AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  






Partagez | 
 

 L'EPREUVE ORALE DE BOTANIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'EPREUVE ORALE DE BOTANIQUE   Mar 12 Déc - 17:34

Certains s'accordent à penser que les examens sont un moyen simple d'évaluer les performances et le niveau des élèves, ainsi que leur aptitude à passer au grade supérieur. Cette hypothèse étant avancée par un bon nombre d'élèves candides et innocents, principalement par les Serdaigle -et oui, les amis, votre réputation vous précède !-, elle exclut totalement le fait que si les examens sont conçus pour notre bien à tous ("Mais oui, Hope, si tu travailles bien à l'école, tu auras un métier intéressant plus tard, et papa et maman t'emmèneront à Disneyland, tu sais, ce parc d'attractions pour moldus que tu aimes tant..."), ils n'en sont pas moins horriblement stressants pour les sages écoliers du monde entier. Y compris les moldus. Bien entendu, d'après le bon nombre d'élèves candides et innocents évoqués un peu plus haut, les examens nous aident et nous ont toujours aidés (par nous, j'entends principalement la gente humaine, les extra-terrestres n'ayant pas forcément les mêmes principes que nous autres ) à s'habituer au monde ingrat, égoïste et avide que l'on appelle parfois "du travail".

Ce qui, dans l'esprit logique ( ? ), sain (hum, hum...) et imaginatif (au moins, nous sommes d'accord là dessus !) de Hope, s'avérait être entièrement faux. Non, les examens n'étaient pas conçus pour le bien des élèves. Malgré sa naïveté enfantine, la jeune sorcière avait quelques principes fondamentaux que personne, pas même le professeur Rogue, ne pourrait lui enlever. En fait, selon elle, tout dépendait d'un caractère connu et vérifié de la nature humaine : la loi du plus fort.
En effet, et bien qu'il soit difficile d'imaginer McGonagall en jupette à carreux, chemisier blanc impeccable, cravate noire et nattes soigneusement attachées, sa cruauté légendaire à l'époque de ces maudits examens remontait ni plus ni moins à cette époque bénie. Celle où la petite Minerva devait subir des cours encore plus semblables à des parties de torture que les nôtres, et avait comme de juste à passer des examens oraux devant des dizaines de professeurs énervés, à l'oeil sévère, et bien décidés à lui coller la pire note possible. Ne pouvant se venger sur ses tortionnaires, Minerva garda courageusement sa rancune enfouie au plus profond d'elle même, et choisit le métier qui la conduirait à pouvoir se venger le plus rapidement possible : l'enseignement.
Ainsi, depuis déjà plusieurs années, elle gardait cette habitude maladive d'effrayer le plus possible les élèves, à son tour plus forte qu'eux. Et ainsi de suite, jusqu'à ce que Hope arrive à son tour, encore innocente, à Poudlard. Peut être finirait-elle elle aussi par martyriser de petits êtres innocents, qui sait .. ?
Cela étant dit, Hope gardait un certain respect envers son professeur de Métamorphose. Elle gardait toujours l'enseignante comme exemple, mais pensait toujours au professeur Rogue lorsqu'il lui arrivait de reconstituer l'histoire d'un tyran, dans son esprit plein d'imagination. Seulement, voilà : d'après ses sources (que nous ne divulguerons pas ici, naturelement Smile ) le professeur Rogue était capable de lire dans les pensées d'autrui... alors, mieux valait se tenir à carreau, et prendre quelqu'un d'autre comme cible.


Plongée dans ses pensées, c'est à peine si la jeune Poufsouffle remarqua que la salle attenante à l'échafaud se vidait peu à peu. Les quelques élèves restant avaient tous la malchance d'avoir un nom de famille du type Xypttj, ou encore Zejtgp, comme elle, ce qui les obligeait à attendre avec angoisse le moment de dire "Adieu" à la vie, au lieu de se faire exécuter vite fait et on n'en parle plus.
Le pire, en tout cas une des informations les plus traumatisantes que Hope aie jamais entendues dans sa vie, c'était que l'examen oral de Botanique était bel et bien le pire qu'un élève aie jamais connu. Hope s'attendait donc et comme de juste à tomber sur quelque chose comme une dizaine de clones du professeur Rogue, tous assis à attendre qu'elle arrive à se ridiculiser devant eux pour pouvoir lui coller un zéro et un traumatisme incurable.
Bref.


* Pitié, je ne veux pas mourir si jeune... * pensa-t-elle, au bord de la crise de nerfs, en se rendant -enfin !- compte qu'elle était presque la dernière à passer. D'ailleurs, remarqua-t-elle avec horreur, aucun des précédents candidats n'était repassé par cette salle, depuis le début de l'épreuve... tout un chacun aurait répondu que bien sûr, c'était évident, ils sortaient par une autre porte, sinon tout le monde pourrait se communiquer les réponses, mais Hope prenait ça tout autrement : à tous les coups, personne ne les reverrait plus, ces pauvres élèves...

- Hope Zellwiger, c'est à vous !

Ces quelques mots eurent l'effet d'une bombe atomique sur la fillette. Trois solutions s'offraient à présent à elle, tout aussi peu glorieuses les unes que les autres :

1) Entrer dans la salle de classe, subir la plus belle humiliation de son existence et repartir pour aller se noyer dans le lac avant d'obtenir un 0 rouge et rond, soigneusement et sadiquement noté sur sa copie.

2) S'enfuir en courant, voler un balai dans le hangar du terrain de Quidditch et partir vivre loin, en Somalie, pour vivre de rien et de... rien.

3) Euh... invoquer des pouvoirs surnatures lui permettant de ne pas vomir tout son petit déjeuner d'une part, et d'autre part de réussir avec brio son examen oral de Botanique. Autrement dit, quelque chose de hautement improbable, satistiquement.


Malheureusement, Hope n'avait, à son grand damn, pas le choix.
Elle pénétra donc à pas lents et timides dans la salle, avec l'impression que le trajet de la porte à la petite table située au beau mileu de la salle était infinissable. Son sac pesait décidément beaucoup, beaucoup trop lourd pour elle, et elle l'abandonna à l'entrée de la pièce, suivant les ordres du professeur McGonagall.


- Bonjour... murmura-t-elle, de plus en plus mal à l'aise. Merlin, que faisait-elle ici... ?

- Voici vos instructions, bonne chance ! lui annonça le professeur Chourave, seul rayon de soleil dans cette sombre atmosphère, en lui tendant un morceau de parchemin soigneusement plié.

Hope installa en tremblant sa baguette sur la table, et déplia le parchemin avec la plus grande difficulté. Elle lut rapidement les instructions, avec l'impression que ces dernières se brouillaient au fur et à mesure que ses yeux suivaient les lettres. Elle reposa le parchemin dans le vide sans s'en rendre compte, puis prit une profonde inspiration et repensa à sa dernière conversation avec sa soeur : "Tu vas y arriver", avait murmuré Holly, allongée dans l'obscurité du dortoir de Poufsouffle, la nuit précédente. "Il n'y a pas de raison pour qu'on rate cet exam, aie confiance en toi, Hope !"

Ces derniers mots résonnèrent quelques secondes dans la tête de la jeune fille, et elle annonça avec un sourire, d'une voix étonnament claire et forte :

- Je vais tout d'abord plonger la Branchiflore dans de l'eau à 30 degrés, pour pouvoir lui permettre de se reproduire et de libérer une graine, que je vous montrerai par la suite.

Fière de son introduction, elle se saisit du chaudron posé à côté de la table, le posa dessus et murmura "Aguamenti !", puis "Incendio", et enfin "Finite Incantatem" au moment voulu (merci, thermomètre moldu ! Very Happy) de manière à obtenir la température désirée. Elle se saisit ensuite de la plante, sans pouvoir retenir une imperceptible grimace de dégoût, puis la plongea délicatement dans le liquide, et releva la tête vers ses examinateurs, le visage légèrement rouge mais la mine satisfaite. Elle attendit un moment, les yeux rivés sur la plante, en sentant sa belle assurance s'envoler au fil des interminables secondes, puis ne put retenir un soupir de soulagement. Dans la partie qu'on pourrait qualifier de supérieure de la Branchiflore s'était ouverte une minuscule poche, et deux ou trois graines en étaient sorties. Deux ou trois, c'était peu, d'accord, mais amplement assez pour l'ego de Hope. Elle allait quand même pouvoir continuer à se considérer un minimum comme quelqu'un de normal, après cette épreuve...
Hope se saisit d'une petite épuisette et repêcha les quelques graines libérées par la plante avant de les poser avec délicatesse dans une petite soucoupe. Sûre de faire tomber la branchiflore si elle la prenait avec les mains, elle lança un "Wingardium Leviosa", et la fit léviter jusqu'à une assiette posée sur le côté gauche de la table.


* Pourvu que je ne marche pas dedans pendant l'épreuve *, pria-t-elle, légèrement anxieuse.

Elle se rapprocha, soucoupe en main, de la longue table du jury, en passant par le côté droit de sa propre table, et leur désigna les quelques graines avec un court commentaire :

- Ici, vous pouvez voir les graines de la Branchiflore. Elles mesurent environ trois millimètres chacune, et ont la faculté de se déplacer dans l'eau.

Elle reposa ensuite la soucoupe et se saisit de l'assiette contenant la plante, qu'elle montra aux examinateurs en la faisant léviter, en accompagnant son commentaire en désignant du doigt l'appareil reproducteur de la plante.

- Vous pouvez voir, dans la partie supérieure de cette plante, une petite poche, à présent entr'ouverte, contenant les graines que vous avez pu observer précedemment.

Elle murmura ensuite plusieurs "Récurvite !" pour nettouyer le chaudron, la plante et tout son matériel, et tendit au professeur Chourave son petit texte, un peu trop court à son goût. Mais, finalement, elle n'avait eu que deux minutes pour l'écrire en tout début d'épreuve, alors...


" La branchiflore est une plante de petite taille, à l'aspect cotonneux, qui a pour unique faculté de permettre à son utilisateur de respirer sous l'eau pendant une durée limitée, en lui provoquant l'apparition de branchies. Cette plante se reproduit exclusivement dans une eau à 30 degrés, environ une fois tous les huit jours, en lâchant dans l'eau un liquide épais contenant de deux à dix graines, d'une taille approchant les trois millimètres. Ces graines sortent d'une petite poche située dans la partie supérieure de la plante, qui reste entr'ouverte plusieurs minutes parès que le végétal aie libéré ses graines.
Les graines étant peu nombreuses, et exposées à de multiples facteurs naturels et prédateurs tels que les courants marins, et plusieurs espèces de poissons, il est courant qu'elles ne survivent pas, c'est pourquoi la Branchiflore est une espèce rare et difficile à se procurer.
La reproduction de la Branchiflore, bien qu'étant simple et prévisible à l'avance, est donc délicate en milieu naturel pour faire prospérer l'espèce. "


Elle quitta ensuite la salle d'examens, en murmurant un timide "Au revoir, professeurs..." avant de se précipiter dans le couloir, soulagée d'avoir passé la plus dure des épreuves.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar



MessageSujet: Re: L'EPREUVE ORALE DE BOTANIQUE   Mer 13 Déc - 19:16

La botanique était la matière la plus ennuyeuse et incompréhensible pour Quali, elle n’allait au cours de botanique que parce qu’elle y était obliger et malgré la professeur qu’elle aimait bien et les nombreuses choses quelle étudiait en cours qui aurait d’eu l’intéressait cette matière restait pour elle la moins appréciable.

Elle avait beau appréhendait énormément l’épreuve orale de botanique elle avait dormi comme un bébé, ou plutôt aussi bien qu’elle le pouvait. Elle aimait bien les cours, elle aimait aussi étudier mais elle aimait par dessus tous sa tante et dés que les examens seraient fini il y aurait les vacances et elle pourrait retourner chez sa tante et revoir les quelques personnes de sa famille qui lui manquait…

La jeune fille était en train d’attendre que l’on l’appel pour qu’enfin elle puisse passé l’examen mais personne ne venait elle c’était alors résolu a lire le livre qu’elle avait emmener au cas ou…

« Lyra tressaillit. Elle n’avait jamais imaginé a quel point ces créatures pouvait être effrayantes. Maintenant qu’elle savait avec qu’elle indifférence les gens Bolvangar… »

Quali n’eu pas le temps de continuer une voie interrompit sa lecture, beaucoup de personne aurait pensée qu’elle avait du culot de luire un livre sans importance plutôt que de réviser mais la jeune fille avait assez apris et ce sentait tout a fait capable de répondre a n’importe qu’elle sujet concernant n’importe qu’elle choses qu’elle avait étudier cette année.

- Mll Elvaneski ! ! !

Répété la voie d’une femme apparemment exaspéré par le silence de Quali…

-Oui j’arrive Mme


Et elle se précipita vers la femme qui l’attendait, avec un vague sourire, elle pénétra dans la salle d’examen.

Le sujet n’était pas trop difficile pour une personne qui aimait la botanique mais pour Quali c’était une autre affaire.

Vous devez manipuler une branchiflore. Le but de la manœuvre est de trouver où sont fabriquées les graines de branchiflore et d’en extraire une. Vous accompagnerez le tout d’une rédaction contenant vos observations, conclusions, et un petit texte sur la reproduction de cette plante.

Elle se remémora en silence le cours sur les branchiflores et les tonnes de bouquin qu’elle avait parcouru pour appendre tous ou presque de cette plante… Pourquoi celle la ? Et bien parce que c’était celle qui avait l’aspect le plus dégoûtant de toute les plantes qu’elle avait étudier et qu’une chose comme ça devait certainement avoir des particularités cacher que la professeur n’avait pas aborder.

D’un geste gracieux et d’une voie calme elle fit apparaître son chaudron et d’une autre formule le chaudron fut rempli d’eau, la troisième formule alluma un feu sous le récipient pour faire chauffer l’eau.
Quand l’eau atteint enfin les 30° elle y plongea la plante pour attendre que les graine qui devaient s’échapper du haut de la branchiflore apparaisses…

Avec un sourire ravie elle sortie les graines de l’eau a l’aide d’une pincette et les déposa dans une coupole devant les professeurs. Elle avait réussi la partie pratique maintenant il ne restait plus a réussire la partie théorique mais pour cela il fallait qu’elle se souvienne de ce paragraphe qui parlait de la reproduction de la branchiflore, elle en avait un souvenir, non elle s’en rappelait à présent tout remonter à sa mémoire.

Elle s’assis a la table et avec la plume qu’il y avait sur le bureau la a son attention et sur le parchemin que Mc Gonagal lui avait donner elle commença sa rédaction…

Quali Elvaneski
2ème année

La branchiflore et sa reproduction


Observation :
Grâce à l’expérience précédente sur la branchiflore, nous pouvons constater que cette plante a un système reproducteur et une multitude de petites graines.
Nous avons remarquer qu’une branchiflor plonger dans de l’eau chaude de plus de 30° expulse de ce que l’ont peut appeler une tête de petites graines à l’origine de futur branchiflor.

Conclusion :

Je conclu en affirment que la branchiflor est une plante qui se reproduit comme toute plante, mit a par qu’il n’en existe que du sexe féminin et que leurs graine n’on pas l’aspect dure et sec des autres graines et qu’elle son plutôt trnaslucide.

La reproduction de la branchiflore :
Dans les cours de botanique j’ai put apprendre que l'appareil reproducteur de cette plante se trouve juste en dessous de sa poche magique.
Celle ci qui contient un liquide qui permet de pouvoir respirer sous l'eau une heure et transforme provisoirement les poumons en branchies.

Les graines n’ont pas une forme ronde comme les graines d’autre plante. Elle mesurent, d'après les informations décrite dans les livres deux à trois millimètres.


Sa rédaction n’était très volumineuse mais assez pour expliquer tous ce qu’elle se rappelait. Elle donna le parchemin à Mc Gonagal et avec un petit sourire sortie de la salle pour aller en direction du parc.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'EPREUVE ORALE DE BOTANIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» EPREUVE ORALE DE METAMORPHOSE (COEFF 2)
» L'EPREUVE ORALE DE METAMORPHOSE
» L'EPREUVE ORALE DE SORTILEGE
» [CE2] - Première Epreuve
» Epreuve d'enigme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts ::  :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Sujets clos année 2 :: Cours année 2-
Sauter vers: