AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 après le parc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Infirmerie

Parchemins : 839
Âge : 30 ans
Actuellement : Infirmière


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: après le parc   Sam 18 Nov - 23:00

Halloween passa devant blaise, et lui remercie de sa galanterie. Ils étaient descendus dans les baffons du château, elle l’avait écouté dans la hall, mais elle ne trouvait pas les mots pour exprimer son dégoût envers ce prince.
Donc quand ils furent devant le portraie, Halloween dit d’une voix claire le mot de passe.

« Vipère »dit elle et elle passa dans le passage.

Elle se dirigea vers le canapé et elle enleva ses chaussures et s’assit en tailleur.

« La beauté, ce n'est pas quelque chose qui est très important « dit elle en cherchant dans son sac, ses chocolats. C’était des choco grenouille, elle en avait une dizaine, elle en sortit deux, elle en tendit une à Blaise.

« Tu en veux une « dit elle en train d’en manger la tête de sa grenouille.

« Mais qu’est ce que tu veux, un jour il va se faire frapper et son cher père ne sera pas là »dit elle en mangeant encore un bout.

« Il est vraiment très étrange ce prince »dit elle en le regardant droit dans les yeux.

*il s’occupe trop de sa petite personne, un jour il le regretta*pensa t’elle en souriant.


D’un coup elle changea de discussion, elle avait posé sa tête sur le haut du canapé et elle ferma les yeux.
« Alors comme cela tu sors avec une serdaigle »dit elle en souriant , en ouvrant ses yeux qui brillaient

« Ils l’ont apprit comment les autres »dit elle en le regardant avec quelques inquiétudes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: après le parc   Sam 18 Nov - 23:25

La beauté n’est pas le plus important c’est vrai, la fille ou le gars la ou le plus moche du monde peut devenir la plus belle des créatures ça dépend comment tu la regardes et si elle est intéressante ou pas. Et puis tu peux plus t’en passer, tout ce que tu veux c’est être avec elle ou avec lui, lui dis-je en la regardant. Quand tu regardes bien Drago, il n’est pas spécialement beau, il a des petites imperfection qui font tout son charme et c’est ce qui fait craquer les filles, m’avait dit un jour Aelita, dis-je en riant. Et je pense qu’elle a raison, regarde le professeur n’est pas franchement beau – c’est le moins que l’on puisse dire -, et pourtant il a du succès au près de certaines élèves dont je tairais le nom, lui dis-je en m’installant dans un fauteuil.

Halloween me présenta une chocogrenouille, je déclinais son invitation en lui faisant « non » de la main.

Merci, c’est gentil mais je n’en ai pas envie, lui dis-je en lui souriant, en fait je suis sorti avec Clara un peu après qu’Aelita ait fait sa déclaration à Drago, je n’ai rien dit à Drago et puis quant il est sorti avec Aelita je lui ai avoué que je sortais avec la meilleure amie de sa petite copine, dis-je en soupirant, oui la vie est mal faite… Je ne parle pas de moi et de Clara, non car elle est merveilleuse, non je parle pour Drago et Aelita. Dire qu’il a été jusqu’à croire qu’elle lui avait fait avaler une potion, quel abruti !, dis-je en plaçant mes mains derrière ma nuque.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: après le parc   Dim 19 Nov - 10:13

Diabalzane s'attacha les cheveux à l'aide d'un ruban noir et se pressa dans le couloir sombre qui menait à Serpentard. Elle annonça clairement le mot "vipère" à l'entrée de la salle commune. Pour une fois elle ne l'oubliait pas. Elle s'arrêta net en voyant Blaise et Halloween, le cancrelat qui avait fait perdre une centaine de points à sa maison. Ils commençaient une conversation sur Drago. Comme par hasard. De toute façon il fallait bien que Zabini raconte cette histoire à tout le monde. C'était absolument stupide. Il ne savait même pas ce qui s'était réellement passé. Elle toussa pour montrer qu'elle était là.

- Parfois il vaut mieux se taire sur ce qu'on ne connaît pas.

Elle posa son sac et regarda les deux élèves tour à tour.

- Tu as dit quoi Blaise ? "Quel abruti ! " ? Est-ce que tu peux me dire ce qui s'est passé pour qu'il y croive dur comme fer à cette histoire de potion.

Elle haussa les épaules.

- Vous ne jugez pas les bonnes personnes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: après le parc   Dim 19 Nov - 13:43

Diabalzane venait de rentrer dans la salle commune, je ne le su que quand elle déclara que parfois on ferait mieux de se taire sur des choses que nous ne savions pas. Je me levais d’un bon, car quant il y a une jeune femme qui rentre dans une pièce il est de bon ton pour le jeune homme de se lever, c’est ce que me disait ma mère.

Il est vrai que je ne connais qu’une version de l’histoire, c’est celle d’Aelita et je la crois, dis-je en la regardant droit dans les yeux. De toute façon, si je demande à Drago sa version des faits, il ne me la donnera jamais. Et puis je préfère ne plus me mêler de ses affaires, il découvrira tout par lui-même inutile que je le prévienne, dis-je en tournant mon regard vers Halloween. Je sais que le père de Malefoy et que Rogue aussi y est pour quelque chose, mais je ne sais rien de plus, dis-je en regardant Diabalzane, je sais aussi que ce n’est pas de bon ton dans une famille de Serpentard de se marier ou même d’avoir des rapports quel qu’il soit avec une autre maison. Je trouve cela stupide et injuste de penser comme cela, surtout qu’Aelita a tout d’une Serpentard, désolé de te dire ça vu que maintenant tu es la nouvelle « Mrs Malefoy ». *Pour combien de temps ?*. Mais je pense que tu ne devrais plus entendre parler d’elle pendant un moment, dis-je en croisant les bras.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Infirmerie

Parchemins : 839
Âge : 30 ans
Actuellement : Infirmière


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: après le parc   Dim 19 Nov - 14:25

Halloween regardait Blaise et l’écoutait attentivement, elle mangeait la fin du corps de la choco-grenouille, quand elle ne vit pas rentrer Diab, la préfete de serpentard, une fille qu’halloween ne pouvait pas voir, même pas en peinture. Elle entendit une petite toux et leva son regard sur la personne qui avait toussé, elle fahit avaler de travers son bout de chocolat, tellement qu’elle s’entendait pas de voir Diab, puis elle regarda Blaise se lever comme un jeune homme de bonne famille.

Elle s’enfonça encore plus dans le canapé. Elle avait qu’enregistré deux phrases de Diab.

- Parfois il vaut mieux se taire sur ce qu'on ne connaît pas.

Vous ne jugez pas les bonnes personnes.

Elle la regardait avec un rictus de dégoût profond pour elle ., elle laissa Blaise s’exprimer, quand Blaise finit ses explications, elle regarda Diab et lui adressa la parole sur un ton peu amical.


« Tu devrais appliquer les conseils que tu donnes autre Diab, ça t’éviterait de gaspiller ta salive et la notre par la même occasions »dit elle en déballant une seconde choco-grenouille, elle croqua en pleines dents dedans.

« Je crois qu’on a le droit de nous exprimer librement, l’époque du moyen âge est fini depuis des lustres, et nous jugions les personnes qu’ont veuxt « dit elle entre ses dents
Elle regardait Blaise et Diab, en mangeant tranquillement son chocolat.

« Et que je sache, nous t’avons pas invité de te mêler de notre discussion »lâche t’elle d’un coup d’un ton froid

Elle avait laissé un moment de silence pour l’attaquer en beauté par la suite.
« Si tu n’as pas remarquer ma chère, tu es indésirable ici pour le moment, alors nous encombre pas de ta présence « dit elle en lui envoyant en plein face.

Elle lui sourie d’un sourire mesquin et recroqua dans son chocolat


Dernière édition par le Lun 20 Nov - 19:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: après le parc   Dim 19 Nov - 14:40

Blaise s'exprima normalement et gentiment même si le " nouvelle Mrs Malefoy" ne lui plut guère et elle le lui fit comprendre en plissant les yeux méchamment. Puis Halloween commença à parler, crachant le venin qui lui servait de salive pour remettre Diabalzane à sa place ce qui ne marcha pas le moins du monde. Elle était préfète. Rien que pour l'avoir insulté de la sorte elle aurait pu lui donner des heures de retenue. Mais elle ne s'abaisserait certainement pas au même niveau qu'elle.

- J'aimerai bien savoir pourquoi tu me détestes. Ce n'est pas moi qui m'amuse à faire retirer des points à sa maison. Je te ferai remarquer que tu me juges sans rien savoir de moi. Est-ce que mon Sang te ferait peur, toi qui n'est même pas pure ? Quand on veut avoir des conversations privées avec son petit ami à propos du petit ami des autres ont tâche de se mettre ailleurs. Tu vois en quoi ça me concerne maintenant ?

Elle savait pertinamment que ça ne plairait pas du tout à Blaise et elle s'excusa d'un regard au jeune homme. Il savait que ce n'était pas son genre de juger sur le Sang et de dire des choses aussi stupides car elle savait très bien qu'il sortait avec Clara. Mais il fallait bien qu'elle rétorque quelque chose à cette impudente. Et quelque part elle était jalouse de savoir qu'il puisse s'attacher à ce genre de saleté. Elle leva un sourcil et tourna le dos à la jeune fille. Enfin à la gamine plutôt, puisque onze ans ça ne volait pas haut. Diabalzane était fière de savoir qu'elle aurait toujours un an de plus que ce petit truc incapable d'écouter ce que disait ses ainés avec son perpétuel envie de contredire tout le monde.

* Sait-elle seulement ce que l'on vit.*

- Tu as raison pour le père de Malefoy. Il faut savoir que la douleur influe sur la mémoire.

Elle haussa les épaules et n'en dit pas plus à ce sujet.

- Tu pourrais me passer ton livre d'histoire la magie ? Le mien est trempé et avec les examens qui arrivent il faut que je révise.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: après le parc   Lun 20 Nov - 2:02

Diabalzane avait très bien répliqué à l’attaque d’Halloween et heureusement qu’elle me jeta un regard d’excuse juste après… Quoi que je ne sais pas si je me serais emporté sur Diabalzane, une chose est sûr ce que je ne m’abaisserais jamais à frapper une femme. Diabalzane parla alors de Drago et que j’avais raison au sujet de son père et que la douleur influait sur la mémoire. C’est alors que soudain j’eux un flash, Drago était revenu blessé à la salle commune, son père aurait portait la main sur lui ? Ce n’était pas nouveau mais je n’avais jamais vu les résultats j’avais seulement entendu ma mère en parler tout comme Aelita.

*Devrais-je le blesser pour qu’il recouvre la mémoire ou est-ce que le fait de voir Aelita ne pas répondre à ses remarques acerbes suffiraient ?*, me demandais-je en passant ma main sur mon menton.

Diabalzane me demanda alors de lui prêter mon livre sur l’histoire de la magie, est-ce vrai qu’elle voulait avoir mon livre où est-ce juste une ruse pour qu’on se parle seul à seul en tout cas je n’allais pas tarder à le savoir.

Il est dans ma chambre, je vais le chercher, lui dis-je en la regardant.

Je me retournais ensuite vers Halloween pour lui faire comprendre que j’allais revenir tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Infirmerie

Parchemins : 839
Âge : 30 ans
Actuellement : Infirmière


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: après le parc   Lun 20 Nov - 20:05

Halloween, après avoir craché son venin sur sa proie, c’était tut et manger son chocolat, elle était assise tranquillement comme une petite poupée, mais elle écoutait d’une oreille fine, la remarque de Diab. Elle n'interveina pas directement, elle jeta un coup d’œil discret à Blaise, il avait l’impression d’avoir apprécié la façon dont la préfète lui avait répondu, mais d’un côté elle jurait avoir vu un rictus sur son visage.

J'aimerai bien savoir pourquoi tu me détestes. Ce n'est pas moi qui m'amuse à faire retirer des points à sa maison. Je te ferai remarquer que tu me juges sans rien savoir de moi. Est-ce que mon Sang te ferait peur, toi qui n'est même pas pure ? Quand on veut avoir des conversations privées avec son petit ami à propos du petit ami des autres ont tâche de se mettre ailleurs. Tu vois en quoi ça me concerne maintenant ?

Halloween fit comprendre à Blaise qu’elle l’attendait et attendit que Blaise est le dos tourné et le pied poussé sur la première marche de l’escalier, pour enfin poser ses yeux marron sur la préfete, son visage c’était fermé d’un coup. Elle la fixait avec une expression mi-amusée mi-fâchée.

Elle lui répondit d’une voix claire et calme.

« je ne te déteste pas « dit elle sans la quitter des yeux.

Quand elle entendit de nouveau parler de l’histoire des points, ses mains se refermèrent d’un coup violemment sur sa jupe et ses jambes se mirent à trembler doucement signe d’un énervement trop bien contrôler. Ses yeux perdirent pendant quelques secondes cette chaleur qu’ils avaient pour venir glaciale.

*Elle m’énerve !!! Mais qu’est-ce qu’elle m’énerve !!!! Si elle continut de parler de cette histoire je lui colle sa langue au palet *pensa t’elle

"Toi non plus tu n’as pas pris le temps de me connaître après cette histoire »dit elle d’un ton calme

Elle parlait de sang maintenant, mais qu’ils avaient avec le sang ses serpents !!!, elle pencha la tête de côté et soupira avant de répondre.

« Ton sang ne me fais nullement peur, je sais que nous avons le même nombre de globules rouges et blanches, toi et moi dans ce liquide qui nous procure cette joie de vivre, sauf si tu as dans ce liquide un autre ingrédientque j’ai pas, mais ça m’étonnerait « dit elle en souriant encore plus

ah et maintenant elle mettait sur la table, la discution qu’elle avait eu avec soi –disant petit ami sur le sien, sa langue allait se fourcher par accident encore une fois, parce que Halloween devait apprendre être moins directe et un peu plus sarcastique.

« Oui parlant s’en « dit elle avec un énorme sourire, elle se leva et se rapprocha de Diab pour se mettre droit devant elle, puis elle se remit à parler et bouger.

« Dis-moi ma chère préfet « dit elle en lui tournant autour

« Qu’est-ce que ça fait de sortir avec un si beau jeune homme ? Tu dois être aux anges si je peux me permettre »dit elle en lui parlant d’une voix trop calme
Elle continua à lui tourner autour.

« Tu vois, moi si jeune que je suis, je ne comprends pas « dit elle en levant son index

« Comment tu as pu, toi si intelligente préfete « continua t elle avec une voix moins joyeuse, elle commençait à être glacial.

« Te faire avoir pareillement par LUI, « dit elle en prononçant le lui avec froideur

« Tu dois aimer jouer le rôle de la marionnette, parce que c’est comme cela qu’il te voit, tu es qu’un jouet pour lui, il est le marianiste avec sa marionnette, quand le marianiste aura fini de jouer , tu seras plus personne « dit elle avec froideur et la regardant droit dans les yeux.

Elle la narguait du regard, est-ce qu'elle avait touché un point sensible, elle l'espérait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar



MessageSujet: Re: après le parc   Lun 20 Nov - 21:01

Elle était de plus en plus fragile ces derniers temps. Blaise s’était levé. Elle regrettait presque de l’avoir contraint à partir. C’était vraiment embêtant de rester seule avec Halloween. D’ailleurs Diabalzane n’avait pas tort. Déjà Strue commençait à lui lancer de nouvelles remarques piquantes. Puis elle s’avança sur un terrain glissant, Malefoy. Diabalzane reçut un poignard dans le cœur alors qu’elle insultait Drago avec des arguments pathétique et qui firent un mal terrible à la jeune femme. Ma préfère plissa les yeux. Elle fut prise d’une quinte de toux, jamais la rage ne l’avait autant faite étouffer. Elle la haïssait soudain de tout son être. Elle n’arrivait plus à s’arrête de tousser et cela lui rappela horriblement son frère. Elle avait une envie incroyable de pleurer et de se jeter sur cette peste de première année qui osait insulter le plus merveilleux des Serpentard et amadouer l’ami qu’elle se retenait d’adorer. Ses doigts effleurèrent sa baguette. Un simple sort et elle se tairait. Mais c’était interdit, et si Diabalzane était mauvaise elle n’était pas idiote ou irrespectueuse. Sa toux apaisée, Diabalzane passa une main dans ses cheveux. Elle avait les larmes aux yeux, une douleur lui fusillait la poitrine et les paroles d’Halloween lui donnaient envie de vomir. Il y avait des centaines d’insultes à utiliser mais elle se retint. Elle se redressa, aillant toujours aussi mal.

-Ta question est intéressante Strue. Mais c’est justement par intelligence que je sors avec Malefoy. Je sais ce que je fais, comme tu l’as dit toi même, je suis une grande fille.

Elle profita soudain du fait qu’elle se trouvait seule avec Halloween pour finalement lui dire carrément ce qu’elle pensait de son comportement.

-Je ne vois vraiment pas ce que Zabini trouve à une petite chieuse qui lui colle aux basques toute la journée. Je ne comprends pas pourquoi il se conduit comme ça. Mais quand il aura compris ton petit cinéma soit bien sûre que sa bonté ne sera pas aussi conséquente. Tu ne me détestes pas ? Eh bien moi je te hais. Tu as calomnié le garçon que j’aime et tu oses prendre à partie un de mes meilleurs amis pour t’approprier ce qui n’est pas à toi. Tu es ici pour gâcher la vie des Serpentard. Et pour gâcher ma vie en particulier. Tu pensais franchement que cent points me feraient quelque chose ? Tu avais tort, je me fous complètement d’un coupe inutile, d’un honneur déjà des milliers de fois bafoué, mais la façon dont tu manipules et dont tu parles aux gens m’exaspère.

Elle cracha aux pieds de la fillette.

-Lâche le, fais-toi d’autres amis, mais lâche le.

Elle entendait déjà Zabini redescendre. S’il avait entendu ce qu’elle venait de dire il y allait avoir de sérieux conflits. Mais avoir dit ce qu’elle avait à dire suffisait amplement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Infirmerie

Parchemins : 839
Âge : 30 ans
Actuellement : Infirmière


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
Multi-compte de:

MessageSujet: Re: après le parc   Lun 20 Nov - 21:46

Halloween était des plus ravie, de la voir souffert ainsi , pouvait elle voir tapé à la bonne place ?. Elle lui sourie d’un immense sourire, ses yeux étaient étrangement brillant Elle se mit à rire même quand elle entendit sa réponse. Mais Diab avait aussi chatouillé un endroit sensible chez halloween.


Je ne vois vraiment pas ce que Zabini trouve à une petite chieuse qui lui colle aux basques toute la journée. Je ne comprends pas pourquoi il se conduit comme ça. Mais quand il aura compris ton petit cinéma soit bien sûre que sa bonté ne sera pas aussi conséquente. Tu ne me détestes pas ? Eh bien moi je te hais. Tu as calomnié le garçon que j’aime et tu oses prendre à partie un de mes meilleurs amis pour t’approprier ce qui n’est pas à toi. Tu es ici pour gâcher la vie des Serpentard. Et pour gâcher ma vie en particulier. Tu pensais franchement que cent points me feraient quelque chose ? Tu avais tort, je me fous complètement d’un coupe inutile, d’un honneur déjà des milliers de fois bafoué, mais la façon dont tu manipules et dont tu parles aux gens m’exaspère.

Lâche le, fais-toi d’autres amis, mais lâche le

Son sourire s’effaça d’un coup et son rire se stoppa, elle la fixait avec des yeux de colère, comment elle osait lui dire qu’elle faisait du cinéma vers Blaise, qu’elle manipule les gents !!!. Elle avait touché la zone sensible du iceberg. Pauvre à toi Diab. Et bien sûre quand elle se mit à parler sur l’emprise de la colère, le ¾ des phrases elle ne le pensait pas.

« Ça fait mal, hein ses paroles »dit elle entre ses dents , elle la regardait droit dans les yeux, Diab avait les yeux noyé de larmes.

Elle s’approcha encore plus d’elle .
« Mais dis moi Diab, tu ne serais pas un peu jalouse de moi !! Parce que je traîne avec ton cher étendre Blaise !!! »Continua t elle

« Et je peux te dire que j’ai pris mon pied à le calomnié ton chérir »dit elle en crachant ses mots
« Et je te signale que tu te gâches la vie toute seule !!! c'est toi qui t'interdit d'adorer quelqu'un qu'on connait tout les deux« dit elle avec colère

«[color:2d7c=green:2d7c]Moi j’en suis pour rien, tout ce que je sais que j’aime bien Blaise, c’est un chic type et au moins lui il m’apaise ce n' est pas comme toi qui me fait faire des crises de colère « lâcha t’elle en la poussant d’un coup

Elle se calma pour respirer une minute et elle reprit.

* Mais ouvre tes yeux !! Tu n' es rien pour ton chéri !! Toi tu l’aime mais lui il voit que ton enveloppe corporel *pensa t’elle de toute sa force

« Et je ne lâcherai pas Blaise, tu m’entends je ne veux pas le laisser tomber !!! C’est mon seul ami ici dans cette maison !! « Dit elle en levant la voix cet foi-ci

«[color:2d7c=green:2d7c]Ce n'est pas une fille comme toi qui m’empêchera de le voir"finit elle de dire avec des larmes dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: après le parc   

Revenir en haut Aller en bas
 
après le parc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Après le parc Borely { Chris
» Après le parc ( Juliette )
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Après sa promenade au parc [PV : Florian]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2-
Sauter vers: