AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

*Minerva
avatar



MessageSujet: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Ven 3 Nov - 17:10

Minerva entra dans sa salle de classe et s’assit à son bureau. Il fallait que ce cours soit bref, les examens approchants à grands pas. Elle sortit sa baguette et inscrivit le sujet du cours au tableau : Les sortilèges de transfert. C’était la base de la métamorphose. Normalement, en fin de troisième année, toutes les formes de sortilèges de transfert sont parfaitement maîtrisées. Aujourd’hui ne serait qu’une introduction à ces sortilèges. Le problème est que le sujet allait probablement tomber aux examens de fin d’année et que les élèves ne le maîtriserait pas totalement. Il fallait donc être plus souple dans les notations.
Elle alla ouvrir la porte pour accueillir les élèves qui espérait-elle allaient être nombreux étant donné le caractère primordial de ces sortilèges. Pourquoi était-elle arrivée aussi tard dans l’année ? Maintenant ce sont les élèves qui en font les frais…

[Si vous avez des questions sur le précédent cours, posez-les sans attendre d'être interrogé.]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: ...   Ven 3 Nov - 20:46

Accompagné d’Aelita grâce à leur bousculade datant de dix minutes plus tôt, Lukas entra dans la classe de métamorphose. Ils étaient pour l’instant les seuls, à part McGonagall bien sur, qui siégeait à son bureau. Cette professeur lui était très sympathique. C’est vrai que sa principale qualité, c’est la justesse. Il est vrai qu’elle est sévère, voire très sévère, mais pour les élèves sérieux comme Lukas ce n’était pas un problème. Pour une fois, elle n’était pas sous la forme d’un gentil matou. Tiens, les sortilèges de transfert. Il est dit que c’est la base de la métamorphose, mais que ce n’est pas simple pour autant. Il salua la chère Minerva.

« Bonjour professeur. »

Aelita fit de même, et il lui demanda :

« On se met à coté ? Sauf si tu as prévu autre chose… »

Il espérait qu’elle n’ai rien de prévu…
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Sam 4 Nov - 16:30

R'hapsody entra timidement dans la salle de classe. Il avait loupé une grande partie des cours depuis le début, et bien qu'il es ait rattrapé il ne se sentait pas très en confiance car il avait un peu de mal à retenir tout ce qu'il avait appris au cour de l'année. Il fit glisser ses yeux à travers la salle et apperçue Aelita accompagné d'un autre élève.
Il sourit en la voyant mais ne dit rien. Il avança doucement dans la salle et regarda le professeur.

"Bonjour."dit-il doucement.

Il chercha une place pas trop mal placée et s'y installa. Il sortit doucement ses affaires, en silence, jetant parfois un regard vers les deux jeunes gens et le professeur. Il observa ensuite la salle, détaillant chaque recoin de la pièce.
Il finit par maintenir son regard dirigé vers des petits animaux qui se mouvaient dans leur cage en un mouvement perpétuel et incéssant...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Dim 5 Nov - 18:29

Hope entra calmement dans la salle, observa quelques secondes l'immensité et la disposition étonnante de la pièce. Elle jeta un regard surpris et désolé aux animaux enfermés dans des cages, tout autour de la pièce ; sans prêter attention aux regards inquisiteurs que lui lançaient certains élèves, elle salua timidement le professeur McGonagall, puis se dirigea vers le fond de la salle, afin d'avoir la possibilité d'observer les autres étudiants en silence, et peut être, qui sait, d'échanger un sourire ou un regard avec l'un ou l'une d'entre eux...
Elle s'installa tranquillement à sa place, et commença à considérer les rares élèves déjà présents. Constatant qu'aucun d'eux ne semblait prêter attention à elle, elle sortit un bout de parchemin, une plume et de l'encre de son sac, sans cacher sa déception. Elle trempa lentement sa plume dans l'encre et inscrivit en haut de sa feuille, le plus lisiblement possible de son écriture serrée et légèrement penchée sur le côté,
" Cours de métamorphose : Les Sortilèges de Transfert ".
Satisfaite de son titre, elle releva la tête et commença à dévisager les quelques nouveaux arrivants.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Lun 6 Nov - 1:28

La fin de l’année approchait et déjà on arrivait aux derniers cours de métamorphose. Ca n’était pas pour déplaire à Drago qui ne se sentait pas particulièrement à l’aise de cette matière et ceci en grande partie à cause du professeur de Métamorphose qui était aussi la directrice de Gryffondor et une vieille bique bougrement sévère. Au niveau de la vie à l’école, la situation ne s’arrangeait pas vraiment. Toujours pas de directeur et pire les rumeurs parlaient de fermer l’école. Drago était un peu inquiet à cause de cette prétendue fermeture, il avait peur de devoir arrêter là ses études de sorcellerie, car Dumstrang n’accepterait certainement pas de recevoir des élèves rescapés de Poudlard.

Mis à part ce léger désagrément il était ravi. Il sortait avec Diabalzane, enfin plus ou moins car ils étaient si occupés l’un et l’autre qu’ils n’avaient que peu de temps pour se voir et finalement les personnes au courant de leur liaison étaient très rares.


« Bonjour professeur ! »

Drago venait d’entrer dans la classe de métamorphose et salua son professeur par son habituel bonjour ironique. Oui très ironique car si le professeur Mc Gonagall passait une mauvaise journée, ça ne pourrait probablement qu’embellir celle du jeune Serpentard.

Il était arrivé dans les premiers et s’installa comme à son habitude, au 2ème rang. Quelques élèves venaient d’arriver et étaient en train de s’installer. Il y avait Stones et un brun de sa maison qui allaient visiblement se mettre à côté. Ensuite le Serpentard balaya la classe du regard et repéra un Poufsouffle qui zieutait dans leur direction.


*C’est pas vrai, tous les mecs bavent sur cette insolente ? Mais le monde serait devenu fou ?*

Un peu vexé de s’imaginer qu’elle puisse avoir plus de succès que lui, il s’assit et posa son sac à terre. Il appuya sa tête sur sa paume droite et attendit l’arrivée des autres élèves en regardant sagement la porte d’entrée. Une Poufsouffle venait d’entrer et se dirigea vers le fond de la classe. C’était la première fois qu’il la voyait.

*Depuis quand je fais attention aux Poufsouffle moi ? Roh vivement que Diabalzane arrive avant que leur médiocrité n’ait le temps de déteindre sur moi !*

Peu importe qu’elle se mette à côté de lui ou pas, mais rien que la voir entrer dans la classe devrait suffir à lui redonner le sourire. Les autres élèves emplissaient peu à peu la classe et Drago commençait à s’impatienter et tapait du pied sur le sol de la classe. Il décida de changer de position et tourna la tête vers le tableau où il pu lire le titre du cours. Les sortilèges de transfert ? Mouais intéressant… Enfin relativement intéressant.

C’est alors qu’il décida pour s’occuper de sortir ses affaires et de les disposer soigneusement sur son bureau. Il sortit donc un parchemin vierge et une plume particulièrement belle avec la pointe en or. A côté de la plume il déposa un pot d’encre bordeau (une jolie couleur qui ressemblait au sang et avec laquelle il prenait beaucoup de plaisir à écrire). Une fois ces objets posés sur la table il laissa tomber son sac à ses pieds et commença à pianoter sur la table avec ses ongles en signe d’impatience alors que sa main droite venait à nouveau soutenir sa tête.



[554 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Lun 6 Nov - 13:42

J’étais rentrée en même temps que Lukas dans la salle de classe du cours de Métamorphose. Le professeur MacGonagall était installée à son bureau, alors que je me dirigeais vers une place qui se trouvait juste à côté de Lukas. Juste avant notre entrée en cours Lukas et moi avions fait une rencontre fracassante, ce qui me fit sourire en me la remémorant. Je vis alors R’hapsody rentrer dans la classe, je lui fis un sourire alors qu’il prenait place non loin de moi. Je me rendis compte alors que j’avais omis une chose importante que j’allais rectifier tout de suite.

Excusez-moi professeur, dis-je alors en la regardant, mais j’ai omis de vous dire bonjour, continuais-je en lui souriant, je le fais donc maintenant bonjour professeur, lui dis-je en reprenant ma place puisque je m’étais levée pour lui dire cela.

J’espérais qu’elle ne me prenne pas pour une impertinente, car je ne voulais pas lui faire le moindre affront. Je voulais juste être polie et en aucun cas agaçante ou impertinente envers elle, car j’éprouvais beaucoup de respect envers ce professeur presque autant que pour le professeur Rogue.

Bref, cet instant passé, je me retournais pour saluer correctement R’hapsody quand je me rappelais du règlement de la salle de classe de Métamorphose. Je me ravisais donc de lui parler, mais je lui fis quand même un sourire de bienvenue.

C’est alors que Malefoy fit son apparition, je détournais aussi tôt le regard et par la même occasion ma tête ce qui fit virevolter mes cheveux d’une manière assez élégante sans que je le veuille particulièrement. Je sentais que Malefoy m’observait et je n’étais pas sûr que ce ne soit que mon imagination qui soit en cause.

*Je me demande ce qu’il pense…, non, je ne me pose même pas cette question, il ne faut absolument pas que je me la pose*, me dis-je en essayant de me calmer. *Alexander…, penser à Alexander et à personne d’autre*, me dis-je ce qui marchait très bien tout compte fait, j’étais beaucoup plus sereine en pensant à lui.

En attenant que le cours ne commence, j’avais eu une petite idée qui me permettrais de communiquer sans trop me faire remarquer. Je pris donc une plume et un bout de parchemin pour lui écrire.

~ Cher R’hapsody,
Je me demandais comment vous alliez depuis que nous ne nous sommes plus vu ni même parlé, ce qui fait un moment n’est-ce pas ? J’espère que vous allez bien, nos conversations commence à me manquer, malheureusement le règlement de cette salle de classe ne me permets pas de le faire tout de suite, c’est pour quoi je vous écrire ce mot. Je n’attends pas de vous une réponse, un sourire me suffirais pour que je sache que vous pensez à moi
~.

Une fois le petit mot écrit, je me retournais pour le confier à son destinataire, je lui souris discrètement. Et repris ma position comme si de rien était, je pris alors un autre bout de parchemin et écrit mais cette fois pour mon voisin.

~ Je suis ravie d’être une fois de plus assise à côté de toi au cours de Métamorphose, bisous Aelita Stones~

Une fois que j’eus fini décrire je fis glisser le parchemin jusqu’à lui, avec un petit sourire accroché à mes lèvres.

[550 mots^^]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Lun 6 Nov - 15:09

Hope gardait sa tête posée sur sa main, le coude plié sur la table, tout en considérant chacun des élèves entrant dans la salle. Elle regarda pendant un moment deux élèves, dont un Serpentard, lui semblait-il, puis détourna les yeux en soupirant, constatant qu'ils n'avaient rien d'intéressant. Elle s'apprêtait à lever la main dans le but de demander au professeur si le cours pouvait commencer, puis se ravisa en constatant qu'un des élèves gardait les yeux fixés sur elle depuis qu'elle était entrée dans la pièce, ou presque. Cétait un Serpentard, à n'en pas douter, étant donnée la couleur des bordures de son uniforme... il semblait être un peu plus âgé qu'elle, peut être venait-il d'entrer en 2ème année d'études, elle n'en savait rien. De toute manière, en quoi cela la concernait-elle ? Les Serpentard avaient une réputation désastreuse dans l'école, et elle était fermement décidée à ne lier aucun lien avec l'un d'entre eux, ne serait-ce que par amitié. Pourtant prise de curiosité, elle observa longuement son visage fin et blafard, ses cheveux blonds plaquées sur son crâne et son air exaspérant et supérieur. Ce visage lui rappelait quelque chose, elle se souvenait l'avoir vu à plusieurs reprises dans les couloirs du château... et son propriétaire ne passait jamais inaperçu, elle en était sûre, c'était l'un des élèves les plus populaires de l'école. Au bout d'un moment, le nom lui revint en mémoire ; elle rejeta donc ses cheveux en arrière, satisfaite, en continuant de regarder Drago Malefoy.

Consciente du peu de discrétion de son geste, elle détourna son regard et porta son attention sur une jeune Serddaigle qu'elle n'avait pas vue jusqu'alors. Elle la regarda écrire, puis passer des bouts de parchemins à deux autres élèves. Elle considéra le visage de la jeune fille, profitant du fait qu'elle se retourne pour passer les morceaux de papier à ses camarades. Elle pouvait voir, d'après son habitude maladive à observer les personnes qui l'entouraient dans tous les milieux, que sur ses traits réguliers s'étalait une expression de sincère gentillesse.
* Peut être que c'est avec ce genre de filles, que je vais me lier d'amitié, ici... * pensa-t-elle en haussant les épaules.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Professeur

Parchemins : 1930
Âge : 32 printemps (21 juin 1980)
Actuellement : Assistante de sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Lun 6 Nov - 15:48

Susan était restée autant de temps que faire se pouvait dans la salle commune de sa maison, à regarder pensivement les oiseaux s’ébattre dans les arbres du parc jusqu’au moment où sa montre lui avait clairement indiqué que si elle ne bougeait pas rapidement, elle allait vraiment être en retard au cours de métamorphose et Merlin seul savait à quel point McGonagall détestait les retardataires. Mais d’une manière général, McGonagall semblait haïr tout ce qui dépassait un tant soit peu les limites imposées par le règlement.

La fillette s’était donc extirpée à regret de son fauteuil, songeant à quel point elle était pressée d’être en vacances tout en sachant parfaitement que dès début juillet, elle regretterait l’école, et avait pris ses affaires d’une main molle qui manquait cruellement de motivation.
Pour un peu, elle aurait presque souhaité que Peeves ou même Rusard, l’intercepte dans un couloir. Hélas, on ne pouvait pas compter sur des individus de ce typa quand on avait vraiment besoin de leurs services, c’était bien connu. Le chemin jusqu’à la salle de classe se révéla donc d’un calme mortel presque suspect, à croire que tous les poudlardiens, élèves et professeurs, s’étaient donnés le mot, planqués derrière une porte et attendaient qu’elle passe devant eux pour lui faire la peur de sa vie en un «bouh» sonore.
Ou alors, elle était en retard. La fillette avait, à cette idée, lancé un coup d’œil anxieux à sa montre, renouant avec la vieille tradition du «Oh Merlin ! Déjà ?» et avait accéléré le pas sans même s’en apercevoir. Ce qui était vraiment positif avec le stress, c’était qu’on venait très rapidement imbattable en endurance.

Elle grimaça inconsciemment en se souvenant qu’à une date très récente, Poufsouffle avait écrasé Gryffondor au quidditch, ramenant les Lions à la quatrième et dernière place du classement dans la coupe des quatre maisons. Ce que McGonagall, adoratrice de quidditch et directrice de Gryffondor devait avoir du mal à digérer.
Il était d’ailleurs étonnant de voir à quel point un être à ce point retenu dans la vie de tous les jours pouvaient se lâcher, dans la mesure où McGonagall était capable de se lâcher, bien entendu, sur un terrain de quidditch. «Comme la psychologie va plus loin que la psychologie», ce n’était pas du Proust, ça ? A méditer, en tout cas.
Ceci étant, Susan s’inquiétait plus pour sa propre peau que pour le paradoxe mental, ou du moins social, qu’était son professeur de métamorphose. La chère femme n’allait certainement pas oublié de sitôt que Susan, batteuse de Poufsouffle, avait elle, gagné le match, en même temps que le reste de son équipe.
Enfin, ce n’était certainement qu’un mauvais moment à passer, n’est ce pas ? Et puis, McGonagall était connu pour son équité et son sens de la justice, sûrement, elle n’allait pas se laisser influence par quelque chose d’aussi puéril que du sport, n’est ce pas ?

* Pitié, je ne veux pas mourir jeune ! *

Avait songé Susan avant d’entrer dans la salle de classe en respirant un grand coup. Elle salua son professeur d’un «Bonjour» encore plus inaudible que de coutume tant elle désirait passer inaperçue.
Sans regarder personne, elle alla s’installer au second et tira ses affaires de son sac en s’efforçant de faire le moins de bruit possible. Pour un spectateur, la scène devait être plus que cocasse.

(559 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ginny We
avatar



MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Lun 6 Nov - 18:50

Il était dix heures vingt passés… a vrai dire, afin d’être précis, il était plutôt dix heures vingt- sept. Ginny n’avait plus que deux minutes afin de pouvoir se rendre dans sa salle de classe. D’ailleurs, en parlant de cela… quel cours avait-elle maintenant ? L’histoire de la magie était le Jeudi et aujourd’hui… ah oui, il s’agissait de la métamorphose. Heureusement pour la fillette de onze ans, cette salle de classe ne se trouvait pas très loin, à seulement quelques couloirs. Accélérant le pas, elle tourna à plusieurs angles de couloirs et zigzagua entre différentes troupes d’élèves en essayant de ne pas les bousculer. Tout ce que les autres élèves pouvaient voir étaient un petit point roux foncé qui zigzaguait entre de fortes touches de noir mais également de rouges, vertes, jaunes et même bleus. Ainsi, toutes les maisons se massaient dans les couloirs, se rendant à leurs prochains cours pour la plupart d’entre eux. Il était plutôt facile pour une petite première année de se mêler à la foule afin de passer inaperçue et de pouvoir accéder à la fin d’un couloir. Néanmoins, il fallait faire attention à ne bousculer personne sous peine de représailles assez fortes. Enfin, tout ceci valait pour la plupart des élèves. Mais, heureusement pour Ginny, personne ne semblait l’avoir remarqué… Ils devaient sûrement être occupés dans leurs réflexions ou alors leurs pensées afin de ne pas l’apercevoir. A vrai dire, depuis ses dernières semaines, celle-ci n’avait pas été « normale ». Plusieurs évènements qui s’étaient déroulés dernièrement avaient rendu la jeune Gryffondore méfiante et terrifiée par elle-même. Un coup, elle se retrouvait avec des plumes dans son lit, un autre matin, elle se retrouvait avec de la peinture rouge, semblable à du sang sur les mains.

Depuis peu, elle s’était rendue compte que le seul ami qu’elle avait tenait des propos assez étranges et bizarres. Et oui, le seul ami de la jeune fillette avait été un livre… ou plutôt un livre magique. Se confiant à lui, ce dernier pouvait lui répondre et la conseiller mais voilà, tous les contes de fées n’ont pas une fin heureuse et il y a toujours des embûches sur un chemin… Ginny les a connut et traversé… Néanmoins, nous ne vous raconterons pas tous les évènements… ceux-ci n’étant guère fini. Elle avait réussi à le récupérer mais à quel prix ? Désormais, elle se sentait mal, comme si tout le monde avait les yeux posaient sur elle… Vulnérable et fragile, voilà ce qu’elle était devenue. Une seule question hantait ses esprits : Qu’allait-il se passer par la suite ? Allait-elle devenir folle ? Allait-elle être renvoyée ? Qu’est-ce que ses parents et sa famille allaient-ils dire et comment réagiront-ils ?

Dix heures vingt-neuf…. Ca y est, Ginny se trouvait devant la porte de la classe de métamorphose. La porte était encore ouverte, laissant présager que le cours n’avait pas encore commencé. Ginny Weasley se permise de souffler un instant afin de retrouver ses esprits mais également son souffle. Elle ne faisait plus attention aux personnes qui l’entouraient, se concentrant plus particulièrement à son souffle et son rythme cardiaque. Celui-ci se calma assez rapidement et elle pût entrer dans la salle de classe calmement, mais néanmoins les joues un peu rouges par l’effort. Elle salua la professeur par un hochement de tête significatif et se dirigea vers les tables du milieu. Des élèves étaient déjà présents en cours mais il restait néanmoins quelques place libres. S’asseyant sur l’une des chaises, elle posa son sac sur ses genoux afin d’en sortir ses affaires. Baissant la tête tout au long du trajet, la première année ne souriait point et n’avait point le cœur à rire ou étudier, mais elle ne pouvait se permettre de rater un cours…. Des soupçons seraient alors portés vers elle… Encore…


[635 mots...]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   Jeu 9 Nov - 0:34

Comment mieux terminer l’année qu’avec un cours de métamorphose ? (De nouvelles vacances peut être…) Et ce n’était pas ironique ! Clara appréciait réellement les cours de métamorphose ! Et pas uniquement parce qu’elle aimait bien le professeur MacGonagall et qu’elle arrivait a avoir des bonnes notes en travaillant aussi souvent que possible, oh non ! Elle aimait la métamorphose parce qu’elle pouvait passer un maximum de temps à s’exercer à la magie et à apprendre de nouveaux sorts… ou alors c’était juste du fayotage en bonne et dû forme pour récupérer des points cadeaux... ce qui d’un autre côté était stupide puisque de toute manière la directrice de Gryffondor était bien la dernière personne a pouvoir faire une chose pareille… contrairement à Rogue d’ailleurs ! Par contre, ce qui risquait grandement de poser un problème c’était que malgré sa détermination à réviser pour prendre un peu d’avance et ne pas être en retard dès le dernier cours, elle n’avait révisé que durant les dernières nuits ainsi qu’avant d’ailleurs mais avec le manque de sommeil, elle avait eu beaucoup de mal à retenir les dernières révision… Quoi qu’il en soit la jeune Bleu et Bronze arriva tranquillement dans la salle de classe ses longs cheveux bruns ondulant légèrement dans son dos à chacun de ses pas. Elle s’arrêta à l’entrée de la salle et reconnu les visages familiers des élèves de son année… bien souvent des personnes à qui elle n’avait jamais adressé la parole mais qu’elle connaissait de réputation ou bien encore de nom.

Respire voyons ! Il n’y a pas de raison pour que tu fasses de bêtises ! Ce n’est pas la première fois que tu viens ici, et même si tu dors à moitié, tu ne feras pas deux fois les mêmes erreurs comme au cours du professeur Binns !

Et oui, Clara était bel et bien décidée à être un peu plus attentive et plus réfléchie qu’à son dernier cours, faire des bêtises, dire tout ce qui nous passe par la tête c’est acceptable quand on a onze ans mais quand on en a douze… le problème c’est qu’elle ne disait pas de bêtises ni n’en faisait d’ailleurs sauf sur le fait qu’elle s’endormait en cours à cause d’un grand manque de sommeil et pour cause !! Ces rêves... ses terribles rêves sur les vampires… enfin bref, on doit pouvoir savoir se tenir ! Alors oui, la jeune Serdaigle passerait pour quelqu’un de calme qui ne s’endort plus et qui répond à toutes les questions possibles du professeur…..au moins jusqu’à ce qu’elle craque en tout cas ! Mais un léger détail vint frapper la jeune fille, elle ne voyait pas le professeur MacGonagall ! C’est vrai ça ! A part un chat qui avait dû manger une souris pas fraîche il n’y avait nulle trace du cerbère de Poudlard or ce n’était pas vraiment dans ses habitudes d’être en retard. Mais chose plus étonnante encore, les élèves déjà présents ne semblaient absolument pas perturbé par ce léger détail.

Elle est peut-être malade !

Finalement, la jeune fille haussa les épaules avant de rentrer dans la salle un sourire radieux sur les lèvres et d’aller directement s’asseoir au dernier rang même si ce n’était pas son habitude. Et, comme à son habitude elle ne prit même pas la peine de lancer un regard aux Serpentard de peur de se faire encore insulter… à croire qu’ils avaient toujours besoin de se retrouver en bande pour se sentir bien….sûrement parce que isolé ils savaient pertinemment qu’ils ne valaient rien. Une fois assise, elle commença rapidement à sortir ses affaires sans faire plus attention aux autres personnes présentes, mais elle se rendit alors compte que les deux Serdaigle s’étaient regroupés comme les Serpentard… ce qui en d’autres termes signifiait tout simplement qu’elle allait pouvoir aller retrouver les Seraigle près de sa meilleure amie Aelita. Elle attrapa alors ses affaires et alla s’installer aux côtés de la jeune fille son sourire n’ayant pas bougé d’un pouce avant de se retourner vers le garçon de Serdaigle après avoir saluer son amie.

- Bonjour Aelita ! Bonjour, Je ne crois pas qu’on se connaisse… enchantée, je suis Clara. Clara Toppinen.

La jeune Clara lui lança alors un regard malicieux qui semblait signifier « j’espère qu’on pourra bien s’amuser entre Serdaigle à répondre à toutes les questions du professeur MacGonagall ». Elle commença alors à griffonner son parchemin l’air de rien en attendant le début du cours.




******

[ 744 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Métamorphose] 1. Les sortilèges de transfert.
» [Métamorphose] 2. Les sortilèges de transfert
» Sortilèges de Transfert [Ouvert à tous]
» Règlement du cours de Métamorphose
» Cours de métamorphose n°1.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2 :: Cours année 2-
Sauter vers: