AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Contemplation Lunaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Contemplation Lunaire   Sam 4 Nov - 23:26

L’herbe qui commençait à devenir sèche, par ce début de chaleur,, crispait sous les pieds, dans un rythme parfait, toutefois inconnu du producteur. Crissement des végétaux par l’humain, qui d’une démarche linéaire, se rend vers là où on l’attend. L’attend-t-on vraiment? Visiblement pas, mais il aime bien croire que si. Pas un inconnu. Mais une inconnue. Eleana, plus précisément. Elle leva les yeux aux ciel. La nuit. Elle ressemblait drôlement a une toile sombre. La moindre petite lumière se remarquer de loin, de très loin. Chaque étoile peinte signifiait la liberté. Eleana aimait la nuit, parce qu’elle avait plusieurs sens, plusieurs facettes. La première était l’oublie. En regardant le ciel, le soir, on oubliait tout. Tout nos problèmes, tout nos soucis. On ne savait pas où regarder. Les étoiles, ou bien ce bleu/noir qui les entourait. La deuxième était peut-être le sadisme. C’est souvent le soir que sont commit les meurtres les plus horrifiants. Le soir qu’on torture les gens jusqu’à les tuer. Mais la nuit pouvait aussi être une source d’inspiration pour les poètes, ou encore simplement pour nos réflexions les plus intenses. Un long silence entourait la jeune gryffondor. Plus rien ne résonnait à part ses propres pas. Sa respiration se faisait légèrement entendre, son regard d'un bleu intense fixait le sol, comme s’il était en quête de quelque chose d’anormal sur ce sol. Mais il n’y avait rien. Pour sa part, Eleana était venue sans de but précis. Elle se sentait mieux ici, que dans cette tour. Gryffondor. Ignorance. Elle ignorait pourquoi elle se trouvait dans cette maison... Mais on fait avec.

Elle n’était plus qu’a quelques mètres. Elle voyait le lac d’où elle se trouvait. Ses eaux sombres et profondes. Eleana s’était toujours demander ce qu’il pouvait y avoir dedans, tout au fond. Mais il était toujours comme ça, sombre. On pouvait y apercevoir quelques poissons presque fluorescents. Mais rien d’autre. C’était un simple reflet du ciel. Une toile de plus. Rien de très important, pourtant il complétait le paysage nocturne. Sans lui, tout allait être différent, presque vide, sans importance. La jeune fille était à présent sur le petit sentier qui mener au lac. Un sentier fait principalement de terre battue et de petites pierres. A chaque fois que l’on marcher sur celui-ci, on pouvait entendre certains « PLAC » perturbateurs. C’était désagréable de sentir ces pierres en dessous de nos pieds. Mais encore plus désagréable d’entendre le bruit que cela faisait… Voila c'est fini. Plus que l'agréable clapotis du lac sur la rive. Décompresse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Contemplation Lunaire   Jeu 9 Nov - 19:19

Lavande avait passé une bonne partie de l’après-midi à bronzer tout simplement allongée dans l’herbe près du lac. Elle était si bien qu’elle n’avait pas vu le temps passer et qu’elle s’était endormie. Par chance l’ombre des arbres avait tourné ce qui l’avait empêché de mourir d’une insolation ou pire : de ressembler à un homard pour les 8 prochains jours !

Cependant, elle dormait si bien et si profondément qu’elle resta un peu plus longtemps que l’heure autorisée et qu’elle se trouvait encore dehors à l’heure du couvre feu. Un petit vent frais la fit se réveiller et elle se rendit compte qu’il était déjà tard pour elle. Un frisson la parcourut car il était déjà tard et que le monstre de la chambre des secrets aimerait peut-être bien croquer toute crue une sang-mêlée comme elle


*Y a pas de clause lui interdisant de tuer des sang mêlés après tout ! Oh bon sang, mais qu’est ce que je fiche ici ici tard !*

Elle se releva un peu trop précipitament et perchée sur ses hauts talons (7cm oui mesdames et messieurs) elle commença à courir dans l’herbe jusqu’à ce que son pied droit butte sur une pierre et qu’elle se torde la cheville gauche en tentant de se rattraper dessus.

« Aaah »

Le cri n’avait pas été poussé très fort mais suffisament pour que quelqu’un l’entende s’il se trouvait dans le coin. Lavande venait de s’étaler de tout son long sur la pelouse qui commençait à devenir légèrement humide.

*Aïe…*

Les larmes lui montèrent aux yeux, elle s’était fait saigner le gros orteil du pied droit en se cassant l’ongle sur la pierre et elle s’était tordue la cheville gauche si bien que quand elle essaya de se relever elle retomba au sol. Les larmes lui montèrent aux yeux car la nuit était en train de tomber et qu’elle était seule et vulnérable au milieu du parc. Pas de trace d’Hagrid, il devait patrouiller dans un endroit plus glauque que les allées éclairées du parc, et la Gryffondor commençait vraiment à s’inquiéter. En plus elle avait très mal et ne se sentait pas en condition pour courir.

Elle entreprit de se débarrasser de la terre qu’il y avait sur ses genoux et sur les paumes de ses mains alors que les larmes se mettaient à couler sur ses joues et qu’elle laissait échapper de faibles gémissements.

Elle tenta à nouveau de se relever en appelant d’une petite voix sanglottante des secours, mais pas une voix trop forte pour ne pas attirer le monstre de la chambre des secrets on ne sait jamais !


« Aideeez-moi »

N’arrivant pas vraiment à se relever, elle se débarassa de ses chaussures et resta à la même place à pleurer pendant bien 30 minutes, s’accrochant à l’espoir qu’on viendrait la chercher.

*Personne ne viendra, en plus il fait si froid !*

La nuit était tombée à présent et même si c’était dur et effrayant, il fallait absolument qu’elle regagne le château. Avec 1000 précautions elle se releva et commença à boîter jusqu’à l’allée. Les graviers lui rendaient la tâche difficile puisqu’elle était pieds nus, mais c’était toujours mieux que les talons. Les larmes ne coulaient plus mais elle reniflait toujours à intervalles réguliers. Quand elle aperçut une silhouette assise non loin du lac. Lavande s’imobilisa. Amie ou ennemie ? La silhouette semblait être une élève mais bon sang qu’est ce qu’elle fichait là au milieu de la nuit ? C’était super dangereux ! C’était peut-être l’héritier de Serpentard ! La chambre des secrets se trouverait dans le lac et là l’héritier était en train d’appeler le monstre !

Son cœur se mit à battre la chamade mais il fallait bien qu’elle sache qui se cachait derrière cette silhouette. Un élève innocent (quoi que pas tellement pour trainer dehors malgré les interdictions) ou un monstre qui voulait tuer des gens ?


« Qui est-là ? »

Appela-t-elle d’une foix trop faible pour être entendue. Puis elle se rapprocha de deux pas, boitillante et les jambes molles avant de renouveler sa question, un peu plus fort.

« Qui êtes-vous ? »

[692 mots]
Revenir en haut Aller en bas
 
Contemplation Lunaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: