraire et finit par donner un coup d'épaule au grand Serpentard. Celui-ci se retourna et le repoussa. « Qu'est-ce que tu fous, Kostas ? » Seulement, tout bon sens avait quitté le cerveau du gréco-argentin. Son cerveau ne fonctionnait plus correctement. Sans même répondre, il envoya son poing dans la joue de son ennemi juré. Ni une, ni deux, Alfie Hartley, meilleur ami de Noé, répliqua et se jeta sur Quino, avant que tout le monde ne s'en mêle et que ça devienne un bazar général. Un professeur dût être appelé pour calmer l'embrouille et séparer les deux clans. Plusieurs témoins de la scène désignèrent Joaquín comme coupable et il écopa de deux grosses retenues. Une de plus, une de moins, ça lui était égal.

En dehors de sa lèvre qui saignait et de l'oeil au beurre noir qui se formait sur son visage, le garçon se sentait un rien soulagé de ses actes. Il s'était bien sûr fait sermonné par ses amis proches et ses soeurs qui ne le reconnaissaient pas. Cependant, au niveau du bilan général de la bagarre, le Poufsouffle avait quand même encaissé plus de coups qu'il n'en avait donnés. Il savait qu'il n'était pas un expert de la baston et il fallait qu'il remédie à ça. Il fallait qu'il se trouve un mentor, quelqu'un qui veuille bien l'initier à l'art du combat sans baguette magique. Il était persuadé que le seul moyen pour lui d'oublier Dahlia était de foutre sur la gueule de Noé. Qu'est ce qu'on est con quand on est jeune, n'est-ce pas ?

Deux jours plus tard

Quino avait enfin trouvé qui pourrait l'aider. Victoire l'avait aiguillé sur la personne à consulter. Il se demandait d'ailleurs pourquoi il n'y avait pas pensé plus tôt : Viska avait été formée au combat au corps à corps et en plus de ça, c'était son amie, du coup, elle pourrait bien faire ça pour lui. Dès lors, lors du cours commun de sortilèges entre Poufsouffle et Serpentard, le gréco-argentin s'était mis en binôme avec la jolie blonde pour lui soumettre sa demande.

« Dis-moi, Viska, c'est vrai que tu sais te battre, toi ? » demanda-t-il innocemment entre deux sortilèges d'expulsion.
« C'est quoi cette question, Quino ? » interrogea la demoiselle en arquant un sourcil.
« Bon, j'vais pas y aller par quatre chemins. Tu as vu la rouste que Montgomery m'a fichue l'autre jour dans la cour… » En effet, la nouvelle avait fait le tour de l'école.
« C'est toi qui l'as cherchée en même temps. » souligna-t-elle, un petit sourire aux coins des lèvres.
« Gna gna gna… » repondit-il, en imitant quelqu'un d'extrêmement agaçant, tout en levant les yeux au ciel. Comme la plupart des jeunes adolescents, il avait sa fierté.
« Roooh, c'est la honte de demander ça mais j'aimerais bien que tu m'apprennes à me battre, sans baguette… »
« T'es sérieux ? »
« C'est probablement la seule fois de ma vie où tu me verras aussi sérieux. » affirma-t-il, en la regardant dans les yeux.
Elle parut hésiter un moment mais l'idée de pouvoir mettre des balayettes à Quino pendant l'entraînement pour lui apprendre à se battre était trop tentante.
« Allez, d'accord ! Trouve-nous une salle pour qu'on puisse s'entraîner et révise tes sorts de soins, t'en auras besoin ! Mais sache que c'est moi qui décide des heures d'entrainement et que tu m'en dois une ! » déclara-t-il, un sourire espiègle aux lèvres.
« Merci beaucoup Viska ! » dit-il, avant de se prendre un Repulso en pleine face de la part de la blondinette. Pour la peine, il ne l'avait même pas affublé d'un sobriquet ringard comme il aimait le faire envers ses amis une certaine préfète de Serdaigle pouvait en témoigner. Il s'était même retenu de lui sauter dans les bras, préférant éviter de commencer l'apprentissage avec des côtes brisées.

Encore deux jours plus tard

Quino avait géré les préparatifs : tout était en place. Il était plus déterminé que jamais. Il savait que Viska était la clef de ses problèmes. Oui, il en faisait sûrement trop mais c'était ce qui l'obsédait le plus pour le moment : être capable de se battre pour ne plus se taper la grosse honte devant toute l'école. Les deux étudiants avaient configuré la Salle sur Demande en une réelle salle d'entraînement, avec des tapis molletonnés pour les prises plus violentes, des punching-balls, des mannequins prévus pour recevoir des coups, etc.

Viska était occupée à enseigner une prise à Quino qui consistait en la chute de l'adversaire en utilisant son poids à son avantage. Cela faisait donc une dizaine de fois que le jaune et noir se faisait coucher sur les tapis par une technique imparable de son amie apprentie combattante. Alors qu'il voyait des étoiles tournoyer au-dessus de lui, la jeune fille le regarda de là où elle était. « Allez, à ton tour maintenant ! Je vais y aller doucement au début pour que ce soit plus facile pour toi. » Il était donc temps d'inverser les rôles. Quino épousseta ses vêtements puis se mit en position. L'enchaînement consistait en une feinte suivie d'une balayette tout en faisant rouler l'adversaire sur son dos, une technique qui s'apparentait au judo. Rien d'inné, donc. Le jeune poursuiveur fit du mieux qu'il put pour exécuter la technique mais il échoua lamentablement, se retrouvant lui même le nez contre le sol. « Allez, relève-toi ! Réessaye, tu verras, c'est pas sorcier t'as vu, moi aussi je sais faire des blagues Quino ! » Après de nombreuses nouvelles tentatives ratées, le garçon eut une idée pour vaincre son adversaire. « Ok, prépare-toi parce cette fois-ci, c'est la bonne ! » se vanta-t-il, avant de se mettre en position. Ainsi, au début du mouvement, au lieu de réaliser une feinte d'attaque, le garçon attrapa Viska par les hanches et posa ses lèvres sur les siennes sans prévenir. Trop surprise pour réagir rapidement, elle ne vit pas venir la suite de l'enchaînement et elle se retrouva couchée sur les tapis, à l'endroit où Quino s'était retrouvé précédemment à maintes et maintes reprises. Il bomba le torse, pas peu fier de lui, ignorant l'air choqué de la Serpentard. « Je t'avais dit que je la réussirais celle-là ! » dit-il en riant. Viska n'avait donc aucune idée de ce dans quoi elle s'était embarquée…
Revenir en haut Aller en bas
 
[Défi - 30 baisers] Les romances d'un trublion - Quino [01/30]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Hors-jeux :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers-
Sauter vers: