AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 Sous un grand peuplier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Sous un grand peuplier   Lun 6 Nov - 22:39

Emence D’Elmander s'était levé très tôt ce matin la. La lourde pression de la cérémonie de répartition de la veille était retombée quelque peu, et il pensait qu'il serait judicieux de se détendre un peu avant la reprise des cours...
Après avoir brièvement effleuré l'idée qu'il aurait pu aller voler un petit peu, Emence fit le choix la tranquillité, en décidant qu'une balade matinale dans le parc lui ferait sans aucun doute le plus grand bien.
Il enfila rapidement son col roulé et ces mitaine noires, et sorti sans un bruit de son dortoir de la haute tour de Serdaigle ...


* Il ne faut pas réveiller les autres, il doit tout juste être neuf heure trente… *


Il s'engouffra dans les longs couloirs du vaste château, à la rencontre du grand escalier qui le mènerait aux allées de l’immense Parc de Poudlard. Il passa en revue une bonne partie de l’aile Est, saluer a son passage par les portraits de sorciers défunts qui ornaient les murs du château. Sa traversé fut pour le moins rapide et bientôt il tombait sur le hall d’entrée et les grandes portes de bois du château…

* Pour le petit déjeuner, c'est raté, je mangerais mieux a midi... *

Sans plus attendre, il s'engagea rapidement sur la petite route de graviers, qui crissaient avec un bruit doux sous ces chaussures neuves.
Un soleil bien pale diffusait sa lumière presque tamisée sur les longues parcelles d'herbes vertes qui baignaient dans une rosée fraiche, matinale…
Le silence qui y régnait était presque irréel, inquiétant, rompu de temps à autres par le croassement d'un oiseau ou par une bourrasque de vent qui s'engouffrait avec violence sous les branches des grands feuillus qui trônaient parallèlement de chaque coté du petit chemin.


* Le parc semble désert, peu être qu'un peu de compagnie ne m'aurais pas fait de mal... *

Après avoir marché quelque minutes, s'arrêtant notamment devant l'imposant saule cogneur, Emence décida qu'il était temps de faire une halte. Le soleil avait semblé se réveiller et ses rayons commençaient à réchauffer l'atmosphère du grand parc. Au loin une épaisse fumée blanche s’échappait de la petite maison du garde chasse qui préparait son thé du matin…
Il se mit à la recherche d'un grand arbre sous lequel il pourrait s'allonger, se reposer. Le choix était difficile, de nombreux prétendants défilaient sous ses yeux, mais après avoir longuement hésité il fini par poser son dévolu sur un grand peuplier aux gigantesques branches noueuses, qui le protégeraient partiellement du soleil.


* Parfait celui ci fera sans doute l'affaire *

Le jeune homme quitta le petit chemin de pierre, pour les allées de terre sèche. Il déposa sa soigneusement sa jolie tète blonde sur l'énorme tronc de l'arbre centenaire et détendus, serin, il ferma les yeux...
Mais son repos fut de courte durée une dizaine de minutes tout au plus. Un bruit de brindille brisées le fit sursauté, a première vu personne… après avoir scruté rapidement les environs il remarqua enfin qu'il n'était pas seul...


* Mais qui peu bien trainer dans le parc à une heure pareil ? *

[ HJ : [ 518 mots ] Wink ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sous un grand peuplier   Mer 8 Nov - 19:30

Clara qui s'était levée très tôt ce matin là avait décidé d'aller se promener dans le parc pour pouvoir être un peu seule. En effet, depuis quelques jours, elle n'avait guère été présente auprès de ces amis mais son imagination avait beaucoup prit le dessus à la jeune demoiselle qui avait besoin de rêver un peu... bientôt la fin d'année, bientôt les examens, bientôt séparé de ces amis, de Poudlard... Clara avait rêver depuis plusieurs nuits d'une histoire assez étrange... elle ne savait plus quoi penser de tout ça mais une chose était sûre, son imagination était vraiment débordante... c'était une imagination de moldu vu le contenu de l'histoire... cela parler de vampire... d'un jeune vampire du nom de Nathanaël. Nathanaël Toppinen.
La jeune fille marchait tranquillement, ses mains dans le dos, en pleine réflexion à ce rêve si étrange...
Elle voyait parfaitement le visage du jeune homme... ce visage si fin, si clair, et si doux. Elle avait pensé d'avoir à voir des vampires dans la forêt interdite mais eux n'étaient pas du tout comme dans son rêve... Clara baissa la tête en quête de réponse à ce rêve... mais... ce rêve... voulez-vous le connaître ?
Clara sourit alors sans préavis. Elle avait une idée derrière la tête et cela pouvait clairement se voir... mais quelle idée encore étrange... celle...

D’écrire !!

Nathanaël fait du Théâtre depuis son plus jeune âge. Déjà à l'école, il jouait sans cesse un personnage imaginaire où il pouvait parfaitement imiter les autres. Il adorait se déguiser en fille pour sortir dans les rues... un vrai plaisir de voir les gens le saluer par des "Bonjour mademoiselle...". Un parfait androgyne qui s'en amusait avec délectation. A chaque rentrée scolaire c'était toujours la même chose, le jeune garçon s'habillait en jeune fille et chaque année les professeurs devenaient fous à ne plus rien comprendre... Il transformait sa voix avec une assez grande facilité même quand il arriva à l'adolescence se fut de plus en plus dur bien qu'il y arrivait encore.
Ses parents ne l'ont jamais jugé de ses tendances transsexuels et en était plutôt fiers.

Ils l'ont très vite mis sur scène pour jouer une magnifique comédie de Shakespeare du nom de Romeo and Juliet. Et pour son plus grand plaisir, il eut le premier rôle pour jouer Juliet. Il avait alors apprit à porter des robes de l'époque ainsi que des corsets... etc. Il avait supplié ses parents d'aller un mois dans leur maison de campagne, seul. La condition pour qu'il y aille c'était de leur prouver qu'après il serait une parfaite Juliet sans faille dans la personnalité. Il avait acheté tous les accessoires féminins possibles et inimaginables. Durant plus d'un mois, le garçon ne s'était qu'habillait avec les longues robes avec jupon s'il vous plaît. Il avait des dizaines de serre taille ainsi que des corsets. Il avait fait appelle cependant à une amie à lui qui lui apprit à se maquiller convenablement... Il marchait avec des très hauts talons jusqu'à avoir un parfait équilibre. Quant il accompli tout cela, il revint chez ses parents et commença alors les répétitions au Théâtre... Il devint alors très populaire sous sa couverture de Nathanaëlle, une fabuleuse comédienne qui a fait l'une des meilleures représentations de notre Juilet nationale.

Le jour de ses quatorze ans, ses parents furent tué par des vampires juste avant d'être lui même emmené dans un magnifique château en Ecosse. Les vampires ne savant absolument pas la sexualité du jeune garçon, celui-ci en joua pendant longtemps... Se souvenant de son du travail pour devenir une femme d'époque, Nathanaël n'avait pas eu grand mal à faire chanter les vampires... Il observa durant des mois durant les comportements des vampires ainsi que leur tic. En effet, avec leurs dents, les lèvres n'étaient pas forcément placé de la même manière... quand ils mangeaient, ils avaient une manière bien précise de manger etc... Il gardait des manières parfaites comme esclave jusqu'au jour où il fit semblant d'être mordu par un vampire. Celui qui fut accusé se retrouva enfermé dans les cachots à crier à qui voulait l'entendre qu'il était innocent... Nathanaël avec la magie de ses mains, avait fait un maquillage parfait et s'était créé des dents parfaitement comme celles des vampires... il fut donc par la suite élevé dans la grande société, sous le regard déçu de son ancien maître. Il dû travailler pendant un long moment sa voix pour ne pas faire de bêtise ainsi que d'entretenir son corps... il devait sans cesse faire attention à l'épilation totale, et oui mesdames... il avait toujours réussit à esquiver les avances de ses anciens maîtres...

Seulement le jour de ces 19 ans, son ancien maître, trop désireux d'avoir une fois la femme sur laquelle il avait tant fantasmé, vint le retrouver dans sa chambre et tenta de ...


Clara releva alors la tête pour voir qu'un arbre lui bloqué le passage et qu'elle devait alors le contourner... ayant perdu le fil de l'histoire la jeune fille soupira avant de continuer tout droit quand elle aperçut... des pieds. Clara écarquilla des yeux et baissa un peu plus la tête avant de la tourner vers sa droite... elle remonta son regard vers le tronc d'arbre pour voir qu'un jeune garçon s'y était installé. Elle lui fit un sourire pour le saluer avant de repartir. Quelques pas plus loin, elle s'arrêta net à nouveau avant de faire volte face et planter ses magnifiques yeux bleus dans ceux du jeune garçon.

- Je vois que les Serdaigle sont de sortie aujourd'hui.

Dit-elle avec douceur avec un léger sourire aux coins des lèvres. Elle ne s'avança pas pour autant mais de sa main gauche, elle laissa ses doigts fins glisser le long de ses cheveux pour les remettre en arrière.


*******

[ 960 mots (tout rond lol) ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sous un grand peuplier   Dim 12 Nov - 18:55

La jeune fille aux yeux magnifiques se tenait là, aussi improbable que cela puisse paraitre, une autre personne s'était levé de très bonheur ce matin la. Cependant il fut soulagé de voir apparaitre l'aigle qui ornait le blason adroitement cousu sur la robe de la jeune poursuiveuse. En effet bien qu'Emence n'ai acquis sa place de batteur que très récemment, au sein de l'équipe de sa maison, il avait déjà eut l'occasion de participer a quelques séances d'entrainements. Il avait tout de suite repéré Clara, qui volait plutôt bien dont la silhouette lui avait tout de suite parut familière…
Elle lui souriait, immobile elle se passait la main dans les cheveux ébouriffés par le vent qui soufflait violement de façon totalement aléatoire. Sans plus attendre il s’adresse à sa coéquipière en lui rendant aimablement son sourire.


« Bonjours, bien oui, je n’arrive pas à dormir, le match de se soir me travail, impossible de fermer l’œil plus longtemps… tout va bien, tu as bien dormi ? »

Il fixait la jeune fille aux yeux ensorcelant, qui semblait l’écouté avec attention. Une nouvelle fois, une rafale de vent vit s’engouffra dans la longe chevelure brune de Clara, qui posait pour la seconde fois sa main sur sa tête.

* Je ne vais pas la laissé là, ais en même temps aurais-je le courage de lui dire de venir s’installé… *

Après un bref moment de réflexion, qui ne voulut faire apparaître aux yeux de la jeune fille, il reprit avec la plus grande décontraction :

« Tu n’a pas froid ? Viens t’assoir ici si tu le veux, ce gros tronc d’arbre est bien assez gros pour tout les deux… »

Emence qui regrettait presque ses paroles, de peur d’avoir brusqué Clara, passa sa main dans ces cheveux, geste instinctif, dérisoire mais qui lui évita d’avoir à soutenir une fois de plus le joli regard de la jeune fille. Il sentit ses joues se teinté de rose, mais tentait avec tant bien que mal de garder un air au plus proche du naturel. Le malaise s’intensifiait peu à peu, la jeune fille semblait réfléchir, ces quelques secondes lui parurent interminable…

* Peu être ne m’a-t-elle pas entendue, le vent souffle tellement fort… *

Au loin, la fumée qui quelque minute auparavant s’échappait de la cabane d’Hagrid s’était estompée, et les longues parcelles d’herbe fraiche qui baignaient encore dans la rosée matinale, prenaient une teinte argentée sous la lumière d’un soleil qui dominait un ciel encore parsemé de quelques nuages blancs.
A l’Est, apparaissait les hautes et terrifiantes tribunes ou, flottaient des étendards a l’effigie de Serdaigle et Serpentard, qui disputerait ce soir le premier match de la saison. A cette vision l’estomac d’Emence se noua et une petite grimace se dessina sur son visage. Il s’adressa à la jeune fille qui avait amorcé un mouvement vers l’avant pour se mettre a l’abrit des incessantes bourrasques de vent.


« Tu es prête pour se soir ? Pas top stressée ? »

Le jeune homme se redressa, avant de remonté le col de sa robe de laine qui, protégeait son coup de la fraicheur matinale…

[ HJ : 522 mots ]
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Sous un grand peuplier   Dim 12 Nov - 19:51

Clara regardait toujours le jeune homme avec une certaine insistance… en effet ce garçon lui disait quelque chose… ces cheveux blond légèrement en bataille et pour cause !! Le vent n’arrêtait pas de souffler et les deux pauvres adolescents subissaient le côté martyr des cheveux remplis de nœuds…
Alors que le garçon relevait les yeux vers elle, la jeune Serdaigle remarqua le soulagement du jeune homme qui plongeait son regard sur le blason de « Serdaigle » accroché à la cape de Clara. Elle laissa échappé un sourire, laissant apparaître entre ses fines lèvres rosies par le vent frais ses dents blanches.
Elle prit quelques secondes seulement pour remettre se visage sur un nom : Emence d’Elmander. Ce garçon s’était inscrit tardivement en tant que Batteur dans leur merveilleuse équipe de Quidditch. Les adolescents s’étaient fortement entraînés et d’autant plus quand ils apprirent que leurs adversaires seraient les terrifiants Serpentard. La jeune fille en avait frissonné rien qu’à l’idée qu’elle se retrouverait nez à nez avec Malefoy… quoi qu’avec les rumeurs, il aurait été dit que le jeune serpent n’était qu’autre qu’au poste d’Attrapeur.

Alors que le jeune homme l’accueillait avec gentillesse, Clara se mit à s’empourprer légèrement en entendant le tout premier mot… en effet son impolitesse était incorrigible et elle devait s’en excuser au plus vite !! Il lui expliqua ensuite sa venue très matinale… la cause était simplement : le match du soir. Clara n’y avait même pas pensé… enfin, elle n’avait pas encore peur d’affronter ses pires ennemis. Elle souriait toujours au garçon, le laissant tranquillement finir par une question. Clara était assez surprise qu’on puisse lui demander ce genre de chose car auparavant tout le monde s’en contre fichait de ce qu’elle pouvait faire, ressentir ou avoir eu… ce garçon était vraiment adorable… et en plus un Serdaigle… elle en avait de la chance cette petite !! Elle s’avança d’un pas, laissant le vent s’engouffrer encore dans ses cheveux qui s’amusaient à glisser le long de son visage, cachant parfois un bref instant son regard, son nez ou encore ses fines lèvres

- Bonjour ! Je suis vraiment désolé de mon impolitesse maladive. Je dois avoir une maladie qui se prénomme la Flemmigite Chronique aigu dégénérative… elle provoque chez moi des oublis totaux de politesse… je suis véritablement impardonnable…

Alors que ses doigts cherchaient désespérément les quelques mèches perdues sur son visage, elle souriait toujours alors que son visage s’illuminait d’un certain bonheur. Elle était vraiment contente de faire de nouvelles rencontres et de voir que tous les garçons n’étaient pas à Serpentard. Elle détourna les yeux un petit instant, regardant le château de Poudlard et soupira en détournant son regard vers les tours où allait se jouer entres-elles le match entre Serpentard et Serdaigle.

- J’ai plutôt bien dormi, je te remercie. Mais tu sais il ne faut pas paniquer où justement tu perdras tous tes moyens… ait confiance en toi ! Je suis sûre que tu réussiras à merveille ton poste de Batteur… en tout cas moi j’ai entièrement confiance en toi. Je t’ai vu jouer l’autre jour à l’entraînement et j’étais plutôt émerveiller devant un garçon qui s’est inscrit aussi tard… ah oui j’oubliais… je n’ai guère eu le temps de te parler lors des entraînements mais je voulais te souhaiter la bienvenue parmi nous. Je suis ravie de voir que tu t’intéresses à notre équipe et que tu fais de ton mieux pour nous faire gagner…

Elle reprit alors son souffle, souriant de plus belle au jeune homme. Il avait l’air plus jeune qu’elle mais personnellement elle s’en fichait pas mal de l’âge… elle n’avait guère de préjugés sur les gens malgré les considérables attaques des Serpentard…

- De toute manière que l’on gagne ou non, comme le dirait Dumbledore : « Ce qui compte c’est de participer et de faire de son mieux pour réussir et d’être fier de soit. » Et personnellement je suis clairement d’accord avec lui…

Clara s’était enfin arrêté de parler… elle savait qu’elle parlait beaucoup trop quand une personne aussi gentil que le garçon venait à lui répondre XD. Elle rougit légèrement et baissa instinctivement les yeux pour ne pas le lui montrer. Elle soupira légèrement avant d’entendre la proposition alléchante et des plus gentille qui lui offrait. Elle releva alors la tête, plongeant son éternel regard bleu dans celui du jeune homme et d’un sourire radieux, elle le regarda intensément, le remerciant simplement d’un regard. Sur le coup, tellement surprise elle n’avait su quoi répondre et prit donc un certain temps avant de se décider à s’approcher de lui. Le jeune Emence détourna son regard en direction de la maison d’Hagrid, ce qui laissait à Clara un temps d’adaptation pour ne pas s’empourprer d’avantage. Elle s’avança alors lentement vers lui, le regardant toujours avec douceur. Elle n’eut faire que quelques pas pour être à sa hauteur, et allait s’abaisser pour s’asseoir à ses côtés et le remercier qu’il lui demanda si elle était prête pour le soir même.

- Merci pour ta proposition… je ne m’attendais pas à avoir un vent aussi bourru et frais…

La jeune fille au final ne s'assitguère mais ce mit aux côtés du jeune homme, l'obligeant à avoir son bras droit collé à celui d'Emence. Elle détourna la tête pour le regarder, croisant au passage l’une de ses jambes sur l'autre.

- Excuse moi.... ce n’est pas mon habitude de me coller au gens mais le tronc n’est pas aussi grand que tu prétendais... (xD)

Elle glissa à nouveau ses doigts fins dans ses cheveux pour le remettre une énième fois en place et comme par miracle ceux-ci étaient enfin rester en place… vive les troncs d’arbres tout de même… elle continuait de le regardait d’un air chaleureux puis reprit la parole pour répondre à sa question.

- Je pense être prête pour ce soir oui. Moi le stress vient seulement quand je suis dans les vestiaires, prête à rentrer sur le terrain de Quidditch… en tout cas ne t’inquiètes pas… tu sais bien qu’on a beaucoup travaillé nos techniques et les ruses… c’est vrai qu’on est pas tombé sur la maison la plus loyale mais après tout, nous sommes bien dans la maison des érudits… nous devrions réussir à nous en sortir grâce à cela… je suppose que tu es angoissé par le match de ce soir…

La jeune fille fit exactement les mêmes gestes en remontant son col pour protéger son cou fin de la fraîcheur du matin et sourit au garçon en remarquant qu’il en faisait de même…

- Ah Serdaigle… quand tu nous tiens…


******
[ 1090 mots]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous un grand peuplier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous un grand peuplier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue au Loup de Glace!
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Vous allez être grand-mère
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: